Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2011

C'est l'OTAN qui est à la conquête de Tripoli

 Investig'Action - michelcollon.info

C'est l'OTAN qui est à la conquête de Tripoli
Manlio DINUCCI

Posté mardi : Une photo publiée par le New York Times raconte, plus que beaucoup de paroles, ce qui est en train d'arriver en Libye : elle montre le corps carbonisé d'un soldat de l'armée gouvernementale, à côté des restes d'un véhicule brûlé, avec trois rebelles autour qui le regardent avec curiosité. Ce sont eux qui témoignent que le soldat a été tué par un raid de l'OTAN. Lire l'article


Diffusé lundi :
Libye : conseils anti-manips
Michel Collon

+ Informations rassemblées par Cédric Rutter

D'autres infos régulièrement sur michelcollon.info Merci de diffuser. Toute guerre est d'abord une guerre de l'info.
 

Libye : Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie

Nous comprenons mieux pourquoi Sarkozy ami indéfectible du CRIF et d'Israël a reconnu le CNT comme étant l'organe légitime, seul représentant du peuple libyen.


Ah bon ?

Et quand jamais le Peuple Libyen a-t-il voté démocratiquement pour ce Conseil ? Puisque l'on nous serine les oreilles avec la démocratie et le projet dit humanitaire d'aller soi-disant sauver les civiles.

SARKOZY permet ainsi les coups d'états militaires orchestrés par l'état Sioniste pour lui donner les moyens d'installer une base militaire en Libye près des frontières de l'Algérie pour aller ensuite créer l'hégémonie en Algérie et leur pomper le pétrole.


Alain Juppé avait signé 
il y a 18 ans u
ne reconnaissance officielle par la France de l'opposition libyenne et son soutien au CNT.

On comprend mieux qui est derrière tout cela et pour quelles raisons Alain Jupé a déclaré vendredi que 
l'intervention française en Libye, était un "investissement sur l'avenir".

Voilà comment les criminels que nous avons au Gouvernement illégitime qualifient "des crimes commis contre l'humanité" comme étant "un investissement sur l'avenir".

L'avenir de qui ?

D'Israël, de la France et des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial dont ils sont les Agents actifs ?
 
Nous avons compris qui est en train de coloniser la Libye sous couvert que ce sont les rebelles qui veulent renverser KADHAFI : La CIA et MOSSAD avec la complicité de l'ONU, de l'OTAN et de la France.
 
Et combien ce conflit coûte par jour, aux contribuables français ?


1 million d'euros par jour pour que nous les autorisions à aller massacrer des innocents !
 

Publié le 24/04/2011 à 20:19 par djamazz

Sarkozy reconnaît les insurgés libyens en contrepartie du pétrole 24/04/2011

Sarkozy reconnaît les insurgés libyens en contrepartie du pétrole

Un document classé secret révèle l'existence il y a 18 ans de contact secret entre des opposants libyens et des officiels français, notamment le ministre actuel des affaires étrangères, Alain Juppé, qui occupait le même poste en 1993

Selon le document, dont Ennahar détient une copie, daté du 28 juillet 1993, Alain Juppé, alors ministre des affaires étrangères sous Mitterrand, s'adressait au chef de l'opposition libyenne en personne et en sa qualité de président du front national libyen, par le biais d'une correspondance officielle de la république française. Une reconnaissance officielle par la France de l'opposition libyenne et son soutien.

 
Juppé, qui est revenu il y a quelques semaine pour diriger la diplomatie française, suite au scandale du soutien de Paris au régime de Benali en Tunisie, répondant par une correspondance officielle au chef de l'opposition libyenne Mohamed El Makrif, secrétaire général du front national libyen, en réponse à une correspondance de ce dernier le félicitant pour sa désignation au poste de ministre des affaires étrangères en été 1993.

Selon le même document, Juppé remercie l'opposant libyen pour des informations secrètes fournies par ce dernier sur le régime de Kadhafi, mais refuse sa demande dont la teneur n'a pas été mentionnée, lui expliquant que la France refuse de s'ingérer dans les affaires internes de la Libye.

