Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2014

Le dollar bientôt détrôné par le rouble et le yuan?

Pour qui sonne le glas ? Les US et ses alliés sionistes !

Les guerres déclenchées tous azimuts par les nazis/Illuminati/Sionistes, rapportent la preuve de leur économie moribonde et de leur endettement colossal qu'ils essaient de combler en relançant le business de la guerre tout en endettant les USA et les pays contre lesquels ils entrent en guerre ! Les grands gagnants dans l'affaire ce sont toujours les BANSKSTERS qui financent les deux parties en guerre pour s'enrichir sur le dos des innocents, victimes de leurs guerres génocidaires couvertes sous le vocable de guerres humanitaires !

Ils l'ont voulu, ils l'ont eu le revers de bâton ! Et en prime ils craignent l'armement Russo/Chinois !

 
Le dollar bientôt détrôné par le rouble et le yuan?
20:00 24/09/2014
Par Nikolaï Malichevski, RIA Novosti

Moscou est Pékin font savoir à Washington que son statut de "superpuissance numéro un" arrive à son terme. La "transaction gazière du siècle" entre la Russie et la Chine et l'éventuel passage au rouble et au yuan comme monnaies de réserve sont des attaques écrasantes contre les Etats-Unis, déjà noyés dans leur dette extérieure démesurée.

Le 20 septembre, le Washington Times annonçait que l'amitié entre la Russie et la Chine était bien pire pour les USA que la Guerre froide et représentait une menace à la sécurité nationale des Etats-Unis, à cause de la coopération active de Moscou et de Pékin dans "pratiquement tous les domaines possibles". Le journal n'a toutefois souligné que l'aspect militaro-politique: la préparation par les Russes et les Chinois d'une arme "capable de contrer les principaux avantages du matériel militaire américain".

Les journalistes ont toutefois laissé entre parenthèses un autre aspect bien plus substantiel pour Washington, dans le domaine financier et économique. Passer sous silence un tel fait signifie que les USA ont vraiment peur de la réaction de l'alliance Moscou-Pékin face aux sanctions antirusses "à cause de l'Ukraine". Les raisons sont plus que suffisantes car après tout, ces démarches pourraient enterrer le dollar.

La Russie et la Chine ont affiché leur position commune sur l'Ukraine début mars déjà.
A l'époque, Pékin avait promis de soutenir Moscou par son veto en cas de décision antirusse au Conseil de sécurité des Nations unies. Les autorités chinoises ont également exigé, à la Cour d'arbitrage internationale de Londres, que Kiev rembourse sa dette de 3 milliards de dollars; et l'état-major de l'armée chinoise a appelé le gouvernement ukrainien à stopper l'opération punitive contre la population civile.

L'an dernier, les échanges commerciaux de la Chine ont dépassé 4 000 milliards de dollars, soit plus que ceux des USA. En février 2014, au moment du coup d'Etat en Ukraine, elle a vendu pour plus de 48 milliards d'obligations américaines à court terme. Les analystes financiers occidentaux prédisent qu'en 2015, 30% du commerce chinois devrait passer aux opérations en yuans, se débarrassant ainsi du dollar. Les experts occidentaux ont noté que jusqu'en 2013, un tel reflux des investissements des USA, ne s'était pratiquement jamais produit.

Pour éviter une vente hystérique des obligations du gouvernement américain, ce qui entraînerait la hausse des taux d'intérêt, du coût de financement de la dette des USA et conduirait à l'effondrement de leur marché des titres, la Réserve fédérale américaine (Fed) a dû rapidement prendre des risques et racheter secrètement – par la Belgique – des obligations.

