Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2011

En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Il faudrait demander au GIEC, si les hommes sont aussi responsables des tempêtes sur Saturne ? Ce qui prouve que le Soleil est en train d'agir sur toutes les planètes de notre système soaire et qu'il s'agit bien de changements cosmiques et non pas seulement planétaires.


En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Le 21 novembre 2011 à 11h32

Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences

De mémoire d'astronome, on n'avait jamais connu de tempête aussi spectaculaire sur Saturne. Celle qui a débuté en décembre 2010 sévit toujours, sous les caméras de la sonde Cassini.

Il y aura bientôt un an que Christopher Go a découvert un panache blanc dans l'hémisphère nord de Saturne. Bien que de tels phénomènes atmosphériques ne soient pas exceptionnels sur les planètes gazeuses (en 2007 la sonde Cassini avait découvert une tempête électrostatique sur Saturne tandis qu'en 2010 Jupiter perdait sa bande équatoriale sud), l'astrophotographe philippin était loin de se douter qu'il venait d'assister à la plus importante tempête jamais observée sur la Planète aux anneaux.

Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. 11 heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés.
Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. Onze heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Le record de durée (150 jours pour la tempête de 1903) a été pulvérisé depuis longtemps et personne ne sait ce qui arrêtera le phénomène. Les astronomes ont profité de l'opposition au cours du mois de mai dernier pour réaliser depuis la Terre de très nombreuses images.

Ce qui n'était au début qu'une formation cyclonique (constituée de remontées d'ammoniac) d'environ 10.000 kilomètres de diamètre s'est peu à peu étendu dans toute la bande tempérée nord, poussée par de puissants courants atmosphériques.

Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne.
Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Féérie de formes et de couleurs

Si le spectacle dans nos télescopes est spectaculaire, il est sans commune mesure depuis la banlieue de Saturne où orbite la sonde Cassini depuis 2004. Cette dernière nous a envoyé un florilège d'images de cette tempête, toutes plus belles les unes que les autres, à découvrir sur le site de la mission. Pour Carolyn Porco, chef de l'équipe d'imagerie de la sonde Cassini, « c'est une grande chance d'être présent en orbite (avec Cassini) pour assister à ce phénomène extraordinaire. La tempête s'est propagée jusqu'à encercler complètement la planète dans une large bande kaléidoscopique où s'entrecroisent vagues, tourbillons et remous, créant une sublime extravagance visuelle ». En regardant les photographies, on comprend mieux cette envolée poétique de la scientifique.

Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/<em>Space Science Institute</em>
Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

25/11/2011

Climategate 2 : Les fraudes du Giec deuxième série !

Franchement, ils nous font rire avec leurs mensonges quand ceux, qui comme nous, ont recherché les réelles causes du réchauffement cosmique et non pas terrestre !

Tout est bon pour endormir les moutons et les laisser se reposer jusqu'en 2100, en leur faisant croire que tout va bien et qu'ils encore le temps de se préparer.

Sauf que les changements sont en cours depuis quelques décennies déjà et visibles pour ceux qui ont encore des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

Nous vous laissons apprécier cet article et les nouvelles fraudes du GIEC qui est un organisme intergouvernemental, politisé et à la botte de l'oligarchie et du Nouvel Ordre Mondial.

 

Nouvel Ordre Mondial: l’alchimie climatique de la fadaise du RCA refait surface dans un ClimateGate 2.0

De nouvelles informations sur l’escroquerie qu’est cette thèse du « réchauffement climatique anthropique » viennent d’être publiées. Bien évidemment ces informations ne sont pas reprises par les médias à la botte de l’oligarchie qui pousse toujours pour qu’on paie directement un impôt carbone aux banquiers pour financer leur Nouvel Ordre Mondial.

Beaucoup de consciences se sont éveillées depuis quelques années, mais profitons donc de ce ClimateGate 2.0 pour le redire: il n’y a pas plus de réchauffement climatique anthropique que de beurre en branche !

 

La science en bien des domaines est non seulement manipulée, mais nous pourrions dire carrément kidnappée au profit du même petit nombre qui pousse son agenda totalitaire et rétrograde.

