Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2013

Les 6 principes du projet mondialiste

A méditer pour voir si ce n'est pas ce que nous vivons en ce moment !


Les 6 principes du projet mondialiste

http://www.dailymotion.com/video/xo7tsg_les-6-principes-du-projet-mondialiste_news?ralg=player.ext.behavior-meta2#from=embediframe-playreloff-4


Les 6 principes du projet mondialiste par Mecanopolis

05/04/2013

Cartel pharmaceutique : Dr Rath et l'Union Européenne : perspectives politiques

Un peu d'information sur les vrais humanistes !

Voici ce qu'ils faisent en 2012 contre le cartel pharmaceutique pendant que les merdias aux ordres nous gavent avec leurs mensonges et leur propagande !

 
Appel du Dr Rath aux populations d'Allemagne, d'Europe et du monde entier,
Berlin le 13.03.2012

http://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU

Pour soutenir cette campagne , veuillez tout simplement nous adresser un email à l' adresse suivante : info@dr-rath-foundation.org . Ou visiter notre site internet :

 http://www4fr.dr-rath-foundation.org/

Nous vivons dans un monde en changement!
Bien entendu que le status quo se défend à cette encontre.
Pour des réponses à vos questions consulter: http://www.wiki-rath.org/


Au cours de cet évènement en date du 13 mars 2012, le Dr Rath fait un appel aux populations allemandes et européennes les invitant à prendre leurs responsabilités. C' est un appel pour la construction d' une Europe démocratique pour le peuple et par le peuple --pour la construction d' un monde nouveau basé sur un système de soins de santé ayant comme objectif la prévention et l' éradication des maladies. Les résultats scientifiques disponibles de la recherche sur les remèdes naturels sont clairs là-dessus , ils ramèneront la part des maladies actuelles de civilisation à leur simple expression par rapport à la situation actuelle . Mais ce « stupéfiant monde sans maladie » ne nous est pas offert -car chacune de ces maladies constitue, pour l' industrie pharmaceutique , un marché en milliards de dollars ! Si nous voulons créer un monde exempt de maladies pour nous et nos enfants :nous devons nous-mêmes nous engager . Maintenant.. !

Le 13 novembre 2007 , la ville polonaise d'Auschwitz où était situé le camp de concentration Nazi d' Auschwitz , abrita un évènement historique . Cette ville --où furent commis les plus grands crimes contre l' humanité de l' histoire récente-  vit l'éclosion d'un plan pour une nouvelle Europe. Tenant compte du rôle du Cartel pharmaceutique et pétrolier dans le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale et les crimes commis à Auschwitz , les survivants du camp de concentration élevèrent leur voix encore une fois - et peut être pour la dernière fois- et firent un appel pour « Une Europe pour le Peuple et par le Peuple ».
http://www.eu-referendum.org/francais/petitions/europe_fo...

 

En plus , ils octroyèrent la distinction « Relais pour la Vie » au Dr Rath et à la Fondation avec comme mandat de porter loin le message « Plus jamais » aux générations futures. Le discours du Dr Rath à l' occasion de la remise de la distinction est disponible sur:
http://www.relay-of-life.org/fr/chapter.html


FOLLOW US on FACEBOOK: http://on.fb.me/Hx0mb8
FACEBOOK Français: http://on.fb.me/KUHn5z
TWITTER: https://twitter.com/#!/Dr_Rath_News

 

Dr Rath EU: perspectives politiques
conférence en 2 parties

L'histoire de l'industrie pharmaceutique et l'U€E - 1/2

 


Dr Rath EU: perspectives politiques 2/2

http://www.dailymotion.com/video/xupt8q_dr-rath-eu-perspectives-politiques-2-2_news#.UVydWDcal68


Dr Rath EU: perspectives politiques 2/2 par Wakeup-

 

Santé. Pour lutter contre le bioterrorisme des laboratoires pharmaceutiques et des élites ! Le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux

Comme vous l'avez compris, des individus faibles et malades ne peuvent plus combattre contre la dictature qui nous est imposée par l'oligarchie.

Il faut donc alimenter le système médical en vous rendant malades et faibles et ils gagnent sur tous les tableaux en vous injectant des vaccins et en vous faisant avaler des poisons !


