Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2015

COP21, Lettre à François Hollande de Philippe Verdier, monsieur Météo : "Non au sauvetage feint de la planète !"

Ecoutez bien ce que dénonce Philippe Verdier dans sa vidéo Trailer Officiel : CLIMAT INVESTIGATION, qui a été viré par France 2 pour son livre « Climat Investigation » et auquel on a collé l’étiquette  de climato-sceptique.

Et quand il dénonce dans son Trailer, les conflits d’intérêts et y compris des scandales sexuels, c’est aussi un climato-sceptique ?

La République maçonnique qui alimente les réseaux pédophilies en France et dans le monde, s’est-elle sentie visée ?

Philippe Verdier, le chef du service météo de France Télévisions, fait l'objet d'une véritable tempête médiatique depuis la sortie de son livre polémique "Climat Investigation", un ouvrage accusé par ses détracteurs de climatoscepticisme.

L'intéressé a également écrit une lettre ouverte cinglante à François Hollande à quelques semaines de la conférence sur le climat à Paris, la COP21.  La goutte d'eau pour la direction de France 2, qui l'aurait provisoirement écarté de l'antenne, selon Puremedias.

Trailer Officiel : CLIMAT INVESTIGATION Philippe Verdier

 
Le site pour acheter le livre :
http://ring.fr/homepage.php

 

Philippe Verdier : "Non au sauvetage feint de la planète !"

VIDÉO. Le Monsieur Météo de France 2 adjure François Hollande de ne pas cautionner les scientifiques ultra-politisés du Giec ni les nouveaux apôtres du climat.

Par Philippe Verdier

Publié le 01/10/2015 à 09:04 - Modifié le 01/10/2015 à 10:30 | Le Point.fr

 

Le chef du service météo de TF1 s'engage pour le climat.

Le chef du service météo de TF1 s'engage pour le climat.©BENHAMOU LAURENT/SIPA

http://www.lepoint.fr/images/2015/10/01/2164429lpw-2165150-jpg_3083314.jpg

Philippe Verdier est le chef du service météo de France Télévisions. Il publie le 1er octobre aux éditions RING Climat Investigation, un livre qui traduit son scepticisme sur les résultats de la COP21 qui se tiendra à Paris début décembre. Le Monsieur Météo de France 2 a décidé d'écrire une lettre au président de la République lui-même pour crier son désarroi. « Monsieur le Président, n'étant pas un animal politique, je ne peux simuler le moindre intérêt lorsque vous vous exprimez sur cette question, écrit-il. Je peine à percevoir dans vos paroles la sincérité, l'intention d'agir pleinement pour l'environnement de manière posée et constructive. Entre vos mains, le climat n'est qu'une fiche parmi toutes les autres. » Voici sa lettre en intégralité.

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

Paris, le 1er octobre 2015


Monsieur le président de la République,

Avant votre campagne présidentielle de 2012, je présentais la météo de BFMTV. Un matin, vous vous êtes installé à quelques mètres dans le même studio pour répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Je commentais les cartes devant vous, vous sembliez fasciné. Était-ce une ruse pour montrer des signes de décontraction avant une entrevue musclée ? Pendant la pub, alors que je quittais discrètement les lieux, vous m'avez interpellé pour me dire à quel point le fait de parler de la pluie et du beau temps sur un fond vert vous semblait incroyable.

Aujourd'hui, à quelques semaines de la conférence de Paris, la COP21, je vous écoute parler du climat et de la météo. Depuis plus d'un an, un refrain vert sur l'avenir de la planète revient dans chacun de vos discours. Vous dramatisez pour souligner votre volonté de rassembler les puissants du monde et désamorcer un cataclysme annoncé. Monsieur le Président, n'étant pas un animal politique, je ne peux simuler le moindre intérêt lorsque vous vous exprimez sur cette question. Je peine à percevoir dans vos paroles la sincérité, l'intention d'agir pleinement pour l'environnement de manière posée et constructive. Entre vos mains, le climat n'est qu'une fiche parmi toutes les autres.