 

– Résistance 71 –

 

Climategate 2.0: Une nouvelle publication de courriers électroniques refait tanguer le débat sur le réchauffement climatique

 

Par James Taylor

Le 23 Novembre 2011

Url de l’article original:

Climategate 2.0: New E-Mails Rock The Global Warming Debate
http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2011/11/23/climategate-2-0-new-e-mails-rock-the-global-warming-debate/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Une nouvelle série de 5000 courriers électroniques entre des scientifiques se situant au centre de l’étude sur la supposition que l’humain serait la cause de la crise du réchauffement planétaire global a été anonymement diffusée au public hier, déclanchant une nouvelle tempête de controverse près de deux ans après qu’une série similaire de courriels ait déclanché le scandale du Climategate (NdT: Novembre 2009)

Trois thèmes essentiels émergent de ces courriels nouvellement fuités:

  • Des scientifiques importants et centraux dans le débat du réchauffement climatique prennent des mesures pour cacher plutôt que de disséminer les données et discussions qui mènent à leurs conclusions,
  • Ces scientifiques perçoivent le réchauffement climatique comme une “cause politique” plutôt que comme une recherche scientifique équilibrée,
  • Bon nombre de ces scientifiques admettent franchement entr’eux que la plupart de la science sur le sujet est faible et dépendante d’une manipulation délibérée des faits et des données.

En ce qui concerne la transparence scientifique, une des caratéristiques qui définit la science est la diffusion et le partage sans retenue des données scientifiques, des théories et des procédures de façon à ce que des entités indépendantes et spécifiquement les sceptiques à une théorie ou une hypothèse particulière, puissent répliquer et valider les expériences ou observations faites. Les échanges de courriers électroniques entre les scientifiques impliqués dans le Climategate, en revanche, montrent un effort concerté de cacher plutôt que de disséminer les preuves et procédures inhérentes à leur travail.

“On m’a dit que le GIEC se situe au dessus de la loi du FOI (Freedom of Information, NdT: loi sur la liberté de l’information). Une des manières de se couvrir soi-même et tous ceux qui travaillent dans le AR5 serait de supprimer tous les courriers électroniques à la fin du processus” écrit Phil Jones, un scientifique travaillant pour le GIEC dans un courriel fraîchement publié.

“Tout le travail que nous avons fait a été fait en rapport avec les fonds de recherche que nous avons et doit être bien caché”, écrit Jones dans un autre courriel récemment publié. “J’ai discuté de cela avec le sponsor principal (US department of energy) dans le passé et ils sont contents de ne pas faire connaître les données originales de la station.”

Les courriels du Climategate originaux contenaient des preuves similaires de destruction d’information et de données que le public serait en droit de penser qu’elles seraient disponibles en accord avec les principes de la liberté d’information. “Mike, peux-tu effacer tous les courriels que tu aurais pu avoir avec Keith (Briffa) en référence à AR4 (4ème évaluation du GIEC)?” écrivit Jones au scientifique Michael Mann de Penn State University dans un courriel déjà publié au cours du Climategate 1.0, “Keith fera pareil… Nous allons demander à Caspar (Ammann) de faire pareil également. Je vois que le site CA(Climate Audit Website) affirme qu’ils ont découvert le problème de 1945 dans un article de “Nature” !”

Les nouveaux courriels révèlent également les tentatives des scientifiques de politiser le débat et d’avancer des conclusions prédéterminées.

“Le truc serait peut-être de décider sur le message principal et d’utiliser cela pour guider ce qui est inclus ou pas”, des rapports du GIEC, écrit Jonathan Overpeck, auteur principal et coordinateur de la plus récente évaluation du GIEC.

“J’ai laissé tomber avec (la professeure de climatologie au Georgia Institute of Technology) Judith Curry il y a un moment. Je ne sais pas si elle se rend compte de ce qu’elle fait, mais cela n’aide pas la cause”, écrivit Mann dans un autre de ces courriels fraîchement publiés.

