Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2015

Ken O’Keefe : la "guerre contre Daech" est un tissu de mensonges (Vidéo)

Ken O’Keefe : la "guerre contre Daech" est un tissu de mensonges

Le vétéran de la guerre du Golfe détruit la propagande occidentale – Traduction E&R

Barack Obama jure de « détruire » l’Etat islamique ! Insupportable de mensonges ! Dehors !

Et nous allons le croire bien évidemment, quand ce sont les USA qui ont créé Al-Qaïda et l'EI, dans l'objectif de s'accaparer les pays et les richesses du Moyen Orient afin de créer le Grand Israël et le Grand Moyen Orient !

De plus, il se permet de donner des ordres à Poutine pour savoir comment combattre en Syrie, et surtout, il persiste et signe, en demandant le départ d'Assad.

Voilà pourquoi la France a demandé le mandat de l'ONU pour faire partir Assad ou l'assassiner !

On l'a vu qui contrôle l'EI :

Barack Obama jure de « détruire » l’Etat islamique

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le

Le président américain, Barack Obama, a souligné, dimanche 22 novembre, qu’il participerait à la conférence sur le climat malgré les attentats meurtriers qui ont frappé Paris et Saint-Denis, appelant les dirigeants de tous les pays à l’imiter pour montrer que le monde n’a pas peur des « terroristes ». « Je crois qu’il est absolument vital que chaque pays, chaque dirigeant, envoie le message selon lequel la sauvagerie d’une poignée de tueurs n’empêchera pas le monde de s’atteler à des questions vitales », a-t-il déclaré à Kuala Lumpur, où a lieu le sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est.

« En plus de pourchasser les terroristes, en plus de renseignements efficaces, en plus des frappes de missiles (….) l’outil le plus puissant dont nous disposons pour combattre le groupe Etat islamique (EI) est de dire que nous n’avons pas peur. »

« Détruire [l’Etat islamique] n’est pas seulement un objectif réaliste, c’est une tâche que nous allons mener jusqu’au bout. Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leurs lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons », a encore déclaré M. Obama.

Barack Obama a ajouté qu’il « serait utile » que la Russie, engagée dans une campagne de frappes aériennes en Syrie depuis la fin septembre, concentre ses efforts sur les cibles de l’Etat islamique. Il a dit espérer que Moscou finirait par accepter une transition politique en Syrie incluant le départ du président Bachar Al-Assad.

 

 

Le commandement central US diminuait exprès la puissance réelle de l'EI

Une confirmation supplémentaire que les "groupes de terroristes-mercenaires" sont bien une création des USA et qu'ils ont été créés pour tuer, puisqu'une enquête est ouverte pour savoir pour quelles raisons la puissance de destruction de l'EI avait été diminuée dans les rapports.

Plus de 250 000 morts en Syrie et le vol de leur pétrole, et plus que ça en Irak, ce n'était pas suffisant.

Nous avons toutes les preuves sous le nez pour les dénoncer, mais apparemment, plus c'est gros et mieux ça passe !

Ensuite ce sera la faute de Poutine pour avoir voulu arrêter ce monstre criminel !

Le commandement central US diminuait exprès la puissance réelle de l'EI

Pentagone USA

Le Pentagone a ouvert une enquête interne afin d'établir qui l'a fait et pourquoi.

Dans un rapport secret de l'année dernière, le commandement central américain (CENTCOM) a dissimulé de façon délibérée la puissance réelle du groupe terroriste Etat islamique et l'insuffisance de l'entraînement des forces armées irakiennes. Le New York Times a annoncé dans sa version électronique que le Pentagone avait ouvert une enquête interne afin d'établir qui l'avait fait et pourquoi.

Le NYT se réfère à ses propres sources au sein des services secrets et du renseignement militaire américains. Selon ses données, l'année dernière, des analystes du CENTCOM ont composé une note d'information à l'intention du commandement militaire et des politiques expliquant les raisons pour lesquelles les combattants de l'EI avaient occupé si rapidement certaines villes irakiennes: les djihadistes avaient mis en fuite les unités de l'armée gouvernementale irakienne lesquelles, soit dit en passant, avaient été entraînées par des instructeurs américains

Le document a été examiné par des chefs supérieurs, et ceux-ci "ont apporté des changements substantiels" au texte. Ainsi, la version définitive du document ne disait pas un seul mot sur la fuite des soldats et officiers irakiens. Selon le NYT, il a été écrit dans le document que ces derniers avaient été tout simplement repositionnés".

