Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2011

Les fusées russes inquiètent le monde

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/1513514284.JPG

Voilà que maintenant, on nous parle de sabotage des fusées russes !


Il faudrait surtout qu'ils comprennent que l'ère spatiale avec tous ses excès, sous prétexte de faire évoluer la science et les connaissances, est en train de bel et bien se terminer.


Les nouvelles radiations que nous traversons et les tempêtes solaires qui vont aller en s'accélérant jusqu'en 2013, se chargeront de mettre un arrêt à tout ce qui fonctionne à l'électricité ou avec l'électronique y compris sur Terre.

Le Nouvel Ordre Mondial c'est le Soleil qui va nous l'instaurer à n'en point douter !
Le Point.fr - Publié le 25/08/2011 à 16:04 - Modifié le 25/08/2011 à 16:40

Les fusées russes inquiètent le monde

La perte d'un vaisseau-cargo et d'un satellite de 265 millions de dollars plonge l'agence spatiale Roskosmos dans la tourmente.
Les fusées russes inquiètent le monde

La fusée Proton-M emportant Express-AM4 est en train d'être dressée sur son pas de tir, le 18 août. © Space center Yuzhny / Ap / Sipa L'agence spatiale russe Roskosmos est au fond du gouffre. La principale concurrente d'Arianespace pour les lancements commerciaux a été contrainte de repousser ses prochains lancements après une série de graves incidents. Les deux principales fusées russes, Soyouz et Proton, sont concernées et des dizaines de vols déprogrammés sont désormais incertains. En huit mois, ce sont pas moins de quatre lancements qui ont échoué, ce qui laisse planer le spectre d'un problème de grande ampleur, voire d'un sabotage.

Dernier incident en date, mercredi. Le lanceur Soyouz a échoué à placer le cargo Progress sur l'orbite prévue. Le vaisseau (non habité) de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS) s'est donc écrasé sur Terre, à la frontière de la Russie, de la Chine et du Kazakhstan. L'avenir immédiat de l'ISS n'est pas menacé, car elle dispose encore de réserves pour plusieurs mois, le temps d'attendre le prochain cargo. Mais cet accident effraie les agences spatiales du monde entier, car la Russie est l'unique pays à pouvoir convoyer les équipages vers la station spatiale, depuis la mise à la retraite des navettes américaines en juillet.

Réputé lanceur le plus fiable du monde (98 % de réussite sur près de 2 000 lancements), le vénérable Soyouz utilise une technologie qualifiée de rudimentaire, développée dans l'Union soviétique des années 1960. Il doit être déployé prochainement depuis le centre spatial guyanais de Kourou, où il sera opéré par Arianespace, en parallèle des lancements russes. Le pas de tir est fin prêt pour le premier lancement prévu fin 2011, mais la décision de Moscou pourrait refroidir les ardeurs des Européens et entraîner des retards. L'objectif de l'Agence spatiale européenne est de disposer d'un lanceur de moyenne capacité, en plus du lanceur lourd Ariane 5 et du lanceur léger Vega (qui doit, lui aussi, être mis en service fin 2011).

Proton

La semaine dernière, c'est le lanceur lourd Proton-M qui a provoqué la perte très probable d'un satellite géant de 265 millions de dollars. Même si la première phase du lancement d'Express-AM4 a réussi, un dysfonctionnement du système de guidage de la fusée a placé le satellite, là aussi, sur une mauvaise orbite. Certes, il peut être déplacé, mais les réserves de carburant des satellites sont très limitées. Si, ce qui est hautement improbable, l'agence russe arrivait à le ramener sur son orbite, il ne lui resterait que très peu d'autonomie d'autonomie, voire plus du tout. Un gigantesque gâchis alors que sa durée de vie devait être de quinze ans au moins*.

Express-AM4 devait fournir des services de télécommunications et de télévision à la Russie. Il était attendu comme un libérateur, car il devait décupler les maigres capacités satellitaires de couverture du pays et de son voisinage. L'ensemble de ses capacités d'émission et de réception avait d'ailleurs été vendu avant même le lancement, un fait très rare. Fabriqué par Astrium (EADS) à Toulouse, l'engin pèse cinq tonnes et est présenté comme le plus gros jamais construit en Europe.

Tensions multiples

Au mois de décembre, trois satellites Glonass (système alternatif au GPS) étaient retombés dans l'océan Pacifique et, en février, le satellite militaire GEO-IK-2 avait été perdu sur une mauvaise orbite. La fiabilité est un critère majeur pour les clients des lanceurs, car en cas d'échec ils doivent patienter plusieurs années, le temps de construire un nouveau satellite. Las, le gouvernement russe a donc décidé de limoger le patron de l'agence spatiale, le 29 avril dernier, et de le remplacer par le vice-ministre de la Défense.

Dans le même temps, les autorités kazakhs demandent depuis des années à Moscou de quitter Baïkonour, situé sur leur territoire. Non seulement les loyers ne satisfont pas Astana, mais la population se plaint du risque permanent qu'elle court, alors que des dizaines de tonnes de combustible toxique s'étaient répandues dans la nature après des lancements ratés en 1999 et 2007. La construction d'un nouveau cosmodrome russe à Vostochny (région de l'Amour, Extrême-Orient) doit coûter au moins six milliards d'euros. Une somme difficile à réunir en ces temps de crise, même si les travaux doivent toujours commencer avant la fin de l'année.

* Dans les satellites, le carburant ne sert pas à l'alimentation de la charge utile (c'est le rôle des panneaux solaires), mais à la propulsion. Sans carburant, un satellite ne peut être maintenu sur son orbite : il devient alors un débris spatial, sauf s'il se consume dans l'atmosphère ou part se perdre dans l'espace.

