Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2012

Basculement des pôles magnétiques en cours !

TRES IMPORTANT !

Super ! Préparez-vous !

Ce sont les énergies cosmiques, le Soleil et la Terre qui nous protègeront de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial et des Illuminati.

L'ancien monde doit s'écrouler complètement pour laisser la place au nouveau !
Place à l'ère nouvelle de la Conscience Cosmique Universelle et à la révélation de notre appartenance à la Grande Famille Universelle !

Bienvenue à tous, dans le Nouveau Monde de Lumière !
Un monde de Lumière dans lequel les forces obscures ou celles des ténèbres n'ont aucune place !

Nous sommes les témoins privilégiés de notre évolution neurologique et spirituelle.
Réjouissons-nous au lieu de pleurer ou de rester attachés à l'ancien monde !

Pensez néanmoins à quitter les bords de mer tant qu'il en est encore temps !

Que toutes les Hiérarchies Angéliques commandées par Métatron le Maître Régent de celles-ci, et à Saint Michel Archange et à toutes ses légions d'Anges soient avec NOUS TOUS pour nous aider à faire la transition des âges pour aller vers l'âge d'Or ou l'âge Divin.

ILS SONT D'ORES ET DEJA AVEC NOUS :  ICI et MAINTENANT!

QUE LEUR SPLENDEUR SE MANIFESTE : ICI ET MAINTENANT !

Basculement des pôles magnétiques en cours !

Selon des chercheurs de la British Geological Survey, les pôles magnétiques ont commencé à s'inverser !

NASA-Science-Predicts-2012-Sun-Pole-Shift-Pole-Reversal.jpg 

Des chercheurs de la British Geological Survey soutiennent à travers une étude scientifique que les pôles magnétiques de la terre seraient sur le point de se renverser ou auraient déjà commencé à se renverser. Ils livrent leurs conclusions sur le site même de la British Survey.

Les chercheurs ont adopté des mesures de contrôle afin de surveiller en permanence le processus de basculement en cours grâce à l'installation d'un observatoire magnétique dans le sud de l'Etat de Géorgie, aux États-Unis, qui surveille l'ASA, l'anomalie de l'Atlantique Sud, et  tente d'y apporter des réponses.

Dans cette anomalie, le rayonnement de l'espace profond pénètre directement dans l'atmosphère de la Terre, et selon Jean-Pierre Valet, superviseur sur l'inversion géomagnétique à l'Institut de Physique du Globe de Paris: «L'un des changements les plus spectaculaires qui puisse se produire avec une inversion des pôles serait l'affaiblissement de l'intensité du bouclier. »

L'Observatoire magnétique a détecté une preuve que les pôles magnétiques se déplacent : L'ASA est en extension et se propage en particulier vers l'ouest. Pour les chercheurs, cette « BGS » pourrait être la preuve que le champ magnétique de la Terre s'inverse, malheureusement, ces chercheurs ne savent pas encore le scénario possible. (WS: Une inversion se produit actuellement, on peut facilement deviner le pourquoi ces scientifiques ne parlent pas sur le scénario… à voir le film 2012)

Les indices proviennent du lointain passé de notre planète. La dernière inversion qui s'est produite il y a 800.000 ans a provoqué sur terre un brusque changement climatique ainsi que l'extinction de diverses espèces animales. Mais après un certain temps le champ magnétique s'est re-stabilisé. Il est celui que nous connaissons aujourd'hui.

"Même si le champ devenait très faible, la surface de la terre serait protégée contre les intempéries. De même que, comme nous le voyons et percevons la présence du champ magnétique terrestre maintenant, il est possible que nous ne pourrions pas voir un quelconque changement significatif après le renversement" (WS: Mais bien sûr, dormez tranquille), explique Monika Korte, directeur scientifique de l'Observatoire géomagnétique Niemegk au GFZ de Potsdam, en Allemagne.

Les scientifiques de « bgs » continuent leurs efforts de recherche sur l'anomalie de l'Atlantique Sud, conscients qu'elle peut apporter des réponses importantes et significatives sur l'interprétation du processus d'inversion magnétique des pôles de la Terre et son impact sur l'écosystème.

http://noiegliextraterrestri.blogspot.com/2012/03/ricerca...

Traduction Ghisham Doyle pour WIkiStrike

 
Jeu 8 mar 2012
 

28/01/2012

Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique pourrait refroidir l'Europe et faire monter le niveau des mers

Retenez de cet article que ce phénomène risque de provoquer la montée du niveau des mers et des océans.

Et ce qu'ils oublient de dire, c'est que la montée du niveau des mers et des océans et l'un des facteurs qui peut provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres.
 

Une grande piscine d’eau douce dans l’Océan Arctique pourrait refroidir l’Europe
Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique pourrait refroidir l'Europe
 
L'eau douce qui s'accumule dans l'Océan Arctique pourrait bien finir par refroidir l'Europe et annuler les effets du courant océanique du Gulf Stream, qui permet à l'Europe de maintenir des températures relativement douces.


