Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2013

David Icke et Jordan Maxwell en conversation à propos de l'agenda reptilien pour le contrôle de la planète Terre. Vidéo

Nous vous avons expliqué depuis quelques années qu'il existe deux races sur Terre, la race humaine et la race hybride ET, humano-reptilienne qui est une race prédatrice de l'humanité, les Grands Gris Reptiliens. Une race plus connue sous le nom des Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes qui sont à l'origine du plan d'instauration de leur Nouvel Ordre Mondial.

Que cette race hybride, se fiche bien pas mal des religions qu'ils ont créées de toutes pièces pour diviser les peuples et religions que leur auront servi de véhicule pour s'infiltrer dans le monde entier, dans l'objectif de s'accaparer les pays, un à un, d'y placer leurs pions pour prendre le contrôle de la planète et s'accaparer la Terre et ses richesses après avoir éliminé les 2/3 de la population mondiale, ce qui va avec leurs plans eugénistes et de guerres incessantes génocidaires.

Qu'ils sont à l'origine des réseaux criminels dans le monde y compris les réseaux pédophiles internationaux et qu'ils pratiquent des sacrifices d'enfants et humains lors de rituels dits sataniques. Les guerres génocidaires étant pour eux des rituels de sacrifices sataniques car ils se nourrissent de nos peurs et de notre sang.
Que notre ADN est ce qu'ils convoitent le plus pour leur permettre de se reproduire et que nos enfants et nous-mêmes, sommes leur garde-manger.


Apparemment certains ont encore du mal à l'accepter tant notre cerveau a été formaté par les merdias aux ordres, les religieux et les autorités dites officielles que les ET n'existent pas.
Le Vatican s'étant toujours opposé à la divulgation de l'existence des races ET pour la très simple raison que si la divulgation était faite nous découvririons qu'il existe plusieurs races ET dont celles qui sont les alliées de l'Humanité et qu'ils seraient découverts comme étant la race prédatrice de l'humanité. Leurs mensonges millénaires et leur refus de divulguer l'existence des ET sont donc leurs meilleures protections, sans compter qu'ils n'hésitent pas à s'attacher l'image de Dieu, ce qui est leur assure la meilleure immunité pour la plupart des crédules et des naïfs.

Tant que vous ne tiendrez pas en compte cette réalité, vous ne comprendrez jamais rien au Nouvel Ordre Mondial.

Cette
race prédatrice ET d'origine reptilienne est issue de la 13ème constellation du Dragon. Ras Al Hague et Cebarai (Alpha et Béta d' Ophiucus), les deux systèmes du Serpentaire,

Il n'est pas exclu du reste que le scandale financier qui touche l'île de Chypre ne soit pas une attaque dirigée contre les Russes par le Vatican et ses acolytes de l'Union Européenne qui est une organisation Illuminati pour les empêcher de faire la révélation sur l'existence des ET.

En effet, la Russie s'apprêterait à faire la divulgation sur l'existence des ET.

Revenons sur la déclaration faite par Dimitri Medvedev qui a avoué le 9 décembre 2012 devant la presse télévisée, la présence d'extraterrestres parmi nous ! Il affirme : 'Je ne vais pas vous dire combien d’extraterrestres sont parmi nous car ce serait la panique'.

Selon Dimitri Medvedev, le président de la Russie reçoit à son arrivée au pouvoir un dossier "top secret" sur les étrangers qui visitent notre planète.


Vous aurez compris les implications que cette révélation auraient pour conséquences tant pour le Vatican dont tous les faux dogmes s'écrouleraient y compris sa totale disparition du paysage politique.

Ce serait l'écroulement total de l'empire de Rome et de ses acolytes reptiliens, et la libération de l'humanité car les fausses croyances et les faux dogmes seraient divulgués et publiées publiquement.

Ce n'est donc pas un hasard si le Vatican lutte contre la Russie en luttant contre le communisme partout dans le monde notamment en 
Argentine et en Amérique Latine.

Et vous aurez compris pourquoi, il fallait choisir un
PDG de la multinationale de la foi qui soit Argentin, Jésuite et Illuminati pour sceller l’alliance temporelle et spirituelle du nouvel ordre mondial.

Pour connaître les qualités des deux intervenants à la conversation à propos de l'agenda reptilien pour prendre le contrôle de la planète :

David ICKE est un journaliste d'investigation et écrivain.