“J’ai discuté avec des gens aux Etats-Unis afin de trouver un journaliste d’enquête pour enquêter et dénoncer “ le journaliste scientifique sceptique Steve McIntyre, écrit Mann dans un autre courriel.

Ces nouveaux courriers électroniques ajoutent du poids à ceux déjà révélés par le Climategate 1.0, révélant les efforts de politiser le débat scientifique. Par exemple, Tom Wigley, un scientifique de l’University Corporation for Atmospheric Research, était l’auteur d’un mail du Climategate 1.0 estimant que ses collègues scientifiques du Climategate “devaient se débarrasser” d’un rédacteur en chef d’une revue scientifique parce qu’il publia des articles en contradiction avec les estimations d’une crise de réchauffement climatique.

Plus encore que de révéler un code de mauvaise conduite et des motifs non valides, les nouveaux courriels publiés révèlent des admissions franches des faiblesses de la science au sujet des estimations sur le réchauffement climatique

“Les observations ne montrent pas d’augmentation des températures à travers toute la troposphère tropicale à moins d’accepter une seule étude et approche et d’omettre un bon nombre d’autres. Ceci est tout simplement dangereux. Nous devons communiquer le doute et être honnête. Phil, j’espère que nous pourrons trouver le temps pour en discuter si nécessaire.”, écrit Peter Thorne du Met office au Royaume-Uni.

“Je pense également que la science est manipulée afin d’y mettre une pirouette politique, ce qui pour notre sauvegarde, n’est peut-être pas très intelligent sur le long terme,” ajoute Thorne.

“Mike, les chiffres que tu as envoyé sont très trompeurs… Il y a eu un bon nombre de présentations malhonnêtes des résultats des modèles par des certains auteurs et par le GIEC lui-même!, reconnaît Wigley.

D’autres courriels certainement plus terribles seront sûrement découverts dans les jours qui viennent alors que des observateurs scrutent ces 5000 courriers électroniques. Ce qui est d’ores et déjà clair, est le besoin de recherches plus objectives et d’une conduite plus éthique de la part des scientifiques qui sont au cœur du GIEC et des discussions sur le réchauffement climatique.

James M. Taylor is senior fellow for environment policy at The Heartland Institute and managing editor of Environment & Climate News.

http://resistance71.wordpress.com/2011/11/24/nouvel-ordre...

 

24/11/2011

Le Grand Sceau des États-Unis, calendriers des grandes civilisations, 2012, nouvel ordre mondial, retour des dieux et avènement de l'antéchrist...

Pour réfléchir sur ce texte écrit par Isabelle de Conscience du Peuple sur son blog qui est trop orienté à notre goût, vers la religion chrétienne et les textes bibliques pour être neutre.

Nous vous rappelons que nous croyons que les écrits dits sacrés ont été écrits par des érudits et notamment par les lévites, pour les besoins politico-religieux  de l'époque et  que les religions ont été inventées de toutes pièces par les Illuminati-reptiliens dans l'objectif de diviser les peuples et d'instrumentaliser les guerres de religions. 

Le but étant celui pour les religions d'œuvrer en faveur du Nouvel Ordre Mondial en favorisant la multiplication des guerres de religions qui devaient servir à envahir et à s'accaparer progressivement tous les pays, en vu de l'instauration de l'Unique religion Mondiale qui est la base même du NOM et Unique Religion Mondiale sans laquelle, le NOM ne pourrait pas exister.

La date de 1776 ne correspond pas seulement à l'année de la signature de la déclaration d'indépendance des États-Unis, mais c'est aussi l'année au cours de laquelle Adam Weishaupt, un ancien Jésuite, d'origine juive ashkénaze, converti pour les besoins de la cause au catholicisme, a créé l'Ordre des Illuminati en Bavière. et que les Illuminati-reptiliens se sont infiltrés en europe grâce à l'église romaine ou catholique qui a été leur complice. La religion catholique ayant été inventée en l'an 393 après Jésus-Christ.

