Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2010

La boucle de « Gulf stream » dans le golfe du Mexique est toujours au point mort

Yowusa.com - BP Oil Spill Stalls Gulf Loop Current

Souvenez-vous quand la nouvelle est sortie au sujet d’une boucle du « Gulf stream » qui s’était arrêté, il y avait beaucoup de sceptiques, et bien cela semble se confirmer de plus en plus, reste à savoir les effets réels sur le courant au grand complet…On devrait être fixés dès cette hiver car pour l’instant on nage en pleine inconnue. On ne sait pas si il va repartir. Bien sûr nos médias n’en parlerons pas.

«Les données par satellite océanographique montre maintenant que la boucle de courant dans le golfe du Mexique est au point mort à la suite du désastre du déversement de pétrole de BP [ volcan ] selon le Dr Gianluigi Zangari , un physicien théorique italien, et les principaux analyste des systèmes complexes et chaotiques aux laboratoires de Frascati national en Italie .

Il note en outre que les effets de ce décrochage ont également commencé à se répandre au Gulf Stream . C’est parce que la boucle de ce courant est un élément crucial dans le Gulf Stream lui-même et c’est pourquoi il est communément appelé le «moteur principal »du ruisseau.

Or, les mesures de température en cours pour le Gulf Stream sur le front de l’Atlantique ( 76 à 47 méridiens ) semble maintenant être d’environ 10 degrés Celsius plus fraîche qu’elles étaient l’an dernier à pareil date . Par conséquent , un lien de causalité directe n’a pu être encore établie entre le décrochage de l’ actuel boucle et cette nouvelle chute de température dans le Gulf Stream dans l’Atlantique .


En savoir plus : Golfe boucle de courant Echoppes de BP Oil en cas de catastrophe

SOURCE

http://www.cine-photos.com/after-tomorrow/after-tomorrow3.jpg

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=8076

22/07/2010

Nostradamus 2012 - Documentaire sur le livre perdu

Quand des chercheurs et des scientifiques se penchent sur les prophéties de Nostradamus pour essayer de valider l'échéance du 21 décembre 2012, alignement galactique, prophétisé aussi par le célèbre astrologue. Participe notamment à ce documentaire Gregg Braden, astro-physicien qui a repris la théorie de la résonance magnétique terreste, découverte par SCHUMANN, pour en fixer le point zéro à 13 Htz. Point de l'éveil de l'humanité que nous ne sommes pas loin d'atteindre. A voir et à écouter avec attention.

2012, le début d'un nouveau monde et non pas la fin du monde !

L'émergence d'une nouvelle civilisation plus consciente.

img-113623hiimr.jpg

!L'argument principal du documentaire est qu'un livre d'illustrations, «découvert» en 1994 à la Bibliothèque nationale de Rome et attribué à Nostradamus, pourrait révéler l'avenir de notre monde, et en particulier ce qui est censé survenir en 2012.

Le documentaire complet 90:26 mn

 



En vidéos sur 7 parties

Pour visualiser les vidéos, cliquer sur les liens ou sur les images.

21/07/2010

La rencontre de la ceinture de photons ou de la nébuleuse d'or

Un texte intéressant à méditer, même si nous croyons que nous devons évoluer seuls sans attendre d'être sauvés par qui que ce soit.

 

LA RENCONTRE DE LA CEINTURE DE PHOTONS
par
NOEL HUNTLEY, PH.D.

SOURCE: The Photon-Belt Encounter
http://www.users.globalnet.co.uk/~noelh/photonbelt.htm

Traduit de l'anglais par Tristan Perrier
http://www.nous-les-dieux.org/La_rencontre_de_la_Ceinture...

