Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2014

Dîner du CRIF : Cukierman: la lutte contre l'antisémitisme et l'antisionisme doit être une "cause nationale"

Mais bien sûr, acceptons et rendons-nous tous les complices de tous les crimes commis par l’Etat sioniste d’Israël en Palestine, dans le monde et en Europe notamment par le biais de tous ses lobbys dont celui de l’Union Européenne largement influencée par le Parlement Juif Européen.

L'Effarante Inauguration d'un Parlement JUIF Européen !

http://www.youtube.com/watch?v=-Hfz97iqzgA


Quelqu’un peut-il nous dire ce que je viens faire un Parlement Juif Européen à l’UE et qui statue dans les locaux de l’Union Européenne ?

Enfin bref ! Fermons-la sur tous les crimes commis contre les peuples innocents dans l’objectif de les laisser nous coloniser, nous détruire, nous ruiner et nous instaurer le Nouvel Ordre Mondial tant désiré par leurs élites promotrices : Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes.

Cukierman: la lutte contre l'antisémitisme et l'antisionisme doit être une "cause nationale"

Par AFP, publié le 05/03/2014 à 10:32, mis à jour à 10:44

Paris - Antisémitisme à l'extrême droite, antisionisme à l'extrême gauche: le président du Crif Roger Cukierman a appelé mardi soir François Hollande à mobiliser la France contre ces deux fléaux en en faisant "une cause nationale".

Cukierman: la lutte contre l'antisémitisme et l'antisionisme doit être une "cause nationale"

Le président du Crif Roger Cukierman (à d) et le président français François Hollande, à Paris le 4 mars 2014

afp.com/Michel Euler

"Il faut attaquer très tôt la propagation de la haine", a expliqué Roger Cukierman lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France. "On ne naît pas antisémite, on le devient, par bêtise, par ignorance, ou par préjugé.

"Faites-en une cause nationale !", a-t-il imploré François Hollande, en appelant à un rassemblement, le 19 mars à Paris, pour commémorer les assassinats perpétrés il y a deux ans à Toulouse par Mohamed Merah contre six personnes, dont trois enfants juifs. 

S'exprimant devant le chef de l'Etat et 800 personnalités, M. Cukierman a tenu un discours sombre, témoignant de son inquiétude à l'égard de l'atmosphère d'intolérance régnant dans le pays. 

Parmi les invités au Pavillon d'Armenonville à Paris, -qui comptaient ministres, sénateurs, députés, ambassadeurs, maires du Grand Paris, responsables religieux-, le président du Crif a accueilli Michel Antangana, Français d'origine camerounaise récemment libéré après 18 ans d'internement au Cameroun. 

"J'aurais aimé évoquer le dicton +Heureux comme un juif en France+, a déclaré M. Cukierman (...) Je dois malheureusement recourir à l'humour juif, souvent grinçant. Qu'est-ce qu'un antisémite ' +C'est quelqu'un qui déteste les Juifs plus que nécessaire+". 

"La bête immonde est, hélas, bien présente, aujourd'hui, en France", a déploré le président du Crif, que la chute du nombre d'actes antisémites, en baisse de 31% en 2013 selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), n'a guère rassuré. 

- "Risque d'être agressé" - 

"Je pense avec tristesse, avec inquiétude, avec angoisse, aux ignobles slogans lancés par quelques milliers d'individus parmi les manifestants du dimanche 26 janvier à Paris. Ils hurlaient: +Juifs dehors, la France n'est pas à toi!+". 

Pour M. Cukierman, qui a rappelé son passé d'enfant caché et celui de sa famille, "gazée et brûlée par Hitler et ses complices", "A Paris, dans le métro, porter une kippa, c'est prendre le risque d'être agressé". 

Il a évoqué la progression spectaculaire du Front national avec "sa cohorte d'antisémites, de vichystes et de négationnistes réfugiés derrière sa dirigeante, attentive à ne pas commettre d'impair". 

