Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2015

Le commandement central US diminuait exprès la puissance réelle de l'EI

Une confirmation supplémentaire que les "groupes de terroristes-mercenaires" sont bien une création des USA et qu'ils ont été créés pour tuer, puisqu'une enquête est ouverte pour savoir pour quelles raisons la puissance de destruction de l'EI avait été diminuée dans les rapports.

Plus de 250 000 morts en Syrie et le vol de leur pétrole, et plus que ça en Irak, ce n'était pas suffisant.

Nous avons toutes les preuves sous le nez pour les dénoncer, mais apparemment, plus c'est gros et mieux ça passe !

Ensuite ce sera la faute de Poutine pour avoir voulu arrêter ce monstre criminel !

Le commandement central US diminuait exprès la puissance réelle de l'EI

Pentagone USA

Le Pentagone a ouvert une enquête interne afin d'établir qui l'a fait et pourquoi.

Dans un rapport secret de l'année dernière, le commandement central américain (CENTCOM) a dissimulé de façon délibérée la puissance réelle du groupe terroriste Etat islamique et l'insuffisance de l'entraînement des forces armées irakiennes. Le New York Times a annoncé dans sa version électronique que le Pentagone avait ouvert une enquête interne afin d'établir qui l'avait fait et pourquoi.

Le NYT se réfère à ses propres sources au sein des services secrets et du renseignement militaire américains. Selon ses données, l'année dernière, des analystes du CENTCOM ont composé une note d'information à l'intention du commandement militaire et des politiques expliquant les raisons pour lesquelles les combattants de l'EI avaient occupé si rapidement certaines villes irakiennes: les djihadistes avaient mis en fuite les unités de l'armée gouvernementale irakienne lesquelles, soit dit en passant, avaient été entraînées par des instructeurs américains

Le document a été examiné par des chefs supérieurs, et ceux-ci "ont apporté des changements substantiels" au texte. Ainsi, la version définitive du document ne disait pas un seul mot sur la fuite des soldats et officiers irakiens. Selon le NYT, il a été écrit dans le document que ces derniers avaient été tout simplement repositionnés".

Le NYT est convaincu que le CENTCOM "a révisé les conclusions des analystes pour cacher les insuffisances des militaires américains dans la formation des troupes d'Irak". Le quotidien ignore à quel point ce document "édulcoré" a influé sur la politique générale de l'administration Obama dans la lutte contre Daech. Pour répondre à cette question il faudrait savoir combien régulièrement le CENTCOM fardait la vérité et trompait Washington.

C'est justement là l'objectif de l'enquête entamée par le Pentagone et plusieurs membres du Congrès proches du dossier, y compris Mac Thornberry, président de la commission des forces armées de la Chambre des représentants des Etats-Unis (républicain du Texas). Les législateurs ont, on s'en doute, un grand nombre de questions à poser au général Steven Grove et à son adjoint Gregory Ryckman à ce sujet.

Le NYT n'exclut pas que cette dissimulation aura pu donner une idée fausse au président Obama concernant l'efficacité des frappes de l'aviation américaine sur les positions de Daech en Irak et en Syrie. Le 15 janvier dernier Barack Obama a déclaré, dans un entretien à la chaîne de télévision ABC, que l'extension de l'influence de l'Etat islamique avait été stoppée et que ses combattants ne pouvaient plus occuper ni retenir de nouveaux territoires.

 

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes pour justifier des mesures sécuritaires

Comme cela nous sommes fixés sur leurs mensonges !

Lors d’une interview en 2008, l’actuel Président de la République a fait des révélations qui paraissent incroyables aujourd’hui et qui montrent l’État d’esprit dans lequel le gouvernement utilise les récents actes terroristes.

Il avoue donc pleinement qu’au plus haut niveau de l’État, il n’est pas rare qu’on “invente” des terroristes afin de justifier des mesures sécuritaires et d’autres lois en faveur du gouvernement en place.