Extrait : Les Illuminati

Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent s'est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les époques, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les "écoles de mystère" égyptiennes et grecques, l'église chrétienne de Rome (utilisée comme "véhicule" par la "Fraternité" pour s'implanter en Europe), les Mérovingiens (d'où le personnage "Mérovingien" dans le film "Matrix"), les Templiers (et leurs nombreuses ramifications - Franc-Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jérusalem, Ordre de Malte...), et enfin les "Illuminati" et les organisations qui y sont rattachées.

 

Nous vous laissons vous interroger sur le nom que s'est attribué l'église catholique : la Sainte église apostolique romaine. Apostolique de apostat qui veut dire pour nous, ayant renié les enseignements laissés par le Christ, et non pas après les apôtres.

Vous aurez compris que le faux Messie (l'unique Religion Mondiale et leurs promoteurs ) et les Grands Dieux que la race hybride humano-reptilienne, Illuminati-reptiliens, attendent, ce sont leurs Grands Dieux Annunakis qui doivent revenir sur leur planète Nibiru, auxquels ils ont promis de livrer la Terre et toutes ses richesses avant le 21 décembre 2012.

 

Par ailleurs nous constatons que le plus grand nombre confond, le terme AntiChrist qui veut dire, contre le Christ, avec le terme AntéChrist qui veut dire avant le Christ

Qui sont les Antichrists ?  Si nous devons en croire les récits qui nous ont été rapportés, ce sont les juifs et les romains. En effet, Ponce Pilate qui a accédé à la demande de crucifixion ou d'assassinat du Christ et non pas à son sacrifice volontaire, était un procureur romain. La Judée étant à l'époque occupée par les romains qui passaient déjà leur temps à guerroyer au bénéfice de l'Empire Romain.

Pour ceux qui attendent l'Antéchrist qui est souvent assimilé au retour de la bête, nous nous demandons ce qu'ils attendent qui pourrait se produire avant le Christ puisque nous sommes déjà à plus de 2000 ans après le Christ ?

Certains attendent son retour, selon les religions.

Et si au lieu d'attendre le retour le Christ, il incombait tout simplement à l'humanité de s'éveiller pour comprendre qu'elle a le Christ en elle et qu'il lui appartient de  chasser ses prédateurs millénaires ?

Les Christs que les Illuminati-reptiliens veulent détruire en éliminant les 2/3 de l'humanité avant le retour de leurs Grands Dieux Annunakis.

En effet, le terme Christ, veut dire : enfant de Dieu et non pas l'Unique fils de Dieu.

Ainsi sont des Christs toutes les créations  Divines et les enfants de Dieu : humains, animaux, végétaux et tout ce qui vit sur Terre et dans l'Univers. Car nous avons tous le corps Christique ou Corps Divin en nous.

Autrement dit, tant que l'humanité continuera à croire aveuglément, que le Christ s'est soi-disant sacrifié pour la recheter de ses péchés, l'humanité ou tous les Christs continueront à accepter de se sacrifier au profit des Illuminati-reptiliens.

Il ne s'agit donc pas de retenir des écrits dits sacrés que ce qui en arrange certains et d'occulter que nous avons tous été créés à l'image de Dieu ou à l'image de son âme Divine créatrice et éternelle et que nous sommes tous ses enfants.

 

Autrement, il faut que l'on nous explique qui nous sommes et si ne nous sommes pas des enfants de Dieu, que l'on nous dise que nous sommes tous des bâtards. et auquel cas, nous voudrions savoir de qui nous sommes issus ?

 

Et surtout continuez à vous battre entre-vous et à faire le jeu des religions.  Car les Illimunati-reptiliens qui se fichent pas mal des religions ont réussi le magnifique exploit de faire de nous tous, des juifs ! D'où la nécessité pour eux d'instaurer après nous avoir tous divisés par les religions durant des millénaires : l'Unique Religion Mondiale pour nous rassembler sous leur idéologie religieuse millénaire : Le Nouvel Ordre Mondial !

En effet, on ne peut pas croire et avoir adopté les textes hébraïques, dont l'ancien testament est un condensé de la Thora, et croire en Moïse et en Abraham qui nous a tous condamnés au monothéisme et dire que nous avons tous des religions différentes, si la base des croyances est la même pour tous.

