Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2015

Depuis le début des frappes russes, 800.000 réfugiés ont regagné la Syrie

Alors, est-ce que Poutine a eu tort d’accepter d’aller aider militairement Bachar Al-Assad en Syrie pour mettre un terme à l’hémorragie de réfugiés qui entraient en Europe ?

D’abord on nettoie le terrain pour permettre à ces pauvres malheureux de rentrer chez eux, et ensuite on les aide à reconstruire, ce que la coalition criminelle internationale a détruit durant près de 5 ans !

Depuis le début des frappes russes, 800.000 réfugiés ont regagné la Syrie

19:40 25.10.2015 (mis à jour 19:43 25.10.2015)

Un camp de réfugiés à Lattaquié

Des centaines de milliers de réfugiés ont regagné la Syrie depuis le début de l'opération aérienne russe dans ce pays, a annoncé le Grand mufti de Syrie, Ahmad Badreddin Hassoun, lors d'une rencontre avec une délégation parlementaire russe qui s'est rendue vendredi à Damas.

Après avoir remercié la Russie pour son aide dans la lutte contre les terroristes, le Grand mufti a fait savoir que plus de 800.000 réfugiés ont regagné la Syrie depuis le début des raids russes contre les positions de l'Etat islamique, a déclaré le député de la Douma Sergueï Gavrilov.

Selon le service de presse du parlementaire, les membres de la délégation russe ont rencontré Ahmad Badreddin Hassoun le premier jour de leur visite à Damas. L'entretien a porté sur la coopération entre les communautés religieuses russes et syriennes, sur l'aide humanitaire et la lutte contre l'extrémisme.

 Parmi les sujets évoqués, Sergueï Gavrilov a cité la possibilité de vacances pour des enfants orphelins syriens en Russie. Il a rappelé qu'en 2014, près de 100 pupilles des orphelinats orthodoxes de Syrie et élèves des internats réservés aux enfants des militaires tués au front avaient passé deux semaines dans une colonie de vacances non loin de Moscou.

Le Grand mufti "a appelé la Syrie et la Russie en tant que pays multiconfessionnels à se soutenir mutuellement", a indiqué le député, ajoutant que la Syrie était un Etat laïc.

"Bien que l'appartenance religieuse ne joue aucun rôle lors de la formation du gouvernement, le président Bachar el-Assad n'exclut pas que le poste de premier-ministre puisse être confié à un chrétien", a déclaré Sergueï Gavrilov.

 

 

URGENT : Bagdad autorise la Russie à mener des frappes en Irak !!!

Après plusieurs rumeurs qui circulaient depuis quelques jours qui faisaient état de l'extension des frappes Russes en Irak, et ce qui n'emportait pas l'aval des USA qui semblaient fortement s'y opposer, c'est désormais chose faite, la Russie a été autorisée légalement par Bagdad à étendre ses frappes en Irak !

Encore une belle gifle pour les USA et ses alliés criminels qui ne pouvaient pas apporter de solution à l'Irak puisqu'ils ont été la cause des problèmes connus par ce pays qui perduraient depuis 2003.

Tout comme en Syrie, la Russie permettra de libérer les puits de pétrole, dont l'exploitation frauduleuse permettait aux USA et à ses alliés criminels de financer leurs mercenaires pour renverser les régimes en place, tout en massacrant les populations civiles  ! 

Voir aussi :

L’ambassadeur russe "trolle" Washington sur Twitter
12:09 22.10.2015

 image tirée du film Harold et Kumar s'évadent de Guantanamo

L’ambassadeur russe au Royaume-Uni Alexandre Iakovenko a raillé sur son compte Twitter la décision des Etats-Unis de suspendre le soutien accordé à l’Irak au cas où Bagdad solliciterait une aide de Moscou.

Irak : pas d'engagements face aux USA quant aux frappes russes contre l'EI
16:25 22.10.2015

 Les USA cesseront leur aide si l'Irak demande soutien à la Russie

L'Irak n'a jamais promis aux Etats-Unis de ne pas demander à la Russie de porter des frappes aériennes sur son sol contre les positions des djihadistes de l'Etat islamique (EI), a déclaré jeudi à Sputnik Shakhawan

La Russie prête à examiner une demande d’aide militaire de Bagdad
09:03 23.10.2015

  Valentina Matvienko

 

 

 

 

La Russie examinera toute demande d'aide militaire formulée par l'Irak le cas échéant, a déclaré Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe)


Irak: 3 à 5 ans nécessaires pour liquider l'EI, selon la coalition

12:21 25.10.2015

Un tireur d'élite de l'armée irakienne

Bien que l'Etat islamique ne soit plus aussi puissant et organisé qu'en 2014, quand il a lancé une large offensive dans le nord de l'Irak, il faudra 3 à 5 ans, selon la coalition anti-EI conduite par Washington, pour venir à bout des djihadistes

 

Bagdad autorise la Russie à mener des frappes en Irak
17:01 25.10.2015 (mis à jour 17:05 25.10.2015)

Un chasseur-bombardier Sukhoi Su-34 lors d'un raid sur Raqqa

Cherchant à échapper aux frappes aériennes russes, les terroristes de Daech s'enfuient en masse de la Syrie vers l’Irak. Dans ce contexte, Bagdad a autorisé Moscou à les frapper sur le territoire irakien.

