Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2016

Sarkozy à Assad : « On va mettre votre pays à feu et à sang ! »

A partager massivement !

REVELATION EXCLUSIVE : en 2008, lors d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et Bachar al-Assad concernant un projet de gazoduc, le président français, contrarié par son refus, aurait promis à Assad de « mettre son pays à feu et à sang ! »

Un an plus tard, des « révolutions populaires » éclataient en Syrie...


Dans le dernier numéro de Sécession (disponible ici), Julien Rochedy a livré une anecdote exclusive au sujet d’une rencontre, en 2008, entre Nicolas Sarkozy et Bachar al-Assad.

Source : ICI

 

 

 

09/12/2015

COP21 : Pourquoi faire ? Au-delà du climat, le Nouvel Ordre Mondial

COP21: Réveil anarchiste sur le capitalisme vert (de gris)… Hourra !

Très bonne analyse de l’affaire du « changement climatique anthropique » publiée dans le numéro spécial COP21 du Monde Libertaire. Nous nous réjouissons de cette analyse d’autant plus que cela marque une espèce de tournant dans le courant anarchiste. En effet, depuis bien des années, les compagnes et compagnons ont toujours eu une tendance à sauter les yeux fermés dans le train écolo en marche, or tout ce qui est vert n’est pas pré bio, c’est bien connu… Il est bon de voir les yeux s’ouvrir et la fumée se dissiper pour qu’enfin l’agenda politico-économique se dévoile au grand jour. L’analyse ci-dessous descend profond dans le terrier du lièvre et lève un coin du voile jeté depuis bien longtemps sur cette supercherie climatique anthropique.

Le fichier à télécharger en PDF : ICI

Anti cop 21 - COP 21 : pour quoi faire ?

05/12/2015

Sécurité des mails et de navigation sur Internet.

Par les temps qui courent en France, en Europe et dans le monde au niveau de la surveillance des masses par la téléphonie fixe, mobile et internet, nous voulions vous communiquer des moyens de vous soustraire à la surveillance de Google et autres moteurs de recherche, ainsi que de la surveillance de vos mails par vos FAI ou Fournisseur d’Accès Internet.

Tant qu’à faire aujourd’hui, il vaut mieux être surveillés par les Russes que par les caniches des USA et du régime d’occupation de la France et autres pays européens.

CRÉATION D’ADRESSES MAILS RUSSES GRATUITES :

Pour sécuriser vos mails, vous avez la possibilité de créer des adresses mails gratuites hébergées en Russie, avec la terminaison en .ru sur l’interface de : https://mail.ru/

mail.ru.jpg

L’interface de création des adresses mails étant en Russe, vous aurez la possibilité d’entrer les informations demandées en utilisant dans un nouvel onglet parallèle, un traducteur en ligne du Russe vers le Français, tel que Google ou autre : https://translate.google.fr/?hl=fr

Sur le site mail.ru faire des copier/coller du texte russe et le coller dans un site de traduction en ligne ou vous mettez ensuite les éléments qui vous sont demandés.

Pour lire vos mails et conserver votre anonymat sans configurer vos adresses mails dans votre logiciel de messagerie habituel, ce qui vous obligerait à configurer le serveur sortant SMTP de votre FAI (Fournisseur d’accès Internet), tout en rompant l’anonymat, vous serez obligés d’aller les consulter dans votre compte russe en ligne et si vous avez le navigateur Firefox ou autre, il existe une fonction qui vous permet d’avoir une page d’accueil en ouverture du net qui vous donne accès à vos comptes.

Comme ici : http://nouvel.onglet.menu/

En haut à droite vous avez un menu E-mail sur lequel vous cliquerez et vous aurez le choix des boutons pour accéder directement à votre boîte mail.ru.

SÉCURITÉ DE NAVIGATION EN ANONYME SUR INTERNET :

Compte tenu du régime dictatorial que nous impose l'oligarchie américaine mêlée à celle des VRP des banksters Européens et Internationaux, contre les citoyens français, américains, européens, tout le monde est espionné par internet par les téléphones fixe et téléphone mobile n'utilisant pas de technologie de cryptage (contrairement à d'autres téléphones mobiles), le seul moyen de naviguer sur internet sans être suivis est d'utiliser le réseau TOR basé aux USA en utilisant le navigateur internet TOR disponible en de nombreuses langues:

Tor navigateur anonyme.jpg

Au sujet de TOR-explication en anglais :
https://www.torproject.org/about/overview.html

Télécharger TOR en sélectionnant votre langue:
https://www.torproject.org/download/download-easy.html.en"

Par défaut le téléchargement est pour Windows.
Si vous avez un ordinateur Mac ou Macbook ou un PC avec GNU/Linux, alors cliquez sur ce dernier.

Pour rester anonyme en naviguant sur internet, la fenêtre du navigateur TOR ne devra pas être agrandie et les vidéos en ligne telles que celles de youtube ne devront pas être visionnées en plein écran sous peine d'annuler l'état anonyme.

Et surtout vous virez de votre ordinateur, le système d'exploitation de Microsoft, Windows 10 qui est un véritable espion, et c'est bien la raison pour laquelle il a été proposé gratuitement par Bill Gates.

Voir aussi :

 

03/12/2015

URGENT : EN DIRECT : Vladimir Poutine prend la parole devant l’Assemblée fédérale de Russie

EN DIRECT : Vladimir Poutine prend la parole devant l’Assemblée fédérale de Russie

3 déc. 2015, 09:56

Jeudi 3 décembre, le président s’adresse au Parlement russe pour son discours annuel. Dans son message, le dirigeant fera le bilan de la politique intérieure et extérieure de l’année 2015 et présentera sa vision pour 2016.