Un deuxième document révèle le secret de la reconnaissance par la France du Conseil National de Transition (CNT) libyen, comme seul représentant du peuple libyen. Le document révèle aussi qu'il y avait un accord préalable entre le CNT par la France selon lequel la France aurait 35% du pétrole libyen en contrepartie de sa reconnaissance et de son soutien et de son aide par tous les moyens pour le reversement du régime de Kadhafi.

Le document daté du 3 avril dernier, adressé aux chefs politiques du Qatar et des Emirates Arabes, ainsi que du SG de la Ligue Arabe, Amr Moussa, stipule que le CNT avait chargé un de ses membres pour signer des accords avec le gouvernement français portant sur l'octroi de 35% du pétrole libyen à la France en contrepartie de l'aide et du soutien de celle-ci à l'opposition libyenne.

L'opposition libyenne demande aussi au Qatar de lui fournir les armes, aux termes d'un accord conclu entre les deux parties auparavant.

Ennahar/ Ismaïl Fellah

Le président français Nicolas Sarkozy a donné au Conseil national de transition (CNT) libyen son "accord de principe" pour une visite à Benghazi, et est favorable au dégel de fonds libyens en faveur du CNT, a-t-on appris vendredi à l'Elysée

Benghazi, dans l'est de la Libye, est le bastion de l'insurrection contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

La présidence française a fait ces annonces deux jours après la visite à Paris de Moustapha Abdeljalil, président du CNT, l'instance représentant la rébellion.

"Nous avons invité le président français à venir en visite à Benghazi, je pense que ce serait très important pour le moral de la révolution", avait alors déclaré M. Abdeljalil. "Il a accepté (...), mais aucune date n'a été définie", avait-il ajouté.

La présidence française avait alors confirmé l'invitation, mais pas la réponse favorable de Nicolas Sarkozy.

Les dates et les modalités de ce déplacement n'ont pas été arrêtées, a-t-on précisé vendredi à l'Elysée.

Le chef de l'Etat français est en outre favorable au dégel de fonds libyens en faveur du CNT, a-t-on ajouté de même source.

La France a été le premier pays à reconnaître le CNT comme interlocuteur libyen légitime, lorsque Nicolas Sarkozy avait reçu le 10 mars à l'Elysée trois émissaires de la rébellion libyenne.

S'agissant de la fourniture d'armes à la rébellion, Paris exclut totalement de le faire. En revanche, Paris considère qu'il n'est pas illégal que d'autres pays donnent des armes à la rébellion qui "protège la population civile".

Pour Paris, cela est conforme au paragraphe 4 de la résolution 1973 de l'ONU qui permet à la population libyenne de se défendre contre les forces du colonel Kadhafi.

Ennaharonline

http://ennaharonline.com/fr/international/7221.html http://ennaharonline.com/fr/international/7221.html

http://djamazz.centerblog.net/6585086-sarkozy-reconnait-le-cnt-libyens-en-contrepartie-du-petrole


L'intervention française en Libye, un "investissement sur l'avenir", assure Juppé

Par Aziz Zemouri

Click here to find out more!

L'intervention française en Libye, un "investissement sur l'avenir", assure Juppé

L'intervention de la France en Libye est un "investissement sur l'avenir", a estimé vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un entretien au quotidien Aujourd'hui en France/Le Parisien.

"Quand on m'interroge sur le coût de l'opération - le ministère de la Défense parle de 1 million d'euros par jour - je fais remarquer que c'est aussi un investissement sur l'avenir", a-t-il déclaré.

Selon lui, "les ressources du pays ont été confisquées par Kadhafi qui a accumulé les stocks d'or". "Cet argent doit servir au développement de la Libye. Une Libye prospère sera un facteur d'équilibre pour la région", a affirmé Alain Juppé.

Interrogé sur les origines de l'intervention de la France dans le conflit, le ministre des Affaires étrangères a reconnu qu'"on nous a reproché du retard à l'allumage lorsque que se sont déclarées les manifestations du Printemps arabe". -------------(Qui leur a reproché du retard à l'allumage lorsque se sont déclarées les manifestations du Printemps Arabe ? Le Peuple Français ?)

