Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2012

Près de 2 m de neige dans le Nord du Japon (+ vidéo)

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/3698921416.jpg


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tempête de neige dans le Nord du Japon
Crédits: Vidéo youtube

Depuis plusieurs jours des chutes de neige assez conséquentes affectent le nord du Japon.

C'est une vague de froid sibérien conjuguée à de l'air très humide qui a provoqué ces chutes de neige lourdes sur le Nord et l'Ouest, et plus particulièrement l'île d'Hokkaido.

À Sapporo on a relevé une température de -16°C et jusqu'à 60 cm de neige.
Dans certaines zones plus reculées de l'île d'Hokkaido, on a pu relever près de 2 m de neige, dont 194 cm à Iwamizawa où l'on avait plus vu autant de neige depuis 1946.

Cette tempête de neige a provoqué de grosses perturbations que ce soit au niveau routier, aérien ou ferroviaire.


Des arbres se sont cassés et des toitures effondrées sous le poids de la neige.

Voir d'autres vidéos sur notre page facebook: ici

http://www.youtube.com/watch?v=4jsUE2wLxBM&feature=pl...

http://www.meteo-world.com/news/index-3502.php

 

Le Sahara reverdit

Si vous voyez les élites s'intéresser de près au Sahara et à l'Afrique, vous aurez compris qu'elles veulent aller s'accaparer leurs richesses naturelles.

Ce phénomène avait déjà  été constaté en 2010.
 

Ecologie

 

Le Sahara reverdit


Écrit par Administrator   

Mercredi, 07 Septembre 2011 00:00

sahel reverdissement

Depuis 2004, nous constations un reverdissement du sahel à contrario de tous les dires médiatiques. Ainsi certains scientifiques nous apportaient à l'époque cette recherche : "Le Sahel reverdit ! Ce n'est pas une incantation, mais une tendance bel et bien observée par des chercheurs qui ont dépouillé quinze ans de photographies satellites de la région. Ces géographes européens affirment que les terres cultivables commencent à reprendre progressivement du terrain. Une bonne nouvelle ! Décidément le changement climatique ne ressemble à aucun scénario prévu...", à voir ICI. En 2010, la situation se confirme à relire ICI. Aujourd'hui, en voici les explications...

 

Dans le bassin-versant du Bani, au Mali, on observe par télédétection une tendance à l'augmentation de l'indice de végétation sur les vingt-cinq dernières années. Ce verdissement, constaté dans la plupart des études menées en Afrique de l'Ouest, ne s'accompagne pas d'une augmentation significative de la pluviométrie. Comment expliquer cette tendance ? Selon une équipe du Cirad, elle pourrait résulter de la dynamique de la végétation naturelle et non d'un changement dans l'utilisation des sols comme cela est souvent mis en avant.

 

Dans le bassin-versant du Bani, qui s'étend sur 130 000 kilomètres carrés au Mali, une équipe du Cirad et ses partenaires ont suivi la dynamique de la végétation de 1982 à 2006 afin de comprendre les causes du verdissement du Sahel. Ce suivi a été réalisé en examinant des séries d'images d'indice de végétation satellitaire (NDVI, normalized difference vegetation index), un bon indicateur de l'activité photosynthétique des surfaces. L'évolution de cet indice est analysée en fonction de la pluviométrie et des changements d'occupation du sol, les deux principaux déterminants de la dynamique de la végétation dans la région soudano-sahélienne.

Sur la période 1982-2006, aucune évolution de la pluviométrie annuelle n'a été mise en évidence à l'échelle du bassin-versant. En revanche, on observe une augmentation des surfaces cultivées, qui passent de 13 % à 23 % entre 1985 et 2000. L'analyse de ces résultats n'a cependant pas permis de trouver un lien univoque entre le verdissement du bassin et les changements d'occupation du sol.

sahel reverdissement

Le développement des cultures n'expliquerait le verdissement que dans le nord du Bani, en zone sahélienne, où les cultures présentent un indice de végétation supérieur à celui de la végétation naturelle. Le verdissement dans le bassin-versant serait donc essentiellement lié à la dynamique de la végétation naturelle.

Cette dynamique dépendrait, en fait, de la distribution des pluies au cours des vingt-cinq dernières années et non de leurs tendances. En effet, si les pluies sont devenues déficitaires de 2000 à 2006, elles avaient augmenté de 1982 à 1999. Les plantes pérennes ont pu profiter de cette augmentation et rester vivaces pendant la période sèche qui a suivi.

Cette étude démontre les limites des analyses de tendance en télédétection et climatologie fondées sur des relations linéaires, qui sont des modèles trop simplistes pour reproduire correctement les phénomènes écologiques et géographiques en jeu.

source : http://www.cirad.fr/

http://www.laterredufutur.com/accueil/index.php/ecologie/...


