Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2014

Gaza : le gouvernement israélien autorise le rappel de 40.000 soldats réservistes

Et ils vont nous faire quoi ? Que tout ce tremblement de terre organisé avec un contingent supplémentaire de 40 000 réservistes serait simplement rassemblé pour aller donner une leçon de morale aux Palestiniens pour avoir soi-disant enlevé et tué 3 israéliens dans le cadre du false-flag orchestré par le Mossad lui-même ? Ou c'est pour aller s'accaparer les réserves de GAZ à GAZA ?

 

GAZ/A le gouvernement israélien autorise le rappel de 40.000 réservistes

AFP 8 juillet 2014 à 15:24

Un soldat israélien dort le visage couvert d'une moustiquaire près de la frontière avec la bande de Gaza, le 8 juillet 2014

Un soldat israélien dort le visage couvert d'une moustiquaire près de la frontière avec la bande de Gaza, le 8 juillet 2014 (Photo Jack Guez. AFP)-(on voit comment ce militaire est persécuté par les Palestiniens près de la frontière de la bande de Gaza ! ) 

Israël a autorisé le rappel de 40.000 réservistes en prévision d’une possible offensive terrestre contre la bande de Gaza, ont rapporté mardi des médias israéliens.

Cette décision a été prise par le cabinet de sécurité dirigé par Benjamin Netanyahu quelques heures après que l’armée a lancé une vaste attaque aérienne contre le Hamas palestinien à Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes visant le territoire israélien.

Un haut responsable israélien a indiqué mardi à l’AFP que l’armée était prête à toutes les options, y compris une offensive terrestre pour stopper ces tirs.

«L’armée prépare une série d’options, y compris une invasion ou une offensive terrestre», contre l’enclave palestinienne contrôlée sur le plan sécuritaire par le mouvement islamiste Hamas, a-t-il ajouté sous le couvert de l’anonymat.

Un autre responsable a déclaré que l’armée avait reçu des instructions «pour préparer les différentes alternatives militaires pour être prête le cas échéant».

«Les attaques aériennes que nous avons menées ne constituent qu’une étape. L’opération n’a pas de limite de temps», a prévenu un porte-parole de l’armée, Peter Lerner.

L’armée israélienne a lancé depuis 2006 plusieurs offensives dans la bande de Gaza. La dernière a duré du 14 au 21 novembre 2012 et fait 177 morts Palestiniens, en majorité des civils.

AFP

http://www.liberation.fr/monde/2014/07/08/gaza-le-gouvern...

 

La prophétie du chef du Mossad : l'enlèvement des ados israéliens était un « false flag »

 

Si comme nous l'avons vu dans l'article précédent ICI, l'état sioniste d'Israël et les Rothschild sont derrière le conflit gazier organisé par les sionistes en Ukraine contre la Russie pour l'empêcher de vendre son gaz à l'Europe pour permettre à l'état sioniste de vendre à sa place à l'Europe, le gaz qu'il vole à GAZ/A, il fallait bien trouver un prétexte pour aller attaquer GAZA, non ? Quoi de mieux qu'un  false flag pour faire monter la haine contre les musulmans, violer une énième fois le Droit International pour les autoriser à aller brûler vif, un jeune palestinien et soi-disant relancer les représailles contre GAZA pour aller s'attaquer à leurs réserves de Gaz ?
 
Ce que les juifs ne comprendront jamais c'est qu'ils peuvent être sacrifiés pour la cause sioniste, comme ils l'ont fait lors de la seconde guerre mondiale pour obtenir la Palestine soi-disant pour mettre les juifs à l'abri, mais en vérité pour aller planter une verrue en plein proche-orient pour aller s'attaquer aux pays musulmans et leur voler leurs richesses depuis plus de 60 ans.
 
Alors continuons à nous faire détourner les neurones et les yeux par la Shoah pour nous empêcher de voir le massacre et le vrai génocide organisé contre les Palestiniens, depuis plus de 60 ans, qu'il faudrait nier pour faire plaisir à l'état Sioniste !
 
La prophétie du chef du Mossad : l'enlèvement des ados israéliens était un « false flag »
 
1 juillet 2014

Le chef du Mossad avait prédit que « trois israéliens allaient être enlevés » une semaine avant que cela se produise.