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/les-fusees-russe...

 

ESPACE - Le vaisseau Soyouz, sans astronaute à bord, a été victime d'un ennui mécanique..

C'est la seconde fois en une semaine.

Il va falloir qu'ils comprennent que l'ingérence dans l'espace et sur les autres planètes, même celles qui se trouvent dans notre système solaire est interdite selon la règle UNIVERSELLE du LIBRE-ARBITRE.

Bientôt, p
lus aucune navette ne pourra plus quitter la Terre et tant mieux.

Il y a quelques jours à Paris, il y a eu une coupure de courant qui a privé 85 000 personnes d'électricité durant 17 minutes.

Un avertissement de qui et pour qui ?

Idem dans l'Isère à la suite d'un orage.

 


 

ESPACE - Le vaisseau Soyouz, sans astronaute à bord, a été victime d'un ennui mécanique..

La fusée s'est élevée dans le ciel normalement. Mais 325 secondes après le décollage, un problème moteur a interrompu son ascension et elle est retombée dans les steppes kazakhs. Une enquête a été ouverte.

Vidéo :
http://www.space.com/12716-launch-ill-fated-progress-cargo-ship.html


La fusée russe emmenait le cargo Progress 44 de la Nasa contenant près de trois tonnes de ravitaillement (vivres, carburant) destiné à la Station spatiale internationale. Pas de panique pour les astronautes à bord de l'ISS, ils ont de quoi tenir jusqu'à au moins mars 2012 "et l'arrivée d'un cargo européen" sans se rationner.

Il s'agit du second échec en une semaine pour le programme spatial russe, jusqu'ici réputé pour sa fiabilité. Problème, avec la mise au garage des navettes américaines, c'est le seul moyen pour la Nasa d'acheminer du matériel et des astronautes à bord de l'ISS, en attendant des vols américains privés dans les prochaines années.

La Nasa assure avoir une «confiance totale» dans les équipes russes pour déterminer les causes de la panne. Il faudra faire vite: le 22 septembre prochain, trois hommes devaient rejoindre l'ISS via une mission utilisant une fusée similaire à celle d'aujourd'hui.

http://www.20minutes.fr/sciences/espace/774802-cargo-ravi...


 

Paris : Une panne de courant bloque 85000 foyers

Publié le 25.08.2011, 07h00
 
La télévision s'éteint, le sèche-linge se bloque, la climatisation s'interrompt… Surprise hier après-midi pour quelque 85000 foyers parisiens, dont 40000 situés dans le IIe arrondissement. Une panne de courant les a frappés entre 16heures et 16h17. Au total, les habitations de cinq arrondissements (Ier, IIe, IXe, Xe et XVIIIe) ont été touchées.
« Les gens sont sortis dans la rue. Cela a duré environ un quart d'heure », raconte Jacques Boutault, le maire écologiste du IIe arrondissement.

Selon RTE, la branche d'EDF en charge du transport d'électricité de haute tension, cette panne est la conséquence d'un « incident technique » sur l'une des 9 autoroutes électriques alimentant Paris. « Il s'agit d'un incident rarissime. Nous sommes en
train de chercher l'origine de cette panne », explique-t-on chez RTE. Pour réalimenter Paris, EDF a contourné le problème en faisant prendre un autre chemin à l'électricité.

Les perturbations sont somme toute restées limitées. Le métro a fonctionné. Pas de gros problèmes non plus dans les gares SNCF et dans la circulation des trains. Enfin, selon les pompiers de Paris, il n'y a pas eu de regain d'interventions en dehors de quelques appels pour des ascenseurs bloqués.

Néanmoins, cette panne a été particulièrement ressentie au Forum des Halles. « C'était le noir total dans les parties communes pendant quelques secondes. Mais les gens ont réagi calmement. Par contre, certaines boutiques des 3e et 4e sous-sols ont été privées d'électricité pendant pratiquement deux heures », raconte un commerçant.

Après une série de pannes l'année dernière et un nouveau bogue le 6 août (à la suite d'un orage), ce nouvel incident sur le réseau parisien prend un tour politique. D'ores et déjà, Ian Brossat, le président du groupe PC-PG au Conseil de Paris, dénonce des « manquements » de la part d'EDF et un « sous-investissement » dans le réseau électrique parisien.

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75001/une-panne-de-courant-bloque-85000-foyers-25-08-2011-1577702.php

 

 

 

 

24/08/2011

Séisme en Virginie et les engins que la CIA Fabrique au Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence, en Virginie. A voir absolument !

A voir absolument et à diffuser largement !

Hier, nous vous avons mis un article en ligne suite au séisme qui a eu lieu sur la Côte Est des USA, d'une magnitude de 5.8 sur l'échelle de Richter et dont l'épicentre s'est révélé se trouver en Virginie.

 Nous nous sommes demandé très justement si les demandes que nous avions formulées auprès des Hiérarchies Angéliques dans la Déclaration de Souveraineté Humaine et de Cessation de tous les conflits terrestres n'y étaient pas pour quelque chose, dans la mesure où le Pentagone, siège du département de la Défense, Le Capitole qui abrite le Sénat et la Chambre des Représentants, ainsi que la Maison Blanche avaient dû être évacués.

 
Voir l'article par ce lien
 
Capitole et Pentagone évacués après un séisme aux Etats-Unis + les orages catastrophiques en Belgique
 
Après la diffusion de notre article, nous avons reçu un mail de Franck, l'un de nos lecteurs qui nous a mis le doigt sur ce qui existait en Virginie.
 