 

Le Sahara reverdit

 

 Posté le 19 avril 2010 à 00:00:00                                                                    

  

Nous avions vu au tout début du site de la Terre du Futur que des signes montraient que le Sahara commençait à reverdir. Voilà enfin un tournant qui démontre 6 ans plus tard que nous étions déjà dans le vrai. Tout ceci est une tendance lourde. Le changement climatique actuel n'a rien avoir avec ce qui était prévu.

Pour rappel l'article Le Sahara Reverdit

lien fourni par Geomalin -  Après cinq années de pluies abondantes, les barrages débordent et les oasis renaissent.

«Avant, à cette époque de l'année, vous n'auriez vu que des pierres: tout était déjà grillé par le soleil, il n'y avait plus un brin d'herbe», confie Mhamed Mahdane en désignant des troupeaux de chèvres et de moutons disséminés le long de la route nationale 10 qui relie Ouarzazate à l'oasis de Skoura, dans le Sud marocain, aux portes du Sahara. En cette fin du mois de mars, des taches de fleurs blanches, jaunes ou mauves, entrecoupées de touffes d'herbes buissonnantes apportent encore une timide touche de couleur à cet univers minéral.

«Du côté du Tafilalet, autour de l'oued Ziz, c'est encore plus spectaculaire: là-bas, il y a de vraies prairies!» ­insiste ce jeune enseignant, chercheur en sociologie rurale du développement à l'université d'Agadir.

La raison de cette métamorphose? La pluie. Après une sécheresse implacable, qui a sévi de 1995 à 2005, l'eau tombe en abondance depuis cinq ans sur les oasis, les vallées et le versant sud de l'Atlas, rechargeant les nappes phréatiques, remplissant les barrages et faisant rejaillir des sources que l'on croyait taries à jamais. La neige immaculée qui recouvre encore les cimes du M'Goun (4 068 m) témoigne du déluge qui s'est abattu cet hiver sur la région. «Début février, au plus fort de la crue, le débit de l'oued Souss, qui se jette à Agadir, sur la côte atlantique, a atteint 4 000 mètres cubes par seconde, soit plus de douze fois celui de la Seine à Paris!» explique Thierry Ruf, chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD, ex-Orstom) et spécialiste des systèmes agraires irrigués. À certains endroits, on a enregistré jusqu'à 880 millimètres d'eau (soit 880 litres par m2!) en l'espace de quelques semaines.

Développement de l'agriculture

Résultat: les deux principales retenues du secteur, qui menaçaient de céder, ont dû ouvrir les vannes en grand. Le barrage Hassan Addakhil, à 25 kilomètres en amont d'Errachidia, a débordé pour la première fois en quarante ans ! Même scénario à Ouarzazate où, selon Lahcen Youbi, chef du bureau d'études de l'Office régional de mise en valeur agricole (Ormvao), 290 millions de mètres cubes d'eau (soit plus de la moitié de la capacité de l'ouvrage) ont dû être relâchés dans la vallée du Draa, qui abrite la plus grande oasis du monde.

Même s'il est encore trop tôt pour établir un lien formel entre ce retour inespéré de la pluie et la tendance actuelle au réchauffement, ce «changement climatique à l'envers», comme l'appelle Thierry Ruf, se manifeste aussi dans les pays voisins (Algérie, Tunisie) quoique avec une intensité moindre. Les sombres prédictions de Rajendra Pachauri, le président du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), qui annonçait en juillet 2008, lors de la conférence de Poznan (Pologne), «une baisse de 50% des rendements des cultures non irriguées dans certains pays d'Afrique, d'ici à 2020», semblent pour l'instant ne pas concerner le Maghreb .

Mieux: il est même permis de se demander si le désert, qui n'a cessé de gagner du terrain depuis les années 1970, ne va pas commencer à reculer. «Ce qui est sûr, c'est qu'il n'avance plus!» se réjouit Hro Abrou, le directeur général de l'Ormvao, pour qui «ces années humides offrent à l'agriculture marocaine une occasion en or de se développer». D'autant qu'elles coïncident avec le plan Maroc vert, lancé en avril 2008 par le gouvernement de Mohammed VI, qui prévoit d'investir 150 milliards de dirhams (13,4 milliards d'euros) d'ici à la fin de la décennie dans le secteur agricole. «Pour couvrir les pertes dues à la sécheresse et densifier notre patrimoine arboricole, nous allons planter 420000 palmiers dattiers issus de culture in vitro et donc exempts de maladies», détaille M. Abrou. Pas moins de 160 000 pieds d'oliviers ont déjà été distribués en 2009 dans la région de Ouarzazate et il est prévu de relancer la culture de pommes de montagne et de produits de terroir comme la rose et le safran. Enfin, pour économiser l'eau, les agriculteurs possédant moins de 5 hectares recevront gratuitement des équipements d'irrigation en goutte-à-goutte.