La prophétie du chef du Mossad : l’enlèvement des ados israéliens était un « false flag »

Chaque fois que le gouvernement israélien se retrouve dans le pétrin, ses ennemis viennent à son secours. C’est tout du moins ce qu’on est supposé croire.

Le scénario est limpide : les États-Unis insistent pour qu’Israël cesse de créer des colonies ou les démantèle… puis soudain, une attaque à la bombe se produit. La communauté internationale met Israël dos au mur ? Une autre bombe explose. La communauté juive d’Argentine devient antisioniste ? L’ambassade israélienne ainsi que le Centre de la communauté juive à Buenos Aires sont victimes d’attaques à la bombe…

Ces jours-ci, le monde entier reconnaît et applaudit la nouvelle coalition du gouvernement de Palestine avec l’Armée de libération de la Palestine et le Hamas, réconciliés. Israël devient fou, hurlant aux « diables de terroristes du Hamas ». Soudain, trois ados israéliens sont soi-disant kidnappés. Israël accuse le Hamas et commence une répression violente en Cisjordanie.

Le Hamas n’a rien à gagner en perpétrant un enlèvement, mais plutôt tout à perdre. Le seul bénéficiaire de cet enlèvement est Israël, qui désire délégitimer la coalition gouvernementale palestinienne. On est clairement face à un attentat sous fausse bannière, un false flag.

On vient de découvrir que le chef du Mossad israélien avait en fait « prévu » cet enlèvement une semaine avant les faits !

chefdumossad

Le chef du Mossad avait prédit ces enlèvements, qui servent très bien les intérêts du gouvernement israélien

Haaretz venait justement de publier un article intitulé La prophétie troublante du chef du Mossad concernant l’enlèvement :

Dix jours auparavant, Tamir Pardo a tracé les contours d’un scénario qui ressemble de manière effrayante à l’enlèvement des trois ados israéliens disparus depuis jeudi 19 juin en Cisjordanie. Il y a dix jours, lors d’un entretien au cabinet de la Sécurité, le chef du Mossad, Tamir Pardo, a décrit un scénario ressemblant de manière effrayante au kidnapping des trois ados israéliens disparus depuis jeudi soir… « Que ferez-vous si dans une semaine, trois adolescentes de 14 ans sont kidnappées dans une de nos colonies ? », demandait-il. « Direz-vous qu’il y a une loi et que nous ne relâchons pas les terroristes ? »

Barak Ravid dans Haaretz, 15 juin 2014

Tamir Pardo vient donc de remporter une place de choix dans le tristement célèbre « temple de la célébrité des pronostiqueurs de False Flags » aux côtés de :

– Bush, Rumsfeld, Cheney, Wolfowitz, Cambone, Cohen, Kagan, Kristol, Libby, Rosen, Shulsky ainsi que d’autres PNAC-queurs (PNAC : Project for a New American Century, idéologie néo-conservatrice américaine) qui ont demandé un nouveau Pearl Harbor en septembre 2000, et qui l’ont obtenu exactement un an après.

– Philip Zelikow, qui a publié un article en 1998 sur les Affaires étrangères en spéculant sur les conséquences psychologiques, politiques et culturelles d’une nouvelle attaque de l’ampleur de Pearl Harbor en Amérique, comme la destruction du World Trade Center.

– Nick Rockefeller, qui avant le 11-Septembre, a confié à Arron Russo qu’il allait « se passer quelque chose d’énorme » qui allait faire entrer les États-Unis en guerre et que la sécurité nationale allait décréter un état d’urgence.

– Peter Power, directeur de Visor Consultants, qui a confié à 7/7 London que les attaques ont parfaitement suivi un exercice de terreur qui prévoyait que des attaques allaient se produire dans ces quatre mêmes endroits aux heures exactes auxquelles elles se sont produites.

– Les gens d’Hollywood qui avait prévu le 11-Septembre dans les séries The Lone Gunmen et Les Simpsons :

X files spinoff The Lone Gunman and The Simpsons predict 9/11

http://www.youtube.com/watch?v=SBp3URuMV28#t=19

Notes de la rédaction de Croah

Une technique bien rodée par le Mossad, spécialistes du genre, qui leur permet systématiquement de justifier leurs crimes et agressions, en l’occurrence sur la bande de Gaza :

Vu dans Le Monde, section Moyen-Orient, 1er juillet 2014 :

La tension monte et les discours guerriers se succèdent entre Israël et le Hamas depuis la découverte, lundi 30 juin, des corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin en Cisjordanie.

