Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2011

Ascension : Les Dernières Marches vers 2012 par Carl Johan Calleman

Les Dernières Marches vers 2012 - Dossier à télécharger
http://www.calleman.com/content/articles/french/8Novembre...

  
Célébration du Début du 7ème Jour de l’Inframonde Galactique

Article de Carl Johan Calleman

L’ascension de la pyramide cosmique par l’humanité continue. La neuvième onde ne commencera que le 9 mars 2011, bien que nous commencions déjà à en sentir l’approche. Avant que l’ascension finale conduisant à la neuvième onde et au neuvième niveau de conscience puisse commencer, nous aurons néanmoins besoin d’achever la fondation du 8ème niveau afin que nous ayons quelque chose sur quoi nous tenir. Le 8ème niveau de conscience de la pyramide cosmique est ce qui a été porté par le mouvement ondulatoire de l’Inframonde galactique qui a commencé le 5 janvier 1999 et qui sera achevé, de même que les neuf ondes, le 28 octobre 2011. Quand la treizième énergie, ou 7ème Jour, de l’Inframonde galactique commencera le 3 novembre 2010, on pourrait dire que cette polarité particulière yin/yang qu’elle a projetée sur la Terre sera verrouillée en position et ne sera plus remplacée par une autre Nuit dans cet Inframonde.

Je pense qu’il est important de comprendre que le champ de conscience qu’apporte chacune de ces ondes est différent et qu’elles ont une influence distincte sur l’esprit humain ; pour en avoir une idée on peut regarder l’illustration ci-dessous. Dans cette illustration on peut voir que tandis que la 9ème onde qui commence le 9 mars 2011 sert à créer la conscience unitaire (absence de filtres assombrissants), la 8ème onde dote les êtres humains d’un filtre favorisant la partie droite du cerveau. Par conséquent, la nature de la conscience qu’apportent la 8ème et 9ème onde est différente, et les cérémonies et les processus spirituels auxquels nous pourrons participer afin de nous aligner à ces polarités sont différents.

Selon toute apparence, il semblerait donc que ce sur quoi nous devons nous aligner et que nous pourrons célébrer le weekend du 6 – 7 novembre (qui vient juste après ce changement) est un monde où le féminin, l’esprit intuitif et l’hémisphère oriental, va dominer puisqu’ils seraient tous liés à l’illumination de la partie droite du cerveau. Cependant, comme on peut le voir sur cette illustration, ceci n’est pas exactement le cas puisque le monde fut dominé pendant environ 5100 ans par la conscience de la 6ème onde où la lumière éclairait la partie gauche du cerveau favorisant ainsi l’esprit rationnel, la domination masculine et l’Occident, et c’est en quelque sorte une partie de la plateforme sur laquelle nous nous tenons déjà. Par conséquent, quand le 7ème Jour de l’Inframonde galactique sera activé, nous arriverons enfin au point où il sera temps de célébrer la fin de la domination masculine, occidentale et rationnelle et où nous pourrons créer un équilibre entre les différents aspects de l’esprit humain associé aux parties gauche et droite du cerveau.

Il semblerait donc que le weekend du 6-7 novembre 2010 serait un moment parfait pour conduire des cérémonies dans le but de recréer, célébrer et s’aligner sur ce nouvel équilibre qui est établi à une échelle cosmique et qui attend que nous le téléchargions.

Il se trouve que ce weekend Don Alejandro et le leader spirituel bouddhiste, le révérend Seiyu Kiriyama feront une cérémonie du feu bouddhiste et maya, que nous pouvons tous considérer comme un équilibrage des énergies de l’Occident et de l’Orient (voir http://bit.ly/czeUhz). Je pense néanmoins que ces énergies seront aussi une excellente occasion pour tout un chacun qui veut être un co-créateur avec le processus divin de création de faire cet équilibre pour que cela ait une signification immédiate dans notre vie individuelle en faisant des cérémonies autour du thème du retour de la partie féminine et intuitive en chacun de nous de telle manière qu’on considère que ces deux expressions humaines ont une valeur égale et une place égale à occuper dans la civilisation humaine.

Pour ce début du 7ème Jour de l’Inframonde galactique et le weekend qui suit (6-7 novembre) je voudrais donc encourager chaque être humain à participer à un processus d’équilibrage pour célébrer le retour du divin féminin dans notre vie. J’encourage chacun à être créatif dans la mise en place de cérémonies et de processus pour co-créer la manifestation de ce changement de la manière la plus constructive et positive qui soit. Ceci n’empêche pas que pour parvenir à cet équilibre à l’intérieur de nous et entre les sexes à l’extérieur, nous aurons à faire un sérieux travail spirituel intérieur, et des processus de pardon afin de laisser derrière nous le paradigme de la domination passée. Afin de vous soutenir en cela, on a créé une page sur Facebook et un site internet rudimentaire www.treoflifecelebration.com . Nous allons maintenant de plus en plus nous rendre compte que nous avons tous besoin de co-créer les changements à venir et qu’ils ne se produiront pas automatiquement. Je crois aussi que de plus en plus il nous faudra conduire les processus de transformation et les cérémonies chez nous et pas simplement attendre que cela se produise dans le monde extérieur. J’appelle tous les co-créateurs du plan cosmique à participer à la création d’une fondation équilibrée sur laquelle on puisse se tenir le 6 – 7 novembre.

C’est à partir de cette fondation que nous commencerons bientôt notre processus conduisant à la conscience unitaire qui sera portée par la 9ème onde, activée le 9 mars 2011.

Carl Johan Calleman, Seattle 11 Imix, (14 octobre 2010)

Source : http://lecalendriermaya.wordpress.com et http://silver-wolves.forumpro.fr/2011-le-calendrier-maya-...
Calendrier Maya :
Le 7ème Jour commencera ce 3 novembre 2010'...



La 6ème Nuit de l’Inframonde galactique se termine en ce jour de 4 AHAU.

Son 7ème et dernier Jour commencera le 3 novembre 2010' et se terminera le 28 octobre 2011.

La 6ème Nuit de l’Inframonde galactique se termine en ce jour de 4 AHAU.

Son 7ème et dernier Jour commencera demain 3 novembre 2010.

Juste après l’entrée dans ce 7ème Jour, un évènement inédit se déroulera à Kyoto au Japon le jour du 9 Chicchan (9 Serpent) dimanche 7 novembre 2010 de 5h à 7h du matin, (heure de Paris) et sera diffuser en direct sur internet !. [ pour + d'informations voir ci-dessous Evènements] : des représentants de l’ancienne tradition occidentale maya et l’ancienne tradition orientale bouddhiste se réuniront pour une cérémonie du feu et transmission de vibration pour tous ceux qui souhaitent y participer.

Le calendrier maya tel qu’il est décrypté par CJ Calleman nous permet de suivre la montée de la pyramide cosmique à travers les manifestations extérieures de l’évolution de la conscience.

Alors qu’Orient et Occident se retrouvent dans l’hémisphère droit oriental de la Terre, j’aimerais du “point de vue” du Centre (ligne médiane qui sépare les deux hémisphères*) mettre en lumière un visionnaire passionné par l’évolution de la conscience. Né durant le 7ème Ciel de l’Inframonde planétaire, il était doté d’un esprit à la fois scientifique, philosophique et religieux, dans une mouvance chrétienne typique de la conscience centrale*; sa vision intuitive présagea celle développée par CJ Calleman dans sa recherche sur le Calendrier maya prophétique.

Pierre Teilhard de Chardin


né le 1er mai 1881 dans le Puy-de-Dôme, France, mort le 10 avril à New York en 1955.

Il voyait l’humanité se rassembler vers un nouveau paradigme, une nouvelle conscience en un hypothétique point oméga de parfaite spiritualité qui représenterait de facto la fin d'un Temps (à ne pas confondre avec la fin du temps!).

« Un jour après avoir maîtrisé les vents, les vagues, les marées et la pesanteur, nous devrions exploiter les énergies de l’amour ; et pour la seconde fois dans l’histoire du monde, l’homme découvrira le feu ».

[Bouddha, Lao tse en Orient, le Tzolkin en Occident etc. fleurirent au 7ème Ciel de l’Inframonde national. Dans la progression des 13 Ciels, le 7ème Ciel est toujours le point culminant de l’onde, alors que le 7ème Jour (13ème Ciel) en marque la fin.]

Avec ce 7ème Jour qui va clore le processus organique des 13 Ciels de l’Inframonde galactique, c’est le côté droit, intuitif, féminin, ying, qui a le vent en poupe, alors que les nouvelles technologies de l’informatique sont certainement le fruit le plus évident de cette onde – permettant par exemple la diffusion par webcast de la cérémonie du Japon en temps réel dans le monde entier.

