Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2012

Bienvenue dans la nouvelle ère de la Lumière et de la 4D

Paix, Lumière et Amour Inconditionnel sur nous tous !

Nous traversons actuellement la Nébuleuse d'Or ou
l'Anneau de Lumière d'Alcyone

qui nous a adressé son flash de rayonnement cosmique

le 21 décembre 2012,


afin d'activer notre ADN et que nous puissions nous transformer et nous adapter
aux énergies
de la 4D
qui seront rapidement remplacées si
nous évoluons individuellement en conscience par celles de la 5D


Nous vous rappelons que les Mayas fêtent notre entrée
dans cette nouvelle ère de Lumière


jusqu'au 23 décembre 2012.

Pour notre évolution consciente,
demeurons dans la Paix, la Lumière et l'Amour Inconditionnel.

BIENVENUE DANS L'ERE DES EVEILLES

PLACE A L'ERE DU VERSEAU

L'ERE DE LA SPIRITUALITE
&
DE LA COMMUNICATION TELEPATHIQUE

181799_10200229105831574_1553982398_n.jpg

Les enfants de la Terre - Children of the Earth

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=3uhYJsVuMLM


11/12/2012

LHC : Les organismes top-secrets qui se sont emparé du LHC en 2009 aurait-ils l'intention d'arrêter l'évolution neurologique et sprituelle de l'Homme, le 21 décembre 2012 ?

C'est en effet une question importante à se poser et qui devrait attirer toute notre attention.

Entre les mains de quels organismes top-secrets se trouve le LHC au CERN à Genève depuis 2009 ?

C'est la question à se poser après :

1 - les révélations faites par un scientifique anonyme du CERN qui en a été évincé en 2009 avec son équipe, par des organismes top-secrets qui se seraient emparé du LHC à des fins occultes et prohibées, pour distendre l'espace temps, créer un mini trou noir et voir dans le futur y compris de l'Homme,
2 - les révélations faites récemment par le leader Maya qui prévient que le LHC devrait faire des expériences au cours de la semaine s'étalant du lundi 17 au vendredi 21 décembre 2012 pour tenter de récupérer le rayon cosmique libéré par l'alignement des planètes avec le centre de la galaxie pour soi-disant trouver l'antimatière.

Cela c'est la version officielle. Mais le leader Maya nous dit aussi, que les expériences effectuées avec le LHC cassent les plaques tectoniques, ont provoqué plus de 90 000 gouffres sur la planète et des incendies à cause du méthane qui remonte des profondeurs de la Terre et qu'ils auraient tenté à plusieurs reprises d'inverser les pôles magnétiques terrestres. L'axe de la Terre se serait déplacé d'environ 18°, ce qui est énorme, même si l'axe de la Terre doit se déplacer pour se mettre en alignement sous le centre de la Galaxie.

Nous rajoutons que comme par hasard depuis plus d'1 an, des sons bizarres ont été entendus et enregistrés sur toute la planète, des fissures se sont créées sur la surface de la terre faisant quelques centaines de mètres de longueur, les plaques tectoniques se cassent et provoquent des tremblements de terre et des tsunamis. Et les catastrophes climatiques se sont multipliées sur toute la planète depuis 2008, date de la mise en service du LHC.

Ce à quoi il faut rajouter la mort massive d'animaux dans le monde qui sont sensibles aux variations des pôles magnétiques et la disparition de nombreuses espèces végétales qui sont heureusement remplacées par de nouvelles espèces qui apparaissent.

Compte tenu de l'échéance du 21 décembre 2012, nous avons pris l'habitude de penser que ces cataclysmes et phénomènes extrêmes étaient d'origine naturelle ou provoqués de manière artificielle par le réseau HAARP ou par l'approche de la planète Nibiru.

Bien que de nombreux scientifiques se soient opposés y compris en justice contre l'utilisation du LHC et sans annuler les causes cosmiques.

Qui a pensé jusque-là que les changements climatiques soi-disant dus à l'homme et au CO2, et tous les cataclysmes pouvaient être provoqués par l'utilisation "d'une nouvelle arme électromagnétique" : Le LHC pour modifier l'environnement électromagnétique et naturel de la Terre et de l'Homme, pour provoquer l'inversion des pôles magnétiques et pour freiner l'évolution neurologique et spirituelle de l'Homme ?

