Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2014

Russie : L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

Les mensonges et la propagande contre la Russie continuent ! Ainsi que les provocations intentionnelles ! 

L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

Par La Voix de la Russie | Le Conseil de l'UE a fait état d’élargissement de la liste des sanctions dans le cadre de la crise ukrainienne, en incluant 11 autres personnes dans la « liste noire », après quoi son nombre total de figurants s’était élevé à 72 personnes.

« Compte tenu de la gravité de la situation dans l'Est de l'Ukraine, le Conseil de l'UE a décidé d'étendre la liste des personnes visées par des sanctions ciblées pour avoir commis des actions compromettant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine », a précisé un communiqué du Conseil de l'UE. L'entrée à l'UE est interdite à ces personnes, et leurs avoirs sont gelés par l'UE, indique le rapport.

Jeudi dernier, une source proche du Conseil de l'UE a déclaré que la liste comprenait principalement les miliciens de l'Est de l'Ukraine, et plusieurs Russes.

Source http://french.ruvr.ru/news/2014_07_11/LUE-a-approuve-lela...

Par contre les actes criminels commis contre  la population par  le nazi POROCHENKO, eux sont admis ! Apparemment il n'est pas sanctionné mais encouragé !

Ukraine de l’Est : Porochenko menace de tuer 100 miliciens pour un soldat ukrainien tué

Ukraine de l’Est : Porochenko menace de tuer 100 miliciens pour un soldat ukrainien tué

Par La Voix de la Russie | Le président d'Ukraine Piotr Porochenko promet de se venger des miliciens, coupables de la mort des membres des forces de l’ordre ukrainiens dans la région de Lougansk, rapporte le service de presse du chef d’Etat.

Le chef d’Etat ukrainien a promis de trouver et exterminer tous ceux qui ont utilisé le système Grad contre les militaires ukrainiens. « Les rebelles paieront des dizaines et des centaines de leurs vies pour chacun de nos militaires », a déclaré Porochenko.

Selon le ministère de la Défense de l'Ukraine, dans la nuit du 11 juillet, le feu a été ouvert à l’aide d’un système de fusées multiples Grad près du village de Rovenky. 19 membres des forces de l’ordre ont été tués. Les forces ukrainiennes ont porté des frappes d’aviation en réponse.


Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_07_11/Ukraine-de-l-Est-Po...

09/07/2014

L’UMP en faillite ? La blague…

Effectivement la bonne blague, lorsque l'on sait que ce sont la FED, les lobbies des banksters et autres multinationales qui financent les partis politiques, les associations dites caritatives, les syndicats, les fondations, la Franc-maçonnerie sioniste, etc... pour mieux pouvoir choisir et placer leurs pions VRP.

Voir extrait ci-dessous du livre : La créature de Jekyll Island:  Tout sur l’histoire des banques - Edward Griffin à télécharger en PDF : ICI

"Lorsque l’on possède tout l’argent nécessaire pour s’offrir tous les petits plaisirs de la vie, que reste-t-il à acquérir ? Le pouvoir ! Les membres du cartel bancaire utilisent cette rivière de richesses pour se  procurer  le  pouvoir  à  nos  dépens.  Ils  achètent  le  monde  avec  ces  argents.  Ils  contrôlent  les sociétés et les institutions qui offrent leurs directions et leurs orientations à des gens qui dépendent, vivent et agissent en fonction de ces dernières. Sur le plan technique et en termes sociologiques, on les appelle des centres de pouvoirs. Ils achètent l’influence et le contrôle de leurs dirigeants. Ce qui signifie qu’ils achètent des politiciens, des partis politiques, des réseaux de télévision, des réseaux câblés, des journaux, des magazines, des agences de publicité, des agences de presse, des studios cinématographiques,  des  universités,  des  syndicats  de  travailleurs,  des  organismes  religieux, des associations  commerciales,  des  institutions  à  but  non  lucratif,  des  sociétés  multinationales,  des mouvements de scoutisme pour garçons et filles, et ainsi de suite. N’importe quel groupe qui exerce une influence constitue une cible parfaite pour accroître ce contrôle. Et plus précisément ceux qui s’opposent à eux. Ce phénomène existe dans la plupart des pays industrialisés. Il est absolu dans plusieurs pays en voie de développement. Ils ont acheté ces pays. 

