Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2011

D'autres séismes en Chine et en Russie, les volcans se réveillent


Publié : le 11/03/2011 par Benji

Le séisme japonais s’est combiné avec un tsunami et les éruptions de plusieurs volcans, la catastrophe est sans précédent, d’une ampleur tragique, pourtant il y a eu d’autres secousses sismiques qui sont restées plus discrètes, complètement occultées alors qu’elles sont à prendre en compte elles aussi. Il y a eu jeudi un séisme en Chine:

http://anglingatlas.com/wp-content/uploads/2009/08/vulkan_tours_kamchatka.jpg

Les secouristes poursuivent vendredi leur recherche de survivants suite à un séisme modéré qui a secoué jeudi un bourg densément peuplé, dans le sud-ouest de la Chine.Le séisme de magnitude 5,8, qui a frappé le district de Yingjiang de la province du Yunnan près de la frontière avec le Myanmar, a fait 25 morts et 250 autres blessés.

Le district de Yingjiang possède une population de 300 000 personnes et abrite de nombreux groupes ethniques.

La victime la plus jeune était âgée de 3 ans. Cinq élèves sont également morts, et 134 personnes ont été grièvement blessées.

Le séisme a aussi détruit plus de 18 000 maisons et endommagé environ 50 000 autres.

Les secouristes ont été appelés pour rechercher tous les survivants dans les bâtiments endommagés.

Plus de 6 100 personnes, dont des soldats, des agents de police, du personnel médical et des civils, ont participé aux opérations de secours, sauvant au moins 40 personnes bloquées et 200 blessés ont été envoyés à l’hôpital.

Les gouvernements provincial et local ont alloué 23 millions de yuans (3,49 millions de dollars) d’aide d’urgence pour les zones sinistrées.

Le séisme a d’abord secoué le district à 12H58 jeudi, suivi par sept répliques mesurant au plus 4,7 degrés sur l’échelle ouverte de Richter.

Source: french.cri.cn

En Russie un volcan du Kamchatka s’est ouvert en deux et des secousses sismiques se sont fait sentir simultanément, coup du sort, c’est arrivé en même temps que le tremblement de terre japonais:

Dans l’Extrême-Orient russe, il ya eu une forte éruption volcanique. L’air a un grand nuage de poussière volcanique, qui peut constituent une menace pour la circulation aérienne dans la région. Dans les deux cas, volcans qui menaçait l’éclosion de plusieurs jours, voire des mois.

Comment faire pour mettre en garde les experts locaux, la poussière peut augmenter même à une hauteur de sept kilomètres.

Les xxplosions étaient accompagnés de légers tremblements de terre. Russie surveillance des activités de services, cependant, les cônes en sorte que les mesures mises en œuvre garantir la sécurité des habitants de villes voisines.

Selon les médias russes rapports les premiers nuages couvertes de poussière de la ville d’Oust-Kamczatsk. Plus de cinq mille personnes sont forcées rester à la maison. Les autorités ont recommandé l’interdiction stricte l’ouverture des fenêtres. La population, cependant, n’a pas été évacués, et les experts disent que la poussière ne constitue pas un grand danger. Malgré cela, à partir du jeudi, tous les bureaux institutions et organismes publics ont suspendu les travaux – sauf dans les cas extraordinaires. Pour un temps limité également des routes fermées dans la région.

Source: wiadomosci.dziennik.pl

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/03/11/dautres...

 

Tsunami: le Pacifique en alerte, la Polynésie française en pré-alerte

Par TF1 News, le 11 mars 2011 à 09h13, mis à jour le 11 mars 2011 à 10:26

Dossier : Le Japon après le séisme

Une alerte au tsunami a été émise vendredi pour pratiquement toutes les côtes du Pacifique, y compris celles de l'Australie et de l'Amérique du Sud.

  • Le correspondant de LCI à tokyo George Baumgartner a vécu le séisme survenu vendredi près de Tokyo. Les habitants, habitués aux séismes, n'ont pas cédé à la panique.