Ce début du 7ème Jour de la 8ème onde coïncide également au mi-point ou 7ème Ciel de la pré-onde de l’Inframonde universel. Cette dernière et 9ème onde ou niveau posé sur la pyramide cosmique servira, à mon sens, avant tout un ordre intérieur ; le symbolisme que suggère l’édifice cosmique est un saut quantique à l’Homo sanctus. Si on prend pour hypothèse une onde de 234 jours – inférieur au modèle de base de 260 jours du Tzolkin - il semble évident qu’il devrait s’agir non plus d’évolution biologique (4 premiers Inframondes) ni d’évolution mentale (4 Inframondes suivants) mais d’une transformation spirituelle dans le temple de la conscience humaine qui modifiera notre perception des choses. Quant au monde extérieur dans lequel nous vivons, s’il n’est pas en harmonie avec ce nouveau stade de l’évolution du plan divin, il devra s’y adapter à plus ou moins long terme puisque nous humains faisons partie de ce monde et en sommes les co-créateurs. Cependant, se focaliser sur des évènements extérieurs ou physiques n’est pas la meilleure manière d’entrer en résonance avec les énergies activées par la dernière et 9ème onde.

Les 5 derniers uinals du tour de tzolkin actuel (+ 1 uinal) qui seront activés dans la 1ère partie de ce 7ème Jour sont une invitation à achever le travail de purification intérieure, guérison mentale et psychologique; jamais l’humanité n’aura eu si facilement accès à une profusion de techniques énergétiques, pratiques spirituelles et enseignements qui peuvent l’aider dans ce but. Personne ne peut dire qu’il ne peut trouver de l’aide dans son chemin vers l’illumination de la conscience s’il demande et cherche sincèrement.

Puis, on entrera dans le mouvement ondulatoire de la dernière onde au rythme de 18 jours qui devrait s’achever par la descente des neuf divinités Bolon Yokte en terminologie maya, l’illumination en terminologie bouddhiste de l’espèce Homo, l’avènement d’une nouvelle conscience où l’humanité pourrait atteindre le point Oméga dont parle Teilhard de Chardin.

Nous humains aurons ainsi la possibilité d’expérimenter par nous-mêmes et en nous-mêmes la validité de ce que révèle le calendrier maya prophétique grâce en particulier aux travaux de CJ Calleman et de vivre de l’intérieur le cheminement en 13 étapes de cette 9ème onde. Au mieux, nous apprendrons à surfer sur cette onde inédite particulièrement courte, solidement ancrés au centre de notre être, attentifs au symbolisme des évènements extérieurs.

Source : http://www.tree2share.org/article-950-calendrier-maya-nl-...

Pour la cérémonie au Japon du dimanche 7 novembre 2010, (participation par webcast live de 5h à 7h du matin, heure de Paris) cliquez sur le lien (facebook).

Ici : http://www.facebook.com/CommonPassion

et là : http://www.facebook.com/CommonPassion#!/event.php?eid=147...

Agon Shu, une organisation bouddhiste au Japon qui travaille depuis des décennies pour la paix dans le monde organise cet évènement. Ils l’appellent Festival de l’Aura, offrant aux participants la possibilité de recevoir directement la sagesse du Bouddha par la transmission d’un maître illuminé et leur fondateur, Kiriyama Kancho. Ils offriront avec le Grand Elder des Mayas actuels, Alejandro Cirilo Pérez Oxlaj, appelé aussi Loup Errant, une cérémonie sacrée du feu qui sera diffusée mondialement par webcast et une transmission directe de sagesse, lumière et paix – vibration de l’illumination – en ces temps critiques pour l’humanité.

Il n’est pas besoin d’avoir de connaissances spécifiques des traditions mayas ou bouddhistes pour participer à cet évènement, c’est avant tout une transmission de vibration.

Vous pourrez y participer sans vous déplacer depuis chez vous par le biais de l’internet (certaines paroles seront traduites aussi en français).

L’évènement majeur d’où sera diffusé le webcast aura lieu à Kyoto, au Japon au temple de montagne de Agon Shu.


Pour ceux qui souhaitent se retrouver de manière informelle dans leur région avec d’autres personnes pour marquer le début du 7ème Jour de l’Inframonde Galactique début novembre 2010, vous pouvez volontiers laisser vos coordonnées ou vos invitations dans commentaires ci-dessous.

Ici : http://www.tree2share.org/article-950-calendrier-maya-nl-...--. et en bas de page



Source de tout ça : http://www.tree2share.org/article-950-calendrier-maya-nl-...


Enfin pour finir voici un petit plus, un site très bien fait sur le calendrier maya.
http://www.4-ahau.com/Home.html et http://www.4-ahau.com/calendriers_2010-2011.html
 
 
 

Le calendrier Maya - L'évolution continue par Ian Xel Lungold

DEUX CONFERENCES DE IAN XEL LUNGOLD SUR LE CALENDRIER MAYA
www.mayanmajix.com

1 - Le calendrier Maya - L'évolution continue
Vidéo/Conférence.
 (2:46:53)
Une conférence de Ian Xel Lungold
(sous-titré en français)

(Sedona - Arizona en février 2005)
 
  

2 - Bienvenue dans l'Evolution - Le calendrier Maya arrive dans le Nord
(Le Condor s'envole vers l'Aigle)
Vidéo/Conférence (2:58:19)

Une conférence de
Ian Xel Lungold (sous-titré en français)
(Whitehorse - Yukon Territory - le 22 Juin 2004)
http://nous-les-dieux.org/Le_calendrier_Maya_arrive_dans_...
 



Il y a environ huit ans, John Major Jenkins et moi-même avons eu une discussion au sujet de la signification de la date de la fin du calendrier Maya, la question étant de savoir plus précisément si les énergies du Compte Long se terminent le 28 Octobre 2011 ou le 21 Décembre 2012.

Ceci demeure encore le point le plus important auquel est confrontée toute personne s’intéressant au " phénomène 2012 ", mais alors qu’à l’époque le débat aurait pu paraître théorique, voire même donner matière à tergiverser, c’est à présent un sujet qui a des conséquences considérables et concrètes quant à notre façon d’envisager le futur. Alors que de nombreuses personnes voudraient occulter le sujet ou ménager la chèvre et le chou concernant cette date butoir, personne ne peut le faire tout en gardant intacte son intégrité intellectuelle.

Depuis cette discussion, Jenkins est apparu dans un documentaire sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (la History Channel), où le 21 Décembre 2012 est présenté comme une date déterminée à l’’avance comme celle d’un « Jugement Dernier » où le monde toucherait à sa fin. Je reçois un bon nombre de courriers, provenant parfois de jeunes gens qui s’inquiètent du fait que le monde va se terminer à cette date depuis qu’ils ont vu ce documentaire posté sur YouTube.

Alors que la plupart des personnes instruites rejetteraient certainement cette manière de présenter le calendrier Maya, il est tout de même important de se poser la question à qui cela bénéficie.

En dehors des gens participants à de tels documentaires, je ressens qu’il y a également effectivement beaucoup de personnes qui prétendent que le calendrier Maya va s’arrêter le 21 Décembre 2012. Cependant, je ne crois pas que le fait que nous n’entendions pas parler dans les médias du 28 Octobre 2011 soit dû au hasard. Pour commencer, autant que je sache, aucune personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a jamais présentée celle-ci comme une date de fin du monde déterminée à l’avance et donc associant indûment le calendrier Maya à la peur.

Depuis la discussion mentionnée plus haut, deux cultures intellectuelles différentes ont émergé autour de ces deux dates de fin possibles, l’une basée sur la croyance (21 décembre 2012) et l’autre fondée sur l’évidence (28 Octobre 2011). Ces deux cultures sont aussi différentes l’une de l’autre qu’elles ne le sont elles-mêmes de l’utilisation du calendrier Grégorien.

Concernant la proposition du 21 Décembre 2012, cette date de 2012 est basée sur une croyance non prouvée que le cycle précessionnel a en réalité une signification pour l’évolution humaine, et étonnamment, autant que je sache, il n’y a personne défendant cette date butoir qui semble avoir jamais tenté d’essayer de prouver cette hypothèse élémentaire.

La date du 28 Octobre 2011 est en contraste fondée sur une immense évidence scientifique comme quoi les Neuf Inframondes et les Treize Cieux (ou 13 Paradis) - connus grâce à des sources provenant des anciens Mayas - décrivent effectivement l’évolution cosmique sous tous ses aspects. De plus, tandis qu’il existe une évidence considérable que les Mayas ont basé leur prophétie et leur prédiction sur les changements entre baktuns, katuns, tuns, etc, il n’y a pas un seul ancien texte Maya qui mentionne les 26.000 ans du cycle précessionnel.

Etant donné que les défenseurs de la date du 21 Décembre 2012 ne reconnaissent pas ces points de changements du calendrier Maya les amenant vers leur date de fin, leur hypothèse est alors invérifiable à partir des prédictions qui ont été faites, ce qui caractérise toute théorie scientifique sérieuse. Donc, cela se qualifie plutôt comme une croyance que comme de la science. En conséquence, une culture a émergé autour du 21 Décembre 2012, basée sur rien de plus qu’une croyance, étant donné qu’elle sert une projection idéale pour les fantasmes, les peurs et les espoirs plutôt que quelque chose qui peut être prouvé et compris, scientifiquement fondé sur les patterns du calendrier Maya.

