Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2012

Quand les sionistes que nous avons au gouvernement décident d'entraîner la France dans le conflit Syrien !

La France est ruinée, des millions de français sont au chômage ou ont été licenciés ces derniers mois, de plus en plus de personnes sont précarisées et vivent dans les rues, à cause de la crise savamment orchestrée par les banksters, le massacre des citoyens continue, mais la France sous la houlette des sionistes s'endette pour aller se mêler de conflit qui ne la regarde pas !

La scénario Libyen se répète, cette fois c'est Laurent Fabius qui engage la France dans un conflit pour le plus grand profit des sionistes.

Les sionistes français sont moins prompts à aller aider Gaza sous les tirs criminels dirigés contre la population par l'état sioniste !

Quelle sera la réaction des russes ? Mystère...

Ils sont surtout en train de préparer soigneusement une attaque en règle de l'Iran, ce qui ne manquera pas de nous entraîner vers la 3ème guerre mondiale, la Russie et la Chine ne lâchant pas leurs intérêts économiques aussi facilement.

 


 

Le Point.fr - Publié le 04/12/2012 à 17:01 - Modifié le 04/12/2012 à 19:59

Les Français se préparent à intervenir en Syrie

Selon nos informations, tout est prêt pour que les forces spéciales mènent des opérations ciblées afin de se saisir des stocks chimiques.(Qu'ils aillent détruire avant tout les stocks de vaccins chez nous qui sont des armes biologiques pour détruire les populations, avant d'aller soi-disant détruire des stocks chimiques hypothétiques en Syrie).

 

Un soldat des forces spéciales françaises, ici en Afghanistan.

Un soldat des forces spéciales françaises, ici en Afghanistan. © Alexander Klein / AFP Par

Discrètement, les Français se préparent à intervenir militairement en Syrie. Selon nos informations, seules les forces spéciales sont concernées à ce stade. Le schéma qui prévaut actuellement consisterait en une intervention française relativement modeste intégrée à celle d'une coalition multinationale. Cette organisation se prépare sur le modèle de celle qui s'était mise en place lors de la guerre contre la Libye de Kadhafi. (Intervention en Lybie qui a coûté à la France la bagatelle de 100 millions d'euros par jour).

 

Celle-ci compterait donc au moins les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, entre autres membres de l'Otan, dont la Turquie sans doute, auxquels seraient associés la Jordanie et peut-être d'autres pays arabes. Il n'est pas question d'une intervention terrestre ou aérienne massive et/ou durable, mais plutôt d'une série de coups de main solidement appuyés par des avions et des hélicoptères, destinés à mettre la main sur le stock d'armes chimiques.  ( Mais oui, c'est cela, nous allons les croire sur parole !)

 

Hantise des dirigeants occidentaux

Les propos du ministère français des Affaires étrangères sont explicites. Selon son porte-parole adjoint Vincent Floreani, "tout emploi de ces armes chimiques par Bachar el-Assad serait inacceptable". Et d'ajouter : "Les dirigeants de Damas doivent savoir que la communauté internationale les observe et ne restera pas sans réaction s'il venait à utiliser ses armes." C'est aussi ce qu'a dit lundi le président américain Barack Obama en déclarant : "Le recours à des armes chimiques est et serait totalement inacceptable." Ces propos millimétrés illustrent les conditions qui déclencheraient une intervention militaire, au cas où le régime se servirait de son arsenal toxique.(Mais oui, et quand ils nous intoxiquent avec leurs vaccins qui sont des armes de destruction massive des populations, qu'ils polluent notre eau, qu'ils polluent notre alimentation avec les OGM et autres produits chimiques toxiques et qu'ils nous vaporisent à longueur d'année avec les chemtrails qui contiennent du Barym qui est cancérigène, ce n'est pas utiliser des armes chimiques contre nous ! ).

 

Cette réaction prendrait la forme de frappes sur des cibles "L" (pour leadership) par des missiles de croisière, concomitantes à une prise de contrôle des stocks chimiques, avant leur sécurisation puis leur transfert. Car la hantise des dirigeants occidentaux ne porte pas seulement sur l'utilisation des armes toxiques par le régime. Ils ne veulent pas non plus que des opposants, notamment djihadistes, puissent mettre la main dessus et s'en servir. D'où la petite phrase du porte-parole, qui ne doit pas être prise à la légère, quand il évoque la volonté internationale de "prévenir toute utilisation de ces armes si la tentation en venait soit au régime soit à d'autres". On note que le Quai d'Orsay ne parle plus là d'utilisation, mais bien de "tentation". Ce qui change beaucoup de choses. (Tu parles, ils ne rêvent que de limiter la population mondiale à 1/3 et tout à coup ils se feraient du souci pour la soi-disant utilisation des armes chimiques par la Syrie ! La jolie propagande que voici ! ).