Pendant que vous luttez contre les maladies, non seulement ils se gavent sur votre détresse mais avec votre argent et vous leur fichez la paix, car un individu faible et malade ne peut plus se défendre.

Le bioterrorisme institutionnalisé est donc un moyen pour les états de vous contrer et de vous affaiblir pour que vous ne puissiez plus résister à leur dictature.

Après l'article et la vidéo vous avez le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux à télécharger en PDF.


Un livre choc dénonce l'excès de médicaments inutiles

Mots clés : Médicament
Par figaro iconlefigaro.fr - le 13/09/2012
 
Deux professeurs de médecine, Bernard Debré et Philippe Even, publient un guide des médicaments dans lequel ils affirment qu'un médicament sur 2 est inutile et 1 sur 20 potentiellement dangereux.

 

La France, toujours citée parmi les pays consommant plus de médicaments que de raison, voit paraître un nouvel ouvrage alarmiste sur sa situation pharmaceutique. Dans leur Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles et dangereux, Bernard Debré, chirurgien et député UMP, et Philippe Even, pneumologue, s'attaquent aux inefficacités du système français. Trop de molécules sans intérêt, voire nocives, sont tolérées sur le marché français et remboursées, notamment pour protéger l'industrie pharmaceutique hexagonale, dénoncent-ils. Le tout contribuant, selon eux, à plomber les comptes de l'Assurance-maladie.

Le livre recense ainsi «50% de médicaments inutiles, 20% de mal tolérés, 5% de “potentiellement très dangereux”». Ils en extraient une liste de 56 médicaments à suspendre immédiatement.

L'analyse des deux professeurs de médecine reçoit un accueil mitigé parmi les experts français en pharmacologie. Ceux-ci reconnaissent à l'ouvrage le mérite de soulever des problèmes structurels régulièrement dénoncés depuis une vingtaine d'années: trop de produits inefficaces conservent leur autorisation de mise sur le marché, les consultations des médecins débouchent trop souvent sur des ordonnances inutiles, par réflexe culturel. Mais toutes les conclusions de ce guide colossal - 900 pages, d'une utilisation pas forcément évidente pour le grand public - ne sont pas forcément partagées.

«Des erreurs»

«Il y a dans ce livre beaucoup de choses vraies, mais aussi de choses fausses», déplore ainsi le Pr Jean-François Bergmann, vice-président de la commission d'autorisation de mise sur le marché à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), et chef de service de médecine interne à l'hôpital Lariboisière. «C'est vrai qu'il y a trop de médicaments redondants (n'apportant pas de réelle amélioration par rapport à la version ancienne, moins chère, NDLR), que la politique du générique n'est pas claire et que le prix de certains médicaments est disproportionné par rapport à leur efficacité. Mais les auteurs font aussi des erreurs. Contrairement à ce qu'ils disent, je considère l'Avastin (anticancéreux) comme un produit important, de même que le Byetta (antidiabétique), alors qu'eux souhaiteraient les suspendre. À l'inverse, ils citent comme produit d'excellence le Sintrom (antiacoagulant) que plus personne ne recommande depuis vingt ans. Leur livre reflète également une méconnaissance du circuit du médicament. Le tout n'inspire pas confiance.»

Pour Jean-Louis Montastruc, professeur de pharmacologie médicale à Toulouse, «il ne faut pas diaboliser les médicaments, qui soignent quand même beaucoup de maladies». «Un médicament s'inscrit toujours dans un contexte: il est donné à un patient avec une pathologie, un âge, des antécédents, qui permettront au médecin d'en estimer les bénéfices au regard des risques, rappelle-t-il. Car n'oublions pas qu'un médicament n'est jamais inoffensif. Sinon, cela voudrait dire qu'il est sans effet.»

Mieux informer les médecins

Avec le Pr Bergmann, il partage le sentiment qu'un effort doit être fait par les autorités sanitaires pour mettre à disposition des médecins une information indépendante sur les médicaments, quasi inexistante en France. «Actuellement, les praticiens de ville sont essentiellement informés par les visiteurs médicaux payés par les laboratoires.»

Le Leem, fédération professionnelle des industriels du médicament, a pour sa part déploré mercredi soir des «amalgames et approximations» qui «contribuent à alarmer inutilement les malades et risquent de les conduire à arrêter de leur propre chef des traitements pourtant adaptés aux maladies dont ils souffrent».

