Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2015

Immigrationnisme : Une Europe sans Européens selon la recette Coudenhove-Kalergi, un Plan vieux de 90 ans (Vidéos)

Les buts des Illuminati étant ceux de faire perdre leur identité, non seulement aux européens, mais aussi aux populations émigrées notamment par le métissage pour "les soumettre tous ensemble" aux dictats des Illuminati qui prônent le racisme qui peut générer des guerres civiles en Europe !

Ce qui fait partie du plan des Illuminati promoteurs du Nouvel Ordre Mondial !

Nouvel Ordre Mondial = 1 UNIQUE GOUVERNEMENT MONDIAL
(ONU avec siège déplacé à Jérusalem)
= 1 UNIQUE RELIGION MONDIALE (VATICAN)
= 1 UNIQUE POPULATION MONDIALE

 

Une Europe sans Européens selon la recette Coudenhove-Kalergi

Tatiana Filiatcheva
 
25 octobre 2014, 00:41
 Une Europe sans Européens selon la recette Coudenhove-Kalergi
 

On s’accorde à dire que les Pères Fondateurs de l’Europe d’aujourd’hui, celle de Maastricht, sont Robert Schumann et Jean Monet. Ce n’est pas faux mais c’est inexact. Bien qu’il ait donné son nom à un Prix extrêmement prestigieux dont Herman Van Rompuy est entre autres le détenteur, Richard Coudenhove-Kalergi est curieusement resté dans l’ombre. Or, ce dernier conçut l’idée même du paneuropéisme en décrivant avec une précision troublante ses principes civilisationnels.

Lorsque Kalergi est cité, il est surtout cité comme l’auteur d’un essai monumental intitulé « Pan Europe » et paru en 1923. Il y décrit le continent européen comme un ensemble sans frontières appelé à s’affranchir de ses limites culturelles et à communier dans un esprit mondialiste et notamment anti-nationiste (enfin, il emploie le terme nationaliste pour sous-entendre nationiste). Le continent eurasiatique, la Russie en premier lieu, a vocation à être absorbée par les Etats-Unis d’Europe en s’adaptant au modèle étatique qui les unit et à leur conception des mœurs. La Grande-Bretagne est appelée à faire partie intégrante de cette structure homogène mais en tant qu’Etat-observateur doué d’une plus grande autonomie politique que les autres Etats de la Pan Europa. Jusqu’ici, rien de nouveau. On croirait lire un bref descriptif de ce qu’est l’Europe sous l’égide bruxelloise.

Ce qui en revanche mériterait qu’on s’y attarde, c’est la conception assez particulière qu’à Kalergi du nationisme. Selon lui, Erasme de Rotterdam, Goethe, Dante, Giordano Bruno et les Lumières étaient des antinationistes convaincus dans la mesure où ils étaient instruits. L’attachement à la nation est le propre de la plèbe obscurantiste obsédée par son sentiment d’exclusivité culturelle. Ce raisonnement, irréprochable à la surface, ne tient aucunement la route. De un, bien qu’universaliste, Dante était un poète parfaitement ancré dans la civilisation romano-chrétienne dont il chantait l’excellence. De deux, la question du nationisme en tant que tel (ou nationalisme, par extension) n’était pas d’actualité à l’époque. Enfin, s’il faut un contrexemple, pensons à Machiavel, un nationiste assumé, aussi instruit que les personnalités précitées.

La critique que fait Kalergi du sentiment national à son tour connectée à la question identitaire et à la notion, bien plus récente, de préférence nationale, introduit un autre essai faisant véritablement office de mode d’emploi. Très peu connu ou du moins très peu cité, il s’intitule Praktisher Idealismus, littéralement, idéalisme pratique. Paru en 1925, ce livre au titre aussi charmeur qu’abstrait renverrait presque l’image d’une utopie sociale semblable à celle d’un Thomas More.

Or, si arrière-goût d’utopie il y a, celui-ci ne s’adresse qu’à une seule caste. Celle de la « noble race » ou des élites supranationales appelées à régir un monde homogénéisé, abêti et métissé. Selon Kalergi, s’il est une « race » susceptible de faire concurrence aux USA, c’est bien la race européenne ou … « Blanche ». Le politiquement correct n’était pas encore de mise à l’époque, surtout de la part d’un philosophe revendiquant une approche purement et durement raciste. Raciste, pas raciale, puisque le système hiérarchique qu’elle préconise sous-entend la supériorité fort aberrante de la race blanche (européenne) sur les « Noirs » pour ne citer qu’un exemple.