    Publié le 11/03/2011
  •  Séisme: "les japonais font preuve de calme" 

Des ordres d'évacuation ont été lancés dans plusieurs pays. C'est le cas aux  îles Mariannes et à Hawaï. Les habitants des zones côtières de l'île américaine situées près du niveau de la mer sont en train d'être évacués. "Nous avons environ quatre heures pour faire évacuer le littoral", ont déclaré des services d'Honolulu chargés des situations d'urgence. Des cars étaient réquisitionnés pour évacuer les habitants et les touristes des zones concernées et les autorités se préparaient à ouvrir des centres d'évacuation. Les premières vagues provoquées par le tsunami devraient atteindre les côtes de l'île vers la mi-journée heure française.

L'île de Guam, Taïwan, les  Philippines, les îles Marshall, Nauru, la Micronésie sont aussi en alerte. La Russie est concernée.

Une cellule de pré-alerte a été mise en place en Polynésie française. La Polynésie française n'est pas passée en phase d'alerte, mais les autorités de l'Etat tentent d'évaluer si les îles du Pacifique Sud peuvent être touchées, avec quelle puissance et à quelle heure, a-t-on indiqué. Un bandeau d'information passe déjà à la télévision, a constaté le correspondant de l'AFP.

Séisme: "les japonais font preuve de calme"

Résumé : Le correspondant de LCI à tokyo George Baumgartner a vécu le séisme survenu vendredi près de Tokyo. Les habitants, habitués aux séismes, n'ont pas cédé à la panique.
 
 

Une grande partie du monde est concernée. Une alerte au tsunami a été émise vendredi pour pratiquement toutes les côtes du Pacifique, y compris celles de l'Australie et de l'Amérique du Sud, à la suite du très fort séisme survenu vendredi au large du nord-est du Japon, a annoncé le centre américain de surveillance des tsunamis. De leur côté, les autorités indonésiennes ont lancé leur propre alerte pour l'est du pays, notamment la Papouasie et  les Moluques.

 

Très violent séisme au Japon, un tsunami de 10 mètres

 D'une magnitude de 8,9, le tremblement de terre est l'un des plus puissants du siècle. On dénombre au moins quatre morts, une dizaine de disparus, des toits effondrés, des zones inondées, des incendies, des blessés...

Le très fort séisme, de magnitude 8,9, qui s'est produit vendredi 11 mars faisant au moins 19 morts au large des côtes nord-est du Japon pourrait avoir causé "des dégâts considérables", a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement.

Voir la vidéo sur le site d'info.

Dix-neuf morts, une dizaine de disparus, des toits effondrés, des zones inondées, des incendies et des blessés ont déjà été signalés par les médias.


Le gouvernement fait de son mieux pour coordonner les secours et opérations de sauvetage, "en prenant comme hypothèse que ce tremblement de terre a fait des dégâts considérables", a affirmé aux journalistes Yukio Edano.

Les autorités ont décidé de dépêcher des avions et des navires aux abords de la préfecture de Miyagi (nord-est), la plus fortement touchée, selon les médias.
La secousse la plus forte, d'une magnitude de 8,9 selon l'Institut de géophysique américain (USGS), s'est produite à 24,4 km de profondeur à 14H46 (05H46 GMT) et à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi. Elle a été suivie de nombreuses fortes répliques.

Tsunami de 10 mètres

En photos
  •  [EN IMAGES] Le séisme au Japon

Un tsunami de 10 mètres a déferlé sur les côtes de Sendai (nord-est du Japon), après le très violent séisme survenu peu auparavant, ont affirmé les médias. La piste de l'aéroport de Sendai, située dans la préfecture de Miyagi, a été inondée, selon les médias.

D'autres points de la côte du Pacifique ont également été touchés par des vagues de plusieurs mètres de haut.

Un tsunami de 7 mètres a également été signalé plus tard le long de la préfecture de Fukushima, située au sud de celle de Miyagi.

Le parking du gigantesque complexe de loisirs Tokyo Disney Resort (Disneyland), dans la préfecture de Chiba, à quelques kilomètres de la capitale, est également sous les eaux.

