Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

Le rapport du Congrès sur la torture confirme qu’al-Qaïda n’est pas impliqué dans les attentats du 11-Septembre

Comme cela nous avons les preuves :

 

1 - que les attentats du 9/11/2001 ont bien été fomentés de l'intérieur des USA avec l'aide de leurs complices,

2 -  que le terrorisme international n'est qu'un mythe de plus,

3 - que ce sont les Nazisionistes qui fabriquent et financent les groupements dits terroristes pour leurs propres profits,

4 - que des millions d'innocents sont morts sur la base de mensonges éhontés,

5 - que le monde entier a été mis sous la coupe des US/Nazisionistes sous couvert de lutter contre le mythe du terrorisme international !

 

*- Des soldats américains ont transmis les valeurs de la démocratie à des jeunes Irakiens sodomisés devant leurs mères

 

Le rapport du Congrès sur la torture confirme qu’al-Qaïda n’est pas impliqué dans les attentats du 11-Septembre par Thierry Meyssan

 

15 décembre 2014

Les extraits rendus publics du rapport de la Commission sénatoriale sur le programme secret de torture de la CIA font apparaître une vaste organisation criminelle. Thierry Meyssan a lu pour vous les 525 pages de ce document. Il y a trouvé la preuve de ce qu’il avance depuis des années.

 

JPEG - 19.8 ko

Dianne Feinstein, présidente de la Commission sénatoriale du Renseignement, a rendu public, le 9 décembre 2014, un extrait de son rapport classifié sur le programme secret de torture par la CIA [1].

Présentation du rapport

La partie déclassifiée ne correspond qu’à un douzième du rapport initial.

Le rapport lui-même ne porte pas sur le vaste système d’enlèvement et de séquestration que l’US Navy a mis en place durant les mandats du président George W. Bush ; un programme qui a conduit à enlever partout dans le monde et à séquestrer plus de 80 000 personnes sur 17 bateaux à fond plat stationnés en eaux internationales (ces navires sont : USS Bataan, USS Peleliu, USS Ashland, USNS Stockham, USNS Watson, USNS Watkins, USNS Sister, USNS Charlton, USNS Pomeroy, USNS Red Cloud, USNS Soderman, USNS Dahl, MV PFC William B Baugh, MV Alex Bonnyman, MV Franklin J Phillips, MV Louis J Huage Jr, MV James Anderson Jr.). Il se contente d’étudier 119 cas de cobayes humains soumis à des expérimentations psychologiques à Guantánamo et dans une cinquantaine de prisons secrètes, de 2002 à fin 2009, soit un an après l’élection de Barack Obama.

Les extraits du rapport n’indiquent pas sur quels critères ces cobayes humains ont été choisis. Ils se contentent d’indiquer que chaque prisonnier dénonçait le suivant, tout en indiquant que ces aveux n’ont pas été extorqués, mais appris. En d’autres termes, la CIA a veillé à justifier ses choix en fabriquant des dénonciations a posteriori.

Dans le rapport initial, les noms des agents et des contractants de la CIA impliqués ont été remplacés par des pseudonymes. En outre, les extraits déclassifiés ont été très largement censurés, principalement pour effacer les noms des complices étrangers de la CIA.

Le contenu du rapport

JPEG - 10.6 ko

J’ai lu en entier les 525 pages des extraits publics du rapport. Cependant, je suis loin d’en avoir tiré toutes les informations car de nombreuses recherches sont nécessaires pour interpréter les passages caviardés.

Les séances de conditionnement étaient effectuées dans une cinquantaine de prisons secrètes sous la responsabilité d’« Alec Station », l’unité de la CIA chargée de suivre Oussama Ben Laden. Les infrastructures, le personnel et les transports étaient sous la responsabilité du « Groupe de reddition et de détention » de la CIA. Les séances étaient conçues et réalisées sous la supervision de deux psychologues contractants qui se constituèrent en 2005 en société. Les autorisations d’utilisation des techniques de conditionnement étaient données au plus haut niveau, sans spécifier que ces tortures avaient pour but de conditionner et non d’extorquer des informations.

Le vice-président Dick Cheney, la conseillère de sécurité nationale Condoleezza Rice, le secrétaire à la Justice, John Ashcroft, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, le secrétaire d’État Colin Powell et le directeur de la CIA George Tenet ont participé à des réunions à ce sujet à la Maison-Blanche. Ils ont assisté à des simulations à la Maison-Blanche et ont visionné des enregistrements de certaines séances ; enregistrements qui ont été ultérieurement et illégalement détruits. Ces réunions avaient évidemment pour but de « mouiller » ces personnalités, mais il n’est pas possible d’établir lesquelles d’entre elles savaient à quoi étaient utilisé ces techniques.

Cependant, en juin 2007, Condoleezza Rice fut personnellement briefée par le contractant de la CIA qui supervisait les expériences. La conseillère de sécurité nationale autorisa la poursuite des expériences, mais diminua le nombre de tortures autorisées.

Les extraits publics du rapport contiennent une analyse détaillée de la manière dont la CIA a menti aux autres branches de l’administration Bush, aux médias et au Congrès.

JPEG - 21.7 ko
James Mitchell et Bruce Jensen, superviseurs du programme de conditionnement de la CIA. Mitchell avait été désigné en 2012 évêque mormon, mais il fut contraint de démissionner lorsque l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours apprit son activité.

Les expériences du professeur Martin Seligman

L’extrait public du rapport confirme que la CIA a mené des expériences basées sur les travaux du professeur Martin Seligman (théorie de « l’impuissance apprise »). Elles n’avaient pas pour but d’obtenir des aveux ou des renseignements, mais bien d’inculquer un discours ou un comportement aux sujets.

La plupart des citations que la presse a faite des extraits du rapport prête à confusion. En effet, la CIA parle des « méthodes de conditionnement » sous l’appellation de « méthodes non-standard d’interrogatoire » (non-standard means of interrogation). Hors contexte, on peut donc penser que le terme « interrogatoire » désigne la recherche d’information alors qu’il désigne des séances de conditionnement des sujets.

Tous les noms des tortionnaires ont été censurés dans l’extrait déclassifié du rapport. Cependant, on reconnaît Bruce Jessen sous le pseudonyme de “Grayson Swigert” et James Mitchell sous celui d’ “Hammond Dunbar”. À partir du 12 avril 2002, les deux hommes supervisèrent le programme. Ils étaient physiquement présents dans des prisons secrètes. En 2005, ils se constituèrent en société commerciale, Mitchell, Jessen & Associates (désignée comme “Company Y” dans le rapport). De 2005 à 2010, leur firme fut payée 81 millions de dollars. Par la suite, ils furent employés par l’Armée de Terre pour conduire un programme comportemental sur 1,1 million de soldats états-uniens.