Il a écrit pour nous ouvrir les yeux sur l'élite mondiale dirigeante d'origine ET reptilienne, les livres :

Livres : LE PLUS GRAND SECRET " de David Icke
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/08/23/livres-le-plus-grand-secret-de-david-icke.html
Les deux tomes sont à télécharger en PDF par le lien ci-dessus.

David Icke - L'Union européenne est une organisation des Illuminati
David Icke évoque les origines et le symbolisme de l'Union européenne.
L'UE représente la résurgence de l'Empire romain et un tremplin vers la formation d'un gouvernement mondial, autrement connu comme le Nouvel Ordre Mondial.  David parle de l'influence catholique / Vatican dans l'UE et les familles royales, en particulier des Habsbourg, qui sont derrière sa création.

On parle de symbolisme religieux et des origines de Babylone / sumérienne de ces symboles

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/01/21/david-...

Jordan Maxwell est un chercheur et décrypteur au long cours sur les sociétés secrètes, les symboles, les Illuminati, et les pouvoirs en arrière-plan, Jordan Maxwell est sans doute le doyen des chercheurs dans ce domaine, avec près de 50 ans de recherches à son actif. Il a lui-même inspiré de nombreux auteurs parmi lesquels David Icke, Zécharia Sitchin ou encore Peter Joseph, l'auteur du film Zeitgeist. « Je voudrais que vous sachiez une chose », dit-il, « et que vous vous en souveniez. Rien dans ce monde -- rien -- ne fonctionne comme vous le croyez. »

Deux de ses conférences à visionner et dont les PDF sont à télécharger :

Religions et Nouvel Ordre Mondial, Jordan Maxwell, Conférence 2009 à Los Angeles
http://projectavalon.net/lang/fr/Jordan_Maxwell_Project_Camelot_LA_Awake_and_Aware_Sept_2009_fr.pdf
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/06/17/religions-et-nouvel-ordre-mondial-jordan-maxwell-conference.html

Jordan Maxwell : Mainmise sur la planète Terre, Los Angeles, Californie, septembre 2008
http://projectavalon.net/lang/fr/Jordan_Maxwell_Mainmise_sur_la_Planete_Terre_Sept_2008.pdf
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/02/04/jordan-maxwell-mainmise-sur-la-planete-terre-los-angeles-cal.html

David Icke et Jordan Maxwell en conversation à propos de l'agenda pour le contrôle de la planète Terre, se retrouvant pour la première fois en 15 ans. Une interview de Bill Ryan - Project Avalon

http://projectavalon.net/lang/fr/david_icke_jordan_maxwel...
http://projectavalon.net/lang/fr/David_Icke_et_Jordan_Maxwell_en_conversation_Freres_d_Armes_Mai_2010.pdf

Pour aller plus loin :

Je suis quoi, qui suis-je ? Une marionnette des reptiliens !
Voilà ce que nous sommes sur le plan terrestre !
Des marionnettes manipulées depuis plus de 8000 ans par les hybrides reptiliens, Les Grands Gris, promoteurs et instigateurs du Nouvel Ordre Mondial, appelés communément : Les Illuminati-reptiliens, les élites  de la Franc-maçonnerie ou les Maîtres du monde qui se regroupent sous l'égide du Bildenberg Group, le Gouvernement secret US, dont tous les membres appartiennent aux sectes secrètes dénoncées par JF KENNEDY et qui ont emprunté des religions créées par eux-mêmes, pour mieux diviser et tromper les peuples  !

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/09/28/je-suis-quoi-qui-suis-je.html

GrippeA/H1N1 l Déclaration de Guerre Biologique l Illuminati-Reptiliens
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/11/17/grippea-h1n1-l-declaration-de-guerre-biologique-l-illuminati.html

La Genèse selon Sumer et la Gouvernance reptilienne
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/11/23/la-genese-selon-sumer.html

 


 

22/03/2013

Vatican : Un nouveau PDG à la tête d'une multinationale de la foi

Quand les multinationales de la foi et de l'évangélisation forcée se disputent leurs clients y compris en provoquant des génocides !
 
Notre article précédent ICI permettrait-il enfin aux crédules d'ouvrir les yeux ?
 
Tout ceci n'est qu'un marché très lucratif qui a pour but de tromper les crédules auprès desquels on agite la peur de la punition Divine pour leur prendre leur argent et se nourrir des énergies de leurs prières pour alimenter leur égrégore maléfique pour la retourner contre eux, et tout cela bien sûr au Nom de Dieu.
 
