Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2009

Grippe A : Témoignage du Dr Rima Laibow

Court extrait de l’émission d'Alex Jones, avec le Dr Rima Laibow et son mari, le général Stubblebine sur la vaccination anti-grippale.

Ecoutons ce témoignage qui confirme une fois plus, si cela était encore nécessaire, ce que dénonce la journaliste Jane Buregermeister dans sa plainte déposée auprès du FBI.

Alex Jones : vers la vaccination forcée (S/T)
http://www.dailymotion.com/video/x9wiib_alex-jones-vers-l...

 

Grippe A : La plainte de Jane Buregermeister en Français

Un aperçu en Français de la plainte déposée par Jane Buregermeister- Journaliste autrichienne, auprès du FBI.Elle n'est pas traduite correctement dans l'attente qu'un ou une bénévole la traduise dans les règles de l'art.

Néanmoins, nous avons un net aperçu de son contenu.

Merci d'en prendre connaissance et de la diffuser largement autour de vous.


La plainte de Jane Buregermeister en Français

A télécharger ci-dessous

La plainte de Jane Buregermeister

Le lien de la plainte en Français ci-dessous

http://www.scribd.com/doc/17517065/Grippe-a-Plainte-Jane-Burgermeister

Grippe a - Plainte Jane Burgermeister

 

20/07/2009

Le Virus H1N1, une arme biologique de destruction massive ?

Cliquez sur la photo ou sur ce lien pour le découvrir

snake4_dees.jpg
Photos extraites de ce site : http://www.rense.com/


La démocratie et les droits de l'homme selon les USA
Photos

La liberté Vaccinale en danger
L'obligation vaccinale : Un danger pour nos enfants

vaccs_dees.jpg

Karl Marx au secours des USA
Vite réanimons ce grand homme !!!

marx_dees.jpg

La liberté, les Droits de l'Homme et la démocratie selon le
Bildenberg Group

bild2_dees.jpg

Les Pirates de la Constitution US

mad_piratesposter.jpg

Les Droits de l'Homme en danger !
1887418881gi42ce-d6cf8.gif



17/07/2009

Les sacrifiés du 11 septembre 2001

Reportage diffusé 7 ans après le 11 septembre 2001, sur les 40.000 pompiers, secouristes et professionnels du bâtiment qui sont intervenus pendant 9 mois sur Ground Zero.

Les 1.800.000 tonnes de débris étaient composés notamment d’amiante et de ciment pulvérisé. Aujourd’hui, beaucoup d’entre -eux sont morts ou gravement malades (leucémie, cancer du colon, fibrose pulmonaire, silicose, …), victimes de cet environnement toxique. Certains ont depuis tout perdu : travail, assurance maladie, logement et même leur famille. Ils tentent de survivre, délaissés par leur gouvernement qui refuse toujours de reconnaître le lien entre leur pathologie et l’endroit où ils ont travaillé.

Ces héros d’hier, que soutenait George Bush sur Ground Zero, sont aujourd’hui surtout les victimes de l’incurie des autorités américaines.

Depuis bientôt 8 ans, loin des médias et des caméras, les "héros de l"Amérique" tombent malades, et meurent parfois, dans l'indifférence générale. A travers ce documentaire, Xavier Deleu revient sur la plus grande attaque terroriste de l"Histoire qui est aussi l"une des plus grandes catastrophes sanitaires de l"histoire des Etats- Unis et enquête sur les victimes collatérales du terrorisme, les sacrifiés du 11 septembre.

Les sacrifiés du 11 septembre 2001 (1 sur 4) sous-titré français.

Malgré le buzz de Bigard sur internet, l'Etat Français ne demande toujours pas d'enqueête officielle et nos medias nationaux sont étrangement muets sur ces "dommages collatéraux" du 11 septembre 2001..
Que doit-on en conclure ?
Ground Zero était une soupe toxique : amiante, fines poussières de ciment, huile de transformateurs électriques, restes de matériel électronique (ordinateurs, ...) et métaux lourds dans les ruines fumantes pendant 3 mois. De surcroît, les masques respiratoires mis à la disposition des intervenants étaient en quantité insuffisante et souvent inadaptés.

Les symptômes les plus largement répandus à l'exposition au chantier de Ground Zero sont la toux, l'écoulement post-nasal, la congestion nasale, la rhinorée, des affections des sinus, une expiration sifflante et un état asthmatique. Les effets de l'amiante peuvent se révéler jusqu'à 40 ans après l'exposition. Les dioxines et les produits dérivés du benzène ne tuent pas sur le coup, mais augmentent le risque de développer des maladies chroniques et des cancers.

Les personnes qui en sont atteintes sont avant tout victimes d'un mensonge officiel, selon lequel les matières polluantes étaient "à des doses qui ne posent aucun problème pour la santé" [sic].


Les sacrifiés du 11 septembre 2001 - (2/4)



 

13/07/2009

Dick Cheney accusé d'avoir dissimulé au Congrès un programme de la CIA

LEMONDE.FR avec Reuters et AP | 12.07.09 | 10h51


L'un des journalistes vedettes du "New Yorker", Seymour Hersh, enquête sur une unité spéciale reportant directement à Dick Cheney, et chargée d'assassinats ciblés.
AP/Susan Walsh

L'un des journalistes vedettes du "New Yorker", Seymour Hersh, enquête sur une unité spéciale reportant directement à Dick Cheney, et chargée d'assassinats ciblés.

La CIA a plus d'un cadavre dans ses placards. Sur ordre du vice-président de l'époque Dick Cheney, l'agence de renseignement américaine aurait caché au Congrès durant huit ans l'existence d'un programme secret de lutte anti-terroriste, rapporte, samedi 11 juillet, le New York Times. Dick Cheney était l'un des défenseurs au sein de l'administration Bush des méthodes d'interrogatoire controversées telles que le "waterboarding", ou simulacre de noyade. Depuis son départ de la Maison Blanche, il est devenu l'un des principaux critiques républicains de l'action de Barack Obama en matière de sécurité nationale.

Le New York Times, qui cite deux sources anonymes, indique que le nouveau directeur de l'agence de renseignement, Leon Panetta, a révélé ces faits au Congrès le mois dernier, lors de réunions à huis clos avec les commissions parlementaires du renseignement. Leon Panetta, nommé à la tête de la CIA par le président Barack Obama en janvier, a mis fin au programme en question, qui reste toutefois secret, lorsque des subordonnés l'ont informé de son existence le 23 juin, indique le Times.

Selon des responsables du renseignement et du Congrès, la CIA a lancé ce programme peu après les attentats du 11-Septembre, mais il n'est jamais devenu opérationnel et ne concernait ni les programmes d'interrogatoire ni la collecte d'informations sur le territoire américain. Le New York Times indique ne pas avoir pu contacter Dick Cheney dans son enquête. Au mois de mars, l'un des journalistes vedettes du New Yorker, Seymour Hersh, indiquait lors d'une réunion à  l'université du Minnesota qu'il enquêtait sur une unité spéciale reportant directement à Dick Cheney, et chargée d'assassinats ciblés.

Interrogé sur l'article, le porte-parole de la CIA, Paul Gimigliano, indique qu'il n'est pas dans les pratiques de l'agence d'évoquer des dossiers confidentiels. L'ancien patron de la CIA le général Michael Hayden dément à l'agence AP qu'un tel programme ait jamais existé et surtout qu'il ait été caché au membres du Congrès en charge du renseignement.