"Il est vrai que, pendant longtemps, nous nous sommes un peu laissé intoxiquer par ceux qui disaient que les régimes autoritaires sont le meilleur rempart contre l'extrémisme", a-t-il avoué.

"C'est fini", a-t-il ajouté. "Notre ligne, qui a déjà prévalu en Côte d'Ivoire, c'est de privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles", a rappelé Alain Juppé. -----------Bien sûr, on va le croire !

A la question "pourquoi cette nouvelle doctrine ne s'applique-elle pas à la Syrie", le ministre a répondu : "Mais elle s'applique intégralement à la Syrie !"------(Nous avons compris ! Il leur manque les pays arabes, les pays africains et asiatiques pour nous instaurer le Nouvel Ordre Mondial !)

"La France a dit la première que Bachar al-Assad devait quitter le pouvoir", a-t-il souligné. Pour lui, "elle est à la pointe de la mobilisation internationale pour faire pression sur le régime par des sanctions politiques et financières".

Alain Juppé a cependant concédé que "l'intervention militaire n'est évidemment pas envisageable aujourd'hui, car il faut tenir compte de la situation régionale et internationale du dossier syrien".

"La première différence, c'est qu'il n'y a pas de mandat international", a-t-il expliqué. "Nous n'allons pas, sous notre propre responsabilité, nous lancer dans une opération militaire !" s'est-il exclamé.

"La Russie, mais aussi la Chine, le Brésil ou l'Inde s'y opposent", a également confirmé le ministre français des Affaires étrangères.

http://www.lepoint.fr/politique/l-intervention-francaise-...


Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie

image

Selon un document écrit en hébreu, un accord a été signé entre Israël et le Conseil National de Transition (CNT) libyen à Benghazi, concernant leinstallation d'une base militaire sioniste dans la région de Djebel Akhdar, pour une durée de trente années dans le cas où ces derniers arrivent au pouvoir

  • Le document qui comporte la mention « Forces de défense israéliennes », reçu par un officier ukrainien, révèle le contenu de l'accord signé entre Israël et le Conseil national de transition libyen à Benghazi, qui consiste en l'installation d'une base militaire sur les frontières libyenne, alors qu'Israël soutien l'opposition libyenne en lui fournissant des armes, en faisant des pressions sur les pays européens pour reconnaitre le CNT et entraînant les membres de l'opposition dans le but de préparer une armée forte.
  • L'intensification des frappes aériennes de l'Otan contre les forces pro-Kadhafi pour l'obliger à quitter le pouvoir fait parti de la stratégie.
  • Le document en question a soulevé beaucoup de doute, selon des observateurs, étant écrit de gauche à droite. Aucune réaction de la part de l'opposition libyenne à Benghazi pour confirmer ou infirmer ces informations.
  • Les pro-Kadhadi distribuaient le document dans le but de convaincre et de monter l'opinion générale dans les pays voisins contre l'opposition.
  • Dans le cas ou l'information est confirmée, l'Algérie serait le plus concerné par la présence des sionistes sur les frontières avec la Libye et permettra à l'organisation du groupe salafiste pour la prédication et le combat, qui se fait appelé el Qaïda au Maghreb Islamiste (AQMI) d'avoir beaucoup plus d'arme pour mener ses opérations criminelles dans la région, après que ses activités ses sont étendues au trafic que drogue et des armes. L'organisation terroriste trouvera un environnement propice à ses activités à l'ombre de la présence sioniste, surtout que l'Algérie est le pays le plus hostile à l'entité sioniste.
 
Ennahar/ Dalila B.
 

Une base militaire israélienne en Libye près des frontières avec l'Algérie - Vidéo
http://www.dailymotion.com/video/xisssm_une-base-militair...

 

 Une base militaire israélienne bientôt aux frontières de l'Algérie ! - Document ultra-confidentiel....


