Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2009

ClimateGate : La main dans le sac

Un article paru le blog :  Changement Climatique

La main dans le sac :

http://skyfal.free.fr/?p=422

Un résumé, temporaire, des emails les plus compromettants dans l'affaire "climat-gate" (climategate). Tout ceci sous réserve que ces emails du fameux fichier FOI2009.zip soient authentiques, bien sûr ;)

Corruption du processus de relecture (peer-review) et de publication scientifique

  • Michael Mann explique comment faire pour détruire un journal qui a publié des articles sceptiques. (1047388489)
  • Phil Jones dit que lui et Kevin vont exclure certains papiers du prochain rapport du GIEC. (1089318616)
  • Tom Wigley dit que von Storch est en partie à blâmer pour la publi de papiers sceptiques dans le journal Climate Research. Et dit que cela encourage la publication d'inepties scientifiques. Dit qu'ils devraient signifier au rédacteur en chef que son journal est utilisé pour la désinformation. Dit que peu importe que cela soit vrai ou non. Dit qu'ils faut obtenir la démission du comité de rédaction. Dit qu'ils doivent se débarrasser de von Storch aussi. (1051190249)
  • Réaction au papier McIntyre 2005 dans les GRL [Geophysical Research Letters]. Mann a contesté le rédacteur en chef de la publication des GRL. Mann est préoccupé par les relations de James Saiers, rédacteur en chef du journal, avec l'Université Virginia [veut il dire Pat Michaels?]. Tom Wigley dit que si Saiers est un sceptique, alors ils doivent passer par les canaux officiels des GRL pour l'éjecter. (1106322460) [Note - Saiers a effectivement été évincé]
  • Plus tard, Mann conclut que "la fuite aux GRL a été colmatée". (1132094873)
  • Grant Foster [blogger Tamino] rassemble les éléments pour un commentaire critique d'un papier sceptique. Demande de l'aide pour des noms d'examinateurs [reviewers] potentiels. Jones lui donne une liste des personnes, en assurant à Foster que celles-ci sauront quoi dire sur son papier et commentaire [complaisance entre pairs ?]. (1249503274)
  • Santer dit qu'il ne publiera plus dans la revue Royal Met Soc si ces gens obligent à publier les données intermédiaires [ce qui a permis à Climate Audit de coincer Briffa]. Jones s'est plaint au directeur de la Royal Met Soc à propos du nouvel éditeur de Weather et a menacé de démissionner de la RMS. (1237496573)
  • Briffa discute avec Ed Cook au sujet de l'examen du papier d'un sceptique. Avoue que confidentiellement, il a besoin de constituer un cas pour rejeter ce papier. (1054756929)

Manipulation des données

  • Phil Jones dit qu'il utilise "le truc de Mann dans Nature d'ajout de températures réelles aux séries [paléoclimatiques]" … pour cacher le déclin [en température]". (0942777075) RealClimate dit que « cacher » est un terme malencontreux.
  • Mann dit à Jones que ce serait bien de "contenir" le prétendu optimum médiéval. (1054736277)
  • Mann envoie les résultats de stats de validité de MBH99 à Osborn. Dit qu'ils sont très douteux, et qu'ils ne devraient pas être communiqués à d'autres car ce genre de linge sale ne doit pas être aux mains de ceux qui pourraient déformer les infos. (1059664704)
  • Wigley discute sur la manière de corriger le problème avec les températures de surface des mers dans le contexte de renforcer artificiellement le réchauffement mais de manière plausible. (1254108338)
  • David Parker discute de l'éventualité de modifier la période de référence pour l'indice de température mondiale. Pense que cela devrait être évité, car cela donnerait l'impression que le réchauffement est moins fort et confondrait les gens. (1105019698)

  • Tim Osborn discute comment les données sont tronquées pour empêcher une tendance apparente au refroidissement d'apparaître dans les résultats. (0939154709) Illustration de l'impact de cette troncature ici