Pourquoi nous posons-nous ces questions ?

Pour au moins deux raisons :

1 - la première tentative qui a été faite au cours des années 2009/2010 pour stopper l'évolution neurologique et spirituelle de l'Homme par l'injection de plasmides par le biais du vaccin contre le virus imaginaire de la Grippe A/H1N1. Ce qu'a révélé le scientifique anonyme du CERN, en 2009.

2 - la prochaine tentative qui sera faite par le LHC, sous couvert de recherches scientifiques, pour tenter de capturer le rayon cosmique pour le détourner à leur profit, lors d'expériences qui seront effectuées au cours de la semaine s'étalant du 17 au 21 décembre 2012. Ce qu'a révélé le leader Maya dernièrement.

Une seconde tentative pour entraver l'évolution neurologique et spirituelle de l'homme sera-t-elle tentée par les organismes top-secrets qui se sont emparé du LHC en 2009, entre la semaine s'étalant du 17 au 21 décembre 2012 ?

Voici ce qu'avait révélé le scientifique anonyme évincé du CERN avec son équipe, en 2009,  dans la vidéo ci-dessous :

Grippe A H1N1 La vérité cachée : Un secret d'Etat
http://www.youtube.com/watch?v=Hf-oNqD1Bm8

Résumé du contenu de la vidéo : 

"Le LHC qui a été mis en service en 2008 avait pour but d'étudier la matière et l'antimatière.

Il serait passé entre les mains d'organismes top-secrets après les expériences réalisées en 2008 dont les résulats dépassaient toutes les attentes des scientifiques du CERN.

Ces organismes top-secrets auraient manipulé le LHC pour faire d'autres expériences prohibées et ils auraient réussi à tendre l'espace temps pour créer un mini trou noir et ils auraient vu dans le futur.

Ils ont vu l'homme acquérant des sens ultra-complexes. (NDR : Ce qui est prévu lors de l'ascension).

L'ampleur de ces nouveaux sens et leur arrivée subite, ont fait perdre tout contrôle aux autorités.

Ils ont vu des hommes nouveaux qui se testent et se cherchent, mais ne maîtrisent pas l'étendue de leurs pouvoirs.

Ils ont vu le monde se diriger vers la paranoïa.

Ils ont vu dans les rues l'hystérie collective. Tout le monde devient incontrôlable... (NDR: Que voyez-vous en ce moment dans les rues et à quoi se préparent les armées françaises et allemandes ? A de nouveaux combats dans les villes ou en milieu urbain.)

Ils ont vu le monde retourner en guerre, une guerre moderne qui a impliqué beaucoup de dégâts. 90 % de la surface du globe devient inexploitable. C'est ce qu'ils ont réussi à voir grâce au LHC.

Ce bond dans le temps a permis à l'homme de trouver un moyen d'éviter ce futur.

Il fallait en 2009 modifier le présent en moins d'1 an.

Ils pensaient donc que la solution la plus simple était celle de stopper l'évolution neurologique de l'Homme.


Il fallait donc modifier la génétique de l'homme en moins d'1 an. La solution était l'injection de plasmides.

En justifiant l'arrivée subite d'une maladie grave et en alertant les populations par les médias, l'injection de plasmides déguisée en soi-disant vaccin contre le virus de la Grippe A/H1N1 pouvait être réalisée dans la plus parfaite transparence."

Et maintenant que vont-ils tenter de faire pour freiner l'évolution neurologique et spirituelle de l'Homme, au cours des prochaines expériences prévues pour être effectuées lors de la semaine s'étalant du lundi 17 au vendredi 21 décembre 2012 ?

Gardons les yeux rivés sur le LHC du CERN.


Une chose est sûre, celle que si les organismes top-secrets qui se sont emparé du LHC en 2009, tentent de freiner ou de stopper notre évolution neurologique et spirituelle depuis au moins 2009. C'est qu'en ayant vu dans le futur, ils savent que nous sommes en voie d'évoluer et d'échapper à tous leurs contrôles.

Ce qui signe la libération de l'humanité pour très bientôt.

Rappel de l'article :

CERN : Expérience avec le LHC. Le chef Maya parle des conséquences des expériences quantiques qui se déroulent dans les profondeurs de la terre
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/12/08/cern-e...