» Le Pr Even interviewé par Le Nouvel Observateur: Vidéo

Dans l'Obs en kiosque jeudi 13 septembre "le Guide des médicaments utiles, inutiles ou dangereux". Rencontre avec le professeur Philippe Even, auteur avec le professseur Bernard Debré, d'un livre de 900 pages, où sont passé au crible 4 000 médicaments. Il explique pourquoi ce livre et pointe les dérives de l'industrie pharmaceutique.
http://www.dailymotion.com/video/xthos4_dans-l-obs-le-gui...


Médicaments dangereux : "Laxisme, démagogie et... par LeNouvelObservateur

Le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux à télécharger en PDF
 

Important pour votre santé et pour contrer le bioterrorisme des laboratoires pharmaceutiques et des élites : l'A lliance du Dr Matthias Rath pour la Santé.

Des livres et brochures du Dr RATH à lire en ligne ou à télécharger.

Après avoir écrit et diffusé gratuitement, le livre intitulé : Les Racines Nazies de 'L'Union Européenne de Bruxelles', le Dr Rath, un humaniste à n'en point douter, médecin spécialiste et chercheur dans les domaines de la cytologie et de la Médecine Cellulaire, nous propose de lire ou de télécharger gratuitement sur son site, des livres et brochures relatifs à la prévention et à la guérison des maladies par des produits naturels et dont vous trouverez la liste en bas du présent article.

Une question  néanmoins : Avez-vous déjà vu ou entendu les merdias aux ordres nous informer sur les travaux de recherche du Dr Rath ?

En revanche rappelez-vous le terrorisme mental et médiatique dont nous avons été les victimes durant la campagne de vaccination criminelle orchestrée au cours des années 2009/2010, sous la houlette du Troll sioniste, Nicolas SARKOZY pour lutter contre le virus imaginaire de la GrippeA/H1N1 et ce qui a été dénoncé, sous le nom de la "Grippe de la Gouvernance Mondiale": ICI.

Le Dr RATH dans son livre "Les Racines Nazies de l'Union Européenne de Bruxelles" au (Chapitre 4 - Pages 190 à 193) nous indique que l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA a été amené au pouvoir par les USA et les cartels du pétrole et des médicaments, donc les laboratoires pharmaceutiques, ce à quoi, il faut rajouter les réseaux de la finance internationale, des banksters.

Ceci expliquant cela, n'est-ce pas ?

Rappel du livre : Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles” par le Dr Matthias Rath

Ce que vous aviez toujours voulu savoir sur “l’Union Européenne de Bruxelles” – Mais que personne n'osait vous dire !

Ce livre relate une histoire que de nombreux lecteurs pourraient, pour des raisons évidentes, rejeter au départ. En faisant cela, ils pourraient dire que si l'information de portée historique capitale documentée ici était vraie, ils en auraient certainement entendu parler auparavant.

Conscients de cela, nous, en tant qu'auteurs, considérons qu'il est de notre responsabilité d'encourager nos lecteurs non seulement à lire ce livre, mais aussi de les encourager à visiter et étudier la source des documents repris en bas de page.

Pendant presque de trois-quarts de siècle, on a dit au monde que la seconde guerre mondiale avait été provoquée par un psychopathe, Adolf Hitler, et son entourage de voyous racistes, les Nazis. Toutefois, les faits sont que la seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête menée au nom du Cartel des produits chimiques, du pétrole et des médicaments, dans le but de contrôler les marchés mondiaux, qui pèsent de nombreux milliards de dollars, dans les domaines émergents des produits chimiques brevetés.

Source : http://www.relay-of-life.org/fr/index.html
Le livre à télécharger en PDF : ICI
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/04/04/les-racines-nazies-de-l-union-europeenne-de-bruxelles-par-le.html


Présentation : de l'Alliance du Dr Rath pour la Santé

« L'Alliance du Dr Rath pour la Santé » est une association unique en son genre, réunissant des personnes qui ont délibérément choisi de se rassembler pour préserver leur propre santé et sauver le plus grand nombre possible de vies humaines.

