Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés (Steinmeier)

Le résultat du : jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

Cela ne sert à rien de donner de l’argent à l’ONU au profit des réfugiés et des personnes déplacées à cause des conflits armés savamment orchestrés par l’empire des Banskters internationaux ! Il faut éliminer les causes des conflits comme souhaite le faire Poutine pour éviter tous ces afflux importants de réfugiés, outre les objectifs visés par les élites de faire envahir l’Europe par les réfugiés afin de faire monter le racisme et de provoquer des guerres civiles.

Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés (Steinmeier)

 Sep 30, 2015 14:26 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhh19b64ca13d120f_800C450.jpg

IRIB- « Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés et de personnes déplacées depuis la Deuxième Guerre mondiale », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Le genre de situation où les organisations humanitaires appellent elles-mêmes à l'aide », a poursuivi le ministre allemand, dont le pays préside cette année le G7. Le G7 et les pays du Golfe Persique se sont engagés mardi à fournir 1,8 milliard de dollars pour le financement des agences de l'ONU qui aident les réfugiés syriens, notamment l'agence pour les réfugiés et le Programme alimentaire mondial. Franck-Walter Steinmeier a déclaré que ce plan pourrait soutenir les pays voulant accueillir les réfugiés comme la Turquie, le Liban et la Jordanie.

 

29/09/2015

Antisémitisme, un dessin satirique norvégien soulève un tollé

La liberté d'expression à géométrie variable pour Israël !

Et il ne s'agit que d'aliments ! Imaginons si c'était leurs prophètes qui avaient été calomniés ?

Nous remarquons a priori que la Corée du Nord et l'Allemagne n'ont pas réagi !

Vive la Liberté d'expression en Norvège !

Antisémitisme, un dessin satirique norvégien soulève un tollé

29 sept. 2015, 18:33

La BD de la discorde (capture Dagbladet )

La BD de la discorde (capture Dagbladet )

C'est la caricature qui ne passe pas. Une bande dessinée satirique met en effet sur le même plan oranges israéliennes, pâtes nord-coréennes et pizza nazie. Qui a dit indigeste?

Publiée dans le journal norvégien Dagbladet, la petite BD montre un personnage se tenant debout en face d'un magasin d'alimentation bio: «Les aliments biologiques, hein? Mais quel en est le sens si la nourriture est produite contre l'éthique?» dit le texte.

Dans la case suivante, le personnage se saisit d'une orange et déclare: «Ces oranges viennent d'Israël. Vous soutenez des meurtriers». On le voit ensuite tenant une boîte à la main en déclarant: «Ces macaroni ont été fabriqués en Corée du Nord, comment avez-vous réussi à vous les procurer?».

Enfin, dans la dernière case, le personnage tient une boîte de pizza surgelée marquée d'une croix gammée et une étiquette «Fabriqué en Allemagne nazie». Le personnage s'exclame alors: «Et cette pizza vient de C... (Corée du nord, ndlr), c'est quoi ce magasin déjà?».

 

L'ambassade d'Israël en Norvège a vivement protesté contre cette publication et a déposé plainte. Selon l'ambassade d'Israël, la bande dessinée suggère que l'achat de produits israéliens signifie apporter un soutien à des meurtriers. L'ambassade estime également que la bande dessinée serait dangereuse, et pourrait «conduire certaines personnes à commettre des actes violents».

Toutefois le rédacteur en chef a refusé de présenter des excuses, estimant que la réaction israélienne était exagérée. 

Pourtant, ce n'est pas la première fois que ce journal norvégien fait l'objet de critiques de la part de l'Etat israélien. Une caricature publiée en novembre 2011 assimilait l’Holocauste à la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Puis, en 2013, le journal avait publié un dessin assimilant le rituel juif de la circoncision à une mutilation.

 

 

Petite banniere 400x50

 

20:28 Publié dans Antisémitisme, Racisme, Immigration, Humour, Chants, Détente | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

27/09/2015

L'auteur des caricatures de Mahomet quitte Charlie Hebdo

Bon débarras !

