Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2015

Un million de Syriens sont revenus chez eux depuis le lancement de l’opération russe contre Daesh

Voilà comme on règle les problèmes d'exil et de réfugiés politiques : en éliminant la menace et les groupes de mercenaires fabriqués, formés et financés par la CIA/Mossad/US/UE pour permettre aux populations de rentrer dans leur pays !

Bravo Poutine et merci pour eux !

Voir aussi :

Lattaquié, région syrienne la plus sûre grâce aux forces aériennes russes

Un million de Syriens sont revenus chez eux depuis le lancement de l’opération russe contre Daesh

Près d’un million de Syriens sont revenus dans leur ville natale, libérée par l’armée syrienne soutenue par l’aviation russe, a fait savoir lundi l’ambassadeur syrien à l'ONU.

«C’est exactement ce qui se passe lorsqu’a lieu une action militaire collaborative russo-syrienne contre les terroristes et l’échange de renseignements entre la Syrie, l’Irak, l’Iran et la Russie. Cela a provoqué le retrait de groupes terroristes [de leurs positions] dans plusieurs zones, ce qui a permis à un million de personnes déplacées de revenir en sécurité chez eux», a annoncé Bachar Jaafari.

L’ambassadeur syrien, qui a participé à la rencontre du Conseil de sécurité de l’ONU lundi, a confirmé que le gouvernement syrien était prêt à coopérer «avec tous les pays qui ont une approche sérieuse de la lutte contre le terrorisme», a cité TASS.

D’après lui, la guerre de la Syrie contre le terrorisme «est dans l’intérêt du monde entier» parce que «chaque fois que l’armée syrienne se bat contre un terroriste étranger, elle sauve des dizaines de vies innocentes qui pourraient être menacées si celui-ci rentrait dans son pays». L’ambassadeur a aussi signalé que ceux qui effectuent des attaques terroristes à travers toute la planète tels qu’à Paris, «faisaient partie des milliers d’Européens venus en Syrie pour mener le djihad».

L’Europe fait face en ce moment à un afflux impressionnant de migrants venus du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, des régions déchirées par la violence et les troubles. Vers la fin de l’année prochaine, l’Allemagne à elle seule s’apprêtera à l’arrivée de deux millions de demandeurs d’asile. Le nombre de réfugiés pose un sérieux défi aux gouvernements de l’UE et donne lieu à une campagne massive par les politiciens et les médias, jouant avec les craintes que cet afflux pourrait sérieusement affecter la sécurité de ces pays.

17/11/2015

L’USS Harry S. Truman en route vers le golfe Persique

Ce qu'en pense Assad !

12249656_1040171312689074_8014465294794238798_n.jpg

L’USS Harry S. Truman en route vers le golfe Persique

Nov 17, 2015 12:21 UTC

 

IRIB- La marine américaine a fait part de la précipitation du porte-avion USS Harry S. Truman au Moyen-Orient.

Un groupe aéronaval américain emmené par le porte-avions USS Harry S. Truman a appareillé hier de Norfolk pour mettre le cap sur la Méditerranée. Le bâtiment doit ensuite gagner la mer Rouge, l’océan Indien et le golfe Persique, où il remplacera l’USS Theodore Roosevelt, sur zone jusqu’au mois dernier et qui vient de rallier la base de Pearl Harbor.
 
La flotte américaine rejoindra le porte-avions Charles de Gaulle et contribuera ainsi à l’anéantissement et l’éradication du groupe terroriste de Daech en Irak et en Syrie. Le groupe aéronaval américain emmené par le porte-avions USS Harry S. Truman a été précipité dans la région un jour après les attentats terroristes commis par Daech à Paris. Mais cet envoi a été planifié depuis. On dirait que l’installation de deux porte-avions dans la région permettrait à la coalition internationale parrainée par les Etats-Unis d’Amérique d’intensifier leurs frappes aériennes contre le groupe terroriste de Daech.

Le porte-avion « Theodore Roosevelt » a aussi quitté le golfe Persique le mois dernier. La France a également émis la semaine dernière l’ordre de la précipitation du porte-avion Charles de Gaulle qui sera installé depuis demain mercredi dans le golfe Persique.
 