Les services secrets ukrainiens ont obtenu un document ultra-confidentiel, avant même sa diffusion sur la chaîne de télévision officielle libyenne Al Jamahiriya et sa publication par le journal israélien Yediot Aharonot. Ce document révèle la signature d’un accord conclu entre le Conseil National de Transition libyen (CNT) et Israël, pour l’installation d’une base militaire israélienne aux Monts Verts en Libye, au cas où les insurgés arriveraient au pouvoir. Le document en question, portant l’entête « Israel Defense Forces », note qu’en contrepartie Israël s’engage à obtenir la multiplication des frappes aériennes de l’OTAN contre les forces gouvernementales libyennes, et l’adhésion de pays arabes à la cause du CNT libyen.

 

22/08/2011

Libye : Exclusif TF1 - Le fils de Kadhafi s'adresse à Sarkozy

Voilà ce qui nous prend au nez, grâce aux dictateurs atlantistes qui ont décidé de partir en guerre contre la Libye pour soi-disant protéger les civiles de la soi-disant dictature de Kadhafi.

Nous avons tous compris qu'il s'agissait de partir en guerre colonialiste contre ce pays et ses dirigeants pour leur voler leurs richesses et placer leurs pions Illuminati-reptiliens, en vue de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial. 

N'oubliez pas que pour ce faire, il leur manque les pays musulmans et asiatiques, et tous ceux qui résistent à l'impérialisme USA/Israël, /Anglais et Européen.

Nous serions curieux de savoir par qui sont recrutés, formés et financés ces soi-disant rebelles :  la CIA et le MOSSAD ?

Ecoutez bien ce que dit le fils de KADHAFI.

De quel droit les autres pays dont la France, se permettent de donner des ordres et de faire ingérence dans ce pays, en violation de notre propre constitution ?

Si demain le Libye et les autres pays musulmans partent en guerre contre nous et que les guerres civiles éclatent en Europe, nous l'avons bien mérité, parce que nous ne sommes pas capables d'arrêter les fous qui nous gouvernent en France et en Europe.

"Les rebelles ne vous donneront rien, car ils vont perdre", a dit le fils de Mouammar Kadhafi dans une interview exusive à TF1. "Vous allez devenir des cibles pour nous", a-t-il de nouveau menacé, évoquant les frappes de l'Otan qui s'abattent sur la Libye.

Exclusif TF1 - Le fils de Kadhafi s'adresse à Sarkozy

Carnage de l’OTAN à Tripoli par Thierry Meyssan

  Des nouvelles en direct de Libye par Thierry Meyssan. 

 

http://rutube.ru/tracks/4741787.html?v=ffec3b7bf55c46685c...

 De Tripoli, Thierry Meyssan relate le carnage dont il est le témoin. Article posté lundi à 0h35.

Réseau Voltaire | Tripoli (Libye) | 21 août 2011

Samedi 20 août 2011, à 20h, c’est-à-dire lors de l’Iftar, la rupture du jeûne de Ramadan, l’Alliance atlantique a lancé « l’Opération Sirène ».

Les Sirènes sont des hauts-parleurs de mosquées qui ont été utilisées pour lancer un appel d’Al Qaeda à la révolte. Immédiatement des cellules dormantes de rebelles sont entrées en action. Il s’agissait de petits groupes très mobiles, qui ont multiplié les attaques. Les combats de la nuit ont fait 350 morts et 3000 blessés.

La situation s’est stabilisée dans la journée de dimanche.

Un bateau de l’OTAN a accosté à côté de Tripoli, livrant des armes lourdes et débarquant des jihadistes d’Al Qaeda, encadrés par des officiers de l’Alliance.

Les combats ont repris dans la nuit. Ils ont atteint une rare violence. Les drones et les avions de l’OTAN bombardent tous azimuts. Les hélicoptères mitraillent les gens dans les rues pour ouvrir la voie aux jihadistes.

Dans la soirée, un convoi de voitures officielles transportant des personnalités de premier plan a été attaqué. Il s’est réfugié à l’hôtel Rixos où séjourne la presse étrangère. L’OTAN n’a pas osé bombarder pour ne pas tuer ses journalistes. L’hôtel, dans lequel je me trouve, est assailli sous un tir nourri.