Le but principal de l'invention des religions a été celui non pas de diviser les chefs religieux mais de diviser les peuples afin d'orchestrer savamment les guerres de religions pour s'accaparer les pays, un à un, sous couvert de l'évangélisation, pour leur voler leurs richesses et y placer leurs pions dans l'objectif de créer au final l'Unique Religion Mondiale qui est la base même de l'idéologie religieuse de leur Nouvel Ordre Mondial.

 

 La division entre les sectes secrètes, les religieux et les religions n'aura été qu'une illusion de plus car l'Unique religion mondiale existe déjà depuis des millénaires, tant il est vrai que nous avons tous été contraints à croire aux mêmes prophètes hébreux et au monothéisme imposé par Abraham. Et que le siège du Gouvernement Mondial existe déjà avec l'ONU et ses organisations satellitaires qui imposent leur dictature auprès de 194/196 pays dans le monde.
 
Le Nouvel Ordre Mondial nous l'avons déjà puisqu'il nous faut obéir à l'ONU et à ses organisations criminelles satellitaires, dont l'OMS, l'OTAN, les Banques Mondiales, etc.... Il ne leur reste plus qu'à l'officialiser  !
 
 
NOUVEAU PDG À LA TÊTE D’UNE MULTINATIONALE DE LA FOI

 

 

ROBERT BIBEAU

La semaine dernière, une multinationale de la foi et du capital financier a choisi son nouveau PDG. Le directoire de l’Institut des œuvres religieuses (IOR) – nom de code pour identifier la banque du Vatican et ses 44 000 comptes secrets classés «toxiques» – était vacant depuis 9 mois suite au limogeage de son dernier directeur, remercié par l’ex-Pape Benoît XVI, en disgrâce pour incompétence. L’institution, épinglée sur la liste noire des paradis fiscaux mafieux, n’avait plus de tête pour gérer ses 6 milliards d’euros pas davantage traçables qu’un bifteck chevalin. La nomination du nouveau Directeur, monsieur Von Freyberg, un allemand de souche, marchand de canons de sa profession, devrait rassurer le nouveau locataire de la petite Cité vaticane multimilliardaire, fiduciaire des aumônes de millions de pauvres fidèles filoutés (1).


Pendant ce temps, les tractations au Sacré Collège emmuré dans la Chapelle Sixtine ont abouti à l’élection du 267e successeur de Pierre le pescadore (pêcheur & pécheur) et le cérémonial médiéval entourant la décision du Conseil d’administration a été l’objet d’une couverture médiatique sans précédent. Seuls les Jeux Olympiques et les sorties de Lady Gaga attirent davantage de curieux, de scribouilleurs et de vipères de la télé que ce sommet de plénipotentiaires septuagénaires.


Pendant ce raout les gardes suisses rocambolesques prenaient place sur le parvis munis de leurs hallebardes ubuesques. Ne manquaient que les zouaves pontificaux, ces descendants des «Contras avant l’heure», venus défendre la mainmise vaticane sur les terres italiennes que les chemises rouges de Garibaldi chassèrent du pays (2). Dans l’air évanescent devant le Vatican quelques réminiscences de la simonie des Borgia prolégomènes à ce consistoire sous scellé.

 

Si vous le voulez bien, laissons sous le boisseau ces allégations mal à propos, ces milliers de poursuites sans suites et ces dizaines de procès circonstanciés pour pédophilie avérée dont cette multinationale de la foi est aujourd’hui entachée (3).  Qu’elle entreprise saurait répondre à ses clients de tout un chacun de ses représentants ?


Début mars 2013, plus d’une centaine de vieillards crosse au poing, accoutrés d’un surplis couvrant leur soutane – espèce de robe au port masculin idoine –  coiffés de la calotte dissimulant la tonsure sous la barrette de sang pourpre, se sont cloîtrés pendant deux journées afin d’accoucher de la nouvelle papauté. Leur choix s’est porté sur un richissime prince de l’église des pauvres. L’élu, porté aux nues, tout de blanc vêtu parcourait peu avant les favelas éventrées et les taudis délabrés, juchés à flanc de colline, principautés miséreuses de la cocaïne, vitrines de la malnutrition et de l’insalubrité, baronnies des exécutions sommaires des sans-papiers et des «sans-terres» par les mercenaires des latifundiaires.


