Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2009

Une pandémie ? Et le reste ?

03/05/2009, SELON JACQUES ATTALI, UNE PANDEMIE VA ACCELERER L'INSTAURATION D'UN GOUVERNEMENT MONDIAL

Le 17/05/2009

En date du 15 juin 2007, le chef du département intelligence économique et gestion de crise auprès de l'institut national des hautes études de sécurité, a émis le rapport intitulé : " Analyse juridique d'une crise de pandémie ".

Ce rapport évoque notamment les conséquences sociales ainsi que les mesures sécuritaires (dont la mise en place d'un Etat d'Exception) nécessaires face à une pandémie. Tandis que le 3 mai 2009, l'économiste Jacques Attali j@attali.com affirme qu'une pandémie accélérera le processus menant à l'instauration d'un Gouvernement mondial !

LE MESSAGE AUDIO CORRESPONDANT :

http://www.blog-video.tv/video-10631a4351-Archive-tele-du...

 


Archive télé du 17/05/2009 10:23:46

01/05/2009

Ah ces virus ! Quelle bonne aubaine pour les élites !

LE VIRUS MACHIN ????

1338723163.2.jpg


OMS : Organisation mondiale de la Mal-santé publique
L’OMS n’est qu’une institution politique au service de l’ONU. 
L’ONU  (ONUSIDA) gagne à générer les maladies pour multiplier les malades.  (Une population malade est une population soumise.)

La grippe porcine,  encore et toujours des salades pour les limaces.
Il n’y aurait pas d’élections européennes en vue ? 

Ce qui est à craindre,  ce ne sont pas les virus imaginaires colportés par les journalistes. 
Ce qui est à craindre,  ce sont les toxines bien réelles avec lesquelles on va vacciner les cochons. 

Comme pour la grippe aviaire,  le bétail à peine vaccinés,  la convalescence vaccinale tout juste commencée,  les toxines vont se retrouver dans nos assiettes. 


Une population malade est une population soumise.
L’Europe des curés n’a t-elle pas prévu d’élection prochainement ?  Encore une fois,  grâce à la grippe porcine,  l’argent du financement de la campagne des partis,  risque bien de sortir des caisses de la Sécu. 


La construction européenne, merci la grippe porcine ! 
La grippe aviaire a été une représailles.  En revanche,  la grippe porcine est visiblement une prévention. 


Les virus de curés

http://levirusmachin.hautetfort.com/

Le virus de la Grippe aviaire
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/08/01/le...

On compte sur les journalistes pour se taire.
Le premier métier d’un journaliste est de se taire,  son deuxième est de mentir. 
C’est bien simple !  Quand un journaliste ne se tait pas,  c’est qu’il ment. 

Quand un professionnel du mensonge me ment,  je sais que ce qu’il me dit n’est pas vrai. 

L’Europe gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. 
La grippe porcine ne se transmet que de fonctionnaires à fonctionnaires.

Grippe porcine, un prétexte pour instaurer la Loi martiale ?

Fox News: Martial Law If It’s a Pandemic?

r2409702423.jpg

Paul Joseph Watson
Prison Planet.com
Thursday, April 30, 2009

A segment on Fox News’ Fox and Friends this morning explored the issue of whether a swine flu pandemic could result in a declaration of martial law in America and a suspension of constitutional rights.

“If it becomes a pandemic, you could lose some simple rights - like going to the movies,” said host Steve Doocy, before introducing legal analyst Peter J. Johnson, Jr.

“People in our government need to start thinking about how, if this actually becomes a pandemic, how it’s going to affect our daily life and our rights,” said Johnson, before asking if people who try to escape quarantines or refuse mandatory vaccinations would face jail time.

Johnson added that Americans were willing to give up rights in order to “stay alive” but that an orderly discussion of how that would happen needs to take place.

(ARTICLE CONTINUES BELOW)

http://www.prisonplanet.com/fox-news-martial-law-if-its-a...

Loss Of Civil Liberties, Martial Law & Swine Flu
http://www.youtube.com/watch?v=CPer2c9jSck

25/04/2009

USA : Des attentats en préparation par le Gouvernement US ?

Obama se sent menacé par les défenseurs de la constitution
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la Loi martiale
C'est ce qui nous attend aussi sans doute, dès lors que les Policiers à la retraite ont été rappelés et sont déjà en cours d'affectation.
On crée les émeutes de toutes pièces et on instaure la Loi martiale ce que le traité liberticide de Lisbonne les autorise à faire et qui a restauré la peine de mort tout en leur permettant d'instaurer la Loi Martiale. Le premier pas vers l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.
Soyons vigilants à toutes leurs manoeuvres.
 