Une intervention préventive se profile

En réalité, c'est une intervention préventive qui se profile. Est-il réaliste d'imaginer que les grandes capitales laissent Bachar el-Assad agir en utilisant de telles armes, alors qu'elles ont la conviction que le despote s'apprête à le faire ? Non bien sûr... Dans cette hypothèse qui paraît aujourd'hui prendre de l'épaisseur, les forces spéciales des pays constituant une coalition "ad hoc", c'est-à-dire non soumise à l'Otan, lanceraient des raids à partir de la Jordanie et de la Turquie pour se saisir des armes là où elles se trouvent, avant que toute "tentation" de s'en servir ait connu un début de réalisation. ( Et bien sûr comme nous le savons tous, que l'Onu et l'Otan ont toujours oeuvré pour notre bien, il est parfaitement légitime que tous ces criminels participent à ces combats illégitimes) !

 

Les propos publics de Washington indiquent que les dirigeants américains ont pris connaissance par leurs moyens de renseignement - ou ceux de leurs alliés - de la mise en oeuvre de mesures préparatoires à l'utilisation de ces armes. Bientôt suivis par Paris qui n'est pas en retard dans cette affaire, les Américains ont en quelque sorte lancé un ultime avertissement à Bachar el-Assad. Ils ont le doigt sur la gâchette. La préparation d'une opération préventive n'est pas un mystère et, pour ne citer qu'elles, les forces spéciales françaises ont été mises en place discrètement en Jordanie à cette fin. Aussi bien pour participer elles-mêmes à une telle intervention que pour aider leurs homologues jordaniennes. Nous nous en faisions l'écho ici en septembre dernier.

 

Conditions politiques

Quant aux conditions politiques d'une intervention, elles sont à l'appréciation de François Hollande, chef des armées. (Le sioniste de service à l'Elysée). Lors de la conférence des ambassadeurs, le 27 août dernier, il avait clairement indiqué que la France réagirait militairement si le régime de Bachar el-Assad utilisait les armes chimiques : "Je le dis avec la solennité qui convient : nous restons très vigilants avec nos alliés pour prévenir l'emploi d'armes chimiques par le régime, qui serait pour la communauté internationale une cause légitime d'intervention directe."

 

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius enfonçait le clou quelques jours plus tard. Depuis la fin de l'été, les choses ont changé et la constitution d'une coalition représentative dirigée par Ahmad Moaz al-Khatib permettra de déclencher une intervention à sa demande. Bachar el-Assad est prévenu.

 

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/...

05/12/2012

Discours d’Adolf Hitler sur la Palestine

Pour remettre les pendules à l'heure sur Hitlter qui a été accusé d'avoir éliminé 6 millions de juifs pour participer à créer l'état sioniste d'Israël sur les terres de la Palestine.

Le Discours d’Adolf Hitler sur la Palestine

Aujourd’hui les choses n’ont pas changé. Hier c’était l’Angleterre contrôlée par la finance internationale juive qui expulsait les Palestiniens de leur terre. Les Anglais devaient payer leur dette aux Sionistes, suite aux l’accord de Bretton-Woods dont les termes étaient la promesse de précipiter les Etats-Unis dans la 1ère guerre mondiale contre l’Allemagne en échange de la Palestine qui était alors sous domination anglaise. De nos jours, l’Amérique soumise aide les envahisseurs Juifs à voler les dernières terres des Palestiniens.

Le Juif est l’ennemi de toutes les nations. Normal puisqu’il se considère comme le Peuple Élu. La juiverie internationale contrôle l’argent, les merdias et la politique. Mais ce n’est que parce qu’il y a des collabos non juifs que cela est possible. Ne l’oublions pas.

Discours d’Adolf Hitler sur la Palestine

http://www.youtube.com/watch?v=NY34fSIM1ic&feature=pl...

http://penserrendlibre.wordpress.com/2012/11/28/discours-...

CRIF : Richard Prasquier : «Si on interdit la circoncision, les juifs quitteront l'Europe».