En mai 2003, un officier senior de la CIA a saisit l’inspecteur général de l’Agence en faisant valoir que les travaux du professeur Seligman étaient fondés sur les tortures pratiquées par le Nord-Vietnam pour obtenir des « confessions à des fins de propagande ». L’officier mettait en cause le programme de conditionnement. Sa notification ne fut pas suivie d’effet. Au demeurant, il commettait une petite erreur en citant le Nord-Vietnam, les recherches de Seligman étaient basées, comme les pratiques des Nord-Vietnamiens, sur des travaux coréens.

La manière dont les tortionnaires se sont protégés

Selon la Commission sénatoriale, le programme de torture de la CIA a été ordonné par le président George W. Bush, le 17 septembre 2001, soit six jours après les attentats. Il avait pour unique but de donner des moyens extraordinaires à l’enquête sur les attentats du 11 septembre 2001. Cependant, ce programme a été immédiatement développé en violation de certaines instructions du président. Par conséquent, dès les attentats commis, la CIA, à l’insu de la Maison-Blanche, s’est efforcée de fabriquer de faux témoignages attestant mensongèrement de la culpabilité d’al-Qaïda.

Le président George Bush et les parlementaires ont été trompés par la CIA qui
- a obtenu des autorisations de pratique de certaines tortures en masquant leur finalité véritable
- et a faussement présenté des aveux inculqués comme s’ils avaient été extorqués sous la torture.

Lorsque le président Bush a reconnu, le 6 septembre 2006, l’existence du programme de tortures secrètes de la CIA, il a défendu cette pratique en arguant qu’elle avait permis d’obtenir des renseignements qui sauvèrent des vies. Il se fondait sur les rapports mensongers de la CIA et ignorait que celle-ci fabriquait des preuves au lieu d’en chercher. Dès lors, la presse atlantiste a sombré dans la barbarie et a débattu du bien-fondé ou non de la torture en la présentant comme un mal pour un bien.

Les tortionnaires ont veillé à se couvrir juridiquement. Ainsi ont-ils demandé l’autorisation de pratiquer au département de la Justice. Mais celui-ci ne s’est prononcé que sur la légalité des méthodes employées (isolation, enfermement dans une petite boite, mise en scène d’enterrement, utilisation d’insectes, etc) et non pas sur le programme dans son ensemble. La plupart des juristes n’autorisaient que des postures particulières en ignorant leurs conséquences psychiques une fois combinées. Toutes les autorisations ont été réunies en août 2002.

Les dirigeants de la CIA qui ont autorisé ces expérimentations ont spécifié par écrit que les cobayes humains devaient être incinérés s’ils succombaient durant le conditionnement ou qu’ils devraient rester enfermés à vie s’ils survivaient.

Des « aveux » fabriqués

JPEG - 30.3 ko

Que l’on comprenne bien : la Commission sénatoriale ne dit pas que les aveux des détenus de la CIA sont légalement incorrects parce qu’obtenus sous la torture, elle expose que la CIA n’a pas interrogé ces détenus, mais qu’elle les a conditionnés pour qu’ils revendiquent des situations et des actes qui leurs sont étrangers. La Commission précise que les agents de la CIA n’ont pas même cherché à savoir ce que les détenus avaient avoué lors d’interrogatoires précédents aux autorités qui les ont arrêtés. En d’autres termes, non seulement la CIA n’a pas cherché à savoir si al-Qaïda était impliqué ou non dans les attentats, mais son action n’a eu d’autre but que de fabriquer de faux témoignages attestant mensongèrement de l’implication d’al-Qaïda dans les attentats du 11-Septembre.

La Commission sénatoriale ne discute pas de savoir si les aveux des cobayes humains ont été extorqués ou inculqués, mais après avoir expliqué que les superviseurs étaient des experts du conditionnement et pas des interrogatoires, elle détaille longuement le fait qu’aucun de ces « aveux » n’a permis d’anticiper quoi que ce soit. Elle démontre que la CIA a menti en prétendant qu’ils avaient permis d’empêcher d’autres attentats. La Commission n’écrit pas que les informations sur al-Qaïda contenus dans ces aveux sont des fabrications, mais elle note que tout ce qui était vérifiable était faux. Ce faisant, la Commission dément explicitement les arguments qui furent utilisés pour justifier la torture et annule implicitement les témoignages qui furent utilisés pour relier al-Qaïda aux attentats du 11-Septembre.

Ce rapport confirme, de manière officielle, plusieurs informations que nous avions présentées à nos lecteurs et qui contredisent et invalident les travaux des thinks tanks atlantistes, des universités et de la presse depuis le 11-Septembre, aussi bien en ce qui concerne les attentats de 2001 eux-mêmes qu’en ce qui concerne al-Qaïda.

À la suite de la publication des extraits de ce rapport, il apparaît que tous les témoignages cités dans le rapport de la Commission présidentielle d’enquête sur le 11-Septembre reliant ces attentats à al-Qaïda sont des faux. Il n’existe plus à ce jour le moindre indice permettant d’attribuer ces attentats à al-Qaïda : il n’existe aucune preuve que les 19 personnes accusées d’être les pirates de l’air se soient trouvées ce jour-là dans l’un de ces quatre avions, et aucun des témoignages d’anciens membres d’al-Qaïda revendiquant les attentats n’est authentique [2] .

JPEG - 16 ko
Martin Seligman, concepteur du programme de conditionnement de la CIA.

Le rapport confirme ce que nous révélions en 2009

En octobre 2009, j’avais publié une étude sur ce sujet dans la revue russe Odnako [3]. J’y affirmait que Guantánamo n’était pas un centre d’interrogatoire, mais de conditionnement. En outre je mettais en cause personnellement le professeur Seligman. Un an plus tard, l’article ayant été traduit en anglais, des psychologues états-uniens menèrent campagne pour demander à Martin Seligman de s’expliquer. Pour toute réponse, celui-ci nia son rôle de tortionnaire et lança une procédure judiciaire contre moi et le Réseau Voltaire à la fois en France et au Liban où je résidais. En définitive, le professeur Seligman donnait instruction à ses avocats de cesser les procédures après que nous ayons publié une de ses lettres suivie d’une explication de texte [4]. Martin Seligman poursuivit identiquement tous ceux qui traitèrent ce sujet, comme Bryant Weich du Hunffington Post [5].

JPEG - 18.6 ko
John O. Brennan fut directeur adjoint de la CIA (2001-05) et à ce titre directeur du Centre national anti-terroriste. Il fut le principal artisan du programme secret de fabrication d’aveux sous la torture. En 2009, il devint conseiller du président Barack Obama sur les questions de Sécurité de la Patrie. Il a été nommé directeur de la CIA en 2013.

Et maintenant

La sénatrice Diane Feinstein est courageusement parvenue à publier une partie de son rapport, malgré l’opposition de l’actuel directeur de la CIA, John Brennan, jadis chargé de contrôler ce programme de torture.

