Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2015

Comprendre le conflit syrien en 20 minutes [ Gilles Ardinat ]

Ajoutée le 7 déc. 2013

Gilles Ardinat, professeur agrégé d'histoire-géographie, essaie d'expliquer les causes et les enjeux internationaux de la guerre civile syrienne. Cette vidéo est une synthèse géopolitique appuyée sur des cartes et des graphiques (tournée en juin 2013 à l'Université Paul Valéry de Montpellier).


Petite banniere 400x50

 

03:00 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Syrie, Iran, Russie, Irak, Chine | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

24/09/2015

La météorite Poutine évoquera le nouveau monde "multipolaire" à l'Onu !

Quand on vous disait que la Météorite attendue le 28 septembre 2015, qui frapperait les USA, se nommerait Poutine ?

Il va leur tomber dessus à l'ONU à NY !

C'est sûr qu'un monde libre et multipolaire changera la face du monde et mettra fin aux guerres criminelles menées depuis plusieurs siècles par les Nazis internationaux !

Au passage : le rôle des USA dans la vente des Mistrals à l'Egypte

Poutine évoquera le nouveau monde "multipolaire" à l'Onu !

11:46 24.09.2015(mis à jour 11:49 24.09.2015)

Vladimir Poutine

Terrorisme, Syrie, Ukraine: tels seront les thèmes abordés par le président russe Vladimir Poutine dans son allocution à la 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu, selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Le chef de l'État notera que l'Ukraine a été poussée par les forces extérieures "à l'état de guerre civile", dénoncera la pratique des doubles standards dans le domaine économique et politique, ainsi que la lenteur de la réforme des institutions financières et économiques internationales.

L'affluence de demandeurs d'asile du Moyen-Orient en l'Europe sera également au programme. A ce sujet, la Russie est prête à proposer sa propre expérience pour régler efficacement le problème au niveau régional et international.

Mais le point clé de l'intervention de Poutine, d'après Lavrov, sera d'expliquer à quel point il est inutile de "geler le processus inévitable qui se déroule sous nos yeux: la formation d'un nouvel ordre mondial multipolaire" qui reflète la "formation objective de nouveaux centres de puissance économique et d'influence politique".

L'objectivité de ce processus est confirmée par des statistiques irréfutables — selon le FMI et la Banque mondiale, en 2014 la Chine a dépassé les USA en termes de PIB mesuré en parité de pouvoir d'achat. L'économie indienne affiche également une forte croissance. L'an dernier, la Russie a dépassé l'Allemagne sur cet indice.

Dans ce contexte on notera la situation unique de la Russie, à la fois un ancien et un nouveau centre d'influence mondiale. A l'époque de Pierre le Grand, la Russie était déjà devenue une grande puissance reconnue. Toutefois, il ne faut pas oublier que pour des raisons bien connues dans le domaine du développement socioéconomique, la Russie a vécu en 100 ans deux véritables catastrophes nationales (1917 et 1991) après lesquelles, en dépit de pertes matérielles et spirituelles terribles, elle a dû lutter pour préserver son identité, sa place sur la scène internationale mais aussi sa propre existence.  

 

 

Damas reçoit des "avions de combat" et des drones russes, et frappe Daesh

Et pendant que les criminels hésitent à s'allier à la Russie pour aller combattre les mercenaires qu'ils ont financés, la Syrie avance grâce au matériel militaire et les instructions fournis par la Russie !

L’armée syrienne utilise pour la première fois des drones fournis par la Russie

Bizarrement en Irak : Un colonel allemand luttant contre Daesh, a été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel en Irak

Il y a deux jours voici les exploits que l'armée Syrienne aurait réalisés !

Aujourd'hui plusieurs raids de l'armée de l'air syrienne ont été menées sur Raqqa et sa région.
Le tribunal islamique de Daech détruit.
2 camps d'entraînements terroristes détruits.
Un camp d'enseignement sur la préparation de véhicules pièges détruit.
Un hôpital destiné seulement aux terroristes détruits.
Un convoi de camion citernes détruit.
Un grand nombre de terroristes ont été éliminés, le nombre exact n'est pas encore connu.
Grâce aux images satellites et services de renseignements russe, les choses s'accélèrent et les frappes sont plus précises.