Dans ce cortège pontifical pas même une tunique féminine – pour donner bonne mine. Dans ce défilé d’un autre âge – triste à pleurer – lugubre et misogyne,  même les cerbères étaient des convers. Vous savez pourquoi les femmes sont chassées systématiquement de ces lieux de « sacrements » ? Parce que selon la mythologie religieuse archaïque la femme porte en elle les suites du « péché originel » dont la manifestation se révèle chaque mois par une souffrance sanglante. Et oui, ces seigneurs écarlates renient leur mère courageuse qui a accouché de ces impétrants.

Après deux jours enfumés la « Fumata bianca ! » s’éleva-t-elle une offrande destinée à tous les catéchumènes des terres de misère sud-américaines, balayant d’un revers de  main papale les espoirs des punaises de sacristie de tous les autres pays de l’eucharistie. Ne survécut à cette foire d’empoigne séquestrée que la liesse des riches blancs du sous-continent latino-américain, descendant des Conquistadores conquérants, longtemps chasse gardée de l’impérialisme étatsunien.


Les larbins à la plume futée rassemblés devant la loggia romaine oublièrent dans leur exaltation du papabile près de deux cent millions d’amérindiens, de noirs ex-africains, de mulâtres et de métis, les enfants d’Evo Morales et d’Hugo Chavez.


« Certains spécialistes de l’histoire de l’Argentine estiment que ce Jorge Mario Bergoglio a eu une attitude contestable sous la dictature militaire argentine entre 1976 et 1983. Fortunato Mallimaci, ancien doyen de l’Université de Buenos Aires, explique que l’ex-cardinal a été très indulgent envers les militaires tortionnaires. Le directeur de l’Université, Christian Terass, interrogé par France Inter, va plus loin : il précise que le pape François Premier a dénoncé à la junte militaire nombre de prêtres progressistes »; ces prêtres, partisans de la théologie de la libération, que les amis militaires fascistes du souverain pontife ont occis. « Jorge Mario Bergoglio est considéré comme un conservateur dit-on en haut lieu ». « Mgr Bergoglio soutient une doctrine de la foi conservatrice, particulièrement en ce qui concerne l’avortement et l’euthanasie, le contrôle des naissances, l’homosexualité et l’ordination des femmes prêtres. » (4). Rien pour enflammer l’enthousiasme des damnés de la Terre-mère ni celui des ouvriers des mégalopoles sud-américaines.


Dès son intronisation, le nouveau président du conseil d’administration de la multinationale de la foi chrétienne a annoncé ses couleurs : « Donnant une première idée du ton qui sera le sien, le prédicateur a demandé aux fidèles d’entreprendre un chemin de fraternité, d’amour et d’évangélisation » (…) « le choix d’un pape d’abord concerné par la «nouvelle évangélisation» sur le continent qui compte 40 % de la clientèle catholique du monde entier mais où la position de l’Église Catholique est fortement contestée par… » des groupuscules évangélistes qui grugent les marchés de la première multinationale de l’évangélisation (5).


Ce qui signifie que ce Pape entend mener une guerre de marché et ravir des clients à ses concurrents évangélistes, orthodoxes et musulmans, et qui sait, peut-être, lancer une OPA-hostile* contre d’autres multinationales de l’évangélisation concurrentes. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour les annales de la paix mondiale.

(OPA) Offre publique d’achat. Elle est hostile quand l’entreprise qui en est l’objet s’y oppose.

Venezuela : Les projets de Henrique Capriles pour détruire le Venezuela de CHAVEZ !

Voici les projets de Henrique Capriles Radonsky, l'agent des USAn de la CIA et des sionistes pour détruire le Venezuela !

Voir l'article précédent :

 

Venezuela. Qui est Henrique Capriles, l'adversaire du dauphin de Chavez ?
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/19/venezuela-qui-est-henrique-capriles-l-adversaire-du-dauphin.html

 
 
Qui est-il ? Qui est derrière lui ? Et quels sont ses projets de destruction du Venezuela

50 vérités sur Henrique Capriles Radonsky, candidat à la présidence du Venezuela

Le candidat de la droite vénézuélienne se présentera aux élections du 14 avril 2013 face au Président de la République par intérim Nicolás Maduro. Mais qui est-il vraiment ?

