Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2013

Banksters : Les 50 plus gros détenteurs de la dette française qui s'enrichissent sur le dos du Peuple !

Vous remarquerez que Guillaume SARKÖZY, le frère de l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA est l'un des détenteurs de la dette française avec son Groupe, Malakoff Médéric France.

Cherchez derrière quelles autres sociétés se planquent les autres frères de l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA et le Group Rothschild qui n'est bien sûr pas noté dans la liste des détenteurs de la dette Française.


Ils ont donc tout intérêt à cumuler la dette Française et à nous laisser dans l'Europe pour s'enrichir et nous ruiner.


Les 50 plus gros détenteurs de dette française
 

Voici une liste des 50 plus gros détenteurs de dette souveraine française ( 2011 ) , selon les données Thomson Reuters eMAXX.

Fotolia_25631578_XS

Cette liste ne comprend pas les institutions comme les banques centrales, qui n'’ont pas à signaler leur portefeuille aux régulateurs.

Société Pays
1 AXA Investment Managers Paris France
2 Allianz Global Investors France SA France
3 MMA Finance France
4 CM-CIC Asset Management France
5 BNP Paribas Asset Management SAS France
6 CNP Assurances France
7 Amundi France
8 Covéa Finance SAS France
9 Matmut France
10 AEGON Investment Management B.V. Pays-Bas
11 Fideuram Asset Management Irlande
12 Pioneer Investment Management Irlande
13 Groupama Asset Management France
14 Pacific Investment Management Co. Etats-Unis
15 Suravenir France
16 Natixis Assurances France
17 Swiss Life (France) France
18 MAAF France
19 Natixis Asset Management France
20 Eurizon Capital SA Luxembourg
21 UBS Global Asset Management Suisse
22 Standard Life Investments Ltd Royaume-Uni
23 MACSF France
24 Lyxor Asset Management France
25 Crédit Suisse Asset Management Suisse
26 State Street Global Advisors UK Ltd Royaume-Uni
27 Monceau Assurances France
28 BNP Paribas Investment Partners Royaume-Uni
29 Union Investment Privatfonds GmbH Allemagne
30 BlackRock Global Investors Royaume-Uni
31 Malakoff Médéric France ( frère de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa )
32 Dexia Asset Management Belgium SA Belgique
33 Scottish Widows Investment Royaume-Uni

Partnership
34 La Banque Postale Asset Management France
35 ING Investment Management B.V. Pays-Bas
36 ING Investment Management Belgium Belgique
37 Kokusai Asset Management Co Ltd Japon
38 Pioneer Investments Austria GmbH Autriche
39 MACIF Gestion France
40 ERSTE-SPARINVEST Autriche
41 Deka Investment GmbH Allemagne
42 Vanguard Group Inc, The Etats-Unis
43 DWS Investment GmbH Allemagne
44 La Française des Placements France

Investissements
45 Legal & General Asset Management France
46 Insight Investment Management Royaume-Uni

47 Halbis Capital Management (France) France
48 KBC Asset Management SA (Luxembourg) Luxembourg
49 JPMorgan Asset Management (UK) Ltd Royaume-Uni
50 BNP Paribas Luxembourg SA Luxembourg

(Leigh Thomas, Jean-Baptiste Vey pour le service français)

Source : Reuters

http://actuwiki.fr/speculation/17236

Documentaire : « L'oligarchie et le sionisme » ("Oligarchy and Zionism"). Sortie en France le 22 mai 201 3.

Le monde se réveillerait-il enfin à l'escroquerie du Nouvel Odre Mondial et de ceux appelés "sionistes-reptiliens" qui n'ont rien à voir avec les Juifs et le Judaïsme ?

 

29 mars 2013 par clap36 et http://www.clap36.net/
 

« L'oligarchie et le sionisme » ("Oligarchy and Zionism").

(Version internationale : sous-titres français ou anglais à activer dans la vidéo) (International version : english or french subtitles applyable in the video)
 
 Le « Nouvel Ordre Mondial » est-il un projet récent comme nous le relatent les médias mainstreams, ou s'’inspire-t-il de visées beaucoup plus anciennes ?

Quels sont notamment ses liens avec le sionisme et les restaurationistes chrétiens dès le XVIIème siècle, qui expliquent pour beaucoup l’'osmose actuelle entre Israël et les Etats-Unis ?