Non divulgation de données

  • Phil Jones encourage ses collègues à supprimer les informations sujettes au FOIA (freedom of information act). (1212063122)
  • Tom Wigley explique comment faire face au FOIA (freedom of information act) au Royaume-Uni. Jones dit d'utiliser l'argument de l'IPR (droits de propriétés intellectuelles) pour ne pas divulguer les codes. Dit que les données sont protégées par des accords internationaux et que le CRU «se cachera derrière eux». (1106338806)
  • Jones avoue à Mann, Bradley… qu'il a trouvé un moyen de ne pas avoir à publier les commentaires des relectures du chapitre 6 de l'AR4 (rapport du GIEC 2007) [suite à une demande FoIA par David Holland]. (1210367056)
  • Jones affirme que les organisations climatiques au Royaume-Uni se sont entendues pour déjouer le FoIA [qui les obligent à rendre les données publiques]. Sur les conseils du commissaire à l'information [!] (1219239172)
  • Jones dit à Mann qu'il lui envoie les données des stations. Dit que si McIntyre les demande sous FoIA, il les supprimera plutôt que de les remettre. Dit qu'il va se cacher derrière les lois de protection des données. Dit que Rutherford a gaspillé énormément de temps en créant un répertoire FTP pour Osborn. Dit que Wigley s'inquiète d'avoir à rendre public le code de ses modèles. Discutent également de la version préliminaire de l'AR4 (rapport GIEC 2007). Mann dit que le chapitre paléoclimatiques sera controversé mais que les auteurs de ce chapitre ont les personnalités adéquates pour faire face aux sceptiques. (1107454306)
  • Santer se plaint au sujet des demandes de FoIA par McIntyre. Il dit qu'il attend le soutien de la direction du Lawrence Livermore Lab. Jones dit qu'une fois la direction du CRU mise au courant du genre de personnes [sceptiques] auxquelles les scientifiques avaient affaire, elle est devenue d'un grand soutien. Dit que le VC [vice-chancelier] sait ce qui se passe (dans un cas). (1228330629)
  • Phil Jones écrit à Steve [Schneider], rédacteur en chef de Climatic Change [ainsi que d'autres du comité de rédaction de la revue?], lui disant qu'il ne devrait pas accéder à la demande McIntyre d'obtenir le code informatique des articles de Mann. Plus tard, dans un courriel à Mann ("Rien que pour vos yeux , à supprimer après lecture") Jones dit qu'il a dit à Schneider séparément [vraisemblablement sans dire au reste du conseil] qu'il devrait demander l'avis d'autres et aussi consulter l'éditeur et consulter un avocat. (1074277559)