Damas reçoit des "avions de combat" et des drones russes, et frappe Daesh

L’équipe du site

L'armée syrienne a reçu de son allié russe des "avions de reconnaissance et de combat" ainsi que de nouvelles armes pour lutter contre la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique).

   
"L'effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien", a affirmé à l'AFP un haut responsable militaire sous couvert de l'anonymat. Il a précisé que l'armée syrienne avait "commencé à les utiliser" en visant particulièrement les positions de l'EI à Deir Ezzor (est) et Raqqa (nord), la "capitale" du groupe extrémiste.
   
L'armée de l'air syrienne a multiplié ces derniers jours ses frappes, qui ont tué au moins 38 combattants de l'EI lundi dans le centre de la Syrie, notamment près de Palmyre, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le haut responsable syrien a indiqué que l'armée avait "reçu de Moscou au moins cinq avions de combat, des avions de reconnaissance qui aident à identifier les objectifs avec une grande précision, ainsi que du matériel de combat sophistiqué pour combattre Daesh".
   
"Il s'agit d'armes de défense et d'attaques", notamment "des armes sophistiquées qui ciblent avec précision et des missiles téléguidés", a-t-il ajouté.

   
Les Etats-Unis s'alarment depuis des semaines du renforcement par la Russie de sa présence militaire en Syrie. Des responsables américains ont affirmé lundi à l'AFP que la Russie avait déployé 28 avions de combat en Syrie.

'Frapper loin en Syrie'

Le responsable syrien a indiqué que les avions destinés à l'armée étaient arrivés vendredi sur une base militaire dans la province de Lattaquié.

Une autre source militaire interrogée par l'AFP à Lattaquié a indiqué que l'armée avait "reçu des avions de reconnaissance russes qui permettent aux forces terrestres et aériennes syriennes d'identifier les objectifs avec précision", ainsi que "des radars et de jumelles à infra-rouge".
   
Selon les responsables américains, les avions déployés sont des bombardiers SU-24 et des avions d'attaque au sol SU-25. Des appareils qui peuvent permettre aux Russes d'"aller frapper loin en Syrie, même en territoire tenu par l'EI", a souligné l'un d'eux.
   
Le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem avait affirmé dimanche que "la participation de la Russie dans le combat" contre Daesh et le Front al-Nosra (branche syrienne d'al-Qaïda) était "encore plus importante que la fourniture d'armes à la Syrie".
   
Le quotidien russe Kommersant a rappelé lundi que le contrat en vigueur entre Damas et Moscou prévoyait la livraison à la Syrie de "neuf chasseurs MiG-29M/M2 d'ici 2016 et de trois autres d'ici 2017, ainsi qu'une "première série de Yak-130", des avions d'entraînement.
 
Toujours selon Kommersant, il n'y a "pas de nouveaux contrats en vue, tous les armements et le matériel sont livrés conformément à des contrats déjà signés".
   
Moscou envisage la possibilité d'organiser un soutien à l'armée syrienne avec ses avions, mais pas avant le 7 octobre, quand les manœuvres militaires russes en Méditerranée seront achevées, a précisé l'expert militaire russe Vladimir Evsseïev, cité par le site d'informations russe RBK.

Par ailleurs, les Etats-Unis tentent de redonner un peu de crédibilité à leur programme de soutien aux rebelles pour lutter contre l'EI, le Pentagone confirmant l'entrée en Syrie de 70 rebelles formés et équipés par ses soins pour aller combattre les jihadistes.
Une première promotion de 54 combattants avait été attaquée dès leur entrée en Syrie cet été par Al-Nosra.

Avec AFP

 

Source: Agences     22-09-2015 - 17:21 Dernière mise à jour 22-09-2015 - 20:09 |

 

 

Une météorite nommée Poutine à l'ONU le 28 septembre 2015 ? EI: la Russie pourrait mener des frappes unilatérales.

Nous attendons une météorite venue du ciel qui pourrait percuter les USA et il se pourrait bien que cette météorite nommée Poutine, pourrait bien changer la face du Monde, le 28 septembre 2015, devant l'organisation mafieuse maçonnique de l'ONU à NY !

