Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

L'armée syrienne a libéré 5 villes à Hama, grâce au soutien de l'aviation russe

Et 5 villes de plus libérées !

N’oubliez pas de regarder la vidéo sous l’article.

Incinération des mercenaires assurée par les frappes russes et un tapis de bombes !

L'armée syrienne a libéré 5 villes à Hama, grâce au soutien de l'aviation russe

18:15 11.10.2015 (mis à jour 18:52 11.10.2015)

L'armée syrienne a libéré 5 villes à Hama

L'armée syrienne a libéré encore cinq localités dans la province de Hama. Cela a été rendu possible grâce au soutien de l'armée russe, selon le commandant de l'opération syrien Ibraghime S.

"L'offensive de l'armée syrienne a débuté après les frappes de l'aviation russe, suite à quoi des dizaines de terroristes ont trouvé la mort et les autres ont fui", a-t-il déclaré aux journalistes.

Selon lui, l'armée syrienne s'approche des frontières de la province d'Idleb, dans le nord du pays, qui reste toujours contrôlée par les djihadistes.

Samedi dernier, l'armée syrienne a également libéré la ville d'Achtan, située à 40 vers le nord-ouest de la ville de Hama, capitale de la province, ainsi que d'autres localités.

Les combattants qui luttent contre l'armée syrienne dans cette région font partie de l'organisation Front Al-Nosra, qui représente Al-Qaïda en Syrie

.

La puissance de la super-arme russe a frappé la tête de l'EI
en incinérant les terroristes


 

 

Frappes russes en Syrie sur ISIS, Daesh panique (vidéo)

Vidéo trouvée sur le net.

 

RUSSIA ATTACKS ISIS IN SYRIA- launches airstrikes. Daesh in Panic


 

 

Irak: découverte des équipements américains dans la raffinerie de Baïji

Facile, on met ses mercenaires en place pour terroriser le peuple, pour occuper l'armée et les dirigeants en place, et on exploite le pétrole que l'on exporte vers les USA et Israël qui deviennent du coup deux pays exportateurs de pétrole !

Irak: découverte des équipements américains dans la raffinerie de Baïji

Oct 10, 2015 10:33 UTC

IRIB- Les forces de l’armée et les unités populaires irakiennes ont poursuivi le processus de nettoyage des zones septentrionales de la ville de Baïji où ils ont découvert une quantité d’équipements américains dans des localités sous contrôle des terroristes.

Simultanément au nettoyage zone par zone de la raffinerie de Baïji et la débandade des terroristes de Daesh, les forces de l’armée et les unités populaires volontaires (Al-Hached al-Chaabi) ont découvert et confisqué une quantité importante d’équipements et de munitions, largués pour les terroristes de Daech, par les avions de combats et les hélicoptères de la coalition arabo-occidentale, menée par les Etats-Unis.


Selon ce rapport, depuis plus d’un an, l’administration américaine prétend que son objectif dans la création de la coalition arabo-occidentale était de viser les positions de Daech, mais au cours des derniers mois, les unités populaires et l’armée irakiennes ont fait état de l’envoi des aides militaires de cette coalition à destination des éléments terroristes de Daech.

Poutine: pas d'opération terrestre russe en Syrie en vue

Les choses se confirment grâce à Poutine : "Quant à tout ce qui se passe sur le sol et dans le ciel (en Syrie ndlr), il ne s'agit pas d'actions spontanées, mais de la mise en œuvre de projets élaborés à l'avance". Et la coalition internationale illégale refuse toujours de s’allier aux actions militaires légales menées en Syrie par la Russie.

Une preuve que leur soi-disant lutte contre le terrorisme n'était que du pipeau et un moyen de prendre de l'argent aux contribuables pour alimenter le terrorisme au Proche et Moyen Orient pour créer et financer le Grand Israël !

Voir aussi : Comment le Général Soleimani a préparé les frappes russes en Syrie ?

Poutine: pas d'opération terrestre russe en Syrie en vue

13:04 11.10.2015 (mis à jour 14:28 11.10.2015)

Le président russe Vladimir Poutine

 

Le président russe Vladimir Poutine a exclu toute opération terrestre de l'armée russe sur le sol syrien.

Le président russe Vladimir Poutine a exclu toute opération terrestre de l'armée russe sur le sol syrien.

"C'est exclu. Quoi qu'il arrive, nous n'avons pas l'intention de le faire, et nos amis syriens en sont conscients", a indiqué le chef du Kremlin dans une interview accordée à la chaîne Rossiïa 1.

Dans le même temps, il a avoué que les frappes menées par l'aviation russe en Syrie étaient programmées depuis un certain temps.

"Quant à tout ce qui se passe sur le sol et dans le ciel (en Syrie ndlr), il ne s'agit pas d'actions spontanées, mais de la mise en œuvre de projets élaborés à l'avance", a fait savoir le chef du Kremlin.

Selon lui, la Russie a prévenu ses partenaires occidentaux de son intention de lancer des raids aériens en Syrie.

"Il y en a certains qui disent que nous les avons prévenus trop tard, mais je veux souligner que personne ne nous prévient jamais lorsqu'il s'agit d'opérations de ce genre", a noté M.Poutine.

Dans ce contexte, il a invité les pays de la coalition combattant l'Etat islamique à se joindre à l'opération russe en Syrie menée avec l'accord du gouvernement de Damas.

"Le plus facile serait pour eux de soutenir nos efforts et de légaliser ainsi leurs propres actions sur le territoire syrien (…). Malheureusement, pour le moment, il n'y a pas de compromis sur ce sujet avec nos partenaires, mais nous espérons toujours y parvenir", a déclaré le numéro un russe.

 

 

L’Otan refuse de s’impliquer dans la guerre secrète russo-turque

Une explication plausible sur les violations de l'espace aérien turque par les pilotes russes !

L’Otan refuse de s’impliquer dans la guerre secrète russo-turque

Réseau Voltaire | 8 octobre 2015

Les ministres de la Défense des États membres de l’Otan, réunis à Bruxelles le 8 octobre 2015, ont approuvé le plan de Force d’intervention rapide et la création de deux nouveaux quartiers généraux en Hongrie et en Slovaquie.

Abordant la question des violations de l’espace aérien turc par la Russie dans le cadre de son opération contre les organisations terroristes en Syrie, l’Alliance a rejeté la demande turque de maintien des missiles Patriot.

Ces missiles anti-missiles avaient été déployés à la frontière turco-syrienne alors que l’Alliance entendait empêcher l’Armée arabe syrienne de reprendre le contrôle du Nord de son pays. L’Otan avait annoncé leur retrait dès que les présidents Obama et Poutine s’étaient mis d’accord sur l’opération russe et avant même que celle-ci soit annoncée.

Dès le premier jour de bombardement, l’aviation russe a tué des officiers turcs illégalement déployés sur le sol syrien.

Au cours des derniers jours, l’aviation russe a multiplié les violations de l’espace aérien turc en prétextant des problèmes météo imaginaires. De nombreux experts occidentaux ont assuré que l’Armée russe testait le temps de réaction de son homologue turque. En réalité, la Russie mène la guerre contre l’Armée turque qui continue à encadrer des groupes terroristes sur le sol syrien et fournit un refuge et une assistance aux jihadistes qui fuient les bombardements russes.

Le Conseil de l’Atlantique-Nord s’est contenté de faire déclarer par son secrétaire général que ces violations de l’espace aérien étaient inacceptables et qu’il exprimait sa forte solidarité à la Turquie.