Consensus de façade

  • Rob Wilson se dit préoccupé d'avoir à contredire Mann dans un manuscrit. Dit qu'il a besoin de formuler les choses avec diplomatie. (1140554230)
  • Kevin Trenberth dit "le fait est que nous ne savons pas expliquer l'absence de réchauffement actuellement et c'est ridicule". (1255352257)
  • Tom Wigley dit à Jones que le réchauffement des continents depuis 1980 a été deux fois celui de l'océan et que ceci pourrait être utilisé par les sceptiques comme preuve de l'influence des îlots de chaleur urbains. (1257546975)
  • Tom Wigley dit que Keith Briffa s'est attiré des ennuis avec la chronologie de Yamal (mais dit aussi que cette chronologie ne change pas grande chose). Il se demande comment Briffa expliquerait le test de sensibilité de McIntyre sur Yamal et comment il justifierait le choix d'une chronologie mal répliquée au lieu d'une meilleure. Se demande s'il le pourrait. Dit que la dissimulation de données en question est une patate chaude, que c'est un procédé que de nombreux "bons" scientifiques condamnent. (1254756944)
  • Revkin [journaliste de l'environnement vedette du New York Time] cite von Storch comme ayant dit qu'il est temps de tirer un trait sur la crosse de hockey. (1096382684)
  • Wigley dit que l'accusation de fraude de Keenan contre Wang est correcte. (1188557698)
  • Kevin Trenberth dit que les climatologues ne sont pas près de savoir où va l'énergie [dans les bilans radiatifs des modèles] ou ce que l'effet des nuages représente. Dit qu'ils sont loin de pouvoir équilibrer le bilan énergétique. Dit que le géoengineering est impossible. (1255523796)
  • Briffa se dit écoeuré par Mann qui continue de clamer que sa [de Mann] reconstruction tropicale de la température est correcte malgré que ça contient juste quelques proxies qui reproduisent mal la température. Dit que Mann devrait trouver d'autres proxies pour la température comme "la tendance croissance au verbiage borné". Ed Cook est d'accord. (1024334440)
  • Overpeck conseile à l'Equipe d'écrire les e-mails comme s'ils allaient être rendus publics. Discussion sur quoi faire avec McIntyre [de Climate Audit] qui a trouvé une erreur dans la publi de Kaufman. Kaufman admet l'erreur et veut la corriger. Semble intéressé par les découvertes de CA (Climate Audit). (1252164302)
  • Avant l'AR3 (rapport GIEC 2001), Briffa dénonce les pressions pour produire une image simpliste de «prétendu réchauffement sans précédent depuis mille ans donné par les données indirectes [proxies]". Briffa dit que la période moderne n'est pas différente d'il y a mille ans. (0938018124)
  • Funkhouser dit qu'il a usé de tous les tours dans son sac pour tenter d'extraire une courbe en crosse de hockey de la série [de proxies de température] de Kyrgistan et qu'il n'y arrive pas. Ne pense pas qu'il soit productif de jongler davantage avec les statistiques de la chronologie [scrupule que n'a pas Mann et ses multiples courbes en crosse de hockey]. (0843161829)
  • Tom Wigley dit à Mann que le graphique créé par Schmidt pour réfuter Monckton est trompeur et que la cohérence montrée entre mesures et prévisions du modèle est un coup de chance. Dit qu'il y a eu un grand nombre de présentations malhonnêtes des résultats des modèles par les auteurs et le GIEC. (1255553034)
  • Briffa dit qu'il s'efforçait de faire un compromis entre les besoins du GIEC et de la science, choses qui ne sont pas toujours les mêmes. (1177890796)
  • Une source anonyme dit que les problèmes de robustesse avec la crosse de hockey sont connus de tous ceux qui comprennent sa méthodologie. La source dit qu'il y aura beaucoup de bruit suite au papier de McIntyre 2003 et que, connaissant la grande susceptibilité de Mann, il va fortement réagir, à moins qu'il tiennent compte des leçons du passé. (1067194064)
  • Giorgio Filippo (Université de Trieste) dit que le GIEC n'est pas une évaluation de la science publié, mais la production de résultats. Dit qu'il y a très peu de règles et que tout est permis. Dit tout le monde semble penser qu'il est correct de faire cela. Pense que cela nuira à la crédibilité du GIEC. (0968705882)
  • John Mitchell, éditeur du comité de relecture du GIEC dit que le problème de la non publication des données des proxies de reconstruction de température des dernières décennies (qui ne montrent pas de réchauffement) doit être expliqué. [Note, ce problème, connu sous le nom de divergence, a été minimisé en disant que c'est limité à quelques endroits]. Dit aussi que la méthode d'analyse par composant principal (PC A) de Mann est erronée et que les résultats de Mann ne sont pas statistiquement significatifs. (1150923423)

Manipulation des médias et de l'opinion publique

  • Mann pense qu'il va contacter Richard Black de la BBC pour savoir pourquoi un autre journaliste de la BBC a été autorisé à publier un article vaguement sceptique. (1255352257)
  • Lettre au Times par les climatologues rédigée avec l'aide de Greenpeace. (0872202064)
  • Mann inaugure le site Real Climate. (1102687002)
  • Mann aborde les tactiques pour trier et retarder les posts de lecteurs [sceptiques] sur Real Climate. (1139521913)
  • Overpeck n'a aucun souvenir d'avoir dit qu'il voulait «se débarrasser de l'optimum médiéval". Pense qu'il pourrait avoir été cité hors contexte. (1206628118)
  • Jones demande à Wahl et Ammann d'essayer de changer la date de réception de leur papier de réfutation de McIntyre [sans doute pour qu'il puisse entrer dans AR4, papier qui n'a jamais été publié, cf CA] (1189722851)
  • Phil Jones a du mal à expliquer les problèmes concernant le graphique de Lamb sur la température globale dans les premiers rapports du GIEC. Dit qu'il vaut mieux ne pas discuter ouvertement sur Realclimate. Dit qu'il vaut mieux enterrer l'affaire. (1168356704)