 

Erdogan défend la cause de Daech, auprès de François Hollande

Erdogan défend la cause de Daech, auprès de François Hollande

Erdogan défend la cause de Daech, auprès de François Hollande

Nov 16, 2015 18:10 UTC IRIB- Recep Tayyip Erdogan, homme d’État turc, a menacé, hier, la France, de «graves» conséquences, si elle continue ses frappes aériennes contre État Islamique.

«Si ces frappes contre les militants "modérés" syriens ne s’arrêtent pas, de la part du gouvernement français, les conséquences, sur les relations politiques, économiques, culturelles et dans tous les domaines avec la France, seront graves», a averti M. Erdogan, dans un entretien exclusif avec le journal "Ar-Rayah".

"Quant à l’Etat Islamique, il y a des Turcs, des Arabes et des Kurdes dedans. Les mécontentements du passé ont provoqué une large réaction. (…) Si les Arabes sunnites n’avaient pas été exclus, en Irak, il n’y aurait pas une telle accumulation de colère, il faut les entendre, au lieu de les réprimer, au profit du régime syrien".

Recep Tayyip Erdogan, dont le pays aurait facilité l’approvisionnement en armes des Jihadistes de l’État islamique, en Syrie, garde une position ambiguë, face à l’État islamique. Erdogan évoque l’impact «irréparable», sur les relations franco-turques qu’auraient ces frappes contre les militants syriens. M. Erdogan a, en outre, appelé la France à faire preuve de «bon sens» et à empêcher de se mettre en danger, en matant un mouvement populaire, faisant allusion aux militants syriens. 

 

 

16/11/2015

Voici les vrais responsables de nos malheurs (Sarkozy, Hollande et Marine...) par Eric Cantona

Le coup de gueule d'Eric CANTONA bien placé que nous validons !

Voici les vrais responsables de nos malheurs (sarkozy, hollande et marine...).

Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20

Que la France et ses alliés criminels, cessent leurs mensonges et leur hypocrisie, car ils sont coupables d'avoir financé et armé leurs mercenaires soi-disant modérés en Syrie !

Les seuls coupables des attentats sont les gouvernements criminels qui connaissent parfaitement leurs mercenaires et qui auraient pu éviter les massacres non seulement en France mais aussi de partout dans le monde, s'ils n'étaient pas intéressés à voler le pétrole et à faire avancer les plans des Banksters Illiminati !

Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20

Au sommet du G20, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre en Turquie, le président russe a souligné que la Russie avait présenté des exemples de financement des terroristes par des personnes physiques venant de 40 pays, y compris des pays-membres du G20.

Lors du sommet «j’ai donné des exemples basées sur nos données du financement de Daesh par des individus privés. Cet argent vient de 40 pays, parmi lesquels participent des pays-membres du G20», a précisé Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine a aussi évoqué la nécessité urgente d’empêcher la vente illégale de pétrole.

«J’ai montré à nos partenaires de nombreuses photos prises depuis l’espace et depuis les aéronefs sur lesquelles on voit clairement le volume que représente la vente illégale pétrolière effectuée par Daesh».

Lire aussi : Le G20 veut une résolution sur la Syrie pour surmonter les problèmes du Moyen-Orient

Le président russe a aussi précisé que ce n’était pas le moment de rechercher quel pays était le plus efficace dans la lutte contre Daesh. «Il vaut mieux unir les efforts internationaux pour combattre ce groupe terroriste», a déclaré Vladimir Poutine.

«Nous avons besoin du soutien des Etats-Unis, des pays européens, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et de l’Iran», a-t-il poursuivi.

A propos des relations avec les Etats-Unis, le président Poutine a mis en évidence que la position de Washington avait changé après les attentats de Paris.

«Nous avons besoin d’organiser un travail qui se concertera sur la prévention des attaques des terroristes à l’échelle globale. Nous avons proposé d’unir nos efforts avec les Etats-Unis dans la lutte contre Daesh. Malheureusement, nos partenaires américains ont refusé. Ils nous ont envoyé une note écrite qui dit : "Nous rejetons votre proposition". Mais la vie change toujours assez vite, en nous donnant des leçons. Et je crois que maintenant tout le monde commence à comprendre qu’on ne peut combattre effectivement Daesh qu’ensemble», a précisé le président russe.