Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2013

La quenelle se propage et la réponse de Dieudonné au Gouvernement !

La réponse de Dieudonné au gouverne-MENT pour le mercredi 1er janvier 2014 à minuit sur son compte Youtube !

IAMDIEUDO

http://www.youtube.com/user/iamdieudo

1511249_640513746005020_1330488280_n.jpg


Excellent !

Publiée le 29 déc. 2013

"Une dédicace à mon pote Dieudo !"
Quand y'en a plus qui osent... Il en reste qui montent au front ! ....

Vous aimez cette quenelle ? A vous de jouer !

@ http://downfall.jfedor.org/


La quenelle se propage !!!



Petite banniere 400x50

 

20:10 Publié dans Quenelle Dieudonné 2013/14 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

FAISONS DE LA QUENELLE LA GRANDE CAUSE NATIONALE 2014 !

MERCI DE DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS !

1528689_782855608397846_2128864221_n.jpg

Nouvelle image (1).jpg

1012847_782110211805719_128077478_n.jpg

POUR QUE NOUS NE DEVENIONS PAS LES ESCLAVES SOUMIS A LA DICTATURE MONDIALE INSTITUTIONNALISEE, FAISONS DE LA QUENELLE LA GRANDE CAUSE NATIONALE 2014 !

RELEVONS-NOUS !

NOUS FAISONS LES GESTES QUE NOUS VOULONS CHEZ NOUS !


ON VOUS LE DEMANDE :
Partagez Signez et Likez !!
CE SOIR DIEUDONNÉ RÉPONDRA AU GOUVERNEMENT À MINUIT SUR IAMDIEUDO YOUTUBE ! SOUTENONS DIEUDONNÉ

1522305_793774663972896_1048387814_n.jpg


La Quenelle, grande cause nationale 2014 !



Pétition pour que la Quenelle soit déclarée grande cause nationale 2014

Monsieur le Premier Ministre: Pour que la Quenelle soit déclarée grande cause nationale 2014



La Quenelle : grande cause nationale 2014 !

APPEL A MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE POUR QUE LA QUENELLE SOIT DÉCLARÉE GRANDE CAUSE NATIONALE 2014

Alerte ! Chaque jour, en France, les Quenelles glissées par l’humoriste Dieudonné et des milliers de quenelliers enthousiastes sont dénigrées par les médias officiels, insultées par des hommes politiques suspects, outragées par les chargés d’affaires d’un État étranger.Cette intolérable situation ne peut plus durer !

Au-delà du sentiment d’effroi que suscitent ces déclarations nauséabondes, qui rappellent les heures les plus sombres de notre histoire, l’antiquenellisme primaire est devenu, fin 2013, un problème de société majeur que notre pays doit savoir enfin regarder en face et traiter en tant que tel.

L’antiquenellisme primaire n’est pas compatible avec l’humanisme et l’universalisme à la française. À l’heure où la liberté devient la revendication majeure des peuples du monde, la Quenelle est, en France, sur le point de voir nier son droit le plus précieux : son droit à l’expression.

Au pays de la gauloiserie et de la franche rigolade, la Quenelle doit avoir droit de cité, au même titre que l’antique bras d’honneur, le pied de nez, le haussement d’épaules, les oreilles d’âne, le poing levé et même le salut scout.La campagne de diffamation qui touche la Quenelle est insupportable. Une Quenelle ne peut être glissée et s’épanouir que si son droit de manifestation est pleinement satisfait par les quenelliers, et ceci en toute liberté, dans un esprit de tolérance, d’amour et d’humour.

Stigmatiser la Quenelle, c’est salir l’esprit français !

La bafouer de façon intentionnelle, c’est mépriser les besoins les plus essentiels du peuple ! Les études démontrent un rejet massif de la politique telle qu’elle est menée depuis des décennies. Nous assistons à la chute sans précédent de la France telle que l’ont connue et aimée les Français. Il est temps d’agir avec détermination, et avec tous les moyens nécessaires, pour que la Quenelle, geste de bon aloi symbolisant le refus d’un Système dépassé, cesse d’être niée en tant que mouvement des bras digne de respect et ayant des droits propres.