Le texte à técharger en PDF : ICI


Grâce à l'instrumentation satellite, des astronomes ont découvert en 1961 un phénomène céleste qui ressemblait à une étrange nébuleuse. Nous savons déjà que les nébuleuses sont de vastes agglomérations de gaz et de poussières (semblables à de gros nuages), mais celle-ci présentait des propriétés particulièrement inusitées. On lui accorda le nom de Nébuleuse d'Or. La découverte de ce phénomène n'aura attiré l'attention du public qu'une vingtaine d'années plus tard, lorsqu'il fut réalisé que la position de la nébuleuse coïncidait avec l'orbite calculée de notre système solaire. Au début des années 80, la radio américaine annonça (l'auteur peut en témoigner) que notre système solaire allait en effet heurter un nuage électromagnétique, possiblement dans un avenir rapproché. Cette importante déclaration, qui au niveau historique et astronomique était hautement significative, fut accueillie néanmoins dans l'indifférence, traitée de peccadille, et jetée dans le même chaudron qu'une histoire de faillite d'une compagnie à fiducie. Subséquemment, tout suivi scientifique fut supprimé du public, et le gouvernement réussit à étouffer un autre dossier en exploitant avec beaucoup de bruit d'autres nouvelles de moindre importance.

Quelle est la nature de ce nuage électromagnétique, cette "radieuse" comme l'ont baptisée certains extraterrestres ? En termes scientifiques on la désigne comme la "Ceinture de photons" ou bande photonique. Les extraterrestres considèrent cette rencontre des plus importantes. Chez certaines races avancées, on la considère même comme un "dépanneur" pour planètes en difficulté.

Donnons ici un bref aperçu des mécanismes anticipés relativement à ce phénomène. L'univers tout entier est consolidé de vortex à l'intérieur de vortex (forces centrifuges), chacun possédant un champ électromagnétique respectif (imaginez des tourbillons à la surface de l'eau immergés dans de plus gros tourbillons). Ce mécanisme soutient la topologie espace-temps d'Einstein sur la relativité générale. Ces tourbillons d'énergie se transforment en orbites naturelles de l'espace-temps, telles les satellites autour des planètes, les planètes autour d'étoiles, des systèmes solaires autour de plus importants systèmes d'énergie, et ainsi de suite. Notre Terre poursuit un cycle orbital d'un an autour du Soleil, mais notre système solaire, une entité en soi, poursuit également une orbite dans ce coin de la galaxie, disons une fois tous les 24.000 ans. Il existe plusieurs autres systèmes solaires imitant ce cycle, un peu comme les planètes dans notre système. Les Pléiades, qui sont encerclées par la Ceinture de photons, sont à une distance de 400 années-lumière de nous, et elles font partie de ce système. En fait, notre système solaire se meut autour d'Alcyone, le soleil central des Pléiades. La ceinture se compose de plusieurs bandes photoniques émanant du centre de la galaxie, et reliées à ses bras spiraux. Ainsi, 24.000 années se seront écoulées avant que notre système solaire ne revienne à son point d'origine à l'intérieur de la même orbite. Imaginez maintenant plusieurs systèmes d'étoiles dans une énorme orbite, et visualisez leur rencontre avec un gros nuage en forme de tore ou de beigne. Ce nuage est souvent décrit comme un amas de particules ressemblant à une amibe, mais la plupart de ses fréquences sont invisibles à l'oeil nu. En termes d'astronomie, il s'agit ici de la Ceinture de photons ou encore de la bande photonique. Cela veut dire que notre système solaire traverse deux fois la Ceinture au cours de son orbite de 24.000 ans (ou une fois chaque demi-cycle). D'un point de vue technique, l'épaisseur du nuage photonique est tel qu'il faudra 2.000 ans à notre système solaire pour le traverser, et par conséquent environ 10 000 ans entre chaque rencontre (2 x 10.000 plus 2 x 200 = 24.000 ans).

Or, certaines sources prétendent que notre système ne séjournera que de 30 à 40 ans à l'intérieur de cette bande, car tout dépendra du niveau de résistance de la race humaine au changement. Il nous est difficile de faire le point sur cet aspect selon les données cycliques que nous connaissons déjà, mais ces mêmes sources affirment qu'à un moment donné la Terre s'est trouvée dans de beaux draps à cause des dégâts occasionnés par notre civilisation, et fit donc appel à la Ceinture de photons, cette espèce de programme de secours d'urgence qui serait disponible aux planètes en difficulté. La possibilité que cet appel eusse été synchronisé avec la position orbitale de la planète indique tout simplement que de plus importants projets sont prévus et que la rencontre suivrait son cours normal. L'appel fut lancé en 1947. Il se manifesta sous forme de signal sonore (genre de déclic) et possiblement qu'il aurait été audible sur la bande MA. (À lire en supplément les ouvrages de Robert Shapiro).

