Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2009

USA : Des attentats en préparation par le Gouvernement US ?

Obama se sent menacé par les défenseurs de la constitution
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la Loi martiale
C'est ce qui nous attend aussi sans doute, dès lors que les Policiers à la retraite ont été rappelés et sont déjà en cours d'affectation.
On crée les émeutes de toutes pièces et on instaure la Loi martiale ce que le traité liberticide de Lisbonne les autorise à faire et qui a restauré la peine de mort tout en leur permettant d'instaurer la Loi Martiale. Le premier pas vers l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.
Soyons vigilants à toutes leurs manoeuvres.
 

CNN : infos du 23/04

Montée des "groupes extremistes" au US, qui tenteraient de recruter les militaires US de retour d Irak, qui se retrouvent sans travail, voir sans maison a cause de la crise...
Les services secret d Obama, prétendent à une menace pour le gouvernement de la part des groupes patriotiques et les montées extrémistes.

*********************
Aussi :
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la loi martiale

L’ancien candidat à la présidence Alan Keyes a probablement lancé son plus effroyable avertissement en déclarant que l’administration Obama se prépare à créer des attaques terroristes, à déclarer la loi martiale et à annuler les élections de 2012, toutes des raisons pour lesquelles ils diabolisent leurs ennemis politiques en criminels et en terroristes.

Alan Keyes est surtout connu pour ses performances lors des débats présidentiels républicains de l’an 2000, au cours desquels il fut déclaré grand vainqueur par plusieurs médias suite à une série de débats avec George W. Bush et John McCain.

« Il est évident qu'ils ne reculeront devant rien » a déclaré Keyes lors de sa participation à une réception à Fort Wayne. Il a également ajouté: « Nous pourrions nous réveiller un jour au beau milieu d’une série d'attentats terroristes, [et] l'économie sera paralysée ... la loi martiale sera décrétée partout aux États-Unis et elle ne sera levée qu’au moment où la crise prendra fin. »

Keyes a déclaré que les états-uniens devront être reconnaissants si jamais une autre élection devait avoir lieu en 2012. Il a aussi ajouté: « Si on ne se réveille pas et si l’on ne fait pas les efforts pour voir ce qui est en train de se produire, [alors] nous ne verrons pas d’autres élections. »

« Les quelques temps qu’il reste où ils croient encore qu’ils peuvent s’en tirer à bon compte, ils vont s’en servir et mettre fin à ce système de gouvernement et c’est leur intention », a ajouté Keyes, tout en notant que tout le monde agit comme si l’époque actuelle était « quelque chose d’ordinaire », ce qui lui rappelle l'attitude des hommes politiques dans la République de Weimar lorsque Hitler prenait le pouvoir ou encore, lorsque le communisme prenait le pouvoir en Europe de l’est aux lendemains de la Deuxième Guerre mondiale.

Keyes a dit qu’étant donné que la majorité des gens sont sains d'esprit, la population croit que les autres [les dirigeants] vont respecter les règles du jeu alors que ce n’est tout simplement pas le cas, et il a ajouté que cette attitude permettra « aux forces du mal » de prendre le contrôle bien avant que nous n’ayons eu le temps de faire quoique ce soit.

« Il est tellement clair que nous avons maintenant une faction en place - ils ne jouent pas selon les règles du jeu et ils n'ont pas non plus l'intention de jouer selon les règles – car s’ils respectaient les règles du jeu, ils n'auraient pas cherché à discriminer leurs opposants », a ajouté Keyes, en faisant référence à la récente controverse entourant la sortie des rapports de la MIAC et de la Homeland Security (la Sécurité intérieure), qui sous-tendent que les états-uniens qui exercent leurs droits constitutionnels et qui sont bien informés de leurs droits représentent une menace à l'application de la « Loi nationale sur le maintien de l’ordre et les terroristes potentiels ».

Keyes a déclaré que l’unique solution doit venir de la base, car nos dirigeants « sont des poltrons qui ne demanderont jamais que la Constitution soit renforcée afin qu’elle soit claire, simple, et sans équivoques », et qu’ils répondent humblement avec « leurs lèvres fermées et leurs cœurs terrorisés. »

Keyes a également mis en garde que l’agenda d’Obama prévoit la création d’une force de sécurité civile et il a ajouté que tout cela faisait partie de l'ultime agenda visant à désarmer les citoyens états-uniens et à créer un État policier.