Le président Barack Obama a annoncé qu’il ne poursuivrait aucun des responsables de ces crimes, tandis que des défenseurs des Droits de l’homme se battent pour que les tortionnaires soient traduits en justice. C’est le moins que l’on puisse faire.

Cependant, les vraies questions sont ailleurs : pourquoi la CIA a-t-elle commis de tels crimes ? Pourquoi a-t-elle fabriqué des aveux permettant de relier artificiellement al-Qaïda aux attentats du 11-Septembre ? Et par conséquent, al-Qaïda n’ayant aucun rapport avec les attentats du 11-Septembre, qui donc la CIA a-t-elle cherché à protéger ?

Enfin, le programme de la CIA ne concernait que 119 cobayes humains, que sait-on des 80 000 prisonniers secrets de l’US Navy ?

Thierry Meyssan

[1] “Study of the CIA’s Detention and Interrogation Program - Foreword, Findings and Conclusions, and Executive Summary”, US Senate Select Committee on Intelligence, 9 décembre 2014.

[2] Cf. L’Effroyable imposture, suivi de Le Pentagate, par Thierry Meyssan, préface du général Leonid Ivashov, Demi-Lune éd.

[3] « Le secret de Guantánamo », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie), Réseau Voltaire, 28 octobre 2009.

[4] « Une lettre de Martin Seligman », par Martin Seligman, Réseau Voltaire, 20 juin 2010.

[5] “Fort Hood : A Harbinger of Things to Come ?”, Bryant Welch, Hunffington Post, 18 mars 2010. Et le droit de réponse : “A Response to Bryant Welch”, Martin Seligman.

 

 

19/12/2014

i-Télé arrête son émission "Ça se dispute" avec Éric Zemmour

On imagine aisément que lorsque Zemmour invoque des "bandes" d'étrangers qui selon lui "dévalisent, violentent ou dépouillent" la France, il parle des Rothschild & Cie qui dépouillent la France depuis près de 40 ans !

Venir en prime parler de la déportation de 5 millions de musulmans français, au moment où les contribuables français doivent payer plus de 70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, aux victimes sûrement plus que centenaires, 60 millions de dollars (environ 49 millions d'euros) aux victimes étrangères transportées par les trains de la SNCF vers les camps de la mort durant la seconde guerre mondiale, selon les termes d'un accord passé avec Washington dont les négociateurs ont dévoilé vendredi 5 décembre la teneur ça fait un peu beaucoup !

i-Télé arrête son émission "Ça se dispute" avec Éric Zemmour

Le Point - Publié le 19/12/2014 à 21:58

La chaîne met fin au programme dans lequel il intervenait. La Société des journalistes se réjouit de cette "prise de position forte" qu'elle "attendait".

Eric Zemmour. Photo d'illustration.

La chaîne d'information en continu i-Télé a annoncé vendredi soir mettre fin à l'émission Ça se dispute, dans laquelle intervenait le journaliste Éric Zemmour, au coeur d'une vive polémique après des propos controversés sur l'islam. "i-Télé a décidé de mettre fin à l'émission Ça se dispute, qui ne reprendra pas en janvier 2015", écrit la chaîne dans un communiqué sans donner plus de détails.

Dans un autre communiqué, la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne s'est "félicitée" de cette "prise de position forte" qu'elle "attendait". "Les déclarations d'Éric Zemmour dans le Corriere della Sera ont profondément choqué les membres" de la SDJ qui s'est "mobilisée" dès le début de la semaine à ce sujet, écrit-elle. "La SDJ après consultation estime dans sa très large majorité qu'Éric Zemmour, à cause des propos tenus n'a plus sa place d'éditorialiste sur l'antenne d'i-Télé".

"Faire cesser la diffusion de la haine d'Éric Zemmour"

Le polémiste, qui travaille aussi pour Le Figaro et RTL, a été très critiqué cette semaine après la diffusion d'un entretien au quotidien italien Corriere della Sera. Il y déclarait que les musulmans "vivent entre eux, dans les banlieues" et que "les Français ont été obligés de les quitter". Même s'il a réfuté avoir répondu à une question sur la "déportation de 5 millions de musulmans français", comme l'affirme le texte de l'entretien, datant du 30 octobre mais relayé récemment, ses propos ont suscité une vague d'indignation.

De nombreuses associations antiracistes ou de défense des musulmans ont porté plainte contre lui. Dans une lettre ouverte, plusieurs associations et personnalités politiques et culturelles ont appelé le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à "faire cesser la diffusion de la haine d'Éric Zemmour".

Le polémiste a dénoncé "une manipulation fantastique". L'auteur du Suicide français avait déjà suscité la controverse en écrivant que Vichy avait sauvé des juifs, ou en évoquant des "bandes" d'étrangers qui selon lui "dévalisent, violentent ou dépouillent" la France.

 

[Révélation] Les aliens sont parmi nous - La base secrète de Dulce

Articles en lien avec la vidéo :

*- La base de Dulce - Un laboratoire extraterrestre infernal ?

*- Cappadoce, Hopi, Dulce: tous reliés à nos ancêtres extraterrestres.

*- Grippe A/ Virus H1N1-H5N1 - Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

*- Secret défense : Ce que vous devriez savoir! Ce que le Vatican et les gouvernements nous cachent !

*- Jimmy Guieu - Les Gouvernants Secrets

*- USA : Le gouvernement secret dévoilé par Milton William Cooper

*- Nouvel Ordre Mondial : Philip Schneider et le Gouvernement Secret

*- David Icke et les religions reptiliennes

 

Les aliens sont parmi nous - La base secrète de Dulce


16 agences de renseignement prédisent l’effondrement des USA pour Mai 2015

Avec l'aide de la Russie, de la Chine et des BRIC'S, nous parions que cela devrait arriver avant mai 2015 et qu'il n'y aura pas de période anarchique mondiale de 25 ans ! La domination mondiale des US/Nazisionistes doit cesser immédiatement pour le bien de l'Humanité !


16 agences de renseignement prédisent l’effondrement des USA pour Mai 2015

Publié par wikistrike.com sur 18 Décembre 2014, 20:26pm

16 agences de renseignement prédisent l’effondrement des USA pour Mai 2015

Les arguments sont fallacieux mais il s’agit d’un signal fort à destination des décideurs. L’élément déclencheur pourrait se situer à la mi-Avril…

16 agences de renseignement prédisent l’effondrement des USA pour Mai 2015

Jim Rickards est un éminent juriste, économiste et financier qui, parallèlement à ses activités au sein de la communauté du renseignement, a passé plus de trois décennies de Wall Street en tant que gestionnaire de fonds pour une grande banque d’investissement. Il est l’architecte d’une technologie surnommée “le cerveau du NASDAQ.”