C'est de l'humour ou quoi ?

Ah ! Ah ! Ah !

Il ne serait pas en train de confondre Juifs et sionistes par hasard ?


Vous avez compris la grosse menace qui pèse sur nous !

La grosse punition pour les européens !


"Ou ils continuent à pratiquer la circoncision et l'abatage rituel des animaux ou les Juifs se cassent chez eux !"


Chiche on les prend au mot !


On fait interdire la circoncision et l'abattage rituel des animaux en Europe et ils se cassent chez eux !


Les prochains vols pour l'état sioniste, c'est quand ?


Vous remarquerez dans l'article que quand il s'agit de plaider sa cause, le CRIF, n'hésite pas à utiliser et à être solidaire des musulmans.

Mais que lorsqu'il s'agit d'avoir donné à la Palestine le statut d'observateur à l'ONU, là, il ne connaît plus les musulmans.

Vous remarquerez sur le site du CRIF que la première chose que l'on vous demande, d'entrée de jeu, c'est de l'argent !

Communiqué du CRIF du 29 novembre 2012 après l'admission de l'ONU comme État observateur
 

Voici ce que pense de la circoncision un Juif, le Dr Roger Polacco de Ménasce  dans le livre que vous pourrez télécharger par ce lien, intitulé : Vérité et Synthèse : LA FIN DES IMPOSTURES CE QUE DES JUIFS IMPORTANTS ONT AFFIRMÉ AU SUJET DES JUIFS CE QUE DES GOYIM CÉLÈBRES ONT CONFIRMÉ qui est très édifiant dans l'ensemble de son contenu.

Docteur de l’université de Paris
(Thèse de morpho-psycho-endocrinologie)
Officier du mérite et du dévouement français
Au titre de la médecine naturelle
Ancien participant à l’enseignement naturothérapique

Faculté de médecine Paris XIII

vendredi 29 avril 2011

pour Mr Nathanson

Mon Cher Monsieur,

Si vous voulez avoir des précisions à mon égard, il suffit de me le demander car je suis accessible.

J’ai en effet 87 ans. J’utilise mon matronyme pour écrire : Polacco de Ménasce.

Ma mère est une de Ménasce d’Alexandrie qui possédait une grosse fortune jusqu’au début du siècle dernier. Il reste encore à Alexandrie le palais de Ménasce, une statue de
Ménasce d’un oncle, le lycée de Ménasce,et un hôpital de Ménasce.


Mon seul but, à travers le dédale des exactions juives de ces 4000 ans, est de sortir Israël de son martyre d’expulsions et de pogroms : depuis quatre mille ans les Juifs sont persécutés de partout et expulsés et cela dans toute l’antiquité comme au cours de tout le Christianisme (voir « l’antisémitisme » de Bernard Lazare, qui décrit géographiquement cette méga-tragédie connue de l’Histoire).

J’ai étudié l’endocrinologie de synthèse et soutenu en Sorbonne un doctorat pour enseigner à la médecine qui l’ignore, l’antériorité fonctionnelle du système hormonal sur le système nerveux qui ne joue qu’un rôle effacé dans des activités complexes. ( le dandysme, hyperthyroïdie physiologique,1971 Paris IV) .

Je suis parfaitement certain que le drame du martyre, a pour origine une opération hormonale mal comprise : la circoncision au 8ième jour, premier jour de la première puberté. Ses exactions comme son martyre, ont pour origine une opération hormonale mal comprise : la circoncision au 8ième jour, premier jour de la première puberté qui dure 21 jours. Cette opération donne des pouvoirs spéculatifs gigantesques mais au détriment du sens moral – pas de la moralité familiale- et de l’esprit de synthèse.

La loi Fabius Gayssot par exemple, est la preuve par 9 de l’imposture car on n’a pas besoin d’une loi totalitaire (d’ailleurs anticonstitutionnelle !) pour fournir une seule preuve de l’holocauste. Au procès de la Degesh, les ingénieurs PDG fabricants du cyclon B ont établi sans ambiguïté que le gazage par cet insecticide était radicalement impossible. Tout le monde peut connaître les minutes de ce procès et l’existence de deux gaz allemands mortels qui ne furent jamais utilisés !!