1. Né en 1972, Henrique Capriles Radonsky est issu de deux des plus puissantes familles vénézuéliennes, qui se trouvent à la tête de plusieurs conglomérats industriel, immobilier et médiatique (Capriles) et possèdent le Circuit national d'exhibitions (Cinex), seconde chaîne de cinéma du pays (Radonsky).

2. Sa famille possède le quotidien Últimas Noticias, le plus diffusé au niveau national, des radios et une chaîne de télévision.

3. Dans les années 1980, il a milité au sein du parti d'extrême droite Tradición, Familia y Propiedad.

4. Capriles a été élu député en 1999 pour l'Etat de Zulia en tant que membre du parti de droite COPEI. Contre toute attente et malgré son manque d'expérience en politique, il a immédiatement été désigné président de la Chambre des députés, devenant ainsi le plus jeune député à diriger la Chambre basse du Parlement.

5. En réalité, Capriles a réussi à s'imposer face aux autres aspirants au poste, ayant une trajectoire politique plus importante grâce au pouvoir économique et financier de sa famille qui a financé les campagnes de nombreux députés.

6. En 2000, il fonde le parti politique Primero Justicia avec le conservateur Leopoldo López, et s'allie immédiatement à l'International Republican Institute, branche internationale du Parti républicain des Etats-Unis. Le président de l'époque n'est autre que George W. Bush, lequel apporte un large soutien à la nouvelle formation politique qui s'oppose au gouvernement d'Hugo Chávez, notamment par le biais de la National Endowment for Democracy (NED).

7. Selon le New York Times « la NED a été créée il y a 15 ans pour réaliser publiquement ce que la Central Intelligence Agency (CIA) a fait subrepticement durant des décennies. Elle dépense 30 millions de dollars par an pour appuyer des partis politiques, des syndicats, des mouvements dissidents et des médias d'information dans des dizaines de pays ».

8. Selon Allen Weinstein, père de la législation qui a donné naissance à la NED, « Beaucoup de ce que nous faisons aujourd'hui a été fait par la CIA il y a 25 ans de manière clandestine ».

9. Carl Gershman, premier président de la NED, a expliqué la raison d'être de la Fondation en juin 1986 : « Il serait terrible pour les groupes démocratiques du monde entier d'être vus comme subventionnés par la CIA. Nous avons vu cela dans les années 1960, et c'est pour cela qu'on y a mis un terme. C'est parce que nous n'avons pas pu continuer à le faire que la fondation [la NED] a été créée ».

10. Durant son mandat de maire de la municipalité de Baruta, Capriles a signé plusieurs accords avec le FBI étasunien afin de former sa police municipale, et a reçu des fonds de l'ambassade des Etats-Unis pour cette mission.

11. Henrique Capriles a activement participé au coup d'Etat contre Hugo Chávez, organisé par les Etats-Unis, en avril 2002. Maire de Baruta, il a fait arrêter de nombreux partisans de l'ordre constitutionnel dont Ramón Rodríguez Chacín, alors ministre de l'Intérieur et de la Justice, lequel a été violemment agressé par les partisans du putsch devant les caméras de télévision.

12. A ce sujet, les propos de Rodríguez Chacín sont sans équivoque : « Je leur ai fait part [à Henrique Capriles et Leopoldo López venus l'arrêter] du risque, du danger qu'il y avait pour mon intégrité physique [de sortir au milieu de la foule]. J'ai suggéré de passer par une autre sortie et la réponse que j'ai reçue de Capriles, précisément, a été négative, car, m'a-t-il dit, les caméras se trouvaient devant l'immeuble. Ils voulaient me faire sortir devant les caméras, pour m'exhiber, pour se vanter [d'avoir procédé à mon arrestation] ».

13. Quelques jours avant le coup d'Etat, Capriles est apparu devant les caméras de télévision en compagnie des dirigeants de son parti politique Primero Justicia pour réclamer la démission d'Hugo Chávez, des députés de l'Assemblée nationale, du Procureur de la République, du Défenseur du peuple et du Tribunal Suprême de Justice. Suite au coup d'Etat du 11 avril 2002, la première décision prise par la junte putschiste a été précisément de dissoudre tous ces organes de la République.

14. En avril 2002, Primero Justicia, a été le seul parti politique à accepter la dissolution forcée de l'Assemblée nationale ordonnée par la Junte putschiste de Pedro Carmona Estanga.