Nous pouvons atteindre ces objectifs en procédant à des études scientifiques dans le domaine des traitements naturels, susceptibles de prévenir et de combattre efficacement les principales maladies endémiques actuelles.

Nous pouvons également atteindre ces objectifs en informant nos semblables sur l'efficacité des traitements naturels et en leur faisant part des progrès scientifiques dans le domaine de la Médecine Cellulaire et, grâce à cela, en travaillant à la mise en place d’un système de santé publique fondé sur des thérapies naturelles efficaces, sans effets secondaires et à faible coût.

Nous nous différencions, ainsi, fondamentalement de l'industrie pharmaceutique qui détient encore le monopole dans les systèmes de santé sur notre planète. L'industrie pharmaceutique est une branche d'investissement qui profite de la persistance et de la prolifération des maladies pour conserver un marché de plusieurs milliards pour ses produits. Il n'est donc pas étonnant que 80 % des médicaments proposés actuellement ne traitent que les symptômes ou plus précisément les masquent, au lieu de faire de la prévention contre les maladies, voire de les éradiquer.

Nous sommes complètement à l'opposé de tout cela, car, n'étant pas une entreprise motivée par l'avidité des investisseurs, notre dessein est de prévenir et d'éradiquer les maladies. C'est pourquoi nous accordons la priorité à la recherche et à un travail de diffusion d’informations sur l'utilité et l'efficacité des traitements naturels.

Par son nom et ses travaux scientifiques, le Dr Rath, médecin et scientifique, auteur des découvertes révolutionnaires dans le domaine de la cytologie et de la Médecine Cellulaire est le fondateur de notre Alliance pour la Santé et le garant de l’application de cette vocation d'utilité publique. En adhérant à notre Alliance pour la Santé, vous contribuerez de différentes manières à améliorer la santé sur notre planète.

La suite ici : http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org/presenta...

Livres et brochures à lire en ligne ou à télécharger :
http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org/infotheq...



 
 

Commandez le livre ici

 

Cancer - La fin d'une
maladie de civilisation

Livre I

Lire le livre en ligne
 

Cancer - La fin d'une
maladie de civilisation

Livre II

Lire le livre en ligne
 

Les racines nazies de 'l'Union Européenne de Bruxelles'

Lire le livre en ligne
 

Pourquoi les animaux n'ont
pas d'attaque cardiaque
... mais les Hommes, si!

Lire le livre en ligne
  

Mouvement pour la vie!

Télécharger le fichier PDF
des brochures (4.0 MB)

 

Substances nutritives dans
le traitement du cancer

Télécharger le fichier PDF
des brochures (547 kB)

 

Succès de la Médecine Cellulaire face à
l'ostéosarcome

Télécharger le fichier PDF
des brochures (3.6 MB)

 

La solution de la Médecine Cellulaire aux troubles du rythme cardiaque

Télécharger le fichier PDF
des brochures (852 kB)

 

Au nom de l'Humanité

Télécharger le fichier PDF
des brochures (2.9 MB)

 

Cholestérol: Etudes cliniques

Télécharger le fichier PDF
des brochures (182 kB)

 

Documentation études pilotes

Télécharger le fichier PDF
des brochures (233 kB)

 

Avancée de la recherche cellulaire dans la lutte
contre le cancer

Télécharger le fichier PDF
des brochures (319 kB)

 

Questions et Réponses relatives à la Médecine Cellulaire

Télécharger le fichier PDF
des brochures (3.3 MB)

 

Une ère nouvelle dans le domaine de le santé

Télécharger le fichier PDF
des brochures (1.1 MB)

 

   
 

ABC de la Médecine Cellulaire

Télécharger le fichier PDF
du livre (3.35 MB)

 

 

 

 

 

21/02/2013

Vatican : Comment Ratzinger a anéanti l'église du peuple en Amérique latine. L'inquisition en Amérique latine !

Tout simplement scandaleux !

Après le Génocide au Canada de 50 000 enfants indiens victimes d'enlèvements, de viols, de séquestration, de stérilisation et de tortures allant jusqu'à la mort.

Voilà comment on convertit le peuple d'Amérique latine !

A coups de guerres, de crimes, par la peur, par l'inquisition et la dictature et à coups de millions de dollars !