[...]

Gilad Shaer, Naftali Fraenkel et Eyal Yifrah avaient été enlevés le 12 juin à la sortie de leur école talmudique, dans le bloc de colonies de Gush Etzion, près d’Hébron, en Cisjordanie.

[...]

La mobilisation de plus de 7 000 soldats en quinze jours dans le cadre de l’opération « Gardiens de nos frères » pour ratisser la zone n’avait débouché sur aucune piste. Dans des affrontements au camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, un jeune Palestinien de 18 ans a été tué mardi matin, tout en précisant, selon l’armée israélienne, que l’incident n’était pas lié aux opérations en cours. Les dirigeants israéliens ont aussitôt accusé le mouvement islamiste palestinien Hamas.

[...]

« Le Hamas paiera », a déclaré dans la soirée le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. Les adolescents « ont été kidnappé puis tués de sang-froid par des bêtes sauvages », a-t-il ajouté.

Cette affaire a même été, toujours selon le même journal, jusqu’à déclencher une « vague de sympathie pour les colons » :

Vu dans Le Monde, section International, 27 juin 2014 :

« En l’espace d’une nuit tragique, les murs sont tombés entre le nord de Tel Aviv et le sud du mont Hébron ». Sous la plume du journaliste israélien Akiva Eldar, la formule traduit l’écho qu’a eu, au sein de la société israélienne, l’enlèvement le 12 juin des trois jeunes Israéliens, Gilad Shaer, Naftali Fraenkel et d’Eyal Yifrah, à la sortie de leur école talmudique, dans le bloc de colonies de Gush Etzion, près d’Hébron, en Cisjordanie. La campagne de soutien « Bring back our boys » (« Ramenez-nous nos garçons »), devenue virale sur les réseaux sociaux, sous le mot-dièse #BringBackourBoys sur Twitter, sur Facebook, Instagram ou sur les sites Internet de médias israéliens, a réuni sous une même bannière Tel Aviv et Hébron, deux pôles d’une société israélienne que tout oppose depuis des années.

[...]

Pour les militants du camp de la paix, le mouvement des colons pourrait bien avoir gagné la bataille de l’opinion. « L’incident a réussi, en quelques jours, à influencer l’opinion israélienne jusqu’à un point auquel les dirigeants des colonies n’étaient jamais parvenus en des années. Les dizaines de millions de shekels investis par le Conseil des colonies de Judée, Samarie et Gaza [Yesha] dans sa campagne « le Yesha est là » n’ont jamais eu, dans les foyers israéliens, l’écho qu’ont eu les scènes des parents et amis anxieux priant pour le retour des jeunes disparus », pointe encore Akiva Eldar.

Alors, à qui profite le crime ?

Traduit de l’article de VeteransToday.com par Fabio Coelho de Ficientis pour Croah.fr

Source : VeteransToday
 

Offensive mondiale contre la suprématie du dollar !

La fin du Dollar est imminente !

Attendons-nous à une réaction brutale des US/Sionistes qui ne pourront pas payer leurs dettes abyssales, ni n'accepteront de perdre leur suprématie mondiale et qui n'auront que pour seules alternatives que d'organiser un crash boursier qui sera le préambule à une nouvelle guerre mondiale ! Ce que nous voyons actuellement qu'ils préparent contre la Russie et la Chine. L'Europe de ne sera pas épargnée non plus et il serait temps de nous y préparer !

Petits rappels d'articles :

http://www.youtube.com/watch?v=nWT5HM_NMlI

 

Voici la traduction, dans les grandes lignes : 

L’interlocuteur, précise que la région de Donbass ( pro-russe et de façon naturelle et culturel ) est en train de payer le prix fort. (Renseignez-vous sur cette région et ce qui s’y passe).
Le gouvernement Ukrainien (qui semble n’avoir pas fait plus de 40 % lors des élections, malgré qu’ils aient eu accès au pouvoir) ne cesse d’enrôler de nouvelles recrues et à lancer un programme de développement d’armes conventionnelles. L’interlocuteur précise que les chars seront faciles à remettre en état et à les moderniser et que leur nombre ne cesse d’augmenter. Il en est de même pour l’aviation.