Cet ensemble unique de compétences l’a placé au centre de certains des événements les plus importants de l’histoire récente. Par exemple, Rickards a aidé à négocier une fin à la crise des otages en Iran dans le début des années 1980. À la fin des années 1990, la Réserve fédérale fait appel à lui pour empêcher l’effondrement de Wall Street pendant la crise de “Long Term Capital Management”. Après le 11 septembre, la CIA l’a chargé d’enquêter sur le délit d’initié

Cela l’a conduit ensuite à contribuer à mettre au point une opération appelée “Project Prophécy” dont l’objectif était d’utiliser les marchés financiers afin de prédire des menaces à la sécurité nationale de la part de terroristes, de nations rivales, ou provenant de faiblesses économiques internes.

Ce système a prouvé sa fiabilité le 7 Août 2006, lorsqu’il a détecté les signes avant-coureurs d’une attaque terroriste imminente.

Trois jours plus tard, à Londres, un complot visant à faire exploser dix avions de ligne américains a été contrecarré et 24 extrémistes pakistanais ont été arrêtés.

Aujourd’hui, Rickards prévient que la prochaine attaque va venir de l’intérieur. Et il n'est pas le seul à penser cela.

Récemment un rapport consensuel émanant des 16 branches de la communauté du renseignement US a fait surface. Il révèle que ces organismes ont déjà commencé à évaluer conjointement l’impact de la chute du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale et commence par comparer la fin de la superpuissance américaine à la chute de l’empire britannique après la seconde Guerre mondiale.”

Ensuite, le rapport tourne au cauchemar et prévoit “un effondrement économique mondial et une longue période d’anarchie mondiale”. Le rapport anticipe une grande dépression de 25 ans dont le point de départ serait le mois de Mai 2015.

Jim Rickards pense que l’on ne peut pas l’empêcher et le mieux que nous puissions faire est de nous y préparer. 

Source

La Guerre économique occident vs Russie va atteindre son paroxysme - La solution monétaire finale de la Russie , l'arme Atomique, la « tsar bomba » de POUTINE : le (pétro) rouble or !!!!

Allez, laissons rire les US/Nazisionistes ! Bientôt ils devront essuyer le plus gros échec et mat de leur vie et la chute définitive du dollar comme monnaie d'échange internationale. Ils ont tout simplement oublié que Poutine était le meilleur jouer d'échecs ! En prime depuis des mois, la Russie et la Chine s'étaient promis de dévisser le dollar, idée que partageait l'ex-directeur de Total qui est "décédé" dans un accident d'avion en Russie dernièrement. Surtout que  :

*- La Bourse de Moscou bondit de 14 % !! Les indices deviennent fous

L'article est très long et il contient plusieurs liens. Commençons par cet article qui nous donne quelques bonnes indications.

*- « L’'or en rouble… Une leçon pour tous les épargnants en cas de chute d'’une monnaie !! »

La Guerre économique occident vs Russie va atteindre son paroxysme – La solution monétaire finale de la Russie, l’'arme Atomique, la « tsar bomba » de POUTINE : le (pétro) rouble or !!!!

18 déc 2014

http://www.whatdoesitmean.com/zpa2.jpg

Pièce d’'or Russe du Projet  » Double Eagle ”

Vous ne trouverez sur le net PERSONNE qui parle de ce que je vais vous dévoiler.

Ce qui suit est très important à comprendre.

On la tient cette fameuse fin d’'année…. Et si VLAD est parvenu à rassurer les marchés pour le moment, la prochaine attaque sur le rouble pourrait être fatale à l’'occident.

Alors que beaucoup d’'experts Prédisent que POUTINE pourrait taper dans les réserves d’'or russes et en vendre pour stopper la chute du rouble et le stabiliser (recréant de la confiance), en fait c’'est tout le contraire, sinon pourquoi la Russie se serait cassé la tête à accumuler tout cet or ??? (Il pourrait en vendre juste un petit peu en urgence, c’est tout)

La Russie et POUTINE possèdent une arme Atomique, littéralement : lier le rouble à l'or d'’une quelque manière que ce soit, ce qui créerait un séisme géopolitique de nature biblique

En plus de stabiliser ce dernier, cela ferait passer les autres devises pour ce qu'’elles sont : du papier toilette, par rapport à un (pétro) rouble adossé à l’'or.

Je vous le redis : de très grands joueurs d'échecs ces russes …

Pour le moment, POUTINE semble avoir calmé les marchés en engageant ses réserves, la Chine s’'est positionnée en embuscade, offrant son soutien par les accords swaps RUB/CNY, mais si la situation devient incontrôlable, et que les attaques spéculatives de l’'occident contre le rouble continuent, VLAD pourrait sortir l'artillerie très lourde à n'importe quel moment … et la « tsar bomba » (avec la Chine, pourquoi pas) : L’'OR !

Russian gold price Dec 2014

Prix de l'’or en roubles ….

Comme le note ZH :

L'hypothèse qui suit, si elle est a lieu, est certaine d’'avoir un effet significatif sur l'or et la relation entre l’'or et toutes les devises émises par les gouvernements.

La remonétisation avec succès de l’'or par une puissance majeure comme la Russie attirerait l’'attention sur les lignes de faille entre les monnaies fiduciaires émises par des gouvernements qui ne peuvent ou qui ne veulent pas faire la même chose et ceux qui peuvent le faire en temps opportun. Ce serait un schisme dans l’'ordre monétaire du monde basé sur le dollar.

La Russie a clairement indiqué son objectif monétaire primordial : en finir avec le dollar américain pour son commerce, une ambition qu'’elle partage avec la Chine et leurs partenaires asiatiques. En outre, dans le court terme la faiblesse du rouble sape l'’économie russe en forçant la Banque centrale de Russie (BCR) à imposer des taux d'’intérêt élevés pour défendre la monnaie et en augmentant la charge de la dette en monnaie étrangère. Il y a peu de doute que l’'un des objectifs des sanctions économiques de l’'OTAN est de nuire à l’'économie russe en minant la monnaie, et cette politique marche, avec le rouble ayant baissé de 60% par rapport au dollar américain cette année à ce jour avec la perspective d'’une nouvelle chute à venir

Ainsi nous pouvons voir que la gestion d'’une norme de change-or (« gold exchange standard ») est certainement possible. Cela étant le cas, le taux de change peut être fixé proche des prix courants, disons 60 000 roubles par once. Au lieu de l'’intervention sur les marchés monétaires, le CBR devrait utiliser ses réserves de devises étrangères pour construire et maintenir suffisamment d’'or pour gérer confortablement le taux de change rouble-or.

Comme le taux serait établi, il est probable que le prix de l’'or se stabilise face aux autres monnaies, et probablement augmente car il sera re-monétisé. Après tout, la Russie à quelque 380 milliards de dollars en réserves de change, et l'’essentiel  peut être déployé en achetant de l’'or. Cela équivaut à près de 10 000 tonnes d’'or à prix courant, auxquels peuvent être ajoutés les revenus des futures exportations d'’énergie. Et si d'autres pays commencent à suivre la Russie par la mise en place de leurs propres normes d’échange or (« gold exchange standard »), ils seront également vendeurs de dollars, pour de l’'or.