03/12/2012

NASA - CATACLYSMES: Pourquoi le calendrier des préparatifs de leur personnel et de leur famille s'arrête au 12 octobre 2012 ?

En effet, nous trouvons curieux que le calendrier pour l'année 2012, mis en place par la NASA pour permettre au leur personnel et à leur famille de se préparer en prévision de cataclysmes à venir, s'arrête au 12 octobre 2012 ?

Devaient-ils être tous prêts pour le 12 octobre 2012 ?

Nous sommes déjà le 3 décembre 2012 et nous n'avons pas vu d'additif calendaire sur leur site, sauf erreur de notre part.

Nous vous rappelons que le personnel de la NASA ainsi que leur famille ont été appelés par leur manager à se préparer à des plans d'urgence d'évacuation en cas de cataclysmes.

Voir les liens ci-dessous :

Nasa headquarters emergency operations

NASA Family/Personal Preparedness
http://www.nasa.gov/centers/hq/emergency/personalPrepared...

NPM Calendar of Events - Check out all the events in September to support National Preparedness Month
» PDF 273KB

Le calendrier pour les préparations en image pour le mois de septembre 2012 qui s'arrête au 13 octobre 2012 avec une dernière préparation au 12 octobre 2012.

Cela veut dire quoi au juste que tout devait être prêt pour le 12 octobre 2012 ?

Cliquez sur l'image

Nouvelle image (4).JPG
Le lien pour télécharger le calendrier :
http://www.nasa.gov/centers/hq/pdf/684197main_Sept_Calend...

NASA - Sept Calendar of Events pour l'année 2012


Family/Personal Preparedness

The NASA Family/Personal Preparedness Program is designed to provide awareness, resources, and tools to the NASA Family (civil servants and contractors) to prepare for an emergency situation. The most important assets in the successful completion of NASA’s mission are our employees’ and their families. We are taking the steps to prepare our workforce, but it is your personal obligation to prepare yourself and your families for emergencies.

Listen to Administrator Bolden’s thoughts on why it’s important that we “know our stuff” and “be prepared”.

Administrator, Charles F. Bolden, Jr. Video

http://www.youtube.com/watch?v=4slcUO4FFR0

Voici les moyens qui leur sont donnés pour se préparer et se  rassembler

Useful Links

http://www.nasa.gov/centers/hq/emergency/personalPrepared...

NASA Headquarters Emergency Operations
http://www.nasa.gov/centers/hq/emergency/hqEmergencyMgmtP...


NASA - Headquarters Emergency Operations



Nous prendraient-ils pour des imbéciles par hasard ?

Ils seraient tous protégés et mis à l'abri pendant que l'on serine aux peuples du monde qu'il ne doit rien se passer.


30/11/2012

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

La Terre aurait-elle changé son axe de rotation pour que nos banquises fondent ?

C'est ce que nous pourrions en déduire à la lecture de l'article ci-
dessous relatif aux pôles de la planète Mercure.

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

 

Voici ce qui était lisible ce matin dans la presse.

Sur Mercure, la  glace y est abondante, malgré qu’elle soit la planète la plus proche du soleil, ont confirmé jeudi les dernières observations et mesures de la sonde américaine Messenger.

« Ces nouvelles données indiquent que la glace d’eau se trouvant dans les régions polaires de Mercure atteindrait plus de trois kilomètres d’épaisseur si elle était étendue sur une superficie de la taille de Washington DC, à savoir 117 km2″, explique David Lawrence, un des scientifiques de la mission Messenger au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins à Laurel (Maryland, est). Il est le principal auteur de l’une des trois études sur cette découverte publiées jeudi dans la revue américaine Science.

Etant donné sa proximité du soleil, Mercure, où la température moyenne est de 169 degrés, paraît être le dernier endroit où trouver de la glace. Mais l’inclinaison de seulement un degré de son axe de rotation fait que des zones de la planète aux pôles, où les températures sont très froides, ne voient jamais le soleil, expliquent ces scientifiques.

L’hypothèse de la présence d’eau gelée sur Mercure a été avancée il y a plusieurs décennies et avait été confortée en 1991 avec la détection par le radio télescope Arecibo à Porto Rico de plaques aux pôles de la planète. Un grand nombre de ces plaques correspondaient à l’emplacement de vastes cratères d’impact cartographiés par la sonde américaine Mariner 10 dans les années 1970.