Ne vous est-il jamais arrivé de vous questionner ce qui se passe dans les bureaux de la World Bank et des Fonds monétaires internationaux ? Vous constaterez que le Congrès autorise de temps en temps un autre prêt ou un don de 100 milliards de dollars à un petit pays. Il affirme qu’il agit ainsi pour accroître le niveau de vie de ce dernier. Pouvez-vous le croire ? Si vous observez toutes les nations qui, au cours des dernières décennies, ont reçu de l’aide, pouvez-vous en trouver une seule dont le niveau de vie de ses citoyens a augmenté. Dans la plupart des cas, c’est tout le contraire. La raison est simple. L’argent ne servait pas à cela. On ne remet pas l’argent aux gens ni aux entreprises. On le donne plutôt aux politiciens et aux gouvernements pour consolider leurs mécanismes de contrôle des gens. Ils n’ont rien à faire du bien-être de leurs gens. Leur propre confort prime. L’idéologie ne veut rien dire pour eux. Le socialisme, le capitalisme, le communisme, le fascisme, n’ont aucune signification. Tout ce qu’ils désirent c’est l’argent. Il est choquant de constater qu’en Amérique du Nord  nous  devons  traiter  avec  les  2e et  3e générations  de  familles  sur  l’aide  sociale.  En  plus,  le système  actuel  a  créé  parmi  les  gouvernements  du  tiers  monde,  une  deuxième  et  troisième génération d’assistés sociaux. Ils sont dépendants. Ils ne sauraient que faire sans cet argent. Ils sont maintenant en place dans l’ordre mondial."

Donc pas de souci à se faire, Rothschild et la FED allongeront la monnaie pour maintenir en place aussi longtemps que possible leurs pions/VRP du Nouvel Ordre Mondial !

L’UMP en faillite ? La blague…

Les grands donneurs de leçons sur l’économie que sont mes excellents confrères Copé et Sarko n’ont pas fini de nous faire rire avec leurs savantes explications sur la lutte contre la dette, ou le respect du patron maître dans son entreprise. Leur gestion de l’UMP ou de la campagne électorale de 2012 est un véritable chef d’œuvre de gabegie, d’amateurisme et de copinage. Ils sont nuls. Oki.

Faillite

Mais l’UMP n’est pas en faillite et loin de là. Fin 2013, l’endettement était de 79,1 millions d’euros fin 2013, et au premier juillet, le chiffre a été ramené à 74,5 millions d’euros. Donc dans le bon sens. La somme est considérable, car elle correspond sensiblement à deux années de budget, mais tout va mieux dès qu’on arrête le délire dépensier. Les chiffres que publie la presse sur le train de vie de ces messieurs dames sont assez hallus…

L’UMP est propriétaire de ses locaux, une garantie de premier ordre, même si le remboursement n’est pas achevé. Elle perçoit chaque année 20 millions de l’Etat, au titre du financement public, et en se constituant partie civile dans l’affaire Bygmalion, elle va pouvoir réclamer les 15 (ou 17) millions que le Parti n’aurait jamais du payer car il s’agissait de dépenses de la campagne électorale de Sarko. C’est donc de bon ton de crier à la panique, mais c’est de la fumée, et une belle occasion de virer les réseaux Copé-Sarko.

Et puis l’UMP a tout intérêt à tenir, car elle a un carnet de commandes prometteur pour les trois ans qui viennent, dès lors que le parti redevient un minimum raisonnable : régions, département, Séant, présidence et Assemblée.