Mais il a également dénoncé, à l'extrême-gauche, "l'antisionisme, nouvel habit de l'antisémitisme. Car s'il n'y est pas convenable d'être antisémite, il est élégant de fustiger l'Etat d'Israël". 

A cet égard, le président du Crif s'est étonné que les appels au boycottage en France ciblent un seul des 200 pays de l'ONU. "Je peux vous citer 50 pays dont les frontières sont contestées par leurs voisins en Afrique, au Moyen-Orient, ou sur l'immense continent asiatique". 

"Concernant Israël", a-t-il poursuivi, "des positions extrémistes sont parfois attribuées au CRIF. A tort (...) Nous avons pour objectif que l'Etat d'Israël vive en paix aux côtés d'un Etat de Palestine. Nous souhaitons qu'Israël, où 20 % de la population pratique la langue française, soit enfin admis dans l'Organisation de la Francophonie financée par le contribuable français". 

M. Cukierman a également "suggéré que la France se démarque du reste du monde et reconnaisse Jérusalem comme la capitale d'Israël". 

Par http://static.lexpress.fr/imgstat/article/icons/fpa.png

 

http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/cukierman-l...

 

UKRAINE/RUSSIE : Quand deux sionistes patentés, Fabius et BHL reconnaissent avoir participé au coup monté co ntre l'Ukraine et Poutine

Quand deux sionistes patentés, agents des USA, du Mossad et de l’Etat sioniste d’Israël, se permettent pour Fabius d’avouer avoir préparé le coup monté contre le Président Ianoukovitch et le Peuple Ukrainien avec l’aide de l’Allemagne et de la Pologne, et que pour l’autre BHL qui se permet publiquement (et on se demande à quel titre, il intervient pour la France) de clamer que : « Nous pouvons user contre Poutine des mêmes méthodes que contre Ianoukovitch », nous n’avons plus aucun doute sur l’origine du coup monté par les sionistes contre le président Ukrainien, Poutine et la Russie. Tout le reste n’est que magistrale comédie et propagande contre Poutine et la Russie !

A noter en surplus que le Président Ianoukovitch qui a été la victime du coup d’Etat organisé par La France (Fabius), l’UE, l’Allemagne et la Pologne, refusait ainsi que son peuple de faire adhérer l’Ukraine à l’OTAN, voir l’article : ICI, ce qui n’a pas plu aux fascistes qui souhaitent s’accaparer le monde et déstabiliser par la même occasion, après l’Afrique, le Venezuela, et les pays arabes, la Russie et la Chine dans un esprit de conquête et d’instauration du Nouvel Ordre Mondial par les Illuminati-Sionistes !

Quelques preuves du complot, ci-dessous :

Opposition "derrière" les snipers de Kiev: l'Estonie confirme l'entretien

Un enregistrement pirate sur l'Ukraine met les USA dans l'embarras

Emeutes de Kiev en Ukraine : Nouvelle vidéo complète, censurée par tous les médias pro-européens (vidéo)

Voir aussi : Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Et comme par hasard comme nous savons que la Russie est opposée au bouclier Antimissile US à ses frontières que se passe-t-il ?  Ils préparent la guerre contre la Russie à ses portes avec la complicité de la Pologne et financent les groupuscules néo-nazis en  Ukraine , avec notre argent bien sûr pour le plus grand plaisir et profit des lobbies financiers mondiaux  !

Les USA élargiront leur coopération militaire avec la Pologne et les pays Baltes

Pologne: la base antimissile US sera déployée à temps (Pentagone)

Dossier: Bouclier antimissile américain en Europe

Pays baltes: le Pentagone accroît le nombre de ses chasseurs

Ukraine: l'UE prête à débourser 11 mds EUR d'aide

Les USA prêts à financer la sortie de l'Ukraine de la crise

Mais qui est derrière l'UE ?

Le Parlement Juif Européen et le financier Soros partie prenante au Parlement Juif Européen !