La date de fin du 28 Octobre 2011 peut cependant être comprise de manière rationnelle. Il a également été vérifié par plusieurs prédictions, plus récemment par les miennes, qu’un effondrement économique adviendrait et qu’alors : « quelle que soit la forme qu’un tel écroulement (financier) pourrait prendre, il semble que le meilleur pari est qu’il pourrait avoir lieu autour du moment où la cinquième NUIT commencera, en Novembre 2007 [plus exactement le 19] ». (The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness, page 233)

Conformément à cette prédiction, les économistes sont à présent d’accord que cela a commencé en Décembre 2007 (voir Fig.1).


 Fichier:End date french1.jpg

En fait, cette prédiction avait été déjà été formulée dans mon premier livre en Anglais, " Solving the Greatest Mystery of Our Time : The Mayan Calendar " écrit en 1999 et publié en 2001 (page 187). C’est véritablement en parallèle avec la fameuse prédiction d’Edgar Cayce concernant le crash boursier de New York, réalisée cependant dans ce cas, près de dix ans auparavant, et donc faite bien avant que n’importe quel économiste professionnel aurait pu même considéré une telle débâcle financière. Je ne revendique cependant pas avoir des capacités psychiques hors du commun, au lieu de cela cette prédiction atteste du fait qu’avec la date correcte du 28 Octobre 2011, le mystère du calendrier Maya a été parfaitement résolu et que ces prédictions sont exactes, pouvant être vérifiées par toute personne qui désire examiner les pages correspondantes dans mes livres.

En contraste, il n’y a personne ayant prétendu que la date de la fin du calendrier Maya est le 21 Décembre 2012 qui ait fait de prédiction similaire et surtout ne peut prétendre avoir fait une seule prédiction exacte basée sur le calendrier Maya. Ceci devrait déjà être une alerte rouge pour quiconque recherche une manière de comprendre l’évolution de la civilisation basée sur le calendrier Maya.

Avant d’aller plus avant quant aux conséquences concrètes qu’implique l’adhésion à l’évidence fondée sur les faits, ou à elle à celle d’une croyance dans l’interprétation du calendrier Maya, je crois cependant qu’il est nécessaire de reparler de la nature du temps et de ce qui rend le calendrier Maya si particulier. En d’autres mots, il est important de savoir si nous avons une bonne raison au départ de nous intéresser au calendrier Maya. Pourquoi le calendrier Maya a-t-il une date de fin contrairement à tous les autres ? La réponse à cela est que le calendrier Maya exprime une notion du temps totalement différente des autres calendriers. La plupart des calendriers, qu’ils soient Grégorien, Musulman, Bouddhiste ou Juif, sont basés sur les cycles astronomiques et reflètent un temps ininterrompu. Ils décrivent un temps mécanique mesurable, c’est l’aspect du temps que les Grecs appelaient Chronos, qui est également le seul qui est reconnu par le monde moderne. Que ce soient des cycles lunaires, terrestres ou précessionnels, les cycles astronomiques continueront dans les prochains billions d’années, il n’y a cependant aucune raison que des calendriers basés sur ces cycles ne parviennent jamais à une fin. Puisque le calendrier Maya a toutefois une date de fin, ceci doit évidemment être fondé sur un autre type de temps que le temps mécanique et sa date d’achèvement doit être discutée en opposition avec les origines du temps établies sur la conscience - que les Grecs appelaient Kairos, et nous devons nous demander quelle est l’origine de ceci.

Si nous retournons aux anciennes sources pour découvrir les informations se rapportant au Compte Long Maya, elles ne disent jamais que ceci serait établi sur quelque cycle astronomique (1). Au lieu de cela, les sources Maya – par exemple au Temple des Inscriptions de Palenque, disent explicitement que le Compte Long est fondé sur l’Arbre du Monde ou ce à quoi d’autres cultures se réfèrent comme l’Arbre de Vie. Comme je le décrirai dans mon prochain livre The Purposeful Universe (Inner Traditions, December 2009) le temps Maya est en fait quantifié et décrit différents états quantiques de l’Arbre de Vie Cosmique.

C’est toujours en opposition aux origines de tels changements quantiques dans le temps, et non pas au flux continuel des cycles astronomiques, que nous pouvons comprendre les moments décisifs de nos vies mais aussi des civilisations humaines. Derrière ces changements quantiques, l’Arbre de Vie Cosmique au centre de notre univers n’a été découvert qu’en 2003 par la science moderne.

Pourtant, le fait que cela est réel, et non pas un simple symbole ou un mythe, appelle à une révolution quant à notre façon de voir toute notre existence. Cela affecte non seulement la science, mais également la manière dont nous comprenons les prophéties religieuses, qui incluent souvent des références à l’Arbre de Vie. D’où, par exemple, le Livre des Révélations qui se réfère à cela et il semble que cela nous revient juste au bon moment à la conscience.

Puisque le calendrier Maya qui a pris source dans l’Arbre de Vie, non seulement chacun de ses jours mais aussi chaque katun, baktun, pictun, etc… sont associés à un symbole comme le signe du jour et à un nombre, symboliques de ses différents états quantiques. Ces états créent par la suite les ères géologiques et historiques de l’évolution cosmique auxquelles les Mayas se réfèrent en tant qu’Ages.

Le calendrier Maya touchant à sa fin, de nombreuses personnes sont dans l’attente – à juste titre - d’un changement quantique. Mais par définition, un cycle astronomique continuel ne permet jamais à des changements quantiques de se produire. La raison pour laquelle le calendrier Maya est capable d’expliquer de si nombreux sauts quantiques dans les archives fossiles et les changements de paradigmes dans l’histoire de l’humanité (qui est loin d’être lente et continuelle) est le fait même que contrairement aux autres calendriers, il est quantifié.

La compréhension du temps quantifié Maya nous fournit une manière significative de regarder la soi-disant date de fin qui n’est même pas potentiellement une fin du monde préprogrammée (c’est pourquoi personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a été jusqu’à affirmer qu’il y a une fin du monde préprogrammée). La date de fin reflète simplement un point dans le temps où l’Arbre de Vie Cosmique atteint son état quantique le plus haut. Cela implique également que ce n’est pas le commencement d’un nouveau cycle et c’est uniquement sur cette base qu’il est rationnellement compréhensible que cet état servirait à créer un millénaire de paix dans la “ Nouvelle Jérusalem " tel que le nouveau monde est appelé dans le Livre des Révélations. Pour utiliser à la place une métaphore Hindoue, il devient logique que l’avènement de ce plus haut état signifie la libération des cycles du Karma.

Pour l’étudiant du calendrier Maya fondé sur l’évidence, il saura que pratiquement tous les conflits et les guerres dans l’histoire de l’humanité trouvent leur origine dans les changements quantiques entre les énergies cosmiques, et c’est seulement à l’approche de leur achèvement qu’il y a une sérieuse raison d’espérer l’émergence d’un monde en harmonie. Donc, avec cette interprétation du calendrier Maya, il n’y a absolument aucune raison de penser que la date de la fin signifie la fin de la vie ou d’un " Jugement Dernier " où le monde serait préprogrammé à se terminer.

Ce que la date de fin signifie réellement est que le 28 Octobre 2011, les changements entre les énergies verront leur achèvement et il n’est pas étonnant qu’il y en ait beaucoup qui sentent intuitivement que l’année 2012 qui suivra sera très spéciale. Les processus qui ont dirigé l’évolution cosmique jusqu’à présent ne seront plus opérants et après le temps nécessaire pour que les choses se positionnent, les êtres humains seront laissés à eux-mêmes afin de créer leur évolution.

De mon point de vue, ce que cela veut dire est que la date de fin n’est pas un changement de plus. Cela constitue plutôt la fin des changements qui ont été causés par les alternances entre les états quantiques de l’Arbre de Vie jusqu’à ce point, illustré par le changement quantique mentionné ci-dessus qui a mené au déclin de l’économie pendant que la cinquième NUIT commençait. Une telle vision du jardin d’Eden (quoique à un niveau supérieur) manque évidemment de tout support rationnel parmi ceux qui défendent ce que nous regardons dans le calendrier Maya comme basé sur les cycles astronomiques mécaniques, où un nouveau cycle commencera alors.

Comprendre la libération de l’humanité et un futur retour au Jardin d’Eden nécessite néanmoins un temps quantifié. Ceci illustre un principe important, à savoir que même si le calendrier Maya fondé sur l’évidence n’est pas difficile à comprendre, il n’est pas insignifiant. Le calendrier Maya est fondamentalement différent de tous les autres calendriers, comment et pourquoi cela est ainsi est quelque chose qui a besoin d’être profondément honoré et respecté.

