Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2015

Attention, Armes biologiques en préparation ! Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies.

Allez, quand ils sentent qu'ils perdent du terrain et  que les peuples se réveillent contre leurs crimes, qu'ils risquent d'être dépassés par les révoltes des peuples, il faut bien qu'ils commencent à fabriquer quelques nouveaux virus dans les laboratoires militaires pour les disperser dans la nature ou les inoculer par le biais des vaccins qui ne sont ni plus ni moins que des armes biologiques dirigées à l'encontre des populations innocentes

En 2009 après avoir vu les résultats du LHC qui avait réussi à faire un voyage vers le futur pour voir l'homme évoluer et se doter de nouveaux dons et talents en développant ses capacités neurologiques et spirituelles qu'il n'arriverait à maîtriser tout en risquant de semer le chaos sur la planète, ils nous avaient inventé le virus imaginaire de la GrippeA/H1N1 pour nous inoculer des plasmides qui risquaient de bloquer notre ADN et notre développement neurologique et spirituel !

 

 

N'oublions pas que depuis mars 2015, le LHC a repris du service, et allons savoir ce qu'ils recherchent ? Si l'homme a encore évolué ou pas ? Si ce n'est qu'ils ne le savent déjà depuis avant 2009  !

 

Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies

Ebola
9:46 13.08.2015(mis à jour 20:06 13.08.2015)

 

Dans le futur, l'humanité doit s'attendre à de nouvelles épidémies inattendues, similaires à celle d'Ebola, a déclaré le Dr David Nabarro, responsable de la lutte contre Ebola pour l'ONU.

Une telle menace exige que la société apprenne à réagir plus vite et de manière plus effective à de tels virus afin de les combattre, ou de mieux anticiper. Une déclaration du Dr David Nabarro faite pendant la dernière session du Conseil de Sécurité de l'Onu.

"Les années qui viennent nous apporteront de nouvelles vagues imprévues de maladies. Ce que nous ignorons, c'est où, quand et comment elles nous attaqueront," a-t-il affirmé.

D'après lui, la sécurité de la société dépend largement de notre capacité à prévoir une épidémie et à y réagir rapidement, de contenir son caractère exponentiel et d'éviter des souffrances humaines.

M.Nabarro insiste sur le fait que le seul moyen de se préparer aux attaques épidémiques à venir est de coordonner les efforts et de se focaliser sur la prévention et la réaction rapide des maladies.

Le virus d'Ebola a infecté 27.748 personnes et causé la mort de 11.279 d'entre elles depuis l'an dernier en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ensuite, de nouveaux cas ont été enregistrés en Italie, en Espagne, aux USA, au Royaume-Uni, au Sénégal et au Mali.

 

Les commentaires sont fermés.