J'ai rêvé, monsieur le Président, que vous plantiez un arbre dans la cour de l'Élysée. Un arbre enraciné dans la cour de l'Élysée symboliserait le peuple français. Aujourd'hui, vos visiteurs ne connaissent que le contact des pneus des berlines sur le gravier.

Dans deux mois, la France accueille la COP21, conférence des Nations unies sur le climat. Vos services de stratégie vous ont informé qu'elle ne servira à rien comme les vingt précédentes. Alors pourquoi continuer à feindre un sauvetage de la planète ?

Vous, président de la République, ne pouvez pas cautionner les scientifiques ultra-politisés du GIEC, les lobbies d'entreprises, les ONG environnementales, ni les chefs religieux autoproclamés nouveaux apôtres du climat.

Vous pouvez vous illustrer par une action individuelle, ressentie, iconoclaste et spirituelle. Un arbre dans la cour de l'Élysée donnerait davantage de sens à la fibre environnementale que tous vos discours oubliés.

Philippe Verdier

Chef du service météo de France Télévisions. Auteur du livre Climat Investigation, à paraître aujourd'hui aux éditions RING.

 

SYRIE: Roland Dumas dit tout ! (octobre 2013)

Que tout était prémédité par avance depuis très longtemps !

Roland Dumas, né le 23 août 1922 à Limoges, est un avocat et homme politique français. Proche de François Mitterrand, il a été plusieurs fois ministre, des Relations extérieures de 1984 à 1986 et des Affaires étrangères de 1988 à 1993.


SYRIE: Roland Dumas dit tout ! (octobre 2013)

 

11-Septembre : Roland Dumas s'interroge (Exclusif)

Encore un qui doute des attentats du 11/09/2001 et il n'est pas le seul avec nous !

En exclusivité pour Oumma, Roland Dumas avoue douter de la version officielle du 11-Septembre. L'ancien président du Conseil constitutionnel se révèle également favorable à une nouvelle enquête internationale.

 11-Septembre : Roland Dumas s'interroge (Exclusif)


 

16/10/2015

Poutine critique les Etats-Unis sur la question des frappes en Syrie

Foutage de gueule assuré de Poutine contre les atlantistes et mise en cause directe pour l'organisation des groupes de mercenaires qui combattent Assad et l'armée régulière Syrienne au profit des USA/UE/Israël !

Ils ont fait quoi en Syrie depuis plus de 4 ans ?

Ce d'autant plus que depuis le début :  Syrie: Moscou n'a pas besoin des informations US pour mener son opération

Et qu'aujourd'hui, la Russie a décidé de transmettre sa carte des positions de l'EI aux pays étrangers.

La Russie transmettra sa carte des positions de l'EI aux Etats étrangers

 

Poutine critique les Etats-Unis sur la question des frappes en Syrie

Par RFI Publié le 13-10-2015 Modifié le 13-10-2015 à 23:25

media

Le président russe a estimé que les Occidentaux, les Américains notamment, avaient de la «bouillie dans la tête» concernant la lutte contre le terrorisme en Syrie. REUTERS/Alexei Druzhinin/RIA Novosti/Kremlin

La Russie se plaint du manque de bonne volonté des pays occidentaux, en particulier des Américains, qui ne veulent pas coopérer dans la lutte contre le terrorisme en Syrie. Le président Poutine et son ministre des Affaires étrangères ont tous les deux fustigé l'attitude occidentale face à la Russie et la Syrie.

« 500 millions de dollars dépensés, 500 frappes effectuées depuis un an, 11 pays impliqués pour former l’armée syrienne libre à lutter contre le groupe Etat islamique, et le résultat, c’est zéro ! ».

Devant un parterre d’hommes d’affaires, le président Poutine a ironisé sur les Occidentaux qui n’auraient que de « la bouillie dans le crâne », concernant la Syrie.

Il s’est notamment interrogé sur les parachutages d’armes destinés à l'Armée syrienne libre, qui pourraient tomber dans les mains des terroristes, rapporte notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne.