Rien de moins que le Centre de la CIA et du complexe scientifique de Georges BUSH au sein duquel, ils fabriquent, sous couvert de l'expérimentation scientifique, des engins de mort dirigés contre l'humanité, de construction d'armes et de vaisseaux spatiaux sûrement militaires,  qui doivent bénéficier de la technologie UFO-ET, tant il est vrai que dans leurs références il est noté qu'ils travaillent en collaboration avec la Base Secrète Souterraine dite militaire, mais en réalité ET, de l'Aréa 51 qui se trouve dans le Nevada.
 
Ils fabriquent et utilisent notamment, les technologies du Laser Hautes Energies pour le mettre à la disposition du département de la Défense d'Israël, sous le contrôle des bases souterraines de la Base Secrète ET, de l'Aréa 51.
 
Entre le LHC du CERN, le Réseau Haarp et les lasers qui utilisent la technologie des Hautes Energies, les satellites qui nous balancent leurs hautes fréquences, ne nous étonnons pas que toutes ces technologiques de mort participent au réchauffement planétaire et à la perturbation du champ magnétique terrestre, et tant il est vrai qu'ils nous créent une grille magnétique qui fait que nous sommes en train de cuire comme dans un four à micro-ondes avec toutes leurs technologies secrètes et leurs armes létales.
 
Voilà ce qu'ils fabriquent derrière notre dos, pendant qu'ils nous font leur théâtre sur la scène politique.

Pendant qu'ils font dériver notre esprit ailleurs, ils s'occupent de fabriquer des armes létales et des engins de mort pour réduire la population mondiale au profit des Illuminati-reptiliens.
 
Ensuite, ils viendront nous dire que les énergies propres et libres que la NASA nous planque depuis plus 60 ans, n'existent pas !
 

Les énergies libres et propres, issues des technologies UFO ou OVNIS,  existent depuis 60 ans, mais elles sont tenues secrètes par la NASA.

Le document à télécharger : ICI

 
Vous trouverez toutes les images des engins de mort en bas du présent article.
 
Voici la galerie des engins de mort qu'ils fabriquent dans ce centre de la CIA et d'expérimentation scientifique appartenant à Georges BUSH

Vous remarquerez les images subliminales qui sont apposées sur ces deux pages.
 
Ici, la Terre est traversée par des courants magnétiques et des éclairs
 
Ici, d'étranges étoiles rouges qui clignotent, dont on se demande ce qu'elles font sur ce genre de site et qui impressionnent les yeux.

Nous nous demandons si elles ne sont pas mises ici pour impressionner le cerveau des lecteurs.

On ressent un certain malaise en les regardant et on n'arrive pas à les compter.
 
Ci-dessous la panoplie des engins qui sont fabriqués dans ce centre dont certains semblent être destinés à la Restricted Area 51 Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

Toutes les images ci-dessous. Ensuite ils viendront nous faire croire qu'ils n'ont pas la technologie UFO qui était déjà utilisée par HITLER.
 
Vous irez voir aussi, ce vaisseau spatial qui semble appartenir au Japon
 
Au profit de qui a été construit cet énorme vaisseau spatial ?
 

Voir le fichier joint : ICI 

Uune traduction Google de l'article qui a été trouvé sur le site de Benjamin FULFORD.

La carte de l'Ile:

Plus que jamais nous remercions les Hiérarchies Angéliques de nous aider dans cette oeuvre de salubrité publique et humaine, de destruction de toutes les bases souterraines dans lesquelles, les Illuminati-reptilens complotent derrière notre dos depuis trop longtemps pour massacrer l'humanité.

 

Une autre satisfaction quand même, qui nous prouve comme le dit Cécile, l'une de nos lectrices, que le Ciel n'accepte plus les injustices.

A New York, des milliers de personnes ont aussi évacué les bâtiments, notamment dans le quartier du palais de justice de Manhattan où se dénouait l'affaire Dominique Strauss-Kahn et où la conférence de presse du procureur Cyrus Vance a dû être interrompue, le bâtiment s'étant mis à trembler.

L'ancien patron du FMI, poursuivi pour crimes sexuels, a bénéficié mardi d'un non-lieu, mais le séisme ayant entraîné la fermeture des services judiciaires, ce n'est que mercredi qu'il pourra récupérer son passeport français, selon son avocat.

http://www.tdg.ch/depeches/monde/rare-seisme-seme-pagaill...

Ci-dessous toutes les images issues du Centre de la CIA et d'expérimentation de Georges BUSH en Virginie.

 

WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( BELOW )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.
 

Central Intelligence Agency ( CIA ) Headquarter  (aka) George Bush Center For Intelligence - Area Map

( BELOW )


Central Intelligence Agency - Headquarter - Legacy ( Pre-Modification ) Building ( Day - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence ( Night - Left Turn Sign - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( Top View - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Panorama - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Close-Up - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 
 

DORNIER / FFA AG - Combat Aerial Vehicle ( CAV ) ( Switzerland - 1945 )

( BELOW )

 

 

AVRO ( CIA Test Flight - Bell Laboratories - Canada - 1955 )

( BELOW )

 

 

Lenticular Vehicle Presentation ( Langley, Virginia - 1959 )

( BELOW )

 

 
 

Restricted Area 51 - Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

( BELOW )

 

 

 

 