Les Économistes occidentaux scolarisés dans la gestion de la demande vont penser que c’'est de la folie pour la banque centrale d’'imposer une norme d’'échange or (« gold exchange standard ») et de renoncer à l’'élargissement de la quantité de monnaie fiduciaire à volonté, mais ils sont ignorants des preuves empiriques d’'une Angleterre qui a réussi à imposer une norme similaire en 1844. Ils ne comprennent tout simplement pas que l’'inflation monétaire crée de l’'incertitude pour les investissements en capital, et détruit les véritables économies (l'’épargne) nécessaire pour le financer. Au contraire, ils ont propagé l’'illusion que le progrès économique peut être géré par la débauche de monnaie et en ignorant la destruction de l'’épargne.

http://www.zerohedge.com/news/2014-12-03/russias-monetary...

 ZH toujours, précise dans un autre article hier :

*- La prochaine étape pour Poutine sera-t-elle de vendre de l’or ?

La Russie est à un moment critique et étant donné les sanctions qui leur sont imposées et le déclin rapide des prix du pétrole, ils peuvent être obligés de puiser dans leurs réserves d’'or, et si ça arrive, ça va pousser l’'or  vers le bas. «  C’'est ce qui, selon certaines personnes citées par Bloomberg, est dans les cartes.

Comme le rapporte Bloomberg,

L'augmentation Surprise des taux d'intérêt par la Russie a échoué à arrêter la chute du rouble. (Il existe) un autre outil disponible pour réparer des dégâts économiques causés par les sanctions et la chute des prix du pétrole : la vente d’'or. (ndlr : ZH cite de nombreux analystes)

Mais d’'autres analystes en sont moins convaincus.

« Il y a un certain nombre de façons dont ils pourraient utiliser leur or, » a déclaré aujourd’'hui par téléphone Robin Bhar, analyste chez la Société Générale SA à Londres. « Ils pourraient l'utiliser comme garantie pour des prêts bancaires ou des prêts d’'organismes multilatéraux. Ils pourraient vendre directement sur ​​le marché s'’ils veulent augmenter les réserves de change, y compris pour obtenir plus de dollars, a t-il dit.

Vendre de l’'or est généralement « une des dernières armes » pour les banques centrales parce que certains utilisent le métal pour aider à sauvegarder leurs monnaies, selon George Gero, un stratège de métaux précieux chez RBC Capital Markets à New York, dans un entretien téléphonique. « Ils accumulent probablement encore de l’'or et le gardent pour une plus grande crise », a t-il dit.

Alors que certains suggèrent que l'accumulation d'or était une « tradition » il y a encore néanmoins une agrégation impressionnante de la relique barbare:

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2014/12/20141217_putin_0.jpg

Donc, étant donné les efforts pour construire cette garantie or (« gold backed curency ») pour la monnaie de leur nation, est ce que nous devons vraiment nous attendre  à ce que Poutine vide désormais ses réserves d’'or physique ?  

Ou peut-être est ce que ça suggère une vision plus stratégique, une véritable monnaie soutenue par l'’or qui solidifierait définitivement la devise russe ?

http://www.zerohedge.com/news/2014-12-17/will-putins-next...

Parenthèse :  

Comme je l'’ai dit plus haut, la Russie pourrait en attendant en vendre un petit peu, et apparemment c’'est tout frais, ce serait le cas :

-* La Russie aurait commencé à vendre de son or, selon la Société Générale 

Mais attention, lisez ce qu'’écrit ZH, que nous avions rapporté hier (Le Trade usd-rouble suspendu ! La contagion Russe s'’étend aux banques européennes : le français Société Générale, et l’'autrichien Raiffeisen s'’effondrent … Ce que l’'Amérique ne comprend pas à propos de la Russie et du pétrole)

Je cite :

« Bien sûr, il convient de noter que la Société Générale et ses «sources» ont un conflit : d'’une manière indirecte, nulle autre que la Société Générale ne pourrait être plus soudainement très intéressée par la Russie et la stabilisation de son économie, car comme nous l'’écrivions précédemment,  » la contagion Russe s'’étend aux banques européennes: le français Société Générale, et l’'autrichien Raiffeisen s’'effondrent « 

Donc vous voyez ….

L’'or est un élément, si ce n'est L’'ÉLÉMENT central du jeu (avec le pétrole), et les Russes, qui en accumulent de manière exponentielle, et dont le sol contient les 2e réserves mondiales estimées du minerai (avec 5000 Tonnes, en plus de l’'énorme atout que représente son pétrole et son gaz) , avec l’'aide de leurs alliés (avec lesquels POUTINE se positionne comme chef de file de la « fronde anti-dollar », ou « dédollarisation »),  pourraient très bien, cher lecteur, couler le dollar ! 

Voici de petits rappels des semaines et mois précédents, tout y est (et encore …non exhaustif !) qui vont dans ce sens, plus vous lirez plus vous remonterez dans le temps (chronologie inversée) :

SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’'écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’'Economie US !!


Alors qu’'est ce que je dis ? Qu’'est ce que John Williams dit ? Et ce que les journaux (financiers ou non) mainstream, prétentieux et menteurs ne disent pas !

La RUSSIE PEUT LE FAIRE !

C’'est Jim Sinclair, Mr GOLD chez Greg Hunter 

En Ukraine, en Syrie etc., entre US et Russie,  Une simple erreur peut provoquer la 3e guerre mondiale !

La Russie va sûrement être exclue du système de paiement international SWIFT, et là ça va faire mal, ils pourraient contre attaquer dans cette « compétition » contre cette plateforme de paiement, en  tradant leur énergie en rouble ou pire pour le dollar : en or !!!

Et là, il rejoint beaucoup d'analystes.

La guerre va d'’abord être économique, et ce qu’'on voit ces derniers temps déjà, c’'est l'’un qui tente de couler économiquement l’'autre : à un moment l’'ampleur sera tout autre .

« Sanctionner la Russie, c’'est se tirer une balle dans le pied, ça va les obliger  à construire un système alternatif à Swift  »  et à se rapprocher des chinois ! (ndlr)

« C’'est une guerre froide qui peut devenir chaude, en une seconde ! » dit Jim.

« On ne  joue pas avec une superpuissance, c’'est dangereux pour le monde, et la Russie est une superpuissance », la seule qui puisse arrêter les Étasuniens (ndlr : avec la Chine, qui je le pense, a une avance technologique supérieure à tous : pour preuve ils ont stupéfait les zétasuniens en sortant un modèle miniature en vente, d’'une arme secrète US dernièrement !)