La gravité de la situation du dollar est confirmée par les analystes de la banque HSBC, qui rapportent qu'en 2014 les compagnies mondiales ont subitement augmenté leur recours au yuan pour leurs transactions commerciales. Sachant que 22% de ces compagnies sont déjà passées à la monnaie chinoise et que la "locomotive économique" de l'UE, l'Allemagne, mais aussi Hong Kong et les USA sont devenus ses utilisateurs les plus actifs. Comme l'écrit le Wall Street Journal, rien que l'an dernier les transactions en yuans réalisées par les compagnies américaines ont quadruplé. La réunion spéciale du gouvernement russe présidée par le vice-premier ministre Igor Chouvalov en avril 2014 a également préoccupé les maîtres du dollar: il y était question d'une solution pour renoncer au dollar dans les opérations d'exportations.

Mi-mai, on annonçait que l'Iran et la Chine étaient prêts à renoncer au dollar dans leurs transactions bilatérales. Le 22 mai, le président de Gazprom neft Alexandre Dioukov a déclaré que ses sous-traitants étaient prêts à abandonner le dollar au profit du rouble, du yuan et de l'euro. Le 16 juillet, le Pakistan a refusé d'échanger ses réserves de change contre des billets de banque américains en annonçant au monde entier que le dollar représentait une menace à la sécurité nationale. Le 25 juin la Chine a annoncé la création de la Banque asiatique pour l'investissement dans l'infrastructure comme une alternative à la Banque mondiale et à la Banque asiatique de développement, jugeant ces dernières "trop dépendantes des USA". Plus de 20 pays ont immédiatement témoigné de l'intérêt pour cette initiative, y compris au Moyen-Orient. Le 9 septembre, les banques centrales d'Argentine et de Chine ont initié l'abandon des opérations en dollars dans leurs échanges commerciaux.

Par ailleurs, le président chinois Xi Jinping a suggéré de créer une nouvelle structure de sécurité en Eurasie avec la participation des puissances régionales, de la Russie et de l'Iran -mais sans les USA – lors de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie à Shanghaï, en présence du président russe et des dirigeants d'Asie centrale. L'appel de Pékin a été entendu par Téhéran qui a officiellement annoncé son intention de fournir son gaz en Europe sans faire concurrence à la Russie. Il a également été entendu par Moscou, qui a organisé avec la Chine des exercices navals en mer de Chine orientale.

Début septembre la presse asiatique et occidentale constatait pratiquement à l'unanimité que la Russie et la Chine créaient un contrepoids face à l'Otan, une alliance militaro-politique sans rivale dans le monde. Quelques jours plus tard, on apprenait que ce n'étaient pas de simples métaphores journalistiques: à l'issue du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Douchanbé en septembre a été annoncée la création d'une structure commune de lutte contre le terrorisme, le trafic de stupéfiants et d'autres menaces à la sécurité nationale par les membres de l'OCS. Il s'agit de constituer, sous un commandement commun, des contingents interarmées et d'utiliser conjointement toutes les ressources étatiques contre un ennemi commun.

Les Etats-Unis cherchent par tous les moyens à empêcher le rapprochement de Moscou et Pékin. Après la signature de la "transaction du siècle" russo-chinoise le camp de l'opposition, les "séparatistes sibériens" et les représentations diplomatiques américaines se sont soudainement activés à Moscou, en Sibérie et dans l'Oural. Plusieurs attentats se sont produits en mai dans le Xinjiang, faisant des dizaines de victimes. En parallèle, Washington a accéléré la création de "l'axe du mal" antichinois en Asie-Pacifique: les Etats-Unis considèrent le Japon, l'Australie, Singapour, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines et le Viêt Nam comme leurs partenaires stratégiques dans la région.

Tout en essayant de créer une "Otan asiatique", Washington cherche à imposer l'idée d'une "Otan économique" euro-atlantique – un pacte commercial transatlantique qui devrait soumettre les marchés européen, puis eurasiatique et asiatique aux Américains. Si le premier projet vise la Chine et ses ambitions en Asie-Pacifique, le second est dirigé contre la Russie et l'intégration eurasiatique.

