Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2011

Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Tiens le soleil qui fait des siennes sur Mars aussi en détruisant les sondes spatiales ?

Ces missions qui sont soi-disant faites pour faire évoluer la science et nos connaissances sur le cosmos et qui a coûté pour celle-ci, la bagatelle de 475 millions de dollars pour faire 25 000 images de Mars, en avez-vous vu toutes les photos ?

Ou bien faut-il qu'ils les gardent pour eux dans le cadre de missions secrètes ?
Ils recherchent de l'eau supposément sur mars quand nous savons que de l'eau il y en a partout dans l'Univers, comme chez nous.
 
Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Téléscope | LEMONDE | 21.11.11 | 12h48   •  Mis à jour le 21.11.11 | 16h03

La NASA a annoncé, lundi 10 novembre, qu'elle ne parvenait plus à communiquer avec sa sonde martienne Phoenix et qu'elle mettait fin, de ce fait, à sa mission. Phoenix a transmis son dernier signal le 2 novembre et l'équipe qui conduit le projet restera mobilisée pour tenter de retrouver le contact pendant encore trois semaines, mais la NASA ne s'attend pas à recevoir un signe. Lancée en août 2007, la sonde s'était posée le 25 mai, dans un désert gelé situé au pôle nord de la Planète rouge, en vue d'y rechercher des traces d'eau et d'y étudier les possibilités de vie. Depuis, Phoenix a enregistré des chutes de neige, recueilli des fragments de glace et découvert que la poussière martienne ressemblait chimiquement à l'eau de mer de notre planète, contribuant ainsi à démontrer qu'une eau liquide avait jadis coulé à la surface de Mars. Au total, la sonde a transmis quelque 25 000 images pour une mission dont le coût est estimé à 475 millions de dollars. - (AFP.)

 

21/11/2011

Neutrinos supraluminiques: les premiers résultats confortés

Ces scientifques sans conscience sont impayables et ils nous font bien rire !

Bien sûr comme vous l'aurez compris l'Univers se limiterait au Soleil et au photon dans un Univers fermé et non pas ouvert ! Heureusement que certains nous parlent de 12 dimensions donc de niveaux énergétiques différents et de particules différentes en dehors du photon, la particule lumineuse.

Ils nous parlent de progrès de la science soi-disant et si nous les écoutons il faut nous limiter à la théorie de la relativité de Jules-Henri Poincarré qui a été plagiée par Einstein, dans le cas où cela ébranlerait leurs fausses croyances sur l'Univers Supralumineux dont nous sommes tous issus et dans lequel nous baignons en permanence.

De plus, ils se comportent comme Tarzan qui découvre pour la première le phonographe, alors que d'autres scientifiques ont démontré depuis quelques décennies, déjà, l'existence d'autres particules supralumineuses tel le Tachyon sur lequel le Pr Régis Dutheil a basé ses travaux et particule qui serait à nos côtés au temps présent, sans limitation de temps. Le temps n'existant pas dans l'espace supralumineux dont elle est issue.

Une preuve de plus que les scientifiques ne confrontent pas leurs travaux et qu'ils nous promènent dans leurs délires ! Les énergies libres n'existent pas sans doute pour eux ni Nickolas Tesla non plus  !

Tachyons et énergie libre : références et bibliographie
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/09/12/tachyons-et-energie-libre-es.html

L'homme superlumineux et la médecine superlumineuse par le Pr Régis Dutheil
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/09/11/l-homm...

 

Neutrinos supraluminiques: les premiers résultats confortés

18-11-11 à 15:55 22 réactions

Les nouvelles mesures réalisées sur la vitesse des neutrinos par le groupe de recherche OPERA confortent leurs observations. Ces particules iraient plus vite que la lumière.