En 71, les US sont passés d'’un standard or à un standard « oil » (pétrole) , et si le pétrodollar est déséquilibré ne serait-ce qu’'un peu, c'’est toute la force du dollar qui bascule dans un « momentum » , donc le pétrodollar est le momentum de l'’USD , et donc, si les RUSSES tradent  l’'énergie par n'’importe quelle autre devise que le dollar, on aura un « changement de momentum » (et les US ont fait des guerres pour le garder le pétrodollar….) , et c’'est ce que l’'indice USD (qui mesure la force du dollar) montre : il est à 80 , du jamais vu depuis longtemps (la base de l'’USD index est 100) …

Donc la Russie, en tradant en roubles, en yuan, et pire, en or, met directement à terre le pétrodollar, et donc, le $ lui -même, assez facilement ! Et en plus, ça rendrait le prix de l’'énergie moins cher !  

Donc, il y a un intérêt commun ici.

Et c’'est ce qu'’a promis POUTINE en cas de sanctions !

Et c'est ce que montre l'’USD index à 80 : une dédollarisation à grande échelle est déjà en cours !

Et la Russie n’'a même pas besoin de vendre massivement ses avoirs en $, il suffit qu'’elle dise « oups, on est virés de Swift, ok, on Trade en rouble ou yuan ou or » etc. … ou simplement  « on en a marre du dollar » !

L’'or reviendrait directement à 1550 et l’'USD index à 76 .

Et là, le momentum du dollar sera cassé, et donc il entrera dans un marché baissier : un crash ; ce qui est évidemment bon pour l’'or puisqu'’il est inversement corrélé au dollar, et la Russie peut faire ça facilement

PASSIONNANT chers lecteurs !

Si les Russes font ça dit Jim, « Meckel la fermera et sourira, car son énergie, elle la paiera moins cher  » !

Ce qui mènera inévitablement à l'’hyperinflation aux states : leur plus grande force, le $, est leur plus grande faiblesse, et  leur talon d’'Achille !!!!

Une seule solution restera à l’'empire : LA GUERRE !

Mais POUTINE n’'est pas un enfant de cœoeur, c’'est un ancien du KGB, il fait du cheval torse nu etc. : il ne lâchera RIEN sur l'’UKRAINE !

Les psychopathes de Washington semblent ne pas être conscients de cela : il ne leur restera qu’'une seule solution, reconnaître que la RUSSIE EST UNE SUPERPUISSANCE, et qu’'elle a la main,  OU CE SERA L'’ARMAGEDDON !

Entre temps, « la RUSSIE va sûrement envoyer le DOW au tapis, ils ont la main   » dit Jim.

« C’'est pourquoi les US se tirent une balle dans le pied en s’'attaquant à la RUSSIE, car ce sont eux qui ont la main, et le pouvoir !!! »

« POUTINE n'’a pas besoin d'’armes atomiques, il a une bombe économique nucléaire dans les mains »  

SUPERBE !

*- Le piège en or du maître d'’échecs Poutine :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L650xH366/image2-2-18994.jpg

J'’ai retrouvé la source du com sur boursorama de tout à '’heure (je pense..) Excellent travail d’'E et R sur ce coup !  N’oubliez pas que pas plus tard que la semaine dernière, VLAD a déclaré :

*- « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques » (Poutine) :

Vladimir Poutine a déclaré à l'agence de news gérée par l’'Etat TASS que l’'économie de la Russie est confrontée à un effondrement potentiel « catastrophique » des prix du pétrole, en disant que, comme le rapporte Bloomberg , un tel scénario est « tout à fait possible, et nous l’'admettrons. » Cependant, Poutine rassure qu’'avec des réserves à plus de 400 milliards de dollars, le pays va traverser une telle tournure des événements parce que « nous traitons nos réserves d’'or et de devises, et les réserves du gouvernement avec parcimonie. »

« 421 milliards de dollars en réserves internationales, la Russie a un « assez grand » coussin pour honorer tous les engagements sociaux et maintenir la stabilité budgétaire et de l’'économie, a déclaré M. Poutine. »

Sous le président Reagan, les actions de l’'Occident pour baisser les prix du pétrole furent un succès et menèrent à l’'effondrement de l'URSS, mais cette fois la situation est bien différente …

 » Poutine vend le gaz et le pétrole russes contre de l'’or physique. » : Pas directement, mais comme on le sait tous de grandes quantités d’'or ont été achetées dernièrement par les russes.

Poutine vise nettement à mettre à mort le pétrodollar comme je l’'ai beaucoup chroniqué, et puis il l’'a dit  texto :

*- HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l’économie Russe » !!!

Et donc, il y a une accélération dernièrement due à l'’évolution géopolitique (sanctions) et un 1er, puis un 2e MEGA accord gazier avec la chine récemment, des attaques directes sur le pétrodollar et l’'hégémonie US : Chine et Russie veulent couper l'’herbe sous le pied de l’'oncle SAM.

Ainsi, aujourd'’hui, les actifs tels que l’'or ou les hydrocarbures paraissent proportionnellement affaiblis et excessivement sous-évalués par rapport au dollar. Cependant, Poutine, en vendant les hydrocarbures russes en échange de dollars artificiellement appréciés, qu’'il s’empresse ensuite d'’échanger contre de l’'or artificiellement déprécié, neutralise les effets négatifs des manipulations occidentales.

C’'est vrai, et on comprend mieux pourquoi « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques »  …

Superbe : Forcer à la guerre contre le dollar ? Poutine et Le Projet « Double Eagle ”

Le plan secret de Poutine pour détruire l’'OTAN

« Comme je l’'ai dit dans The Colder War, je pense qu'’il s’agit du but ultime de Poutine : mener un assaut contre le dollar qui ramène les Etats-Unis au rang d’'une nation ordinaire… et dans le même processus, élever la Russie le plus haut possible. »

Comme je vous l’'ai déjà dit ce n’'est pas la Russie seule qui remet le statut du dollar et des US en cause, mais la dynamique qu'’elle insuffle, et nous commençons à atteindre la « masse critique » des pays qui se débarrassent du dollar, ou qui le contournent, remettant en cause l’'hégémonie US dans le même temps

*- « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques » (Poutine)

Vladimir Poutine a déclaré à l’'agence de news gérée par l’'Etat TASS que l'économie de la Russie est confrontée à un effondrement potentiel « catastrophique » des prix du pétrole, en disant que, comme le rapporte Bloomberg , un tel scénario est « tout à fait possible, et nous l’'admettrons. » Cependant, Poutine rassure qu’'avec des réserves à plus de 400 milliards de dollars, le pays va traverser une telle tournure des événements parce que « nous traitons nos réserves d'’or et de devises, et les réserves du gouvernement avec parcimonie. »

« Nous envisageons tous les scénarios, y compris la soi-disant chute catastrophique des prix des ressources énergétiques, ce qui est tout à fait possible, et nous l’'admettrons, » a déclaré M. Poutine à Tass avant d’'assister au sommet du G20.