Bien entendu, derrière cette monté en puissance vers la guerre, les US sont à la manœuvre. L’Ukraine n’en est que le prétexte. Vladimir Poutine doit jouer de fines stratégies pour éviter les pièges qu’on lui tend qui ferait que pour l’opinion public manipulé, le rende le fautif déclencheur de cette 3 ème guerre mondiale imminente !

En cas de conflit ouvert entre l’Ukraine et la région de Donbass, l’objectif suivant sera la Crimée et leur recrues, au nombre de 5000.000 soldats y seront envoyé pour l’envahir !

Il cite les mots de Churchill : « Vous aurez le choix entre la guerre et le déshonneur, si vous choisissez le déshonneur, vous aurez la guerre !  »

Nous parlons, d’une guerre moderne, ce qui veut dire que nos chars n’auront pas besoin de rouler sur Kiev ! Mais du point de vu des lois internationales, nous devons prouver le génocide et faire fermer l’espace aérien ! Il nous restera alors à utiliser le même mécanisme pour arrêter les armes lourdes utilisées contre la population ! Comme les américains ont fait pour la Libye pour engager les combats au sol.

Mais dans 6 mois d’ici, il sera trop tard pour le faire.

Nous considérons l’Ukraine comme un territoire occupé par les états Unis et leurs mercenaires et que leurs marionnettes politiques ukrainiennes maintiennent la population à cran et les poussent à se battre contre la Russie ! Ceci pour démarrer une guerre civile et ensuite une guerre mondiale qui sera drainé en Europe et dans toute l’Eurasie ensuite !

Donc pour désamorcer le conflit, nous essayons de fédérer d’autres régions à Donbass pour qu’ils trouvent le courage se libérer eux même de l’occupation comme cela est fait actuellement à Donbass. !

IL rappelle que le but de cette guerre est de faire rentrer la Russie dans le conflit armé pour pouvoir déclencher la 4emme guerre mondiale, (considèrent que la guerre froide était la 3eme) l’objectif étant l’Europe !
Que les américains ont toujours été les grands gagnants de toutes les guerres organisées en Europe ! Que les guerres en Europe sont le moyen de leur miracle économique et de leur prospérité.

C’est aussi une guerre contre la chine. Le Japon et la Corée, sont poussés à la course à l’armement. Leurs systèmes de défense par missiles vont être modernisés et dirigés vers la chine et la Russie !
Il faut comprendre que la clef de la solution à la catastrophe de l’Ukraine se trouve, à Washington !

A rapprocher de ces articles :

 

Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

France : Le Président de la Banque de France menace de tourner le dos au dollar et de se joindre à l'alliance sino-russe !

 Amende BNP Paribas: Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

Par L'Expansion.com avec AFP, publié le 04/07/2014 à 20:47, mis à jour à 20:49

Le gouverneur de la banque de France s'est voulu rassurant sur les capacités de BNP Paribas à absorber les sanctions américaines. Mais il a aussi souligné les risques juridiques que posait l'hégémonie du dollar. 

Amende BNP Paribas: Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

  • Amende BNP Paribas: Christian Noyer prévoit une diversification des devises utilisées pour les transactions internationales.

afp.com/Eric Piermont

Même pas mal. BNP Paribas est capable d'absorber l'amende reçue aux Etats-Unis et l'interdiction de certaines opérations de compensation en dollars est moins sévère que redouté, estime ce vendredi Christian Noyer, gouverneur de la banque de France.  

"La position de l'ACPR - le superviseur de BNP Paribas - et de la Banque de France - la banque centrale nationale de l'Eurosystème -, est que la situation de solvabilité et de liquidité de BNP Paribas lui permet de faire face et d'absorber le coût de ces sanctions", indique Christian Noyer, dans un entretien publié sur le site internet du journal Investir

La banque a accepté de payer une amende record de 8,9 milliards de dollars et a plaidé coupable pour avoir réalisé en dollar des transactions avec des pays sous embargo américain, et les avoir ensuite dissimulées. 