Pourquoi pas aussi les convertir par la force en les menaçant de leur envoyer une bombe atomique ?

Ensuite on viendra vous parler de foi, de grâce divine et de conversions libres lorsqu'il s'agit d'être un instrument politique et un bras armé pour les USA et ses alliés, le Pentagone et pour les banquiers !

Le nazisme dans toute sa splendeur !

Et ils auraient du charisme pour ceux qui les adulent ?

Nous aurons compris pourquoi il faut abattre Hugo Chavez : la bête noire des USA et de ses alliés !

Mais le Pape serait la victime, le pauvre, des tensions qui existent au sein du Vatican entre clans !

Que ne ferait-on pas pour conserver le pouvoir sur les peuples innocents et ignorants, et l'argent ?

Quant au ménage qui devrait être fait au Vatican par son successeur, nous y repasserons dans 2000 ans !

Quand Jean-Paul 1er a voulu nettoyer les écuries d'Augias, il a été assassiné 33 jours après sa nomination.

Enquête sur la mort plus que suspecte de Jean-Paul Ier
http://savatier.blog.lemonde.fr/2011/08/26/enquete-sur-la...


 

Comment Ratzinger a anéanti l’église du peuple en Amérique latine
Marc Vandepitte

20 février 2013

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Joseph Ratzinger est essentiellement connu comme pape mais ses principaux faits d'armes, il faut les chercher durant la période où il était Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. En cette qualité il fut en effet l'architecte d'une des plus vastes campagnes idéologiques et politiques de l'après-guerre, ce qu'on a appelé la « Restauration ».


 

Néoconservatisme

 

En 1978 Karol Wojtila (nom du pape Jean-Paul II, ndlr) est appelé à diriger la plus grande communauté religieuse du monde. Il se trouve devant une église post-conciliaire en état de crise profonde : assistance à la messe et vocations en chute libre, nombre élevé de divorces entre catholiques, rejet de l'autorité papale en matière de contrôle des naissances ; un monde plein d'hérésie.

 

Il veut un virage radical. Plus de risques, plus d'expériences, c'en est fini des réflexions et des interventions. On garde sans doute les textes du Concile mais on en enterre l'esprit. Le pape se prépare à une politique ecclésiale centralisée et orthodoxe, accompagnée d'un réarmement moral et spirituel.


Pour ce faire il joue habilement du climat de cette époque qui présente d'ailleurs bien des ressemblances avec le nôtre. Au milieu des années 1970 commence une profonde crise économique. Le climat mental optimiste des années 1960 bascule et se caractérise par une aspiration à la sécurité et à la protection, le recours à une autorité – de préférence charismatique –, un réveil éthique, la fuite dans le domaine privé et l'irrationnel, etc.

 

C'est sur cet arrière-plan que se développe le « néoconservatisme ». Ce nouveau conservatisme ne se cantonne plus sur la défensive mais lance au contraire une offensive politique et idéologique. Ce courant est porté par de « fortes » personnalités, comme Ronald Reagan et Margaret Thatcher. Jouant habilement des massmedia, ils traduisent une tendance mondiale à accueillir un sauveur, la développent avec des représentations du monde simplistes, rayonnent d'assurance et d'optimisme, etc.

 

Le rottweiler de dieu

 

Un casse-tête encore plus important pour le pape, c'est la montée d'une église populaire progressiste en Amérique Latine. Wojtyla est polonais et anticommuniste jusqu'à la moëlle ; combattre marxisme et communisme dans le monde est un des buts de sa vie. Comme l'influence du marxisme est indéniable dans l'église de la base et dans la théologie de la libération, il mettra tout en œuvre pour ramener le continent dans le droit chemin.

 

Pour ce faire, il compte sur Ratzinger qui a été nommé en 1981 Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, en quelque sorte le Ministère de l'idéologie et de l'information du Vatican. Il exerce ces fonctions pendant un quart de siècle et il en fera le meilleur usage pour imprimer sa marque sur les événements.

 

Ratzinger devient l'architecte d'une offensive pastorale et ecclésiale d'envergure à laquelle il donne lui-même le nom de « Restauration ». Le but est le renforcement de l'appareil de direction central et la dislocation de toute forme de dissidence à l'intérieur de l'église. Ratzinger se révèle bientôt un véritable grand-inquisiteur, ce qui lui vaudra le nom de « rottweiler de dieu ».