De cette perspective où nous approchons de la fin des changements cycliques et de l’état quantique le plus haut de l’univers, il est également logique que la débâcle financière dans laquelle nous sommes actuellement n’est pas simplement une " récession " ou une " dépression ", comme nous les avons connues lorsque nous y avons été précipités par le passé au cours des NUITS du calendrier.

Le déclin est plutôt le commencement de la fin des cycles de l’économie. Pourtant, à partir de l’étude du calendrier Maya, depuis que nous savons que les périodes de temps où l’économie se contracte sont les NUITS, nous pouvons faire certaines prédictions quant à comment cette fin des cycles économiques va se jouer. La première impulsion qui a conduit la croissance économique vers le bas est ainsi apparue avec la cinquième NUIT et a aboutit à une baisse rapide de la croissance, une chute des indices de valeurs, et des augmentations des licenciements et des saisies.

Nous sommes actuellement dans une période entre de telles NUITS, le Sixième JOUR (voir Fig.2), où les mêmes processus continuent plus lentement et peuvent même être légèrement inversés. Approximativement au moment où la Sixième NUIT va commencer, le 8 Novembre 2009, nous pourrons cependant nous attendre à ce que la débâcle s’intensifie et que le dollar américain s’effondre et avec lui le système mondial monétaire établi. Beaucoup de choses peuvent déclencher un tel évènement, mais il est important de comprendre que quoi que ce soit qui le déclenche, c’est l’énergie de cette NUIT qui le mettra à jour. Par la même occasion, c’est aussi pourquoi ce qui sera mis en place au cours de l’énergie de la Renaissance au milieu du Sixième JOUR est si important.

Fichier:End date french2.jpg

Nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’un tel effondrement veut dire, mais je ressens qu’il est clair pour tout le monde que les conséquences dans nos vies de tous les jours seront considérables. A cause des épreuves, beaucoup pourront perdre la foi en cette Création ou penser que nous somme entrain d’être punis. Je pose sur cela un regard différent : la conscience de l’Inframonde Galactique est déjà pré-planifiée pour établir un mécanisme de protection pour la planète en mettant fin en premier lieu à la croissance, ce qui est ce que tout cancérologue ferait avant que toute guérison ne puisse s’effectuer (2). Le lecteur peut à présent réaliser que nous sommes arrivés à un point où la discussion sur la date de la fin du calendrier Maya est une question cruciale puisque la manière dont nous envisageons le futur dépendra directement de cela. Ceci n’est ni du pinaillage ni des fantaisies New-Age irresponsables. Ceux qui défendent la date du 28 Octobre 2011 fondée sur l’évidence pourront en fait conseiller les gens de se préparer à l’avance pour cette débâcle économique à venir dans la Sixième NUIT.

Ceux qui parlent du 21 Décembre 2012 sont cependant probablement susceptibles, dans leur logique, de continuer à faire des projections sur cet écran fantasmagorique dans le futur. En fait, ce que ces personnes disent aux autres est " Ne vous préparez pas pour le Nouveau Monde maintenant ! Attendez que le changement du 21 décembre 2012 advienne ! " puisqu’ils ne reconnaissent aucun changement quantique avant ce point dans le temps. Connaître la date exacte de la fin est alors une question d’une importance capitale pour les gens, car c’est leur seule manière de savoir quel changement quantique ils sont entrain d’expérimenter dans le moment présent.

Pendant que de nombreuses personnes défendant la date du 21 décembre 2012 sont simplement entrain de prendre le train en marche afin de se mettre en avant (et de vendre certains produits) je ressens qu’il est temps qu’ils considèrent quel type de responsabilité ceci implique aussi pour d’autres personnes. Ce n’est probablement pas le fait du hasard que le film de la Major Hollywoodienne " 2012 " - sûrement planifié afin de semer la confusion chez les gens concernant le calendrier Maya – a été annoncé pour sa sortie en Novembre 2009 lorsque la Sixième NUIT va commencer.

Les médias dirigeants utiliseront alors la date du 21 Décembre 2012 pour manipuler la vérité et il y en a bien sûr toujours qui sont prêts à jouer le jeu. C’est assez facile de voir à qui cela profite que le calendrier Maya soit projeté de cette manière dans un temps dans le futur où il sera trop tard pour s’aligner avec lui. Pendant que le système monétaire international établi s’effondre au cours de la Sixième NUIT, les choses peuvent aller essentiellement vers l’une ou l’autre de deux directions. Cela ira soi vers la direction de l’organisation locale d’une nouvelle économie sans banques ni intérêts ou vers celle d’une croissance au service de la création d’un monde sans domination.

Un effondrement du système monétaire international – surtout s’il est lié à un moratoire de toutes les dettes – a le potentiel d’ouvrir la voie vers un monde véritablement égalitaire, fondé sur la coopération volontaire et où la cupidité ne détruira pas le monde. Ceci, bien sûr, exclut l’existence d’un système bancaire et monétaire organisé dans l’intérêt d’une minorité et conduit par la soif de valeurs abstraites plutôt que par les besoins humains.

Je pense cependant qu’il serait naïf de croire qu’une telle mise en œuvre d’un Nouveau Monde en accord avec le plan cosmique adviendrait sans résistance. Certains veulent conserver le pouvoir sur les autres. Qui plus est la chute de l’ordre dominant établi leur serait intolérable car cela anéantirait leur sécurité acquise dans un monde auquel ils se sont habitués. Les banques, les gouvernements, les médias et les entreprises mondiales chercheront alors naturellement à établir une nouvelle monnaie unique et à garder le contrôle, ce à quoi ils sont très bien préparés.

Ceci est spécialement le cas si les gens ignorent le calendrier Maya fondé sur l’évidence sans avoir la capacité de voir cette période difficile comme faisant partie d’un processus conçu pour nous amener vers un nouveau monde. Je suis pourtant convaincu que le prochain Inframonde Universel apportera une nouvelle conscience d’unité entraînant un immense bonheur d’exister, l’amour et la compassion pour toutes choses telles qu’elles sont.

Par conséquent, les choses peuvent ne pas " s’améliorer " dans le sens dont en parle l’ancienne économie, mais la vie sera plus agréable grâce à un nouveau niveau de conscience par lequel les choses seront perçues d’une autre manière. Dans les années à venir nous serons donc confrontés à un mélange déroutant de développements apparemment contradictoires. La connaissance que le calendrier Maya fondé sur des preuves évidentes se termine le 28 octobre 2011 est un aspect crucial de la préparation à tout ceci, ce qui donne au moins aux gens un point de repère quant aux rythmes auxquels les choses vont évoluer même si cela prendra un certain temps pour que tout se mette en place après cela.

La vision qui est entrain d’émerger pour les prochains temps n’est donc ni que " le monde touche à sa fin " ni que " nous planerons joyeusement " à une certaine date à venir préprogrammée. Nous voyons plutôt un scénario assez complexe basé sur la meilleure évidence que nous ayons pour la compréhension du futur.

Cela a beaucoup en commun avec le scénario de la naissance difficile de la “ Nouvelle Jérusalem ” telle qu’elle est présentée dans le Livre des Révélations. Comme ce livre nous le fait remarquer ce monde n’est toutefois pas accessible pour tous et c’est un scénario qui demandera quasi certainement de l’endurance par la force spirituelle et par l’intégrité. Je ne veux ajouter aucune connotation religieuse à cette discussion, mais il apparaît clairement que toute personne qui aspire à entrer dans ce nouveau monde doit sincèrement chercher la vérité et éviter les explications simplistes.

Même si le calendrier Maya est donc universel et fondamentalement connecté au Livre des Révélations, il est néanmoins important de savoir comment les Mayas de notre époque voient leur date de fin. Naturellement, certains d’entre eux sont heureux que leur calendrier ait reçu une attention mondiale et croient simplement à ce que les archéologues leur ont dit, c’est-à-dire à la date du le 21 Décembre 2012 (le Compte Long actuel sur lequel est basée cette date est hors d’usage chez les Mayas depuis longtemps aussi celle-ci leur a été avancée par les archéologues modernes).

Mais des sources qui font autorité comme Don Alejandro Oxlaj du Conseil des Aînés ne prennent pas le train en marche. Comme toute personne qui a vu l’entretien que j’ai fait avec lui il y a deux ans (disponible en DVD à MayanMajix) il dément la date du 21 décembre 2012 comme étant une erreur de calcul (ce qui en fait m’a surpris à l’époque).

Il apporte également la prophétie des Treize Baktuns et 13 Ahau, en accord avec la date du 28 octobre 2011 (qui est 13 Ahau). Il ne stipule cependant pas comme moi une date de fin, même si nous sommes d’accord que le dernier changement de katun (commencement de la dernière période prophétique de 7200 jours) s’est mise en place en 1992. Aux alentours de ce changement de katun le 10 février 1992 nous pouvons aussi voir très clairement que des évènements majeurs ont pris place, ce fut un changement quantique façonnant le monde entier : la fin de la Guerre Froide et l’effondrement de l’Union Soviétique (le 25 décembre 1991), l’institution de l’Union Européenne (le 7 Février 1992) et le lancement de l’Internet (Août 1991).