Keyes a toujours été un ardent critique d’Obama, en spécifiant qu'il est un Communiste radical et qu’il est déterminé à détruire les États-Unis et que si ses plans ne sont pas arrêtés, alors le pays que nous connaissons cessera d'exister..

Alan Keyes "Le gouvernement créera un attentat terroriste "
Vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x92sl1_alan-keyes-le-gouvernement-creera-u_news

 
L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la Loi martiale. L’ancien candidat présidentiel donne des avertissements très terrifiants concernant l’agenda d’Obama



L’ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la loi martiale
L’ancien candidat à la présidence Alan Keyes a probablement lancé son plus effroyable avertissement en déclarant que l’administration Obama se prépare à créer des attaques terroristes, à déclarer la loi martiale et à annuler les élections de 2012, toutes des raisons pour lesquelles ils diabolisent leurs ennemis politiques en criminels et en terroristes.

Alan Keyes est surtout connu pour ses performances lors des débats présidentiels républicains de l’an 2000, au cours desquels il fut déclaré grand vainqueur par plusieurs médias suite à une série de débats avec George W. Bush et John McCain.

« Il est évident qu'ils ne reculeront devant rien » a déclaré Keyes lors de sa participation à une réception à Fort Wayne. Il a également ajouté: « Nous pourrions nous réveiller un jour au beau milieu d’une série d'attentats terroristes, [et] l'économie sera paralysée ... la loi martiale sera décrétée partout aux États-Unis et elle ne sera levée qu’au moment où la crise prendra fin. »

Keyes a déclaré que les états-uniens devront être reconnaissants si jamais une autre élection devait avoir lieu en 2012. Il a aussi ajouté: « Si on ne se réveille pas et si l’on ne fait pas les efforts pour voir ce qui est en train de se produire, [alors] nous ne verrons pas d’autres élections. »

« Les quelques temps qu’il reste où ils croient encore qu’ils peuvent s’en tirer à bon compte, ils vont s’en servir et mettre fin à ce système de gouvernement et c’est leur intention », a ajouté Keyes, tout en notant que tout le monde agit comme si l’époque actuelle était « quelque chose d’ordinaire », ce qui lui rappelle l'attitude des hommes politiques dans la République de Weimar lorsque Hitler prenait le pouvoir ou encore, lorsque le communisme prenait le pouvoir en Europe de l’est aux lendemains de la Deuxième Guerre mondiale.

Keyes a dit qu’étant donné que la majorité des gens sont sains d'esprit, la population croit que les autres [les dirigeants] vont respecter les règles du jeu alors que ce n’est tout simplement pas le cas, et il a ajouté que cette attitude permettra « aux forces du mal » de prendre le contrôle bien avant que nous n’ayons eu le temps de faire quoique ce soit.

« Il est tellement clair que nous avons maintenant une faction en place - ils ne jouent pas selon les règles du jeu et ils n'ont pas non plus l'intention de jouer selon les règles – car s’ils respectaient les règles du jeu, ils n'auraient pas cherché à discriminer leurs opposants », a ajouté Keyes, en faisant référence à la récente controverse entourant la sortie des rapports de la MIAC et de la Homeland Security (la Sécurité intérieure), qui sous-tendent que les états-uniens qui exercent leurs droits constitutionnels et qui sont bien informés de leurs droits représentent une menace à l'application de la « Loi nationale sur le maintien de l’ordre et les terroristes potentiels ».

Keyes a déclaré que l’unique solution doit venir de la base, car nos dirigeants « sont des poltrons qui ne demanderont jamais que la Constitution soit renforcée afin qu’elle soit claire, simple, et sans équivoques », et qu’ils répondent humblement avec « leurs lèvres fermées et leurs cœurs terrorisés. »

Keyes a également mis en garde que l’agenda d’Obama prévoit la création d’une force de sécurité civile et il a ajouté que tout cela faisait partie de l'ultime agenda visant à désarmer les citoyens états-uniens et à créer un État policier.