Aujourd'hui, Washington ne cache plus qu'il mène une guerre économique contre la Russie. "Notre objectif initial était d'isoler la Russie et la forcer à payer un prix économique pour ses actions en Ukraine", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche Josh Earnest sur la chute du taux de change du rouble. Cependant, selon les experts américains, Barack Obama n'a pas choisi le meilleur moment pour ouvrir les hostilités avec la Russie. Le fait est que les sanctions antirusses enterrent toute perspective de soutien de la position américaine par Moscou au Conseil de sécurité des Nations unies, notamment sur la question moyen-orientale existentielle pour Washington.

De plus, comme l'a déploré le membre de la Chambre des représentants du congrès américain Walter Johns, les Etats-Unis n'ont plus la capacité de maintenir l'ordre mondial car "nous sommes un pays débiteur, nous ne pouvons pas rembourser sans relever le plafond de la dette publique et nous ne pouvons tout simplement plus dicter à d'autres pays ce qu'ils doivent faire".

Il se pourrait que dans un avenir prévisible on demande à Washington de rembourser ses dettes en roubles ou en yuans.

http://fr.ria.ru/discussion/20140924/202520055.html

 

20/09/2014

Domination du Système Bancaire - Pillage Monétaire Mondiale par les Illuminati/Banksters !

 

https://www.youtube.com/watch?v=YXRK9ahfOq8

La lignée de sang des Illuminati, 13 grandes familles de sorciers/sionistes/reptiliens- Les élites de la Franc-Maçonnerie

Ils contrôlent le monde et les guerres depuis toujours.


Citation de la vidéo "Si vous êtes une personne normale et en bonne santé, et que vous deviez participer à un rituel Illuminati, probablement que vous deviendriez fou".

Fritz Springmeier, écrivain et thérapeute spécialisé des techniques de programmation mentale Mk-Ultra/Monarch (voir ma vidéo "Techniques de programmations mentales"), est l'auteur de "La Lignée des Illuminati". Il explique exactement qui ils sont, connaissant bien le sujet pour être venu en aide à des personnes tombées sous leur esclavage.

Ils sont la continuation des religions mystérieuses. Il doivent passer leur pouvoir occulte d'une génération à l'autre, en tentant d'avoir des membres de sang pur. Ils programment les membres de leur propre famille au travers de rituels sataniques comportant des sacrifices de sang. Ils se considèrent comme des dieux depuis l'antiquité. Qui se fait appeler le Peuple Elu ?


On apprend que certaines églises ont été construites sur des autels dédiés aux cultes sataniques des druides. Ils sont liés aux chevaliers templiers, ont mené Hitler au pouvoir, et ont contrôlé toutes les guerres jusqu'à aujourd'hui.  Les Illuminati sont les élites de la Franc-maçonnerie/sioniste et les deux sont indissociables.

https://www.youtube.com/watch?v=RKjf5i1BDF0

 

 
Les 13 lignées sataniques

https://www.youtube.com/watch?v=1cd--hxDJHE

Planète choc - Un reportage sur les illuminati/sionistes/reptiliens

 https://www.youtube.com/watch?v=o9rw9R26qLI

 

 

 

La Fin des Illuminati - Le Réveil Pacifique Mondial - Documentaire complet - Français

Toujours les mêmes aux commandes !

La Fin des Illuminati - Le Réveil Pacifique Mondial
Documentaire complet - Français

https://www.youtube.com/watch?v=phOrpX1hw28

Film Similaire plus complet

https://www.youtube.com/watch?v=tiCXx18ks98

 

07/09/2014

Vatican : Shimon Peres demande au pape de prendre la tête d'une "ONU des religions" ! Le Nouvel Ordre Mondial est en route avec pour base idéologique l'Unique religion Mondiale !

Quand les criminels/sionistes/reptiliens confirment le projet d'instauration du Nouvel Ordre Mondial sous nos yeux !

Est-ce un hasard que ce soit le Pape Noir des Jésuites/Lucifériens, le commandant en chef de guerre des Jésuites qui ait été choisi par Shimon Peres pour devenir le Chef de toutes les religions mondiales ?