Le détecteur OPERA, au laboratoire du Gran Sasso (Italie), dont l'objectif initial est d'étudier les oscillations des neutrinos. (OPERA/Gran Sasso Laboratory)

Le détecteur OPERA, au laboratoire du Gran Sasso (Italie), dont l'objectif initial est d'étudier les oscillations des neutrinos. (OPERA/Gran Sasso Laboratory)

Les nouvelles mesures menées par les chercheurs de l’expérience OPERA confirment leurs précédents résultats sur la vitesse de déplacement des neutrinos : ces particules fantômes voyageraient plus vite que la lumière. Annoncés fin septembre, les résultats de cette expérience menée au laboratoire du Gran Sasso, en Italie, ont provoqué étonnement, stupeur et agitation dans la communauté des physiciens. La vitesse de la lumière est en théorie une limite infranchissable, sauf à remettre en question les piliers de la physique, principalement la théorie de la relativité restreinte d’Einstein.

Au sein même du groupe OPERA, une collaboration internationale qui regroupe quelque 160 chercheurs, tout le monde n’était pas d’accord pour rendre publiques des conclusions aussi révolutionnaires. Des sources d’erreurs faussant les calculs auraient pu échapper à l’analyse. Et donner une explication à ces 60 nanosecondes d’avance des neutrinos sur le temps de parcours théorique des photons sur la même distance.

Parmi les critiques méthodologiques émises à l’égard des travaux présentés le 23 septembre par Dario Auterio (Institut de physique nucléaire de Lyon/ CNRS), une concerne l’imprécision sur «l’heure de départ» des neutrinos. Ces particules sont en effet fabriquées au Cern, à la frontière franco-suisse, en bombardant une cible de graphite avec un faisceau de protons, et voyagent jusqu’au détecteur OPERA, à 730 km de là, dans la croûte terrestre.

Pour réduire l’incertitude liée au top départ des neutrinos, de nouvelles mesures ont été réalisées fin octobre début novembre avec des bouffées de protons plus courtes (environ 3 nanosecondes) et séparés de 500 nanosecondes. 20 passages de neutrinos (on dit événement en physique) ont pu être observés. Les résultats sont comparables aux précédents, affirme Dario Autiero. Les neutrinos ont toujours 60 nanosecondes d’avance.

Ces nouveaux résultats viennent compléter les travaux déjà publiés sur le site de partage arXiv.org (qui permet à l’ensemble de la communauté de les examiner). La soumission d’un article à un journal scientifique à comité de lecture (comme Nature ou Science) ne fait toujours pas l’unanimité au sein du groupe OPERA.

Ces mesures supplémentaires ne mettent pas fin aux recherches et au débat. Certains tentent toujours de trouver la faille dans l'analyse qui aboutit à ce dépassement de la vitesse de la lumière. D'autres cherchent des explications au phénomène, d'autres enfin inventent une nouvelle physique..

C.D.
Sciences et Avenir.fr
18/11/11

http://www.sciencesetavenir.fr//fondamental/20111118.OBS4832/neutrinos-supraluminiques-les-premiers-resultats-confortes.html

20/11/2011

Question pour un champion : Qui a écrit l'Apocalypse de la Bible ? Les reptiliens ou les Mayas ?

Nous voulions vous poser une question pour vous ouvrir à une utile réflexion.

Cette question porte sur la paternité de l'Apocalypse.

Qui a écrit l'Apocalypse de la Bible ?
Les reptiliens ou les Mayas ?

Encore que les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde, mais la fin d'un monde et notre entrée dans un nouveau monde de lumière ou l'accession à la 4ème et la 5ème dimension.

Nous ne voyons pas où se situerait la fin du monde là-dedans ?

Nous vous rappellons qu'étymologiquement parlant : Apocalypse veut dire : la grande révélation de ce que nous sommes et non pas la fin du monde.

Maintenant une question sur la base de ce qui existe et qui est vérifiable.

Comme vous le savez les Mayas avaient une connaissance parfaite du Cosmos et ils disaient avoir des contacts avec des ET.

Leurs connaissances étaient si parfaites que jusqu'à ce jour, nous utilisons pour notre calendrier dit Grégorien, (encore des curés), leurs calculs mathématiques pour calculer les précessions lunaires, les lunes et les équinoxes solaires, et qu'aucune erreur n'a été soulevée à ce jour. Leurs calculs sont donc plus que précis.