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes
pour justifier des mesures sécuritaires


La résolution anti-terroriste du CS, un spectacle hollywoodien(Syrie)

 

Nov 21, 2015 15:30 UTC - IRIB- « Et si un autre projet de loi avait été proposé par la Russie au lieu de celui proposé par la France », a déclaré samedi à Itar Tas Bachar al-Jaafari, le représentant syrien auprès des Nations Unies.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi à l’unanimité la résolution anti-Daech. Cette résolution ne fournit aucune base juridique à une action militaire et ignore la chapitre VII de la Chartre des Nations Unies qui autorise le recours à la force.

« Nous sommes satisfait de la résolution anti-Daech car en, comparaison avec les autres résolutions relatives à la lutte contre le terrorisme elle n’apportera pas de nouveaux acquis », a précisé Jaafari.

« L’adoption de la résolution proposé par la France pour lutter contre Daech est plutôt un spectacle à la hollywoodienne. Ils veulent que la résolution proposée par la Russie ne soit pas adoptée. Le paragraphe 5 de la résolution du Conseil de sécurité est très dangereux. Il donnera lieu à la répétition du comportement des Etats-Unis envers l’Irak et des actes criminels commis la Françe, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’OTAN à l’encontre de la Libye. Ils ne veulent pas tirer des leçons de leurs erreurs », a souligné Bachar al-Jaafari.

« Le paragraphe 5 de la nouvelle résolution anti-terroriste du Conseil de sécurité appelle tous les pays à prendre les mesures nécessaires conformément aux lois internationales et à la Charte des Nations Unies pour avertir et prévenir les actes terroristes de Daech, du Front al-Nosra et des autres organisations terroristes et à anéantir leur repaires en Irak et en Syrie, » selon le rapport officiel des médias russes.

« Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France entendent imposer ainsi leur volonté et leurs prises de positions envers la lutte contre le terrorisme aux autres », a souligné le représentant syrien auprès des Nations Unies.
 
 

Attentats Paris - Des intervenants déballent et les médias filtrent peu !

Il faut hélas que des événements si graves se produisent pour que:

- Les langues se délient plus librement sans manières
- Les médias aient moins le temps d'être "filtrants" (car il faut maintenir des débats à l'antenne durant toute la journée).
- De sérieuses questions soient posées quant au rôle suicidaire de la politique internationale française.



Les attentats de Paris du 13 novembre 2015 en sont un exemple.

Et la dernière de ce jour:

Valls a quasiment couvert les attentats en refusant délibérément des informations précieuses et sourcées! (France Inter): https://www.youtube.com/watch?v=W0mWx9oYDHE

https://www.les-crises.fr/scandale-lex-chef-de-la-dst-m-v...

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'iceberg dont ces vidéos montrent la partie non immergée:

L'opposition syrienne "modérée", après le 13 novembre ça vous concerne:
https://www.youtube.com/watch?v=puP7nKTNwrg

Syrie - Quand l'entêtement devient un crime:
https://www.youtube.com/watch?v=huCDdlycT0Q

Attention, la France choisit ses amis (Arabie Saoudite):
https://www.youtube.com/watch?v=AFxGu4uiYxY

Les exploits de l'Europe lors de la crise des migrants:
https://www.youtube.com/watch?v=kaOZKLS1dvs

Un autre montage sur la guerre en Syrie et la propagande, vivement conseillé:
http://www.dailymotion.com/video/x14vcz5_un-autre-regard-...

La chaîne du youtubeur franco-algérien connu sous le pseudo humoristique "Aldo Sterone" mais qui traite néanmoins de sujets très sérieux, et dont une vidéo a été utilisée dans notre montage:
https://www.youtube.com/user/AldoSterone111


(De nombreux sujets intéressants qui peuvent bien sûr engendrer de nombreux débats puisqu'on n'est jamais 100% d'accord sur tout avec quelqu'un).

Les condoléances de la part "d'Assad le terrible" qui aurait pu pourtant profiter bien moins gentiment de la situation:

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/b...