S’il faut donc neutraliser la puissance européenne en fracturant son identité et ses valeurs, le métissage forcé est une solution efficace et radicale. Il sera à ce moment-là question d’un génocide ethnique et civilisationnel progressif, indolore et surtout définitif. Dans un premier temps, Kalergi appelle à la destruction de la famille en tant qu’institut caduc et donc bon à croupir dans les oubliettes de l’Histoire. Les déviations sexuelles les plus osées seront banalisées. D’une manière générale, le strict contrôle des naissances devra devenir une priorité pour l’ensemble des pays membres de la Pan Europe, cela dans une optique purement malthusienne mettant en garde contre les effets catastrophiques de la surpopulation. Faudrait-il préciser que ce problème n’a jamais été celui de l’Europe ?

La deuxième partie du Plan Kalergi prévoie la suppression tout aussi progressive du principe de démocratie et d’égalité devant la loi. On continuera bien entendu à sacraliser ces deux notions mais dans le seul but d’en faire des instruments de pression sur les masses. La démocratie sans le peuple et l’égalité de type orwellien, si l’on veut une analogie plus moderne, seront complétés par la suppression du principe d’autodétermination des peuples. N’est-ce pas ce que l’on constate aujourd’hui ?

Pour ce qui est du métissage, on s’aperçoit que cette idée obsessionnelle s’appuie sur une thèse aussi raciste qu’infondée. S’appuyant sur des observations dont nul ne semble connaitre l’origine, Kalergi affirme que la cruauté des métisses n’a d’égal que leur servilité. Par conséquent, cette nouvelle « race » serait facile à manipuler. Elle ne se révoltera jamais, en tout cas tant que les mangeoires seront pleines.

Les bizarreries de la politique immigrationniste que l’on relève ces dernières décennies, les atteintes portées à la famille, notamment à la famille nombreuse, l’introduction absurde de la théorie du genre, l’allègement sélectif des programmes d’Histoire et la diabolisation systématique de tout ce qui a trait au sentiment patriotique sont autant de faits démontrant la réalisation, point par point, de l’alpha à l’omega, d’un Plan vieux de 90 ans. Alors avant de crier au racisme comme les Inquisiteurs aimaient en leur temps crier au diable, les technocrates de Bruxelles devraient d’abord relire le Praktisher Idealismus du Père de l’UE.

Un peu de cohérence, voyons !


 

Croyez-vous encore que cet afflux massif de migrants soit le fruit du hasard?




16/10/2015

Vladimir Poutine : «la crise migratoire en Europe était inévitable»

La Russie a souvent mis en garde l'Europe sur les conséquences désastreuses de sa politique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Pour le président russe, la crise migratoire en Europe n'a aujourd'hui rien de surprenant.


01/10/2015

Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés (Steinmeier)

Le résultat du : jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

Cela ne sert à rien de donner de l’argent à l’ONU au profit des réfugiés et des personnes déplacées à cause des conflits armés savamment orchestrés par l’empire des Banskters internationaux ! Il faut éliminer les causes des conflits comme souhaite le faire Poutine pour éviter tous ces afflux importants de réfugiés, outre les objectifs visés par les élites de faire envahir l’Europe par les réfugiés afin de faire monter le racisme et de provoquer des guerres civiles.

Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés (Steinmeier)

 Sep 30, 2015 14:26 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhh19b64ca13d120f_800C450.jpg

IRIB- « Nous sommes confrontés au plus important afflux de réfugiés et de personnes déplacées depuis la Deuxième Guerre mondiale », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Le genre de situation où les organisations humanitaires appellent elles-mêmes à l'aide », a poursuivi le ministre allemand, dont le pays préside cette année le G7. Le G7 et les pays du Golfe Persique se sont engagés mardi à fournir 1,8 milliard de dollars pour le financement des agences de l'ONU qui aident les réfugiés syriens, notamment l'agence pour les réfugiés et le Programme alimentaire mondial. Franck-Walter Steinmeier a déclaré que ce plan pourrait soutenir les pays voulant accueillir les réfugiés comme la Turquie, le Liban et la Jordanie.