Autrement, il faut que l'on nous explique aussi pour quelles raisons légitimes on dit de notre civilisation qu'elle est d'origine judéo-chrétienne ?

Dieu nous a laissé notre libre-arbitre et nous sommes nés pour être LIBRES et INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux.

Encore une fois, le 21 décembre 2012, n'a pas été donné par les Mayas pour être la date de la fin du monde, mais la fin du monde du mensonge et notre entrée dans un nouveau monde de lumière et de vérité.

A vos réflexions personnelles.

mercredi 23 novembre 2011

Le Grand Sceau des États-Unis, calendriers des grandes civilisations, 2012, nouvel ordre mondial, retour des dieux et avènement de l'antéchrist...

Le calendrier maya se termine en 2012 et suggère la disparition de la civilisation humaine.  Les Mayas annoncent la fin de quelque chose par leur calendrier, mais ils annoncent aussi "le retour du Quetzatcoal", le "dieu serpent" qui a le pouvoir de l'air...

Les Aztèques parlent de l'avènement du serpent volant et leur calendrier se termine en 2012.  Le calendrier Kali Yuga, chez les Hindous, affirme des changements globaux vers 2012.  Le "Livre des changements", appelé aussi le "I-Ching" par les chinois, prédit la fin pour la même année.

Le "Zohar", une collection de livres dans la Kabbale juive mystique parle de la venue du Messie proche de l'année 2012.

Dans cette collection, on peut lire qu'à la fin 2012, tous les rois du monde seront rassemblés dans la grande ville de Rome et que "Celui des Saints" leur enverra une pluie de feu, de la grêle et des météorites jusqu'à ce qu'ils soient tous détruits.  Il est écrit que c'est là que le Mashiach (Messie) commencera à se manifester et qu'il rassemblera beaucoup de nations et des hôtes des extrémités de la terre.

Compte tenu du rejet de Jésus par les Juifs orthodoxes comme étant le Messie, cette prophétie du Zohar pourrait annoncer la venue de l'antéchrist en 2012...

Des chercheurs qui étudient les manuscrits anciens et l'époque la plus éloignée de l'Antiquité, croient que la source de tous les complots prend racine dans la Genèse, lorsque la Tour de Babel a été construite par Nimrod, qui voulait se rapprocher du Dieu soleil, dieu personnifié par Osiris en Égypte et Apollo en Grèce.  Plus près de nous, ces dieux n'ont absolument pas disparus, ils sont toujours des sujets de culte: groupes païens, franc-maçons, adorateurs de terre-mère Gaïa, wicca, etc.

Ce qui est intéressant, c'est que la progression des rituels et incantations impliqués dans ces groupes d'adorateurs culminent en l'apparition d'un nouveau paradigme de vie qui sera suscité par un puissant personnage.  Chez les Pères Fondateurs et les francs-maçons, cet aboutissement a été marqué sur un sigle que tous les américains contiennent dans leur poche: le Grand Sceau des États-Unis.

 

Grand Sceau des États-Unis qui apparait sur le billet de 1$ américain.

L'oeil au sommet de la pyramide est réputé être "l'oeil qui voit tout", "l'oeil d'Horus", ou "Le Grand Architecte de l'Univers" (dieu des francs-maçons).  Nous savons que les maçons, les constructeurs des cathédrales, doivent renier leur foi en Jésus-Christ lors d'une initiation dans les hauts degrés.  La Bible parle d'ailleurs de ces bâtisseurs qui ont "rejeté la pierre de l'angle", Jésus étant appelé la "pierre de l'angle" dans les Écritures.

"Mais, jetant les regards sur eux, Jésus dit: Que signifie donc ce qui est écrit: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle?"  Luc 20:17

"Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l'angle." Actes 4:11

La date à la base de la pyramide est 1776, année de la signature de la déclaration d'indépendance des États-Unis.  Chez les Mayas, un "katun" est une période de temps de 19,7 années.  La pyramide du Grand Sceau possède 13 niveaux et l'année 1776 est inscrite au premier niveau.  Si on ajoute 12 autres niveau, soit 12 périodes de 19,7 années, on arrive en 2012!