Dialogue difficile

A mots couverts, il a mis en doute la volonté de Washington de lutter réellement contre le terrorisme, les Américains refusant de discuter avec Moscou des cibles à frapper. « Nous avons informé les Etats-Unis de nos frappes en Syrie, alors que Washington ne l'avait pas fait. Nous l'avons fait par respect et par volonté d'établir des contacts », a déclaré Vladimir Poutine.

« Maintenant on nous dit : "nous ne sommes pas prêts à coopérer avec vous, et vous ne frappez pas les bonnes cibles." Alors on a demandé "donnez nous les cibles que vous considérez comme 100% terroriste ". La réponse a été "non, on n'est pas prêt". Après on a posé une autre question : "Dites-nous où il faut frapper." Pas de réponse. Finalement nous avons proposé aux Américains : "Indiquez-nous les sites qu'il ne faut pas frapper." Toujours pas de réponse », a critiqué le président russe.

Il a poursuivi, pointant du doigt la position américaine. « Comment travailler ensemble dans ces conditions ? J'ai l'impression que certains de nos partenaires ont de la bouillie dans la tête. Ils ne voient pas clairement ce qui se passe sur ce territoire, ni les objectifs qu'ils veulent atteindre. Mais nous allons poursuivre nos efforts pour coopérer dans la lutte contre le terrorisme international. Il faut que les objectifs soient clairs, prévisibles, qu'ils visent à combattre la terreur internationale. »

Al-Nosra et l’EI dans le viseur russe

Sur un ton plus sérieux, le ministre des Affaires étrangères s’est félicité que les militaires russes et américains soient parvenus à élaborer un mécanisme pour éviter des incidents dans le ciel syrien.

Serguei Lavrov regrette que la coopération ne puisse pas aller plus loin. Il laisse également entendre que le mouvement « Armée de l’islam » soutenu pas l’Arabie saoudite, est suspect, au même titre que le Front al-Nosra et le groupe Etat islamique, d’être à l’origine des bombardements qui ont touché l’ambassade russe en Syrie, ce qui constitue « un acte terroriste » pour les responsables russes.

 

 

15/10/2015

Syrie: l'Etat islamique bat en retraite

En deux semaines seulement, la Russie a fait plus que tous les occidentaux réunis en plus de 4 ans. Et vous vous demandez encore qui sont derrière les Djihadistes ?

Bravo Poutine ! Il a réussi son coup en 15 jours, à démontrer mondialement que les soi-disant terroristes musulmans, ne sont en fait, et ce que l'on savait déjà, que des mercenaires de la CIA/Mossad formés, armés et financés par les US/Israël dans l'objectif de créer le Grand Israël !

Ce sont les mêmes qui ont fomenté le coup pour les attentats du 11/09/2001 aux USA !

Où sont les soi-disant forces modérés qui sont armées par leurs soins ?

Qui maintenant va condamner tous ces criminels ? Ce serait trop facile qu'ils s'en sortent encore blanchis !

Syrie: l'Etat islamique bat en retraite

17:11 15.10.2015

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov

Les frappes aériennes russes et la poussée de l'armée syrienne ont obligé les djihadistes de l'Etat islamique à reculer, en se retirant des positions fortifiées.

Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie se sont mis à reculer sous les frappes de l'aviation russe et l'offensive de l'armée syrienne, a déclaré jeudi devant les journalistes à Moscou le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

"Les terroristes reculent, tout en essayant d'aménager de nouvelles positions et en modifiant leur système logistique d'approvisionnement en munitions, armes et matériels", a indiqué le général.

Et d'ajouter que les moyens de reconnaissance russes enregistraient ces changements, et que ces données ainsi que celles provenant du centre d'information à Bagdad étaient dépouillées et analysées.

"Il va sans dire que, pour vérifier et confirmer toute cette information, nous avons intensifié les vols de reconnaissance de l'aviation et des drones", a souligné M.Konachenkov.