Keyes a toujours été un ardent critique d’Obama, en spécifiant qu'il est un Communiste radical et qu’il est déterminé à détruire les États-Unis et que si ses plans ne sont pas arrêtés, alors le pays que nous connaissons cessera d'exister.

Traduction libre de Dany Quirion pour
Alter Info

Source :
http://www.prisonplanet.com/alan-keys-government-will-stage-terror-declare-martial-law.html

Source : http://www.alterinfo.net/L-ancien-candidat-presidentiel-Alan-Keyes-declare-que-le-gouvernement-creera-un-attentat-terroriste-et-apres,-il_a31840.html

 

11/03/2009

PREPAREZ-VOUS ! Emeutes en France et dislocation du système géopolitique et financier mondial prévus pour juin 2009

 
A diffuser largement SVP !
 
Info du 4 mars 2009 : Tous les policiers à la retraite âgés de moins de 60 ans, ont reçu l'ordre de se faire rencenser avant le 20 mars et de réintégrer leur poste avant le 20 juin 2009. Les militaires à la retraite semblent avoir été aussi réquisitionnés.
 
Tous les policiers à la retraite de moins de 60 ans ont reçu ce matin, l'ordre de se faire recenser avant le 20 mars, et de réintégrer leurs postes avant le 20 juin.............décision du ministère de l'intérieur. (Ils ont trois mois pour se remettre à niveau, et doivent à partir du 20 juin se tenir à trois niveaux d'alerte, car ils craignent des émeutes)

Les banques américaines ont reçu à la fin 2008, des panneaux de fermeture temporaire. Il va y avoir un raid à la vente sur les actions à Wall Street de plusieurs centaines de milliards……….ça a déjà commencé !
 
 
 
Le chemin pour retrouver le fil de discussion complet : Actualités et Chroniques/Info confirmée
Cette information semble avoir été confirmée. Certains policiers ont reçu leur lettre aujourd'hui.
Lire la réponse à ce post en bas, que je mets en jaune :
C'est donc grave !!!! Pensez à faire des provisions et à retirer votre argent des banques !!!!
Le lien du forum :
http://www.denissto.eu/frame/action.php
Le chemin pour accéder à toute la discussion : Actualités et Archives/Info confirmée.
 Extrait de la discussion :
bourses a écrit:
J'ai interrogé ce matin l'un de mes salariés qui justement : est un retraité de la police de moins de 60 ans.

Il confirme le courrier, mais m'indique :
que cette demande se fait sur la base du volontariat
que les retraités qui reprendraient du service ne seront affectés qu'à des taches administratives
que le, but est de faire des économies : le cout d'un retraité étant bien moindre qu'un salarié "normal"

voilou

suite au prochain épisode mais pas d'affolement.
Réponse: Je peux vous confirmer et assurer que votre salarié à soit mal lu son courrier soit vous avez mal compris sa réponse ou lui votre question......croyez moi, que je suis plus que bien placé pour vous communiquer cette réponse....et effectivement suite au prochain épisode mais pour "affolement" je laisserai à chacun le soin selon sa sensibilité d' apprécier ce terme....

N.B. Pour votre information dans la police il y a bien des réservistes mais à la seule et unique condition d'accepter cette réserve au moment de son départ en retraite dont l'age max ne peut excéder 55 ans sauf sur dérogation et à condition de remplir certaines conditions bien spécifique 57 ans....impossible d'aller au delà .Ces fonctionnaires ayant accepter cette réserve sont ensuite effectivement rappelable s'ils le souhaitent plusieurs fois par an sans excéder quelques semaines (+/-6 sem/an). Pour les autres ayant refuser à leur départ en retraite ce systéme de volontariat il est en aucun cas possible de les rappeler....
SAUF DANS UN SEUL ET UNIQUE CAS PREVU DANS LE STATUT DE LA POLICE NATIONALE mais qui n'a jamais plus été appliqué depuis la seconde guerre et 1968===> sur réquisition du ministère et c'est bien de cela qu'il s'agit ici car tous les fonctionnaires on reçu ce courrier y compris ceux âgés de 58/59 ans parti depuis 6 ans et ayant refuser le volontariat qui par ailleurs n'existait pas à ce moment là!

