Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2011

Une île de résidus du tsunami japonais dérive dans l’Océan Pacifique

Comme cela les USA vont hériter de résidus radioactifs sur leurs côtes, en sus des nuages que nous recevons tous en ce moment et sur lesquels bien sûr silence radio par les médias et les politiques aux ordres !

 

Une île de résidus du tsunami japonais dérive dans l’Océan Pacifique

HONOLULU, jeudi 14 avril 2011 (Flash d'Océanie) – L’État américain d’Hawaii, déjà frappé par le tsunami généré par le séisme japonais du 11 mars 2011, pourrait dans quelques mois voir arriver sur ses côtes une énorme masse de déchets issus de cette catastrophe naturelle et qui dérivent actuellement dans l’Océan Pacifique.

Depuis le mois dernier, le centre international de recherches sur le Pacifique (International Pacific Research Center, rattaché à l’Université d’Hawaii), basé à Honolulu, a constaté la formation de cette masse flottante et son déplacement, depuis, au gré du courant dans l’hémisphère Nord de l’Océan Pacifique.

Selon les estimations de ce centre, qui se base sur les modèles informatiques de simulation, cette masse de résidus, qui comprend des restes et des pièces détachées de voitures, de maisons ou de morceaux de chaussée, ou encore des appareils domestiques électroménagers en provenance de la région de Fukushima, pourrait atteindre les côtes hawaiiennes au plus tôt dans environ un an et au plus tard dans deux ans.

Les côtes Nord-américaines des États-Unis et du Canada seraient aussi concernées à terme, dans trois ans, a estimé Jan Hafner, scientifique au sein de ce centre.

La position estimée de cette véritable île flottante de détritus pourrait actuellement se situer à quelques centaines de kilomètres à l’Ouest des côtes japonaises.

Du fait de la direction des courants dans cette partie de l’Océan Pacifique Nord, cette masse dérivante ne devrait pas franchir l’équateur et attendre l’hémisphère Sud, ont précisé les scientifiques hawaiiens.

Vestiges de la guerre du Pacifique : de véritables bombes sous-marines à retardement.

Par ailleurs, toujours dans le Pacifique Nord, en Micronésie, c’est un autre type de déchets, beaucoup plus anciens, qui pourrait menacer à terme l’environnement local, et se traduire par une marée noire d’un autre âge.

Trois navires militaires ravitailleurs de l’armée impériale nippone, coulés avec d’autres bâtiments nippons lors d’une âpre bataille par les forces américaines dans le lagon de Chuuk (l’une des quatre îles-États qui forment les actuels États Fédérés de Micronésie), se sont désagrégés depuis, au fonds de la mer.

Vestiges d’une des plus meurtrières et emblématiques batailles de la Guerre du Pacifique, en février 1944, ces trois navires, contenaient d’énormes quantités d’hydrocarbures au moment de leur chute vers le fonds de l’océan, il y a près de soixante dix ans.

Ces épaves représenteraient de nos jours de véritables bombes sous-marines à retardement, a estimé en début de semaine Ian McLeod, un expert en matière de corrosion sous-marine lors d’une interview accordée au magazine Pacific Beat de radio internationale australienne, Radio Australia.

Selon lui, ce qui est actuellement l’un des sites de plongée d’épaves historiques réputés à travers le monde pourrait devenir, dans quelques années, un site de pollution majeure comparable au récent désastre pétrolier dans le Golfe du Mexique, si rien n’est rapidement fait pour prélever les énormes quantités d’hydrocarbures qui menacent de se libérer, du fait de la corrosion des structures.

L’un de ces trois tankers japonais contient à lui seul plus d’une trentaine de millions de litre de pétrole.

Le gouvernement des États Fédérés de Micronésie aurait déjà, à plusieurs reprises, tenté d’obtenir de l’aide, à la fois côté japonais et côté américain, mais n’aurait jusqu’ici obtenu aucune réponse.


pad

 

Chine : Intempéries - Incendie

Chine – Une tempête de sable et de poussière s’est abattue dimanche 17 avril 2011 sur la capitale chinoise.
source : http://news.xinhuanet.com/english2010/photo/2011-04/18/c_...