L'expression latine « Novus ordo seclorum » fait partie du sceau américain et se traduit par « Nouvel ordre des âges » appellation qui a été reprise par de nombreux présidents et politiciens dans les dernières années: le "Nouvel Ordre Mondial", "gouvernance mondiale", "mondialisation". 

Ceux qui croient que les États-Unis ont été fondés par des chrétiens pourraient avoir un choc de taille en entrant au Capitol!  Selon le livre "The Age of Washington", de George W. Nordham, le président était habillé en costume maçonnique lorsqu'il a posé la première pierre du Capitole le 18 septembre 1793.  

 

 

La rotonde du Capitole comprend « L'apothéose de George Washington » avec le premier président américain devenant glorifié comme un Dieu, accompagné de nombreuses divinités païennes.

Est-ce que 2012 sera la fin du monde?

Selon les faits présentés ci-haut, ce ne sera pas la fin du monde.  Ce sera la naissance d'un "nouvel ordre mondial", d'un "nouveau monde occulte".  Ce sera l'aboutissement d'un complot spirituel qui prend sa source dans la Nuit des Temps et qui doit marquer le retour des dieux, l'arrivée du faux Messie, de l'antéchrist!




22/11/2011

Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Tiens le soleil qui fait des siennes sur Mars aussi en détruisant les sondes spatiales ?

Ces missions qui sont soi-disant faites pour faire évoluer la science et nos connaissances sur le cosmos et qui a coûté pour celle-ci, la bagatelle de 475 millions de dollars pour faire 25 000 images de Mars, en avez-vous vu toutes les photos ?

Ou bien faut-il qu'ils les gardent pour eux dans le cadre de missions secrètes ?
Ils recherchent de l'eau supposément sur mars quand nous savons que de l'eau il y en a partout dans l'Univers, comme chez nous.
 
Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Téléscope | LEMONDE | 21.11.11 | 12h48   •  Mis à jour le 21.11.11 | 16h03

La NASA a annoncé, lundi 10 novembre, qu'elle ne parvenait plus à communiquer avec sa sonde martienne Phoenix et qu'elle mettait fin, de ce fait, à sa mission. Phoenix a transmis son dernier signal le 2 novembre et l'équipe qui conduit le projet restera mobilisée pour tenter de retrouver le contact pendant encore trois semaines, mais la NASA ne s'attend pas à recevoir un signe. Lancée en août 2007, la sonde s'était posée le 25 mai, dans un désert gelé situé au pôle nord de la Planète rouge, en vue d'y rechercher des traces d'eau et d'y étudier les possibilités de vie. Depuis, Phoenix a enregistré des chutes de neige, recueilli des fragments de glace et découvert que la poussière martienne ressemblait chimiquement à l'eau de mer de notre planète, contribuant ainsi à démontrer qu'une eau liquide avait jadis coulé à la surface de Mars. Au total, la sonde a transmis quelque 25 000 images pour une mission dont le coût est estimé à 475 millions de dollars. - (AFP.)

 

21/11/2011

Neutrinos supraluminiques: les premiers résultats confortés

Ces scientifques sans conscience sont impayables et ils nous font bien rire !

Bien sûr comme vous l'aurez compris l'Univers se limiterait au Soleil et au photon dans un Univers fermé et non pas ouvert ! Heureusement que certains nous parlent de 12 dimensions donc de niveaux énergétiques différents et de particules différentes en dehors du photon, la particule lumineuse.

Ils nous parlent de progrès de la science soi-disant et si nous les écoutons il faut nous limiter à la théorie de la relativité de Jules-Henri Poincarré qui a été plagiée par Einstein, dans le cas où cela ébranlerait leurs fausses croyances sur l'Univers Supralumineux dont nous sommes tous issus et dans lequel nous baignons en permanence.