Éric Zemmour sur l’Ukraine, George Soros et BHL

Dimanche 2 mars 2014

Ukraine : Laurent Fabius avoue le coup d'Etat monté avec l'Allemagne et la Pologne

Ukraine : Laurent Fabius avoue le coup d'Etat monté avec l'Allemagne et la Pologne

 

Laurent-Fabius-avoue-850x434.jpg

 

Laurent Fabius avoue (25-02-2014) qu’il a fourni les élément avec l’Allemagne, la Pologne et l’UE pour un véritable coup d’Etat contre le président Ianoukovitch et sa majorité parlementaire. A noter que Fabius n’ose même plus prononcé le nom du président ukrainien berné qui est pourtant celui qui a signé l’accord du 21-02-2014 soutenu par l’UE avec une opposition qui savait qu’elle ne le respecterait pas.

UKRAINE Laurent Fabius avoue le coup d'Etat monté avec l'Allemagne et la Pologne

http://www.youtube.com/watch?v=8FV2sh6Tyes     

 

BHL menace Poutine : « Nous pouvons user contre Poutine des mêmes méthodes que contre Ianoukovitch »

04/03/2014 – VIDÉO - Bernard-Henri Lévy (BHL), surnommé « petit télégraphiste de l’empire », a pris une nouvelle fois la parole dimanche 2 mars 2014 sur la place Maidan de Kiev (Ukraine), épicentre de la crise politique qui secoue le pays depuis des mois. « Et si les Européens n’avaient qu’une fraction du courage que vous avez eu ici sur le Maidan. Vous n’avez pas peur, et les Européens auraient peur ? Vous vous êtes dressés devant Poutine, et nous nous coucherions devant Poutine ? Cela n’est pas concevable », a lancé l’homme à la chemise blanche.

http://www.youtube.com/watch?v=a19e7KkSMnY


Pour aller plus loin

Jonathan Steele du Guardian de Londres : Kerry et l’OTAN doivent se calmer

jonathon-steele


Jonathan Steele du Guardian de Londres : Kerry et l’OTAN doivent se calmer


Le chroniqueur Jonathan Steele du Guardian de Londres a écrit un article dénonçant sans ambiguïté l’administration Obama et l’OTAN pour avoir provoqué une crise totalement artificielle sur la question de l’Ukraine. Sa suggestion, telle que formulée dans le titre de son article, est : « John Kerry et l’OTAN doivent se calmer et reculer. » Extrait :

L’empressement de Kerry pour punir la Russie, ainsi que la décision de l’OTAN de répondre à l’appel de Kiev en tenant une réunion des ambassadeurs des Etats membres à Bruxelles aujourd’hui, ont été des erreurs. L’Ukraine n’est pas membre de l’alliance : par conséquent aucune des obligations de défense commune n’entre en jeu ici. L’OTAN devrait se retenir d’intervenir en Ukraine, tant par les mots que par les actes. Le fait qu’elle insiste pour s’engager révèle le véritable sujet tabou : sous la crise en Crimée et la résistance intense des Russes à tout changement potentiel se trouvent l’ambition mal dissimulée de l’OTAN de poursuivre sa politique expansionniste des deux dernières décennies, dans ce qu’elle avait l’habitude d’appeler l’ « espace post-soviétique »…

Depuis l’indépendance, tous les sondages en Ukraine ont montré que la majorité des citoyens était opposée à l’adhésion de leur pays à l’OTAN : et pourtant les élites qui se sont succédées au pouvoir jusqu’en 2010, et qui sont maintenant de retour aux affaires, ont ignoré la volonté populaire. Séduites par les largesses de l’OTAN et par le sentiment d’appartenir à un club high-tech global, elles ont pris part aux exercices militaires conjoints et ont même envoyé des troupes en Irak et en Afghanistan. »

Steele ajoute que malgré tout ce qui a pu être dit du président élu Viktor Ianoukovitch, il « était le premier président à s’opposer à l’adhésion à l’OTAN dans sa campagne électorale, et a ensuite persuadé le Parlement de faire du non-alignement la pierre de touche de la stratégie du pays en matière de sécurité, suivant l’exemple de la Finlande, de l’Irlande et de la Suède.