N.B.2 : comme le dit d'ailleurs très justement denis pour les niveaux d'alerte spécifié dans le courrier il y en a effectivement 3 mais pour le niveau rouge (correspondant à des événements type GUADELOUPE) la mobilisation c'est dans l'heure qui suivra le rappel éventuel!
 
Autres articles qui pourraient valider ces informations et décisions du Gouvernement

Après la crise financière, la guerre civile ? Préparez-vous à "quitter votre région"... - Le Monde.fr
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/02/26/apres-la-crise-financiere-la-guerre-civile-preparez-vous-a-quitter-votre-region_1160698_0.html

Bulletin complet de février 2009 du LEAP/Europe 2020
http://www.leap2020.eu/GEAB-N-32-est-disponible!-4-trimestre-2009-Debut-de-la-phase-5-de-la-crise-systemique-globale-la-phase-de-dislocation_a2796.html
 
Le tsunami est à l’horizon et rien ni aucune réunion planétaire ne pourra l’empêcher de nous submerger.

Evolution probale des marchés actions Mars 2009

Marrakech, 3 Mars 2009
Terminus, tout le monde descend !

Dans mon dernier papier, je montrais le parallèle possible entre le graphique quotidien de la crise de 1929 et le graphique hebdomadaire de celle que nous vivons aujourd’hui. Beaucoup de lecteurs m’ont écrit d’abord pour me féliciter d’avoir pu anticiper dès le 28 janvier dernier que les marchés allaient casser le plus bas le vendredi  20 février. La cassure a bien été au rendez-vous. Puis ils m’ont posé la question fatidique : Et maintenant, on va remonter ou continuer à plonger ?

De peur de ne pas être bien compris je choisis bien mes mots : il faut quitter les marchés actions immédiatement, arrêter d’espérer une correction. Liquider tout votre portefeuille malgré tout ce que pourra vous dire votre banquier. On est bel et bien entré dans la zone rouge et ce n’est pas trop tard pour sauver ce qui vous reste. Ceux qui ne suivront pas ce conseil vont assister à une véritable évaporation de leur argent.

15/02/2009

Belgique : Réseaux pédophilies et tortures en prison

La Belgique et l'Europe : la communauté virtuelle des Droits de l'Homme !

LE SENAT HOLLANDAIS SE LEVE POUR MARCEL VERVLOESEM

Le dossier complet de Marcel VERVLOESEM : http://droitfondamental.eu/000-dossiers.htm

Le Sénat Hollandais annonce qu'une réunion publique a été acceptée 10 février 2009 pour débattre des tortures infligées à Marcel Vervloesem à la prison Bruges. L’intérêt de la Hollande se situe au niveau d’un directeur d’une ONG belge, sciemment condamné sur base d'un dossier incomplet, incarcéré en l'attente d'être libéré par la Cour Européenne des Droit de l'Homme, entre autre pour avoir exposé à la presse internationale "pour son propre plaisir", 100 000 photos de pornographie et torture d’enfants découvertes à Zandvoort, en Hollande.

Le dossier compte des enfants belges importés en Hollande pour la prostitution. La Belgique refuse de reconnaître les témoignages d'une ancienne victime et des passeurs d'enfants, aux télévisions belges et hollandaises qui le confirme. Elle assure que Marcel Vervloesem serait "l'unique criminel d'un dossier vide". Il a été incarcéré à la prison de Bruges le 5 septembre 2008, avec trois métastases d’un cancer laissé sans soin, dans des conditions qui ont obligé à l’amputer de chair et d'os gangrenés, provoqué la nécessité de deux opérations à cœur ouvert, et il est continuellement poussé au suicide.

La décision du Sénat hollandais a été prise suite aux menaces de sanctions de Marcel, s'il n'intervenait pas pour faire enlever de nos organes de presse Internet, la mention "tentative de meurtre" et l'enquête publique sur le Dr Van Mol, en sa qualité de médecin responsable des libérations conditionnelles pour raison de santé. Marcel avait alors été interdit de visites, de la confidentialité de ses courriers sortants et de pouvoir aller à la messe durant un mois.