Au moment du changement de katun préconisé par les personnes défendant le 21 Décembre 2012 - (John Jenkins donne le mois d’Avril 1993 dans le documentaire " Doomsday " sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (History Channel) - le nouveau monde était donc déjà établi. Ainsi, dans l’avenir, les personnes adhérant à cette date de fin demeureront toujours dans les eaux stagnantes coupés de ce qu’il se passe réellement dans le monde.

Ceci démontre que la date de fin est de la plus extrême importance et que ceux qui veulent faire consciemment partie des changements quantiques à venir et surfer sur les vagues de la création que ces derniers génèrent, rateront cette opportunité s’ils rejettent le calendrier Maya fondé sur les preuves évidentes dont la date de fin est le 28 Octobre 2011. Si vous ignorez l’évidence et écoutez les prophètes de " l’alignement " (3) du 21 Décembre 2012, vous êtes alors susceptibles de devoir en payer vous-mêmes les conséquences. Avec l’accélération du temps de l’Inframonde Galactique, la différence de 420 jours entre les deux dates de fin est littéralement aussi grande que le jour et la nuit.

Seattle Le 15 mai 2009


(1) - Aucun ancien texte Maya ne parle de la signification de la date de la fin du Compte Long. Le commencement du Compte Long est cependant discuté en divers endroits et une bonne source à ce sujet est celle de Freidel, Schele et parker, Maya Cosmos, pages 59-122, La Terre et l’Arbre. Une très bonne source de compréhension sur la manière dont la vie politique des anciens Mayas était soumise aux cycles du temps non astronomiques est Maya Political Science de Prudence Rice. Ceux qui sont intéressés sur la manière dont leurs prophéties étaient fondées sur des cycles non astronomiques peuvent étudier les prophéties des katuns dans Les Livres de Chilam Balam.

(2) - Personnellement je ne crois pas qu’il y a un Dieu qui intervient dans la Création afin d’en changer le cours (ceci impliquerait pour commencer que la création ne serait pas parfaite). La manière dont cela fonctionne est que l’Inframonde Galactique favorise le cerveau droit au détriment du cerveau gauche qui sert de médiateur aux valeurs abstraites et c’est ainsi que nous voyons à présent un effondrement de ces valeurs par l’intermédiaire par exemple des digits des ordinateurs bancaires et des chèques. Bill Clinton a mentionné dans un entretien avec Larry King il y a quelques mois, qu’un tiers de la richesse mondiale avait été anéantie l’année dernière. C’est un excellent exemple de réflexion en termes de valeurs abstraites. En réalité aucune valeur réelle n’a été anéantie. Ce qui a été balayé est le tiers des données contenues dans les ordinateurs bancaires. Cet effondrement des valeurs abstraites est encore loin d’avoir touché le fond.

(3) - Ce soi-disant alignement a eu lieu en fait en 1998, mais si cela avait été présenté avec exactitude cela n’aurait eu aucun intérêt pour les médias qui commercialisent en ce moment le « phénomène 2012 ».


Biographie : Carl Johan Calleman a obtenu un PH.D. en Biologie Physique à l’Université de Stockholm et a été cité plus de 1500 fois dans la littérature scientifique validée. Il a été un Chercheur Senior dans la Santé Environnementale à l’Université de Washington à Seattle et a travaillé au service du WHO en tant qu’expert cancérologue. Avec son livre " Solving the Greatest Mystery of Our Time: The Mayan Calendar " (Garev 2001), il a initié l’étude du calendrier Maya fondé sur les évidences qui a été suivi de " The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness " (Bear and Co, 2004) et son prochain livre " The Purposeful Universe " (Bear and Co, December 2009). Ce prochain livre décrit pour la première fois en 150 ans la réalité physique de l’Arbre de Vie présentant une alternative complète au Darwinisme.

http://nous-les-dieux.org/Le_calendrier_Maya

 

Ascension : Les dangers concernant la croyance que le calendrier Maya se termine le 21 Décembre 2012 !

 
par Carl Johan Calleman - Dossier à télécharger ci-dessous


Il y a environ huit ans, John Major Jenkins et moi-même avons eu une discussion au sujet de la signification de la date de la fin du calendrier Maya, la question étant de savoir plus précisément si les énergies du Compte Long se terminent le 28 Octobre 2011 ou le 21 Décembre 2012.

Ceci demeure encore le point le plus important auquel est confrontée toute personne s’intéressant au " phénomène 2012 ", mais alors qu’à l’époque le débat aurait pu paraître théorique, voire même donner matière à tergiverser, c’est à présent un sujet qui a des conséquences considérables et concrètes quant à notre façon d’envisager le futur. Alors que de nombreuses personnes voudraient occulter le sujet ou ménager la chèvre et le chou concernant cette date butoir, personne ne peut le faire tout en gardant intacte son intégrité intellectuelle.

Depuis cette discussion, Jenkins est apparu dans un documentaire sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (la History Channel), où le 21 Décembre 2012 est présenté comme une date déterminée à l’’avance comme celle d’un « Jugement Dernier » où le monde toucherait à sa fin. Je reçois un bon nombre de courriers, provenant parfois de jeunes gens qui s’inquiètent du fait que le monde va se terminer à cette date depuis qu’ils ont vu ce documentaire posté sur YouTube.

Alors que la plupart des personnes instruites rejetteraient certainement cette manière de présenter le calendrier Maya, il est tout de même important de se poser la question à qui cela bénéficie.

En dehors des gens participants à de tels documentaires, je ressens qu’il y a également effectivement beaucoup de personnes qui prétendent que le calendrier Maya va s’arrêter le 21 Décembre 2012. Cependant, je ne crois pas que le fait que nous n’entendions pas parler dans les médias du 28 Octobre 2011 soit dû au hasard. Pour commencer, autant que je sache, aucune personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a jamais présentée celle-ci comme une date de fin du monde déterminée à l’avance et donc associant indûment le calendrier Maya à la peur.

Depuis la discussion mentionnée plus haut, deux cultures intellectuelles différentes ont émergé autour de ces deux dates de fin possibles, l’une basée sur la croyance (21 décembre 2012) et l’autre fondée sur l’évidence (28 Octobre 2011). Ces deux cultures sont aussi différentes l’une de l’autre qu’elles ne le sont elles-mêmes de l’utilisation du calendrier Grégorien.

Concernant la proposition du 21 Décembre 2012, cette date de 2012 est basée sur une croyance non prouvée que le cycle précessionnel a en réalité une signification pour l’évolution humaine, et étonnamment, autant que je sache, il n’y a personne défendant cette date butoir qui semble avoir jamais tenté d’essayer de prouver cette hypothèse élémentaire.

La date du 28 Octobre 2011 est en contraste fondée sur une immense évidence scientifique comme quoi les Neuf Inframondes et les Treize Cieux (ou 13 Paradis) - connus grâce à des sources provenant des anciens Mayas - décrivent effectivement l’évolution cosmique sous tous ses aspects. De plus, tandis qu’il existe une évidence considérable que les Mayas ont basé leur prophétie et leur prédiction sur les changements entre baktuns, katuns, tuns, etc, il n’y a pas un seul ancien texte Maya qui mentionne les 26.000 ans du cycle précessionnel.

Etant donné que les défenseurs de la date du 21 Décembre 2012 ne reconnaissent pas ces points de changements du calendrier Maya les amenant vers leur date de fin, leur hypothèse est alors invérifiable à partir des prédictions qui ont été faites, ce qui caractérise toute théorie scientifique sérieuse. Donc, cela se qualifie plutôt comme une croyance que comme de la science. En conséquence, une culture a émergé autour du 21 Décembre 2012, basée sur rien de plus qu’une croyance, étant donné qu’elle sert une projection idéale pour les fantasmes, les peurs et les espoirs plutôt que quelque chose qui peut être prouvé et compris, scientifiquement fondé sur les patterns du calendrier Maya.

La date de fin du 28 Octobre 2011 peut cependant être comprise de manière rationnelle. Il a également été vérifié par plusieurs prédictions, plus récemment par les miennes, qu’un effondrement économique adviendrait et qu’alors : « quelle que soit la forme qu’un tel écroulement (financier) pourrait prendre, il semble que le meilleur pari est qu’il pourrait avoir lieu autour du moment où la cinquième NUIT commencera, en Novembre 2007 [plus exactement le 19] ». (The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness, page 233)

Conformément à cette prédiction, les économistes sont à présent d’accord que cela a commencé en Décembre 2007 (voir Fig.1).