Diffamation d'autres scientifiques sur des motifs non scientifiques

  • Tom Wigley dit que le papier de Lindzen et Choi est "de la connerie". (1257532857)
  • Jones traite Roger Pielke Senior d'andouille. (1233249393)
  • Ben Santer, se référant à McIntyre déclare qu'il espère que Monsieur "je n'ai pas toute ma tête" ne sera pas à l'AGU. (1233249393)
  • Mann dit à Revkin que "McIntyre n'est pas une personne de confiance". (1254259645)
  • Phil Jones décrit la mort du sceptique, John Daly, comme "en quelque sorte une bonne nouvelles. (1075403821)
  • Ben Santer dit (sans doute en plaisantant!) qu'il est "tenté, très tenté, de tabasser" le sceptique Pat Michaels. (1255100876)
  • Phil Jones écrit à l'Université de Hull pour essayer d'empêcher la sceptique Sonia Boehmer Christiansen d'utiliser son affiliation Hull. Graham F Haughton de l'Université de Hull affirme que c'est plus facile de promouvoir "les trucs écologiques" maintenant que SB-C a pris sa retraite. (1256765544)

Divers

  • Briffa finance le dendrochronologue russe Shiyatov, qui lui demande d'envoyer de l'argent sur son compte bancaire personnel de manière à éviter les impôts, pour ainsi préserver l'argent pour la recherche. (0826209667)

Et pour les lecteurs français, l'affaire Courtillot dans l'affaire

  • Bard écrit à Jones pour de l'aide. Jones demande aux membres de Real Climate (Mann, Schmidt, Pierrehumbert) d'écrire à Science en faveur de Bard et Mann propose de rédiger un article sur Real Climate pour attaquer Courtillot. [Real Climate a effectivement critiqué de manière virulente Courtillot dans deux posts s'intitulant "les Chevaliers de l'Ordre de la Terre Plate" écrits par Pierrehumbert qui ont inspiré Libé et le Monde]. (1200426564)
  • Jouzel écrit au même moment à Jones pour lui demander d'aider Bard en disant que "la situation est vraiment très mauvaise [pour Edouard Bard]". (1200493432)

Consulter également la source chez Bishop Hill, un fin connaisseur de la crosse de hockey, avec d'excellentes synthèses sur la question comme Caspar and the Jesus Paper ou The Yamal Implosion

http://skyfal.free.fr/?p=422


 

11/12/2009

Copenhague précipite les événements ?

Les contradictions vont bon train !
Il y a du changement dans l'air
?


L’avis de l’Agence américaine de l’environnement : « un coup d’Etat d’Obama, made in Britain »

9 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) — La petite reine Elisabeth II d’Angleterre, prenant prétexte du « réchauffement climatique », a lancé à Trinidad et Tobago la nouvelle offensive du Commenwealth pour gérer un monde post-Etat-nation en voie de dépopulation.
Se joignant à cette perspective, le président américain Barack Obama, outrepassant le travail du Congrès, a obligé le 7 décembre, l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (Environmental Protection Agency - EPA) à présenter un avis définitif sur les gaz à effet de serre, les qualifiant de « menace pour la santé ».
Lire la suite:
http://www.solidariteetprogres.org/article6094.html


L’Onu doit justifier sa théorie d’un réchauffement dû à l’homme




9 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Hier, 140 scientifiques réunis en marge du Sommet de Copenhague sur le Climat, ont publié une lettre ouverte au Secrétaire général des Nations Unies, demandant à l’ONU de fournir des preuves expérimentales pour étayer ses affirmations sur le « danger d’un réchauffement climatique
causé par l’homme ». Nous publions ici une traduction française de cette lettre.

Lettre ouverte au Secrétaire général des Nations Unies
http://www.solidariteetprogres.org/article6095.html

Réchauffement climatique: le pire scandale scientifique de notre génération.
http://www.spreadthetruth.fr/?p=5960


Il faut prendre conscience des plans que les élites mettent en place pour reprendre possession de nos libertés et de notre droit à la vie.