Un détenu nous a téléphoné pour nous alerter, sur son propre crédit, d'une situation de danger. Il avait essayé par courrier, mais sa lettre n’est parvenue que quand il l’a envoyé à l’adresse d’un collaborateur. Il nous dit du 26 janvier 2009 :- Ce matin là, Marcel n’allait pas bien car il n’était plus au service médical, et me dit sans plus de traitement médical, plus à la hauteur des difficultés de la prison, à être maître de soi. Que faut-il faire ? Pousser un cri, un hurlement ? Cela réclame des mesures rigoureuses, car il ne faut plus le laisser dans cet état-là. Merci pour lui. Il faut le sortir d’ici.

Ironiquement, l'email du Pape était piraté, "temporairement désactivé", le temps d'aller au Conseil d'Etat pour que Marcel puisse retourner à la messe et revoir ses amis.

Il attend depuis SIX MOIS une procédure d’urgence à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, contre une incarcération assimilée à de la torture eut égard à son état de santé. Son avocat a avisé le Ministre de la Justice qu’il se voit contraint de porter plainte contre la Belgique. La loi belge, qui donne pouvoir au tribunal de l’application des peines de libérer les prisonniers gravement malades, n’est pas applicable, du fait qu’il lui manque le paraphe royal. Le Dr Van Mol trouve Marcel en forme pour la prison !

Silence radio : les prisonniers gravement malades peuvent crever comme des chiens, entre service des soins de santé et service psycho social qui dépendent du ministère de la justice et non de la santé. La presse soutient les blocages gouvernementaux en diffusant des reportages diffamatoires sur Marcel. C’est du jamais vu en prison, où généralement, la diffamation n'est pas nécessaire pour parler des prisonniers. Même les gardiens sont choqués et tentent de le soutenir comme ils peuvent. L’un d’eux lui a dit que les diffamations étaient positives parce que cela signifie que le gouvernement est embarrassé. Un autre gardien l’avait prévenu de se méfier du service psycho social, qui sert surtout à garder le contrôle sur les prisonniers en prévenant qu’ils ne trouvent de l’assistance extérieure.

Ce 12 février, la comédie macabre se déroulait en effet au service psycho social, qui poussait à nouveau Marcel au suicide avec le sourire, exactement de la même manière qui a déjà failli réussir une demi douzaine de fois. Au bout de 1 ½ mois de vacances qui n’avaient pas permis à ce service de lui organiser un congé pénitentiaire, ils lui ont expliqué avoir travaillé depuis un mois (en vacances) pour venir à la conclusion qu'il n'y avait pas moyen de lui en donner, parce que la Cour d'Appel d'Anvers n'avait pas transmis le dossier jugé depuis un an. La prochaine étape est de lui refuser un congé pénitentiaire parce qu’il n’en a pas eu avant.

La vraie raison est que les autorités, n'avaient pas prévu que Marcel puisse survive et reparaître les cheveux blanchis, les vertèbres tassées et la voix brisée par quelques semaines de tortures. Ils essayent de le remettre sur pied, mais cette voix formidable reste brisée et témoigne de la monstruosité d'avoir incarcéré un homme dans un tel état de santé.

Par chance, nous sommes venus le jour même. Marcel restait de marbre, avec une larme au coin de l'œil. Chaque minute de la visite lui donne des forces pour survivre et il ne veut pas en perdre en s'effondrant dans l'émotion. La larme avait disparue à la moitié du misérable temps qu'il nous est permis de lui remonter le moral, vraiment trop peu pour quelqu'un de si malade. Comme l'Etat belge n'a pas beaucoup d'imagination, ils n'ont trouvé d'autre solution que de lui enlever ses droits de prisonnier avec les excuses les plus absurdes. De fait, ils cachent ce directeur d'ONG dans la prison pour les détenus les plus dangereux de Belgique, et lui ont même interdit le droit de visite, demandé selon le réglement par au moins trois journalistes.

L’Europe est malade de lois qui l’a fait paraître civilisée, mais qu’elle ne se donne pas les moyens de faire appliquer. Elle a des traités brillants qui interdisent la torture et protègent les enfants, mais le premier à avoir dénoncé le marché de photos de tortures sur les enfants en est à sa 21ième année de harcèlement de l'Etat et son 162ième jour de torture en prison.

Parlons de Guantanamo, quand le Sénat hollandais a décidé d’un débat public sur les tortures d'un citoyen belge qui a exposé l’exploitation sexuelle d’enfants en Europe, avant que le Sénat belge n'y ait songé !