Le seul obstacle à ces victoires n’est pas le PS, embourbé, ni le FN, de gag de la gonflette, mais Sarko, qui veut redevenir Président de la République. Politiquement, celui qui a fait perde toutes les élections à la Droite depuis 2012, perd inexorablement des points dans les sondages, et se reprend en pleine face le contrecoup judicaire de ses méthodes de despérados…

L’UMP finie et en faillite ? On en reparle en 2017…

object_thune

http://lesactualitesdudroit.com/2014/07/08/lump-en-failli...

08/07/2014

L'État d'Israël disposera-t-il d'un siège de député français ?

Voilà comment le traître de SARKOZY, VRP du Nouvel Ordre Mondial a ouvert la boîte de Pandore à ses amis sionistes/francs-maçons, en 2009, en livrant la France aux intérêts des lobbies sionistes  ! Voilà comment ils se sont arrangés pour faire passer des représentants politiques de l'état sioniste d'Israël, du statut à la rigueur, de Consul ou d'ambassadeurs, au statut de députés pouvant ainsi influencer les lois et la politique extérieure de la France. 

L'État d'Israël disposera-t-il d'un siège de député français ?

 

Conformément à la réforme constitutionnelle de 2009, l'Assemblée nationale que nous élirons en juin comptera onze députés représentant les deux millions de Français résidant à l'étranger, dont le vote était précédemment réaffecté à leur circonscription d'origine en France. Leur huitième circonscription couvre l'Italie, Saint-Marin, le Vatican, Grèce, Turquie, Chypre, Malte et Israël, en tout 100 000 électeurs dont un peu plus de la moitié d'Israéliens[1].

 

Cette réforme pose de graves problèmes institutionnels. Il existe un Conseil supérieur des Français de l'étranger, ainsi qu'une Assemblée des Français de l'étranger et ceux-ci élisent déjà douze sénateurs (8 UMP et 4 PS). Or, si le Sénat fédère les intérêts locaux, l'Assemblée nationale incarne une souveraineté nationale indivisible. L'élection de députés catégoriels ne peut que dégrader la représentation de l'intérêt général et affaiblir le Parlement.

 

De fait, certains milieux s'engouffrent dans cette faille. II apparaît en effet une différence de nature entre un Français installé en Italie, aux États-Unis ou au Sénégal et un expatrié en Israël. En dehors des problèmes spécifiques des expatriés, la situation des premiers n'implique pas de position politique particulière, tandis que les seconds ont accompli une démarche liée au nationalisme israélien. On note à cet égard, que les Français expatriés possédant aussi la nationalité de leur pays de résidence, sont 95% en Israël contre 55% en moyenne dans les sept autres pays. En d'autres termes les uns sont des Français résidant à l'étranger, les autres sont des Israéliens d'origine française.

 

Un discours qui éclaire la réforme d'une lumière crue.

 

Vice-présidente (PS) de l'Assemblée des Français de l'étranger, Daphna Poznanski est parmi les candidats actuellement déclarés, la seule qui réside effectivement à l'étranger (en Israël) et affiche une expérience dans le domaine des expatriés. Son blog est presque entièrement consacré à leurs problèmes : validation de l'activité pour la retraite, équivalence des diplômes, obtention de documents d'état-civil, couverture sociale, polémique contre la binationalité ... Elle observe des positions modérées au sujet du conflit israélo-palestinien, préconisant une solution à deux états, qui pour elle, doit être un préalable à une solution fédérale. Elle n'aborde toutefois pas la question des frontières.

 

Avec les trois candidats suivants, on entre dans un autre monde. Ils ne possèdent visiblement aucune expérience en matière d'expatriés pour lesquels ils improvisent des promesses électorales, mais ne cachent pas que le lobbying en faveur de la politique israélienne est leur véritable motivation.

 

Soutenu par l'Union des patrons juifs de France, Edward Amiach s'exprime sans fard dans l'interview qu'il donne sur son blog :

 

"(...) Pour résumer, vous voulez être un lobbyiste à l’Assemblée, même si ce n’est pas dans la tradition française.