Une grande piscine d'eau douce dans l'Océan Arctique s'étend de plus en plus et pourrait faire diminuer les températures en Europe en faisant ralentir les courants océaniques, d'après ce qu'ont indiqué des scientifiques britanniques dimanche.

 

En utilisant des satellites pour mesurer la hauteur de la surface de la mer entre 1995 et 2010, des scientifiques de l'University College London et du Centre National d'Océanographie de Grande-Bretagne ont découvert que la surface de la mer Arctique avait augmenté de 15 centimètres depuis 2002.

 

Le volume d'eau douce a augmenté d'au moins 8000 km3, ce qui représente 10% de l'ensemble de l'eau douce contenue dans l'Océan Arctique. L'eau douce vient principalement de la fonte de la glace et du flux des fleuves et cours d'eau qui se jettent dans l'océan.

 

 
 
Le volume d'eau douce a augmenté d'au moins 8000 km3, ce qui représente 10% de l'ensemble de l'eau douce contenue dans l'Océan Arctique.

 

Cette augmentation pourrait être liée aux vents Arctique forts qui font augmenter un courant océanique appelé gyre de beaufort, qui pousse la surface de la mer vers le haut.

 

Un gyre océanique est un grand tourbillon d'eau océanique formé d'un ensemble de courants marins. Les gyres sont provoqués par la force de Coriolis.

 

Le Gyre de Beaufort est l'un des corps d'eau les moins connus de la planète. Il s'agit d'un corps de glace et d'eau qui tourbillonne lentement au nord de l'Alaska, et qui est 10 fois plus grand que le Lac Michigan aux Etats-Unis.

 

Certains scientifiques pensent que les rythmes naturels du gyre pourraient être affectés par le réchauffement climatique, ce qui pourrait avoir en retour des implications graves pour la circulation océanique et l'augmentation du niveau des mers.

 

Les modèles climatiques ont suggéré que le vent soufflant à la surface de la mer a formé un dôme au milieu du gyre de Beaufort, mais il existe à ce jour très peu d'études pour confirmer cette hypothèse.

 

Si le vent change de direction, ce qui a eu lieu entre le milieu des années 1980 et le milieu des années 1990, la piscine d'eau douce pourrait se répandre dans le reste de l'Océan Arctique et même jusqu'au nord de l'Océan Atlantique, d'après l'étude.

 

Cela pourrait refroidir l'Europe en ralentissant un courant océanique provenant du Gulf Stream, qui maintient des températures relativement douces en Europe, par rapport à des pays ayant des latitudes similaires.

 

« Nos découvertes suggèrent qu'un retournement des vents pourrait résulter sur le rejet de cette eau douce dans le reste de l'Océan Arctique et même au-delà » a déclaré Katharine Giles du Centre pour l'Observation Polaire et la Modélisation de l'UCL, et principale auteur de l'étude, publiée dans le journal Nature Geoscience.

 

L'équipe prévoit d'enquêter davantage sur la relation qui existe entre la couverture de mer de glace et les changements des vents.

 

http://www.actualites-news-environnement.com/27816-eau-douce-Arctique-Europe.html

 

Une pluie de sphères bleues tombe du ciel dans le sud de l'Angleterre

Ha ! Ha ! Ha ! Des oiseaux qui auraient transporté sous leurs pattes des oeufs d'invertébrés marins ! Vraiment plus ça va, et plus ils se moquent de nous !


Des minis vaisseaux qui nous sont adressés par les êtres de Lumière pour purifier la Terre ?


Une pluie de sphères bleues tombe du ciel dans le sud de l'Angleterre

Un homme, habitant le sud de l'Angleterre, est resté perplexe après que de minuscules sphères bleues soient tombées du ciel dans son jardin.  Les boules de 3cm de diamètre sont tombées jeudi après-midi pendant une tempête de grêle. 
 
 
Il a trouvé une douzaine de balles dans son jardin et il a raconté combien elles étaient difficiles à ramasser à cause de leur aspect gélatineux.  Elles ne sont ni collantes, ni odorantes et elles ne fondent pas selon les témoignages.
 
Le bureau de la météo a déclaré que la substance gélatineuse n'est pas d'origine météorologique.
 
Un ingénieur d'avions a déclaré que le ciel avait une couleur jaune très sombre.
 
L'hypothèse, selon un assistant de recherche de sciences appliquées de l'Université de Bournemoth, est que ces boules pourraient être des oeufs d'invertébrés marins transportés sous les pattes des oiseaux. [laissez-moi rire S.V.P.]
 
 


Strange Blue Spheres Fall Over England 2012
http://www.youtube.com/watch?v=gsSrqi0MMug



20/01/2012

Une nouvelle île apparaît en mer Rouge

Un article qui date de décembre 2011, mais toujours d'actualité. 

Sciences-Tech.