 

29/09/2015

Antisémitisme, un dessin satirique norvégien soulève un tollé

La liberté d'expression à géométrie variable pour Israël !

Et il ne s'agit que d'aliments ! Imaginons si c'était leurs prophètes qui avaient été calomniés ?

Nous remarquons a priori que la Corée du Nord et l'Allemagne n'ont pas réagi !

Vive la Liberté d'expression en Norvège !

Antisémitisme, un dessin satirique norvégien soulève un tollé

29 sept. 2015, 18:33

La BD de la discorde (capture Dagbladet )

La BD de la discorde (capture Dagbladet )

C'est la caricature qui ne passe pas. Une bande dessinée satirique met en effet sur le même plan oranges israéliennes, pâtes nord-coréennes et pizza nazie. Qui a dit indigeste?

Publiée dans le journal norvégien Dagbladet, la petite BD montre un personnage se tenant debout en face d'un magasin d'alimentation bio: «Les aliments biologiques, hein? Mais quel en est le sens si la nourriture est produite contre l'éthique?» dit le texte.

Dans la case suivante, le personnage se saisit d'une orange et déclare: «Ces oranges viennent d'Israël. Vous soutenez des meurtriers». On le voit ensuite tenant une boîte à la main en déclarant: «Ces macaroni ont été fabriqués en Corée du Nord, comment avez-vous réussi à vous les procurer?».

Enfin, dans la dernière case, le personnage tient une boîte de pizza surgelée marquée d'une croix gammée et une étiquette «Fabriqué en Allemagne nazie». Le personnage s'exclame alors: «Et cette pizza vient de C... (Corée du nord, ndlr), c'est quoi ce magasin déjà?».

 

L'ambassade d'Israël en Norvège a vivement protesté contre cette publication et a déposé plainte. Selon l'ambassade d'Israël, la bande dessinée suggère que l'achat de produits israéliens signifie apporter un soutien à des meurtriers. L'ambassade estime également que la bande dessinée serait dangereuse, et pourrait «conduire certaines personnes à commettre des actes violents».

Toutefois le rédacteur en chef a refusé de présenter des excuses, estimant que la réaction israélienne était exagérée. 

Pourtant, ce n'est pas la première fois que ce journal norvégien fait l'objet de critiques de la part de l'Etat israélien. Une caricature publiée en novembre 2011 assimilait l’Holocauste à la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Puis, en 2013, le journal avait publié un dessin assimilant le rituel juif de la circoncision à une mutilation.

 

 

27/09/2015

L'auteur des caricatures de Mahomet quitte Charlie Hebdo

Bon débarras !

A quand la fermeture définitive de ce torchon insultant financé par les lobbies sionistes pour alimenter le racisme et l'irrespect ?

Une honte pour l’humanité et une insulte à l’intelligence humaine !

 

L'auteur des caricatures de Mahomet quitte Charlie Hebdo

21:46 27.09.2015

Le dessinateur Renald Luzier 

Patrick Pelloux, chroniqueur à l'hebdomadaire Charlie Hebdo, a déclaré qu'il quitterait la rédaction au début de l'année prochaine.

"Je pense que je n'apporte plus rien à ce journal. Je m'en irai sans tambour ni trompette", a-t-il ajouté, soulignant qu'il n'avait "plus le courage de continuer chaque semaine", cite l'AFP retranscrivant ses propos.

Le dessinateur Renald Luzier, connu sous le pseudonyme de Luz, a pour sa part déclaré qu'il démissionnerait la semaine prochaine. Luz a fait la majorité des caricatures pour l'hebdomadaire, dont la caricature de Mahomet qui avait servi de prétexte à l'attentat terroriste en janvier 2015.

La politique éditoriale de Charlie Hebdo repose sur la thèse selon laquelle la plaisanterie n'a pas de tabous. Aussi, le pape et les dirigeants de différents pays deviennent-ils souvent les héros de caricatures souvent très blessantes.

Début janvier, suite à la publication de caricatures du prophète Mahomet, des individus masqués ont fait irruption au siège de la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris, et ont ouvert le feu à l'arme automatique, tuant 12 personnes. Cet attentat a été suivi d'autres attaques armées dans la capitale française et ailleurs dans le pays.