A 23h30, le ministère de la Santé ne pouvait que constater que les hôpitaux sont saturés. On comptait pour ce début de soirée 1300 morts supplémentaires et 5000 blessés.

L’OTAN avait reçu mission du Conseil de sécurité de protéger les civils. En réalité, la France et le Royaume-Uni viennent de renouer avec les massacres coloniaux


1h00 Khamis Kadhafi vient personnellement d’apporter des armes pour défendre l’hôtel. Il est reparti. Les combats sont très durs alentour.

 

http://www.voltairenet.org/spip.php?page=liste-article&am...

 

 

24/02/2011

Pour une réflexion sur les "révoltes des peuples" dans les pays arabes

Nous transmettons un mail qui nous a été adressé par un lecteur assidu,  à la suite de la diffusion de notre précédent article et qui mérite que nous lui apportions attention pour une réflexion salutaire.
Un lecteur bien informé ?

Et vous qu'en pensez-vous ?
  
 
Bonjour à toute l'équipe,
 
Je suis un lecteur assidu de votre blog et j'ai lu le dernier article sur votre blog portant sur les 3 millions d'égyptiens qui souhaitent reprendre Jérusalem.

Je voulais attirer votre attention sur toutes ces révoltes subites et simultanées des peuples arabes.
 
On ne peut trouver cela que très curieux, que tous se réveillent en même temps, sauf s'il s'est agit d'un plan bien préparé par avance par les sionistes.
 
Je pense que toutes ces révoltes soi-disant des peuples sont bien orchestrées et téléguidées par des agitateurs, agents de la CIA et du Mossad pour déstabiliser les pays arabes et qui utilisent comme par hasard les réseaux sociaux Internet tels que Twitter et Facebook pour manipuler les peuples.
 
J'ai lu par ailleurs que ce sont les Anonymous, le groupe d'anonymes qui a soi-disant aidé Julian Assange qui ne leur avait rien demandé, qui sont à l'origine de ces nouveaux exploits d'organisation de révoltes dans les pays arabes. Il faudrait savoir qui est derrière ce groupe d'anonymes et je ne serais pas étonné d'y retrouver des sionistes. C'est facile sous couvert de l'anonymat de faire faire n'importe quoi aux peuples et d'agiter la propagande.
 
Du reste on ne peut que rester que songeur quand on nous annonce que les soi-disant dictateurs mis en place dans les uniques intérêts des alliés indéfectibles : USA/Israël, aient pu pour certains être destitués au bout de 18 jours seulement de manifestations des peuples.
 
S'il était si facile de destituer un président, réputé être de surcroît un dictateur sur une période de 18 jours, je crois que tous les peuples européens se mettraient à manifester pour destituer les leurs. Sauf, que ces manoeuvres ne peuvent qu'avoir été pensées et programmées par avance, en ayant pris le soin d'avoir placé sur place les relais nécessaires pour agiter les peuples.
 
De plus, on nous a annoncé par avance que la révolte du peuple dans un pays musulman pourrait produire un effet domino sur tous les pays arabes dont les peuples risquaient de se révolter simultanément.

Cette affirmation corrobore le fait que les plans étaient bien établis par avance, car elle ne cible uniquement que les pays arabes qui sont réputés avoir pour gouvernants des dictateurs. C'est faire de la discrimination raciale que d'invoquer cette raison, car que je sache des dictateurs nous en avons aussi dans les pays européens et personne ne s'est encore mobilisé chez nous pour les faire dégager.
 
Est-ce pour nous faire croire que nos dirigeants sont parfaits et que nous sommes mieux lotis que les pays arabes pour nous paralyser dans nos actions ? Il est vrai que les syndicats sont des instruments politiques financés par les banques, qui ont pour vocation de canaliser et d'encadrer les populations et non pas de les laisser libres de s'exprimer. Une révolte spontanée des peuples sous l'impulsion d'un ou de plusieurs leaders non encartés, serait plus payante et plus efficace pour les peuples que les manifestations organisées et encadrées par les syndicats ou par un service secret quelconque. Nous savons tous que les gouvernants ont peur des peuples, d'autant plus, quand personne ne peut les contrôler et les maîtriser. Mais là encore il faut une organisation et des finances importantes derrière.