15. Durant le coup d'Etat d'avril 2002, Capriles a également participé au siège de l'ambassade cubaine de Caracas, organisée par l'opposition vénézuélienne et l'extrême droite cubano-américaine. Henry López Sisco, complice du terroriste cubain Luis Posada Carriles, qui est responsable de plus d'une centaine d'assassinats, dont l'attentat contre l'avion civil de Cubana de Aviación qui a coûté la vie à 73 personnes le 6 octobre 1976, était présent.

16. Après avoir coupé l'eau et l'électricité, Capriles, pensant que le vice-président de l'époque Diosdado Cabello, était réfugié au sein de l'entité diplomatique, est entré et a exigé de l'ambassadeur de fouiller les lieux, violant ainsi l'Article 22 de la Convention de Vienne, stipulant que les représentations diplomatiques sont inviolables.

17. Germán Sánchez Otero, à l'époque ambassadeur cubain au Venezuela, lui avait rétorqué : « Si vous connaissez le droit international, vous devez savoir le Venezuela tout comme Cuba ont le droit d'évaluer la possibilité d'octroyer l'asile politique à tout citoyen dans n'importe quelle représentation diplomatique. Un démocrate, un humaniste, ne peut pas permettre que des enfants soient privés d'eau, de nourriture et d'électricité ».

18. A sa sortie de l'ambassade, Capriles, loin de calmer la foule excitée, a déclaré à la presse qu'il n'avait pas été autorisé à fouiller la représentation diplomatique et qu'il était dans l'impossibilité de confirmer ou d'infirmer la présence de Cabello, attisant les tensions.

19. Pour sa participation au coup d'Etat, Capriles a été mis en examen et mis en détention préventive après s'être soustrait à la justice.

20. Le procureur de la République Danilo Anderson en charge du dossier Capriles a été assassiné en novembre 2004 lors d'un attentat à la voiture piégée.

21. En 2006, Capriles a été acquitté par les tribunaux.

22. En 2008, une nouvelle procédure pénale a été lancée et suit toujours son cours.

23. Suite à son élection en 2008 en tant que gouverneur de l'Etat du Miranda, Capriles a expulsé des installations de la région les fonctionnaires chargés des programmes sociaux mis en place par le gouvernement de Chávez.

24. Dans son programme électoral, Capriles promet de lutter contre la délinquance. Néanmoins, depuis son arrivée au pouvoir à Miranda, l'insécurité a explosé, faisant de l'Etat l'un des trois les plus dangereux du Venezuela. Entre 2011 et 2012, le taux d'homicides a augmenté de plus de 15%.

25. Malgré ce bilan, Capriles, réélu en 2012, refuse toujours l'implantation de la Police nationale bolivarienne sur le territoire dont il a la gestion.

26. Entre 2008 et 2012, Capriles a congédié plus de mille fonctionnaires dans l'Etat du Miranda - qui travaillaient dans le secteur culturel et étaient soupçonnés d'être proches de l'ancien gouverneur chaviste Diosdado Cabello. Capriles a ainsi procédé à la fermeture de dizaines de bibliothèques.

27. En 2012, Capriles s'est secrètement réuni en Colombie avec le général Martin Demsey, chef d'Etat Major des Etats-Unis. Rien n'a filtré de ces discussions.

28. Capriles ne cesse de se réclamer de l'ancien président brésilien Lula da Silva. Néanmoins, ce dernier a apporté à maintes reprises son soutien à Hugo Chávez, notamment lors des dernières élections d'octobre 2012. « Ton triomphe sera le nôtre », avait-il déclaré dans un message d'appui au Président Chávez.

29. Candidat à l'élection présidentielle de 2012, au nom de la Mesa Unidad Democrática qui a regroupé les partis d'opposition, Capriles a perdu le scrutin par plus de 10 points d'écart.

30. En cas de victoire aux élections présidentielles du 14 avril 2013, Capriles a promis l'amnistie à Pedro Carmona Estanga, ancien président du patronat vénézuélien qui avait pris la tête de la junte militaire lors du coup d'Etat d'avril 2002, actuellement en fuite en Colombie.

31. Le programme présidentiel de Capriles est d'essence néolibérale et préconise une accélération des privatisations dans une économie déjà contrôlée à plus de 70 % par le secteur privé, une autonomie et une décentralisation.