Le dollar, une devise à éviter

Chistian Noyer rappelle là la position déjà communiquée le 30 juin par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il ajoute toutefois que "la suspension du clearing (rôle de compensation), qui était une inquiétude, ne portera que sur une part très limitée de leur activité et n'entraîne finalement pas les conséquences très lourdes que l'on pouvait craindre". Effectivement, les transactions concernées ne représentent que 1% de l'activité de Paribas.  

Mais Christian Noyer s'est également exprimé sur les risques liés au fait que le dollar est la monnaie dominante des échanges internationaux: "L'accroissement des risques juridiques venant de l'application des règles américaines à l'ensemble des transactions en dollars de par le monde peut pousser à une diversification des devises utilisées", estime-t-il. Il a rappelé notamment les différentes initiatives visant à faciliter les échanges de renminbi (le yuan) en dehors de la Chine, alors qu'un système de compensation en devise chinoise est sur le point d'être mis en place à Paris. 

>> Lire aussi: Amende BNP Paribas: l'Europe peut-elle défendre ses banques? 

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/amende-bnp-pari...

 

  • Offensive mondiale contre la suprématie du dollar

par Audrey Duperron · 07 juil. 2014

Dans une interview avec le Financial Times, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a appelé à un rééquilibrage des monnaies utilisées pour les règlements dans les transactions internationales. Sapin a fait les déclarations en marge des rencontres du Cercle des Economistes à Aix-en-Provence, où se sont réunies des grandes personnalités du monde des affaires français.

Il faisait allusion à l'amende à laquelle la plus grande banque française, BNP Paribas, a été condamnée par les autorités américaines parce qu’elle avait effectué des transactions pour le compte de pays qui faisaient l’objet d’un embargo américain.

Nous autres, Européens, effectuons des transactions en dollars, par exemple lorsque nous vendons des avions. Est ce que cela est nécessaire ? Je ne pense pas »

Sapin pense que ce rééquilibrage devrait se faire non seulement pour l'euro, mais aussi pour les monnaies des économies émergentes, qui sont de plus en plus impliquées dans le commerce mondial. Le PDG de Total, Christophe de Margerie, a abondé dans son sens, notant que « bien que le cours d’un baril de pétrole soit donné en dollars, rien n’interdit aux raffineries de prendre ce cours et en utilisant la parité de l’euro/dollar du jour donné, et de s’entendre pour effectuer le paiement en euro ».

D'autres dirigeants du monde des affaires français s’interrogent sur la condamnation de la BNP, estimant qu’elle n’a pas violé de lois européennes. Sapin a promis de discuter de cette affaire avec ses collègues européens à l’occasion d’un futur sommet. Mais il n’a donné aucun détail de la façon dont il veut mettre fin à l'hégémonie du dollar.

Les Français ne sont pas seuls. La semaine dernière, on a appris que les BRICS cherchaient à établir une alliance anti-dollar. En plus de l’accord qu’ils ont conclu avec la Chine pour régler les échanges commerciaux mutuels en yuan et en roubles, les Russes veulent aussi créer un partenariat avec les autres BRICS pour établir un système multilatéral faisant appel à leurs monnaies respectives pour échapper au dollar.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, s’était déjà demandé au cours du mois de juin s’il était nécessaire d’utiliser le dollar pour les transactions entre l’Europe et la Chine. Il avait spéculé que les sanctions contre la BNP risquaient d’encourager les entreprises à cesser d’utiliser systématiquement le dollar. Enfin, la Chine et la Corée du Sud ont récemment conclu un accord pour effectuer les paiements de leurs échanges commerciaux dans leurs monnaies respectives.

Plus de la moitié des prêts et dépôts dans le monde sont effectués en dollars, et une récente enquête sur les 5.000 milliards de dollars de valeurs qui sont échangés sur les marchés des changes a montré que le dollar était utilisé dans 87% des transactions. Malgré tous les efforts qu’elles font pour diversifir leurs avoirs, les banques centrales du monde détiennent encore plus de 60% de leurs réserves en dollars en moyenne.

http://www.express.be/business/fr/economy/offensive-mondi...

Pour approfondir

 

Pendant ce temps, quelque-part, Poutine continue à rire...