Mais, écrit-il, l’OTAN a refusé d’accepter cela, et « Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire-général de l’effort pour la construction de l’empire [l’OTAN], a déclaré à la Conférence sur la sécurité de Munich [en février de cette année] : ’’l’Ukraine doit avoir la liberté de choisir sa propre voie sans pression de l’extérieur.’’ L’implication était claire : si ce n’était pas que pour ces bêtes russes, l’Ukraine serait des nôtres. »

Steele appelle ensuite à une désescalade de la part de l’Occident et demande que l’Ukraine rétablisse immédiatement la Loi sur les langues officielles, dont le Russe à l’Est du pays, et « s’attache fermement à empêcher que des groupes armés de nationalistes anti-russes menacent les immeubles publics dans cette région ».

Il conclut :

La majorité russophone dans la région est autant en colère à l’égard de la corruption des élites, du chômage et des inégalités économiques que les Ukrainiens de l’Ouest. Mais elle se sent assiégée et provoquée, son héritage culturel se trouvant menacé. Les seuls responsables en mesure de répondre à ces préoccupations ne sont pas à Washington, à Bruxelles ou à Moscou, mais uniquement à Kiev.

http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article...

De la CIA aux néo-nazis, la face cachée de la crise Ukrainienne

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/de-la-ci...

UKRAINE. La fin de l’arnaque nommée ONU, et son Conseil de sécurité caduque

http://allainjules.com/2014/03/01/ukraine-la-fin-de-larna...

Nouvel Ordre Mondial : Le Coup d’État Américano-Sioniste en Ukraine et comment ça pourrait dégénérer

http://www.nouvelordremondial.cc/2014/03/02/nouvel-ordre-mondial-le-coup-detat-americano-sioniste-en-ukraine-et-comment-ca-pourrait-degenerer/

 

 

 

 

 

 

 

A Paris contre le #Coupd'Etat en #Ukraine

Pour ouvrir les yeux sur la propagande perfusée par les merdias aux ordres et sur le réel objectif visé par les USA/Israël, la France et l'UE.

Après l'affaire et les persécutions étatisées et diligentées contre Dieudonnée, la propagande sioniste perfusées par les organes de propagande sioniste contre Poutine et la Russie. Et de préférence les nazis attaquent l'Ukraine en plein Jeux Olympiques à Sotchi en Russie.

Vincent #Peillon, sioniste, ministre du #Gender - in F&D n°371 de février 2014

Durée : 23min 22sec | Postée : Il y a 3 semaines | Chaîne : Faits & Documents

Faits & Documents est une lettre bimensuelle de 12 pages, rédigée par Emmanuel Ratier, qui traite essentiellement de l’actualité politique et culturelle française et internationale.

Dans chaque numéro :

  • L’homme de la quinzaine : le portrait « décapant » d’une personnalité agissant dans l’ombre ou à découvert, avec de nombreux détails inédits. C'est le sujet qui sera repris dans ces vidéos "Faits & Documents".

  • La vie politique : une série d’échos inédits et exclusifs sur l’Élysée, le Parlement, le gouvernement, les partis, les hommes politiques. Et aussi les nominations, le parlement européen, les votes significatifs, coup de griffe et coup de chapeau, les damnés de la terre, la gauche caviar, « affaires » et scandales, les financiers qui mènent le monde.

  • Le document : c’est-à-dire la reproduction, avec un commentaire, d’un texte confidentiel, comme une invitation maçonnique adressée à un responsable politique, une circulaire administrative autorisant la polygamie pour les étrangers, etc.