Source : : http://droitfondamental.eu/001-SENAT_HOLLANDAIS_SE_LEVE_P...

 Le dossier complet de Marcel VERVLOESEM : http://droitfondamental.eu/000-dossiers.htm

14/02/2009

Israël menace l'Europe et Rome

L'Etat Voyou tel qu'en lui-même...
 

« Nos forces armées ne sont pas au trentième rang, mais aux deuxième ou troisième rang mondial. Nous avons la capacité de détruire le Monde avec nous. Et je peux vous assurer que cela arrivera avant quIsraël ne disparaisse ».
Article original en Anglais : http://iraqwar.mirror-world.ru/article/188125

25/01/2009

Nouvel ordre mondial : "Personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer"

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/507399672.jpg

Ce vendredi 16 janvier 2009, notre président a présenté ses voeux aux corps diplomatiques étrangers, une fois de plus il parla de ce nouvel ordre mondial, mais cette fois, en des termes très durs, presque menaçants : "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer".

Nous sommes à la fin de la première guerre du Golf , George Bush vient de "délivrer" le Koweit en tuant des centaines de milliers de soldats Irakiens, et indirectement des centaine de milliers de civils, qu’il abandonna à Saddam le sanguinaire, après les avoir appelés à se révolter.

Il fait alors un discours où il utilise une expression,"New World Order", qu’il qualifie de cette manière : "We have before us the opportunity to forge for ourselves and for future generations a new world order, a world where the rule of law, not the law of the jungle, governs the conduct of nations. When we are successful, and we will be, we have a real chance at this new world order, an order in which a credible United Nations can use its peace-keeping role to fulfil the promise and vision of the U.N.’s founders."On n’y apprend que ce projet est vieux, qu’il date au minimum des fondateurs de l’ONU, il est curieux que Bush précise que la loi qui gouvernera le nouvel ordre ne sera pas la loi de la jungle, ce qui est somme toute logique venant d’un régime démocratique, on remarque aussi une totale confiance dans la réussite de ce projet mais c’est surtout une expression totalement vide de sens qui est maintenant utilisée par des politiques, des journalistes, des penseurs. Depuis la crise financière, j’ai pu me rendre compte de l’augmentation de l’utilisation de cette expression, tout simplement grâce aux alertes Google, qui sortent bien plus souvent qu’auparavant.

Je ne vais pas critiquer ce NWO, vu que je ne sais pas ce que c’est !

Le plus incroyable dans cette histoire de new world order, qui nous est destiné à nous les habitants de la terre, c’est que personne n’a pris la peine de nous expliquer ce qu’il en est vraiment, parce que pour l’instant c’est juste un terme fourre-tout, et c’est ça le problème, on ne sait pas ce que c’est, en revanche le mouvement vers ce nouvel ordre est bien réel et nos dirigeants nous le rappellent assez souvent.

Je veux juste vous faire part de mon inquiétude, quand les plus puissants sur terre nous promettent un système mondial, sans que nous n’ayons le choix, je me fais du souci, et c’est être sain d’esprit que de réagir de la sorte !

Inquiétude, parce que depuis hier, et les voeux de Sarkozy aux ambassadeurs, nous avons appris, presque à nos dépens et menacés du doigt, que "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial,et personne, je dis bien personne ne pourra l’empêcher" (vidéo). Au moins cela a le mérite d’être clair ! et le site officiel avec le discours intégral, à écouter.

Je ne peux m’empêcher de penser, que, vu le ton employé, la gestuelle, et le public, des ambassadeurs, il ne fait aucun doute que ce n’est pas de gaieté de coeur que les nations du monde entier vont accepter ce nouvel ordre, sinon pourquoi les menacer ?

La manière dont Sarkozy nous présente le NWO me fait penser au texte de l’éditorialiste du Financial Time, Gideon Rachman, qui a crée la polémique avec son article "
and now, for a world government", qui comme son titre l’indique se fait l’apôtre d’un gouvernement mondial, mais tenez vous bien, non démocratique, parce que sinon ça ne fonctionne pas : "La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique", dit-il avant de conclure : "Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies". On apprend donc, une fois de plus que ce projet, celui d’un système fasciste à l’échelle planétaire existe, les plans sont là !