Face à la violence antiquenellienne qui heurte la conscience humaine, rien n’est pire que la résignation. Nous avons pour ambition de mobiliser la société tout entière, et d'abord les pouvoirs publics, afin d'améliorer le statut d’un des plus beaux gestes qu’un humoriste ait légués à son pays.

C'est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le Premier ministre, de faire de la lutte pour la libre Quenelle la grande cause nationale 2014.
N'oubliez pas de liker notre page facebook dédiée : https://www.facebook.com/quenellecause2014


Pétition adressée à :
Monsieur le Premier Ministre
Pour que la Quenelle soit déclarée grande cause nationale 2014

La Quenelle de Dieudonné vraiment importante quand en Centrafrique, les enfants sont des cibles des criminels !!!!

La propagande médiatique dirigée à l’encontre de Dieudonné qui nous est perfusée par les merdias aux ordres du lobby sioniste qui gouverne la France, l’Europe, les USA et le Monde, et grand promoteur de l’idéologie religieuse sioniste de l’instauration du Nouvel Ordre Mondial pour soumettre tous les peuples à leur dictature et à leur contrôle,  n’aurait-elle pas d’autres buts que de masquer l’état de déliquescence dans lequel se trouvent la France et les pays Européens et les crimes de génocides auxquels a participé et participe la France en Lybie, en Syrie et à présent en Centrafrique, etc… ?

Et si au lieu de parler de provocation à la haine raciale de Dieudonné, nous parlions des génocides humains sponsorisés sur nos propres deniers par Nicolas Sarközy de Naguy Bosca, de Hollande et de toute la clique de criminels qui gouvernent la France depuis quelques décennies ? Là seraient les vrais sujets de débats !

A nous rappeler quand même pour ceux qui ne connaissent pas la véritable histoire de  France que la Révolution Française a été fomentée par la Juiverie et en aucun cas par le Peuple Français. Merci de revoir votre histoire de France à cette occasion.

Voici, ce qui se passe en Centrafrique sur les enfants musulmans qu’il faut sûrement éliminer du milieu, dans l’ombre et le silence, pendant que l’on détourne notre attention vers Dieudonné qui est devenu le bouc émissaire du lobby sioniste qui règne et gouverne en France, en Europe et dans le monde !

En Centrafrique, les enfants sont des cibles

Le Point.fr - Publié le 31/12/2013 à 11:23

Selon la coordinatrice d'une ONG à l'hôpital pédiatrique de Bangui, certains enfants "se sont fait tirer dessus parce qu'ils étaient musulmans". Reportage.

Cet enfant blessé à la tête par un coup de machette "résume, à lui seul, ce qu'on fait à son peuple tout entier", écrit le photographe sur le blog de l'AFP.

Cet enfant blessé à la tête par un coup de machette "résume, à lui seul, ce qu'on fait à son peuple tout entier", écrit le photographe sur le blog de l'AFP. © Fred Dufour / AFP  

Le Point.fr (avec AFP)Par Anne Jeanblanc

"Avant, les enfants étaient des victimes collatérales, maintenant, certains sont directement visés", constate Ombretta Pasotti, coordinatrice de l'ONG Emergency à l'hôpital pédiatrique de Bangui, qui reçoit les premières victimes de la crise centrafricaine, les enfants.

Allongé dans son lit et serré contre sa mère, le regard fixe, David, 13 ans, fait partie des 38 enfants qu'a accueillis l'hôpital au cours du seul mois de décembre. Il a pris une balle dans le bras, et comme tant d'autres il a reçu ici des soins d'urgence gratuits dans cette unité de chirurgie aux murs défraîchis. "Ces enfants sont victimes de balles perdues, d'éclats... certains ont été blessés par hasard, mais nous avons ici des enfants qui se sont fait tirer dessus parce qu'ils étaient musulmans", explique Ombretta.

Depuis la prise de pouvoir en mars par l'ex-rébellion Seleka, de majorité musulmane, et la création de milices chrétiennes d'autodéfense qui s'en prennent majoritairement aux populations civiles musulmanes, les victimes sont nombreuses chaque jour à Bangui comme en province.