32. En cas de victoire de Capriles, l'entreprise pétrolière nationale Petróleos de Venezuela S.A. (PDVSA), ne sera plus contrôlée par le pouvoir politique.

33. Le programme de Capriles prévoit la suspension de l'aide financière qu'octroie PDVSA au Fonds de développement national, lequel finance les infrastructures et les programmes sociaux.

34. Capriles imposera également une augmentation du prix de l'essence consommée sur le marché national.

35. Les réformes agraires réalisées sous le gouvernement de Chávez seront annulées et les terres restituées aux latifundistes.

36. La loi sur la pêche, dont ont bénéficié des dizaines de milliers de travailleurs de la mer, sera également abrogée.

37. Capriles autorisera la culture au Venezuela d'organismes génétiquement modifiés.

38. Capriles se propose « d'incorporer dans le système éducatif primaire et secondaire des thèmes démonstratifs sur la connexion entre la propriété, le progrès économique, la liberté politique et le développement social »

39. Capriles prévoit d'accorder une indépendance totale à la Banque centrale du Venezuela, afin d'éviter tout contrôle démocratique sur les politiques financières et monétaires, et lui « interdira de financer les dépenses publiques ».

40. Capriles a annoncé qu'il mettrait fin à la relation spéciale avec Cuba, ce qui affectera les programmes sociaux dans les domaines de la santé, de l'éducation, du sport et de la culture.

41. Capriles mettra un terme à l'Alliance Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), organisme d'intégration régionale.

42. Capriles supprimera le programme Petrocaribe qui permet actuellement à 18 pays d'Amérique latine et de la Caraïbe, soit 90 millions de personnes, d'acquérir du pétrole subventionné et d'assurer leur approvisionnement énergétique.

43. Capriles prévoit de signer des traités de libre échange (TLC), notamment avec les Etats-Unis et l'Union européenne.

44. Capriles prévoit de redonner la concession hertzienne à la chaîne RCVT, qui émet désormais par câble et satellite, malgré sa participation ouverte au coup d'Etat d'avril 2002.

45. Capriles interdira tous les programmes politiques sur la chaîne nationale Venezolana de Televisión, laissant ainsi le monopole du débat citoyen aux chaînes privées.

46. Capriles prévoit de « superviser et contrôler la prolifération des radios [...] et de réguler la croissance des radios communautaires ».

47. Le programme de la MUD prévoit de réduire de façon substantielle le nombre de fonctionnaires.

48. Le FONDEN, fonds spécial destiné à financer les programmes sociaux, sera éliminé.

49. Capriles mettra un terme à la régulation des prix qui permet à toute la population d'acquérir les produits de première nécessité.

50. Capriles accuse le gouvernement vénézuélien et la famille d'Hugo Chávez d'avoir occulté la mort de ce dernier. Selon lui, son décès serait survenu avant le 5 mars 2013.


Commentaires des Lecteurs

 
LEAG

Capriles est d'origine hébraïque !

Comme chacun de ses coréligionaires apatrides, parasitaires et sans conscience, s'il est élu (fatalement en intriguant), il oeuvrera sans relâche à la destruction de la société vénézuélienne, de son économie et s'efforcera d'y faire involuer les moeurs !

C'est ainsi, une sorte de cycle, car finalement l'apocalypse de St Jean n'a pas été écrit en vain !


http://fr.sott.net/article/14082-50-verites-sur-Henrique-Capriles-Radonsky-candidat-a-la-presidence-du-Venezuela


Israël: le nouveau gouvernement Netanyahu, pro-colons, prête serment

L'état sioniste a constitué son nouveau gouvernement pro-colonisation.

 

Pauvres Palestiniens et pauvres pays musulmans limitrophes de cet état criminel !

Et pauvres juifs qui serviront de boucliers humains !

 

Israël: le nouveau gouvernement Netanyahu, pro-colons, prête serment

18/3/13 - Mis à jour le 18/3/13 - 13 H 03

 

Le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui s'annonce intransigeant sur la colonisation, va prêter serment lundi devant le Parlement à deux jours de la visite du président américain Barack Obama en Israël.

La cérémonie d'investiture est prévue à 13h00 GMT à la Knesset.

Après 40 jours de tractations fébriles qui ont suivi les élections législatives du 22 janvier, M. Netanyahu a mis la toute dernière main dans la nuit de dimanche à lundi à la composition d'un gouvernement comptant 21 ministres en nommant deux caciques de son parti Likoud (droite).