Chine – Tempête de grêle meurtrière dimanche 17 avril 2011 vers 19h00.
photos : http://news.xinhuanet.com/english2010/china/2011-04/17/c_...


Chine: des averses de grêle tuent 17 personnes dans le sud du pays.
Au moins 17 personnes ont été tuées par des coups de vent violents et des averses de grêle dans la province méridionale du Guangdong, a rapporté lundi la presse. Le bilan fait aussi état de plus de 150 blessés.


Les intempéries qui ont notamment touché dimanche les villes de Canton, Foshan, Dongguan et Zhongshan ont affecté près de 22 millions de personnes dans cette grande région de manufacture des exportations chinoises.


Les coups de vent violents et les grêlons ont entraîné 55 millions de yuans (7,5 millions de francs) de pertes économiques directes, a estimé le ministère des Affaires civiles cité par la télévision centrale CCTV.
(ats / 18 avril 2011 07:54)


source : http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=201104...

Nord de la Chine – Plus de 1000 pompiers ainsi que 7100 policiers et soldats luttaient sans succès depuis plusieurs jours contre de violents incendies de forêt attisés par la sécheresse et des vents forts. Pour en finir, des roquettes (fusées) provoquant la pluie ont été lancées dimanche matin.
sources :


« Rainmaking rockets fired to tame forest fire in north China ».
http://news.xinhuanet.com/english2010/china/2011-04/17/c_...
http://news.xinhuanet.com/english2010/photo/2011-04/13/c_...

TRADUCTION de l’article : SHIJIAZHUANG, 17 avril (Xinhua) – Afin de lutter contre le violent incendie de forêt qui faisait rage depuis cinq jours dans le nord de la Chine, les autorités ont ordonné dimanche le tir de roquettes dans une dernière tentative pour éteindre le feu.


La municipalité de Qinhuangdao (province du Hebei) a déclaré qu’environ 129 roquettes « provoquant la pluie », chargées de neige carbonique ou d’iodure d’argent, avaient été lancées dimanche matin par les stations d’ensemencement des nuages. Le responsable des prévisions météorologiques locales a déclaré que l’ensemencement des nuages est parvenu à augmenter les chutes de pluie et, selon les autorités, l’incendie a été éteint vers 5h00 dimanche matin.

 

 

Petite banniere 400x50

 

01:04 Publié dans Climat, Intempéries, Tempêtes, International, Séismes, Tsunami | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

18/04/2011

Witness : Disaster in Japan – (Témoins : Désastre au Japon)

Tout cela se passe de commentaires, n'est-ce pas ?
La nature est plus forte que tout, même quand les cataclysmes sont d'origine naturelle et non pas artificielle ! Remarquez encore une fois la vague noire qui arrive sur la Terre ! ????


Publié : le 18 avril 2011 par cequevousdevezsavoir 

Un court métrage du National Geographic fait à partir d’extrait de vidéo filmé à partir de téléphones cellulaires, caméras de touristes, caméras de médias, hélicoptères, etc. Cette vidéo nous ramène au 11 Mars dernier, jour du plus grand tremblement de terre au Japon suivi de plusieurs répliques et du gigantesque tsunami qui a emporté un nombre de vies qui est encore largement sous-estimé selon moi. La vidéo est en anglais et sous-titré en anglais. Je vais essayer de vous la sous-titrer en français, mais pour l’instant je la laisse telle quelle, car il n’est pas nécessaire de maitriser l’anglais pour comprendre les images qui déferleront devant vos yeux. Je préfère vous prévenir, par moment il y a des scènes dures à regarder (je parle pour moi, car nous n’avons pas tous le même niveau de sensibiliter face à certaine image).

Pourquoi je mets en ligne cette vidéo?