Le GRAND GENIE DE POUTINE consiste à patienter pour mettre tous ses plans et pions en place en Syrie et pour conforter ses alliances possibles, et à mettre parallèlement les criminels face à leurs propres responsabilités ! 

Poutine demande à plusieurs reprises aux US/UE/Sionistes qui ont financé avec l'Arabie Saoudite, les mercenaires de l'EI, s'ils comptent s'allier à la Russie pour venir à bout de leurs propres saloperies, en Syrie, en Irak, au Moyen Orient et en Afrique ?

Ce sont des sommations d'alliances publiques que bien évidemment les criminels refusent mais que les citoyens du monde équilibrés constatent.

Poutine cherche à démontrer mondialement aux yeux de tous que leurs refus systématiques rapportent les preuves qu'ils sont bien tous complices du système criminel instauré en Syrie, en Irak, en Lybie, et de partout où ils passent y compris en Afrique et en Europe ! Une fois que tout le monde sait à quels criminels patentés nous avons affaire, Poutine lancera les opérations sur place avec l'appui de l'OTSC, et la nouvelle alliance qu'il aura formée avec la Syrie, l'Irak, l'Iran, Russie, et le Hezbollah Libanais : Formation de la coalition des 4+1, pour lutter contre le terrorisme, au Moyen-Orient, et le tour sera joué !

Echec et Mat, à nouveau, et la Russie pour la énième fois fera la démonstration mondiale que c'est encore elle qui nous aura délivrés des nazis !

Les peuples malgré la propagande contre la Russie de Poutine, ne sont ni aveugles ni sourds !

Bravo Poutine !

Poutine évoquera le nouveau monde "multipolaire" à l'Onu

Terrorisme, Syrie, Ukraine: tels seront les thèmes abordés par le président russe Vladimir Poutine dans son allocution à la 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu, selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

En attendant la réunion au sein de l'Organisation Maçonnique, l'ONU, le 28 septembre 2015, l'armée Syrienne avance sur le terrain grâce au matériel militaire et aux instructions fournis par la Russie !

Damas reçoit des "avions de combat" et des drones russes, et frappe Daesh

EI: la Russie pourrait mener des frappes unilatérales

08:56 24.09.2015

Il-78, Su-24, Yak-130

La Russie envisage la possibilité d'effectuer des frappes aériennes unilatérales contre l'EI en Syrie, si les Etats-Unis rejettent une proposition visant à coordonner leurs actions avec Moscou, rapporte l'agence Bloomberg.

Parallèlement, selon Bloomberg, qui cite des sources proches du Kremlin et du ministère russe de la Défense, Moscou préférerait que le gouvernement américain accepte d'allier ses forces avec la Russie, l'Iran et l'armée syrienne afin de lutter contre Daech.

"La Russie estime que le bon sens prévaudra et qu'Obama acceptera la main tendue par Vladimir Poutine. Mais la Russie agira de toute façon, même si cela ne se produit pas", a déclaré à Bloomberg la spécialiste du Moyen-Orient à l'Institut russe d'études stratégiques, Elena Souponina.

Selon une source anonyme à Washington, les Etats-Unis seraient prêts à discuter de la coordination des attaques afin d'éviter des incidents avec des avions russes, mais ils n'ont pas encore reçu une proposition "concrète" de Moscou. En outre, la coalition n'envisage pas la possibilité de coopérer avec les troupes d'Assad, ajoute la source.

Auparavant, le président russe avait déclaré qu'il serait nécessaire d'unir les efforts afin de lutter non seulement contre le terrorisme, mais également contre d'autres problèmes urgents et croissants, à savoir le problème des réfugiés.

Les journalistes estiment que l'initiative russe constituera l'événement central de l'intervention de Vladimir Poutine à New York devant l'Assemblée générale de l'Onu le 28 septembre, dans le cadre de laquelle les négociations entre les présidents américain et russe seraient possibles.

Syrie : Les crimes de Bachar Al-Assad depuis juin 2000. Neutralisons-le !

C'est sans doute parce qu'Assad a assassiné son Peuple qu'il a été réélu par celui-ci avec brio !

Un Grand Homme qui aime son peuple, comme Kadhafi aimait son peuple mais qu'il fallait éliminer parce qu'il voulait rassembler les pays africains et sortir le Dinar Or !