 


 

 

La NSA trace tous les utilisateurs de Tor, et les lecteurs de Linux Journal

 Si vous quittez Microsoft vous êtes considérés comme étant un extrémiste pour refuser de vous faire espionner par la NSA !

 
 

Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 03 Juillet 2014

La NSA trace tous les utilisateurs de Tor, et les lecteurs de Linux Journal

Selon les révélations de la télévision publique allemande, la NSA surveille et collecte les adresses IP de tous les utilisateurs du service Tor, et même de ceux qui visitent des sites parlant des techniques d'anonymisation et de protection des données. Parmi eux, le site Linux Journal, qualifié "d'extrémiste".

Les chaînes de télévision publiques allemandes NDR et WDR ont publié jeudi une enquête réalisée par trois experts du réseau d'anonymisation Tor (Jacob Appelbaum, Aaron Gibson et Leif Ryge), dans laquelle elles révèlent une partie du code source de XKeyScore, un logiciel mis au point par la NSA pour suivre à la trace et collecter des données sur les internautes.

Leur enquête se base sur "un accès exclusif au code source top secret de la NSA, des interviews d'anciens employés de la NSA, et l'examen de documents secrets du gouvernement américain". Elle révèle que XKeyScore est configuré pour collecter les adresses IP de tout internaute qui utilise Tor pour masquer son identité et le contenu de ses communications, et qui est ainsi considéré par la NSA comme un terroriste en puissance.

Pour y parvenir, le programme trace les communications vers les adresses IP des quelques serveurs dans le monde (actuellement neuf) qui servent de "Directory Authority" sur Tor, c'est-à-dire qui hébergent la liste de tous les noeuds publics (ou "nodes") de connexion au réseau d'anonymisation. Toutes les heures, la liste des noeuds est mise à jour et les utilisateurs de Tor la téléchargent depuis un Directory Authority pour connaître les adresses par lesquelles ils peuvent faire transiter leurs communications.

Linux Journal, un "forum d'extrémistes"

La NSA collecte même la liste des utilisateurs des "ponts" (ou "bridges") Tor, qui sont les noeuds privés créés par des volontaires qui acceptent de servir de relais lorsqu'un pays autoritaire bloque l'accès aux adresses IP des nodes privés. Pour connaître l'adresse d'un pont, un utilisateur qui subit la censure dans son pays doit faire une demande sur le web, ou envoyer un e-mail à l'adresse bridges@torproject.org. Avec XKeyScore, la NSA intercepte les e-mails envoyés ou reçus à cette adresse, extrait l'adresse IP des ponts, et les enregistre dans une base.

Le logiciel conserve également la trace de tout internaute qui se connecte au site officiel TorProject.org, ainsi qu'à d'autres services en ligne dédiés au respect de la confidentialité des communications, comme HotSpotShield, FreeNet, Centurian, FreeProxies.org, MegaProxy, privacy.li, ou le service de messagerie anonyme MixMinion.

La NSA cible également les utilisateurs de la distribution Linux Tails, dédiée à la sécurisation des données, oui même les lecteurs du magazine Linux Journal, considéré selon le code source comme un "forum d'extrémistes" (sic).

 


  • répondre
et bien c'est très simple de lutter contre ça, il suffit que chaque internaute se connecte à torproject.org !

ils auront la liste de toutes les ip du monde, c'est vachement utile.

je viens de me connecter à l'instant, faites le, partout... amis, famille, boulot, cybercafé... envoyez des mails avec l'url à tout votre carnet d'adresse ....

 


  • répondre

 http://www.numerama.com/magazine/29903-la-nsa-trace...

 

Petite banniere 400x50

 

06:27 Publié dans USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

03/07/2014

Israël/Gaza/Ukraine/Russie : Gaza se prépare à la guerre pour protéger ses réserves de Gaz ?

Cet article est important dans la mesure où il va sans doute nous permettre d'instaurer les liens entre ce qui se passe en Ukraine ces dernières années et notamment ces derniers mois pour déstabiliser la Russie, l'isoler, l'encercler par des Pays qui signent des accords avec l'UE, tout comme cela a été le cas dernièrement avec l'Ukraine, ainsi que pour enlever à la Russie le marché européen du gaz en faveur d'Israël qui se dit prêt à livrer le gaz en Europe.