  • Le dossier : une enquête détaillée sur un sujet spécifique, le plus souvent français. Par exemple, le Réseau Voltaire, les activistes de Ras l’Front, le congrès du B’naï B’rith, le point sur la loi scélérate Fabius-Gayssot.

  • Dans le secret de lobbies : les organisations religieuses et « communautaires », les groupes mondialistes et pro-imigrés, les sociétés secrètes, la franc-maçonnerie, etc.

  • À l’étranger : des informations méconnues portant sur le nationalisme à travers le monde et sur des sujets internationaux pouvant vous intéresser directement.

  • Kiosque : une rubrique culturelle sélective. Les livres intéressants à paraître ou venant de sortir en général dans de petites maisons d’édition ou étrangères. Un agenda pour les expositions, les colloques et conférences de qualité. Internet.

  • Information et désinformation : la vie interne des journaux, des télévisions, des journalistes. Les manipulations de l’information. Une revue des revues (les articles les plus intéressants parus ici ou là, en général dans la petite presse nationaliste, dans la presse spécialisée ou à l’étranger). Les désinformations de la quinzaine, etc.

  • Politiquement incorrect : cette rubrique humoristique et détendue parle des « perles » de la quinzaine et des sujets habituellement passés sous silence.

http://www.prorussia.tv/Vincent-Peillon-ministre-du-Gender-in-F-D-n-371-de-fevrier-2014_v758.html

 

 

12/02/2014

Lettre d’un fonctionnaire de l’Éducation nationale à Alain Soral

Tout est dit ! Le réveil sera brutal pour certains ! La colonisation et l'occupation de la France par les sionistes perdurent depuis la soi-disant révolution dite française qui n'aura été qu'un complot organisé à l'encontre du Roi Louis XVI au profit de la Franc-Maçonnerie, secte inventée par le Roi Salomon et que les apatrides ont transportée sur le territoire Français et partout dans le monde.

Lettre d’un fonctionnaire de l’Éducation nationale

Destinataire : E&R

J’ai mis pas mal de temps à me décider à vous écrire, mais je sens, non pas confusément mais au plus profond de moi et de mes convictions, que nous arrivons à un tournant dont je ne sais si nous parviendrons, peuple de France, à le négocier.

J’assure la gestion financière et matérielle d’un collège public depuis plusieurs années. Je suis dans cette contradiction fondamentale des fonctionnaires nationalistes, patriotes, de servir un État dans lequel on ne croit plus. Je ne crois pas me tromper en disant que nombre de fonctionnaires ressentent cet immense malaise d’être obligés de continuer à travailler pour l’entité sioniste qui nous sert de gouvernement. Nous ne pouvons faire autrement ; comme chacun, nous sommes pris dans nos contraintes matérielles, qui rendent pour le moment impossible l’alignement de nos convictions et de ce qui nous permet de subvenir aux besoins de nos familles.

Pour autant, en particulier dans mon établissement, les pièces se mettent à bouger, et les masques tombent. L’affaire Dieudonné a donné lieu à des séances de cours d’éducation civique plutôt contestables, où était reprise la doxa officielle médiatique et politicienne concernant l’humoriste honni. Mon syndicat a repris, dans son mot de bonne année, la phraséologie officielle : antisémite, nauséabond, j’en passe et des meilleures. Autant dire que personnellement, grand fan de Dieudo, je me suis senti très mal au milieu d’un environnement hostile. J’en viens à désespérer de la capacité des enseignants à se sortir des schémas classiques de la gauche-synonyme-de-progrès, à s’éduquer autrement qu’en lisant le Nouvel Obs ou en regardant la télévision.