À quel moment, donc, aura lieu cette interaction ? Des scientifiques de partout dans le monde avaient prédit en 1992 que cette rencontre se produirait incessamment (en deçà de 3 à 12 mois), mais les opinions étaient très divergentes à ce propos. De source extraterrestre, tout particulièrement des Pléiadiens, il semblerait que l'événement n'aurait pas lieu avant 2010-2011 et que puisque la Ceinture oscille aléatoirement, il est difficile de prédire plus exactement. À ce chapitre l'on dénote de grandes disparités dans les prédictions de certains "channellings", notamment les années 1987, 2000 (début d'un millénaire), 2003 et, finalement, aux environs de 2011-2012. D'autres Pléiadiens nous informent que notre système solaire aurait frôlé la ceinture pendant quelques jours en 1987, l'aurait touchée pendant plus d'une semaine l'année suivante, et progressivement, d'année en année, aurait pénétré la ceinture jusqu'à la pleine immersion de notre soleil en 1998. L'information révèle que la Terre se trouve déjà dans le périmètre de la Ceinture (son aura externe), mais ne pénétrera pas complètement avant 2012.

Évidemment, lorsqu'on parle de cette rencontre, plusieurs questions viennent à l'esprit :

En quoi consiste la Ceinture de photons?
Quels en seront les effets, positifs ou négatifs, sur nos vies et sur celle de la planète?

En quoi consiste la Ceinture de photons?

Pour décrire le phénomène que représente cette Nébuleuse d'Or, le bulletin à la radio américaine a mentionné le terme électromagnétique. Il s'agit ici de la radiation électromagnétique, autrement dit une particule de lumière ou un photon. La Ceinture de photons est une immense région stellaire qui émet des ondes électromagnétiques à travers et au-delà du spectre visible. Elle exerce une influence sur la lumière invisible à hautes fréquences, y compris quelques spectres de rayons X. Sa présence fait partie d'une onde magnétique lumineuse parcourant la galaxie. Certains médias ont même fait état de l'intensité croissante de cette radiation "dangereuse", laquelle s'immiscerait dans la couche d'ozone par des ouvertures béantes situées dans diverses régions de la planète.

En ce qui concerne la race humaine, la rencontre de la Ceinture de photons sera essentiellement une expérience d'ordre spirituel, mais cela dépendra de l'homme. Les véritables effets bénéfiques de ce phénomène proviendront de la source créatrice de ces photons, les soi-disant convergences. Si notre niveau d'évolution est suffisant, un grand saut s'effectuera au niveau de notre conscience, et nous pourrons accéder et nous adapter à des fréquences plus élevées. Par contre, si nous entretenons toujours des dispositions négatives, par exemple la poursuite d'actions égoïstes, notre taux vibratoire demeurera inférieur et nous aurons peine à survivre l'incompatibilité des fréquences.

Que peut donc causer la Ceinture de photons?

La convergence représente la fin d'un cycle d'activations stellaires (expliqué dans les ouvrages d'Anna Hayes). Ces activations sont déjà en cours et se poursuivront jusqu'aux environs de 2012-2017. Le cycle temporel dure 26.556 ans, ce qui représente la précession des équinoxes. Il provient de la lente oscillation de la Terre au cours de sa rotation et de son orbite autour du Soleil. Ce principe est connu des astronomes. A noter qu'il ne faudrait pas confondre cette période avec le cycle de 24.000 années que prendra notre système solaire à compléter son orbite autour d'Alcyone, le soleil central des Pléiades.

L'activation stellaire se produit lorsque notre système solaire s'aligne avec les bandes de hautes fréquences des Pléiades, et de d'autres constellations telles Sirius, Arcturus, Orion et Andromède. Par la suite, ces bandes convergent et passent toutes par la Terre. Si la Terre est toutefois déséquilibrée en raison d'abus perpétrés par des envahisseurs extraterrestres, les Illuminatis, et le comportement général des Terriens, les hautes fréquences produiront une "Apocalypse".