De plus, ils se comportent comme Tarzan qui découvre pour la première le phonographe, alors que d'autres scientifiques ont démontré depuis quelques décennies, déjà, l'existence d'autres particules supralumineuses tel le Tachyon sur lequel le Pr Régis Dutheil a basé ses travaux et particule qui serait à nos côtés au temps présent, sans limitation de temps. Le temps n'existant pas dans l'espace supralumineux dont elle est issue.

Une preuve de plus que les scientifiques ne confrontent pas leurs travaux et qu'ils nous promènent dans leurs délires ! Les énergies libres n'existent pas sans doute pour eux ni Nickolas Tesla non plus  !

Tachyons et énergie libre : références et bibliographie
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/09/12/tachyons-et-energie-libre-es.html

L'homme superlumineux et la médecine superlumineuse par le Pr Régis Dutheil
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/09/11/l-homm...

 

Neutrinos supraluminiques: les premiers résultats confortés

18-11-11 à 15:55 22 réactions

Les nouvelles mesures réalisées sur la vitesse des neutrinos par le groupe de recherche OPERA confortent leurs observations. Ces particules iraient plus vite que la lumière.

Le détecteur OPERA, au laboratoire du Gran Sasso (Italie), dont l'objectif initial est d'étudier les oscillations des neutrinos. (OPERA/Gran Sasso Laboratory)

Le détecteur OPERA, au laboratoire du Gran Sasso (Italie), dont l'objectif initial est d'étudier les oscillations des neutrinos. (OPERA/Gran Sasso Laboratory)

Les nouvelles mesures menées par les chercheurs de l’expérience OPERA confirment leurs précédents résultats sur la vitesse de déplacement des neutrinos : ces particules fantômes voyageraient plus vite que la lumière. Annoncés fin septembre, les résultats de cette expérience menée au laboratoire du Gran Sasso, en Italie, ont provoqué étonnement, stupeur et agitation dans la communauté des physiciens. La vitesse de la lumière est en théorie une limite infranchissable, sauf à remettre en question les piliers de la physique, principalement la théorie de la relativité restreinte d’Einstein.

Au sein même du groupe OPERA, une collaboration internationale qui regroupe quelque 160 chercheurs, tout le monde n’était pas d’accord pour rendre publiques des conclusions aussi révolutionnaires. Des sources d’erreurs faussant les calculs auraient pu échapper à l’analyse. Et donner une explication à ces 60 nanosecondes d’avance des neutrinos sur le temps de parcours théorique des photons sur la même distance.

Parmi les critiques méthodologiques émises à l’égard des travaux présentés le 23 septembre par Dario Auterio (Institut de physique nucléaire de Lyon/ CNRS), une concerne l’imprécision sur «l’heure de départ» des neutrinos. Ces particules sont en effet fabriquées au Cern, à la frontière franco-suisse, en bombardant une cible de graphite avec un faisceau de protons, et voyagent jusqu’au détecteur OPERA, à 730 km de là, dans la croûte terrestre.

Pour réduire l’incertitude liée au top départ des neutrinos, de nouvelles mesures ont été réalisées fin octobre début novembre avec des bouffées de protons plus courtes (environ 3 nanosecondes) et séparés de 500 nanosecondes. 20 passages de neutrinos (on dit événement en physique) ont pu être observés. Les résultats sont comparables aux précédents, affirme Dario Autiero. Les neutrinos ont toujours 60 nanosecondes d’avance.

Ces nouveaux résultats viennent compléter les travaux déjà publiés sur le site de partage arXiv.org (qui permet à l’ensemble de la communauté de les examiner). La soumission d’un article à un journal scientifique à comité de lecture (comme Nature ou Science) ne fait toujours pas l’unanimité au sein du groupe OPERA.

Ces mesures supplémentaires ne mettent pas fin aux recherches et au débat. Certains tentent toujours de trouver la faille dans l'analyse qui aboutit à ce dépassement de la vitesse de la lumière. D'autres cherchent des explications au phénomène, d'autres enfin inventent une nouvelle physique..

C.D.
Sciences et Avenir.fr
18/11/11

http://www.sciencesetavenir.fr//fondamental/20111118.OBS4832/neutrinos-supraluminiques-les-premiers-resultats-confortes.html