 

Toute l'église catholique est visée mais les flèches sont surtout dirigées vers l'Amérique Latine et c'est là que l'impact politique est de loin le plus important. Nous nous bornerons donc dans la suite de l'article à ce continent

 

L'anéantissement de l'église du peuple et de la théologie de la libération

 

La première démarche est l'établissement d'une base de données reprenant les conférences épiscopales, les théologiens de la libération, les religieux progressistes, les projets pastoraux suspects, etc. Dans presque tous les diocèses sont nommés des évêques et des cardinaux ultra-conservateurs et ouvertement de droite. Rien qu'au Brésil sont nommés une cinquantaine d'évêques conservateurs. A la fin des années 1980 cinq des 51 évêques péruviens sont membres de l'Opus Dei. Le Chili et la Colombie suivent le même chemin. Des évêques dissidents sont mis sous pression, certains reçoivent des lettres d'avertissement ; à d'autres il est interdit de voyager ou on leur demande des comptes.

 

Cette politique de nominations est d'autant plus grave que l'épiscopat joue un rôle important dans ce continent. Dans bien des cas c'est la seule opposition possible à la répression militaire, à la torture, etc. Si les évêques du Brésil et du Chili s'étaient tus, comme l'ont fait ceux d'Argentine, le nombre de victimes de la répression eût été bien plus élevé.

 

Aux niveaux inférieurs aussi on a fait le ménage. On retravaille la formation des prêtres en mettant sous pression séminaires et instituts de théologie, en les réorientant ou en les fermant. On tente de mieux contrôler les religieux qui sont souvent protagonistes de l'église de la libération. Une attention spéciale est accordée aux théologiens. Ils sont dorénavant tenus en respect en leur faisant prêter le nouveau serment de fidélité.

 

En 1984 Ratzinger rédige l'« Instruction de la Sainte Congrégation pour la Doctrine de la foi au sujet de quelques aspects de la théologie de la libération ». Il y attaque de front les théologiens de la libération, surtout ceux d'Amérique Latine. Un an plus tard, il est interdit à Leonardo Boff, une des figures de proue de ce mouvement, de s'exprimer. La mainmise sur les journaux catholiques est renforcée : là où on le juge nécessaire, on les censure, le conseil de rédaction est remplacé ou le journal est mis sous pression financière.

 

Les projets pastoraux progressistes sont mis sous contrôle ou même on y met fin. En 1989 le Vatican cesse de reconnaître l'Association internationale de la jeunesse catholique, beaucoup trop progressiste. Elle doit céder la place au CIJOC, confessionnel et opposé à la gauche.

 

A côté de la destruction de tout ce qui est progressiste, de gigantesques projets sont mis en route pour ramener les croyants dans le droit chemin. Evangélisation 2000 et Lumen 2000 sont des projets à grande échelle visant l'Amérique Latine, qui n'ont pas moins de trois satellites à leur disposition. Les projets sont établis par des personnes et des groupes de droite ultra-conservateurs : Communione e Liberazione, Action Marie, Renouveau catholique charismatique, etc. Les collaborateurs de ces géants de la communication comparent leurs activités à une sorte de nouvelle « puissance de lumière ».

 

Ceux qui savent lire sont inondés de livres religieux édités à bon marché. Des retraites sont organisées pour les prêtres et les religieuses. Pour ces projets à grand spectacle le sommet de la hiérarchie catholique peut compter sur l'appui financier du monde des affaires.

 

Croisade anticommuniste

 

Rien n'est laissé au hasard. Un à un tous les piliers de l'église du peuple d'Amérique Latine sont écartés. Des observateurs parlent du démantèlement d'une église. Nous avons ici affaire à l'une des campagnes idéologiques et politiques les plus importantes de l'après-guerre.

 

Cette campagne est en phase avec la croisade anticommuniste de la Guerre froide. On peut aussi y voir une revanche des USA après la perte de puissance des années précédentes.