Pour mieux comprendre l'alignement dont il est question, imaginez, si vous voulez, une série de cercles dans d'autres cercles (cycles dans d'autres cycles), tournant à différentes vitesses, et possédant chacun un aimant. Périodiquement les aimants s'aligneraient et formeraient ainsi un long et puissant aimant pouvant dégager un courant énergétique de grande envergure. C'est ce que l'on appelle un faisceau holographique, car il contient l'énergie fondamentale de ces systèmes. Suite à la convergence, ce faisceau holographique gérera les restes de l'activité photonique. Lorsque la Terre s'alignera, elle convergera ainsi avec Tara, une version de la Terre qui évolue présentement dans une dimension parallèle plus élevée. Au cours de ce processus les particules et les antiparticules de ces planètes, ainsi que la version antiparallèle de ces planètes, convergeront pour former un tout unifié. Lorsque les particules et les antiparticules s'unissent, elles produisent une intense activité photonique que nous appelons la Ceinture de photons. Elle se renouvelle constamment à chaque cycle alors que le faisceau holographique traverse complètement l'étoile Alcyone pour enfin y laisser une bande photonique.

Tel que sous-entendu, la rencontre s'accompagnera d'une sélection spirituelle naturelle. Aux premiers stades de la rencontre, seules les personnes sensibles percevront des effets étranges, mais suite à la pleine immersion, même les plus endurcis seront touchés. Il surviendra alors une grande illumination de la conscience humaine, mais aussi une forte résistance aux nouvelles idées. C'est une période de l'éveil de la conscience engendrée par le cycle de l'ascension et de l'alignement planétaire. Il est difficile de deviner exactement quelle proportion des effets découlera directement de la Ceinture. Néanmoins, ce phénomène reliant l'activité stellaire à la Ceinture de photons fera progressivement tomber le voile de l'ignorance qui nous empêche de voir à l'instant qui nous sommes. Il fera tomber également les barrières qui emprisonnent nos cellules en les stimulants à réagir aux nouvelles énergies. Et l'ADN, en fait, sera poussée à répondre à la modification des fréquences et ainsi augmentera son potentiel.

Au niveau psychologique, notre immersion dans la bande photonique provoquera l'extirpation de tous les secrets cachés, les propulsant vers la surface pour subir une transmutation. Parallèlement, tout refoulement de certaines tendances et toute prédisposition aux malaises (physiques ou psychologiques) seront propulsés vers la surface, c'est-à-dire l'esprit conscient. Cette condition nous permettra d'évoluer très rapidement, mais pour ceux dont la tâche sera trop lourde, la maladie, la dépression et la mort pourraient s'en suivre.

Dans certains milieux plus avancés, on considère la bande à photons comme une véritable entité, une conscience possédant une "personnalité", et une âme ouverte aux changements et à l'action. Elle présentera à la planète une excellente occasion d'évoluer et favorisera l'acheminement des énergies vers les grilles magnétiques de la Terre, ce qui inspirera de nouvelles idées. Les gens sentiront le besoin de se transformer, mais ceux et celles qui résisteront aux nouvelles énergies en s'accrochant obstinément à la réalité physique, ces gens-là s'enliseront dans leurs obsessions, leurs troubles émotionnels et leur négativité. Or, puisque ce genre d'épuration contribue à l'éradication des tendances autodestructrices d'une espèce, il se peut que toute la civilisation soit détruite. Même la plus dense des personnes accédera à un état de conscience supérieur, causant un remue-ménage inquiétant dans son corps et son esprit si elle est prise au dépourvu.

Dans un ouvrage canalisé intitulé Shining the Light, l'auteur raconte les déboires d'une civilisation qui avait provoqué une dynamo par l'épuisement de ses ressources planétaires. Puisque le tarissement de ces ressources tuait la planète à petits feux, un appel d'urgence fut lancé et la Ceinture de photons élimina la race en trois jours en les endormant, tout simplement. De telles mesures draconiennes ne seront pas nécessaires pour la Terre ; les nouvelles énergies encourageront les gens à trouver un équilibre, mais le contraire se manifestera à l'endroit de ceux et celles qui y résisteront. Par ailleurs, les animaux sauvages fourrageront davantage pour trouver de la nourriture et, afin de maximiser leurs espèces, s'accoupleront plus souvent. De plus, ils conflueront vers les centres urbains car ils sentiront le besoin de se rapprocher un peu plus des humains.