U.S. Air Force Research Laboratory ( AFRL ) - Directed Energy Weapons ( DEW ) - High-Energy Lasers and Sonic Floculators ( U.S. AFRL Phillips Laboratory near Kirtland Air Force Base, New Mexico - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) on test mount bed inside Phillips Laboratory at U.S. Air Force Research Laboratory ( New Mexico - 1992 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) in gimbal mount platform inside observatory dome 'closed' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) within gimbal mount platform inside observatory dome 'open' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop TRW ground-based mobile operations control center ( Area 51 - Israel Defense Force Demonstration - Day - January 2000 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop mobile field vehicles ( 1998 - 2000 )
( BELOW )
 
 
High-Directional Magneto-Cumulative Generator Accoustic Waveguide for Molecular Dissociation Sonic Flocculator Weapon ( Cut Away Diagram - 1990 )
( BELOW )
 
 
Killer Hughes ( KH-11 ) Satellite-Based Anti-Satellite Laser early model ( 1970 )
( BELOW )
 
 

Gorund-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Space Particle Disruptor inside dome of observatory ( 1980 )

 

 

 

Space-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Atmospheric and Ground Particle Disruptor Satellite ( 1980 )

 

 
 
U.S. Naval Weapons Laboratory - Flight Test Surveillance Cameras ( Trona, California - 1970 )
( BELOW )
 
 

Battlespace Warfaring Image Sensing Control Technology ( 1980 )

( BELOW )
 

 

Unmanned Aerial Combat Vehicle Operations Command Center ( Cactus Flats, Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 

 

Sikorsky Cypher - Unmanned Aerial Vehicle ( UAV - 1960 )
( BELOW )
 
Sikorsky Cypher ( UAV ) - Flight Operations inside U.S. Army Mock-Up Metro City ( Ft. Belvoir, Virginia - 1970 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
 
Vertical Take-Off Landing ( VTOL ) low-altitude 'propeller engine' UAV - U.S. Navy vessel aft launch ( 1972 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Global Hawk short-range 'jet engine' UAV ( foreground ) - and - Lockheed GlobalHawk short-range 'propeller engine' UCAV ( background ) both with underbelly nose remote surveillance cameras - ( 1970 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 2 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 5 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Landing - U.S. Army Post - Evergreen Air Base - Arizona - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter 'open' / SUB-NOTE: Germany World War II Dornier aircraft bomber in-background ]
( BELOW )
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Take-Off - S-4 - Nellis Air Force Base - Nevada - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter - closed ]
( BELOW )
 
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( Charging - 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ4A Tier III + ( plus ) 'high-altitude' ( long wing span ) 'jet engine' UAV - U.S. Air Force ( 1995 )
( BELOW )
 
 

 

 

Project: PEGASUS - Northop Grumman X-41A CAV - U.S. Air Force ( Rockwell, Black Building, Seal Beach, California - 1970 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northop Grumman X-47B Bomber UCAV - U.S. Air Force ( center and lower far right - 1990 ) - and - Northrop Grumman X45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( lower far left - 1990 )
[ NOTE: X-45C UCAV lower left photo ]
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( Area 51 - Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1995 )
( BELOW )

 

 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV ( Diego Garcia - 1995 ) so-called Trinidad UFO photo courtesy PRAVDA
( BELOW )
 
 

Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV hovering over Womb Tomb ( Area 51 - Nevada - 1995 )

( BELOW )

 

 

Project: Pegasus - Northrop Grumman X-47A ( modified version of X-41A CAV ) UAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'Off' - 1990 ) - and - Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force onboard U.S. Navy aircraft carrier ( Ground Crew 4 - Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Micro-Electronic Aerial Vehicle ( MAV ) - ( MITRE - Syringe Re-Fueling - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - U-2 S Dragon Lady 'long-range high-altitude' Stealth 'Block 20 Mission Surveillance' ( Osun Air Base, South Korea - 1990 )
 
 
Lockheed Martin Marietta D-21 ( rare color photo ) test engine flight experimental Drone for SR-71 U.S. Air Force Stealth Bomber ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo A-11 designated FX - 934 first 'Single-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo presented as 'A-12 designated FX - 934' U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' to Press by U.S. President Lyndon Baines Johnson ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo YF-12 designated FX - 934 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo 'not presented to Press ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare color photo of A-11 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in foreground - and - A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed ( rare color photo SR-71 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in Hangar ) U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Bomber' ( Edwards Air Force Base, California - 1975 )
( BELOW)
 
 
 
RocketDyne AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines ( Diagrams - 2 - Canoga Park, California -1960 )
( BELOW )
 
 
Boeing - RocketDyne Division - AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engine ( Test - Stennis Space Center, Mississippi - 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1966 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117-E Stealth Fighter-Bomber ( 1980 )
[ NOTE: Boeing - RocketDyne Division - XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines (2) onboard ]
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( Cockpit - Heads-Up Display - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Fighter-Bomber at Area 51 ( Emergency - Hangar - 1985 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Combat Fighter-Bomber ( 1990 )
( BELOW )
 
 
 
 
Lockheed X-32 (aka) X-37 Stealth STOVL Fighter-Bomber ( Short Take-Off Vertical Landing - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter - Freighter-Bomber - Surveillance Drone ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1992 )
( below )
 
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark II (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( Single-Canopy Dual-Cockpit ) ( 1975 )

( BELOW )

 

 

Lockheed B-2 D Spirit Stealth Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger A-12 Mark II (aka) B-II Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) smaller version of MANTA Avenger Mark III (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( 1975 )

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger Mark III (aka) B-III ( B-3 ) Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) [ Pre-staged deployment sites: Diego Garcia ( Indian Ocean ); Bodo, Norway; Takhli, Thailand; and, Kinitra, Morocco ] ( Indian Springs, Nevada - 1980 ).