CNN : infos du 23/04

Montée des "groupes extremistes" au US, qui tenteraient de recruter les militaires US de retour d Irak, qui se retrouvent sans travail, voir sans maison a cause de la crise...
Les services secret d Obama, prétendent à une menace pour le gouvernement de la part des groupes patriotiques et les montées extrémistes.

*********************
Aussi :
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la loi martiale

L’ancien candidat à la présidence Alan Keyes a probablement lancé son plus effroyable avertissement en déclarant que l’administration Obama se prépare à créer des attaques terroristes, à déclarer la loi martiale et à annuler les élections de 2012, toutes des raisons pour lesquelles ils diabolisent leurs ennemis politiques en criminels et en terroristes.

Alan Keyes est surtout connu pour ses performances lors des débats présidentiels républicains de l’an 2000, au cours desquels il fut déclaré grand vainqueur par plusieurs médias suite à une série de débats avec George W. Bush et John McCain.

« Il est évident qu'ils ne reculeront devant rien » a déclaré Keyes lors de sa participation à une réception à Fort Wayne. Il a également ajouté: « Nous pourrions nous réveiller un jour au beau milieu d’une série d'attentats terroristes, [et] l'économie sera paralysée ... la loi martiale sera décrétée partout aux États-Unis et elle ne sera levée qu’au moment où la crise prendra fin. »

Keyes a déclaré que les états-uniens devront être reconnaissants si jamais une autre élection devait avoir lieu en 2012. Il a aussi ajouté: « Si on ne se réveille pas et si l’on ne fait pas les efforts pour voir ce qui est en train de se produire, [alors] nous ne verrons pas d’autres élections. »

« Les quelques temps qu’il reste où ils croient encore qu’ils peuvent s’en tirer à bon compte, ils vont s’en servir et mettre fin à ce système de gouvernement et c’est leur intention », a ajouté Keyes, tout en notant que tout le monde agit comme si l’époque actuelle était « quelque chose d’ordinaire », ce qui lui rappelle l'attitude des hommes politiques dans la République de Weimar lorsque Hitler prenait le pouvoir ou encore, lorsque le communisme prenait le pouvoir en Europe de l’est aux lendemains de la Deuxième Guerre mondiale.

Keyes a dit qu’étant donné que la majorité des gens sont sains d'esprit, la population croit que les autres [les dirigeants] vont respecter les règles du jeu alors que ce n’est tout simplement pas le cas, et il a ajouté que cette attitude permettra « aux forces du mal » de prendre le contrôle bien avant que nous n’ayons eu le temps de faire quoique ce soit.

« Il est tellement clair que nous avons maintenant une faction en place - ils ne jouent pas selon les règles du jeu et ils n'ont pas non plus l'intention de jouer selon les règles – car s’ils respectaient les règles du jeu, ils n'auraient pas cherché à discriminer leurs opposants », a ajouté Keyes, en faisant référence à la récente controverse entourant la sortie des rapports de la MIAC et de la Homeland Security (la Sécurité intérieure), qui sous-tendent que les états-uniens qui exercent leurs droits constitutionnels et qui sont bien informés de leurs droits représentent une menace à l'application de la « Loi nationale sur le maintien de l’ordre et les terroristes potentiels ».

Keyes a déclaré que l’unique solution doit venir de la base, car nos dirigeants « sont des poltrons qui ne demanderont jamais que la Constitution soit renforcée afin qu’elle soit claire, simple, et sans équivoques », et qu’ils répondent humblement avec « leurs lèvres fermées et leurs cœurs terrorisés. »

Keyes a également mis en garde que l’agenda d’Obama prévoit la création d’une force de sécurité civile et il a ajouté que tout cela faisait partie de l'ultime agenda visant à désarmer les citoyens états-uniens et à créer un État policier.

Keyes a toujours été un ardent critique d’Obama, en spécifiant qu'il est un Communiste radical et qu’il est déterminé à détruire les États-Unis et que si ses plans ne sont pas arrêtés, alors le pays que nous connaissons cessera d'exister..