Youval Steinitz, ex- ministre des Finances, s'est vu octroyer le ministère des Relations internationales, des Affaires stratégiques et du Renseignement.

L'ancien vice-Premier ministre Sylvan Shalom hérite d'un ministère de l'Eau, de l'Energie, du Développement régional et est chargé du désert du Néguev et de la Galilée.

Au total, le cabinet est l'émanation d'une majorité de 68 députés sur 120, composée du Likoud, de son allié Israël Beiteinou, la formation nationaliste de l'ex-ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, de Yesh Atid, rassemblement de défense des classes moyennes dirigé par l'ex-journaliste vedette Yaïr Lapid, du Foyer juif de Naftali Bennett, issu de la mouvance nationaliste religieuse et proche des colons, ainsi que de HaTnuha, mouvement centriste de l'ancienne chef de la diplomatie Tzipi Livni.

En revanche, le gouvernement ne comprend aucun représentant des partis religieux ultra-orthodoxes Shass (sépharade) et Judaïsme unifié de la Torah (ashkenaze).

A la veille de la première visite présidentielle de Barack Obama en Israël et dans les Territoires palestiniens, les représentants du lobby des colons, présents en force dans le gouvernement, ont clairement affiché leurs ambitions.

Religieux "out", colons "in"

"L'ère Ehud Barak (l'ex-ministre de la Défense, modéré sur la colonisation) est finie. Le nouveau gouvernement va renforcer la colonisation en Judée-Samarie, en Galilée (nord) et dans le Néguev (sud)", a prévenu à la radio publique Danny Danon, nouveau vice-ministre de la Défense, qui accusait M. Barak d'entraver la construction en Cisjordanie.

Interrogé sur une éventuelle réaction de la Maison Blanche, M. Danon a minimisé les risques de confrontation: "Les Etats-Unis savent qu'il y a eu des élections en Israël et qu'un gouvernement nationaliste a été constitué. Nous voulons la paix mais si on regarde à droite et à gauche dans la région, on ne peut que constater qu'il n'y a pas de partenaire", a argué Danny Danon.

Lors d'une conférence de presse, Avigdor Lieberman a averti que son parti s'opposerait "catégoriquement" à tout moratoire sur la colonisation.

L'entourage du nouveau patron de la Défense Moshé Yaalon a exclu tout geste envers l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas avant l'arrivée de M. Obama.

L'ex-général Yaalon s'oppose à des libérations de prisonniers palestiniens, à un gel de la construction ou à un transfert du contrôle de certains secteurs de la Cisjordanie à l'Autorité palestinienne, que réclame le président Abbas.

Enfin, le nouveau ministre du Logement, Uri Ariel, numéro deux du Foyer juif, a lui aussi annoncé la couleur: "Il ne peut y avoir qu'un seul Etat entre le fleuve Jourdain et la Méditerranée, c'est Israël. Les Palestiniens ne peuvent aspirer qu'à une "autonomie", a averti ce colon dans une interview au Yediot Aharonot.

Dans l'opposition, la députée de gauche Zehava Galon a dénoncé ce "gouvernement de droite qui va continuer à gaspiller des milliards de shekels dans les colonies".

"La seule différence entre le nouveau gouvernement et le précédent c'est que les +harédim+ (ultra-orthodoxes) sont +out+ et les colons +in+", a-t-elle déploré.

AFP

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Israel-le-nouveau...


Scandaleux ! Israël, Hébron, 20 enfants mineurs arrêtés et détenus par l'armée Israélienne !

Publié le 20 mars 2013


B'Tselem ce matin urgent a contacté un conseiller juridique de l'armée pour la Judée et la Samarie, demandant son intervention d'urgence concernant la détention de nombreux enfants, dont certains aussi jeunes que 8 à 10 ans, arrêtés et détenus par l'armée israélienne à Hébron ce matin.

Israël, Hébron, 20 enfants mineurs arrêtés et détenus par l'armée Israélienne

http://www.youtube.com/watch?v=PDaMlJVcMkA



 

Les Informations préliminaires reçues ce matin indiquent  que les soldats ont  arrêté et détenu plus de vingt mineurs qui se rendaient à l'école.

Une dizaine d'entre eux ont été libérés.

 

La vidéo a été filmée par un activiste international.