Parce que ce genre d’image est unique pour comprendre que l’homme n’est rien face à la nature. Nous ne pouvons ni la maitriser, ni la prévoir. Pour que tout le monde saisisse l’ampleur de la catastrophe au Japon. Catastrophe qui n’est pas finie et qui à cause de la folie des hommes de l’énergie nucléaire laissera une plaie à vie sur le Japon.

Mes pensées vont à toute la population japonaise qui fait preuve d’une incroyable force de caractère face à ce désastre incommensurable pour nous qui sommes situés à l’autre bout de la terre…

Lorsqu’on lance une vidéo tout devient blanc, c’est  normal, ça peut durer 15 à 30 secondes et la vidéo commençera. Il faut  simplement patienter un peu, ces vidéos font entre 600Mo à 900Mo, alors  c’est normal.



 

http://cequevousdevezsavoir.com/2011/04/18/witness-disast...

Petite banniere 400x50

 

22:55 Publié dans Cataclysmes, Catastrophes, Failles, International, Séismes, Tsunami | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

15/04/2011

Chernobyl, de Fukushima, catastrophes nucléaires et les liens d'intérêts entre l'OMS et l'AIEA !

On vous empoisonne et on vous handicape avec le nucléaire, les guerres éternelles, les vaccins, les médicaments, l'alimentation chimifiée, les chemtrails, les polluants chimiques, etc... mais c'est pour votre bien et c'est sans doute votre karma !

Il faut sans doute continuer à payer pour le péché originel que l'humanité n'a jamais commis.

Au fait, entendez-vous parler l'OMS en ce moment pour vous prévenir des dangers des radiations nucléaires ? Non ! Elles sont sans doute bonnes pour votre santé, et cet organisme criminel préfère vous laver le cerveau avec les dangers des virus imaginaires pour vendre leurs vaccins tueurs et éliminer les populations ignorantes des dangers qu'elles encourent avec les vaccins.

L'OMS ne peut pas intervenir pour vous prévenir des dangers des radiations car elle a des liens d'intérêts avec l'AIEA, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique !

Ecoutez bien cette vidéo et lisez l'article ci-dessous, vous serez fixés.

Chernobyl Catastrophe to Fukushima-2/2


http://www.youtube.com/user/ThePlot911

Voir l'original de Paul Fusco:
http://inmotion.magnumphotos.com/essay/chernobyl

Selon Viatcheslav Grichine, membre de l'Union Tchernobyl, principale organisation des liquidateurs, sur 600 000 liquidateurs, « 25 000 sont morts et 70 000 restés handicapés en Russie, en Ukraine les chiffres sont proches et en Biélorussie 10 000 sont morts et 25 000 handicapés » (Wikipédia)

Le 26 avril 1986, la population locale n'est pas prévenue de l'accident et poursuit ses activités habituelles sans prendre de précautions particulières. Ainsi à Pripyat, 900 élèves âgés de 10 à 17 ans participent à un « marathon de la paix » qui fait le tour de la centrale. Un film argentique amateur d'époque montre de manière très flagrante que Pripyat est déjà contaminée gravement : la radioactivité y a formé de nombreux flashs blancs au rythme de plusieurs par seconde17.

L'évacuation débute le 27 avril et les 45 000 habitants de Pripyat sont les premiers concernés. Ils n'ont été informés que quelques heures auparavant par la radio locale, qui leur demandait de n'emporter que le strict minimum et leur promettait qu'ils seraient de retour sous 2 ou 3 jours. Emmenés par l'armée, ils sont hébergés dans des conditions précaires dans la région de Polesskoie, elle-même gravement touchée par les radiations. Les premiers symptômes d'une forte exposition aux radiations (nausées, diarrhées, etc.) commencent à apparaître déjà chez beaucoup d'entre eux.

Au début du mois de mai, les 115 000 personnes habitant dans un rayon de 30 km autour du site sont évacuées, opération qui se poursuit jusqu'à la fin du mois d'août. Chaque évacué reçoit une indemnité de 4 000 roubles par adulte18 et 1 500 roubles par enfant. Les évacuations touchent au total environ 250 000 personnes de Biélorussie, de Russie et d'Ukraine. Slavoutich, une ville comptant plus de 30 000 habitants à la fin de l'année 1987, est créée ex nihilo.