 

Pendant les années 1960 et 1970 les pays du Tiers Monde ont en effet renforcé leur position sur le marché mondial. Ils ont arraché des prix plus élevés pour les matières premières et ont ainsi amélioré leur pouvoir d”achat sur le marché mondial. Le point culminant est la crise du pétrole de 1973. En 1975 le Vietnam inflige une cinglante défaite aux Etats-Unis. Peu après la Maison Blanche est humiliée par deux fois d'abord par la révolution des sandinistes dans leur arrière-cour (1979), puis par le drame des otages en Iran (1980). Dès son arrivée au pouvoir Reagan se sent en outre menacé par l'attitude d'indépendance économique de deux Etats aussi importants que le Mexique et le Brésil.

 

La Maison Blanche ne baissa pas les bras et déclencha une contre offensive sur plusieurs fronts. La théologie de la libération fut une des cibles les plus importantes. Dès la fin des années 1960 la théologie de la libération, encore à un stade embryonnaire, fut considérée comme une menace pour les intérêts géostratégiques des USA, comme en témoigne le rapport Rockefeller.

 

Dans les années 1970 furent créés des centres théologiques qui devaient engager le combat contre la théologie de la libération. Mais c'est surtout à partir des années 1980 que cette contre offensive atteignit sa vitesse de croisière. Les Etats-Unis versèrent des milliards de dollars pour soutenir la contre-révolution en Amérique Latine. Cette sale guerre a fait des dizaines de milliers de victimes. Escadrons de la mort, paramilitaires, mais aussi l'armée régulière ont fait la sale besogne. Dans les rangs des mouvements chrétiens de libération sont tombés beaucoup de martyrs. Les plus connus sont Mgr Romero et les six jésuites du Salvador.

 

Pour combattre la théologie de la libération sur son propre terrain, on introduisit des sectes protestantes. Elle reçurent un soutien financier massif des USA. Par des slogans racoleurs et des messages sentimentaux elles devaient essayer d'attirer les croyants. Pour les arracher à l'influence pernicieuse de la théologie de la libération, on a fait usage de moyens électroniques coûteux. La religion se révèle ici opium du peuple sous sa forme la plus pure. L'armée aussi est enrôlée dans cette guerre religieuse. Des officiers supérieurs des armées latino-américaines ont rédigé un document pour donner consistance au « bras théologique » des forces armées.

 

Mission accomplie

 

Les efforts combinés de Ratzinger et de la Maison Blanche ont été payants. Dans les années 1990 un coup très dur a été porté à l'église de la base en Amérique Latine. Bien des groupes de base cessent d'exister ou fonctionnent encore à peine par manque de soutien pastoral, par crainte de la répression, parce qu'on ne croit plus à la percée espérée, ou simplement parce qu'ils sont liquidés physiquement. L'optimisme et l'activisme des années 1970 et 1980 font place au doute et à la réflexion. L'analyse de la société perd de son poids au profit de la culture, de l'éthique et de la spiritualité, tout profit pour Ratzinger.


Globalement le centre de gravité passe de la libération à la dévotion, de l'opposition à la consolation, de l'analyse à l'utopie, de la subversion à la survie. Le récit de l'Exode fait place à l'Apocalypse et aux Apôtres.

 

A la fin du siècle l'église de la base n'est en tout cas plus une menace pour l'establishment. Tant le Vatican et le Pentagone que les élites locales d'Amérique Latine ont pour le moment un souci de moins. Cette trêve prend bientôt fin avec l'élection de Chavez à la présidence du Venezuela, mais ceci est une autre histoire.


En 2005 Rarzinger est récompensé pour le succès de son œuvre de restauration et élu à la tête de l'église catholique. Mais il est bien moins brillant comme manager que comme inquisiteur. C'est finalement un pape faible. Il laisse une institution affaiblie, menacée par un manque de prêtres et un dessèchement à l'ouest ainsi que par des scandales répétés. Il ne réussit pas à mettre de l'ordre dans les affaires du Vatican, peut-être une des raisons pour lesquelles il abdique.

 

Ratzinger entrera dans l'histoire avant tout comme celui qui a accompli la restauration de l'église catholique et mis l'église du peuple d'Amérique Latine hors d'état de nuire. Ce ne sont pas des mérites négligeables.

Pour les sources de cet article voir La crise de la Théologie de la libération et le marxisle religieux (en néerlandais).

 

Source en français : http://www.michelcollon.info/Comment-Ratzinger-a-aneanti-l