Même si le contenu de l’intervention du chef d’Etat n’est pas connu à l'avance, certains experts estiment qu’il portera surtout sur les menaces extérieures auxquelles font face la Russie et ses citoyens au Moyen-Orient, surtout en ce qui concerne les relations avec la Turquie. La situation économique du pays et la balance budgétaire seront un autre point important du discours de Vladimir Poutine, d’après les commentateurs politiques.

Plus de 500 journalistes venus du monde entier, y compris ceux de RT, assistent à cet évènement.



Turquie: La fuite en avant d’Obama et le rôle de l'Otan

Turquie: La fuite en avant d’Obama

erdogan-obama.jpg

Quand Erdogan a donné l’ordre d’abattre un bombardier Russe il ne se doutait probablement pas des conséquences qui allaient en découler.

Sur le plan économique d’abord, la Russie a en quelques jours à peine coupé quasiment tous les contacts avec la Turquie: Citoyens turcs expulsés de Russie ou/et interdits d’entrée, annulation des contrats prévus, embargo sur les produits turcs, fermeture des centres culturels turcs en Russie, etc etc.

Mais c’est sur le plan des relations internationales que l’ouragan ne fait que se lever: La Russie a en effet publié hier, en direct devant plusieurs dizaines de journalistes, les preuves formelles attestant que non seulement la Turquie mais aussi directement la famille Erdogan, trafique le pétrole volé et revendu par Daesh, financant ainsi l’Etat Islamique.

La réaction d’Erdogan est normale pour un voyou de cette envergure: Tel un braqueur pris en flag dans le sas d’une banque, il nie. On peut le comprendre, son poste est en jeu bien que sa promesse de démissionner immédiatement si ces informations étaient prouvées n’engage que les naïfs y ayant cru. Mais sa vie même est en jeu car certains Services ne vont peut-être pas s’embarrasser de considérations légales pour liquider un des principaux financiers du terrorisme mondial…

Ce qui peut paraitre plus étonnant est la réaction quasi immédiate de Washington, qui « dément l’implication de la Turquie« . Face à une multitude de vidéos et photos satellites, les américains n’ont « vu aucune preuve à l’appui de telles accusations », a indiqué la porte-parole du Pentagone. Cette brave dame, qui semble avoir besoin soit de lunettes, soit d’un cerveau basique capable d’analyser un ensemble de photos et vidéos, parle au nom des Etats Unis, et il est donc clair qu’à travers elle, c’est Obama qui prend position.

Il est certain que venant d’un Président des Etats-Unis ayant fait du mensonge sa ligne de conduite – depuis le mensonge sur son lieu de naissance -, une telle position est elle aussi « normale »: Quand on est pris en flag, quand ses alliés sont pris en flag, une seule attitude: Nier. On a vu cela récemment avec l’affaire du vol civil abattu au-dessus de l’Ukraine, ou mystérieusement aucun satellite américain n’a été capable de détecter le coupable. Nier donc, mais aussi lancer une gigantesque offensive médiatique pour faire passer les coupables pour les victimes de l’abominable « Russie de Vladimir Poutine ».

Dans cette affaire du financement de Daesh, le but des Etats-Unis en soutenant ses alliés contre toute évidence – contre toute preuve! – est bel et bien de maintenir un front uni non pas contre l’Etat Islamique, mais contre la Russie. Il est à prévoir que les organes de propagande US vont accuser la Russie de vouloir briser la coalition contre Daesh, d’ailleurs le porte-parole du Pentagone ajoutait hier que « la Turquie déploie en commun avec ses partenaires internationaux des efforts pour renforcer le contrôle à sa frontière avec la Syrie. »

On sait bien entendu qui fait quoi en Syrie, c’est d’ailleurs bel et bien la suprématie Russe et sa position de pointe dans la lutte contre Daesh qui irrite les américains. D’une part ils perdent leur aura de « gendarme du monde », mais aussi et surtout ce sont leurs alliés terroristes, « modérés » ou non (!) qui sont durement frappés par l’Ennemi: La Russie.

On peut alors se demander jusqu’où est prêt à aller Obama dans sa haine contre la Russie. Soutenir la Turquie, financier de l’Etat Islamique, est d’un autre niveau que de soutenir la junte de Kiev, contre qui la Russie n’est quoiqu’on en dise pas en guerre. Mais la Russie EST en guerre contre Daesh. Donc contre ses financiers et ses soutiens.

On se souvient que les jours suivant la destruction par les turcs du jet Russe, Obama avait dit à Erdogan que ceci « ne devait plus se reproduire ». On pouvait considérer alors qu’il s’agissait d’une mise en garde à la Turquie, mais hier soir certains responsables à l’Etat Major Russe ont été surpris de la position du Pentagone, soutenant la Turquie encore APRES que les preuves aient été divulguées et la question se pose clairement: Jusqu’où Obama est-il prêt à soutenir son allié turc?

Car ne nous leurrons pas: Loin d’adopter un profil bas, la Turquie continue ses gesticulations tant verbales que militaires, par exemple les jets turcs violent régulièrement l’espace aérien grec, hier encore au-dessus de la Mer Égée. En Syrie, il est douteux que la Turquie, forte du soutien américain, cesse d’un coup son trafic de pétrole avec Daesh. Et il est plus que probable qu’un autre « incident » aérien surviendra au-dessus du territoire syrien, ceci posant clairement la question: Que fera Obama si un jet turc est abattu par la Défense Russe?

L’OTAN a déjà affirmé qu’elle « défendrait » ses membres en cas d’attaque, et la réaction américaine hier ne laisse guère de doute: Soutenir ses alliés, fussent-ils en tort, au risque d’une confrontation directe avec la Russie.

Voir aussi :