Pour quelle raison donc, l'effet domino ne toucherait que les pays arabes et non les pays européens ou autres, si cela n'était pas combiné par avance ?
Il faut des relais et des moyens financiers importants pour manipuler les peuples et agiter la propagande pour nous faire croire à la révolte spontanée des peuples.
 
Entendons-nous bien, je ne suis pas en train de déplorer la révolte des peuples qui souhaitent se libérer du joug de leurs dictateurs et avoir accès à la véritable démocratie en élisant le président de leur choix. Encore que nous savons vous et moi, ce qu'est leur démocratie et comment sont élus nos présidents. Ils sont choisis par le Bildenberg Group qui finance leur campagne présidentielle en qualité de leur meilleur VRP.
 
Je suis au contraire à fond avec les peuples arabes, car je sais que tout ce que l'on nous raconte sur eux, ne relève que de la propagande sioniste et ce sont les seuls peuples qui peuvent mettre un frein définitif au Nouvel Ordre Mondial. L'Islam est donc notre dernier rempart contre le Nouvel Ordre Mondial et le contrôle du Monde par les sionistes.
 
Mais, je voudrais vous suggérer de mener une réflexion sur tout ce qui se met en place en ce moment, dans l'objectif de nous instaurer le NOM.
 
D'après mes nombreuses recherches, je sais que la date du 21 décembre 2012 est la date primordiale, avant laquelle les sionistes doivent instaurer le NOM.

Je dis bien les sionistes et non pas les juifs qui n'ont rien à voir avec les sionistes. Il est très important de faire cette distinction.
 
Comme vous devez le savoir, le projet est celui de désigner le Président de l'ONU en fonction, en qualité de président du Gouvernement Mondial. Dès que la déclaration officielle du gouvernement mondial, sera faite, le siège de l'ONU serait transféré en Israël, car ce pays selon les plans des sionistes, doit devenir le pays de la paix mondiale qui attendra le retour du Christ. Du reste si vous connaissez les écrits, vous devez savoir, qu'ils attendent tous la Jérusalem Céleste. Qui n'est encore qu'une autre belle invention de leur part.
 
Donc, ils doivent à tout prix instaurer le NOM avant le 21 décembre 2012 et leurs plans ont avorté à plusieurs reprises dont notamment lors de la conférence de Copenhague en décembre 2009. C'est la Chine qui a fait avorter leurs plans. Ils essaient bien de nous instaurer l'unique monnaie mondiale, en invoquant la crise financière créée de toutes pièces et surtout virtuelle, mais là aussi, ça ne passe pas.
 
Pour pouvoir instaurer le NOM, il leur manque quoi ?
 
Les pays musulmans qu'ils doivent s'accaparer un à un, ou au sein desquels ils doivent infiltrer leurs pions (agents de la CIA et du Mossad) pour pouvoir passer.


C'est la raison pour laquelle ils sont en train de déstabiliser actuellement tous les pays musulmans pour y mettre leurs pions. Mais, car il y a un mais....
 
Vous remarquerez que les pays qu'ils sont en train de déstabiliser actuellement, sont pour la plupart des pays producteurs de richesses et notamment de pétrole.
 
Or, cela fait des années que l'on raconte que nous devrions atteindre le soi-disant pic pétrolier.

 

Je vois donc là une bonne raison supplémentaire pour eux de s'accaparer les pays arabes, et il faut prier de toutes nos forces pour que les peuples ne se laissent pas faire.
 
Ils feraient donc d'une pierre deux coups : s'accaparer les pays arabes pour instaurer le NOM et exploiter toutes leurs richesses.
 
Du reste, tous ces charognards sont en train de se ruer aux pôles qui regorgent de richesses : diamants, pétrole, etc...
 
Qu'en pensez-vous ?
 
Cordialement.
 
Alan