SPECIAL NOTE: Prime contractor for the MANTA was MCDONNELL-DOUGLAS. ( This hidden "black budget" item made it a prime target for purchase by BOEING; it marked the first time in recent memory that a major "black" contract was let outside of those going to LOCKHEED famed "Skunk Works". ) Major sub-contractors included DUPONT Fibers, and the Electric Boat Division of ROCKWELL, producers of the super-cooled high-pressure vessels.

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) Bomber prototype ( Single-Caopy Single-Cockpit ) ( 1975 )

( SEE BELOW )

 
 
Project: MANTA - Lockheed Avenger Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) bomber mid-air refueling from Boeing KC-135Q tanker with two F-14 Tomcat escorts ( Ankara, Turkey enroute 17JAN91 to Baghdad, Iraq ) [ NOTE: When this photo was 'first' released, 'subsequent reports' adjudged it a 'hoax', even though the original was a 'color photo' taken by a U.S. Navy seaman in the Persian Gulf.  ]
( SEE BELOW )
 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft image.
( SEE BELOW )

 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft drawing.
( SEE BELOW )
 
 
 
Pulsed Plasma Technology ( PPT ) Lenticular Vehicle - High-Energy Diagramatics ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) - Light Speed Module ( Image - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Diagramatic - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Off Platform - Dormant - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Ready - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Launch - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Flight - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Ground-Based Stealth - Reverse Image Projection - ( Tank Diagramatic - 1970 )
( BELOW )
 
 
Ground-Based Micro Robotic Surveillance & Biological Delivery Vehicle ( 1985 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Rear, Side, and Keel Reverse Image Projection 'On' - Composite Submarine ( Centerville, California coast - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( San Francisco, California - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Non-Magnetic Floating Wet Dock - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - 
Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Anti-Magnetic Floating Wet Dock - Close-Up - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth Composite - Submarine ( Bridge - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Submersible Space Shuttle? or Jet Submarine Liner? - seen in dry dock - believed at a Japan island
( BELOW )
 
 
Legacy Combat Field Night Operations Gear: Satellite Audio & InfraRed Video Communications and Laser Sight Silenced Weapons ( circa: 1990 )
( BELOW )
 
 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Image - 1980 )

( BELOW )

 

 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Diagramatic - 1980 )

( BELOW )

 
 

Metro Field Day Operations Color Video Transmission Viewer Eyewear - 1990 )

 

 

 
Nuclear Map ( Pakistan )
( BELOW )
 
 
- - - -
 
In Memorium
 
The Crew
 
Columbia STS-107
Space Shuttle
Flight 117
2003
( BELOW )
 
 
In Remembrance - Cosmic Photo Intelligence ( 19JAN03 )
 
Shahid Hashemi Nejad International Airport (aka) Mashhad International Airport ( Runway - Mashhad, Khorassan, Iran - 19JAN03 )
( BELOW )
 
 
WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( ABOVE )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.

 

18/08/2011

Un archéologue israélien : les juifs n'ont aucun lien historique avec al-Qods. Les Religions et Le Nouvel Ordre Mondial

Tous les mensonges sont en train d'être dévoilés.

C'est l'époque de la "Grande Révélation" ce que les ignorants appellent l'Apocalypse ou la fin du monde.

C'est effectivement la fin de ce monde matérialiste et criminel pour ceux qui nous mentent et qui nous manipulent depuis des millénaires.

Entre les mensonges de la Bible et maintenant ceux de la Torah, nous sommes servis.

Comme la Bible dans son ancien testament reprend les écrits hébraïques qui reprennent les écrits de la création Sumérienne, nous pouvons être convaincus que l'église catholique est non seulement la gardienne des écrits hébraïques, mais aussi des écrits Sumériens, d'où ce que l'on appelle soi-disant, l'origine judéo-chrétienne de notre civilisation. Moïse comme Abraham sont nés tous deux à UR à SUMER et il n'existe aucune preuve historique que Moïse soit né en Egypte.


La religion Sumérienne

http://home.nordnet.fr/caparisot/html/sumerreligion.html

Comparaison entre les écrits sumériens de la création et la Genèse de la Bible
http://home.nordnet.fr/caparisot/html/sumerreligion.html#comparaison

La Bible : Des siècles de mensonges au nom du christianisme par le professeur Bart Ehrman
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/08/15/la-bib...

Voir le site de Ehrmanproject
http://www.ehrmanproject.com/

En préambule et pour couronner le tout, la conférence de Jordan Maxwell de 2009 à Los Angeles, à voir absolument.

Les Religions et Le Nouvel Ordre Mondial ( Vidéo de 47 mn)

Jordan Maxwell à la conférence "Awake & Aware" - Los Angeles le 20 septembre 2009.
Le monde est mené par les religions, les sectes et les gangs internationaux.

On nous manipule avec les croyances, les mots et les images.

Le Vatican et tous ses dogmes religieux sont basés sur l'adoration du Soleil, l'astrologie et les planètes.

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/06/17/religi...

http://www.dailymotion.com/video/xjcppf_religions-et-nouv...




Un grand archéologue israélien a affirmé l'inexistence de liens juifs avec la ville d'al-Qods occupée, démentant ainsi les allégations israéliennes quant à leur présence historique dans la ville.

Mercredi 10 Août 2011
Un archéologue israélien : les juifs n’ont aucun lien historique avec al-Qods
 
L'archéologue Israël Finkelstein a déclaré au journal israélien, "Jerusalem Post", que "les archéologues juifs n'ont pas trouvé des preuves historiques ou archéologiques, corroborant les récits rapportés par la Torah".

S'agissant du prétendu temple de Salomon, Finkelstein a indiqué qu'il n'y a aucune trace archéologique prouvant qu'il a effectivement existé.