Ils connaissaient donc tous les cycles cosmiques et ils étaient capables de nous dire que nous arriverions à la fin d'un cycle cosmique de 26 000 ans le 21 décembre 2012.

Donc, tous leurs travaux sont connus depuis belle lurette et depuis des siècles, mais nous n'en avons pas entendu parler auparavant de manière précise ou publique.
Seulement de manière plus précise, depuis que la chose a été divulguée sur le net.

Bizarre non, que nous l'on ait caché tout cela si longtemps et que l'on nous cache encore ?

Donc, une question se pose à ce stade. 

Imaginons que vous connaissiez les travaux des Mayas depuis des millénaires et que vous les auriez occultés aux peuples ignorants ?

Vous ne seriez pas capables d'écrire l'apocalypse 3 000 ans à l'avance ?

Parce que nous, si je connaissions tous les travaux des Mayas et leurs cycles cosmiques, nous vous faisons le pari que nous sommes capables de vous écrire l'Apocalypse pour les 3 000 ou 26 000 prochaines années, et que l'on dirait de nous que nous sommes des prophètes pour avoir écrit l'apocalypse, c'est ça ?

Est-ce que cela fait de la Bible un livre sacré ?

Et de nous des prophètes ?

Ils se sont servis des travaux Mayas pour écrire l'Apocalypse et pour nous endormir en nous faisant croire que la Bible est un écrit sacré et qu'il dit vrai pour impressionner les ignorants.

Et tout le monde tombe dans le panneau bien sûr !

Réfléchissez un peu par vous-mêmes.

 

12/11/2011

Une monstrueuse éruption solaire face à la terre pendant les deux prochaines semaines

Voilà encore des articles qui préviennent des dangers des méga-tempêtes solaires et de leurs conséquences sur la planète, dont l'une est en cours.

Donc, il faut s'attendre à des pertubations sur les satellites, Internet, les réseaux électriques et tous les moyens de communication.
 
Cela ne va pas s'arrêter du jour au lendemain, car les scientifiques prévoient une accélération des méga-éruptions solaires dont les pics se situeront tout au long des années 2012/2013 et cela a déjà commencé.

Ne vous reposez donc pas sur ces dates et prévoyez des provisions et de quoi vous chauffer en cas de pannes électriques à venir.

Nous ne vous le répèterons jamais assez, que c'est aujourd'hui qu'il faut se préparer et non pas lorsqu'il sera trop tard.

Et si vous le pouvez, quittez les bords de mer et le voisinage des centrales nucléaires.
 
 

Vendredi 11 novembre 2011

Attention

sun
© inconnu
Jeudi dernier, le soleil produisit une éruption solaire de classe X1.9 qui ne manqua la Terre que de très peu. Bien que cette éruption ne se dirigeait pas entièrement dans notre direction, elle était encore assez puissante 45 minutes après avoir quitté le Soleil pour perturber les communications radio.

La même éruption de classe X pourrait ces prochains jours poser un véritable problème pour notre planète.


Le centre de météorologie spatiale de l'Administration Nationale Océanique et Atmosphérique (ANOA) annonçait que cette région solaire, connue sous le nom de AR11339 et surnommée 'monstre bienveillant' présentera bientôt ses spectacles aux yeux de la Terre : Elle se déplacera jusqu'à atteindre une position des plus risquées pour notre planète autour du 9 novembre 2011, et demeurera ensuite parfaitement alignée à la Terre pour une durée de deux semaines.

Selon les scientifiques du centre de météorologie spatiale, cette zone solaire a été l'une des plus actives depuis l'année 2005. Elle présente des dizaines de taches solaires dont une de la taille de 17 Terres.

L'éruption de jeudi n'était pas dirigée vers la Terre. Cependant, cette région solaire en activité se tourne désormais lentement vers la Terre, et pourrait lui faire face sous ces cinq prochains jours. Cette région active ne serait néfaste pour notre planète que dans le cas où une éruption atteignait la Terre, ce qui n'est pas certain, annonce le scientifique Joe Kunches. La région solaire active fera face à la Terre pour une période d'environs deux semaines.