J’ai parlé avec mon chef d’établissement du malaise que je ressentais lorsque j’ai su que l’affaire Dieudonné servait de support à un cours d’éducation civique, compte tenu de la fraîcheur de l’évènement, de son caractère polémique, et de l’orientation particulièrement partiale du cours qui obligeait l’élève à mentir pour donner des réponses conformes à ce qu’attend l’enseignant convaincu que Dieudo est un antisémite et que la quenelle est effectivement, à bien y regarder, un salut nazi. En somme, je suis sorti de la réserve qui sied à tout fonctionnaire, car j’estimais qu’un enseignement qui force les élèves à donner des réponses mensongères est par essence un enseignement dangereux. La réaction de ce chef d’établissement a été mesurée, mais teintée d’influence Canal+... Bref.

Heureusement, si la quasi-totalité des enseignants de mon établissement sont apparemment des causes perdues, l’espoir renaît avec ce que l’on appelle le petit personnel, mes plus proches collaborateurs : agents d’entretien, de restauration, secrétaires... Eux ont commencé à se rééduquer. C’est douloureux, c’est difficile, car comme chacun qui découvre l’arnaque de la démocratie actuelle, la réalité du pouvoir et par qui il s’exerce, la « pression irrésistible » (pour citer Douglas Reed) qui pèse sur le pays, on tombe de haut. Il faut dire que suivant E&R depuis 2008, j’ai mis le paquet et fait l’éloge du présent site, conseillé certains livres, recommandé des vidéos... Une agent m’avouait il y a trois jours que ces révélations, ce décrassage en règle de sa vision du monde l’avait totalement bouleversée, et que parfois, chez elle, cela la dépassait tellement qu’elle en pleurait. Tous, je dis bien tous, ont cessé de regarder les informations et les jeux télévisés ; ils me disent qu’ils ne voient plus rien de la même façon. Ils se jettent sur Internet chez eux pour s’informer. C’est une sacrée victoire, car quand la graine est semée, il n’y a plus de retour en arrière possible.

Nous comprenons, ensemble, l’importance du combat éminemment mystique qui se déroule sous nos yeux. Comme dirait Pierre Hillard, c’est le combat de l’Église contre le Temple. Certains de mes collaborateurs se sont replongés dans le Nouveau Testament. Revenir à la source de ce texte essentiel, qui dépeint Jésus comme un combattant (en tant que catholique pratiquant, c’est ainsi que je le vois) est absolument nécessaire et vital.

Ma collaboratrice est musulmane. Nous avons des discussions absolument passionnantes sur la foi, et sur la nécessité de mettre cette foi au service de l’insoumission. Difficile à croire, me direz-vous, étant donné notre qualité de fonctionnaires... Certes, mais à notre échelle, nous essayons, par petites touches, de ne plus tout accepter. Autant dire, par exemple, que les fascicules pédagogiques sur le Mémorial de la Shoah ne parviennent jamais jusqu’aux élèves... Ils se perdent inexplicablement dans l’établissement. J’attends avec impatience tous les types de documents qui vont atteindre le collège concernant la théorie du genre... il va y avoir du sabotage en règle.

Pour terminer, un peu bêtement, sur une note pessimiste, ceux, dans mon milieu professionnel, qui ont accepté de prendre conscience de l’intolérable main-mise d’Israël sur la France et nos institutions, du chaos mondial que provoque le sionisme, en conçoivent une colère sourde, d’où peut émerger le pire ; je me dis que le spectre de la guerre civile plane sur ce pays, et ce serait un grand malheur si elle venait à éclater. Mais si tel est le cas, que jamais ne soit jeté l’anathème sur ceux qui ont osé rester debout plutôt que se soumettre : Alain Soral, Dieudo, Farida Belghoul... Ne jamais oublier qui a provoqué le chaos en première instance.

Je prie le Seigneur d’accorder sa protection et sa bienveillance aux dissidents, croyants, non-croyants, quel que soit leur culte ; j’aimerais pouvoir faire plus, mais c’est avec tout l’amour pour mon pays et pour ceux qui le chérissent que j’adresse ces prières. Nous arrivons maintenant au temps des révélations et des choix. Que Dieu nous garde tous.

E. G.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Courrier-des-lecteurs-23334.html