A quand la fermeture définitive de ce torchon insultant financé par les lobbies sionistes pour alimenter le racisme et l'irrespect ?

Une honte pour l’humanité et une insulte à l’intelligence humaine !

 

L'auteur des caricatures de Mahomet quitte Charlie Hebdo

21:46 27.09.2015

Le dessinateur Renald Luzier 

Patrick Pelloux, chroniqueur à l'hebdomadaire Charlie Hebdo, a déclaré qu'il quitterait la rédaction au début de l'année prochaine.

"Je pense que je n'apporte plus rien à ce journal. Je m'en irai sans tambour ni trompette", a-t-il ajouté, soulignant qu'il n'avait "plus le courage de continuer chaque semaine", cite l'AFP retranscrivant ses propos.

Le dessinateur Renald Luzier, connu sous le pseudonyme de Luz, a pour sa part déclaré qu'il démissionnerait la semaine prochaine. Luz a fait la majorité des caricatures pour l'hebdomadaire, dont la caricature de Mahomet qui avait servi de prétexte à l'attentat terroriste en janvier 2015.

La politique éditoriale de Charlie Hebdo repose sur la thèse selon laquelle la plaisanterie n'a pas de tabous. Aussi, le pape et les dirigeants de différents pays deviennent-ils souvent les héros de caricatures souvent très blessantes.

Début janvier, suite à la publication de caricatures du prophète Mahomet, des individus masqués ont fait irruption au siège de la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris, et ont ouvert le feu à l'arme automatique, tuant 12 personnes. Cet attentat a été suivi d'autres attaques armées dans la capitale française et ailleurs dans le pays.

 

15/01/2015

Attaque sous faux drapeau, Un Message aux Musulmans Français - Sheikh Imran Hosein

Un initié au Nouvel Ordre Mondial qui sait que l'ONU verrait son siège déplacé à Jérusalem qui deviendrait la capitale mondiale du Nouvel Ordre Mondial après que les sionistes se soient accaparé la ville de Jérusalem !

13 Janvier 2015

 


En Russie, la solidarité avec Charlie Hebdo n'est pas du goût de tous

Une attitude morale plus que normale en Russie qui n'accepte pas le blasphème contre les croyants et qui à l'inverse de la France qui se retranche derrière le fait qu'aucun article du Code pénal n'existe pour réprimer le blasphème ou l'irrespect envers les autres confessions, et qui préfère continuer à soutenir les provocations, en Russie le texte de Loi existe !

S'il existe un texte avec la Loi Gayssot/Fabius qui vise à réprimer l'antisémitisme, nous ne voyons pas ce qui pourrait empêcher la France de légiférer sur le blasphème et le respect de la religion d'autrui, comme le prévoit la Constitution du reste !

Il est vrai que les zélites doivent fabriquer des guerres civiles à l'inverse de la Russie qui prône pour la paix dans son pays entre les différentes cultures.

 

En Russie, la solidarité avec Charlie Hebdo n'est pas du goût de tous

15 Janv. 2015, 19h47 | MAJ : 15 Janv. 2015, 19h47Fleurs et pancartes "Je suis Charlie" devant le consulat de France à Saint-Pétersbourg, le 8 janvier 2015

Fleurs et pancartes "Je suis Charlie" devant le consulat de France à Saint-Pétersbourg, le 8 janvier 2015 Olga Maltseva

"Dieu merci ! La Russie n'est pas la France". A l'instar de la Une du quotidien proche du Kremlin Komsomolskaïa Pravda, de nombreux médias et responsables russes commencent à marquer le pas face à la solidarité mondiale que continue de susciter l'attentat contre Charlie Hebdo.


Après avoir dans un premier temps salué la marche historique organisée dimanche à Paris contre le terrorisme, certains journaux russes multiplient ces derniers jours les articles pour se désolidariser de la ligne éditoriale de cet hebdomadaire satirique français.