C'est bon, le Nouvel Ordre Mondial est en marche avec pour base idéologique l'instauration préalable de "l'Unique Religion Mondiale" !

Sauf que le projet d'instaurer l'Unique religion Mondiale n'est pas un projet spirituel ni religieux mais un projet militaro/politique/stratégique des Sionistes/Reptiliens avant d'instaurer leur Grand Israël et leur NOM !

L'invention des religions et la soi-disant division entre toutes les religions n'est qu'un leurre puisqu'elles prennent toutes leurs bases et sources dans la Torah qui a été retouchée par les Lévites pour en faire l'ancien testament ! Le Vatican ou la religion catholique n'étant que les gardiens dans la Bible (ancien testament) des écrits dits hébraïques retouchés maintes et maintes fois au fil des siècles !

Malgré leur apparente division, les religions ne sont que des instruments militaro/politiques, des armées soi-disant religieuses pour orchestrer les guerres de religions, d'invasion et de colonisation au profit de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !

Les armées politico/religieuses n'auront été créées que pour diviser l'humanité, la couper de ses véritables sources cosmiques et Divines, afin de la soumettre au dictat/militaro-politique des religieux !

Faut le faire quand même d'embrasser l'un des plus grands criminels sionistes !

Vous aurez compris que les "terroristes qui tuent au nom de la foi" sont les Palestiniens qui luttent pour conserver leurs terres, se libérer de l'occupation sioniste/reptilienne qui perdure depuis 67 ans !

Israël n'est pas un projet religieux mais un projet politico/militaro/stratégique placé volontairement par les Rothchilds au milieu de pays arabes pour aller se les accaparer et créer leur Grand Israël, et qui se sert des Juifs orthodoxes comme de boucliers humains pour atteindre tous leurs objectifs !

Les Juifs commencent à comprendre apparemment et ils fuient les colonies des sionistes !


Shimon Peres demande au pape de prendre la tête d'une "ONU des religions"

Le plan est en marche ! Le faux prophète va bientôt pouvoir siéger à Jérusalem afin d'introniser l'Antéchrist.

Reçu ce jeudi 4 septembre en audience privée par le Saint-Père, l'ancien président israélien a suggéré au pontife de prendre la tête d'une "Organisation des religions unies", "meilleure manière de s'opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi".


Et si le pape François était le premier Secrétaire de l'"ONU des religions" ? C'est en tout cas l'idée que défend Shimon Peres. Idée qu'il a expliquée lors d'une interview accordée à l'hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana.


"Aujourd'hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte la religion", a souligné l'ex-président israélien, "nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu". Pour faire face à tout cela, il existe déjà une institution, les Nations Unies, mais c'est une "institution politique", ajoute-t-il, "qui n'a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu'engendre la religion".


D'où l'idée d'une "ONU des religions" présidée par le pape François. "Peut-être pour la première fois dans l'histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses", a déclaré Shimon Peres, "je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté".

Une proposition suivie avec "attention"


Le pontife n'a évidemment pris aucun engagement personnel quant à la proposition de Shimon Peres, mais a dit l'accueillir "avec attention et intérêt". C'est en tout cas ce qu'a révélé le Père Federico Lombardi lors d'une conférence de presse. "Il y a des dicastères du saint-Siège dévolus à cette activité, ceux pour le dialogue interreligieux et de Justice et Paix", a répondu le pape François à Shimon Peres, "les cardinaux Tauran et Turkson suivront avec attention cette proposition".

Le 8 juin dernier, le Saint-Père avait invité Shimon Peres et Mahmoud Abbas au Vatican pour une prière historique et symbolique pour la paix, en présence également du patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée.


http://radionotredame.net/2014/international/creer-une-onu-des-religions-la-proposition-de-shimon-peres-au-pape-francois-29927/

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/09/shimon-peres-demande-au-pape-de-prendre.html