Nos maîtres veulent nous implanter la puce

Comment transformer les humains en robots ?
Le processus est déjà en cours sur les animaux et sur certains humains qui le demande.


A quand notre tour ?


... sans doute plus vite que prévu, grâce à la crise économique et sanitaire que nous vivons actuellement.


Grâce aussi au traité de Lisbonne et à la Conférence de Copenhague !

Nos maîtres veulent nous implanter la puce...
http://www.spreadthetruth.fr/?p=5960


PROJET REX 84 - Serge Monast, journaliste d'enquête

Programme de Camps de Concentration
en Amérique

« CE REFUS DE VOIR, MALGRÉ DES DOSSIERS DE PREUVES APPORTÉS, ET PROVENANT DE DIFFÉRENTES SOURCES, EST TRÈS DANGEREUX PUISQUE NON SEULEMENT CE GENRE D’ATTITUDE EST COMME UN FEU VERT DONNÉ POUR L’ÉTABLISSEMENT DE DICTATURES ET DE TYRANNIES SUR LE DOS DES POPULATIONS QUI EN SOUFFRIRONT, MAIS ENCORE, CETTE MANIÈRE DE PENSER REND LES INDIVIDUS CONCERNÉS DIRECTEMENT RESPONSABLE DE L’EXISTENCE DE TELLES SITUATIONS ».

Serge Monast, journaliste d’enquête, 18 juillet 93.

Ce document est du plus haut intérêt. Pour avoir accès à toute la documentation, veuillez s.v.p. télécharger le document ci-dessous :

Le fichier à télécharger
à lire absolument

09/12/2009

Conséquences de la disparition d’un marché papier de l’or

Jeudi 26 novembre 2009 par Archétype

 

(Source : 24Hgold)

Par : Antal E. Fekete - Gold Standard University

Nous sommes en train d’assister à un mouvement d’ampleur mondiale :

Le refuge dans l’or physique, dont l’indicateur est le déport de l’or. Ce mouvement est irrésistible et va vaincre toutes les résistances, notamment celles qui seront inéluctablement mises en place par les pouvoirs politiques et financiers.

Une fois que le Meilleur des Mondes de la monnaie non convertible en or dans lequel nous vivons sera dépourvu de la machine à transformer le papier en or que sont les marchés à termes de métaux monétaires comme le COMEX, nous entrerons dans un monde complètement différent de celui dans lequel nous avons eu l’habitude de vivre ces 38 dernières années, depuis le jour d’Aout 1971 où Nixon a rompu l’engagement des Etats Unis de garder le dollar convertible en or.

Je vais me permettre de présenter un certain nombre des conséquences les plus importantes que je perçois comme des évidences. Même si le mouvement auquel nous assistons n’est qu’une Nième crise temporaire, cette analyse sera utile à long terme parce qu’un déport permanent de l’or est à terme inévitable.

1ère évidence : Tous les producteurs d’or qui ont encore des positions hedgées en place non couvertes, comme Barrick, vont faire faillite.

2nde évidence : Les autres mines d’or vont, les unes après les autres, tout simplement arrêter de vendre de l’or et se mettre en sommeil. Mettre leur or en vente ne présentera pas le moindre intérêt pour elles.

3ème évidence : Les mines d’or juniors vont remettre leur production à une date ultérieure indéterminée. Elles vont considérer que leurs filons d’or enfouis dans le sol constituent une meilleure réserve de valeur que du papier monnaie détenu sur une banque insolvable.

4ème évidence : La fermeture du guichet de l’or au COMEX va fournir une excuse pour d’autres émetteurs de papier-monnaie, y compris les bullion banks, d’en profiter pour faire faillite frauduleusement et d’apurer leurs positions à découvert.