 

Syrie : Les crimes de Bachar Al-Assad depuis juin 2000

 

Les crimes de Bachar Al-Assad depuis juin 2000 :

 

  • Construction et restauration de 10.000 mosquées et de 500 églises.
    • Construction et restauration de 8.000 écoles, de 2000 instituts et de 40 universités.
    • Construction de plus de 600.000 appartements/logements pour les jeunes.
    • Construction et modernisation de plus de 6.000 hôpitaux et dispensaires.
    • Etablissement de 5 zones industrielles internationales.
    • Ouverture de la Syrie à 60 banques internationales.
    • Ouverture de la Syrie à 5 opérateurs de télécommunications (fournisseurs d’accès internet et GSM).
    • Licences pour 20 journaux et magazines indépendants et 5 stations de télé par satellites.
    • Développement de l’art de représentation, théâtre, comédie, tragédie. Plus de 20.000 acteurs syriens ont obtenu des Prix d’Excellence.
    • Construction et modernisation de stades et de salles de sport. Grandes réputation mondiale des athlètes syriennes en équitation, en natation, en catch, en gymnastique et autres…
    • Augmentation des salaires de 300 %
    • Développement et modernisation de l’Armée Arabe Syrienne.
    • La situation économique de la Syrie est saine, alors que la crise économique atteint le monde entier.
    • Des milliers d’exploitations nouvelles : restaurants, hôtels, villes touristiques, Centres de loisirs, centres commerciaux, usines…
    • La baisse du chômage de 28 % à 12 % malgré la hausse du nombre de personnes arrivant sur le marché du travail.
    • Branchements : électrique, téléphonique, eau potable et sanitaire à plus d’un million de maisons et appartements à travers le pays.
    • Remboursement de toutes les dettes du pays et augmentation des capacités agricoles et industrielles de 600 %.
    • Développement du tourisme. La Syrie était le troisième pays le plus visité des pays arabes et le 83ème pays le plus visité du monde.
    • La Syrie n’avait plus que 1 % d’analphabètes. Le meilleur score d’Asie et d’Afrique.
    • Développement des moyens de transport publics, des aéroports, des ports et des gares routières et les prix sont maintenus bas.
    • Constitution de milliers d’associations pour les pauvres, les orphelins et les handicapés.
    • La Syrie est le pays le plus important de la région, économiquement, politiquement, militairement… et le Président Al-Assad est la personnalité la plus influente.

Les crimes du Président Al-Assad :

  • Opposition à la guerre en Irak,
    • Opposition à la guerre à Gaza,
    • Opposition à la guerre de juillet au Liban,
    • Accueil de millions de réfugiés palestiniens, irakiens, libanais, libyens, soudanais et égyptiens, sans rien demander à personne (dignité et fierté syrienne),
    • Soutien à toutes les résistances en Palestine, en Irak et au Liban,
    • Soutien en eau et en électricité aux pays voisins (Le Liban et La Jordanie),
    • Lancement du projet : Apprendre la langue arabe pour apprendre de Coran.
    • Lancement du mouvement « Jérusalem, capitale des musulmans et capitale culturelle,
    • Lancement des projets de reconstruction du Liban, de Gaza et d’Irak.

Quant à la « Révolution » Syrienne…

  • C’est la première révolution arabe qui jouit d’une « sécurité sociale » dans les hôpitaux d’Israël.
    • C’est la première révolution « pacifique » qui organise les premières manifestations avec des armes légères et lourdes, made in USA.
    • C’est la première révolution qui recrute ses « combattants » à l’étranger : en Turquie, en Arabie Saoudite, en Afghanistan, en Tchétchénie et ailleurs…
    • C’est la première révolution qui vole les récoltes agricoles, le pétrole et les usines pour les brader en Turquie.
    • C’est la première révolution arabe soutenue par l’Union Européenne, les Pays du Golfe, la Maison Blanche et Israël.
    • C’est la première révolution dont les initiateurs ne sont pas sur place, ils ne sont pas de nationalité syrienne, ils sont logés dans des hôtels de grand standing à Paris et ailleurs.

Nora

Source : Communauté Syrienne de France