Trailer « L'oligarchie et le sionisme » ("Oligarchy and Zionism")

Réalisation/direction : Béatrice Pignède

Participants : Gilad Atzmon, Thierry Meyssan, Alain Soral, Jacob Cohen, Javad Shamagdari, Manuel Galliana, Samba Diagne, Rabbi Weiss, Rabbi Cohen, Dany Schechter, Claudio Moffa, Yahya Barakat, Webster Tarpley, Rachid Ben Aissa, Bernard Henri Lévy, Shlomo Sand, Miko Peled, Jacques Attali, Wesley Clark, Jonathan Shapira, Emmanuel Valls, Eric Raoult, Barack Obama, Zbigniew Brzezinski.

Production : Clap36, 2013 Distribution : Documentary & Experimental Film Center

Trailer «L'oligarchie et le sionisme» ("Oligarchy and Zionism")
1- La supercherie tribale
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

Un film de Béatrice Pignède
Genre(s) : Documentaire
Année de production : 2013
Durée : 95 minutes
Sortie en France : 22 mai 2013
Production : Clap36, 2013
Distribution : Documentary & Experimental Film Center (DEFC)
Contact :
contact@clap36.net

Site :www.clap36.net

 


02/04/2013

Le député belge, Laurent LOUIS dénonce le fascisme de l'Union européenne

Comme il a 1000 fois raison !

Sortons de la prison de l'Euro et de l'Europe et disons-le haut et fort sur le net et partout !


Publiée le 4 mars 2013

Au sortir de la seconde guerre mondiale, on nous a vendu le projet séduisant de l'Union européenne, cette Europe qui devait constuire une solidarité entre ses Etats membres pour constituer un gage de paix. Des dizaines d'années plus tard, l'Union européenne est devenue un outil d'asservissement des peuples.

Les coups d'Etat déguisés se succèdent. Des trolls sont financés pour corriger les euro-sceptiques sur le net.

Nos Etats ont perdu leur souveraineté nationale et nos peuples sont en train de verser dans la pauvreté.

Les grands gagnants ?

Les marchés financiers, les lobbys et les puissants de ce monde. Merci à "Adolf Benito Joseph" Van Rompuy et ses sbires !


Le député belge, Laurent LOUIS dénonce le fascisme de l'Union européenne

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-hukbCN9oCo


Jacques Attali veut mettre fin à la démocratie !

Le sioniste de service qui parle au nom de la Voix de ses Maîtres !

Nous rigolons juste pour le choix du titre ! 

On ne peut pas nous enlever ce que nous n'avons déjà plus !

Y'aurait-il encore quelque mouton en France, en Europe et dans le monde qui pourrait croire que nous vivons en démocratie lorsqu'elle a été confisquée aux peuples en plaçant les pions des Illuminati-sionistes-reptiliens à la tête des institutions, des banques, des merdias, de l'Europe et autres escroqueries du genre ?

Avez-vous déjà voté pour eux !

Cela fait belle lurette que nous vivons sous dictature étasunienne et sioniste.Est-ce un hasard de plus si l'ONU a décidé d'instaurer le 7 avril 2013 la journée mondiale du sioniste, ICI ? Est-ce encore pour nous placer placer d'autres sionistes à la tête d'autres institutions et finir par nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial ?

Nous vous laissons découvrir la merveille pour nous emprisonner complètement !

Faut-il renoncer à la démocratie ?

 Cet homme est une vermine, et c'est bien lui qui discrètement dirige la France depuis 3 décénnies maintenant. Le grand spécialiste des Labyrinthes (et donc des civilisations anciennes) estime que les démocraties sont devenues inutiles. (WS)

1.04.2013, 14:34, heure de Moscou

Alexandre Latsa, Rédaction en ligne

   
       

Faut-il renoncer à la démocratie ?

 
 
Photo: AFP

Je crois que certains lecteurs, en voyant ce titre, vont cliquer sur le lien tout en se demandant si Alexandre Latsa est brusquement devenu fou, ou en pensant que la suite va enfin dévoiler le fond de sa pensée. Mais non, pas d'inquiétude, l'idée n'est pas de moi.

« Faut-il supprimer la démocratie » est une citation du « sage et démocrate » Jacques Attali. Celui-ci a en effet le 18 mars dernier signé un article absolument incroyable où il pose la question de l’opportunité de songer à appuyer, aider et compléter les structures et institutions démocratiques afin de pérenniser leur efficacité.