 

Je n’ai pas peur du mot : oui, un lobbyiste, mais sous la forme de ce que fait l’AIPAC aux États-Unis. Quand on pense que 85 % des parlementaires américains sont pro-israéliens ! Si nous travaillons comme il faut, nous arriverons peut-être à ce résultat en France dans 50 ans."

 

En dépit des apparences, ce ne sont pas là les nouvelles élucubrations du rédacteur des Protocoles des sages de Sion[2], mais la feuille de route d'un authentique lobbyiste d'Israël. L'impasse au Proche-Orient résultant principalement du soutien inconditionnel apporté à la politique israélienne par un gouvernement américain paralysé par le lobby israélien[3], on se propose un objectif comparable pour la France.

 

Adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine, Philippe Karsenty se consacre particulièrement à la presse. Il alimente sur son blog une "Agence de notation des médias" spécialement vigilante en matière de traitement de la politique israélienne. Il s'acharne depuis 2000 sur France2 et son journaliste israélien Charles Enderlin qui a osé imputer la mort du jeune Mohamed Al-Durah aux militaires israéliens. Il se montre déçu par Nicolas Sarkozy avec lequel il a fait un bout de chemin au début de leurs carrières respectives, mais qui n'aligne pas ses actes de Président de la République française sur les positions israéliennes. Plus de six mois avant le scrutin, il affirme que "la plupart des médias" le désignent comme favori.

 

L'épouse de Gil Taïeb est conseillère municipale socialiste de Paris. Il est lui aussi fortement impliqué dans le lobbying israélien. Il pratique depuis longtemps une forme d'action qui sous une couverture caritative, soutient la politique israélienne (collecter des fonds en France en faveur des nécessiteux israéliens, ceux-ci pouvant être les soldats). Son comité de soutien est presque exclusivement israélien : ministres, militaires, maires, ainsi que Michel Boujenah et Rika Zaraï. Il reproche au Ministère des Affaires étrangères français d'avoir critiqué les récentes colonisations en Cisjordanie et incrimine dans une lettre ouverte au Président de la République, le vote français favorable à l'admission de la Palestine à l'UNESCO.

 

"Alors qu’Israël est attaqué et que des milliers d’Israéliens subissent les tirs des terroristes de la bande de Gaza, l’UNESCO vient d’accueillir les palestiniens en son sein et reconnait la Palestine.
Quelle leçon donnée par le monde !!!
La souffrance juive n’intéresse personne ! (...)"

 

Il se plaint en des termes d'un sentimentalisme affecté de ce que lors de sa récente visite en Israël, Bertrand Delanoë n'ait pas réservé l'exclusivité à l'État juif, mais ait également rencontré les représentants de l'Autorité palestinienne.

 

"Israël ne mérite t-il donc pas une visite exclusive ?
Israël n’aurait il pas le droit à un bonheur entier et non partagé ?
Les israéliens se doivent-ils toujours d’être aimés en silence ?
Monsieur Bertrand Delanoë, l’amitié a besoin parfois d’exclusivité et de courage, ne l’oubliez pas et revenez visiter Israël et sa capitale Jérusalem."

 

 Le Maire de Paris apparaît pourtant comme un soutien de la politique israélienne, mais ces militants semblent réincarner les staliniens de jadis : un compagnon de route est tenu d'obéir sans état d'âme ni égard pour sa propre fonction politique.

 

 Ancienne représentante en France de l’American Jewish Committee, l'une des principales officines américaines de lobbying israélien, Valérie Hoffenberg est la candidate de l'UMP. Elle contraste avec le discours sans retenue des trois précédents. Elle s'efforce de convaincre son public juif qu'en dépit des critiques que lui valent certaines positions françaises, le Président Sarkozy est bien un ami d'Israël. Elle déplore toutefois le vote français en faveur de l'admission de la Palestine à l'UNESCO.