Donc :

A lire le passage concernant l’inclinaison, il n’y a plus de doute quant à  la fonte de nos glaces polaires,  cela confirmerait donc implicitement que l’axe de rotation de la Terre, aurait bien changé.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/11/30/mercure-une-decouv...

08/11/2012

Les scientifiques confirment une anomalie gravitationnellle et une diminution du champ magnétique terrestre

Les scientifiques reconnaissent eux-mêmes qu'ils ne connaissent pas le processus d'inversion des pôles magnétiques ainsi que celui de la diminution du champ magnétique terrestre.

Ne nous reposons donc pas sur les dates qu'ils communiquent car une inversion des pôles magnétiques peut se produire d'une minute à l'autre, sans prévenir.

C
ette inversion étant liée aux mouvements et transferts des masses d'eau sur la terre et à l'élévation du niveau des mers et des océans, ainsi qu'aux rayonnements cosmiques qui peuvent se produire dans notre système solaire et au centre de notre galaxie, dont les explosions solaires et celles provenant du centre de la Galaxie; comme ICI.

Les mouvements des autres planètes et leurs alignements ont aussi une conséquence sur notre champ magnétique, tout étant lié dans l'Univers sur le plan électrique et électromagnétique. Étudier uniquement le champ magnétique terrestre, sans tenir compte de tous les autres paramètres géomagnétiques, électromagnétiques et cosmiques, correspond à mener des expériences scientifiques incomplètes et tronquées. Tout comme dire que si la Terre est touchée que sur une seule région d'anomalies constatées, serait renier, que cette région peut affecter la Terre entière.

Nous vous rappelons par ailleurs que des satellites explorent actuellement, le champ magnétique terrestre pour une mission qui devrait durer 4 ans ?

C'est pour faire bien dans le décor scientifique ou bien parce qu'il y a bien des anomalies sur le champ magnétique terrestre et sur sa gravitation, constatées depuis plusieurs décennies déjà ?


Pour nous, tout cela fait partie d'un ensemble et du processus d'ascension de la Terre et de toutes les planètes de l'ensemble de notre système solaire vers le centre de notre Galaxie, la Voie Lactée pour effectuer le grand saut quantique prévu depuis longtemps.

De plus avant d'étudier le comportement du noyau terrestre, il faudrait qu'ils nous disent une bonne fois pour toutes, si la Terre est creuse ou pas.

Si elle est bien creuse et que ses pôles sont ouverts et non pas fermés, comme nous le pensons, tous leurs calculs ne seront encore que des hypothèses erronées, comme d'habitude dans le domaine de la science qui n'a jamais été une science exacte.


Des satellites explorent le champ magnétique terrestre
http://www.youtube.com/watch?v=SQZINbXpjc4

Publiée le 26 oct. 2012 par

Sans lui, aucune vie n'est possible sur Terre. Le champ magnétique nous protège des dangers de l'espace et notamment du rayonnement nocif du Soleil. Or il est instable, il s'affaiblit et les pôles se déplacent.

L'étude de ses évolutions est essentielle à l'Humanité d'autant que dans les prochains siècles (LPM : mais oui, dormez tranquilles braves gens), la magnétosphère pourrait vivre un revirement de situation d'ampleur : une nouvelle inversion des pôles.

Les relevés des observatoires installés sur la surface de la Terre ne donnent pas une vision exhaustive de l'état du champ magnétique terrestre. Pour y remédier, des magnétomètres sont envoyés dans l'espace.

Les satellites sont capables de mesurer avec précision, l'intensité et la direction du champ magnétique en n'importe quel point de la Terre. Comme les observatoires au sol, ils sont équipés de magnétomètres comme ceux construits par les ingénieurs de l'Institut national danois de l'Espace.

Donner une vision approfondie du champ magnétique terrestre, établir sa composition et retracer ses changements dans l'espace et dans le temps... C'est l'objectif ambitieux d'une mission baptisée Swarm qui sera lancée d'ici mi-2013 par l'Agence spatiale européenne. (LPM : C'est-à-dire lorsqu'il sera trop tard ?)

Au-delà du défi pour la science, le programme Earth Explorer dont dépend ce projet répond aussi à une préoccupation majeure : mieux préserver la Terre qui nous accueille. (LPM : Quelle prétention !)