Il faut donc supprimer radicalement cette circoncision à la première puberté pour obtenir une guérison totale des enfants qui vont naître d’un milieu juif.
Les Khazards convertis à la religion juive, au 7ième siècle, ont par la circoncision, la mentalité des Juifs d’origine. Ce sont eux surtout qui règnent aux USA


Tel est un des sujets fondamentaux de mes écrits que je désire discrets car ces données ne sont ni pour la stupidité goy ni pour le fanatisme juif.

Si vous désirez en savoir plus rien ne vous empêche de me contacter. Il n’est rien qui ne résiste à un dialogue ouvert et intelligent. Ceci pour un temps limité car le poids de mes ans va bientôt m’envoyer dans un monde meilleur car celui des goys abrutis m’est aussi insupportable que les exactions monstrueuses et les mensonges de mes congénères.

Bien cordialement

 

Et un autre article à télécharger intitulé : Histoire occultée des faux hébreux : les Khazars.


Richard Prasquier : «Si on interdit la circoncision, les juifs quitteront l’Europe»

 
 

“Si la circoncision venait à être interdite en Europe, cela signifierait la fin d’une présence religieuse juive en Europe. Que l’on soit juif orthodoxe ou pas, toute atteinte à cette pratique religieuse signifiera que les juifs feront leurs valises et quitteront l’Europe”, a déclaré Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) lors d’un séminaire sur la liberté religieuse en Europe organisé jeudi 29 novembre 2012 au Parlement européen à Bruxelles.  

Pour M.Prasquier les religions subissent aujourd’hui des attaques inattendues qui mettent en cause certaines de leurs pratiques, citant aussi l’abattage ritual des animaux. 

“De ce point de vue l’Islam et le judaïsme qui ont beaucoup de pratiques communes sont mises en cause de façon analogue”, a ajouté M.Prasquier qui participait à un séminaire sur la liberté de religion, le racisme et l’antisémitisme en Europe, en compagnie de l’imam de Drancy, Hassen Chalgoumi. 

“Il faut que l’arsenal législatif de chacun des pays en Europe autorise l’abattage rituel pour des raisons religieuses, sinon il faut en tirer les conclusions et ells sont extrêmement graves en ce qui concerne la possibilité de preserver une diversité religieuse à l’intérieur de notre continent”, a-t-il ajouté, mentionnant la récente decision de la cour constitutionnelle de Pologne qui a statué qu’il n’y a aucun accord légal permettant cet abattage dans le pays en réponse à une demande de groupes de défense des animaux.

"Il faut savoir résister à ceux qui veulent entraîner un véritable combat contre des pratiques religieuses qui sont absolument indispensables", a souligné le president du CRIF qui a toutefois admis les critiques "légitimes" faites à certains aspects d'une religion quelle qu'elle soit "à condition qu'elles soient honnêtes et qu'elles ne blessent pas les gens qui la pratiquent".

Il a aussi mis en garde contre l’émergence de mouvements populistes dans certains pays européens "qui portent en eux des germes de rejet et de xénophobie."

“ Il faut être extrêmement vigilant vis-à-vis de ces mouvements même quand ils paraissent anodins.Je crois que la crise venant c’est un danger auxquel nous devons tous être extrêmement sensibles. Les anciens demons de l’Europe n’ont malheureusement pas encore disparus”, a-t-il dit lors du séminaire organisé par l’Association juive européenne (EJA).

Dans son intervention, Hassen Chalghoumi, qui a pris récemment l’initiative inédite d’emmener 17 imams français en Israël et dans les territories palestiniens, a souligné qu’en France, où vit la plus grande communauté musulmane d’Europe, "tous les Musulmans ne sont pas des Mohamed Merah".

Dénonçant l’importation du conflit du Moyen-Orient en France, l’imam de Drancy a appelé à "exporter l’amitié qui existe en France entre Juifs et Musulmans" et invitant les communautés à emprunter la "voie du dialogue et de l’espoir".

"Le conflit est politique et non religieux", a-t-il ajouté, insistant sur le fait qu’une minorité de jeunes musulmans sont fanatisés par des groupes intégristes et par des sites internet de haine et de propagande "qui sont influencés par l’étranger, notamment l’Iran et le Qatar". 

"On recrute beaucoup en Europe parce qu’il y a des jeunes naïfs qui sont récupérés". "La haine est récupérée par des fanatiques, on banalise l’antisémitisme et la Shoah". 

Pour lui, la liberté de culte est tout aussi importante. "Mais les lois interdisant les pratiques religieuses en Europe, comme l’abattage rituel,  sont récupérées par des fanatiques".