 

 

L'envahissant lobby israélien

 

En résumé, cette réforme semble devoir aboutir à une officialisation du lobbying israélien. La République française offre un siège de député à un état en guerre dont la vision raciale et l'agressivité régionale se sont dramatiquement exacerbées depuis un an, pour lequel le soutien occidental constitue un enjeu vital et trois candidats sur cinq s'affirment d'emblée déterminés à utiliser la fonction élective qu'ils briguent, comme levier pour contrôler depuis l'étranger, la politique extérieure française.

 

 Selon l'Agence juive, la population juive française compterait près de 500 000 personnes[4] ce qui en ferait la troisième population juive du monde, loin derrière Israël (5,5 millions) et les USA (5,3 millions). D'où les efforts considérables de propagande. On a vu ces derniers mois, les thèmes idéologiques comme délégitimation et autres nature juive de l'état se succéder à rythme croissant sous la plume des philosophes maison et autres agents d'influence. Pour résumer, toute critique à l'égard de la colonisation des territoires occupés aboutirait à "délégitimer" l'État d'Israël et on exige que les nations s'engagent sur sa nature "juive", comme si la Communauté internationale devait avaliser le caractère essentiel de son expansionnisme aux dépends des Palestiniens et ses visions raciales.

 

 Depuis que le Président de l'Autorité palestinienne a posé la candidature à l'ONU, c'est le thème de "l'inexistence du Peuple palestinien" qui est agité. Les Palestiniens ne seraient que des gens accourus récemment en Palestine pour ramasser les miettes de la créativité juive comme l'affirme un livre dont le CRIF assure la promotion.

 

 Ceci d'autant plus que dans le même temps, s'enflamme en France un débat récurrent relatif au vote des résidents étrangers dans nos élections locales, que l'UMP rejette en invoquant des dangers subliminaux.

 

 

 

[1] Ce billet s'inspire de la matière fournie par Daniel Horowitz il y a environ une semaine

 

[2] Les Protocoles des sages de Sion sont un faux antisémite rédigé sans doute au tout début du XXe siècle. Ils simulent un ensemble d'instructions émanant d'une autorité juive clandestine et visant dans chaque pays à la corruption des élites afin d'asseoir la suprématie juive sur le monde.

 

[3] Dans Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine, (2007, Édition La découverte) John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt détaillent les moyens mis en œuvre pour aligner la politique américaine sur les impératifs israéliens.

 

[4] La population concernée par ce décompte est composite et sujette à interprétation. Lire La population juive de France : socio-démographie et identité, Doris Bensimon, Sergio Della Pergola, 1984, CNRS/Université hébraïque de Jérusalem

http://blogs.mediapart.fr/blog/berjac/131211/letat-disrael-disposera-t-il-dun-siege-de-depute-francais

 

 

03/07/2014

Quand SARKOZY fait allégeance publique en s'adressant et en, en appellant à ses amis, frères et maîtres Francs-maçons !

Sarkozy a souhaité utiliser l'organe de propagande médiatique pour soi-disant s'adresser aux français, dont il se fiche éperdument.

En vérité, il a voulu faire allégeance publique, en s'adressant et en, en appelant à ses amis, frères et maîtres Francs-maçons !

On ne sait jamais si parmi les juges de la république maçonnique il pouvait s'en trouver quelques-uns qui pouvaient arranger ses dossiers judiciaires et lui faire obtenir la relaxe.
 
En effet, pour ceux qui connaissent l'histoire de France et notamment la période de la soi-disant révolution française qui n'a jamais existé, la France est encore et toujours à ce jour, une Monarchie. Les termes choisis par SARKOZY dans ses dernières déclarations, ne font aucun doute sur le public qu'il souhaitait toucher et notamment les inventeurs de la République soit, la secte maçonnique sioniste dont il est le VRP pour les aider à instaurer leur Nouvel Ordre Mondial.
 