Alan Keyes "Le gouvernement créera un attentat terroriste "
Vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x92sl1_alan-keyes-le-gouvernement-creera-u_news

 
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la Loi martiale. L’ancien candidat présidentiel donne des avertissements très terrifiants concernant l’agenda d’Obama



L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la loi martiale
L’ancien candidat à la présidence Alan Keyes a probablement lancé son plus effroyable avertissement en déclarant que l’administration Obama se prépare à créer des attaques terroristes, à déclarer la loi martiale et à annuler les élections de 2012, toutes des raisons pour lesquelles ils diabolisent leurs ennemis politiques en criminels et en terroristes.

Alan Keyes est surtout connu pour ses performances lors des débats présidentiels républicains de l’an 2000, au cours desquels il fut déclaré grand vainqueur par plusieurs médias suite à une série de débats avec George W. Bush et John McCain.

« Il est évident qu'ils ne reculeront devant rien » a déclaré Keyes lors de sa participation à une réception à Fort Wayne. Il a également ajouté: « Nous pourrions nous réveiller un jour au beau milieu d’une série d'attentats terroristes, [et] l'économie sera paralysée ... la loi martiale sera décrétée partout aux États-Unis et elle ne sera levée qu’au moment où la crise prendra fin. »

Keyes a déclaré que les états-uniens devront être reconnaissants si jamais une autre élection devait avoir lieu en 2012. Il a aussi ajouté: « Si on ne se réveille pas et si l’on ne fait pas les efforts pour voir ce qui est en train de se produire, [alors] nous ne verrons pas d’autres élections. »

« Les quelques temps qu’il reste où ils croient encore qu’ils peuvent s’en tirer à bon compte, ils vont s’en servir et mettre fin à ce système de gouvernement et c’est leur intention », a ajouté Keyes, tout en notant que tout le monde agit comme si l’époque actuelle était « quelque chose d’ordinaire », ce qui lui rappelle l'attitude des hommes politiques dans la République de Weimar lorsque Hitler prenait le pouvoir ou encore, lorsque le communisme prenait le pouvoir en Europe de l’est aux lendemains de la Deuxième Guerre mondiale.

Keyes a dit qu’étant donné que la majorité des gens sont sains d'esprit, la population croit que les autres [les dirigeants] vont respecter les règles du jeu alors que ce n’est tout simplement pas le cas, et il a ajouté que cette attitude permettra « aux forces du mal » de prendre le contrôle bien avant que nous n’ayons eu le temps de faire quoique ce soit.

« Il est tellement clair que nous avons maintenant une faction en place - ils ne jouent pas selon les règles du jeu et ils n'ont pas non plus l'intention de jouer selon les règles – car s’ils respectaient les règles du jeu, ils n'auraient pas cherché à discriminer leurs opposants », a ajouté Keyes, en faisant référence à la récente controverse entourant la sortie des rapports de la MIAC et de la Homeland Security (la Sécurité intérieure), qui sous-tendent que les états-uniens qui exercent leurs droits constitutionnels et qui sont bien informés de leurs droits représentent une menace à l'application de la « Loi nationale sur le maintien de l’ordre et les terroristes potentiels ».

Keyes a déclaré que l’unique solution doit venir de la base, car nos dirigeants « sont des poltrons qui ne demanderont jamais que la Constitution soit renforcée afin qu’elle soit claire, simple, et sans équivoques », et qu’ils répondent humblement avec « leurs lèvres fermées et leurs cœurs terrorisés. »

Keyes a également mis en garde que l’agenda d’Obama prévoit la création d’une force de sécurité civile et il a ajouté que tout cela faisait partie de l'ultime agenda visant à désarmer les citoyens états-uniens et à créer un État policier.

Keyes a toujours été un ardent critique d’Obama, en spécifiant qu'il est un Communiste radical et qu’il est déterminé à détruire les États-Unis et que si ses plans ne sont pas arrêtés, alors le pays que nous connaissons cessera d'exister.

Traduction libre de Dany Quirion pour
Alter Info

Source :
http://www.prisonplanet.com/alan-keys-government-will-stage-terror-declare-martial-law.html

Source : http://www.alterinfo.net/L-ancien-candidat-presidentiel-Alan-Keyes-declare-que-le-gouvernement-creera-un-attentat-terroriste-et-apres,-il_a31840.html

 

06/04/2009

Obama serait-il le Maître du Monde et le digne représentant du Nouvel Ordre Mondial ?

Rien ne vous choque dans cet article ?


Non seulement ce sont les USA qui créent de toutes pièces la panique financière mondiale, mais il faudrait encore faire allégeance au leader mondial, (selon SARKOZY) digne représentant du Nouvel Ordre Mondial (Illuminati).