5ème évidence : GLD et les autres ETFs prétendument dépositaires d’or vont faire face à une énorme pression de demande de livraison du métal et les investisseurs qui ont cru dans le fait qu’ils détenaient de l’or par le biais de ces actifs n’auront que leurs yeux pour pleurer. Ils pourront toujours tenter de faire des procès pour obtenir leur or. Ils ne l’obtiendront pas car leurs contrats ne leur donnent aucun droit à de l’or physique. Ils obtiendront leur monnaie sous forme de papier. Les principaux acteurs se partageront le gâteau entre eux. Aucune miette ne restera pour les actionnaires.

6ème évidence : Même alloué et séparé, un compte de métal or n’est pas sûr tant que le métal ne vous est pas précisément alloué. La tentation de faire défaut de celui qui gère le compte deviendra irrésistible, et le détenteur d’or sur un compte métal non alloué, là encore, n’aura que ses yeux pour pleurer.

7ème évidence : Les seuls marchés de l’or existant seront les marchés noirs (lisez « libres), fragmentés dans différents pays, et le cours de l’or sera établi localement selon l’offre et la demande. La protection de la propriété de l’or, tout comme de son négoce, ne sera plus assurée ni par la loi, ni par les autorités. En conséquence les temps vont s’assombrir pour le commerce et l’industrie très exactement comme au moment du déclin de l’empire de Rome.

Notre expérience actuelle de la monnaie non convertible ne durera qu’un temps : celui pendant lequel elle aura encore le pouvoir de soutenir les marchés à terme sur l’or et que les investisseurs accepteront cette monnaie en lieu et place de l’or.

Les difficultés croissantes de livraison, conséquences de l’apparition de pénuries de métal, seront manifestées par le déclin de la base et l’entrée de l’or en déport. Le déclin de la base or est comme un sablier : quand il sera vide et que le dernier grain de sable s’écoulera, la fièvre de l’or portera un coup mortel aux marchés à terme papier et les jours du notre système monétaire fondé sur le papier monnaie non convertible en or seront comptés.

Les épisodes précédents dans l’histoire de l’expérimentation du papier monnaie n’ont jamais duré plus de 18 ans, soit curieusement moitié moins que celui-ci (38 ans). Note système monétaire décroché de l’or depuis 1971 détient donc un record mondial et historique. Mais aucun des épisodes précédents n’avait été soutenu par des marchés à terme.

Soyez avertis, et rapprochez-vous de la sortie en prenant livraison de votre métal. Quand le rideau tombera sur le dernier contango à Washington, une panique se déclenchera et il sera trop tard pour mettre la main sur de l’or.

Antal E. Fekete

Professeur, Intermountain Institute of Science and Applied Mathematics, Missoula, MT, U.S.A.

Gold Standard University


* Rappels sur les principes des contrats à terme (Note de la rédaction)

Base : différence entre le cours du marché à terme et le cours du spot

Report (Contango) : base positive, état normal d’un marché à terme

Déport (Backwardation) : base négative, signifiant une tension sur le marché du physique, le prix spot devenant plus cher que le prix à terme

La formation des prix d’un contrat à terme dépend du prix spot et des coûts de portage, de transport et de stockage de la matière première. On pourrait penser que le prix d’un contrat à terme sera toujours supérieur à celui du prix spot (base positive) résultant des différents coûts supplémentaires (transport, stockage, portage). Cette structure de marché correspond à une forme dite de contango où les contrats, selon leurs termes, sont de plus en plus chers. Cependant, dans la pratique, on constate que les contrats à terme peuvent avoir une valeur inférieure à celle du prix spot (base négative) conduisant à une structure en backwardation où les contrats les plus éloignés sont de moins en moins chers.

La forme contango se retrouve lorsque le marché physique est en excès et la backwardation dans les situations où les stocks sont faibles. Dans la backwardation, les intervenants sont prêts à payer le prix spot à un cours élevé par crainte sur les approvisionnements futurs

Antal E. Fekete est contributeur à 24hGold.com. Les vues présentées sont les siennes et ne représentent pas nécessairement celles de 24hGold. Elles peuvent également évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à réaliser un quelconque investissement. L’auteur, 24hGold ainsi que toutes parties qui leur seraient directement ou indirectement liées peuvent, ou non, et à tout instant, investir ou vendre dans tous les actifs présentés dans ces colonnes. Tous droits réservés.

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6876