Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

Attention Séisme ! Le système d'alerte des animaux

En février 1975, des Chinois qui avaient vu des serpents sortir de leurs trous d'hibernation et mourir dans la neige près de Haicheng, avaient pu évacuer leur ville peu avant une secousse de 7,3 sur l'échelle de Richter. Les derniers séismes au Japon, à Haïti, en Turquie, en Italie et en Chine ayant remis en cause la fiabilité des informations fournies par les systèmes d'alerte, des chercheurs ont suivi l'exemple chinois et entrepris de collecter des données sur le comportement des animaux avant une catastrophe. Le professeur Yamanaka de l'université d'Osaka a ainsi appris qu'avant le drame de Fukushima, on avait retrouvé des taupes et des serpents morts de froid dans les champs alentour. Le professeur Kirschvink, biologiste à l'université de Caltech en Californie, note pour sa part que les essaims d'abeilles sont sensibles aux mouvements souterrains qui entraînent des modifications du champ magnétique.


Attention Séisme ! Le système d'alerte des animaux

http://www.dailymotion.com/video/xpcqbh_attention-seisme-le-systeme-d-alerte-des-animaux_tech#from=embediframe





26/11/2011

Relier les points : Changements cosmiques, instabilité planétaire et météo extrême

Pour ceux qui nous écrivent en nous disant qu'il ne se passe rien sur la planète, ni dans le cosmos, et que nous raconterions des histoires, notamment sur la comète Elenin. Parce qu'il ne se serait rien passé et qu'il ne se passe rien selon eux.

Comme si Elenin était le seul élément cosmique à nous intéresser.

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Ils feraient mieux de demander des obligations de résultats à leurs gouvernants, leurs scientifiques et leurs curés qu'ils paient et rémunèrent sur leurs propres deniers. Parce que nous voudrions voir des résultats sur toutes les belles théories qu'ils nous enseignent depuis des millénaires et non pas d'avoir à essayer de décoder tous leurs mensonges et manipulations pour tromper l'humanité par le biais de leur propagande merdiatique et leur soi-disant enseignement.

Si la vérité nous avait été toujours été dite, ce blog n'aurait pas lieu d'exister.
Or, s'il existe, c'est qu'il y a un réel problème avec les informations.

Pour voir s'il ne se passe rien du tout, nous vous invitons à prendre connaissance de cet article, très bien fait qui date du 23 juillet 2011, écrit par Sott Net.

Bien entendu il s'est passé beaucoup de choses depuis. mais cela donnera une idée plus précise à celles et ceux qui prétendent qu'il ne se passe toujours rien, ni dans le cosmos, ni sur notre belle planète.

L'article étant très long et comportant des vidéos, nous n'en mettons qu'un extrait, ici.

La suite sera à consulter sur le site de Sott Net.

Alarm Clock

Relier les points : Changements cosmiques, instabilité planétaire et météo extrême

© NASA / SDO
Vue de l’éjection de masse coronale depuis le Solar Dynamics Observatory le 7 juin 2011.

Avec les changements terrestres qui se produisent maintenant clairement et le temps qui presse, les éditeurs de Sott.net font face à l'urgence de se mettre à jour submergés par une avalanche de nouvelles importantes et d'essayer de donner un sens aux choses ! Les événements climatiques récents ont été sans précédent : le printemps et le début de l'été ont été, pour le moins, bizarres sur tout le globe.

Vous parlez de météo ou d'un type géologique de phénomène ; quelqu'un dans le monde y a eu droit : volcans, séismes, pluies torrentielles, inondations, trous terrestres, tornades, sécheresses, incendies... même de la neige en été ! Passons-les tous en revue du mieux que nous pouvons en commençant par le haut : le facteur cosmique.

Solar Activity
© Mike Borman
Image prise le 4 juin 2011
Lieu : Evansville en Indiana (États-Unis)


Les changements cosmiques sont en route

Les changements sur la planète Terre englobent une telle diversité de phénomènes, depuis les anomalies de météo extrême jusqu'aux volcans et séismes, que c'est peut-être une bonne idée de prendre du recul et de voir si nous pouvons donner un sens à tous ces changements dans le climat cosmique qui peuvent nous affecter. Oui, nous sommes conscients que cette approche va à l'encontre du discours officiel qui prétend que ces changements sont causés par les hommes brûlant du carbone qui vivent dans une bulle isolée qui ne peut que se réchauffer. Mais les pièces du casse-tête sur la table pointent vers une image différente et plus grande.