Pour sa part, l'universitaire israélien Rafi Greenberg a indiqué au même journal, qu'il était prévu qu'Israël fasse des découvertes, du moment où il a mené des fouilles pendant des semaines. "Les Israéliens de la ville de David a la cité Selwan poursuivent sans discontinuer les fouilles depuis deux ans, mais ils n'ont rien trouvé".

Par ailleurs, Youni Mazrahi, un archéologue indépendant ayant travaillé précédemment pour l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a été du même avis que Finkelstein.

"L'association de droite al-Aad n'a même pas trouvé un écriteau où il est mentionné : Bienvenue au palais de David, bien que cette affaire soit tranchée pour elle, comme si elle s'appuyait sur des textes sacrés pour la guider dans ses travaux," souligne-t-il.

Israël a commencé secrètement et avec force depuis la mi-2008, le renforcement de la présence et du contrôle des colons israéliens sur la cité Selwan et les environs de la vieille ville historique qu'il a occupée lors de la guerre de juin 1967, et l'a annexée par la suite, chose qui n'a pas été reconnue par les Nations-Unies.

Le but principal des fouilles archéologiques vise, selon les experts israéliens, à inciter les Palestiniens à quitter la ville sainte et y étendre les implantations.

felesteen.ps

http://www.alterinfo.net/Un-archeologue-israelien-les-jui...


Sur la falsification de la Bible, l'inexistence du Temple de Salomon et le canular sur la pierre gravée de Salomon.

La bible, entre mythe et réalité

L'Ancien Testament est-il basé sur des faits historiques ou n'est-il qu'une suite de fables ?

Au cours des six épisodes de cette série, John McCarty tente de savoir quels sont les véritables fondements du royaume d'Israël et dans quelles conditions ces livres ont été écrits.

Pour cela, le présentateur se rend au Moyen-Orient, où il visite des sites archéologiques et rencontre des spécialistes éminents.

Entre mythe et réalité Partie 1- 1/3
http://www.dailymotion.com/video/x6wejs_entre-mythe-et-re...



Entre mythe et réalité Partie 1- 2/3


Entre mythe et réalité Partie 1- 3/3
http://www.dailymotion.com/video/x6wi72_entre-mythe-et-re...



La playlist des vidéos par ce lien :

http://www.dailymotion.com/related/x6wewk/1?videoid=11590...

Et sur la fausse pierre gravée de Salomon

En juillet 2001, un mystérieux détective privé montre une tablette de pierre, gravée d'une inscription en hébreux ancien, à deux scientifiques israéliens.

Celle-ci semble apporter la preuve de l'existence du temple de Salomon.

La mystérieuse tablette est étudiée par des chimistes, des linguistes et des archéologues, qui prouvent son authenticité.

Mais le détective disparaît, emportant la tablette avec lui.

C'est le début d'une nouvelle enquête.
Certains essaient, par tous les moyens, de retrouver le détective.

D'autres se penchent sur les résultats des analyses.

Ils s'interrogent.

La pierre est-elle vraiment authentique ou n'est-ce qu'un canular ?
 
 

Les mensonges de la Bible

Histoire et chronologie de la chrétienté Avant JC
http://www.bible.chez-alice.fr/h01.htm

Histoire et chronologie de la chrétienté Après JC

http://www.bible.chez-alice.fr/h02.htm

17/08/2011

La Bible : Des siècles de mensonges au nom du christianisme par le professeur Bart Ehrman

De plus en plus de chercheurs et de théologiens, remettent en cause la véracité des écrits Bibliques. Il arrive un temps, où il va falloir choisir entre la Foi indéfectible en l'existence de Dieu et les fausses croyances dans les religions, les dogmes et les écrits dits sacrés.


Des siècles de mensonges au nom du christianisme


Walter C. Uhler
Lundi 15 Août 2011

Des siècles de mensonge au nom du christianisme

L'analyse d'un faux selon Bart D. Ehrman
Dissident Voice, Walter C. Uhler, 14 mai 2011

« La Bible est un ouvrage plus lu et examiné que tout livre ayant jamais existé. »
Thomas Paine

      Le professeur Bart Ehrman a fait une chose que plus de 99 pour cent de chrétiens ont omise. Il a consacré une grande partie de sa vie adulte à une étude sérieuse du Nouveau Testament.

      Ehrman commença ses études à l'Institut Biblique Moody, un collège biblique fondamentaliste, avant d'achever ses études universitaires au Wheaton College. À Wheaton, Ehrman fit ce que tout étudiant sérieux du Nouveau Testament devrait faire, il étudia le grec. Tel qu'il l'explique dans Forged: Writing in the Name of God'Why the Bible's Authors Are Not Who We Think They Are [Contrefaite : Écrite au nom de Dieu : Pourquoi les auteurs de la Bible ne sont pas ceux que nous pensons], « J'ai appris le grec, afin de pouvoir lire le Nouveau Testament dans sa version originale, » (p. 4)

      Son diplôme de Wheaton obtenu, Ehrman alla au séminaire théologique de Princeton, où il étudia sous l'autorité de l'un des plus grands experts du monde en matière de Nouveau Testament grec, le regretté Bruce Metzger. Parmi les nombreuses contributions savantes de Metzger, son ouvrage indispensable, The Text of the New Testament: Its Transmission, Corruption and Restoration [Le texte du Nouveau Testament : Sa transmission, son altération et sa restauration], identifie trois catégories de sources disponibles permettant de confirmer le texte du Nouveau Testament : les manuscrits grecs, les traductions anciennes en d'autres langues et les citations du Nouveau Testament faites par les écrivains ecclésiastiques des origines, comme Augustin, Eusèbe, Tertullien et Marcion. (p. 36-89)

      Le lecteur de ce livre apprendra, par exemple, que la partie la plus ancienne connue du Nouveau Testament représente quelques versets de Jean, écrits pendant la première moitié du deuxième siècle, soit environ un siècle après la crucifixion de Jésus.

