Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant Bachar el-Assad pour crime contre l'humanité

Et si on faisait poursuivre Hollande pour les frappes illégales qu'il mène en Syrie, pour sa volonté farouche de vouloir obtenir l'exclusion de Bachar Al-Assad qui a été légalement élu par son peuple et pour crimes contre l'humanité ?

Encore le sioniste Fabius qui a sévit à partir du Quai d'Orsay !

Le coupable mais pas responsable de crimes, vous savez !

Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant Bachar el-Assad pour crime contre l'humanité

30 sept. 2015, 11:34

Le président syrien Bachar el-Assad

Des magistrats français vont enquêter sur le conflit syrien, et sur de possibles exactions commises entre 2011 et 2013 par le gouvernement de Bachar el-Assad. La décision a été prise le 15 septembre dernier sur signalement du Quai d'Orsay.

C'est le témoignage de «César»????, ex-photographe de la police militaire syrienne, qui a déclenché l'ouverture de cette enquête préliminaire française pour crimes contre l'humanité. Ce dernier, qui assure avoir travaillé dans une unité de documentation, a quitté le pays en juillet 2013, en emportant avec lui près de 55 000 photos -réunies sur des cartes mémoires- de corps torturés, assure ainsi L'Express.

«Le rapport César, des milliers de photos insoutenables, authentifiées par de nombreux experts, qui montrent des cadavres torturés et morts de faim dans les prisons du régime- témoigne de la cruauté systématique du régime de Bachar el-Assad» a déclaré Laurent Fabius depuis New-York, où il assiste actuellement à l'Assemblée générale de l'ONU.

Les photos rapportées par «César» avaient été projetées une première fois en mars 2014 à l'Institut du monde arabe. Le photo-reportage était alors destiné à interpeller les instances de l'ONU afin qu'elle ouvre de son côté une enquête. Sur les images, on pouvait ainsi voir des yeux arrachés, des personnes décharnées, et une centaine de cadavres réunis sous un hangar en attente d'être inhumés. Ce reportage était intitulé en anglais, Assad's secret massacres (les massacres secrets d'Assad), rapporte encore L'Express.

Ce sont les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et les crimes de guerre qui ont été chargés de mener les investigations. A l'époque, Damas avait qualifié ce rapport de «politique». 

Aller plus loin: En Syrie, le leader kurde affirme que la chute d'Assad serait «une catastrophe pour tout le monde»

 

 

Thierry Mariani dénonce «les méthodes de voyous» des députés ukrainiens

Ah ! Ah ! Ah !

Les nazis de Kiev sévissent à Strasbourg pour signifier, aux députés français s'étant rendus en Crimée, qu'ils faisaient l'objet d'une enquête par Kiev !

Voilà qui la France met en place et défend !

1 - les députés vont où ils veulent en qualité de citoyens libres,

2 - ils sont couverts par l'immunité rattachée à leurs fonctions,

3 - ils seront entendus où, par qui et à quel titre ?

4 - Kiev n'est pas habilité à enquêter en France et encore moins à condamner qui que ce soit en France pour une simple question de compétence territoriale !

La Justice française existe pour cela justement !

Résultat des courses : leurs torchons/papiers seront destinés à aller directement à la poubelle !

 

Thierry Mariani dénonce «les méthodes de voyous» des députés ukrainiens

30 sept. 2015, 15:07

Thierry Mariani

Thierry Mariani

 

Au cours d'une session de routine de l'APCE à Strasbourg, les députés ukrainiens ont présenté une notification à leurs homologues français s'étant rendus en Crimée en juillet dernier, les informant qu'ils étaient mis en cause dans une enquête.

Entre deux sessions de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg, la représentante de la France, Marie-Christine Dalloz, s'est vue remettre une notification officielle de la part du député ukrainien Giorgy Logvinsky pour l'informer de l'ouverture d'une enquête à son encontre.

 

Sur sa page Facebook, Logvinsky signale en effet que les députés français sont des «délinquants» et qu'ils feraient l'objet d'une enquête pour avoir «cyniquement violé les lois ukrainiennes en visitant la Crimée et participant même à plusieurs réunions avec les occupants et leurs dirigeants».

Le représentant des français à l'étranger Thierry Mariani et le sénateur de Paris Yves Pozzo di Borgo, ont également fait l'objet de la même notification officelle que Marie-Christine Dalloz de la part de leurs homologues ukrainiens. Interrogé par RT, Thierry Mariani a dénoncé des «méthodes de voyous» qui «violent toutes les rêgles diplomatiques».

L'initiative d'un séjour en Crimée de la délégation française qui avait choisi de s'y rendre pour voir comment les choses se passaient réellement sur la terrain, avait été saluée par Moscou, mais provoqué des réactions d'hostilité de la part de Kiev qui décida d'engager des poursuites judiciaires contre les représentants français. 