Première détermination de la signature des mouvements du noyau liquide de la Terre dans des données gravimétriques et magnétiques

Samedi, 13 Octobre 2012

Une équipe franco‐allemande* montre la signature des mouvements du noyau liquide de la Terre dans les données gravimétriques et magnétiques, obtenues grâce aux missions spatiales GRACE and CHAMP. C'est la première fois qu'une anomalie de gravité est expliquée par des mouvements dans noyau liquide. Un nouveau moyen d'étudier la dynamo terrestre se dessine. Une étude parue en ligne dans la revue PNAS du 11 octobre 2012.

L'enveloppe la plus externe du noyau terrestre est composée de métal en fusion riche en fer. Les mouvements de ce métal conducteur sont à l'origine du champ magnétique terrestre. Jusqu'à présent, la dynamique du noyau fluide ne pouvait être appréhendée qu'à travers des observations des variations du champ magnétique terrestre. Or de la même façon que les grands courants océaniques se traduisent par des déplacements de masse, les mouvements dans le noyau liquides doivent également induire des redistributions de masse au sein du système Terre, qui s’accompagneraient de variations temporelles du champ de pesanteur terrestre très faibles mais détectables. C'est le défi que viennent de lever les auteurs de l'article.

Depuis le lancement de la mission GRACE en 2002, les variations temporelles du champ de pesanteur sont mesurées tous les mois à l’échelle globale. Même si elles sont dominées par l’effet des mouvements de masse associés au cycle de l’eau entre atmosphère, océans, calottes polaires et hydrosphère continentale, ces observations, combinées avec les données magnétiques, ouvrent de nouvelles possibilités pour l’étude des phénomènes du noyau aux échelles de temps décennale à subdécennale.


Mode de variabilité commun mis en évidence entre l’accélération magnétique et la pesanteur. Les courbes de gauche représentent la variabilité temporelle dimensionnée de chaque champ (en rouge, l’accélération magnétique et en bleu, la pesanteur), les cartes de droite représentent le motif spatial adimensionné associé.© Miora et al. PNAS 2012

A partir d’une analyse de huit ans de données du satellite CHAMP pour le champ magnétique et des géoïdes GRACE construits par le CNES/GRGS pour le champ de pesanteur, ainsi que de sorties de modèles océanique et hydrologique, l'équipe de scientifique a mis en évidence une variabilité commune aux échelles de temps inter-annuelles entre l’accélération du champ magnétique terrestre et la pesanteur dans une zone centrée sur l’Afrique, s’étendant de l’océan Atlantique à l’océan Indien (Cf. fig.). La région où ce signal est détecté présente des caractéristiques très particulières : d’une part, c’est là qu’une diminution extrêmement importante de l’intensité du champ magnétique du noyau est observée depuis plusieurs décennies, et d’autre part, les modèles de flux construits à partir des données CHAMP montrent que cette zone est associée à des mouvements importants à la surface du noyau. L’amplitude de la variabilité commune détectée est cohérente avec des estimations théoriques antérieures, elle est donc compatible avec une origine liée au noyau.


Des variations dans les couches superficielles du noyau pourraient être mises en jeu, mais à ce jour aucune explication satisfaisante ne peut encore être proposée et le modèle physique complet rendant compte de ces observations reste à construire. Néanmoins, ces résultats et leurs implications géodynamiques importantes soulignent le très grand intérêt des missions satellitaires d’observation des champs de potentiels terrestres, présentes et futures, pour la modélisation et la compréhension du cœur de notre planète.

Source(s): 

Recent changes of the Earth's core derived from satellite observations of magnetic and gravity fields.
Proceedings of the National Academy of Sciences (Earth, Atmospheric, and Planetary Sciences) 8 octobre 2012

*Mioara Mandea1, Isabelle Panet2,3, Vincent Lesur4, Olivier de Viron3, Michel Diament3, Jean-Louis Le Mouël3
1 Centre National d'Etudes Spatiales,
2 Institut National de l'Information Géographique et Forestière, GRGS, Université Paris Diderot, Laboratoire de Recherche en Géodésie,
3 Université Paris Diderot - Sorbonne Paris Cite, Institut de Physique du Globe de Paris, CNRS,
4 Helmholtz Centre Potsdam, GFZ German Research Centre for Geosciences,
Section Earth's magnetic field, Potsdam, Germany

http://www.insu.cnrs.fr/node/3967