"Dieu merci ! La Russie n'a pas été touchée par cette épidémie", s'est exclamé le quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda, évoquant les manifestations de soutien à Charlie Hebdo. "Dieu merci ! Nous, nous n'offensons pas les sentiments de nos musulmans et chez nous, l'article 282 du Code pénal existe".

Cet article, dénoncé par de nombreuses ONG comme constituant une atteinte à la liberté d'expression, condamne d'une lourde amende les individus et les médias qui se rendent coupables d'"incitation à la haine" raciale, inter-ethnique ou religieuse.

En vertu de cette disposition du Code pénal, un député russe a demandé à l'autorité de contrôle des médias Roskomnadzor d'inclure Charlie Hebdo parmi les ouvrages extrémistes interdits en Russie.

Et le site internet d'information de Saint-Pétersbourg Agentsvo Business Novosteï indiquait avoir été obligé jeudi de retirer de sa Une la caricature de Mahomet dessinée par l'équipe de Charlie Hebdo, sur ordre de Roskomnadzor.

- "Ennemi de tous les musulmans" -

Le site faisait partie des rares médias russes à avoir suivi l'appel de l'ex-oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski, qui avait demandé aux médias russes de publier des caricatures du prophète en signe de soutien à l'hebdomadaire français.

Cet opposant, réfugié en Suisse, a aussitôt été désigné "ennemi de tous les musulmans" par le dirigeant de la république caucasienne russe Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, qui a annoncé vouloir organiser une manifestation de 500.000 personnes dimanche contre la publication des caricatures controversées.

"Nous ne permettrons à personne d'insulter notre Prophète ! Qui tente de le faire devient notre ennemi ! Il n'y a pas de différences à nos yeux entre les wahhabites, les extrémistes et ceux qui reproduisent les caricatures", a-t-il écrit mercredi depuis son compte Instagram.

"En ce moment, se déroule une lutte violente entre la civilisation européenne et celle du monde musulman. La Russie n'appartient à aucune d'entre elles. Et elle le comprend grâce à sa réaction face aux événements en France", affirme le politologue Leonid Radzikhovski dans le quotidien gouvernemental Rossiïskaïa Gazeta.

- Charlie Hebdo, "preuve du déclin" occidental -

Aux yeux de Sergueï Medvedev, politologue à la prestigieuse Haute école d?Économie de Moscou, "si la tragédie de Charlie Hebdo a révélé un vrai fossé de civilisation entre la Russie et les Occidentaux, elle a surtout montré que, sur ce sujet, la Russie est plus proche de Kadyrov, de la Tchétchénie, des pays arabes".

Le caractère blasphématoire des caricatures de Charlie Hebdo "donne l'occasion aux Russes de dire +Voyez, l'Occident est moralement corrompu, voici encore une preuve de son déclin moral+", explique-t-il.

Le Kremlin, qui s'affiche en héraut des valeurs conservatrices contre la "décadence" de l'Occident, a cependant condamné le terrorisme "sous toutes ses formes" dès les premières heures ayant suivi l'attentat, et envoyé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, participer à la marche républicaine à Paris dimanche.

Mais d'autres hauts responsables ont préféré s'aligner sur la position de l?Église orthodoxe russe,  qui a expliqué que "lutter contre le terrorisme ne signifie pas être solidaire avec des blasphémateurs provocateurs".

"On ne peut pas non plus substituer à la liberté d'expression la liberté d'offenser les sentiments profonds des croyants", a ainsi écrit dimanche sur Twitter le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine.

Pour l'analyste Sergueï Medvedev, "dans les années 1990, Charlie Hebdo aurait pu exister en Russie. Mais ces derniers temps, des moyens de censure officiels comme l'article 282 et Roskomnadzor ainsi que l'autocensure sont si présents qu'aujourd'hui, les gens ont peur d'écrire".