Au niveau géologique, les bouleversements terrestres seront dramatiques, mais ils permettront à la planète de se guérir. Par exemple, la Terre maternelle tentera de protéger son pétrole, dont les réserves sont déjà surexploitées par l'homme. Pour ce faire, elle durcira sa croûte sous la surface et recouvrera son pétrole, ses gaz, son charbon et ses minerais, et les acheminera plus profondément vers son centre. Par le fait même, les races bienfaisantes seront redirigées vers des lieux sûrs. On estime que la Ceinture ne quittera pas l'enceinte terrestre avant que les humains comprennent que seules les ressources superficielles (en surface) peuvent être utilisées, y compris les cours d'eau.

Quant aux scientifiques, ils seront en mesure de discerner avec plus d'acuité les particules subatomiques, car leur présence deviendra évidente. L'électricité sera moins consommée et d'ici aux 50 prochaines années, se tarira considérablement. Ces conditions représentent un épuisement des ressources naturelles planétaires, mais notre planète se renouvellera grâce aux nouvelles énergies cosmiques et les scientifiques devront s'y adapter. Par ailleurs, ils deviendront plus attentifs aux pouvoirs de l'amour. Ils étudieront sa composition chimique et les effets qu'elle génère sur nos vies. De nouvelles maladies surgiront et l'on dénotera des fluctuations au niveau des rythmes cardiaques. Les groupes ascendants ressentiront une expansion, tandis que les groupes descendants ressentiront des irrégularités.

Avant que la Terre n'exprime l'intention d'accueillir la Ceinture de photons en douceur, on appréhendait d'autres effets spectaculaires (dont quelques-uns seraient éphémères). Puisqu'elle tourne autour du soleil, la Terre se trouve alternativement au-devant et en arrière de celui-ci dans sa progression linéaire vers la Ceinture. Par conséquent, il aurait été impossible de prédire lequel des deux corps célestes aurait franchi le seuil d'arrivée le premier. Comme nous l'avons déjà mentionné, la bande photonique se dilate et se contracte aléatoirement. Si le Soleil parvenait à la nébuleuse avant la Terre, (selon les premières spéculations) la planète aurait pu connaître de 3 à 5 jours d'obscurité totale, résultat d'une panne d'électricité mondiale. Mais tout cela relevait de spéculations antérieures. De sources extraterrestres, nous avions appris que lorsque la planète aurait pénétré la bande à très grande vitesse la race humaine aurait immédiatement subi un choc électrique. Le choc se serait malgré tout avéré inoffensif puisqu'il n'aurait duré qu'un dixième de seconde. Mais cette probabilité est maintenant mise de côté car nous avançons graduellement vers la Ceinture. Semble-t-il que la rencontre appréhendée aurait précipité la guérison de notre planète, mais puisque notre civilisation aurait succombé à un tel impact, elle aurait demandé une assistance plus graduelle.

Mais ce qui inquiétait le plus c'était l'intense activité photonique sur la ceinture de radiation qui entoure la Terre ainsi que la compression et expansion soudaines de l'atmosphère, dont les effets auraient pu provoquer la déflagration de la ceinture. En de pareilles circonstances, le ciel aurait éclaté de lumières plus vives qu'un feu de chalumeau. Les personnes ne portant pas de verres fumés auraient toutes été aveuglées. Cette lumière intense aurait pu durer trois jours, mais il apparaît que nous sommes maintenant hors de danger. La rencontre de la Ceinture de photons, grâce à la Terre maternelle, procurera donc un maximum de bienfaits avec un minimum de souffrance.

Un autre fait saillant extrait de rapports préliminaires laisse présager une grande influence qu'exercera l'intense activité photonique sur la matière. L'excitation élevée des atomes est appréhendée, ce qui rendra tous les objets fluorescents. Cela veut dire qu'il n'y aura pas de nuits normales pendant la période d'interaction. Les alignements stellaires et la rencontre de la bande photonique joueront un rôle significatif (au sens biblique) envers la transformation de l'homme. Notre interaction avec ce phénomène est communément appelée l'énergie Christos. En outre, l'événement présentera les signes d'une véritable ascension ou béatitude comme le décrivent les prophéties du Christianisme. Le terme Christos, apparemment, exprime le Second Avènement du Christ. (Le Christ représente un état d'existence/conscience. Quelques "ETs" parleront de "l'Office christique". Jésus n'était pas le Christ, mais il avait accédé à cet état de conscience, ce qui veut dire, paradoxalement, qu'il avait atteint le niveau christique.