Quatre « zones de contamination » décroissantes sont définies. Deux d'entre-elles ne sont pas évacuées, mais les habitants disposent d'un suivi médical et de primes de risque. Il y a eu 50 000 personnes évacuées de Pripyat.

Pour Gorbatchev, la catastrophe constitue la première mise en œuvre de la politique de glasnost (« transparence ») présentée au cours du XXVIIe congrès du PCUS (25 février -- 6 mars 1986) et qui a rencontré de fortes oppositions. Dans son esprit, l'accident constitue « un nouvel argument fort en faveur de réformes profondes. »

Le 14 mai, Gorbatchev prononce une allocution télévisée dans laquelle il reconnaît l'ampleur de la catastrophe et admet que des dysfonctionnements profonds ont eu pour conséquence que « ni les politiques, ni même les scientifiques n'étaient préparés à saisir la portée de cet événement. »

Cette volonté de transparence ne va pas sans une très importante propagande autour des travaux réalisés, destinée à mettre en valeur la « bataille contre l'atome ». Une banderole apposée sur le réacteur éventré proclame que « le peuple soviétique est plus fort que l'atome » tandis qu'un drapeau rouge est fixé au sommet de la tour d'aération de la centrale à l'issue des travaux de déblaiement.

Pendant 15 ans, seuls les 56 premiers décès seront reconnus par les autorités.

Sur 30 ans, plusieurs rapports cités par l'IAEA estiment le coût de la catastrophe de Tchernobyl à plusieurs centaines de milliards de dollars33. Pour sa part, le directeur de Greenpeace France, Pascal Husting, chiffre le coût total de Tchernobyl à 1 000 milliards34. En 2011, plus de 1,5 milliards de dollars sont encore nécessaires pour la construction du nouveau sarcophage à la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl35.

Après la campagne du Kosovo en 1999, l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe a réclamé l'interdiction de la fabrication, des essais, de l'utilisation et de la vente d'armes à l'uranium appauvri afin de préserver les générations présentes et futures (Conseil de l'Europe 24/01/2001).

En outre, la directive 96/29/Euratom6 dispose que tout produit dépassant une concentration de 10 000 becquerels par kilogramme doit être confiné. Or, bien que l'uranium appauvri ait une concentration 4 000 fois supérieure à cette limite, il est toujours disséminé dans l'environnement par le biais de ces munitions.


Sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Tchernobyl

http://en.wikipedia.org/wiki/Chernobyl_disaster

http://www-pub.iaea.org/MTCD/publications/PDF/Pub1239_web...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_r%C3%A9acteurs_nuc...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranium_appauvri

Japon : Poème d'une élève de Fukushima

Merci de diffuser ce message poignant autour de vous, émanant d'une élève de Fukushima (Japon) qui est âgée seulement de 16 ans et qui est très lucide sur la situation que les Japonais vivent en ce moment, et sûrement pour de longues années encore. Elle dénonce les mensonges des médias, des experts et des politiques japonais.

Nous ne serons pas non plus épargnés par les radiations nucléaires, et nos politiques et nos experts ne valent pas mieux !

Le message sous la vidéo.

Chers amis, je voudrais publier ce poème poignant d'une élève de Fukushima (Japon), parce que c'est la vérité. La catastrophe japonaise dépasse l'imagination mais malheureusement elle est réelle. Elle touche nos familles, nos proches, nos amis mais elle touche aussi le monde entier.

Nous ne supportons plus les mensonges et l'aveuglement des hommes politiques et des pro-nucléaires! Nous voulons un monde viable pour nos enfants et leur descendance, un monde où la nature est respectée et où les valeurs humaines et l'honnêteté jouent le rôle le plus important.

Poème d'une élève de Fukushima
http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&am...