Sarkozy a dit aux ambassadeurs ce que Gideon Rachman a dit à ses lecteurs, vous n’aurez pas le choix !

Quid de la démocratie, le choix, c’est quand même la base d’un système démocratique, en même temps, quand on voit que deux nations ont rejeté, démocratiquement, le traité constitutionnel, et l’Irlande, le traité de Lisbonne (qui, par référendum aurait été rejeté dans de nombreux pays), mais que le processus continue comme si de rien n’était, on est en droit de se poser des questions sur l’avenir de notre système démocratique.

Je pense que le fait de virer des journalistes, des directeurs de rédaction,
réorganiser le pôle audiovisuel public extérieur, avant la fusion de TV5, France 24 et RFI, nommer le directeur de l’audiovisuel public et donc contrôler l’information publique, signifier la fin des juges d’instruction (la chose la plus grave), devrait nous alerter sur l’orientation générale de la politique en France, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Le Nouvel Observateur, Mediapart, Marianne, Les Inrockuptibles et Rue 89 lancent un appel commun pour la défense de la liberté et du pluralisme de l’information face aux projets du gouvernement, cette suppression de nombreux contre-pouvoirs, de manière réfléchie et organisée, ne peut avoir qu’un but, la préparation médiatique, juridique, politique à un agenda spécifique, sinon pourquoi camisoler les médias, ou rompre l’indépendance de la justice ?

On ne peut pas nier ces phrases, elles existent, ceux qui les prononcent existent et leurs sens aussi, quand on lit dans les mémoire de Rockefeller : "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être." David Rockefeller, MEMOIRES, page 405, on ne peut pas détourner la tête et oublier, il faut faire des liens et prendre la mesure des changements en devenir.

Quand on lit cette phrase, quand on pense à l’éditorial de Gideon Rachman, quand on entend Bush, Brown, Obama, Merkel, Zapatero, Berlusconi, utiliser ce terme et maintenant Sarkozy dire que "personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer", et bien, j’ai peur.

Pas une peur irrationnelle, mais une peur provenant d’analyse, de comparaison et de prospective.

Ce n’est pas un complot imaginaire, c’est une réalité tangible et aisément vérifiable, une oligarchie occidentale veut, depuis longtemps, créer un monde unifié, globalisé à tous les niveaux et incontournable. Je dis que ce n’est pas un complot, car c’est public, tout est public, les citations, le passage en force du traité de Lisbonne, le Patriot Act et autre arsenal législatif d’exception existe également, comme la concentration de médias et leurs connivences avec le pouvoir, tout est là, devant nous.

Protestation contre le Traité de Lisbonne
http://fr.youtube.com/watch?v=vCBIst10H-k

Quelques citations d’hommes politiques :

Gary Hart,directeur du CFR
Gary Hart exposes the NEW WORLD ORDER plan of Sr. & W. Bush
http://fr.youtube.com/watch?v=HTOCRa9lTZc

Clinton sur le N.O.M.
http://www.dailymotion.com/video/x2t3kb_clinton-sur-le-nom_news

Gordon Brown est le premier ministre de la Grande Bretagne qui remplace Tony Blair, depuis le 20 Juin 2007. Cette vidéo date du 1er Mai 2007 (d’après la source), et donc il n’était pas premier ministre à l’époque mais bon… Donc ce qui est intéressant ici, c’est le 1er Mai. Si vous avez étudiez l’origine de la fête du 1er mai, des Illuminatis, de la révolution d’indépendance des USA le 1er mai (n’hésitez pas à lire l’article sur le billet de 1 dollar pour comprendre un peu plus cette histoire de 1er Mai)… Cela ne m’étonne pas qu’un “loup du nouvel ordre mondial” fasse un discours pareil le 1er mai… Préparez vous à un Nouvel Ordre Mondial les amis, un monde où le terrorisme va devenir la top priorité des gouvernements du monde, ou même de ce gouvernement mondial qui est prévu pour bientôt… Le terrorisme n’est juste qu’un outil des Maîtres du Monde

De Villepin parle du nouvel ordre mondial
http://www.dailymotion.com/video/x7c53k_de-villepin-parle-du-nouvel-ordre-m_news

Source : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50561