Une nouvelle île apparaît en mer Rouge

30.12.2011 - 16:13

Cette image prise par un satellite montre un panache de fumée blanche à l'endroit de l'éruption. [NASA - RTS]
Cette image prise par un satellite montre un panache de fumée blanche à l'endroit de l'éruption. [NASA - RTS]
 
 
Une nouvelle île est apparue au large de la côte ouest du Yémen en mer Rouge à la suite d'une éruption volcanique, a annoncé la NASA vendredi. L'observatoire de la Terre de l'agence spatiale américaine a publié des photos montrant un panache de fumée blanche près d'un l'archipel des îles Zubair de la mer Rouge.

26/11/2011

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Un article de mai 2011 mais qui est toujours plus que d'actualité puisque le niveau des mers et des océans continue de monter partout dans le monde et que les banquises continuent de fondre plus que jamais.

Nous vous rappelons que la montée des eaux est l'un des facteurs d'inversion des pôles magnétiques et géographiques terrestres.

Voir nos articles précédents sur le sujet :

Le réchauffement climatique et la montée des eaux
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/28/le-rechauffement-climatique-et-la-montee-des-eaux.html

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/27/l-inversion-des-poles-geomagnetiques-entrainee-par-de-brusqu.html

Ne vous reposez donc pas pour vous préparer, et quitter au moins les bords de mer, sur les mensonges du GIEC et son Climagate qui annonce soi-disant la montée des mers en 2100, car :

1 - la montée des niveaux des mers, se fait progressivement,

2- ils ne viendront pas vous prévenir pour partir des zones dangereuses.

 

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Le 4 mai 2011 à 17h40

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Le Giec a été trop prudent dans ses conclusions, affirme l’Amap, qui surveille le climat des régions arctiques. La fonte des glaces, banquise et inlandsis, est plus rapide que ce que l’on pensait et pourrait induire une montée du niveau des océans de 0,90 à 1,60 mètre en 2100.

À la manière du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui conseille les pays membres de l’ONU, l’Amap (Arctic Monitoring and Assessment Programme, programme de surveillance de l’Arctique) travaille pour les voisins de l’océan Arctique : Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Russie et Suède. L’organisme vient de réaliser un rapport, élaboré sur la base d’études de climatologues, qui sera remis cette semaine à Hillary Clinton lors d’une réunion des représentants de ces pays le 12 mai prochain.

Ce rapport est déjà disponible (Snow, Water, Ice and Permafrost in the Arctic (SWIPA) 2011 - Executive Summary, au format PDF et en anglais, voir d'autres liens au bas de cet article). Il aboutit à des conclusions assez alarmistes. Selon lui, il faut s’attendre à la fin du siècle à une hausse du niveau des océans comprise entre 90 centimètres et 1,60 mètre. L’estimation est nettement supérieure à celle du Giec publiée en 2007 et qui indiquait entre 20 et 60 centimètres en 2100. Rappelons que le réchauffement du climat induit une hausse du niveau des mers par deux mécanismes : l’augmentation de volume des eaux superficielles due à l’élévation de température de l’eau (sa densité diminue) et fonte des grands réservoirs d’eau douce actuels, en particulier les inlandsis du Groenland et de l’Antarctique. D’après l’Amap, la régression des glaciers du Groenland aurait été quatre fois plus forte entre 2004 et 2009 que lors de la période 1995-2000.

Marée haute en 2100

Toujours selon le rapport, le Giec aurait été trop prudent dans ses estimations. Actuellement, la régression estivale de la banquise arctique (de l’eau de mer, dont la fonte ne provoque pas d’élévation du niveau de la mer) bat régulièrement des records et il est probable que l’océan Arctique sera libre de glace en été dans trente ou quarante ans, affirme le rapport. L’évolution dans les régions arctiques, où le réchauffement est plus important qu’aux latitudes plus basses, est rapide, souligne le rapport, comme on le remarque sur l’inlandsis groenlandais. La réduction annuelle de la couverture glaciaire est passée de 50 gigatonnes entre 1995 et 2000 à plus de 200 gigatonnes entre 2004 et 2008.

Ce n’est pas la première étude qui conduit à une prévision de hausse du niveau de la mer plus élevée que les pronostics du Giec. En 2009, plusieurs articles prédisaient entre 0,75 et 1,90 mètre à la fin du siècle. Très récemment, James Hansen et Makiko Sato concluent à une hausse qui pourrait aller jusqu’à 5 mètres ! Les mécanismes à l’œuvre sont en effet complexes, avec de nombreuses rétroactions, positives et négatives. Par exemple, la fonte de la neige ou de la glace accélère le réchauffement du sol qu’elle recouvrait puisqu’elle fait disparaître cette couche qui réfléchissait la lumière solaire. Ce phénomène vaut également pour la banquise, qui, par son pouvoir réflecteur, réduit l’échauffement de l’eau sous-jacente. La diminution de surface de cette banquise conduit donc à une élévation de la température de l’eau, surtout en été, ce qui, finalement, aboutit à une hausse du niveau.

Les hausses annoncées par ce rapport auraient à l’évidence des conséquences très lourdes sur la vie des populations côtières actuelles. La conférence réunissant les pays concernés aura donc un bon sujet de discussion…

 

Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)
Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)

Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-niveau-de-la-mer-montera-t-il-plus-vite-que-prevu_29962/