Qui va rembourser les sommes astronomiques qui seront investies pour relancer l'économie mondiale ?
Qui va prêter l'argent à la Banque Mondiale et aux différents Gouvernements pour les endetter et endetter les peuples ?
La FED, sûrement pour être récompensée d'avoir rendu de bons et loyaux services au Monde ?
 
On ne parle surtout pas d'écarter la FED du Gouvernement US ?
Ce sont encore les peuples qui paieront pour continuer à enrichir la FED et ses acolytes !!!!
Le marché de dupes ! Il serait temps qu'ils arrêtent de nous jouer leur mise en scène éculée, notamment sur nos deniers !
Barack Obama et Gordon Brown à leur arrivée au sommet du G20 (AP)
Chaque pays devrait s'engager à prendre les mesures de relance nécessaire. Le communiqué final devrait également contenir des annonces en faveur d'un renforcement de la régulation mondiale des marchés.
La séance plénière du sommet du G20 a débuté jeudi 2 avril à Londres vers 09h35 GMT. Elle est dédiée aux moyens de lutte contre la crise qui frappe l'économie mondiale. La séance a été officiellement ouverte par le Premier ministre britannique Gordon Brown, hôte du sommet.
Le président américain Barack Obama est arrivé vers 6h40 GMT au centre
ExCel à Londres. Il a été reçu par Gordon Brown, qui accueille le sommet qui s'est formellement ouvert vers 7h30 GMT.
Toutes les délégations qui comprenaient notamment des chefs d'Etat et des ministres des Finances, sont arrivées les unes après les autres dans le centre d'exposition qui se trouve au bord de la Tamise, placé ainsi tout le périmètre sous très haute surveillance policière.
Gordon Brown a accueilli les autres dirigeants un par un au fur et à mesure. Il a posé avec chacun devant les caméras.
Le G20, qui comprend les pays industrialisés du G8, ainsi que l'Union européenne et les grands pays émergents de la planète, doit rendre public jeudi à 14H30 GMT un communiqué final résumant les décisions prises pour faire face à la crise.

Les organisations internationales présentes


Participent aussi à cette réunion par les dirigeants des grandes organisations financières internationales comme le FMI ou la Banque mondiale, ainsi que le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce Pascal Lamy. Les Pays-Bas et l'Espagne ont également été conviés.

Selon les termes du communiqué qui ont déjà été divulgués, chaque pays devrait s'engager à prendre les mesures de relance nécessaire pour sortir son pays de cette crise. Il devrait contenir également des annonces en faveur d'un renforcement de la régulation mondiale des marchés, la France et l'Allemagne souhaitant qu'elles soient le plus concrètes possible.

Après un petit déjeuner, une "photo de famille" et la séance plénière , les dirigeants doivent déjeuner ensemble. Ils se réuniront ensuite de nouveau dans l'après-midi pour mettre la dernière touche à leur communiqué.
Gordon Brown en commentera les conclusions lors d'une conférence de presse à 14H30 GMT.

Réception à Buckingham Palace


Le président Barack Obama, qui a débuté à Londres sa première tournée en Europe de président des Etats-Unis, a tenté d'apaiser le débat mercredi. Il a jugé que les pays avaient "la responsabilité de coordonner (leurs) actions et de (se) concentrer sur les points communs et non sur des divergences épisodiques".
Il a accepté, (manquerait plus que ça qu'il refuse, le Maître du Monde !) comme le souhaite l'Europe, de laisser chaque pays prendre sa décision concernant ses propres plans de relance (les Etats-Unis auraient aimé un engagement général) (l'établissement du Nouvel Ordre Mondial avec une monnaie unique mondiale ?), tout en mettant en avant au passage que son pays "ne pouvait être le seul moteur de la croissance" mondial.
Les dirigeants mondiaux ont passé la journée de mercredi à se rencontrer. La Reine Elizabeth a ensuite donné une réception à Buckingham Palace, puis un dîner était prévu à Downing Street, la résidence du Premier ministre Gordon Brown.

Echauffourées


Des échauffourées ont éclaté à plusieurs endroits de Londres mercredi. Un manifestant est mort près du siège de la Banque d'Angleterre dans des circonstances non élucidées. Plusieurs personnes ont été blessées lors de heurts avec des manifestants contenus par un cordon de police qui s'étaient rassemblées contre des barrières de sécurité, près de la Banque d'Angleterre.
De nouvelles manifestations doivent avoir lieu jeudi à proximité de
l'Excel, le centre de conférences de l'est londonien où a lieu le sommet, placé sous très haute surveillance.