«Nos réserves sont assez grandes et elles nous permettent d’être sûrs que nous allons respecter nos engagements sociaux, et garder tous les processus budgétaires et l’'ensemble de l’'économie dans un certain cadre ».

Comme le rapporte Bloomberg ,

La baisse des recettes d’'exportation du pétrole et du gaz naturel et les tentatives de la banque centrale pour consolider le rouble menacent d’'épuiser les finances publiques. Le déficit hors pétrole dépasse 10 pour cent de la production économique à un moment où la défense du rouble par la banque centrale a réduit les réserves d’'un cinquième par rapport au sommet de l'’an dernier. Pourtant, le glissement de la monnaie permet de compenser dans une certaine mesure, les devises étrangères étant converties en une plus grande quantité de roubles pour le budget.

421 milliards de dollars en réserves internationales, la Russie a un « assez grand » coussin pour honorer tous les engagements sociaux et maintenir la stabilité budgétaire et de l'économie, a déclaré M. Poutine. La valeur des réserves a baissé la semaine dernière, le plus depuis 2008, l’'autorité monétaire ayant tenté d’'adoucir la baisse du rouble.

« Un pays comme le nôtre trouve plutôt facile de faire face à la situation », a dit Poutine. « Pourquoi? Parce que nous sommes des producteurs de pétrole et de gaz et nous nous occupons de nos réserves d'’or et de devises, et des réserves du gouvernement avec parcimonie. « 

*- Poutine « se prépare à la guerre économique », et achète 55 tonnes d’'or au 3e trimestre

Russia makes it's largest monthly purchase of gold in 15 years with 1.2 million ounces

Une news fort intéressante, on continue dans la dédollarisation : « Poutine « se prépare à la guerre économique » affirme ZH, c'’est tout à fait le cas comme on le reporte chaque jour, la Russie s'apprête à garantir le rouble avec de l'’or, un rouble fort qui sera insensible aux attaques contre  la devise russe, qui chute depuis quelqueq temps déjà.

Une chute du rouble, qui est au coeœur des problèmes économiques de la Russie (La devise russe a perdu 10 % la semaine dernière, et plus de 25 % depuis le début de l’année. et dans une économie au bord de la récession, le pire est peut-être à venir avec la baisse des cours pétroliers) ;

Notez que la nouvelle union eurasiatique ajoute 92 t d’or !  Z 

Please_add_a_description_for_the_image.

Tout comme la Chine achète le pétrole pas cher’ avec les deux mains et pieds , la Russie, selon les dernières données du World Gold Council (WGC) a acheté de l'’or en quantité énorme. Éclipsant le reste des achats du monde  au 3e trimestre, la Russie a ajouté un superbe 55 tonnes dans ses réserves, comme The Telegraph le rapporte, Poutine profite que le prix de l’'or baisse pour  remplir les entrepôts de la banque centrale de Russie avec des lingots et se prépare à la possibilité d’'une guerre économique de longue haleine avec l'’Occident.

*- La Russie a acheté plus d’'or au 3e trimestre que tous les autres pays combinés …

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2014/11/20141113_russia_0.jpg

* * *

Comme le rapporte The Telegraph,

Le gouvernement de Vladimir Poutine entend thésauriser de grandes quantités d'’or, ayant vu ses stocks tripler pour atteindre près de 1150 tonnes dans la dernière décennie. Ces réserves pourraient fournir au Kremlin la puissance de feu vitale pour essayer de compenser les fortes baisses du rouble.

La monnaie de la Russie a fait l’'objet d'’intenses pressions depuis les sanctions américaines et européennes et la baisse des prix du pétrole a commencé à nuire à l’'économie. Les revenus provenant de la vente de pétrole et de gaz représentent environ 45 % des recettes budgétaires du gouvernement russe.

*- La fin d'’une époque : le pétrodollar est-il menacé ?

5ae56-3642510334-sauve-qui-peut-payer

Les récents accords commerciaux passés entre la Russie et la Chine ont déclenché des signaux d’'alarme en Occident, où les législateurs et les professionnels du pétrole et du gaz observent avec la plus grande attention le déplacement des marchés de l’'énergie vers l’'Orient.

Les raisons derrière le rapprochement des deux grandes puissances sont évidemment liées à la crise en Ukraine et aux sanctions imposées à la Russie par l'’Occident, ainsi qu'’au besoin de la Chine d’'assurer ses réserves d’'énergie sur le long terme. En revanche, l’'une des conséquences de ce rapprochement économique de la Russie et de la Chine pourrait aussi être le début de la fin de l’'hégémonie du dollar, ce qui pourrait avoir un impact profond sur les marchés de l’'énergie.

*- « La Russie et la Chine veulent déstabiliser le dollar »

La Russie et la Chine veulent déstabiliser le dollar

« Le rapprochement entre la Russie et la Chine menace la stabilité du dollar américain, estiment les experts ». Et comme on l’a vu hier, Chine et Russie ne lâchent pas le morceau et remettent une couche :'

*- Mise à mort du Pétrodollar – La Russie et la Chine signent un deuxième Mega deal sur le Gaz : Pékin devient le plus grand acheteur de gaz russe !!

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont évoqué la possibilité de paiement en yuans dans les domaines les plus différents, a annoncé dimanche le porte-parole du chef de l’'Etat russe Dmitri Peskov.

« Une grande attention a été prêtée au sujet de paiement en yuans dans les domaines les plus différents, dont celui très sensible de la coopération militaire et technique, ce qui contribuerait au renforcement du yuan en tant que devise régionale de réserve », a indiqué le porte-parole. Source

Le fond, c’'est vraiment la guerre économique entre l’'occident et les BRICS (et l’'or joue un rôle aussi, et la baisse du prix joue pour l’'occident contre les BRICS)

La Russie et la Chine lutteront contre le monopole du dollar apprenait-on le mois passé, la volonté est là :

‘La Russie et la Chine devraient renforcer la coopération dans le domaine des transactions de change afin d'’éliminer le monopole du dollar. C’est ce qu'a déclaré le président de la Banque de Chine.

Selon lui, cela correspond aux intérêts stratégiques des deux côtés. En particulier, il a proposé d’'élargir l'’échelle des paiements directs dans les monnaies nationales de la Chine et de la Russie dans les secteurs de commerce, d’'nvestissement et de crédit.’

*- Mise à mort du Pétrodollar – La Russie et la Chine signent un deuxième Mega deal sur le Gaz : Pékin devient le plus grand acheteur de gaz russe !!

http://rt.com/files/news/31/b9/f0/00/chinagas.png

*- Vladimir Poutine déclare la guerre à l’'hégémonie du dollar

475981F2-05C2-482B-8178-1A8CAA31E1AA_cx0_cy27_cw0_mw1024_s_n

2013 : Vladimir Poutine à Kiev pour célébrer les 1025 ans de l’'adhésion commune au christianisme de la Russie et de l’'Ukraine

Le papier d’'hier (HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l’'économie Russe » !!!repris et développé : un superbe article !  