Dans l'un des lits, un gamin de moins de dix ans somnole. Il a un large pansement sur la tête, conséquence d'un coup de machette. L'un de ses voisins de chambre a lui été blessé par des éclats de grenade. "Nous faisons de notre mieux, mais à cause de l'insécurité, il est difficile pour nous de travailler, sans compter le manque de matériel qui a du mal à nous parvenir, et surtout le manque de sang...", souligne la coordinatrice.

Sur le blog de l'AFP, le photographe Fred Dufour a raconté ce reportage dans un témoignage poignant, intitulé "Une saison de machette en Centrafrique", allusion au titre d'un livre exceptionnel que Jean Hatzfeld avait consacré au génocide rwandais. "Je remarque un petit garçon, calme, qui a la main bandée et l'air triste. Il me regarde sans rien dire, sans sourire. Je comprends qu'il a encore très mal. Les conditions d'hospitalisation sont précaires, il n'y a probablement pas assez de calmants pour soulager ses souffrances." raconte-t-il.

Cent malades pour 54 lits

Un peu plus loin dans l'hôpital, une autre unité s'occupe elle aussi d'enfants, victimes à un degré différent du drame centrafricain. Dans la cour du service, de nombreuses mères cuisinent au feu de bois dans de lourdes marmites, font tremper du linge ou attendent, tout simplement.

Dans cette unité, qui s'occupe de nutrition, une centaine d'enfants sont traités, certains terriblement affaiblis. Pendant un temps, cet hôpital, appuyé par plusieurs ONG, avait réussi à "inverser la courbe", passant depuis deux ans de 15 à 5 % de mortalité.

"Depuis la reprise des violences, nous sommes remontés à 13 %", constate Jean Chrysostome Gody, le directeur de l'établissement. "Nous avons près de cent malades pour 54 lits, c'est un vrai problème, d'autant que certains enfants, même guéris, ne peuvent rentrer chez eux de peur des violences", explique pour sa part le docteur Touane, médecin nutritionniste.

C'est notamment le cas d'Alima Hamadou, dont l'enfant, pourtant arrivé dans le coma à l'hôpital, a pu être sauvé, mais ne peut plus rentrer au domicile familial. Avec ses quatre enfants, Alima est contrainte d'attendre une hypothétique accalmie pour quitter l'enceinte du complexe pédiatrique.

"La situation n'a jamais été aussi grave", souligne le Dr Touane, devant une tente de l'ONG Action contre la faim, montée dans la cour de l'hôpital pour faire face à l'afflux de patients. Se voulant optimiste, le directeur essaie de remonter le moral de ses troupes : "Il faut s'accrocher, voir le bon côté des choses. Nous avons l'appui de nouveaux médecins, de l'Unicef et des ONG partenaires. C'est notre combat, et je veux espérer qu'un jour tout cela appartiendra au passé..." Mais pour le moment, et depuis des semaines, un flot de patients arrive chaque jour et l'hôpital est débordé.

http://www.lepoint.fr/monde/en-centrafrique-les-enfants-s...

 

 

New York – Ces juifs religieux qui manifestent contre Israël

New York – Ces juifs religieux qui manifestent contre Israël

manifestation-jufs-newyork-MPI

Mardi dernier, à New York, des centaines de juifs orthodoxes se sont rassemblés devant la mission israélienne de l’ONU afin de marquer leur opposition contre la nouvelle politique menée par Israël. En effet, d’après une nouvelle loi, les juifs orthodoxes sont désormais obligés de faire leur service militaire en Israël.

Ceux qui refuseront de se plier à cette obligation pourraient être emprisonnés par le gouvernement. Cela a donc irrité au plus haut point les juifs orthodoxes de New York. Ainsi, le rabbin Moishe Indig a déclaré : « Notre foi ne nous autorise pas à mettre en place de nouvelles règles tous les jours. Nous sommes contre l’État d’Israël et toutes les guerres qu’il mène ».