L'Agence de météorologie japonaise maintenait en alerte rouge ou orange toutes les côtes est et nord de l'archipel, ainsi qu'une partie des flancs ouest.

Une alerte au tsunami a en outre été émise vendredi pour pratiquement toutes les côtes du Pacifique, y compris celles de l'Australie et de l'Amérique centrale et du Sud.
Aux îles Mariannes, situées dans le Pacifique, un ordre d'évacuation a été lancé dans certaines zones.

Magnitude de 8,9

La secousse la plus violente, d'une magnitude de 8,9 selon l'Institut de géophysique américain (USGS), s'est produite à 24,4 km de profondeur à 14h46 (5h46 GMT, soit 6h46 heure de Paris) et à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi.

Une violente réplique du séisme s'est produite à 15h20 (6h20 GMT, soit 7h20 heure de Paris) et a fait trembler les immeubles de Tokyo.

Des morts, des disparus

 Image de la télévision NHK montrant un usine d'huile en feu à Ishira la suite du séisme Japon tsunami

Image de la télévision NHK montrant une usine d'huile en feu à Ishira (près de Tokyo) après le séisme (AFP) 

 

Dans la capitale, située à 380 km de distance, les constructions ont été secouées pendant au moins deux minutes et la plupart des occupants se sont précipités dans les rues.

Le toit d'un bâtiment s'est effondré à Tokyo, il y a des blessés, selon les pompiers. Six incendies ont été signalés à Tokyo, a rapporté l'agence de presse Jiji.

Au moins quatre personnes sont mortes et une dizaine étaient portées disparues. Un homme de 77 ans a été tué par l'écroulement d'un mur de pierre dans la préfecture de Chiba (région de Tokyo), une personne est décédée dans la région de Miyagi (nord-est) après la chute d'un objet et un homme est mort après le passage d'un tsunami dans un port de la préfecture d'Iwate (nord-est), a énuméré l'agence Jiji.

Une vieille dame a par ailleurs perdu la vie, ensevelie sous un toit tombé dans la préfecture d'Ibaraki (région de Tokyo).

Huit personnes étaient par ailleurs portées disparues après un glissement de terrain dans la région de Fukushima (nord-est) et un collégien a été emporté par les vagues du tsunami dans la préfecture de Miyagi, selon les médias.

Plusieurs personnes ont en outre été blessées à Tokyo, après l'effondrement du toit d'un centre de conférence où 600 étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplômes, ont annoncé les pompiers.

Au moins 20 personnes ont aussi été blessées à Osaki, dans la préfecture de Miyagi (nord-est), certaines touchées par des chutes d'objet et d'autres prises au piège sous des débris, a rapporté l'agence Kyodo citant les pompiers.

Les transports paralysés

Les transports aériens, ferroviaires et routiers ont été interrompus dans une bonne part du pays. Le trafic a été stoppé dans le grand aéroport de l'archipel, à Narita (région de Tokyo), où les services aéroportuaires vérifiaient l'état des pistes.

Les trains express Shinkansen ont été immédiatement arrêtés dans tout le nord-est de l'archipel, et les autoroutes de la région de Tokyo fermées quelques minutes après le tremblement de terre.11 03 11 Miyagi afp

Dans la préfecture de Miyagi (image de la télévision japonaise) AFP PHOTO / HO / NHK

 (Nouvelobs.com avec AFP)

  

Sur le même sujet

11/03/2011

Séisme au Japon : les vagues déferlent sur le pays

Suite au séisme au large du nord-est du Japon, des vagues impressionnantes ont commencé à envahir le Nord-est du Pays. Une alerte au Tsunami a été émises.

 

Séisme au Japon : les vagues déferlent sur le pays

http://videos.tf1.fr/infos/2011/seisme-au-japon-les-vague...

 

 

 

09/03/2011

La terre s'ouvre aussi au Pakistan !

GIANT FISSURE / CRACK opens in the ground!
Seagi Gulistan ,PAKISTAN - March 2011