Comment va réagir Washington face à cette attaque puissante et directe ?

Notez aussi : Le moine confesseur de Vladimir Poutine conseille directement Moscou dans ses opérations armées

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

*- HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l'’économie Russe » !!!

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user5/imageroot/2014/08/Putin%20Gun.jpg

Qui a parlé de casus belli ?!

C’'est HISTORIQUE ce qu'’a affirmé VLAD aujourd'’hui ! Il n’'avait jamais été aussi clair et explicite. C'’est une attaque directe ouverte, un véritable missile lancé contre les intérêts les plus vitaux des états unis d’'Amérique : le roi dollar lui-même !

(Il s'’agit au moins d'’un BOULAVA R 30 économique, un missile à trois étages à propergol solide, d'une portée supérieure à 8 000 km1. Il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante)

Kadhafi, Sadam, sont morts pour moins que ça : mais là c'’est la RUSSIE …. Et surtout, c’'est POUTINE.

Quel personnage, quelle audace, quel stratège, loin loin des amas de graisse qui nous gouvernent, ça pas besoin d'’être « pro-russe » pour le reconnaître !   

Hé bien ils n’'en ont que faire, ils traitent (et traiterons) Poutine comme un paria, comme ils ont traités Sadam ou Kadhafi ….

C'’est donc une énorme course contre la montre qui est engagée : pour éviter la guerre, la Russie et la Chine ont bien compris qu’il fallait couper l’herbe sous les pieds du colosse aux pieds d’'argile, et donc, il faut mettre à terre l'’économie étasunienne pour confiner l’'oncle Sam dans ses problèmes de politique intérieure.

Ils y perdront un peu d'’argent, mais éviterons une guerre et s’'arrogerons plus de marge de manoeuvre pour mettre en place un système multipolaire ;  

Donc on va voir une accélération de la chute du dollar et des tensions guerrières, et notre avenir dépend de qui gagnera cette course !  Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

*- POUTINE, LES PÉTRODOLLARS ET L’'IDIOT CANADIEN DE SERVICE

  » Le Président russe travaille en ce moment à créer un « pétro rouble » et à dissocier ses exportations de pétrole et de gaz du dollar américain dans les transactions internationales. » C'est tout à fait juste, et ce que nous répétons, ce dont les mainstreams ne parlent pas, un point de basculement majeur. L’'accord énergétique prévu en Mai avec la Chine sera crucial, et matérialisera ce changement de paradigme. Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance  

*- EXCLUSIF-HISTORIQUE ! ” ALERTE FIN DU PÉTRODOLLAR : Poutine *- se prépare à mettre à mort le dollar, en annonçant le «Saint Graal» : un accord sur le gaz avec la Chine” !!!!

*- Exclusif-Fin du pétrodollar (suite) : Quand la Russie retourne les faveurs, et “voit le Yuan chinois Comme monnaie de réserve mondiale” !

*- Crise ukrainienne : Poutine prêt à lâcher le dollar !!!

*- Superbe : Forcer à la guerre contre le dollar ? Poutine et Le Projet « Double Eagle ”

http://www.whatdoesitmean.com/zpa2.jpg

 »Hier, une autre nouvelle était annoncée, concernant un marché pétrolier entre la Russie et l’'Iran qui se ferait selon des moyens de transaction spécifiques hors du pétrodollar (un marché de $ 20 milliards, de pétrole contre “biens divers”). A nouveau, Zéro Hedge publiait son commentaire, le 2 avril 2014, reprenant et confirmant un commentaire du jour précédent, où l’'on passait de la dimension financière à la dimension géostratégique fondamentale, en même temps qu'’il était clairement question du sort du dollar dans les transactions internationales, essentiellement sur l’'énergie. » Tout ce qu'’on dit ces dernières semaines y est ! Le but est de dégager le dollar …Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance 

«In one of its most shocking reports since the beginning of the Ukrainian Crisis, the Ministry of Foreign Affairs (MoFA) is warning today that President Putin has ordered the immediate implementation of “Project Double Eagle,” which when fully realized will cause all global energy supplies to be purchased in gold thus, in effect, ending the US Dollar reign as the global reverse currency and collapsing both the United States and European Union economies. “Project Double Eagle,” this report says, calls for The Central Bank of the Russian Federation (CBR) to begin production of 5 Ruble Gold Coins containing .1244 Troy Ounces of .900 Pure Gold, with a diameter of 18mm, emblazoned with a shielded and crowned double eagle, and which will become the worlds alternative to both the US Dollar and Euro in purchasing energy supplies. Critical to note, this report continues, “Project Double Eagle” includes the creation of a new “national payment settlement system” which will allow Russia to build a foundation that could very soon offer an alternative to the Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications (SWIFT) banking system and allow nations around the world the chance to move away from the American Dollar and US hegemony…»

*- EXCLUSIF-HISTORIQUE ! ” ALERTE FIN DU PÉTRODOLLAR : Poutine se prépare à mettre à mort le dollar, en annonçant le «Saint Graal» : un accord sur le gaz avec la Chine” !!!!

http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/wp-content/uploads/2008/08/ours.jpg

*- SCOOP – Les Russes retirent massivement leur argent de l'’ouest : 105 milliards en bons du trésor US vendus rien que cette semaine !!!

*- ATTENTION : La Banque centrale de Russie transfère ses réserves placées aux Etats-Unis

*- ZH – “Ça commence : Gazprom met en garde les européens que “des ruptures d'’approvisionnement” sont possibles ” / la Russie vend un montant record de dollars pour soutenir le rouble – Analyse globale

*- Exclusivité – Énorme ! Le conseiller de Poutine menace les américains de “dumper ” les Bons du trésor, ET d'’abandonner le Dollar US S'il y a des sanctions !!! 

*- L'économiste John Williams – Effondrement financier : Si la Russie vend effectivement ses avoirs en U.S. Dollar, ce serait la fin du monde tel que nous le connaissons !

*- SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’'écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’Economie US !!

*- Rappel : La Russie et la Chine menacent de faire s’effondrer le dollar

Nous allons sûrement vivre cette année (d'’ici cet été) LA FIN DU PETRO-DOLLAR !!!

*- Andy « ranting » Hoffman – Obama Impose des Sanctions : POUTINE VA-T-IL DÉTRUIRE LE DOLLAR ?

 

Capture-8-578x260

Énorme ! Les Russes (Poutine) dégainent le plan fatal que beaucoup ont deviné, et qu'’ils ont sûrement concocté avec les chinois : désaméricaniser et mettre à terre le dollar ! C'’est leur arme ultime, et ils la montrent, enfin !

Et le top pompon, celui qui a tout dit très vite :

 

*- SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’Economie US !!