"L’Europe doit au contraire se battre contre l’ingérence extérieure et favoriser la liberté religieuse pour tous ses citoyens", a-t-il dit, plaidant pour un "véritable islam européen".

http://fr.ejpress.org/article/nouvelles/europe_centrale_et_orientale/46737

 

04/12/2012

L'ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

L'article diffusé par la presse française, tronqué de toutes les précisions données dans notre article précédent: ICI

On censure la vérité, bien sûr comme d'habitude.

 

L'ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

Créé le 04-12-2012 à 09h10 - Mis à jour à 09h50

NATIONS UNIES (Sipa-AP) -- L'Assemblée générale de l'ONU a approuvé à une large majorité une résolution appelant Israël à ouvrir rapidement ses installations nucléaires pour qu'elles soient inspectées.

La résolution, approuvée lundi par 174 voix pour, six contre et six abstentions, appelle l'Etat hébreu à adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) "sans délai" et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Iles Marshall, la Micronésie et Palau ont voté "non".

Les résolutions adoptées par l'Assemblée générale de l'ONU, qui compte 193 membres, ne sont pas légalement contraignantes, mais elles reflètent l'opinion internationale et ont un poids moral et politique.

Israël a toujours refusé de rejoindre le TNP, tout comme l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, trois Etats possédant des armes nucléaires.

pyr/AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121204.FAP7534/l-onu-appelle-israel-a-ouvrir-ses-installations-nucleaires-aux-inspections.html

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Et ben ! Le monde change enfin ! Il était temps !

 

Pour suivre ce qui s'est passé ces derniers jours avant la dernière décision prise par l'ONU contre Israël.

Après le vote de l'ONU d'accepter la Palestine en qualité de membre observateur, l'état sioniste n'a pas manqué d'organiser de nouvelles représailles à l'encontre de la Palestine en bloquant des fonds destinés à l'autorité palestinienne et en poursuivant sa colonisation.

 

Ce qui veut dire en clair que l'Etat sioniste s'octroie tous les droits et continue à violer en toute impunité, les règles du droit international.

Ci-dessous, la Palestine qui se réjouit d'avoir obtenu son statut d'observateur à l'ONU.

"Vous êtes plus forts que cette occupation", dit Mahmoud Abbas à Ramallah
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/02/vous-etes-plus-forts-que-cette-occupation-dit-abbas-a-ramallah_1798909_3218.html

En représailles au vote de l'ONU, Israël bloque le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'autorité palestinienne

Israël bloque le transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu'il bloquait le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne à la suite de l'octroi à la Palestine du statut d'Etat observateur auprès de l'ONU.

Et non content de bloquer des fonds destinés à la Palestine, l'état sioniste relance la colonisation après le vote de l'ONU.

 

  Israël relance la colonisation après le vote de l'ONU sur la Palestine après le vote à l'ONU

  L'extension des colonies israéliennes condamnée à Paris, Londres et Washington

  Le Hamas accuse Israël d'avoir violé la trêve à Gaza

 

Cessons donc de nous bercer d'illusions avec la supposée volonté pour l'état sioniste criminel de vouloir la paix avec la Palestine et les autres pays musulmans.

 

Cet état sioniste criminel, ne veut que la guerre qu'il n'aura de cesse de poursuivre jusqu'à ce qu'il ce soit tout accaparé dans la région.

 

L'état Sioniste ne recherche donc pas la paix, mais la GUERRE PERMANENTE.

 

La France et la Grande-Bretagne menacent de retirer leur ambassadeur d'Israël suite à la poursuite de la construction de 3000 nouvelles habitations sur une vaste portion de territoire palestinien, ce qui risque d'envenimer le conflit israélo-palestinien. 

http://www.thenewstribe.com/2012/12/03/france-britain-lik...


Traduction Google

L'ONU appelle Israël à adhérer au programme de non-prolifération et à ouvrir son programme nucléaire à l'inspection.

Par Associated Press , Mise à jour: Mardi, Décembre 4, 07h32

NATIONS UNIES - L'Assemblée générale des Nations Unies a massivement approuvé une résolution demandant à Israël d'ouvrir rapidement son programme nucléaire à l'inspection et pour la sauvegarde d'une conférence de haut niveau visant à interdire les armes nucléaires au Moyen-Orient qui a été tout simplement annulée.