Une pièce centrale énorme est notre Soleil, ce qui n'est pas surprenant, puisque cette explosion permanente dans l'espace est ce qui donne de l'ordre dans notre coin de l'univers et la vie sur Terre. Ces deux dernières années, on s'attendait à ce que le Soleil entre en haute activité selon son cycle habituel de taches solaires de 11 ans. Mais les scientifiques se sont retrouvés à se gratter la tête lorsque notre étoile locale est restée tranquille. Maintenant elle délivre un tel spectacle d'éruptions que les scientifiques disent « ooh et ahh ».

Commentaire : Une énorme tempête solaire s'est déchaînée la semaine dernière. Certains l'ont appelée l'éruption solaire de plasma la plus massive jamais observée. Les astronomes de la NASA ont déclaré que l'énorme éruption solaire du 7 juin, appelée éjection de masse coronale, n'était probablement pas la plus grande jamais arrivée, mais elle est notable à la fois pour sa taille et son comportement étrange : des vagues massives de plasma furent éjectées du Soleil pour retomber sur la surface solaire.

« Nous voyons des choses que nous n'avons jamais vues auparavant, » a déclaré Phillip Chamberlin, un astrophysicien du Goddard Spaceflight Center de la NASA et scientifique de projet adjoint sur le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) de l'agence. « C'est un événement vraiment excitant. On s'attend à beaucoup de choses. »

Juste un jour ou deux avant l'éruption, le Soleil faisait ces vagues spectaculaires :

La suite : ICI

 

16/10/2011

Augmentation des séismes? Le champ magnétique terrestre s’inverse au rythme de la tectonique des plaques

Une raison de plus de s'inquiéter sur l'activité volcanique qui est liée aux plaques tectoniques. Voir l'article précédent : ICI.

 
 
 
 
Dimanche 16 octobre 2011

Au cours de l’histoire de la Terre, le champ magnétique s’est inversé à de nombreuses reprises, à un rythme irrégulier. De longues périodes sans inversion ont été séparées par des phases de renversements plus fréquents. Quelle est l’origine des inversions et de leur irrégularité ? Des chercheurs du CNRS et de l’Institut de Physique du Globe (1) apportent un élément de réponse nouveau en démontrant que la fréquence des inversions dépend de la répartition des plaques tectoniques à la surface du globe ces 300 derniers millions d’années. Ce résultat ne signifie pas que les plaques terrestres déclenchent elles-mêmes le basculement du champ magnétique. Il établit que si le phénomène d’inversion se produit in fine dans le noyau liquide de la Terre, il est sensible à ce qui se passe hors du noyau, plus précisément dans le manteau terrestre. Ces travaux sont publiés le 16 octobre 2011 dans Geophysical Research Letters.

 

Le champ magnétique terrestre est produit par les écoulements du fer liquide qui ont lieu dans le noyau, trois mille kilomètres sous nos pieds. Comment l’idée d’une relation entre la tectonique des plaques et le champ magnétique est-elle venue aux chercheurs ? De la découverte que la symétrie des écoulements de fer liquide joue un rôle dans les inversions magnétiques : des expériences et de travaux de modélisation réalisés ces cinq dernières années ont en effet montré qu’une inversion survient lorsque les mouvements de métal en fusion ne sont plus symétriques par rapport au plan de l’équateur. Cette « brisure de symétrie » se ferait progressivement : elle commencerait d’abord dans une zone située à la frontière noyau-manteau (le manteau sépare le noyau liquide de l’écorce terrestre), puis gagnerait l’ensemble du noyau (constitué de fer liquide).

 

Prolongeant ces recherches, les auteurs de l’article se sont demandés si une trace des brisures de symétrie initiales, à l’origine des inversions qui ont jalonné l’histoire de la Terre, se retrouvait dans les seules archives des écoulements géologiques à grande échelle que nous possédons, c’est-à-dire les déplacements des continents (ou tectonique des plaques). Il y a 200 millions d’années, la Pangée, nom donné au supercontinent rassemblant la quasi-totalité des terres, a commencé à se disloquer en une multitude de morceaux qui ont façonné la Terre comme on la connait aujourd’hui. En faisant le bilan de la surface des continents situés dans l’hémisphère Nord et ceux dans l’hémisphère Sud, les chercheurs ont pu calculer un degré d’asymétrie (par rapport à l’équateur) dans la répartition des continents durant cette période.

 

La conclusion ? Le degré d’asymétrie a varié au même rythme que le taux d’inversions magnétiques (nombre d’inversions par million d’années). On peut presque superposer les deux courbes tant elles ont évolué en parallèle. Autrement dit, plus le centre de gravité des continents s’éloignait de l’équateur, plus le rythme des inversions s’accélérait (jusqu’à atteindre huit par million d’années pour un degré d’asymétrie maximal).

Que faut-il en déduire sur le mécanisme à l’origine des inversions ? Les scientifiques envisagent deux scénarios. Dans le premier, les plaques terrestres pourraient être directement responsables des variations de la fréquence des renversements : après leur plongée dans le manteau terrestre au niveau des zones de subduction, les plaques parviendraient jusqu’au noyau, où elles modifieraient les écoulements de fer. Dans le second, les mouvements des plaques ne feraient que refléter le brassage de matière à l’œuvre dans le manteau et notamment à la base de celui-ci. Dans les deux cas, ce sont bien des mouvements de roches extérieures au noyau qui provoqueraient l’asymétrie des écoulements dans le noyau liquide, et détermineraient la fréquence des inversions.

 

Note(s):
(1) Laboratoire de physique statistique de l’ENS (Ecole normale supérieure/CNRS/UPMC/Université Paris Diderot) et Institut de physique du globe de Paris (CNRS/IPGP/Université Paris Diderot)
Source(s): Plate Tectonics May Control Geomagnetic Reversal Frequency. F. Pétrélis, J. Besse, J.-P. Valet. Geophysical Research Letter. 16 octobre 2011.
 

27/09/2011

Explosions solaires et modifications des programmes spatiaux par les russes et les américains

Le Soleil et ses compagnons sont-il entrain de nous libérer de Big Brother et de nous ramener la paix sur Terre ?

Réjouissons-nous !

Si vous voulez savoir si ce qui se passe dans le cosmos depuis quelques décennies déjà et si les explosions solaires sont intenses, au point qu'elles empêcheront dans un avenir proche un quelconque décollage de navette spatiale et de satellites, et surveiller le risque de voir tomber sur Terre l'ISS (station spatiale internationale) qui est aussi grande d'un terrain de football, surveillez les reports des programmes spatiaux qui sont actuellement modifiés et reportés en 2012.

Ils rêvent les pauvres car tous les verrous énergétiques sont bel et bien entrain de sauter !

Les éruptions solaires sont-elles entrain de faire le ménage dans le cosmos et de nous débarrasser de toutes ces verrues et de tous ces satellites de télécommunications et d'espionnage militaire qui plombent notre espace énergétique et notre vie privée ?

Les radars, les vidéos de contrôle des populations, les satellites militaires et toutes leurs puces RFID de contrôle des populations, la biométrie et tout le reste seront bientôt placés aux oubliettes et dans les poubelles de l'histoire !

Le retour précipité des astronautes de l'ISS, la retombée des satellites et de débris spatiaux, les chutes de météorites sur Terre ces derniers jours qui ont été aperçues dans divers points de la planète et les modifications des programmes spatiaux russes et américains, en sont des preuves flagrantes.

Rappelez-vous qu'il faut qu'ils lancent les guerres maintenant en vue de l'instauration de leur Nouvel Ordre Mondial, car bientôt, leurs armes chimiques, électroniques et climatiques, les avions et bateaux militaires et tout leur matériel de mort, ne fonctionneront plus avec les modifications qu'induisent sur les systèmes électriques et électroniques, les explosions solaires et l'inversion des pôles magnétiques en cours.
 
En effet tout a été construit sur la base de l'électromagnétisme terrestre y compris la bombe atomique et si les explosions solaires persistent, et que l'inversion des pôles se précise, tous leurs engins de morts disparaîtront.

Attendez-vous donc à une accélération du processus vers la 3ème guerre mondiale ces prochaines semaines avec en prime la ruine des bourses et des banques, car sans informatique plus rien ne fonctionnera plus.
 
Quelques raisons supplémentaires pour retirer votre argent des banques et faire des provisions maintenant !

Le spatial Russe dans le doute

Sciencesetavenir.fr - 2011/08/25-13:03:30

Le spatial Russe dans le doute Peu après cet échec, l'Agence spatiale russe Roscosmos a annoncé la suspension des lancements de fusée Soyouz alors que les vols de fusée Proton sont déjà stoppés depuis quelque mois suite à la perte de plusieurs satellites


La station spatiale désertée avant la fin de l'année?

Sciencesetavenir.fr - 2011/08/30-13:04:23

Le prochain vol habité d'un vaisseau russe Soyouz qui était programmé le 22 septembre est repoussé, suite à l'échec du lancement du cargo Progress le 24 aoûtLe temps de mener les investigations nécessaires pour comprendre pourquoi la fusée Soyouz est partie en morceaux quelques minutes après son lancement depuis Baïkonour, créant une pluie de débris au-dessus de l'Altaï, en SibérieLe Soyouz parti le 7 juillet doit revenir au plus tard début janvier


Retour sur Terre pour l'Expédition 28

Sciencesetavenir.fr - 2011/09/16-15:36:59

Le retour du Soyouz intervient au moment où les partenaires de l'ISS, la Nasa et l'agence spatiale russe en tête, viennent de se mettre d'accord sur un nouveau plan de vol. Après l'échec du lancement d'un vaisseau cargo Progress vers la station orbitale le 24 août, la Russie avait suspendu ses lancements. L'accident de la fusée Soyouz du 24 août, suivant de près un autre échec, ne provoquera donc pas de gros bouleversements

  

Russie: le lancement du satellite Express-MD2 reporté à janvier 2012

21:40   21/09/2011  

Russie: le lancement du satellite Express-MD2 reporté à janvier 2012

La mise en orbite du satellite de télécommunications Express-MD2 a été reporté de décembre 2011 à janvier 2012, a annoncé mercredi à Moscou le directeur général de la société russe "Télécommunications spatiales" Iouri Prokhorov.


ISS: pas de tir du vaisseau américain Dragon en 2011 (Roskosmos)

Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Ben oui, si le système électrique est touché a fortiori seront forcément touchées les centrales nucléaires disséminées dans le monde et qui fonctionnent à l'électricité.

Se pose donc le problème du refroidissement des réacteurs nucléaires sans électricité.

Prenez conscience de ce risque pour ceux notamment qui s'imaginent que les explosions solaires ne peuvent pas perturber le bouclier magnétique terrestre, provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres, changer radicalement notre vie au quotidien, et qui se moquent de ceux qui leur adresse des alertes !

Nous allons voir ce que va faire la France et tous les pays du monde pour que les centrales nucléaires ne nous explosent pas à la figure avec des incapacités à refroidir les réacteurs, si en prime les centrales hydrauliques sautent elles aussi pour nous priver d'eau au bout de 2 heures au robinet.
 
Il faut doublement s'attendre à des interruptions d'électricité, s'ils ont la bonne idée pour prévenir les dommages à venir, d'arrêter les centrales nucléaires à temps.
Autrement, ce sera l'holocauste nucléaire sur toute la planète !
 
Sans eau, sans électricité et sans nourriture, est-ce qu'il sera encore possible pour les moutons et les ignorants affamés de vivre dans l'inconscience ?
Nous serons revenus au Moyen Age et nous serons enfin placés, seuls, face à notre seule conscience.

 

 
Les explosions solaires devant s'intensifier jusqu'en 2012/2013, ils ont intérêt à prendre leurs dispositions dès maintenant, sans compter que ces dispositions auraient dû être prises depuis bien longtemps.

 


Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Un rapport inquiétant circule au Kremlin, préparé par l'Agence fédérale de l'énergie atomique (FAAE), proposant des mesures d'urgence concernant les réacteurs nucléaires de la Russie face aux possibilités de pannes d'électricité majeures dû aux intenses vents solaires des jours à venir qui pourraient même aller jusqu'à entraîner des « explosions atomique spontanées ».

Se basant sur l'expérience de la panne d'électricité généralisée au Chili suite à la formation de la tâche solaire 1302, l'Agence craint le pire pour la Russie.

La FAAE croit aussi que la chute du satellite UARS de la NASA serait dû aux vents solaires produits par cette nouvelle explosion.

La NASA a elle-même averti les américains de se préparer à une éventuelle tempête solaire énorme et a diffusé une vidéo réalisée par un de ses employés afin que les employés de la NASA « se préparent maintenant ».

L'article original, en anglais, est ici et contient plus d'informations.

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-l-univers/feux-ce...


L'article original en Anglais :
 

A frightening report circulating in the Kremlin today prepared by the Federal Atomic Energy Agency (FAAE) states that "emergency notices" have gone out to all of Russia's nuclear power plants warning them that a potential "blast" from our Sun could cause "massive power blackouts"and could even result in "spontaneous atomic explosions."

Prompting this unprecedented warning was our Sun"s unleashing of a massive X1.9 solar flare from the behemoth Sunspot 1302 yesterday, and that is just days away from putting our Earth squarely in its sights, that this FAAE report is blaming for the near total blackout that hit the entire South American nation of Chile within minutes of this event occurring.