Derrière la guerre qui se prépare à Gaz/A et à celle qui se déroule en Ukraine, il se pourrait bien qu'avec la complicité des US/UE/sionistes, Israël vise les énormes réserves de gaz qui se trouvent au large de GAZ/A ainsi que le marché du gaz en Europe pour le souffler à la Russie.

 

 

Gaza se prépare à la guerre

Gaza se prépare à la guerre

Plusieurs bombes israéliennes sont tombées ces jours-ci sur Gaza. Cette nuit-même la dernière a creusé un cratère de plusieurs mètres de diamètre en plein centre-. Pour beaucoup, comme le Dr Sobhi Eskaik chef du service de chirurgie générale à l’hôpital Shifa, Israël va attaquer : « C’est comme ça qu’ils préparent le terrain. Nous avons malheureusement l’habitude ».

Depuis ce matin la plupart des interventions programmées ont été annulées, et le Dr Marwan Abu Saada, directeur médical, fait le tour des salles d’opération. Les urgentistes de Gaza ont tiré les leçons (1) du tri des blessés lors de l’attaque de l’hiver 2008-2009, et de nouveaux protocoles ont été appliqués avec succès lors de celle de 2012.

L’ambiance n’est pas à l’optimisme. Pour les Gazaouis, les conditions sont réunies pour qu’Israël lance une nouvelle attaque.

Après sept années de gestion dans des conditions de plus en plus difficiles, le pouvoir politique à Gaza est en grand faiblesse. L’, tirée par la construction, est maintenant asphyxiée par la fermeture des tunnels en provenance d’ associée à l’embargo total sur le ciment édicté par Israël. Les fonctionnaires ne touchent plus que la moitié de leur salaire depuis plusieurs mois. A la suite de l’accord passé entre le et le Fatah, les ministres de Gaza se sont tous retirés, mais on ne voit rien venir : aucun ministre ne peut se déplacer entre Gaza et la Cisjordanie (2). La longue interview (3) donnée par le président venu féliciter chaleureusement le général Sissi pour son élection a fait l’effet d’une douche froide, « Le 13 juillet n’a pas été un coup d’état. Les tunnels sont illégaux… Par le passé nous (dixit) avons construit un mur souterrain et tenté sans succès d’inonder les tunnels, etc. » Hier encore : « Nous devons nous coordonner avec Israël pour éviter une troisième intifada ». Pas un mot sur les arrestations d’élus en Cisjordanie. Nul ne doute que le président ne protestera pas en cas « d’éliminations ciblées » à Gaza. L’affaire des trois Israéliens disparus en Cisjordanie n’arrange rien.

Une situation nettement plus défavorable qu’en 2012 : la fermeture de la frontière égyptienne ne permettra à aucun leader étranger de venir apporter son soutien à la population, pas davantage que le passage de journalistes indépendants. L’accord de « réconciliation » fera passer au second plan les «  ciblés ». L’élimination ou l’emprisonnement – cette fois ci dans des prisons palestiniennes- des leaders du Hamas ne soulèvera pas de protestations de la part du « monde libre » anesthésié par la coupe du monde de football.

En attendant les postes de , premières cibles potentielles, ont été évacués et la plupart des responsables du Hamas sont injoignables.

Christophe Oberlin
Gaza, le 19 juin 2014

Notes :
(*) Christope Oberlin était présent à Gaza du 14 au 23 juin 2014
(1) Deux articles publiés dans la prestigieuse revue médicale « Lancet »
(2) Le nouveau ministre de la santé, attendu à Gaza cette semaine avec le directeur des hôpitaux, n’a pas reçu l’autorisation d’Israël
(3) Le 7 juin à la chaîne de télévision égyptienne « El Balad »


Christophe Oberlin, né en 1952, est Chirurgien des hôpitaux et professeur de médecine à la faculté Denis Diderot à . Il participe depuis trente ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement au Maghreb, en sub-saharienne et au Moyen Orient. Depuis 2001, il dirige régulièrement des missions chirurgicales en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza. Il témoigne aussi de ce qu’il observe sur le terrain, à travers interviews, articles de presse et activités associatives. Dernier ouvrage paru : La Vallée des Fleurs – Marj El Zouhour (Erick Bonnier 2013)