La révolution française a été fomentée par la secte maçonnique sioniste, afin de détruire la monarchie et l'église catholique, et de prendre leur place sur le territoire français.
 
LA REPUBLIQUE = LA REPUBLIQUE MACONNIQUE et non pas la France ni le peuple français.s

LES PRINCIPES REPUBLICAINS = LES PRINCIPES MACONNIQUES.
 
Quant à l'Etat de Droit nous y repasserons, n'est-ce pas ?
 
 
EXTRAIT : « Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.

 
 
Nicolas Sarkozy lors de son interview, le 2 juillet 2014.
 
 
« Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.

”La Franc-maçonnerie, religion de la République”, c'est Peillon qui le dit )

 
 
 
La suite ci-dessous :

 
jeudi 3 juillet 2014  
 
  C'était le principal message qu'il entendait adresser aux Français, mercredi soir lors de son interview radiotélévisée : Nicolas Sarkozy est bien décidé à revenir au pouvoir en 2017.  
Pour mieux revenir, Nicolas Sarkozy se victimise
 
C'était le principal message qu'il entendait adresser aux Français, après sa mise en examen : il reste bien décidé à revenir au pouvoir en 2017.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy lors de son interview, le 2 juillet 2014.  
Nicolas Sarkozy : « Je ne suis pas un homme qui se décourage devant les vilenies »
 
« Je n'ai jamais commis un acte contraire aux principes républicains ou à l'Etat de droit », affirme l'ancien président.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy, à Nice, le 10 mars.  
Les intox des sarkozystes sur Claire Thépaut
 
L'une des deux magistrates qui enquêtent sur l'affaire des écoutes est la cible des attaques tous azimuts du camp Sarkozy. Dont une bonne part d'intox.
 
 
 
  Nicolas Sarkozy, le soir de sa mise en examen et de son entretien radiotélévisé, mercredi 2 juillet à Paris.  
Une majorité de Français jugent que Sarkozy est « traité comme n'importe quel justiciable »
 
Pour 63 % des personnes interrogées dans un sondage BVA, l'ex-président est traité comme n'importe quel justiciable.
 
 
 
  Pour le président du groupe socialiste à l'assemblée nationale Bruno Leroux « M. Sarkozy manque à tous les principes de responsabilité quand il cherche à dresser l'opinion contre ses juges ».  
Sarkozy a confondu « les affaires de l'Etat avec ses intérêts et ceux de son clan »
 
Pour le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno Leroux, « M. Sarkozy manque à tous les principes de responsabilité quand il cherche à dresser l'opinion contre ses juges ».

Ukraine/Russie/Gaz : Rothschild et Israël derrière le conflit gazier et pétrolier ?

Le projet est-il celui pour Rothschild et son état privé sioniste d'Israël d'éliminer la Russie pour pouvoir exporter le gaz en Europe, dès l'année 2014, voire d'aller coloniser les réserves de gaz russes ?

Ainsi pendant que l'on nous occupe l'esprit avec l'Ukraine et la Russie, Rothschild et l'état sioniste avancent sur leurs affaires fructueuses. Voir ci-dessous :

Ukraine/Russie : Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur Poutine

La Méditerranée orientale aiguise les appétits

Nouvelle image (21).jpg

israeli_gas2-egypt-cyprus_israel_lebanon.jpg

Pour comprendre que les évènements en Irak, en Syrie, en Libye, en Ukraine, à Gaz/A au Liban, en Cisjordanie, en Afrique, etc... sont liés, toujours dans l'objectif de permettre à l'Oligarchie financière des banskters de virer les dirigeants mondiaux qui s'opposent à l'empire US/UE/Sioniste/Dollar afin de leur permettre d'instaurer l'Unique Gouvernement Mondial contrôlé par les élites Illuminati/sionistes/reptiliens/jésuites/satanistes et de s'accaparer toutes les richesses de la Terre.