Les éruptions solaires sont emplies d'énergies électromagnétiques et peuvent temporairement interrompre les communications radios et les appareils électriques.

Source : The Intel Hub


L'éruption nous fera face à partir de ce soir, ou au plus tard dans la journée de demain. Du fait qu'il ait déjà éjecté une éruption de classe X vers la Terre et une autre vers Venus, nous devons considérer cette région comme étant active et parfaitement capable d'endommager notre planète.

Alors que les mises en garde de l'ANOA ne représentent en aucun cas ce que nous imaginons pouvoir être une fin du monde imminente, le risque qu'un évènement de type Carrington se reproduise est désormais plus élevé qu'il ne l'a été au cours de ces 10 dernières années. L'évènement Carrington, survenu en 1859 et causé par une éruption solaire, avait interrompu les unes après les autres les stations télégraphiques de la planète Terre. Nous pensons qu'un tel évènement, s'il venait à se reproduire aujourd'hui, pourrait aisément entraîner une coupure du réseau électrique des Etats-Unis durant des mois, voire des années, et paralyser toute la planète.


Voici ce qu'en dit le physiciste Michio Kaku:

Un tel évènement pourrait paralyser l'économie de notre planète. En 1859, les stations télégraphiques furent interrompues par le vent solaire. Aujourd'hui, une éruption solaire pourrait désactiver tous nos satellites, nos centrales électriques et nucléaires, entraîner des émeutes et des famines de parts et d'autres du globe dans la mesure où il n'existerait plus aucun système de réfrigération en état de fonctionnement, et entraîner le crash de tous les avions qui se trouveraient à ce moment en vol et privés de radars.


...
Le type d'éruption tel que celui survenu jeudi dernier ne se produit habituellement qu'une fois tous les siècles ou deux, mais ce sont cependant des catastrophes qui peuvent survenir et desquelles nous devons être conscients, parce qu'ils pourrait, en paralysant toutes les installations électriques, nous faire retomber 100 ans en arrière.

Source : Top Physicist Says Solar Flare Would Set Us Back 100 Years

Patrick Geryl, de How to Survive 2012, a produit un court métrage présentant les conséquences d'un tel évènement. Ces dernières seraient dévastatrices et incluraient une coupure de courant ainsi que des pénuries de nourriture, des émeutes, voire la fonte des réacteurs nucléaires de notre planète.

Il n'y a quasiment aucun moyen de prévoir une telle catastrophe, dans la mesure où si une éruption solaire venait à se produire, il suffirait de quelques minutes pour qu'elle affecte la Terre.
 
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-une-monst...

 

Phénomène rarissime: une tempête tropicale s'est formée dans la Méditerranée

Mercredi 9 novembre 2011

Une tempête tropicale (peut-être un hybride subtropical) s'est formée dans la Méditerranée. Non, ce n'est pas un typhon. Jetez un coup d'oeill à l'image satellite ci-dessus à partir du début de mardi matin, elle se situe dans le cercle blanc, au sud de la France et à l'ouest de l'Italie. Bien que rare, ce n'est pas un événement sans précédent. Selon la Division de Recherche d'Ouragan de NOAA, les systèmes de basse pression ressemblant aux tempêtes tropicales et aux ouragans se sont produits en septembre de 1947, et 1969, en janvier de 1982, en septembre de 1983 et en janvier de 1995. En raison de leur rareté, ils n'ont pas été complètement étudiés, ainsi il y a une question quant à savoir si ces systèmes ont la même structure que les tempêtes tropicales trouvées sur les eaux tropicales dans les Océans de L'Atlantique et du Pacifique. La tempête est prévue pour s'affaiblir tout en se dirigeant lentement près de la côte du sud de la France et du nord-ouest de l'Italie. C'est la même région de l'Italie qui a été frappée durement la semaines dernières par des innondations, donc n'importe quelle accumulation de pluie supplémentaire venant de cette tempête ne sera pas le bienvenue. 'The weather Channel

 

The extinction protocol

B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Petite banniere 400x50

 

00:24 Publié dans Changements cosmiques et terrestres, Climat, Intempéries, Tempêtes | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!