Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2015

La Turquie arrosée par l’argent de l’Union européenne

C'est-à-dire que ce sont les citoyens européens qui paient pour la Turquie et qui financent indirectement les mercenaires de l'EI, Daesh et Cie, pour que la famille ERDOGAN s'enrichisse et qui supportent les frais de l'immigration pendant qu'ERDOGAN continuent à alimenter le terrorisme à son profit !

De plus Hollande et Merkel avaient promis de l'argent à Erdogan pour soi-disant limiter l'immigration Syrienne en Europe et avait proposé d'accélérer la procédure pour faire rentrer la Turquie dans l'UE.

La Turquie arrosée par l’argent de l’Union européenne

Les drapeaux de la Turquie et l'Union européenne

Les relations entre l’Union européenne et la Turquie posent des questions sérieuses concernant le financement énorme de cette dernière par les structures européennes. Dario Rivolta, ex-député du parlement italien et chef adjoint de la commission des Affaires étrangères, a évoqué ce sujet dans un entretien accordé à Sputnik.

 

M.Rivolta souligne l'importance des négociations récentes entre la chancelière allemande Angela Merkel et les autorités turques sur l'accueil des réfugiés arrivant en Europe du Proche-Orient via la Turquie. Selon l'interlocuteur de Sputnik, il s'agit de deux conditions importantes présentées par la Turquie à l'Allemagne et à l'Union européenne: l'octroi immédiat de 3 milliards d'euros pour l'aménagement des camps de réfugiés et aucune objection contre l'entrée de la Turquie dans l'UE.

L'homme politique se demande pourquoi la Turquie exprime un tel désir de devenir membre de l'Union européenne? Selon M.Rivolta, en tant que candidate à l'UE, la Turquie devrait effectuer des changements dans ses structures administratives, et cette nécessité avait été utilisée par les autorités turques dans leurs intérêts.

Mais ce qui est le plus important, d'après l'ex-député, ce sont les flux financiers énormes qui sont transvasés de l'Union européenne vers la Turquie depuis 2004. En 2004, le pays a reçu 250 millions d'euros, en 2005 — 300 millions, et encore 500 millions en 2006. C'était de l'argent lié aux procédures de transition en vue de l'entrée future de la Turquie dans l'UE.

Dans le même temps, le programme MEDA garantissait à la Turquie un soutien financier de 900 millions d'euros dans la période de 2000 à 2006.

M.Rivolta souligne que cet argent ne constitue pas tout. Lors des années 2007 à 2013, le soutien financier à la Turquie, envisagé par le système d'aide à l'entrée IPA I, s'élevait à 2,5 milliards d'euros. Le programme IPA II pour les années 2014 à 2020 prévoyait 4,5 milliards d'euros supplémentaires.

La Banque européenne des investissements via d'autres fonds avait octroyé 11,5 milliards d'euros, et la Commission européenne, pour sa part, 2,3 milliards de plus destinés à soutenir la compétitivité des moyennes et petites entreprises turques sur le marché international, conclut M.Rivolta.

 

Le rebelle qui a tué le pilote russe en Syrie, un ultra d’origine turque ? (VIDEO)

Le rebelle qui a tué le pilote russe en Syrie, un ultra d’origine turque ? (VIDEO)

27 nov. 2015, 21:56

William Whiteman, journaliste de RT

William Whiteman, journaliste de RT

Des détails cruciaux ont été révélés par les médias concernant le soi-disant commandant syrien qui a affirmé avoir tué le pilote du SU-24 russe abattu par la Turquie : il semble qu’il s’agit plutôt d’un citoyen turc au parcours ultranationaliste.

En savoir plus : Qui sont les Turkmènes de Syrie ?



Le rebelle qui a tué le pilote russe en Syrie... par RTFrance

 

Qui frappe où en Syrie ? La réponse en image

Et bien comme cela sur ces cartes nous voyons, combien la coalition US illégale à permis à DAESH de s'étendre en Syrie et en Irak, au lieu de limiter leur progression sur ces deux pays !

Il fallait bien qu'ils aient un intérêt, dont celui de leur voler le pétrole et de le vendre, et de l'acheter au marché noir !

Ils avaient donc intérêt à former leurs mercenaires, les financer et les armer dans leurs propres intérêts et non pas ceux des peuples Irakiens et des Syriens !

Rappelons pour la petite histoire que les USA sont allés attaquer l'Irak depuis 2003, soit depuis 12 ans à présent, qu'ils remplissent leurs caisses avec notamment le pétrole volé !

 

Qui frappe où en Syrie ? La réponse en image

27 nov. 2015, 20:57

Une frappe aérienne près d’Idleb

Une frappe aérienne près d’Idleb

RT France vous présente une infographie illustrant la répartition de frappes des différentes coalitions opérant en Syrie, qui ont pour but d’éradiquer le groupe terroriste Daesh.

 

 

 

 
 
 

26/11/2015

Irak: L’aviation française bombarde une école primaire, 28 écoliers tués

La énième bavure de l'armée française en Irak !
 
Irak: L’aviation française bombarde une école primaire, 28 écoliers tués
Irak

Le gouvernement irakien est perplexe au sujet des frappes aériennes menées par des avions français dans le cadre de la coalition contre Daech: Il vient d’annoncer qu’un Rafale a ciblé une école primaire sise en zone sous contrôle civil, y causant la mort de 28 enfants.


Des officiels irakiens ne cachent pas leur exaspération en évoquant la coalition menée par Washington supposée combattre Daech en Irak: « s’ils ne larguent pas par inadvertance des munitions ou des vivres à Daech, ils tuent des écoliers innocents » dénonce un militaire irakien.


Des informations affirment que l’unique Porte-Avions français et ses 26 appareils ne disposent pas d’une base de données fiable sur les cibles à bombarder en Irak et en Syrie. En cause, la précipitation de l’Elysée à vouloir utiliser l’outil militaire à des fins politiques en prévisions des prochaines échéances électorales.

Startegika51

Député Français : Claude GOASGUEN la France soutient Al-Quaïda et le Front Al-Nostra en Syrie !

La vérité est là toute nue et ce sont les français qui en pâtissent à présent !

Claude GOASGUEN la France soutient Al-Quaïda et le Front Al-Nostra en Syrie !
30 JUIN 2015