Leurs motifs ne sont donc pas que financiers mais idéologiques, ceux d'instaurer l'Unique Gouvernement Mondial unipolaire soit, leur Nouvel Ordre Mondial.

Lire ci-dessous quelques articles portant sur les projets pétroliers et gaziers d'Israël au détriment de Gaza et d'autres pays limitrophes à Israël :


Extraits : "Sous le mandat britannique, l'Etat juif de Palestine déployait déjà des efforts considérables pour aller chercher ce précieux carburant, le pétrole. Les résultats ne furent pas à la hauteur des espérances. C'est au début des années 1950, après la proclamation de l'Etat, qu'Israël décide de se lancer dans la production d'énergie en reprenant en main ce secteur. Une Loi sur le pétrole est ainsi promulguée en 1952."

"UN PROBLEME GEOPOLITIQUE.
Une fois résolu la définition de son périmètre d'extraction, Israël va faire face à un autre défi géopolitique : le choix des pays de destination et des lieux de transit des surplus gaziers. Deux marchés s'ouvrent désormais au gaz israélien : l'Europe et l'Extrême-Orient. Grâce à des gazoducs sous-marins la voie vers l'Europe transiterait soit par la Turquie, soit par la Grèce."

 

AU LARGE DE LA BANDE DE GAZA.
"Les palestiniens pourraient importer du fuel et du pétrole à des prix plus bas de leurs voisins et supposés alliés riches en pétrole, ou puiser dans les réserves de gaz au large de Gaza découvertes il y a 13 ans par British Gas Group. Les gisements sont estimés à 39 milliards de m3, et suffiraient à couvrir les besoins des palestiniens pendant 15 ans. Pour British Gas, les gisements sont financièrement viables, un accord a été signé entre British Gas, le Palestine Investment Fund et une entreprise appelée Consolidated Contractors Company, pour développer et commercialiser les champs. Pourtant, 13 ans après pas un seul gallon n'a été extrait.
Le développement des champs gaziers de Gaza briserait un monopole important de l'offre israélienne qui ne veut pas que les Palestiniens accèdent à l'autosuffisance énergétique. Israël n'autoriserait l'accès des Palestiniens à leurs propres gisements gaziers que s'ils promettaient de le vendre à Israël à un prix nettement inférieur aux prix mondiaux. Israël a dit aux hommes d'affaire palestiniens, Nous voulons que vous fassiez des affaires, mais pas sans nous. Monopoliser la possibilité de faire des affaires est un autre moyen de domination qui ne coûte rien à Israël." La suite: ICI

Petit préambule sur l'attaque dirigée contre la Russie par le biais de l'Ukraine en 2008/2009 :

Publié le 06/01/2009 à 17:15, Mis à jour le 06/01/2009 à 22:47

 


Voyons ce qui s'est passé par le passé concernant les énormes réserves de gaz maritimes qui appartiennent à la Gaz/A (GAZ/A, GAZA a d'énormes réserves de Gaz qui sont convoitées par Israël depuis des années).

 

Tel Aviv affirme pouvoir alimenter l'Europe en gaz pendant ses guerres d'extension avec l'aide la compagnie Mehriv (mossad), qui a obtenu un contrat gazier au Turkmenistan. Lire ici (en anglais).Source : Islamic Intelligence.

Voici comment Israël voit les choses dans l'article ci-dessous, mais la question est celle de savoir: a qui appartiennent les réserves de gaz dites israéliennes, syriennes, libanaises et gazaouis, et si elles ne sont pas les réelles raisons d'orchestrer les guerres et les évènements que nous connaissons ?

 

 

 

 

 

Et si en même temps on peut aller coloniser l'Afrique par le biais des lobbies sionistes, c'est encore mieux !

 


L'expansion d'Israël et de la colonisation par le biais de l'argent et des banksters.


La question est : quand vont-ils cesser de nous prendre pour des imbéciles ?