Lectures conseillées sur le même sujet:
http://www.les-crises.fr/syrie-comment-les-medias-francai...
http://www.les-crises.fr/lidentite-du-mysterieux-fourniss...
http://www.les-crises.fr/lidentite-du-mysterieux-fourniss...

http://www.les-crises.fr/lidentite-du-mysterieux-fourniss...
http://www.les-crises.fr/maxime-chaix-la-guerre-secrete-m...

L'hypocrisie du 11 janvier qui apparait alors encore plus incroyable:
https://www.youtube.com/watch?v=dCiy799B0Q4

Et parce-que l'UE et la France hollandiste ne contribuent pas seulement à créer le chaos au Moyen-Orient mais aussi ailleurs:
https://www.youtube.com/playlist?list=PL1fQfU9jb9Uz66X5Th...

 

Quand la France décidait d'armer les islamistes syriens (2013)

 Et là aussi, Hollande nous mentira pour attester qu'il n'a jamais voulu armer ses mercenaires de l'EI !

 Voir aussi : Armes en Syrie : le coup de poker de la France 14/03/2013

Ajoutée le 14 mars 2013

Le Point.fr - Publié le 14/03/2013 à 18:29 - Modifié le 14/03/2013 à 20:27


Arme


Paris annonce sa volonté de convaincre les Européens de lever l'embargo sur les armes à destination de l'opposition syrienne. Décryptage.


Il aura fallu deux ans et 70 000 morts pour que la France et la Grande-Bretagne veuillent réellement trouver une issue au drame qui a cours en Syrie. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a surpris ce jeudi en annonçant que Paris et Londres allaient demander d'avancer la prochaine réunion de l'Union européenne sur l'embargo sur les armes en direction de la Syrie, prévue fin mai. Surtout, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que, à défaut de l'unanimité requise dans l'Union européenne pour lever cette mesure, la France, "une nation souveraine", pourrait prendre la décision unilatérale de livrer des armes à l'opposition.

"On ne peut pas accepter qu'il y ait ce déséquilibre actuel avec, d'un côté, l'Iran et la Russie qui livrent des armes à Bachar (el-Assad) et, de l'autre, des résistants qui ne peuvent pas se défendre", a fait valoir jeudi Laurent Fabius sur France Info. Un souhait encore répété dans l'après-midi par François Hollande, à son arrivée au sommet européen à Bruxelles. "Nous souhaitons que les Européens lèvent l'embargo. Nous sommes prêts à soutenir la rébellion, donc nous sommes prêts à aller jusque-là. Nous devons prendre nos responsabilités", a insisté le président français.
Essor des djihadistes

Décidé en mai 2011, peu après le début de violente répression exercée par les forces de Bachar el-Assad à l'encontre des manifestants pacifiques, l'embargo interdit toute vente, fourniture, transfert ou exportation d'armes à la Syrie, quel qu'en soit le destinataire (régime ou opposition). La mesure n'autorise que la livraison à l'opposition de matériels non létaux, comme du matériel de protection ou de communication (gilets pare-balles, talkies-walkies, équipements de désamorçage de mines).

Des moyens somme toute ridicules comparés aux avions de chasse et autres chars syriens qui bombardent au quotidien les villes et quartiers tenus par l'opposition. Mais l'essor de groupes djihadistes profitant de l'inaction de la communauté internationale, notamment à l'est de la Syrie, pousse désormais l'Occident à la prudence, de peur que leurs armes ne se retrouvent entre les mains d'islamistes radicaux. "Le but n'est pas de combattre des djihadistes au Mali pour fournir des armes aux djihadistes en Syrie", avait lancé en février dernier le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, justifiant ainsi la décision de prolonger l'embargo européen sur les armes jusqu'au 1er juin prochain.
"Urgence humanitaire"

http://www.lepoint.fr/monde/armes-en-syrie-le-coup-de-pok...

http://droite.tv/quand-la-france-decidait-darmer-les-isla...