      Le lecteur apprendra aussi que les deux plus anciennes versions complètes rescapées du Nouveau Testament sont le Codex Sinaiticus et le Codex Vaticanus. Le Sinaïticus, une Bible grecque du IVème siècle découverte au milieu du XIXème siècle, contient non seulement le Nouveau Testament complet, mais aussi The Shepard of Hermas [Les bergers d'Hermès] et l'épître de Barnabé, des livres qui furent considérés pendant plusieurs siècles comme des parties du Nouveau Testament. Le Vaticanus est aussi une Bible grecque du IVème siècle, préservée dans la bibliothèque du Vatican depuis au moins 1475.



The Shepherd of Hermas

      L'analyse du texte est devenue une nécessité du fait qu'environ 5.000 manuscrits grecs contenant le Nouveau Testament entier ou partiel ont été identifiés. Tel que l'exprime le professeur Metzger, « La nécessité d'analyser le texte des livres du Nouveau Testament résulte de deux circonstances : (a) aucun document original n'existe plus, et (b) les copies existantes diffèrent les unes des autres. »

      (Ce sont des faits à garder à l'esprit quand certains partisans du sens explicite de la Bible, vraisemblablement incapables de lire le grec, vous racontent que le Nouveau Testament est infaillible.)

      Ayant étudié sous la férule de Metzger et lisant tout ce dont il était capable, Ehrman renonça non seulement à sa croyance originale en l'infaillibilité de la Bible, mais il fut aussi forcé de conclure : « la Bible ne contient pas seulement des inexactitudes ou des erreurs accidentelles. Elle renferme aussi ce que pratiquement tout le monde qualifierait aujourd'hui de mensonges. » (p. 5) Tel qu'il l'affirme dans Forget, « Tout au long de ce livre, il deviendra tout à fait évident à partir des écrits anciens eux-mêmes que, même si la falsification était largement pratiquée, elle fut aussi largement condamnée et considérée comme une forme de mensonge. » (p. 36)

      Du fait que 84 pour cent des Zuniens croient que la Bible est un livre saint, on pourrait penser qu'ils seraient ennuyés d'apprendre que la plupart des livres du Nouveau Testament sont des contrefaçons. Pourtant, chaque fois que j'ai rappelé les falsifications, erreurs ou contradictions du Nouveau Testament à l'attention d'un chrétien croyant en la Bible, il ou elle a eu invariablement recours à l'excuse : « Eh bien, c'est simplement une question de foi, n'est-ce pas ? »

      Quand j'entends cette excuse, je réponds toujours : « Non ! Si c'était simplement une question de foi, je pourrais affirmer que mon téléphone portable est mon sauveur, et vous pourriez en faire tout autant. Vous croyez manifestement que votre foi en Jésus-Christ est supérieure à la mienne en mon téléphone cellulaire parce qu'elle repose sur près de deux mille ans de tradition légitimée par les histoires racontées dans le Nouveau Testament. » Les protestants sont encore plus focalisés sur ce livre car, depuis Martin Luther, il leur a été dit, Sola Scriptura, (par l'Écriture seule).

      Ce qui est pire, c'est la triste réalité du peu de chrétiens comprenant même ce paradoxe inquiétant : Si Jésus devait revenir aussi vite qu'il l'a prédit, personne n'aurait besoin d'un Nouveau Testament.

      Vous souvenez-vous des passages bibliques suggérant le retour imminent de Jésus ? « En vérité je vous le dis, il en est d'ici présents qui ne goûteront pas la mort avant d'avoir vu le Royaume de Dieu venu avec puissance. » (Marc 9:1)

      Ou bien cette espérance de Paul, selon qui lui et certains Thessaloniciens seront vivants au moment où l'apocalypse se produira. Rappelez-vous comment il oppose « ceux qui sont morts » à « nous les vivants, qui sommes restés pour l'avènement du Seigneur ? » (première épître aux Thessaloniciens 4:15, 17) (The New Testament, Bart D. Ehrman, p.314)

      Manifestement, soit Jésus, soit Marc s'est trompé ; et c'est aussi le cas de Paul. Selon le professeur Ehrman, Paul « semble ne pas penser que ses paroles feront l'objet de débats après sa mort, et encore moins qu'elles seront lues et étudiées quelque dix-neuf siècles plus tard. » (Ibid)

      Toujours est-il, « tandis que l'espoir du retour imminent du Christ commença à s'estomper au cours du siècle ultérieur, » les chrétiens commencèrent à réaliser qu'ils devaient créer des structures pouvant durer au moins une génération ou plus au milieu d'un monde de non-croyants. (Diarmaid MacCullough, Christianity: The First Three Thousand Years [Christianisme : Les trois premiers millénaires], p. 118)



Christianity: The First Three Thousand Years

      Des structures ? Oui, les chrétiens tentèrent de créer une foi universelle établie sur : (1) une liste de textes sacrés convenus faisant autorité ; (2) la constitution d'un credo ; (3) l'établissement d'un sacerdoce faisant autorité (évêque, prêtre et diacre) (Ibid, p. 127-137)