 

 

Petite banniere 400x50

 

16:43 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Europe, Euro, CEDH, France/Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

EN DIRECT : séance du Conseil de sécurité de l’ONU à New York présidée par la Russie

La Russie met tout le monde au pied du mur par la voix de LAVROV à l'ONU !

EN DIRECT : séance du Conseil de sécurité de l’ONU à New York présidée par la Russie

30 sept. 2015, 16:13


Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov préside la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU du 30 septembre consacrée à la menace terroriste au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Le projet de résolution russe sur la lutte contre le terrorisme y sera présenté.

 

 

Les forces russes entament des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie

Excellent Poutine au Pentagone !

Vous avez 1 h pour dégager du milieu !

Plus tôt, des représentants américains ont indiqué à Reuters que Moscou avait donné au Washington un préavis d’une heure avant le début de ses opérations.

Les forces russes entament des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie

30 sept. 2015, 15:14

MiG-29

Le ministère russe de Défense a confirmé avoir commencé à mener ses premières frappes visant les les combattants de l’Etat islamique en Syrie.

«Conformément à la décision du commandant suprême de l’Armée de l'air russe, Vladimir Poutine, les avions de guerre des forces russes ont lancé aujourd’hui [mercredi] une opération aérienne, impliquant des frappes ponctuelles au sol visant les terroristes de Daesh sur le territoire de la Syrie», a fait savoir le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Les raids aériens ciblent l’équipement militaire, les centres de communication, les véhicules, les armes et les dépôts de combustible appartenant aux membres de l’organisation terroriste, a poursuivi le porte-parole.

En savoir plus : Poutine sur les frappes en Syrie

Plus tôt, des représentants américains ont indiqué à Reuters que Moscou avait donné au Washington un préavis d’une heure avant le début de ses opérations. Le bombardement a lieu à l’ouest du pays, non loin de la ville d’Homs, ont ajouté les responsables.

Un responsable du Pentagone a également souligné à RIA Novosti que les autorités russes ont vivement conseillé aux Etats-Unis de vider l’espace aérien syrien durant l’opération. Cependant, le Pentagone a à son tour prévenu que la coalition menée par les Etats-Unis avait l’intention de poursuivre ses frappes sur l’Irak et la Syrie.

Aller plus loin : La Russie, l’Iran, l’Irak et la Syrie auraient créé un «centre d’information» pour combattre Daesh

D’après les rapports, Vladimir Poutine a annoncé que tous les partenaires étrangers de Moscou ont été informés des plans de la Russie en Syrie.

Lors de sa rencontre avec le gouvernement mercredi, le président russe a insisté que la participation russe dans l’opération antiterroriste en Syrie est basée sur le droit international et est menée «conformément à la demande officielle du président de la République arabe syrienne [Bachar el-Assad]».

Mercredi matin, la Chambre haute du Parlement russe a voté à l'unanimité l'autorisation formelle accordée au président russe d’engager les forces armées en Syrie, pour lutter contre Daesh et les autres groupes terroristes.

La campagne aérienne russe en Syrie intervient seulement deux jours après le discours de Vladimir Poutine devant l’ONU, lors duquel il a appelé de ses vœux un effort international pour contrer le terrorisme dans le pays.

Le président russe s’est également entretenu avec son homologue américain Barack Obama dans le cadre de la 70ème Assemblée générale de l’ONU où les deux dirigeants se sont entendus sur le fait que Moscou et Washington ont des intérêts communs en Syrie.

 

 

Israël met en garde la Russie : « Ne testez pas notre armée ! »

Les nazis dévoilent leurs projets en Syrie contre la Russie !

Au lieu de parler de cesser leurs crimes impunis au Moyen Orient, ils ne savent parler que de leurs intérêts !

Poutine a très peur apparemment puisqu'il a décidé d'aller frapper en Syrie que cela plaise ou pas aux dirigeants de la Palestine occupée !

 

Israël met en garde la Russie : « Ne testez pas notre armée ! »

 
Publié le 30 sept 2015
 

Israeli army Chief of staff Moshe Yaalon stands in front of a fighter jet at Natzarym air base in ...

Israël n’a aucune intention de renoncer à sa liberté opérationnelle en Syrie a assuré mardi le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon.

« Nous avons clairement dit aux Russes que nous n’avons pas l’intention d’abandonner notre capacité à défendre nos intérêts. Ne testez pas notre armée ! », a mis en garde M. Yaalon.

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit préoccupé lundi par les frappes de l’armée israélienne sur le territoire syrien, après les récents échanges de tirs de part et d’autre de la frontière entre les deux pays.

« Nous respectons les intérêts sécuritaires d’Israël mais nous sommes préoccupés par les attaques que mène l’Etat hébreu en Syrie », a déclaré le chef du Kremlin.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rencontré à Moscou le 21 septembre dernier le dirigeant russe pour évoquer le déploiement militaire russe en Syrie et de ses conséquences militaires pour l’armée israélienne.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR