Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2014

Pétain et la dissolution de la Franc-maçonnerie sous Vichy !

Faites-vous votre propre opinion sur les décisions prises par Pétain de dissoudre la Franc-maçonnerie sioniste par la Loi du 13 août 1940. Traître ou patriote Pétain ? 

Encore une fois nous ne faisons aucun amalgame entre les sionistes et les juifs qui sont les victimes de ces criminels qui se servent d'eux comme des boucliers humains pour faire avancer leurs plans diaboliques !

Les plans sont là et ils les poursuivent.
A télécharger : les_protocoles_des_sages_de_sion_nilus.pdf

A rapprocher de cet article pour voir combien ils nous aiment tous :

« SCOOP EXCLUSIF : le rapport classé top secret de la dernière réunion des Bilderberg… »

 

En quatre ans, Vichy parvient à briser la franc-maçonnerie

 

« Un juif n’est jamais responsable de ses origines. Un franc-maçon l’est toujours de ses choix », répète le maréchal Pétain. Orchestrée par Vichy avec le soutien des Allemands, la répression contre les francs-maçons est redoutable. En 1945, la franc-maçonnerie sort brisée des années d’occupation.

 

L’Etat français n’a guère qu’un mois d’existence lorsqu’il interdit la franc-maçonnerie. La loi du 13 août 1940 dissout les « sociétés secrètes » et, quelques jours plus tard, sont déclarées nulles les associations dites de la « Grande Loge de France », et du « Grand Orient » en métropole et dans l’Empire. Quels sont les auteurs de cette loi ? A quelles motivations obéissent-ils ? L’ensemble du gouvernement du maréchal Pétain est associé à la décision puisque le projet de loi a été présenté au Conseil des ministres, à Vichy. Une discussion s’est même engagée à propos du terme de « sociétés secrètes ». Le ministre du Travail, René Belin, souligna l’intérêt d’une formule large qui permettrait de toucher en même temps les groupes de pression du patronat comme le Comité des forges. Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Raphaël Alibert a éprouvé de la satisfaction à rédiger cette loi. Disciple de Charles Maurras, porté à attribuer ses échecs électoraux sous la IIIe République à des manœuvres déloyales, Alibert déploie une grande activité répressive et antirépublicaine. Il pourchasse comme traîtres tous les amis de la Grande-Bretagne qu’ils soient révélés, comme le Général de Gaulle qu’il fait condamner à mort par un conseil de guerre, ou potentiels comme les francs-maçons. Le maréchal Pétain est subjugué par la fougue entraînante de son garde des Sceaux. Alibert a su réveiller le souvenir amer de l’affaire des fiches que Pétain en son temps avait réprouvé. En juillet 1940, le maréchal reçoit Camille Chautemps qui l’a beaucoup aidé, comme vice-président du Conseil, à imposer la solution de l’armistice, le 16 juin 1940.  Conseille à ce radical, haut dignitaire de la franc-maçonnerie (prince du royal secret) de démissionner de la société de pensée. Chautemps décline la proposition et demande au maréchal Pétain quels reproches lui inspire la franc-maçonnerie. Pétain lui répond vaguement : « Je sais seulement que c’est une société dont tout le monde me dit qu’elle fait beaucoup de mal à mon pays. »

L’hostilité affichée de Pétain

Par la suite, Pétain ne se contente plus de partager les sentiments de son entourage, il développe une hostilité marquée. A Gergovie, le 30 août 1942, il la dénonce aux membres de la Légion française des combattants : « Une secte, bafouant les sentiments les plus nobles, poursuit, sous couvert de patriotisme, son œuvre de trahison et de révolte. » En janvier 1943, il encourage le zèle du Service des sociétés secrètes : « Vous ne devez pas hésiter. La franc-maçonnerie est la principale responsable de nos malheurs ; c’est elle qui a menti aux Français et qui leur a donné l’habitude du mensonge. Or, c’est le mensonge et l’habitude du mensonge qui nous ont amenés où nous sommes. » Philippe Pétain a trouvé une formule dont il est assez content pour la répéter à plusieurs interlocuteurs : « Un juif n’est jamais responsable de ses origines ; un franc-maçon l’est toujours de ses choix. » Pierre Laval témoigne de l’animosité du maréchal de France : « Le maréchal Pétain, écrit-il, attribuait à la franc-maçonnerie la responsabilité de nos malheurs et il considérait ses membres comme des malfaiteurs publics. » Ont joué contre les loges, le souvenir de l’affaire Stavisky, l’antiparlementarisme et certainement la pensée catholique, mais les événements politiques immédiats ont aussi leur part. Les responsables et les officiers sont très affectés par la dissidence dans l’Empire. Les chefs de l’armée, le général Weygand, l’amiral Darlan, avaient accepté les très dures conditions que Hitler imposait dans l’armistice parce que la France conservait sa flotte et l’Empire. Or, l’appel de Charles de Gaulle agitait les colonies. Le gouverneur du Tchad, Félix Eboué prit contact avec lui et rallia son pays à la France libre. Félix Eboué était franc-maçon. Or, nombreux étaient les fonctionnaires des colonies appartenant à la franc-maçonnerie. La loi du 13 août 1940 était un bon instrument pour épurer une administration coloniale tentée par les appels de Londres. La lettre de présentation au maréchal Pétain de la loi du 13 août 1940 qui dissout les sociétés secrètes fait état des risques de sabotage de l’œuvre de redressement national qui seraient dus à l’appartenance de fonctionnaires à la franc-maçonnerie : « Leur activité tend trop souvent à fausser les rouages de l’Etat et à paralyser l’action du gouvernement. » La publication de la loi au Journal officiel du 14 août 1940 s’accompagne de deux formulaires à remplir par tous les fonctionnaires, agents des communes, établissements publics de métropole, des colonies et protectorats. Par l’un, le signataire déclare n’avoir jamais appartenu à la franc-maçonnerie et prend l’engagement de ne jamais y appartenir. L’autre modèle de formulaire tient compte de l’intérêt de l’Etat français de ne pas se priver des services d’hommes désabusés par leurs erreurs. Le fonctionnaire y avoue avoir été membre d’une société secrète et précise à quelle date il a rompu toute attache avec la franc-maçonnerie. Il s’engage à ne plus jamais y adhérer. Toute fausse déclaration entraîne la démission d’office de son auteur. La vérification des déclarations eut pour conséquence la création d’organismes spécialisés, police et préfets n’offrant pas toutes les garanties d’efficacité. Peu zélés à réprimer, ils se disaient dépourvus de moyens de contrôle des déclarations. Un idéologue de l’antimaçonnisme apporta, en août 1940, à Raphaël Alibert, la loi portugaise contre les sociétés secrètes ; le vicomte Léon de Poncins, lui avait offert sa documentation en l’avertissant que, sans fichiers, les mesures d’interdiction seraient plus efficaces. Des fichiers et des organismes de surveillance se mettent en place dans une grande discrétion qui masque une lutte pour leur contrôle entre les vichystes et les Allemands. A la fin d’octobre 1940, les scellés sont apposées sur les locaux des obédiences ; documents et archives sont saisis. Le chef de l’Etat charge le nouvel administrateur général de la Bibliothèque nationale, Bernard Faÿ, d’inventorier cette masse d’archives. Son secrétaire, Gueydan de Roussel, organise l’inventaire et l’exploitation des énormes archives tirées des loges et confiées à la BN. Les Allemands s’intéressent aussi à ces trésors. En décembre 1940, ils pillent des caisses venant des obédiences maçonniques de Caen et de Bordeaux. L’état-major spécial de Rosenberg envoie en Allemagne quatre cent soixante-dix caisses de documents provenant des territoires occupés à l’ouest.

Une quantité de services

Le lieutenant S.D. Moritz est chargé du service antimaçonnique allemand. Il se tient au courant des activités des bureaux français car Bernard Faÿ n’est plus seul. Se sont créés : un service de renseignements, rue Greffulhe, dirigé par Jean Marquès-Rivière ; un service de la Préfecture de police, 4, square Rapp (à l’emplacement de l’ancienne Société théosophique), dirigé par le commissaire Moerschel ; et enfin un centre de documentation, 8, rue de Puteaux (siège de la Grande Loge de France) où officie Henry Coston. L’amiral Darlan s’inquiète de ce foisonnement et crée, à son tour, en mai 1941, le Service de police des sociétés secrète confié au capitaine de frégate Robert Labat, venu du 2e Bureau de la marine qui constitue son réseau de renseignements en zone sud.

Une seconde offensive contre la franc-maçonnerie se déclenche au cours de l’été 1941. Raphaël Alibert n’est plus ministre et la volonté répressive de l’amiral Darlan, vice-président du Conseil, a de quoi surprendre ceux qui connaissent ses amitiés maçonniques. Il s’est toujours défendu d’appartenir à la maçonnerie et a signé, sans hésitation, le serment écrit que Pétain exigea un jour des ministres réunis en conseil. Il affirme au garde des Sceaux, Joseph Barthélemy : « Je ne suis pas franc-maçon, mais mon père l’a été pour deux. » L’origine du durcissement vient de la situation générale. L’offensive contre l’URSS a rendu les Allemands plus vigilants et plus exigeants. Goering rappelle que la « lutte contre les juifs, les francs-maçons et autres puissances "idéologique" opposées à l’Allemagne est une tâche toujours urgente du parti et de l’armée. » La France vient de perdre le Levant après d’éprouvants combats contre les Français libres, situation qui conduit à rechercher des « traites ». La politique germanophile de Darlan est contestée jusqu’au cœur du pouvoir, en particulier par le général Weygand. Les amis, de ce dernier font courir le bruit de son appartenance à la « synarchie », société secrète protéiforme. Il lui est donc utile de jouer les vertueux.

Les frères sont assimilés aux juifs

Dans cette recherche des boucs émissaires responsables de l’échec de la révolution nationale, le maréchal Pétain prononce, le 12 août 1941, le discours du « vent mauvais » où il montre que la lenteur de la rénovation vient de l’opposition de ceux qui privilégient leur intérêt avant les intérêts de l’Etat : les trusts, les anciens partis politiques et la franc-maçonnerie. Il annonce des mesures sévères. L’amiral Darlan et son ministre de l’Intérieur, Pierre Pucheu, constatent que les mesures de 1940 interdisent l’activité et le recrutement de nouveaux membres des sociétés secrètes mais sont incapables de briser l’étroite solidarité qui subsiste entre les dignitaires en même temps qu’elles ne permettent pas d’éprouver la sincérité du ralliement des fonctionnaires francs-maçons au régime. Une nouvelle loi (11 août 1941) interdit donc aux anciens dignitaires et hauts gradés de la franc-maçonnerie l’exercice des fonctions publiques énumérées à l’article 2 du statut des juifs du 2 juin 1941 (on note la volonté d’assimilation des catégories d’exclus). Les fonctionnaires et militaires concernés sont déclarés démissionnaires d’office. Ils sont nombreux dans ce cas car la qualification de « hauts gradés » s’applique dès le troisième degré (maître) et concerne donc la très grande majorité des francs-maçons en France. La loi prévoit surtout une disposition qui se veut infamante et cherche à impliquer la population française : le Journal officiel publie, dès le 12 août 1941, les noms des dignitaires et hauts gradés. En quelques mois sont exposés à la curiosité du public les noms de dix-huit mille dignitaires francs-maçons. Plus de trois mille fonctionnaires sont renvoyés. Si les Français découvrent la confirmation d’appartenance largement dénoncées par la presse en 1933-1934, ils s’étonnent de certaines absences et ne voient pas toujours l’intérêt de publier autant de noms de postiers et d’instituteurs, exacts serviteurs du public par ailleurs. La Légion française des combattants se réjouit. Jusque-là privée d’un accès aux dossiers individuels par les préfets, elle dispose enfin de listes à pointer pour obtenir le renvoi des fonctionnaires suspects. Le ministre des Communications, Jean Berthelot, envoie à Alger un haut responsable franc-maçon de la SNCF, au poste de chef des services financiers du Méditerranée-Niger. La Légion repère son nom sur les listes et s’indigne auprès du maréchal : « L’Algérie n’est pas la terre de refuge des fonctionnaires indésirables en France. » Le retour au pouvoir de Pierre Laval, en avril 1942, est marqué par une distance par rapport à la politique de Darlan-Pucheu. Plus politique, il prête l’oreille aux protestants de Marcel Déat qui, dans L’œuvre, est devenu l’avocat des francs-maçons persécutés. Sa position est un retour à la politique de 1940 : écarter les nostalgiques de l’ancien régime mais ne pas inquiéter les francs-maçons dévoués au bien public. Il explique ses intentions aux préfets de la zone libre, le 25 septembre 1942 : « Le maire de Rouen est franc-maçon et il remplit son devoir d’une manière magnifique sous les bombes. Il fait figure de grand Français et je ferais figure de petit français si je l’écartais. Le maire de Vitry-le-François est franc-maçon. Il a eu sa ville détruite deux fois. Il est encore là pour servir ses compatriotes. Je serais un mauvais Français si je lui faisais du mal. » Il soulignera, lors de son procès, dans un but plus intéressé, que la question de la répression antimaçonnique l’opposait au maréchal Pétain. Au demeurant, Pierre Laval ne touche pas à la législation existante mais il accorde plus largement les dérogations qu’elle prévoyait (Marcel Peyrouton, ministre de l’Intérieur, en a bénéficié lorsqu’il devint ambassadeur en Argentine). Il recommande à Maurice Reclus, un conseiller d’Etat qu’il nomme à la tête de la Commission des dérogations, de protéger les faux déclarants, d’accorder largement des dérogations et de faciliter la réintégration des fonctionnaires francs-maçons (mais il les fait surveiller étroitement). L’Etat français a beaucoup dépensé pour la propagande. De cette manne, l’antimaçonnisme a bien profité. Des affiches dénoncent l’emprise des francs-maçons sur les républicains, leur collusion avec les Anglo-Saxons, leurs liens avec les juifs. Causeries à la radio et conférences répètent ces reproches. Bernard Faÿ a publié pendant quatre ans une revue mensuelle Les documents maçonniques où voisinent des études historiques (La Révolution, L’affaire des fiches, La SDN, Les parlementaires), des dossiers sur le rôle de la maçonnerie dans la société et des articles de propagande plus élémentaires. En octobre-novembre 1940, le Petit Palais abrite une exposition préparée par Jacques de Lesdain, le directeur politique de L’illustration, « La franc-maçonnerie dévoilée ». Les organisateurs annoncent un million de visiteurs à Paris, chiffre à prendre avec les précautions d’usage. L’exposition est montrée à Nancy, Bordeaux, Rouen, avant d’être présentée à Berlin en 1942.

Alger protège les francs-maçons

Il fallut attendre l’arrivée du général de Gaulle à Alger en 1943 pour que les fonctionnaires révoqués – maçons ou non – soient réintégrés. En novembre 1943, le Grand Maître Dumesnil de Gramont arrive à Alger pour siéger au nom du mouvement de résistance Libération-Sud à l’assemblée consultative. Il s’emploie à ce que les travaux des loges puissent reprendre en toute légalité. Jacques Soustelle et Georges Gorse demandent à de Gaulle de répondre à ce souhait. La présence d’Henri Queuille, un radical, à la vice-présidence du Comité français de libération nationale (CFLN), favorise les démarches. A l’assemblée consultative, le général de Gaulle répond à Yvon Morandat : « Nous n’avons jamais reconnu les lois d’exception de Vichy, en conséquence la franc-maçonnerie n’a jamais cessé d’exister en France. » Enfin, le 15 décembre 1943, une ordonnance du CFLN porte annulation de la loi du 13 août 1940 et des dispositions relatives aux sociétés secrètes. Après la Libération, l’ordonnance du 31 mars 1945 rétablit la légalité républicaine et rend exécutoire en métropole l’ordonnance d’Alger du 15 décembre 1943.

Voir aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

Alerte : France/Attaque nucléaire en cours ? Des têtes nucléaires placées sous les réacteurs nucléaires ?

Relions les points car avec tous ces psychopathes nous devons nous attendre à tout !

Il semblerait que les drones qui ont survolé les 7 centrales nucléaires soient à la recherche de têtes nucléaires qui auraient pu être placées sous les réacteurs nucléaires. Ce n'est pas un hasard si l'armée française n'a pas voulu donner le type de l'avion supersonique qui a survolé la Bretagne, région de France où se trouve des centrales nucléaires.


 Illustration – La France compte 58 réacteurs nucléaires répartis sur 19 sites

Déficitaire en électricité, la Bretagne adopte EcoWatt pour éviter la panne

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Il est fait référence dans l'article d'Islamic Intelligence de têtes nucléaires qui auraient été volées par l'entité sioniste avec la complicité de Bush et qui sont disséminées un peu de partout dans le monde. Ce que les Veteran Today avaient révélé aussi, dans leur article destiné à révéler que les attentats du 11/09/2001 aux USA avaient été des attentats nucléaires commis avec des têtes nucléaires volées par l'entité sioniste avec la complicité de BUSH.

Révélations choc sur le 11 septembre. La Russie ouvre ses dossiers sur le 11 Septembre nucléaire et la prolifération israélienne.

C'est ainsi un moyen d'exercer un chantage sur les dirigeants qui résistent à l'empire satanique ! Rappelons-nous Tchernobyl et Fukushima. Qui nous fera croire qu'il ne s'agissait pas d'attentats nucléaires dirigés contre la Russie et le Japon ?

 

MISE A JOUR, 30 Octobre 2014, 07H54 GMT:
 

Vous pensez que ce conflit viendra en France demande la sioniste Haim... Qui veut prendre le contrôle du pétrole et du gaz au Kurdistan. C'est Tel Aviv, sheytanyahu annonce que le terrorisme est déjà ... en Afrique du Nord dans cette vidéo. Ceci est une opération franco-algero-israélienne des réseaux bouteflika-DGSE, avec la signature de Tartag, issu du DRS. C'est une déclaration de guerre contre les populations Musulmanes qui s'émancipent très rapidement. L'état francais aux mains de Netanyahu veut génocider les Musulmans pour perpétuer le vol du gaz, du pétrole. Des deux côtes de la rive, il faut agir maintenant et frapper de toutes nos forces l'ennemi pour l'éradiquer à Paris une bonne fois pour toutes... L'armée francaise sera défaite comme les américains le sont en Iraq, en Afghanistan, en Somalie, il n'y aura pas d'annexion à l'Europe, encore moins à l'entité sioniste

Netanyahu après le 11 septembre 2001: ' C'est très bien! C'est pas bon, mais cela va générer une sympathie immédiate envers Israël'. Netanyahu a été insulté par Washington, il a immédiatement liquidé Glick  à Jérusalem pour débuter la seconde phase du plan israélien d'expansion de ses frontières. Isolé et quasi-ejecté par Brzezinsky, Netanyahu, Hollande, Cameron et Merkel peuvent faire sauter l'Europe dans un remake du 11 septembre.

 
 
 
Pax talmudica: 11 septembre nucléaire-chimique français: Selon nos informations, des équipes américaines spécialisées dans la détection de signaux radio-nucléaires sont en position en France, au Maroc, en Mauritanie et en Algérie, à  la recherche de têtes nucléaires américaines volées par les israéliens via la famille Bush, Charles Pasqua et Victor Bout. L'essentiel des têtes nucléaires, environ 300 ont été acheminées dans l'entité sioniste. Le survol des drones ultra-perfectionnés sont destinés selon les équipes américaines à détecter la présence de bombes sous les réacteurs.

Comme à Tchernobyl, les bombes sont placées sous les réacteurs par les services franco-israéliens. Nous avons révélé que le Tricastin était la cible israélienne en France. Suite à ces révélations, et celles sur l'attaque d'Ottawa, entièrement pilotée par les commanditaires du meurtres des moines de Tibhirines, tous sont liés a Tel Aviv, ont provoqué un séisme.
 

Nous avons été contactés par des sources, ayant travaillé pour le ministère de la défense, à un très haut niveau, nous confirmant la présence de têtes nucléaires US sur le sol français, transportées par les réseaux mafieux proches de Tel Aviv, au sein de l'état français. Nous avons exposé les calculs et les trajets qu'un avion similaire au MH370 aurait pu prendre depuis le Sud-Ouest vers Marseille ou une cible nucléaire, pétro-chimique. Nos calculs de trajectoire se sont révélés exacts selon les plans de défense formulés dans les années 1990 dans cette zone. Nous révélons que ces drones survolent l'Allemagne et l'Angleterre également car ces pays sont sous contrôle de Netanyahu, comme l'Elysée. Nous avons encore frappé lourdement nos ennemis à Paris, cette frappe doit normalement aboutir à la fin du règne du CRIF-likud. Lire ici 

- Mehdi Ben Barka, piégé par le Mossad en plein Paris
- Nazisme talmudique francais: Kemi Seba sort de prison. Lire ici

 

- Guerre en Libye : les vérités qui dérangent d’un homme de l’ombre

- Nazisme talmudique français au Burkina Fasso: Après Alger ou Said bouteflika, Sellal, Ouyahia, Hamel et Azoulay se terrent comme des rats, l'africom-DRS renverse la DGSE-mossad à Ouagadougou. Bajolet n'a plus aucune couverture dans le cadre de l'opération AH 5017. Lire ici

- Qui est l’extrémiste Glick ?

- Le Hamas salue la tentative d’assassinat de l’extrémiste Yehuda Glick

- Suite à la tentative d’assassinat de Glick, un état d’alerte à Jérusalem et appels à la vengeance

 
L'entité sioniste purifie ethniquement toute la Palestine


- Pax Talmudica: Ceci ressemble à un false flag. La racaille juifiste de Glick a été liquidée par le shabbak israelien. Celui-ci est le fer de lance des nazis talmudistes voulant la destruction de toutes les mosquées en terre sainte et la construction du temple de l'antéchrist. Ceci est une opération menée par shetanyahu, appuyée par ses relais occidentaux.

- Les forces israéliennes assassinent un ex-prisonnier libéré soupçonné d'avoir tiré sur Glick


Al Aqsa: Un terroriste juif sioniste talmudiste de la pire espèce, un nazi du niveau de Cukierman a échappé à une frappe contre lui. L'entité sioniste veut étendre ses frontières et prendre le contrôle du gaz et du pétrole  des Musulmans à la source avant la fin des quatre lunes sataniques talmudiques de sang et s'emparer de la mosquée d'Al Aqsa.  Lire ici.

 

- Abou Arar avertit de l'explosion de la situation en raison de la démolition des mosquées

- L'armée égyptienne commence a créé une zone tampon avec Gaza

- Pourquoi Israël a permis à Hamdallah de visiter la Mosquée al-Aqsa ?

- Les colons prennent d'assaut la Mosquée Al-Aqsa

- Rafah/Egypte : Des milliers de familles sommées d'évacuer leurs maisons par l'armée égyptienne


- Pax talmudica: Nous avons appris que Londres, Paris et Berlin sont passés en mode attaque  depuis 24 heures. Suites aux insultes proférées par l'administration Brzeiznsky contre shetanyahu. Celui-ci a immédiatement répliqué en tuant la racaille talmudiste de Glick, un opposant direct à son règne sur le likud et l'extrême droite. Provoquant une guerre entre les juifs sionistes d'occident contre les Musulmans.

Cameron, Hollande sont deux agents israéliens susceptibles de frapper les populations en France et en Angleterre dans le cadre de cet agenda. Les Musulmans ont donc l'autorisation de tuer pour se défendre à la moindre occasion. Ceci quel que soit le contexte. Ceci constitue la seconde phase d'attaque apres l'échec de Gaza, qui devait expulser la population de la bande vers le Sinaï. Cette seconde phase du plan consiste a expulser la présence Arabe sur Al Aqsa/Jerusalem, et prendre le contrôle entier de toute le Cisjordanie. Lors de la premiere phase le shabbak avait liquidé trois colons et blâme le Hamas afin de déclencher les opérations sur la bande de Gaza qui furent un échec total, malgre l'aide de l'Egypte qui menace de couper la bande du reste du monde. Sissi ayant débute ce plan, après l'échec militaire strategique sioniste. 
Lire ici



- Pax talmudica: Encore plus de preuves que l'opération d'Ottawa est un false flag franco-canado-israélien. La DCRI/DGSI possédant plusieurs réseaux de mercenaires de la filière Mossad/Pasqua, dont plusieurs ont été pris aà Ain Amenas, Oujda-tlemcen. Lire ici


- Pax talmudica: MH17: Accusations ouvertes contre la France et Israël. Lire ici


- Pax talmudica: Voici pour les mythomanes qui racontent n'importe quoi sur la propagation du virus Ebola. Celui-ci a débuté à la même époque ou la France-Israël souhaitait faire sauter la ville de Marseille, Operation MH370. Lorsque la Guinée refusâ à des israéliens les droits d'exploiter des mines de chrome, de fer. Ceux-ci se vengèrent et attaquèrent le pays en y relâchant le virus qui était alors testé par une firme contractant pour le Pentagone, dans des essais cliniques. Exactement selon le mode de propagation du virus H1N1 lors d'un essai clinique réalisé par la firme israélienne Teva au Mexique. Sanofi débuta ses essais cliniques à Bangkok à la même époque. Voir ici

 
 
 

28/10/2014

Février 2014 : Un conflit secret dans l'Espace entre les reptiliens et les Siriens de Sirus A ?

Un article proposé par l’un de nos lecteurs, Franck, que nous acceptons de diffuser car il pourrait nous permettre de voir l’autre face cachée du monde qui nous est occultée depuis de trop longs millénaires. Franck a fait des recherches à la suite de l’article que nous avons publié, rédigé par Veterans Today, faisant relation à l’existence de guerres secrètes dans l’espace qui ne nous seront pas révélées.

Comme nous ne pratiquons pas la censure et que toute information est bonne pour nous éveiller et apporter une juste réflexion. Nous vous proposons cet article afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion tout en laissant parler vos ressentis personnels.

 

Pour voir les vidéos dans votre langue et notamment sous titrage français: parfait !  (Cliquez sur l'icône) - (Autres langues disponibles en fonction de votre pays et votre adresse IP)

Février 2014: Le Conflit secret dans l'Espace ?

(Ou comment une Alliance bienveillante a pris le contrôle des reptiliens de l’Espace)

Une vidéo choquante confirme les dires des Veterans Today, qui indiquaient l'existence de guerres spatiales secrètes dans l'espace!

En, effet, le plus important conflit n’ayant jamais été propagé dans l'Univers, semble s'être déroulé au début de février 2014 ! Ce que confirmait certains blogs à ce sujet en 2012:

Des milliards de vaisseaux « bienveillants » sont actuellement positionnés autour de la Terre pour la protéger!

LE CONFLIT DANS L'ESPACE
FÉDÉRATION GALACTIQUE VS
FORCES DE L'OMBRE (TERRA GALACTICA)

Cette vidéo provient du site web ‘Galactis’ qui nous informe de toutes les situations extraordinaires qui se déroulent dans l’espace avec des explications techniques. Notamment les grands vaisseaux spatiaux et leur fonctionnement !

http://www.galactis.net/en/conflict-space/

En effet, un gigantesque vaisseau spatial Sirien  invisible "purificateur" pour la planète Terre, et stationné à ce moment-là derrière la Lune et il a été bombardé partiellement par une armada de vaisseaux reptiliens maléfiques, les gris, et leurs alliés "animés de mauvaises intentions".

 

Anais010.png

 

Ils ont tous été désintégrés, par des millions de petits vaisseaux Siriens appartenant à la civilisation de Sirius A.

Il existe apparemment beaucoup d'objets dans l'espace chargés de "purifier" notre planète à distance. Comme ce fut le cas récemment avec la comète ISON. Qui n'était en définitive qu'un autre gigantesque vaisseau spatial envoyant de l'énergie purificatrice vers la Terre en se "connectant" à distance avec une étoile!

 

Anais013.jpg

 

Tout a été expliqué ici:

LA VÉRITÉ À PROPOS DE L'ÉVÉNEMENT
ET DE LA COMÈTE ISON (TERRA GALACTICA)

Pour ces deux évènements, des photos de la NASA ont été publiées. Mais bien sûr sans énoncer que ce furent ces vaisseaux spatiaux! Une désinformation massive et l’ignorance de certains blogueurs ont créé l'amalgame.

Le narrateur ici, nous dévoile comment cette guerre s'est déroulée et pourquoi. Il nous raconte la description et la philosophie de ces deux races distinctes. Notamment les reptiliens à la fin de la vidéo. (A voir !)

Anai01.png

L'info de ce conflit lui a été fournie par le commandant appelé "Amun", du vaisseau mère Sirien "Anaïs" attaqué. Aspect féminin. Et par le vaisseau mère lui-même, ainsi que par deux autres entités bienveillantes Siriennes.

Il a été autorisé à monter à bord du vaisseau 'Anaïs' Sirien pour obtenir plus de détails sur cette épouvantable bataille cosmique. Et il aurait aperçu les vaisseaux sombres reptiliens pendant le conflit (Voir le graphisme  des photos joint)

En fait, Les reptiliens voulaient s'approprier une fréquence "intermédiaire" que la Terre ne pouvait maintenir toute seule pour atteindre un niveau supérieur d'évolution.

Les Siriens ont pris le relais de cette fréquence intermédiaire pour assurer la transition avec deux autres fréquences nécessaires à la survie de la Terre.

Cette fréquence "intermédiaire" étant sur un plan éthérique, mais possédant une conscience supérieure aux Reptiliens.

Toutes les planètes, la Terre, les étoiles, météorites... ont une conscience, indique la vidéo.

Les Reptiliens se sont battus pour obtenir cette fréquence éthérique intermédiaire importante et particulière placée autour de la Terre.

C'est à dire: la destruction totale du vaisseau mère Sirien!

Ils voulaient aussi se propulser sur la voie d'une évolution semblable à celle des Siriens. Ce qui leur aurait permis d’exercer plus d'influence dans la galaxie, tout en prenant le contrôle total de notre Planète. Ce qui est impossible au vu de leur égoïsme, leur manque d’amour, et leur fonctionnement mental.

Sachant qu'ils ne pouvaient en aucune façon avoir le contrôle total sur ces fréquences, les reptiliens essayent, dans leur désespoir, de retarder, l'ascension de l'humanité vers une fréquence vibratoire de conscience plus élevée, en manipulant les sujets humains de résonance "basses fréquences" pour générer des peurs, des dépendances ou des situations fanatiques dans leurs auras.

C'est leur nourriture. Leur survie.

Ils ont échoués. Ils ont à chaque fois été repoussés!

Environ 50 millions de petits vaisseaux Siriens "purificateurs" se sont engagés contre ceux des reptiliens qui étaient beaucoup plus nombreux!

Le vaisseau-mère Sirien en possédait environ 280 millions au total !

Les 100 millions de vaisseaux spatiaux reptiliens ont TOUS été désintégrés.

L'équipe du narrateur, n'était pas la seule à avoir aperçu ce conflit dans l'espace.

Des preuves seront diffusés à la Télévision le moment venu, nous précise la vidéo.

Un éclair blanc de quelques secondes aurait été vu depuis la Terre. Qui signifiait l'ouverture de la brèche du vaisseau Anaïs (explosion) par les bombardements de la flotte reptilienne.

La flotte reptilienne aurait été aperçue depuis la Terre nous précise la Vidéo, car elle scintillait devant notre soleil.

 

Anais017.png

 

La Nasa a pris une photo de l'évènement !

Cette bataille s'est aussi déroulée à l'intérieur d'un bouclier temporel.

Les reptiliens ont simplement endommagé partiellement le vaisseau-mère Sirien.

Les reptiliens n'ont pas été tués. Mais ce sont uniquement leurs vaisseaux qui ont été détruits.

Ils ont été téléportés dans d'autres faibles dimensions éthériques peu éloignées de la Terre. Ils ont été poussés et même forcés à rester à une altitude raisonnable de la Terre non physique, car leur liberté a été drastiquement limitée! Tout reptilien, ou leur allié, franchissant cette espace éthérique imposé serait systématiquement détruit.

"Ainsi, à la suite du conflit, de nombreux êtres reptiliens et leurs alliés ont été forcés et même 'poussés' à rester bloqués sur le plan éthérique, proche de la Terre. Cette raison et la pression exercée sur les Reptiliens, les empêchent de contacter leurs semblables sur d'autres planètes, et de demander de l'aide, car ils sont maintenant sous le contrôle de l'alliance galactique bienveillante."  indique la vidéo !

Ainsi, il semblerait donc, que ces reptiliens parasites spatiaux sont maintenant "emprisonnés" sous le contrôle absolu d'une alliance galactique bienveillante!

Quant au vaisseau Sirien "Anaïs" il a été protégé par des petits vaisseaux purificateurs Siriens pendant la réparation de sa brèche et avec l'aide des énergies de quatre autres vaisseau-mères alliés ! 

Anaïs se réparait automatiquement toute seule. Atome par atome!

Chaque vaisseau Sirien possède un soleil central qui se recharge par du plasma solaire à distance (énergie illimitée). Comme notre Terre qui possède son propre soleil central d’ailleurs.

Le narrateur évoque la diffusion de la flotte de vaisseaux de lumière que l'on peut voir sur YouTube de 1996:

HUGE UFO ARMADA ABOVE Earth
filmed from NASA SHUTTLE - may 2011.flv


Et cette bataille dévastatrice avec la flotte "sombre" des reptiliens!

Les reptiliens ont perdu, car ils créaient des vaisseaux avec une technologie limitée et la plupart de leurs vaisseaux étaient vides et télécommandés à distance!

C'est pour cette raison qu'ils étaient beaucoup plus nombreux en apparence que les Siriens. Mais en définitive, les reptiliens "physiques", sont peu nombreux dans la galaxie!

Les reptiliens savaient parfaitement qu'ils allaient perdre. Ils voulaient simplement retarder l'aide des Siriens aux Humains pour leur ascension, mais surtout gagner la suprématie sur ces trois fréquences éthériques entourant la Terre pour en prendre le contrôle.

Détruire les Siriens et leur vaisseau-mère fut leur objectif.

Emprisonnés, les Reptiliens se sont vengés en éliminant l’esprit éthérique de nombreux humains « basses fréquences » pour semer la peur et le désordre, et occasionner des disparitions, suicides, guerres, explosions soudaines sans explication sur terre. Comme par exemple le Vol Malaysien M370. Qui sera expliqué dans un autre documentaire, nous indique le narrateur !

Mais les Siriens ont le pouvoir de pénétrer dans ce champ « éthérique » pour éviter trop de dégâts. Les reptiliens de l’espace, sont désormais sous surveillance.

-------------------------------

Graphisme vidéo: magnifique

Son: Stéréo digital excellent

Sous titrage français: parfait! (Cliquez sur l'icône)

(Autres langues disponibles en fonction de votre pays et votre adresse IP)

---------------------------------

Tiens ? C'est bizarre, que s’est-il passé en février 2014?

Le coup d'Etat en l'Ukraine! Ce n'est pas une coïncidence!

Les reptiliens voulaient installer le chaos, la peur sur Terre et dans l'espace au même moment!

Poutine devait être parfaitement au courant. C'est pour cette raison qu'il a été obligé de stopper les conflits démesurés des NAZIS/Gris/EU sur la planète Terre!

Ce que ne dévoile pas le documentaire est l’origine de ses vaisseaux reptiliens ! Comment tous ces vaisseaux nocifs ont-ils pu être fabriqués dans l’ombre ? Certainement dans les usines secrètes de la planète Mars conçus pendant la seconde guerre mondiale avec les Nazis!

Hitler n’était-il pas déjà allé sur Mars en 1945 ?

Hitler et les Ovnis : Mission sur Mars en 1945

 

HITLER, les OVNIS et le voyage vers la planète Mars en 1945

 

Un documentaire à regarder.

 

TECHNOLOGIE Les robots tueurs suscitent l'inquiétude en Norvège

Ils ne savent plus quoi inventer pour nous éliminer de manière expéditive, sans jugement ni procès !

 Vous êtes-vous parfois demandé, si avec tout l'intérêt que les Illuminati/Reptiliens portent à notre ADN, s'ils n'avaient pas créé des armées d'hybrides, sans coeur et sans sentiments pour aller faire le sale boulot et provoquer des génocides de partout dans le monde ? Après tout ils ont toute la technologie, la matière ADN pour le faire, l'argent et les énergies occultées !

 

TECHNOLOGIE Les robots tueurs suscitent l'inquiétude en Norvège

Le gouvernement norvégien finance le développement de robots qui pourront, sans intervention humaine, prendre la décision de tirer sur leur cible. La Ligue pour la paix estime que ce projet viole le droit international.

 

Image extraite du film "I, Robot" d'Alex Proyas sorti en 2004 - capture d'écran

Image extraite du film "I, Robot" d'Alex Proyas sorti en 2004 - capture d'écran

 

"Robots tueurs" pour les uns, "munitions partiellement autonomes" pour les autres : depuis plusieurs mois, le gouvernement norvégien finance le développement de nouveaux missiles pour équiper ses avions de combat. Leur particularité : "ils auront la capacité d'identifier une cible et de prendre la décision de tuer – ou non – sans intervention humaine", rapporte la version norvégienne du site d'actualité The Local.

"Cette technologie soulève plusieurs questions morales, notamment sur ce qui se passe si l'humain disparaît totalement du champ de bataille au profit des machines, ou encore sur qui sera tenu responsable en cas d'erreur ou d'attaque violant le droit international", pointe The Local.

"L'arme devient le combattant"

Alexander Harang, de la Ligue norvégienne pour la paix, réclame un débat au sein du Parlement norvégien. "Au printemps dernier, après que le gouvernement a décidé d'allouer un budget de 2,2 milliards de couronnes norvégiennes [260 millions d'euros] au groupe Kongsberg [qui développe le robot], Alexander Harang a contacté tous les partis du pays pour réclamer un débat sur les conséquences potentielles de cette technologie autonome en regard du droit international. Le débat n'a jamais eu lieu."

Le rapporteur de l'ONU Christof Heyns s'inquiète également des implications d'une telle technologie. "Ces dix dernières années, on a vu s'accroître la distance entre le soldat et sa cible. Mais ce qui se passe là, c'est que l'arme devient le combattant. La Norvège est un gros exportateur d'armes. Nous devons donc être particulièrement attentifs aux questions éthiques que soulève ce projet", précise-t-il.

La ministre norvégienne de la Défense, Ine Eriksen Søreide, confirme que la question est complexe. mais elle refuse que le projet soit mis en suspens en attendant qu'un débat ait lieu.

 

 

19/10/2014

L’armée américaine élabore un plan pour la Troisième Guerre mondiale ! Le plan entre 2020 et 2040 !

Qui va arrêter ces criminels qui ne vivent que pour nous inventer, former et financer des groupements terroristes dans le monde et les guerres génocidaires ?

Voici, le plan qui a encore été mis en place par les psychopathes reptiliens pour les années à venir, entre 2020 et 2040 ! Sans compter que nous y sommes déjà avec l'invention de la crise économique depuis 2008 !

Ils la veulent leur 3ème guerre mondiale pour provoquer le chaos sur Terre et pour avoir le prétexte de nous inventer que pour avoir la paix mondiale, il faudra que nous acceptions l'instauration de leur Nouvel Ordre Mondial de dictature !

Voir la traduction Google sur leur site en cliquant : ICI

L’armée américaine élabore un plan pour la Troisième Guerre mondiale

 

 

 

 

 

 

 

 


L’armée américaine élabore un plan pour la Troisième Guerre mondiale ! Le plan entre 2020 et 2040 !

Published on Sunday, 19 October 2014 10:05 | 1560

+ 2
+ 0

Alors que les politiciens et les médias américains débattent de plus en plus âprement sur la stratégie guidant la dernière guerre des Etats-Unis au Moyen-Orient, l’armée américaine a dévoilé un nouveau document intitulé Army Operating Concept (AOC) qui fournit une « vision d’un futur conflit armé » aux implications extrêmement inquiétantes.

C’est le dernier en date de toute une série de documents dans lesquels le Pentagone développe la stratégie sous-tendant la guerre préventive, annoncée en 1992 – à savoir le recours à la guerre comme moyen de destruction d’éventuels concurrents géopolitiques et économiques avant qu’ils ne deviennent suffisamment puissants pour obstruer une domination de la planète par les Etats-Unis.

Le document a été officiellement rendu public cette semaine lors de la conférence de l’Association de l’Armée des Etats-Unis (AUSA), une manifestation annuelle qui rassemble les hauts gradés de l’armée et les responsables du ministère de la Défense pour une série de discours et de réunions-débat. Celle-ci se déroule parallèlement à un énorme salon commercial organisé par des fabricants d’armes dans le but d’exposer leurs systèmes d’armes dernier cri et de conclure de lucratifs contrats avec le Pentagone.

Une bonne partie de la conférence de cette année a été dominée par de funestes avertissements quant à l’impact de la mise sous séquestre des dépenses militaires pour les effectifs des forces armées. Le général Raymond Odierno, le chef d’état-major de l’armée, a dit aux journalistes lundi à la conférence de l’AUSA qu’il « commençait à s’inquiéter de la taille de l’armée au final » et qu’il regrettait d’avoir dit au Congrès en 2012 que l’armée pouvait s’en sortir avec 490.000 hommes en service actif.

En plus de ces 490.000 soldats, il y a les 350.000 de la Garde nationale et 205.000 réservistes, pour un effectif total – que le Pentagone qualifie d’‘armée totale’ – dépassant de loin le million de soldats. La réponse à la question de savoir pourquoi des forces armées aussi gargantuesques paraissent insuffisantes au général Odierno se trouve dans le nouvel Army Operating Concept (AOC), un document irresponsable et dangereux qui présente une stratégie de la guerre totale sur toute la planète y compris les Etats-Unis.

Le document montre clairement que pour les hauts gradés de l’armée américaine, en ce qui concerne le débat actuel relatif aux « bottes sur le terrain » il ne fait aucun doute qu’il y aura des bottes et ce, en abondance.

L’AOC précise dès le début sa « vision » des guerres à mener par l’armée américaine à l’avenir. Dans un langage qui rappelle l’invocation par Rumsfeld des « inconnues inconnues, » le document affirme: « L’environnement dans lequel l’armée opérera est inconnu. L’ennemi est inconnu, le lieu est inconnu et les coalitions impliquées sont inconnues. »

La seule explication logique pour ce scénario paranoïde est que l’armée américaine estime que tout pays se situant au-delà de ses frontières est un ennemi potentiel. Partant du postulat comme quoi les environnements, les ennemis, les lieux et les coalitions impliqués dans les conflits à venir sont inconnus, l’armée américaine requiert une stratégie de guerre contre tous les Etats et tous les peuples. Cette stratégie découle de l’impératif tacite sous-jacent que l’impérialisme américain exerce son hégémonie sur l’ensemble de la planète, ses marchés et ses ressources et est prêt à anéantir tout concurrent qui se dresse sur son chemin.

Le document stipule sans détours que le « caractère du conflit armé » sera essentiellement influencé par « des modifications du paysage géopolitique dues à la lutte pour le pouvoir et les ressources. » Pour les hauts gradés de l’armée de telles guerres pour la domination impérialiste sont inévitables.

Selon le document, l’objectif stratégique de l’armée est d’atteindre la « suprématie », terme qu’il définit comme « l’application de capacités ou le recours à des tactiques de manière à rendre un adversaire incapable de réagir efficacement. »

Qu’impliquent ces mots? Dans le cas d’une confrontation avec une autre puissance nucléaire, ils entraînent la mise en œuvre d’une doctrine de la première frappe d’annihilation massive. Dans le cas de l’asservissement et de la domination d’autres régions du globe, ils réclament des opérations massives sur le terrain afin d’étouffer la résistance et d’imposer une occupation militaire.

Il est significatif qu’après plus d’une décennie de soi-disant « guerre contre le terrorisme, » durant laquelle la mission principale de l’appareil militaire et du renseignement américain fut de contrecarrer la menace prétendument omniprésente d’al Qaïda, « les organisations terroristes transnationales » occupent une place plutôt secondaire sur la liste des priorités de l’armée.

En tout premier lieu viennent les « puissances concurrentes », une catégorie qui comprend la Chine, puis la Russie. Pour ce qui est de la Chine, le document exprime de graves préoccupations sur « les efforts de modernisation de l’armée » chinoise, qui dit-il, visent à parvenir à une stabilité le long de sa périphérie, » ce que l’armée américaine est déterminée à empêcher. Les efforts militaires de la Chine, précise-t-il, « mettent en évidence le besoin de forces armées déployées à l’avant ou actives au niveau régional, » et pour « les forces armées de projeter la puissance de la terre dans le domaine de l’air, de la mer, de l’espace et de l’espace cybernétique. »

Se fondant sur certains événements récents survenus en Ukraine, le document accuse la Russie d’être « déterminée à étendre son territoire et à imposer son pouvoir sur le continent eurasien, » le propre objectif stratégique de l’impérialisme américain précisément. Seul un puissant déploiement des forces américaines au sol, prétend-il, peut dissuader « l’aventurisme » russe et « projeter un pouvoir national en exerçant une influence sur les conflits politiques. »

De là, le document passe aux « puissances régionales, » en premier lieu l’Iran. Il accuse aussi l’Iran de « poursuivre une vaste modernisation militaire » affirmant que, « prise collectivement l’activité iranienne a le potentiel de saper les objectifs régionaux des Etats-Unis, » c’est-à-dire, l’hégémonie incontestée sur le Moyen-Orient et ses ressources énergétiques. Les activités de l’Iran, conclut le document, « soulignent le besoin des forces armées de rester efficaces contre les forces déployées par des Etats-nations ainsi que les organisations de guérilla en réseaux ou insurrectionnelles. »

Le document ne restreint pas la « vision » de futures opérations militaires à une guerre à l’étranger, mais inclut la nécessité de « réagir et d’atténuer des crises en métropole, » qu’il qualifie de « théâtre unique d’opérations interarmées et de l’armée. » La mission de l’armée aux Etats-Unis, affirme-t-il, comprend « l’aide à la défense des autorités civiles. »

Le document de l’AOC est une manifestation brutale du fait que l’armée est hors de tout contrôle. Il s’agit dans ces conceptions stratégiques de préparatifs avancés pour livrer une Troisième Guerre mondiale, allant de pair avec l’instauration aux Etats-Unis mêmes d’une dictature militaire à laquelle il ne manquerait que le nom.

Les plaintes formulées par le général Odierno sur les effectifs des troupes ne seront pas satisfaites par des ajustements mineurs du budget du Pentagone votés par le Congrès. Le genre de guerre envisagé par l’armée ne peut être mené sans une massive mobilisation militaire par le biais d’un service militaire obligatoire – le retour à l’appel sous les drapeaux.

Les fondateurs des Etats-Unis ont à maintes reprises exprimé une sévère méfiance face à une armée permanente. L’armée telle qu’elle existe aujourd’hui et son plan pour une guerre mondiale représentent une hideuse réalisation moderne de leurs pires craintes. L’application de cette doctrine de la guerre totale est entièrement incompatible avec les droits démocratiques et un gouvernement constitutionnel aux Etats-Unis. Elle nécessite la répression impitoyable de toute opposition politique et de toute lutte sociale organisée par la classe ouvrière américaine.

Il n’existe, au sein de l’establishment dirigeant américain et de ses deux partis politiques, aucune opposition sérieuse empêchant de mener à son ultime conclusion la militarisation de la vie à « l’intérieur du territoire » américain. Le contrôle civil de l’armée est devenu lettre morte, les politiciens courbant systématiquement l’échine devant les généraux en matière de politique, tant étrangère qu’intérieure.