 Fichier:End date french1.jpg

En fait, cette prédiction avait été déjà été formulée dans mon premier livre en Anglais, " Solving the Greatest Mystery of Our Time : The Mayan Calendar " écrit en 1999 et publié en 2001 (page 187). C’est véritablement en parallèle avec la fameuse prédiction d’Edgar Cayce concernant le crash boursier de New York, réalisée cependant dans ce cas, près de dix ans auparavant, et donc faite bien avant que n’importe quel économiste professionnel aurait pu même considéré une telle débâcle financière. Je ne revendique cependant pas avoir des capacités psychiques hors du commun, au lieu de cela cette prédiction atteste du fait qu’avec la date correcte du 28 Octobre 2011, le mystère du calendrier Maya a été parfaitement résolu et que ces prédictions sont exactes, pouvant être vérifiées par toute personne qui désire examiner les pages correspondantes dans mes livres.

En contraste, il n’y a personne ayant prétendu que la date de la fin du calendrier Maya est le 21 Décembre 2012 qui ait fait de prédiction similaire et surtout ne peut prétendre avoir fait une seule prédiction exacte basée sur le calendrier Maya. Ceci devrait déjà être une alerte rouge pour quiconque recherche une manière de comprendre l’évolution de la civilisation basée sur le calendrier Maya.

Avant d’aller plus avant quant aux conséquences concrètes qu’implique l’adhésion à l’évidence fondée sur les faits, ou à elle à celle d’une croyance dans l’interprétation du calendrier Maya, je crois cependant qu’il est nécessaire de reparler de la nature du temps et de ce qui rend le calendrier Maya si particulier. En d’autres mots, il est important de savoir si nous avons une bonne raison au départ de nous intéresser au calendrier Maya. Pourquoi le calendrier Maya a-t-il une date de fin contrairement à tous les autres ? La réponse à cela est que le calendrier Maya exprime une notion du temps totalement différente des autres calendriers. La plupart des calendriers, qu’ils soient Grégorien, Musulman, Bouddhiste ou Juif, sont basés sur les cycles astronomiques et reflètent un temps ininterrompu. Ils décrivent un temps mécanique mesurable, c’est l’aspect du temps que les Grecs appelaient Chronos, qui est également le seul qui est reconnu par le monde moderne. Que ce soient des cycles lunaires, terrestres ou précessionnels, les cycles astronomiques continueront dans les prochains billions d’années, il n’y a cependant aucune raison que des calendriers basés sur ces cycles ne parviennent jamais à une fin. Puisque le calendrier Maya a toutefois une date de fin, ceci doit évidemment être fondé sur un autre type de temps que le temps mécanique et sa date d’achèvement doit être discutée en opposition avec les origines du temps établies sur la conscience - que les Grecs appelaient Kairos, et nous devons nous demander quelle est l’origine de ceci.

Si nous retournons aux anciennes sources pour découvrir les informations se rapportant au Compte Long Maya, elles ne disent jamais que ceci serait établi sur quelque cycle astronomique (1). Au lieu de cela, les sources Maya – par exemple au Temple des Inscriptions de Palenque, disent explicitement que le Compte Long est fondé sur l’Arbre du Monde ou ce à quoi d’autres cultures se réfèrent comme l’Arbre de Vie. Comme je le décrirai dans mon prochain livre The Purposeful Universe (Inner Traditions, December 2009) le temps Maya est en fait quantifié et décrit différents états quantiques de l’Arbre de Vie Cosmique.

C’est toujours en opposition aux origines de tels changements quantiques dans le temps, et non pas au flux continuel des cycles astronomiques, que nous pouvons comprendre les moments décisifs de nos vies mais aussi des civilisations humaines. Derrière ces changements quantiques, l’Arbre de Vie Cosmique au centre de notre univers n’a été découvert qu’en 2003 par la science moderne.

Pourtant, le fait que cela est réel, et non pas un simple symbole ou un mythe, appelle à une révolution quant à notre façon de voir toute notre existence. Cela affecte non seulement la science, mais également la manière dont nous comprenons les prophéties religieuses, qui incluent souvent des références à l’Arbre de Vie. D’où, par exemple, le Livre des Révélations qui se réfère à cela et il semble que cela nous revient juste au bon moment à la conscience.

Puisque le calendrier Maya qui a pris source dans l’Arbre de Vie, non seulement chacun de ses jours mais aussi chaque katun, baktun, pictun, etc… sont associés à un symbole comme le signe du jour et à un nombre, symboliques de ses différents états quantiques. Ces états créent par la suite les ères géologiques et historiques de l’évolution cosmique auxquelles les Mayas se réfèrent en tant qu’Ages.

Le calendrier Maya touchant à sa fin, de nombreuses personnes sont dans l’attente – à juste titre - d’un changement quantique. Mais par définition, un cycle astronomique continuel ne permet jamais à des changements quantiques de se produire. La raison pour laquelle le calendrier Maya est capable d’expliquer de si nombreux sauts quantiques dans les archives fossiles et les changements de paradigmes dans l’histoire de l’humanité (qui est loin d’être lente et continuelle) est le fait même que contrairement aux autres calendriers, il est quantifié.

La compréhension du temps quantifié Maya nous fournit une manière significative de regarder la soi-disant date de fin qui n’est même pas potentiellement une fin du monde préprogrammée (c’est pourquoi personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a été jusqu’à affirmer qu’il y a une fin du monde préprogrammée). La date de fin reflète simplement un point dans le temps où l’Arbre de Vie Cosmique atteint son état quantique le plus haut. Cela implique également que ce n’est pas le commencement d’un nouveau cycle et c’est uniquement sur cette base qu’il est rationnellement compréhensible que cet état servirait à créer un millénaire de paix dans la “ Nouvelle Jérusalem " tel que le nouveau monde est appelé dans le Livre des Révélations. Pour utiliser à la place une métaphore Hindoue, il devient logique que l’avènement de ce plus haut état signifie la libération des cycles du Karma.

Pour l’étudiant du calendrier Maya fondé sur l’évidence, il saura que pratiquement tous les conflits et les guerres dans l’histoire de l’humanité trouvent leur origine dans les changements quantiques entre les énergies cosmiques, et c’est seulement à l’approche de leur achèvement qu’il y a une sérieuse raison d’espérer l’émergence d’un monde en harmonie. Donc, avec cette interprétation du calendrier Maya, il n’y a absolument aucune raison de penser que la date de la fin signifie la fin de la vie ou d’un " Jugement Dernier " où le monde serait préprogrammé à se terminer.

Ce que la date de fin signifie réellement est que le 28 Octobre 2011, les changements entre les énergies verront leur achèvement et il n’est pas étonnant qu’il y en ait beaucoup qui sentent intuitivement que l’année 2012 qui suivra sera très spéciale. Les processus qui ont dirigé l’évolution cosmique jusqu’à présent ne seront plus opérants et après le temps nécessaire pour que les choses se positionnent, les êtres humains seront laissés à eux-mêmes afin de créer leur évolution.

De mon point de vue, ce que cela veut dire est que la date de fin n’est pas un changement de plus. Cela constitue plutôt la fin des changements qui ont été causés par les alternances entre les états quantiques de l’Arbre de Vie jusqu’à ce point, illustré par le changement quantique mentionné ci-dessus qui a mené au déclin de l’économie pendant que la cinquième NUIT commençait. Une telle vision du jardin d’Eden (quoique à un niveau supérieur) manque évidemment de tout support rationnel parmi ceux qui défendent ce que nous regardons dans le calendrier Maya comme basé sur les cycles astronomiques mécaniques, où un nouveau cycle commencera alors.

Comprendre la libération de l’humanité et un futur retour au Jardin d’Eden nécessite néanmoins un temps quantifié. Ceci illustre un principe important, à savoir que même si le calendrier Maya fondé sur l’évidence n’est pas difficile à comprendre, il n’est pas insignifiant. Le calendrier Maya est fondamentalement différent de tous les autres calendriers, comment et pourquoi cela est ainsi est quelque chose qui a besoin d’être profondément honoré et respecté.

De cette perspective où nous approchons de la fin des changements cycliques et de l’état quantique le plus haut de l’univers, il est également logique que la débâcle financière dans laquelle nous sommes actuellement n’est pas simplement une " récession " ou une " dépression ", comme nous les avons connues lorsque nous y avons été précipités par le passé au cours des NUITS du calendrier.

Le déclin est plutôt le commencement de la fin des cycles de l’économie. Pourtant, à partir de l’étude du calendrier Maya, depuis que nous savons que les périodes de temps où l’économie se contracte sont les NUITS, nous pouvons faire certaines prédictions quant à comment cette fin des cycles économiques va se jouer. La première impulsion qui a conduit la croissance économique vers le bas est ainsi apparue avec la cinquième NUIT et a aboutit à une baisse rapide de la croissance, une chute des indices de valeurs, et des augmentations des licenciements et des saisies.