Il y aura certes un renouveau. On nous informe que la Terre se divisera en deux entités parallèles, une Terre de la 3ème densité (densité de fréquence) et une Terre de la 4ème densité. Il sera physiquement impossible de percevoir cette bifurcation ; les planètes évolueront dans différentes dimensions. Les deux versions de la Terre composeront un univers parallèle à l'autre mais retiendront leur plénitude. En fait, notre planète possède déjà plusieurs versions d'elle-même en parallèle : une version 3.0, une version 3.5 (dans laquelle nous évoluons présentement), ensuite les versions 4.0, 5.0, etc. Il semblerait que la version 4.0 soit relativement inoccupée en ce moment, à l'exception de quelques espèces animales qui auraient quitté ce monde afin de mieux nous accueillir dans cette nouvelle enceinte. Les livres The Voyagers d'Anna Hayes traitent de cette division en trois volets, et nous en encourageons fortement la lecture. À noter que la question des mondes parallèles est abordée dans les livres de physique d'un niveau académique et que par conséquent il n'y a rien de neuf ou d'étrange présenté ici. Des "channellers" nous informent que nous voyageons parfois d'un monde parallèle à un autre, sans en faire la distinction. Par exemple, une civilisation avancée habiterait le centre de la Terre, mais sur un plan parallèle au nôtre. Ce monde serait accessible par des corridors électromagnétiques situés à l'ouverture des pôles et autres régions du globe.

Le plus navrant des effets de la rencontre sera possiblement la séparation des familles suite à la sélection naturelle spirituelle. Certaines personnes prendront le sentier de la nouvelle Terre de la quatrième densité, tandis que les autres demeureront au niveau de la troisième. Et l'évolution de certains individus avancés pourrait même régresser par quelques milliers d'années car ces gens-là préféreront attendre leurs parents et amis avant de poursuivre leur évolution personnelle.

Au niveau de la convergence des cycles en ce moment, il est intéressant d'en noter quelques-uns, en particulier le cycle reptilien qui dure 225 millions d'années, le cycle de 26.556 ans que nous avons mentionné, et le cycle de 104.000 ans, soit quatre cycles de 26.556 années culminant en un sommet évolutif très marqué. Différentes sources font aussi remarquer que ces convergences coïncideraient avec la fin de l'expansion de l'univers. La synchronisation de tels nodules laisse présager l'ouverture de strates dimensionnelles pour l'influx de nouvelles énergies et subséquemment de changements - en d'autres mots, un alignement majeur. Le nuage photonique contient de fortes concentrations d'électrons et de positrons (anti-électrons positifs). Lorsqu'il y a collision entre un électron et un positron, ces deux éléments s'annihilent et la masse est convertie en radiation (photon). Or, la présence de ces positrons a fait l'objet de prédictions voulant que ces positrons interfèrent avec l'électricité, laquelle résulte du flux des électrons. Avant que ne survienne cet événement, il serait possible de reconfigurer le système de polarités actuel, permettant ainsi un renversement de notre polarité pour compenser cette problématique. (À cet égard, nous n'avons rien remarqué jusqu'à présent.) L'énergie photonique résultant de la collision des électrons et des positrons constitue une importante source d'énergie gratuite, et le Nouvel Ordre Mondial, cette fois, pourra difficilement en supprimer l'usage.