This FAAE report further warns that the blackout that occurred in Chile due to yesterday's solar blast was forewarned about by a similar event that occurred earlier this month in the United States after their Southern California and Arizona regions were hit by a massive power blackout on 8 September.

Even more concerning to the FAAE about these solar blasts were their being connected by Russian atomic scientists to the nuclear explosion at a nuclear-waste facility in southern France that occurred on 12 September and a Michigan nuclear plant 'cooling failure' that occurred on 16 September, both of which were quickly followed by at least six more massive solar blasts occurring in less than 24 hours from 18 September until 19 September.

The FAAE also states in their report that the fall from low-space orbit of NASA's UARS climate satellite yesterday can, likewise, be blamed on these solar blasts too, a position supported by US space scientists who recently discovered that 90 minutes after these solar blasts die down, they spring to life again producing an extra surge of extreme ultraviolet radiation, and which, according to NASA scientist Rachel Hock:

'The extra energy from the late phase can have a big effect on Earth. Extreme ultraviolet wavelengths are particularly good at heating and ionizing Earth's upper atmosphere. When our planet's atmosphere is heated by extreme UV radiation, it puffs up, accelerating the decay of low-orbiting satellites.'

Interesting to note of all of these events is how unprepared people in the West are to face what the FAAE terms as the 'worst events to come' and have, also, been warned about by American experts and scientists too, including the World Net Daily article titled U.S. warned of threat worse than Katrina, plague, WWII that, in part, said:

'More horrifying than the plague of Black Death across Europe. More costly in lives than World War II. Financially, it could make the Katrina repairs look like a pocketful of change. And it's not a matter of if, but when.

That's the alarming warning issued by John G. Kappenman, owner of Storm Analysis Consultants and an expert on the dangers of electromagnetic pulse damage to modern society, with a list of qualifications after his name as long as a phone book.

The issue of EMP dangers to the Earth " either from a CME, a coronal mass ejection, which is an eruption of power from the sun, or from a nuclear-triggered EMP wave intended to destroy a society " have been the subject of multiple reports in recent months.

WND reported just days ago that the U.S. House authorized plans to defend America's power grid against such dangers, but the Senate left citizens to fend for themselves, eliminating the contingency plans."

NASA, too, again warned the American people last year of a pending solar storm telling them to get ready for a "once in a lifetime solar storm" and this past June released a video to all of their employees to "start preparing now".

To why these American people fail to protect themselves from known dangers to come is perplexing to many, especially after this past weeks report on the catastrophic Joplin Missouri tornado that killed 162 and destroyed 9,000 homes, but which showed the huge loss of life was due to "complacency and confusion".

It's as if, one researcher remarked, that the American people are simply unable to respond to anything unless it occurs within minutes or seconds of their hearing about it, and even then it's doubtful many of them will act to protect themselves.

To what is causing these massive solar blasts in the first place there are many speculations, but it is interesting to note the contents of the Federal Security Service (FSB) addendum to this FAAE report suggesting that the 'takeout' of two of America's top planetary scientists this past month are related and show the ends to which the US is going to in their effort to keep the truth hidden.

The first NASA scientist mentioned by the FSB in their addendum was the Israeli-American Dr. Stewart Nozette who was locked away in solitary confinement on 6 September after his pleading guilty to spying for Israel.

Dr. Nozette, who was on the US National Space Council in President George H.W. Bush's White House, worked closely with his fellow NASA scientist, the British-American Dr. Michael Drake, who, on 22 September, was reported dead by the authorities with no reason given.

Both Dr. Nozette and Dr. Drake, the FSB continues, were the foremost American researchers into planetary type bodies (meteors, comets, asteroids, etc.) and were "more than likely" involved in making sure the secrets they knew would get out the world at large.

The FSB further notes that the "espionage network" Dr. Nozette and Dr. Drake were part of was, also, "more than likely" compromised by the MOSSAD agent known as Brian Alexik captured last year by US Federal agents.

MOSSAD agent Alexik was compared to fictional super agent Jason Bourne for his ability to evade police and for the weapons, equipment and mystery that surrounded him after his daring escape from US police authorities last year. However, within a fortnight after Dr. Nozette was put into solitary confinement, and the day after Dr. Drake was reported dead, Alexik, acting as his own attorney, was convicted for this "crimes," but in an unprecedented turn of events was given a 7-year "suspended" jail sentence after which he "disappeared."

Though all of these events contained herein certainly beg for more examination, it is more important that one should start preparing for whatever is to come, much sooner than later. After all, there are indeed many mysteries surrounding everything these days, but keeping oneself and their families safe should take the greater priority.

Source