Les djihadistes de l'Etat islamique (Daech) ont beau chercher refuge en Irak, le parlement irakien a donné son feu vert à l'aviation russe pour les frapper en Irak, a annoncé dimanche Hakem al-Zameli, président de la commission de la sécurité nationale et de la défense du parlement, cité par l'agence iranienne Fars.

"L'Irak s'est mis d'accord avec la Russie, qui dirige le centre d'information conjoint de Bagdad, pour qu'elle frappe les combattants de Daech fuyant de la Syrie vers l'Irak", a déclaré M. al-Zameli. Il a ajouté que ces frappes permettraient également de couper les voies utilisées pour approvisionner les terroristes syriens depuis l'Irak.

Dans un communiqué des autorités irakiennes publié vendredi, Hakem al-Zameli a indiqué que le centre d'information conjoint à Bagdad "en était encore à sa phase initiale", mais qu'il fournissait néanmoins des renseignements très importants. Ce centre a été mis en place par la coalition quadripartite réunissant la Russie, la Syrie, l'Irak et l'Iran.

Selon le parlementaire irakien, Damas a également apporté des informations très précieuses sur les positions de l'Etat islamique.

Depuis le début de son opération en Syrie, l'aviation russe a effectué près de 1.000 raids sur les positions de l'Etat islamique, détruisant des postes de commandement, des centres de transmissions, des abris souterrains et des dépôts de munitions utilisés par les terroristes.

 

Les zones de combat en Syrie comme vous ne les avez jamais vues (VIDEO HD)

Les zones de combat en Syrie comme vous ne les avez jamais vues (VIDEO HD)

Les journalistes russes qui couvrent le conflit armé en Syrie ont publié des vidéos d’une beauté envoûtante, et en même temps terrifiantes, qui montrent les batailles en cours entre les troupes gouvernementales et les combattants qui s’y opposent.

Les vidéos ont été réalisées par l’équipe de la chaîne russe d’actualité Rossiya 24, qui diffuse ses reportages depuis le cœur des combats


Le drone lancé par les journalistes traverse des nuages de fumée noire qui se détachent des décombres consécutifs aux bombardements et survole les opérations militaires en cours, les missiles en action et les chars qui se déplacent au sol le long des routes montagneuses.


 

 

Le cauchemar européen de l'Ukraine

Pauvres Ukrainiens pris en otages d'un régime nazi soutenu par les USA, l'UE et le FMI. 

Bien évidemment on nous fait payer pour soutenir ce régime criminel de corrompus assoiffés de pouvoir, d'argent et de sang, pourvu qu'il serve à déstabiliser la Russie !

Les élections auront lieu dimanche et déjà certains se préparent à sauver leur peau !

Voir aussi :

Ukraine: désavoué par le peuple, Iatseniouk cherche à éviter l’humiliation

13:02 24.10.2015

Arseni Iatseniouk

Les élections qui se tiennent dimanche contribueront à affaiblir la coalition au pouvoir et consacreront la déception de la population, deux ans seulement après la révolte sur le Maïdan, selon le FT.

L'Ukraine est aussi loin de l'Europe qu'il y a deux ans

20:48 23.10.2015

L'Ukraine est aussi loin de l'Europe qu'il y a deux ans
Selon Bloomberg, les Ukrainiens sont mécontents à cause de l'incapacité des autorités du pays de mettre fin à la corruption et de réaliser des réformes.

Le cauchemar européen de l’Ukraine

aa

– Allô, Juncker, ici Radio Free Europe, le Premier ministre polonais, au téléphone. Il voudrait vous parler.

– Euhh, hic ! Oui, c’est pourquoi ?

– Il a une vidéo pour vous.

– Et… c’est quoi ?

– Ça…


 

 

Syrie/Assad: Hollande, les Européens ne sont pas d'avis...

Et vous croyez qu'il la fermerait sa grande gueule ?

Comme la France adhère à la coalition internationale illégale, il doit se taire parce qu'il est le problème en Syrie et qu'il ne peut pas faire partie de la solution !

La seule chose qui puisse le concerner, c'est d'être poursuivi pour crimes de guerres et contre l'humanité !

 

Syrie/Assad: les Européens ne sont pas d'avis...

http://media.ws.irib.ir/image/4bhh3cba833cd011fr_800C450.jpg

Oct 23, 2015 13:31 UTC - IRIB - Le président français, François Hollande qui s'oppose toujours contre l'intervention russe en Syrie, ne tolère toujours pas Bachar al-Assad comme faisant partie du règlement de la crise syrienne.

Lors d'une conférence de presse, à Athènes aves le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le président français François Hollande a indiqué que "rien ne doit être fait pour conforter Bachar el-Assad".

Hollande a ainsi prétendu qu'Assad ne pourrait pas être la solution car il est le problème.


Sur la même longueur d'ondes, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius a prétendu qu'Assad ne pourrait pas être une issue au règlement de la crise syrienne car il est, selon lui, responsable de la mort de 200.000 Syriens.


Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE qui dénoncent l'intervention militaire russe en Syrie, ne sont pas encore arrivés à un consensus sur une contribution d'Assad à la solution de la crise syrienne.