Le NYT est convaincu que le CENTCOM "a révisé les conclusions des analystes pour cacher les insuffisances des militaires américains dans la formation des troupes d'Irak". Le quotidien ignore à quel point ce document "édulcoré" a influé sur la politique générale de l'administration Obama dans la lutte contre Daech. Pour répondre à cette question il faudrait savoir combien régulièrement le CENTCOM fardait la vérité et trompait Washington.

C'est justement là l'objectif de l'enquête entamée par le Pentagone et plusieurs membres du Congrès proches du dossier, y compris Mac Thornberry, président de la commission des forces armées de la Chambre des représentants des Etats-Unis (républicain du Texas). Les législateurs ont, on s'en doute, un grand nombre de questions à poser au général Steven Grove et à son adjoint Gregory Ryckman à ce sujet.

Le NYT n'exclut pas que cette dissimulation aura pu donner une idée fausse au président Obama concernant l'efficacité des frappes de l'aviation américaine sur les positions de Daech en Irak et en Syrie. Le 15 janvier dernier Barack Obama a déclaré, dans un entretien à la chaîne de télévision ABC, que l'extension de l'influence de l'Etat islamique avait été stoppée et que ses combattants ne pouvaient plus occuper ni retenir de nouveaux territoires.

 

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes pour justifier des mesures sécuritaires

Comme cela nous sommes fixés sur leurs mensonges !

Lors d’une interview en 2008, l’actuel Président de la République a fait des révélations qui paraissent incroyables aujourd’hui et qui montrent l’État d’esprit dans lequel le gouvernement utilise les récents actes terroristes.

Il avoue donc pleinement qu’au plus haut niveau de l’État, il n’est pas rare qu’on “invente” des terroristes afin de justifier des mesures sécuritaires et d’autres lois en faveur du gouvernement en place.

Hollande : Le gouvernement invente des terroristes
pour justifier des mesures sécuritaires


La résolution anti-terroriste du CS, un spectacle hollywoodien(Syrie)

 

Nov 21, 2015 15:30 UTC - IRIB- « Et si un autre projet de loi avait été proposé par la Russie au lieu de celui proposé par la France », a déclaré samedi à Itar Tas Bachar al-Jaafari, le représentant syrien auprès des Nations Unies.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi à l’unanimité la résolution anti-Daech. Cette résolution ne fournit aucune base juridique à une action militaire et ignore la chapitre VII de la Chartre des Nations Unies qui autorise le recours à la force.

« Nous sommes satisfait de la résolution anti-Daech car en, comparaison avec les autres résolutions relatives à la lutte contre le terrorisme elle n’apportera pas de nouveaux acquis », a précisé Jaafari.

« L’adoption de la résolution proposé par la France pour lutter contre Daech est plutôt un spectacle à la hollywoodienne. Ils veulent que la résolution proposée par la Russie ne soit pas adoptée. Le paragraphe 5 de la résolution du Conseil de sécurité est très dangereux. Il donnera lieu à la répétition du comportement des Etats-Unis envers l’Irak et des actes criminels commis la Françe, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’OTAN à l’encontre de la Libye. Ils ne veulent pas tirer des leçons de leurs erreurs », a souligné Bachar al-Jaafari.

« Le paragraphe 5 de la nouvelle résolution anti-terroriste du Conseil de sécurité appelle tous les pays à prendre les mesures nécessaires conformément aux lois internationales et à la Charte des Nations Unies pour avertir et prévenir les actes terroristes de Daech, du Front al-Nosra et des autres organisations terroristes et à anéantir leur repaires en Irak et en Syrie, » selon le rapport officiel des médias russes.

« Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France entendent imposer ainsi leur volonté et leurs prises de positions envers la lutte contre le terrorisme aux autres », a souligné le représentant syrien auprès des Nations Unies.