«Dynamique sociale»

L'agriculture vivrière des oasis figure également parmi les priorités du plan Maroc vert. Ces perles de verdure, très densément peuplées, sont en pleine effervescence. En 2005, quand il a commencé à travailler dans le Sud marocain, Thierry Ruf pensait que les khettaras, ces galeries souterraines qui permettent de capter l'eau des nappes (voir article ci-contre), n'avaient plus qu'«un intérêt archéologique». Mais le retour de l'eau a complètement changé la donne. «On assiste en direct à une véritable renaissance avec toute une dynamique sociale qui se remet en route», explique Mhamed Mahdane. Et de citer ces émigrés qui réinvestissent de l'argent dans la construction, ces magnifiques habitations traditionnelles en boue séchée, ou tabout, et bien évidemment dans l'agriculture.

«La vie ici est rythmée par ces longues alternances de périodes sèches et humides», poursuit ce jeune homme affable qui n'a jamais cru à la mort des oasis. Leurs habitants le savent: jamais ils n'ont douté que l'eau reviendrait.» À l'image de ces fleurs du désert qui, chaque printemps, émergent de la rocaille.

source : http://www.lefigaro.fr/

http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&...

 

 

20/01/2012

Une nouvelle île apparaît en mer Rouge

Un article qui date de décembre 2011, mais toujours d'actualité. 

Sciences-Tech.

Une nouvelle île apparaît en mer Rouge

30.12.2011 - 16:13

Cette image prise par un satellite montre un panache de fumée blanche à l'endroit de l'éruption. [NASA - RTS]
Cette image prise par un satellite montre un panache de fumée blanche à l'endroit de l'éruption. [NASA - RTS]
 
 
Une nouvelle île est apparue au large de la côte ouest du Yémen en mer Rouge à la suite d'une éruption volcanique, a annoncé la NASA vendredi. L'observatoire de la Terre de l'agence spatiale américaine a publié des photos montrant un panache de fumée blanche près d'un l'archipel des îles Zubair de la mer Rouge.

13/01/2012

Un spécialiste du magnétisme terrestre prévient l'humanité et lui demande de renverser les dirigeants avant qu'il ne soit trop tard

Exclusivité WikiStrike : un spécialiste du magnétisme terrestre prévient l'humanité et lui demande de renverser les dirigeants avant qu'il ne soit trop tard.

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/2510128772.jpg

 

Voici l'email du scientifique anonyme, James F.

"Le pôle nord géomagnétique continue son accélération et file droit vers la Sibérie. Ceci est en soi une nouvelle quelque peu normale. Cependant, je tiens à prévenir, d'où ma très grande inquiétude, que celui-ci se déplacera encore plus rapidement au cours de l'année 2012, comme jamais, et pourrait croiser le pôle géographique avant la fin de l'année. La situation économique, la géopolitique, les morts d'animaux à travers le monde, tout est lié au magnétisme terrestre, une situation aggravée par les éruptions solaires dont un pic alarmant est attendu pour 2013.

Si je vous préviens aujourd'hui, c'est qu'aucun média ne vous parlera de la catastrophe à l'échelle planétaire imminente.

En l'espace de 10 ans seulement, le pôle magnétique terrestre s'est déplacé 50 fois plus vite et cette vitesse exponentielle va se poursuivre dans les deux années qui viennent, provoquant toujours plus de séismes, de réveil de volcans et d'autres dérèglements climatiques intimement dépendants de ce phénomène.

2012, et plus particulièrement, la  fin 2012, s'annonce catastrophique. Le croisement du PM et du PG ne se fera pas sans dégâts, d'après mes calculs, cet évènement se produira avant 2013, certainement en décembre prochain.

On écoute jamais assez les mayas qui connaissaient mieux que nous aujourd'hui le soleil, eux qui en possèdent nombre de calendriers. Et je commence à croire que ces génies de l'Astronomie étaient avant tout des génies de la compréhension électrique de l'univers, et de cause à effet, du magnétisme terrestre.   

Car il n'y a pas magnétisme sans univers électrique. Pourquoi vos scientifiques patentés vous le cachent-t-ils encore ? Pour l'énergie libre, ou pour d'autres raisons. Mesmer pourrait vous en dire tant, le grand ami du roi Louis XVI, guillotiné dans le seul but de dénigrer ce premier, pourtant homme qui influença le très célèbre Nikola Tesla.