Selon des informations canalisées, des extraterrestres nous aideront à effectuer la transition pendant l'événement. Ils auraient modifié (voici plusieurs années) la polarité fondamentale du soleil afin de lui permettre de maintenir l'intégrité de son système. Or, ultérieurement, la sonde spatiale Ulysse lancée par la NASA a permis aux scientifiques de découvrir que le champ magnétique du soleil ne possède plus de pôles. Ni de pôle nord, ni de pôle sud ! Le champ magnétique du soleil se serait dramatiquement homogénéisé. La communauté scientifique est restée muette et toute information fut supprimée du public. De plus, le satellite SOHO a révélé tout récemment que le soleil répondait anormalement à la collision de corps célestes dont l'impact produirait des éruptions de quelque 30 à 35 protubérances solaires, ce qui ne s'est jamais vu. (À noter que la physique courante ignore le fait que le soleil et autres corps célestes possèdent de puissants champs électromagnétiques à hautes fréquences. L'on soupçonne que ces champs soient essentiels au maintient de l'intégrité du système solaire, en dépit de l'interférence et des dangers occasionnés par les variations des pôles magnétiques.)

En conclusion, la rencontre de la Ceinture de photons et le phénomène de l'alignement planétaire devraient normalement représenter une expérience positive pour la race humaine, mais il n'en tient qu'à elle d'assurer la manifestation de cet Âge d'Or anticipé par l'expression d'une plus grande discipline envers l'évolution de sa conscience spirituelle.

Noel Huntley, 1998
Traduit par Tristan Perrier, 2002

http://www.eveildelaconscience.ca/photonhuntley.htm


20/07/2010

Une pluie de météores pourrait endommager la Station Spatiale Internationale et le télescope Hubble

Là encore tout va bien ! Dormez tranquilles braves gens en attendant que le Ciel vous tombe sur la tête ! Nibiru n'existe pas et ni son cortège d'astéroïdes, n'est-ce pas !?

lundi 28 juin 2010 par NewsOfTomorrow

(Source : Zigonet)

États–Unis - Selon les scientifiques de la NASA une pluie de météorites, qui serait la plus puissante depuis une dizaine d’années, pourrait endommager fortement la Station Spatiale Internationale ainsi que des satellites.

Les scientifiques de la NASA ont fait savoir qu’une pluie de météores appelé Draconides (qui survient chaque année au mois d’octobre) pourrait sérieusement endommager la Station Spatiale Internationale mais également plusieurs satellites se trouvant en orbite.

Ainsi en 1933 et 1946, ce sont des pluies de plusieurs milliers de météores par heures qui avaient pu être observées. Celle qui se tiendra en 2011 inquiète fortement les scientifiques. Elle serait la plus importante pluie de météores depuis celle qui a eu lieu en 1998 avec des centaines de météores par heure. La NASA envisage déjà de prendre certaines mesures afin d’éviter tout problème. L’agence spatiale pourrait réorienter la station spatiale et le télescope Hubble. L’un des scientifiques a ajouté devant les journalistes du Daily Telegraph que "si vous êtes touchés par un météore sporadique c’est un acte de Dieu, si vous êtes touchés par une pluie de météores c’est un acte de négligence."

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8558

 

Anomalie dans la Thermosphère

Tout va bien, n'est-ce pas ?
En avez-vous entendu parlé dans la presse ?

Et rien ne va affecter nos vies qu'ils ont dit les scienfiques, n'est-ce pas ?
Ils se fichent de qui ?

Ils peuvent toujours chercher à comprendre ce qu'il se passe, tant qu'ils n'auront pas accepté le fait que nous soyons en train d'ascensionner vers le centre de la Galaxie et que nous soyons actuellement en train de traverser la ceinture de photons.

Forcément notre environnement cosmique change !

---------------------------------------------------------------

lundi 19 juillet 2010 par LOLOpsw

 

(Source : CNN) , Traduit par LOlopsw pour N.O.T.

Récemment, une couche supérieure de l’atmosphère terrestre s’est rétrécie tellement que les chercheurs sont perdus pour l’expliquer avec une juste proportion, a dit la NASA jeudi.

La thermosphère, qui bloque les rayons ultraviolets nocifs, augmente et se contracte régulièrement en raison des activités du soleil. À mesure que l’anhydride carbonique augmente, il a un effet de refroidissement à de telles hautes altitudes, qui contribue également à la contraction de la couche.

Mais même ces deux facteurs n’expliquent pas entièrement la contraction extraordinaire qui, bien que peu susceptible d’affecter le temps, peut affecter le mouvement des satellites, ont dit les chercheurs.