Tous les pays arabes et l'Iran avait prévu d'assister à la conférence à la mi-Décembre à Helsinki, en Finlande, mais les États-Unis ont annoncé le 23 novembre qu'elle n'aurait pas lieu, en citant des troubles politiques dans la région et l’attitude de défi de l'Iran sur la non-prolifération. L'Iran et certains pays arabes ont rétorqué que la véritable raison de l'annulation était le refus d'Israël d'y assister.

La résolution, approuvée lundi par un vote de 174-6 avec 6 abstentions, appelle Israël à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire «sans plus tarder» et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Ceux qui ont voté «non» étaient Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Îles Marshall, la Micronésie et Palau.

Les résolutions adoptées par l'Assemblée  par 193 membres ne sont pas juridiquement contraignantes mais elles reflètent l'opinion internationale et ont un poids moral et politique.

Israël refuse de confirmer ou de nier qu'elle a des bombes nucléaires et est largement soupçonné d'avoir un arsenal nucléaire. Il a refusé d'adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire, ou TNP, ainsi que trois États dotés d'armes nucléaires - l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord.

La proposition arabe pour créer une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient, était celle de faire pression sur Israël pour qu’il renonce à son arsenal non déclaré de peut-être 80 ogives nucléaires, proposition avait déjà été approuvée lors d'une conférence du TNP en 1995, mais il n’y a  jamais été donné suite. En 2010, les 189 parties au traité de 1970 ont appelé à la convocation d'une conférence en 2012 sur la création d'une zone exempte d'ADM au Moyen-Orient.

La résolution, qui a été approuvée par le comité de désarmement de l'assemblée avant que la conférence n’ait été annulée, a noté la décision de «satisfaisante».

Mais Israël a longtemps dit qu'il devait y avoir d'abord un accord de paix au Proche-Orient avant la création d'une zone sans armes de destruction massive au Moyen-Orient. Les pays musulmans de la région affirment qu’Israël détient un arsenal nucléaire non déclaré ce qui représente la plus grande menace pour la paix dans la région.

Le gouvernement israélien n'a fait aucun commentaire sur le vote de lundi Assemblée générale.

La semaine dernière, l'Assemblée générale a accordé à l’autorité Palestinienne la qualité d’observateur non-membre, de l’ONU, souscrivant à un Etat palestinien indépendant en Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.

Juste avant le vote de lundi, un diplomate iranien, Khodadad Seifi a dit à l'assemblée «la vérité est que le régime israélien est le seul parti qui a rejeté les conditions pour une conférence." Il a appelé à "une forte pression sur ce régime pour l’obliger à participer à la conférence sans conditions préalables. "

Un diplomate israélien, Isi Yanouka a déclaré que son pays a toujours souligné le danger de prolifération nucléaire au Moyen-Orient, et qu’il fallait isoler l'Iran et la Syrie.

"Tous ces cas remettent en cause la sécurité d'Israël et jettent une ombre à l'idée de se lancer dans un processus de sécurité régionale significative», a-t-il dit.

"Le fait que les auteurs incluent une résolution anti-israélienne se référant à la conférence de 2012 prouve surtout la mauvaise intention des Etats arabes à l'égard de cette conférence", a déclaré Yanouka.

Le diplomate Syrien, Abdallah Hallak a dit à l'assemblée que son gouvernement était en colère que la conférence n'allait pas avoir lieu en raison de «la fantaisie d'un seul parti, un parti d'ogives nucléaires."

"Nous appelons la communauté internationale à faire pression sur Israël pour qu'il accepte le TNP, de se débarrasser de son arsenal et de ses systèmes de livraison, afin de permettre la paix et la stabilité dans notre région», a-t-il dit.

Les principaux sponsors de la conférence sont les Etats-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne. Le ministre britannique des Affaires étrangères Alistair Burt a déclaré que la conférence était reportée, pas annulée.

Alors que les États-Unis ont voté contre la résolution, ils ont voté en faveur de deux paragraphes et questions qui leur ont été posées par votes séparés. Soutenir l'observance à la fois universelle au TNP, et nous appelons les pays qui ne sont pas parties à le ratifier "au plus tôt."  Les seuls votes «non» à ces paragraphes étaient ceux d'Israël et de l'Inde.

http://www.washingtonpost.com/world/middle_east/un-calls-...

 

 

Petite banniere 400x50

 

12:10 Publié dans Iran, Syrie, Israël - Palestine, ONU, Palestine, Gaza, Sionisme, Oligarchie, LDJ | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!