Jacques Attali prend l’exemple de l’élection verticale et à vie du pape, puis de l'élection de la nouvelle présidence chinoise pour 10 ans, en remarquant que les deux fonctionnent selon le principe du parti unique, en portant au pouvoir quelqu'un du sérail sans consulter le peuple. Ensuite, il constate les échecs du système démocratique italien incapable de permettre l’émergence d’un gouvernement stable après les élections législatives du mois dernier. L’Italie serait d’après lui l’exemple type de l’échec du fonctionnement des systèmes démocratiques, le politique étant contraint de sacrifier l’avenir à long terme du pays (en aggravant la situation économique) pour assurer sa réélection.

Serait-il tombé sous le charme des partis uniques parce que la démocratie montre ses limites?

Pas du tout, il propose une troisième voie. Construire (en parallèle des institutions démocratiques) de nouvelles assemblées consultatives, composées de gens choisis, qui nommeraient des responsables à des niveaux plus élevés, ces derniers constitueraient une assemblée consultative nationale, en charge de conseiller les pouvoirs démocratiques. Ces assemblées seraient toujours selon lui destinées à équilibrer des pouvoirs politiques qui seraient mieux en mesure d’exécuter leur mission: la gestion de la « cité ».

Il ajoute qu'il y a urgence à ce que des gens (des « sages » n’en doutons pas NDLR) prennent le relai des politiques élus car les risques seraient réels puisque « les multiples fondamentalismes sont présents et ils rodent autour du lit de la démocratie ». Il conclut: « Si on veut sauver l’essentiel de la démocratie, c’est à de telles audaces qu’il faut commencer à réfléchir ».

Il faut peut-être lire entre les lignes et traduire: Nous (l’oligarchie) allons devoir un peu plus confisquer la démocratie et permettre à des gens mieux « choisis » de diriger nos pays.

Utopie? Usine à gaz avec de nouvelles assemblées commissions et comités divers salariés par les états démocratiques ? Il faut prendre très au sérieux les « audaces » proposées par Jacques Attali, parce qu'il existe déjà des comités qui pensent et décident à la place des élus du monde occidental.

Le 29 mars 2013, le président de Goldman Sachs a confirmé que le problème principal de l’UE était non pas Chypre (ou un pays comme la Grèce dans lequel le peuple est simplement en train de mourir NRDL) mais l’Italie d’aujourd’hui avec le facteur Grillo. Le troublant italien, sorte de Coluche politique, empêcherait en effet l’honnête establishment financier international d’achever sa prise de contrôle des états en faillite. Un processus qui comme on peut le voir ici est pourtant bien entamé et démontre, s’il le fallait, que c'est un comité d'anciens employés de la banque Goldman Sachs qui a pris les commandes des centres de décision du monde de la finance en Europe. Est-ce la meilleure des solutions pour l’Europe? Le pauvre Beppe Grillo avait même eu droit au début de ce mois à un billet corrosif à son égard sur le blog de notre « sage » dans lequel il était montré du doigt comme un danger pour l’avenir de l’Europe.

Etonnante similarité de point de vue, non?

Il y a pourtant, en dehors de la troisième voie proposée par Jacques Attali, une autre solution que la confiscation des élections par des « sages », au cœur de social démocraties dont les élites appartiennent à des corporations financières étrangères, et dont les politiciens sacrifient leurs peuples et leurs pays au nom de futiles réélections.

Dans des pays comme par exemple la Chine de Jintao et Jinping, la Russie de Poutine, la Turquie d’Erdogan ou le Venezuela de Chavez, des élites « d’un autre genre » jouissent majoritairement du soutien de leurs peuples pour accomplir la mission qui est la leur: faire de leurs pays des états puissants et souverains, capables de résister tant aux déstabilisations financières que militaires tout en poursuivant et assurant leur développement économique.

La solution en Europe n’est sans doute pas la confiscation d’une démocratie déjà en phase terminale, mais sans doute plutôt de procéder démocratiquement à un changement radical d’élites, afin de sortir d’un système d’exploitation qui ne fonctionne manifestement plus et de pouvoir enfin rendre aux peuples d’Europe ce qui leur a été confisqué : le pouvoir de décider de leur propre destin. T

http://french.ruvr.ru/2013_04_01/Faut-il-renoncer-a-la-democratie/

http://www.wikistrike.com/article-jacques-attali-veut-mettre-fin-a-la-democratie-et-reponse-exclusive-d-alexandre-latsa-116727458.html

01/04/2013

L'ONU décrète le 7 avril 'Journée internationale du Juif'. Le Nouvel Ordre Mondial avance à grands pas !