Nous sommes actuellement dans une période entre de telles NUITS, le Sixième JOUR (voir Fig.2), où les mêmes processus continuent plus lentement et peuvent même être légèrement inversés. Approximativement au moment où la Sixième NUIT va commencer, le 8 Novembre 2009, nous pourrons cependant nous attendre à ce que la débâcle s’intensifie et que le dollar américain s’effondre et avec lui le système mondial monétaire établi. Beaucoup de choses peuvent déclencher un tel évènement, mais il est important de comprendre que quoi que ce soit qui le déclenche, c’est l’énergie de cette NUIT qui le mettra à jour. Par la même occasion, c’est aussi pourquoi ce qui sera mis en place au cours de l’énergie de la Renaissance au milieu du Sixième JOUR est si important.

Fichier:End date french2.jpg

Nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’un tel effondrement veut dire, mais je ressens qu’il est clair pour tout le monde que les conséquences dans nos vies de tous les jours seront considérables. A cause des épreuves, beaucoup pourront perdre la foi en cette Création ou penser que nous somme entrain d’être punis. Je pose sur cela un regard différent : la conscience de l’Inframonde Galactique est déjà pré-planifiée pour établir un mécanisme de protection pour la planète en mettant fin en premier lieu à la croissance, ce qui est ce que tout cancérologue ferait avant que toute guérison ne puisse s’effectuer (2). Le lecteur peut à présent réaliser que nous sommes arrivés à un point où la discussion sur la date de la fin du calendrier Maya est une question cruciale puisque la manière dont nous envisageons le futur dépendra directement de cela. Ceci n’est ni du pinaillage ni des fantaisies New-Age irresponsables. Ceux qui défendent la date du 28 Octobre 2011 fondée sur l’évidence pourront en fait conseiller les gens de se préparer à l’avance pour cette débâcle économique à venir dans la Sixième NUIT.

Ceux qui parlent du 21 Décembre 2012 sont cependant probablement susceptibles, dans leur logique, de continuer à faire des projections sur cet écran fantasmagorique dans le futur. En fait, ce que ces personnes disent aux autres est " Ne vous préparez pas pour le Nouveau Monde maintenant ! Attendez que le changement du 21 décembre 2012 advienne ! " puisqu’ils ne reconnaissent aucun changement quantique avant ce point dans le temps. Connaître la date exacte de la fin est alors une question d’une importance capitale pour les gens, car c’est leur seule manière de savoir quel changement quantique ils sont entrain d’expérimenter dans le moment présent.

Pendant que de nombreuses personnes défendant la date du 21 décembre 2012 sont simplement entrain de prendre le train en marche afin de se mettre en avant (et de vendre certains produits) je ressens qu’il est temps qu’ils considèrent quel type de responsabilité ceci implique aussi pour d’autres personnes. Ce n’est probablement pas le fait du hasard que le film de la Major Hollywoodienne " 2012 " - sûrement planifié afin de semer la confusion chez les gens concernant le calendrier Maya – a été annoncé pour sa sortie en Novembre 2009 lorsque la Sixième NUIT va commencer.

Les médias dirigeants utiliseront alors la date du 21 Décembre 2012 pour manipuler la vérité et il y en a bien sûr toujours qui sont prêts à jouer le jeu. C’est assez facile de voir à qui cela profite que le calendrier Maya soit projeté de cette manière dans un temps dans le futur où il sera trop tard pour s’aligner avec lui. Pendant que le système monétaire international établi s’effondre au cours de la Sixième NUIT, les choses peuvent aller essentiellement vers l’une ou l’autre de deux directions. Cela ira soi vers la direction de l’organisation locale d’une nouvelle économie sans banques ni intérêts ou vers celle d’une croissance au service de la création d’un monde sans domination.

Un effondrement du système monétaire international – surtout s’il est lié à un moratoire de toutes les dettes – a le potentiel d’ouvrir la voie vers un monde véritablement égalitaire, fondé sur la coopération volontaire et où la cupidité ne détruira pas le monde. Ceci, bien sûr, exclut l’existence d’un système bancaire et monétaire organisé dans l’intérêt d’une minorité et conduit par la soif de valeurs abstraites plutôt que par les besoins humains.

Je pense cependant qu’il serait naïf de croire qu’une telle mise en œuvre d’un Nouveau Monde en accord avec le plan cosmique adviendrait sans résistance. Certains veulent conserver le pouvoir sur les autres. Qui plus est la chute de l’ordre dominant établi leur serait intolérable car cela anéantirait leur sécurité acquise dans un monde auquel ils se sont habitués. Les banques, les gouvernements, les médias et les entreprises mondiales chercheront alors naturellement à établir une nouvelle monnaie unique et à garder le contrôle, ce à quoi ils sont très bien préparés.

Ceci est spécialement le cas si les gens ignorent le calendrier Maya fondé sur l’évidence sans avoir la capacité de voir cette période difficile comme faisant partie d’un processus conçu pour nous amener vers un nouveau monde. Je suis pourtant convaincu que le prochain Inframonde Universel apportera une nouvelle conscience d’unité entraînant un immense bonheur d’exister, l’amour et la compassion pour toutes choses telles qu’elles sont.

Par conséquent, les choses peuvent ne pas " s’améliorer " dans le sens dont en parle l’ancienne économie, mais la vie sera plus agréable grâce à un nouveau niveau de conscience par lequel les choses seront perçues d’une autre manière. Dans les années à venir nous serons donc confrontés à un mélange déroutant de développements apparemment contradictoires. La connaissance que le calendrier Maya fondé sur des preuves évidentes se termine le 28 octobre 2011 est un aspect crucial de la préparation à tout ceci, ce qui donne au moins aux gens un point de repère quant aux rythmes auxquels les choses vont évoluer même si cela prendra un certain temps pour que tout se mette en place après cela.

La vision qui est entrain d’émerger pour les prochains temps n’est donc ni que " le monde touche à sa fin " ni que " nous planerons joyeusement " à une certaine date à venir préprogrammée. Nous voyons plutôt un scénario assez complexe basé sur la meilleure évidence que nous ayons pour la compréhension du futur.

Cela a beaucoup en commun avec le scénario de la naissance difficile de la “ Nouvelle Jérusalem ” telle qu’elle est présentée dans le Livre des Révélations. Comme ce livre nous le fait remarquer ce monde n’est toutefois pas accessible pour tous et c’est un scénario qui demandera quasi certainement de l’endurance par la force spirituelle et par l’intégrité. Je ne veux ajouter aucune connotation religieuse à cette discussion, mais il apparaît clairement que toute personne qui aspire à entrer dans ce nouveau monde doit sincèrement chercher la vérité et éviter les explications simplistes.

Même si le calendrier Maya est donc universel et fondamentalement connecté au Livre des Révélations, il est néanmoins important de savoir comment les Mayas de notre époque voient leur date de fin. Naturellement, certains d’entre eux sont heureux que leur calendrier ait reçu une attention mondiale et croient simplement à ce que les archéologues leur ont dit, c’est-à-dire à la date du le 21 Décembre 2012 (le Compte Long actuel sur lequel est basée cette date est hors d’usage chez les Mayas depuis longtemps aussi celle-ci leur a été avancée par les archéologues modernes).

Mais des sources qui font autorité comme Don Alejandro Oxlaj du Conseil des Aînés ne prennent pas le train en marche. Comme toute personne qui a vu l’entretien que j’ai fait avec lui il y a deux ans (disponible en DVD à MayanMajix) il dément la date du 21 décembre 2012 comme étant une erreur de calcul (ce qui en fait m’a surpris à l’époque).

Il apporte également la prophétie des Treize Baktuns et 13 Ahau, en accord avec la date du 28 octobre 2011 (qui est 13 Ahau). Il ne stipule cependant pas comme moi une date de fin, même si nous sommes d’accord que le dernier changement de katun (commencement de la dernière période prophétique de 7200 jours) s’est mise en place en 1992. Aux alentours de ce changement de katun le 10 février 1992 nous pouvons aussi voir très clairement que des évènements majeurs ont pris place, ce fut un changement quantique façonnant le monde entier : la fin de la Guerre Froide et l’effondrement de l’Union Soviétique (le 25 décembre 1991), l’institution de l’Union Européenne (le 7 Février 1992) et le lancement de l’Internet (Août 1991).

Au moment du changement de katun préconisé par les personnes défendant le 21 Décembre 2012 - (John Jenkins donne le mois d’Avril 1993 dans le documentaire " Doomsday " sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (History Channel) - le nouveau monde était donc déjà établi. Ainsi, dans l’avenir, les personnes adhérant à cette date de fin demeureront toujours dans les eaux stagnantes coupés de ce qu’il se passe réellement dans le monde.

Ceci démontre que la date de fin est de la plus extrême importance et que ceux qui veulent faire consciemment partie des changements quantiques à venir et surfer sur les vagues de la création que ces derniers génèrent, rateront cette opportunité s’ils rejettent le calendrier Maya fondé sur les preuves évidentes dont la date de fin est le 28 Octobre 2011. Si vous ignorez l’évidence et écoutez les prophètes de " l’alignement " (3) du 21 Décembre 2012, vous êtes alors susceptibles de devoir en payer vous-mêmes les conséquences. Avec l’accélération du temps de l’Inframonde Galactique, la différence de 420 jours entre les deux dates de fin est littéralement aussi grande que le jour et la nuit.