      Ainsi, comme le note Ehrman, « Depuis les origines, les chrétiens devaient demander aux autorités ce qu'ils devaient croire. » (Forged, p.7) « Bien sûr, l'autorité ultime était Dieu. Mais la majorité des chrétiens en vinrent à penser que Dieu ne parlait pas directement aux individus pour leur dire la vérité sur ce qu'il fallait croire. S'il l'avait fait, il y aurait eu d'énormes problèmes, car certains auraient revendiqué l'autorité divine de ce qu'ils enseignaient et d'autres l'auraient fait pour leur enseignement totalement opposé. C'est pourquoi, la plupart des chrétiens n'insistèrent pas sur la révélation personnelle à des individus vivants. » (Ibid)

      Pourtant, ce fut précisément la nécessité d'établir l'autorité qui incita les chrétiens à contrefaire des parties des livres du Nouveau Testament, aussi bien que des livres entiers du Nouveau Testament, en prétendant faussement qu'elles furent écrites par Pierre, Paul ou Marc, par exemple.

      Considérons, par exemple, le fait qu'aucune des deux plus anciennes versions complètes du Nouveau Testament (le Codex Sinaiticus et le Codex Vaticanus) ne contiennent les douze derniers versets que l'on trouve dans Marc aujourd'hui [*]. Selon le professeur Metzger, « Puisque Marc n'est pas responsable de la composition des douze derniers versets de son évangile en vigueur actuellement, et puisqu'ils lui ont sans aucun doute été annexés avant que l'Église ne reconnaisse la canonicité du quadruple évangile, il s'ensuit que le Nouveau Testament ne contient pas quatre, mais cinq récits d'événements évangéliques postérieurs à la Résurrection du Christ. » (p. 229)

[* Ndt : Le passage rajouté décrit les apparitions de Jésus ressuscité à ses proches. Il s'agit donc d'une « preuve » de la nature divine de Jésus.]

      Le professeur Ehrman est moins diplomate. Il note simplement : « Celui qui a rajouté les douze derniers versets dans Marc n'a pas simplement fait une faute d'orthographe. » (p. 250) Quelqu'un a falsifié Marc afin de lui attribuer ces écrits.

      Ehrman doute que la première et la deuxième épître de Pierre aient réellement été écrites par Pierre. Grâce à l'analyse de l'usage des mots qui ne devinrent largement usités qu'après la mort de Pierre, en 64, comme le mot codé désignant Rome, « Babylone, » qui entra en usage vers la fin du premier siècle, les érudits en sont venus à penser que les épîtres sont des faux. Par ailleurs, « d'excellentes raisons font penser que Pierre était incapable d'écrire. » (p. 70)

      Considérons à présent les treize épîtres du Nouveau Testament dites écrites par Paul. Selon Ehrman : « Pratiquement tous les spécialistes conviennent que sept épîtres pauliniennes sont authentiques : aux Romains, première et deuxième au Corinthiens, aux Galates, aux Philippiens, première aux Thessaloniciens, et à Philémon. » Six sont probablement des faux : première et deuxième à Timothée, à Tite, deuxième aux Thessaloniciens, aux Éphésiens et aux Colossiens. (Le lecteur intéressé par la preuve servant à les catégoriser comme des faux doit se reporter aux pages 95 à 114 de Forged.)

      C'est pourquoi le lecteur pourrait maintenant trouver ironique qu'il est affirmé en 3:16 du deuxième épître à Timothée, « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice. » Après tout, comme noté ci-dessus, la deuxième épître à Timothée est l'une des lettres pauliniennes que l'on pense aujourd'hui falsifiées.

      Il y a tout aussi ironique, et plus amusant, dans le recours de Gary North, le principal promoteur de l'économie chrétienne, aux écritures contrefaites du Nouveau Testament. Comme l'a signalé récemment le New York Times, M. North croit non seulement que « la Bible s'oppose au travail organisé, et en particulier à l'organisation du travail d'employés publics, » mais il estime aussi qu'aucun forme d'aide gouvernementale « ne réchappera aux limites éthiques » de l'affirmation de l'apôtre Paul dans la deuxième épître aux Thessaloniciens, selon laquelle, « si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus. » Étant un chrétien évangéliste, la pauvre âme ne soupçonne même pas que cette deuxième épître aux Thessaloniciens est un faux.

      Sans le savoir, M. North et tous les chrétiens qui prennent le Nouveau Testament au pied de la lettre commettent une erreur de procédure désastreuse. Ils fondent leur code moral du bien et du mal sur la Bible avant de s'assurer de ce qui est vrai et faux en elle. « La vertu effective, comme Socrate le fit remarquer il y a longtemps, c'est la connaissance ; et toute règle du bien et du mal doit compter sur le discernement du vrai et du faux. » (Walter Lippmann, Le Public fantôme, p. 20)

      Le professeur Bart Ehrman ayant à présent révélé dans Forged que, « du premier siècle au XXème siècle, des gens qui se qualifièrent de chrétiens jugèrent bon de fabriquer, contrefaire, et falsifier des documents, dans la plupart des cas pour assurer l'autorité de ce qu'ils voulaient imposer aux autres, » la confusion procédurale des chrétiens n'a plus aujourd'hui d'excuse.

      Walter C. Uhler est chercheur et écrivain indépendant. Il publie ses travaux dans de nombreuses publications, dont The Nation, le Bulletin of the Atomic Scientists, le Journal of Military History, Moscow Times et San Francisco Chronicle. Il est aussi président de Russian-American International Studies Association (RAISA). Il peut être contacté à l'adresse : waltuhler@aol.com.

Original : dissidentvoice.org/2011/05/centuries-of-lying-in-the-name...
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

http://www.alterinfo.net/Des-siecles-de-mensonge-au-nom-d...