Comme vous l'aurez compris le juste titre de l'aticle aurait eté celui de dire clairement : 

L'ONU décrète le 7 avril 'Journée internationale du Sioniste'

Les sionistes font tout pour faire monter la haïne mondiale contre les juifs dont ils se servent comme boucliers humains  pour faire avancer leurs plans diaboliques.

Réjouissez-vous, vous aurez sans doute un jour férié de plus !

Et la reconnaissance et le droit à vivre en Paix pour tous les autres peuples du monde, on en fait quoi ?

A quand aussi, la journée internationale pour le Palestinien ?

Grâce à l'ONU qui est déjà le Gouvernement Mondial qui impose sa dictature à 193 pays du monde et dont le projet est celui de déplacer son siège en Israël pour instaurer officiellement leur Nouvel Ordre Mondial, vous avez une preuve de plus que celui-ci avance à grands pas !

L'art de faire passer une minorité de 13 millions de personnes avant près de 8 milliards d'âmes, qui comme vous l'aurez compris ont besoin des sionistes pour avoir une cervelle, pour s'informer, réfléchir et créer par elles-mêmes !

Nous sommes donc tous des ignorants !

Bon, c'est sans compter sur les efforts faits par les Anonymous pour isoler Israël d'Internet, le 7 avril 2013.
 

Le 7 avril 2013 : Par solidarité avec les Palestiniens les hackers d'Anonymus menacent «d'effacer Israël d'Internet»par l'opération #opIsrael

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/03/28/le-7-avril-2013-par-solidarite-avec-les-palestiniens-les-hac.html
 
 
Reconnaissance
L'ONU décrète le 7 avril 'Journée internationale du Juif'
Rubrique: Politique & Société

A l’occasion d’une rencontre à New York avec le Président du Congrès juif mondial, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a décrété que le 7 avril serait la date officielle de la « Journée internationale du Juif ».

« Cette journée internationale doit être l’occasion de nous remémorer l’immense contribution des Juifs à l’Humanité », a déclaré Ban Ki-Moon en présence de Ron Lauder, président du Congrès juif mondial.

Cette décision s’inscrit évidemment dans le cadre de la lutte contre l’antisémitisme. Mais pas seulement. Les objectifs du Millénaire déterminés à New York en 2000 par 193 Etats membres de l’ONU contenaient un chapitre consacré à l’épanouissement des Juifs à travers le monde. Cette exigence était présentée comme un facteur déterminant de la capacité des Etats membres de l’ONU à atteindre tous les objectifs du Millénaire. (NDR : Y compris de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial !)

Toutes les études réalisées sur le sujet ont démontré qu’il ne saurait y avoir de stratégie de développement efficace dans laquelle les Juifs ne jouent pas un rôle central. Lorsqu’ils sont pleinement mis à contribution, les résultats se font immédiatement sentir : les sociétés se portent mieux, les revenus, l’épargne et le réinvestissement augmentent. Et ce qui est vrai dans chaque pays où vivent des Juifs l’est également des continents et, à terme, de la planète entière.

Il est donc prévu de renforcer le soutien aux écoles, centres communautaires et mouvements de jeunesse juifs. De cette manière, on pourra promouvoir l’éducation juive à travers le monde qui sera ensuite dispensée dans les écoles et les universités de chaque Etat membre. A cet égard, il est prévu de classer l’hébreu, le yiddish et le ladino au rang du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

« Il n’y a pas de temps à perdre », s’est exclamé Ban Ki-Moon. « Ce n’est qu’en investissant dans l’éducation juive que nous pouvons espérer parvenir à concrétiser les objectifs du Millénaire. Quand les choses vont bien pour les Juifs, c’est toute la société qui en tire profit, et les jeunes générations pourront prendre un meilleur départ dans la vie. En cette Journée internationale du Juif, nous devons redoubler d’efforts et agir énergiquement, forts de cette conviction ».

Quels que soient les véritables avantages pour l’Humanité toute entière à promouvoir le judaïsme, la culture et l’éducation juives, le fait le plus important demeure qu’à travers cette initiative inédite, les Juifs pourront envisager leur avenir dans la sérénité.

En guise de conclusion, Ban Ki-Moon a rappelé que « ce qui est un progrès pour les Juifs est un progrès pour tous ». Et d’ajouter : « Lors de cette première édition de la Journée internationale du Juif, engageons-nous de nouveau à démontrer la vérité de cette affirmation. Veillons à ce que les 13 millions de Juifs à travers le monde occupent encore et toujours la place qui leur revient dans le développement de notre planète ».

http://www.cclj.be/article/3/4272