Seattle Le 15 mai 2009


(1) - Aucun ancien texte Maya ne parle de la signification de la date de la fin du Compte Long. Le commencement du Compte Long est cependant discuté en divers endroits et une bonne source à ce sujet est celle de Freidel, Schele et parker, Maya Cosmos, pages 59-122, La Terre et l’Arbre. Une très bonne source de compréhension sur la manière dont la vie politique des anciens Mayas était soumise aux cycles du temps non astronomiques est Maya Political Science de Prudence Rice. Ceux qui sont intéressés sur la manière dont leurs prophéties étaient fondées sur des cycles non astronomiques peuvent étudier les prophéties des katuns dans Les Livres de Chilam Balam.

(2) - Personnellement je ne crois pas qu’il y a un Dieu qui intervient dans la Création afin d’en changer le cours (ceci impliquerait pour commencer que la création ne serait pas parfaite). La manière dont cela fonctionne est que l’Inframonde Galactique favorise le cerveau droit au détriment du cerveau gauche qui sert de médiateur aux valeurs abstraites et c’est ainsi que nous voyons à présent un effondrement de ces valeurs par l’intermédiaire par exemple des digits des ordinateurs bancaires et des chèques. Bill Clinton a mentionné dans un entretien avec Larry King il y a quelques mois, qu’un tiers de la richesse mondiale avait été anéantie l’année dernière. C’est un excellent exemple de réflexion en termes de valeurs abstraites. En réalité aucune valeur réelle n’a été anéantie. Ce qui a été balayé est le tiers des données contenues dans les ordinateurs bancaires. Cet effondrement des valeurs abstraites est encore loin d’avoir touché le fond.

(3) - Ce soi-disant alignement a eu lieu en fait en 1998, mais si cela avait été présenté avec exactitude cela n’aurait eu aucun intérêt pour les médias qui commercialisent en ce moment le « phénomène 2012 ».


Biographie : Carl Johan Calleman a obtenu un PH.D. en Biologie Physique à l’Université de Stockholm et a été cité plus de 1500 fois dans la littérature scientifique validée. Il a été un Chercheur Senior dans la Santé Environnementale à l’Université de Washington à Seattle et a travaillé au service du WHO en tant qu’expert cancérologue. Avec son livre " Solving the Greatest Mystery of Our Time: The Mayan Calendar " (Garev 2001), il a initié l’étude du calendrier Maya fondé sur les évidences qui a été suivi de " The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness " (Bear and Co, 2004) et son prochain livre " The Purposeful Universe " (Bear and Co, December 2009). Ce prochain livre décrit pour la première fois en 150 ans la réalité physique de l’Arbre de Vie présentant une alternative complète au Darwinisme.

http://nous-les-dieux.org/Le_calendrier_Maya

 

L'Ère du Verseau (l'Âge d'Or) - Ère des révélations mystiques et de la véritable libération de l'esprit

Nous avons trouvé cet article sur l'ère du Verseau sur le site d'un bijoutier.
Ce qui nous a paru intéressant de relever, ce sont les pendentifs basés sur la géométrie sacrée qu'il propose pour cette ère du Verseau, que vous trouverez en bas de l'article et qui sont  : l'Arbre de Vie, la Graine de vie et la Fleur de Vie, ce qui est dans l'air du temps. Au moins un bijoutier qui vit avec son temps !

 

Qu’est-ce que l’Ère du Verseau?

L’Ère du Verseau signifie simplement que nous sortons de l’ère du Poisson pour entrer dans l’Ère du Verseau. Ce passage d’une Ère à la suivante a lieu tous les 2000 ans – le dernier coïncide avec l’arrivée du Christ. Les médecines parallèles, l’astrologie, le végétarianisme et autres sujets considérés comme étranges par le passé gagnent aujourd’hui en popularité, et sont tous des sujets associés au signe du Verseau.

Ces sujets deviendront de plus en plus courants. L’astrologie ainsi que d’autres méthodes occultes de compréhension de soi aideront les individus à être en accord avec leur être spirituel. Les individus commencent déjà à chercher des réponses en eux, plutôt qu’à l’extérieur à travers l’argent, les biens matériels et les autres personnes.

Cet Âge d’Or est destiné à synthétiser tous les régimes religieux et à libérer les esprits de l’ignorance et de l’illusion. Chaque être humain commencera individuellement son voyage intérieur, et s’évertuera à devenir la nouvelle race d’humains superconscients en éveil, à la recherche de la Vérité et de l’esprit éternel, ce grâce à quoi les peuples de nombreuses langues et nations guériront.

L’Ère du Verseau et la Kabbale

Le livre saint de Zohar dit: "Tous les trésors célestes et les énigmes cachées qui n’ont pas été découverts depuis des générations seront dévoilés pendant l’Ère du Verseau".

Il y a des symboles qui portent un savoir caché depuis des temps oubliés, un savoir dont le Zohar parlait et auquel les cabalistes faisaient allusion. Ce savoir révèle l’essence fondamentale des êtres et de la nature. Le caractère de ce savoir est essentiellement géométrique, et a attiré des millions de gens partout dans le monde au cours des quelques dernières années.

La Kabbale dit que Le Créateur et La Nature sont une seule et même chose, et conduisent à des équivalents numérologiques identiques (en hébreu), HATEVA=86 et ELOHIM=86. Depuis des millénaires, les hommes vivent dans le chaos, la haine, la peur, la maladie et la destruction à cause de la dualité.

Symboles de l’Ère du Verseau

Depuis que l’homme a goûté le fruit de l’arbre de la connaissance, il est incapable de voir l’existence de l’UN qui se tient derrière toute chose. Certains symboles démontrent, à travers la géométrie et les mathématiques, l’existence du créateur unique et présent en chaque chose. La Kabbale fait référence à l’Arbre de Vie comme étant la clé de l’univers entier et de toutes les dimensions de la création.  A l’aide de ces symboles, l’incarnation du créateur est visible en toute chose.
Le cycle de la création est aussi représenté par l’Arbre de Vie, ainsi que les autres motifs géométriques répandus sur la terre entière, qui nous donne "l’A.D.N" cosmique.

Les motifs représentant la Graine de Vie, la Fleur de Vie et le Fruit de Vie existent dans le Judaïsme depuis de nombreuses générations, on peut les trouver dans les synagogues antiques et dans les livres de prières anciens, bien que leur signification ait été oubliée au fil des années.

La Géométrie Sacrée et l’Ère du Verseau

La Géométrie Sacrée existe au delà des religions, des croyances ou des nationalités. Elle nous unit tous par la croyance en l’Unité. En comprenant le principe de l’Unité, chacun de nous peut être maître de son existence et se libérer du cercle du chaos et de son emprise sur le monde matériel, que le Judaïsme nomme 'le monde du mensonge'.

 

L’Ère du Verseau (l’Âge d’Or) Graine de vie Fleur de vie

   Pendentif Arbre de vie            Pendentif Graine de vie            Pendentif Fleur de vie
 
 

Le ciel des Mayas filmé à Tikal


SGU-Tikal-Temple1_360.jpg

Photo circumpolaire du ciel guatémaltèque, au-dessus du site archéologique de Tikal. Crédit : Stéphane Guisard.

Stéphane Guisard a photographié et filmé le ciel de nuit au pied d'un des plus grands temples guatémaltèques.

Responsable de l'optique du Very Large Telescope, au Chili, l'astrophotographe s'est rendu au site archéologique de Tikal, un des plus grands centres urbains de la civilisation maya, situé au nord du Guatemala.

Un site très protégé

Il a été difficile de se rendre sur ce site très protégé, inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco. En effet, son accès est interdit au public la nuit. Après s'être procuré les autorisations nécessaires, Stéphane Guisard est allé photographier le ciel au-dessus des temples précolombiens.

Cette photo circumpolaire (ci-dessus) donne une belle image du ciel, mais aussi une vue époustouflante du site.

Sur la photographie ci-dessous, vous reconnaîtrez la constellation d'Orion, au-dessus du sommet du temple.

Le temple Tikal, photographié par Stéphane Guisard

 

Un time-lapse du ciel maya

De ses images, Stéphane Guisard a tiré la vidéo ci-dessous, auquel il a ajouté les bruits de la jungle. Le lieu est fréquenté par des animaux sauvages comme le jaguar et les singes hurleurs, ou encore le dangereux crotale fer de lance.

The sky of the Mayas : a night in Tikal, Guatemala

http://www.youtube.com/watch?v=FJXT9a17YbQ&feature=pl...

Pour réaliser une telle vidéo, Stéphane Guisard a utilisé la technique du time-lapse, dont le principe est détaillé dans le Ciel & Espace de juin 2010.
 
http://www.cieletespace.fr/node/6662