« C’est la plus grande contraction de la thermosphère depuis au moins 43 années, » dit John Emmert du laboratoire de recherche navale, qui a été cité en tant que rapporteur dans le rapport de la NASA.

Emmert est l’auteur important d’un papier annonçant une conclusion pour la question du 19 juin des "lettres géophysiques de recherches" du journal.

« Nous ne pouvons pas expliquer les densités anormalement faibles, qui sont environ 30 pour cent inférieurs » que les contractions précédentes, Emmert a dit à CNN.com.

" La thermosphère se trouve haut au-dessus de la surface terrestre, à la limite d’où l’atmosphère finit et l’espace commence. Elle s’étend de l’altitude de 55 milles (90km) à 370 milles (600km) au-dessus de la terre — le royaume des météores, des aurores, des navettes spatiales et de la Station Spatiale Internationale.

La thermosphère interagit avec cette limite, et fortement avec le soleil et par conséquent est considérablement influencée par l’activité solaire, qui se produit par cycles."

Quand l’activité solaire est haute, les rayons ultraviolets extrêmes solaires chauffent et augmentent la thermosphère. Quand elle est basse, l’opposé se produit.

"L’effondrement s’est produit pendant ce qui est connu comme « minimum solaire » 2007-2009, où le soleil a plongé dans un minimum sans précédent d’inactivité. Les taches solaires étaient rares et les éruptions chromo sphériques étaient inexistantes", rapporte la NASA.

En tout cas, l’effondrement de la thermosphère a été plus grand que seule l’activité du soleil peut l’expliquer.

Emmert propose que les quantités croissantes d’anhydride carbonique transformant à sa manière l’atmosphère pourraient avoir joué un rôle dans l’anomalie.

L’anhydride carbonique agit en tant que liquide réfrigérant dans la haute atmosphère, à la différence de l’atmosphère inférieure, qui rejette la chaleur par l’intermédiaire du rayonnement infrarouge. Pendant que les niveaux d’anhydride carbonique s’accumulent sur terre, elle transforme sa matière aux niveaux supérieurs et magnifie l’action du refroidissement du minimum solaire, a dit Emmert.

Pendant que l’anhydride carbonique s’accumule graduellement, « nous pensions que chaque minimum solaire était un peu inférieur (NDT : par rapport au maxima), et puis ce minimum solaire long est arrivé, mais à la place il est très inférieur. Et c’est assez étonnant, » a dit Stanley Solomon, un scientifique senior au centre national pour la recherche atmosphérique qui n’a pas été directement impliqué dans cette recherche.

Mais, dit Emmert, même en prenant en considération l’activité solaire et la montée d’anhydride carbonique n’explique pas entièrement cet effondrement anormal.

En dépit de l’anomalie incompréhensible, l’effondrement de la thermosphère est peu susceptible d’exercer un effet direct sur nos vies quotidiennes, a dit l’homme.

" Il ne va pas affecter le temps, ou vous ne pourrez pas dire que ceci continue en regardant le ciel. Il ne va pas devenir plus foncé, mais la contraction de la thermosphère peut affecter la direction des satellites et les débris spatiaux orbitant à ces niveaux."

Les « débris qui sont vers le haut resteront en haut plus longtemps. La quantité de débris orbitaux est un souci pour la navigation dans l’espace. Il y a le souci que les débris spatiaux s’accumulent, » dit Emmert.

Le changement anormal de la thermosphère peut également affecter d’autres couches de l’atmosphère, et cependant moins certain, peut avoir comme conséquence de légères ruptures des communications par satellites, y compris le système de positionnement global de signal (GPS), dit Solomon.

Emmert a dit qu’il restait d’autres possibilités inexpliquées qui pourraient avoir contribué à ce phénomène.

« Cela pourrait être que nous sous-estimons les effets [de l’anhydride carbonique] d’une façon ou d’une autre. Cela se pourrait parce qu’il y a des lois de la physique que nous ignorons dans la région de l’atmosphère au-dessous de la thermosphère, qui affecte rapidement la thermosphère, » dit-il.

Les chercheurs disent qu’ils continueront à surveiller l’atmosphère, qui rebondit déjà.

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8636


« Ainsi nous allons probablement travailler dans les prochaines années pour tester et démêler tout ceci, » affirme Emmert.