Il est grand temps que vous compreniez que l'homme n'est rien dans cet univers. Il est grand temps que les peuples reprennent le pouvoir pour saisir toute la vérité avant qu'il ne soit trop tard. Ce pourquoi, moi, James F, demande aux peuples des pays du monde de renverser  chaque gouvernement. Le pouvoir entre vos mains, vous pourrez vous défendre, puisque vous pourrez accéder aux informations cachées.

Vous prévenir est une chose que je ne pourrai bientôt plus faire. 

James. F. pour WikiStrike"

A partager et à traduire dans toutes les langues.

Levez-vous !

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-...

 

12/01/2012

On prépare les esprits au black out électrique à venir ! "Une semaine sans électricité" c'est mardi 3 janvier à 20h35 sur France 2.

Un hasard de plus ?

Un reportage qui a été diffusé le 3 janvier 2012 sur France 2.

Ce black out électrique serait attendu au cours du second semestre 2012 suite à une énorme CME Solaire qui déclencherait un énorme orage électro-magnétique qui perturberait les réseaux électriques et de télécommunications.

Si cela n'arrive pas avant !

Ensuite, ils viendront nous dire que nous délirons et que nous sommes des adeptes de la théorie du complot ou encore des prophètes de malheur parce que nous lançons des alertes pour vous demander de vous préparer !


Une semaine sans électricité

Sur France 2

 Une semaine sans électricité
Télé-réalité
Première diffusion : 3 janvier 2012 Produit par : BBC France Présenté par : Véronique Mounier (2012-)Diffusé sur : France 2Présentation de l'émission :Après 2 épisodes d'Une semaine sans les Femmes, France 2 et BBC France s'attaquent à une nouvelle expérience in vivo. Fin octobre, à Cabris, dans les Alpes-Maritimes. Il est 19 heures. Parents et enfants s'apprêtent à dîner quand, soudain, tout s'éteint... Alors que l'électricité est omniprésente dans notre vie, France 2 a voulu savoir comment s'en sortiraient les Français s'ils en étaient privés. Sept familles du village ont accepté de relever le défi : vivre une semaine sans courant. Outre la lumière, elles n'auront plus accès aux appareils qui contribuent au confort du quotidien : réfrigérateurs, machines à laver, fours, sèche-cheveux, rasoirs... mais aussi télévision, téléphone mobile, ordinateur, chaîne Hi-Fi, console de jeux. Comment vont-elles se défaire de leurs habitudes ? Quelles astuces vont-elles trouver pour cuisiner, s'éclairer, se laver ? L'entraide va-t-elle fonctionner ? Des équipes de la BBC, avec le réalisateur Stéphane Gillot, ont mis en place une technique de prise de vue spéciale pour filmer dans l'obscurité. Véronique Mounier anime cette expérience originale le 3 janvier 2012 sur France 2.http://tele.premiere.fr/Une-semaine-sans-electricite-3055...

VIDEO - Une semaine sans électricité : France 2 éteint la lumière le 3 janvier prochain
Vivre une semaine sans ... électricité !
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...
 



30-12-2011 - 16h32 |
Mardi 3 janvier 2012 France 2 diffusera à 20h35 l'émission inédite Une semaine sans électricité présentée par Véronique Mounier. Des habitants du village de Cabri (Alpes-Maritimes) ont accepté de vivre durant 7 jours sans électricité. Et comme nous pouvons le constater dans la bande-annonce, ça n'est pas toujours facile !...Le 8 mars dernier France 2 se lançait dans l'aventure télé-réalité avec Une semaine sans les femmes qui avait réalisé une belle performance en réunissant 3,7 millions de téléspectateurs. Présentée par Véronique Mounier cette nouvelle émission proposait de découvrir comment les hommes d'un petit village d'Indre-et-Loire allaient s'occuper des enfants, du ménage et de la cuisine durant 7 jours tandis que les femmes étaient parties en vacances.Face à ce succès d'audience, France 2 a décidé de réitérer l'expérience, mais sous un angle différent. Comme son nom l'indique, les téléspectateurs vont découvrir dans Une semaine sans électricité comment sept familles du petit village de Cabris dans les Alpes-Maritimes ont vécu durant une semaine sans électricité. Privée de réfrigérateur, de lumière, de machine à laver mais aussi de télévision, de téléphone mobile et d'ordinateur, ces familles vont-elles réussir à s'adapter ? Il est fort à parier que le confort du quotidien ne soit pas si facile que ça à oublier !...

http://tele.premiere.fr/News-Videos/VIDEO-Une-semaine-san...