Pour certains manifestants, la révolte est profonde. En effet, ils se disent contre l’existence de « l’État d’Israël » car cela va à l’encontre de leur foi. C’est ainsi que Jacob Kellner, un juif orthodoxe participant à la manifestation a déclaré que « l’État et l’armée israélienne sont illégaux car les écritures saintes ne confèrent pas aux Juifs le droit d’établir un État ».

http://medias-presse.info/new-york-ces-juifs-religieux-qui-manifestent-contre-israel/4448

 

Dimanche 29 décembre 2013 10:08

 

Mardi 24 décembre, des centaines de juifs orthodoxes se sont rassemblés devant la mission israélienne de l’ONU afin de marquer leur opposition contre la nouvelle politique militariste menée par Israël. D’après une nouvelle loi, les juifs orthodoxes sont désormais obligés de faire leur service militaire en Israël.

 

 Le 9 juin dernier, des dizaines de milliers de Juifs avaient déjà manifesté à New York pour protester contre l'Etat d'Israël et le projet de loi israélien contraignant les élèves de la Yeshiva à être enrôlés dans l'armée israélienne. Ceux qui refuseront de se plier à cette obligation peuvent être emprisonnés par le gouvernement.

 

Depuis janvier 2012, des rabbins juifs ultra-orthodoxes manifestent à New York leur opposition à l'Etat d'Israël.

 Une information qui ne transpire nulle part dans les médias alignés.

NYC: 10,000+ Jews Against Israel (U.S. Media Blackout)

http://www.youtube.com/watch?v=nMQ9C6vni0w

Le 9 juin 2013, des dizaines de milliers de Juifs ont protesté contre l'existence de l'État d'Israël à New York, et pour condamner la rédaction d'un mauvais décret contraignant   les étudiants de la yeshiva. La manifestation de masse a eu lieu sur la  Place Fédérale Square à Manhattan inférieure, une immense plate-forme avait été mise en place pour plusieurs centaines de rabbins et les dirigeants des communautés.

En face de la plate-forme étaient assis des centaines de personnalités estimées, tandis que le reste de la place était envahie par les dizaines de milliers de participants.

Thousands of Orthodox Jews in NYC Foley Square protest Israeli

http://www.youtube.com/watch?v=eHvrf6K77-4

 

Des dizaines de milliers de membres de communautés juives ont inondé dimanche 9 juin 2013 Foley Square de Manhattan inférieure pour protester contre la législation israélienne qui selon eux obligerait les élèves de la yeshiva d'être enrôlés dans l'armée.


L'événement a été calme et pas de violence n'a éclaté.

C'était essentiellement une protestation contre la tentative du gouvernement d'Israël de passer un projet de loi FDI (Forces de défense israéliennes), qui contraint tout le monde à servir dans l'armée, même les élèves de yeshiva. Les manifestants ont expliqué qu'ils "se sentaient comme contraints d'abandonner la Torah", et de déposer leur apprentissage.

Les manifestants étaient pour la plupart de deux factions de Satmar Hassidim, une secte anti- sioniste au sein de la communauté juive ultra - orthodoxe, dont les membres sont généralement en désaccord mais se sont réunis sur cette question, a dit Kornbluh.

Les jeunes hommes qui étudient dans les écoles talmudiques sont actuellement exemptés de service militaire en Israël. Le projet de loi doit aller devant la Knesset, le parlement israélien dans les semaines à venir, si des compromis sont recherchés.

Source: http://www.youtube.com/watch?v=eHvrf6K77-4

Israël doit s'en aller !

 http://www.youtube.com/watch?v=SOEd_GFdEW8

Le 5 janvier 2012, déjà, à New York également, des juifs antisionistes, vêtus de vêtements de camp de concentration et d'étoiles jaunes épinglées sur leur poitrine (assimilant ainsi le sionisme au nazisme), ont manifesté dans une marche de protestation contre l'entité israélienne et le sionisme.

La marche a commencé à partir du consulat israélien à New York et s'est terminée au siège des Nations Unies. Le slogan principal était "Judaïsme, oui ! Sionisme, non ! L'Etat d'Israël doit s'en aller !"

 

  http://christroi.over-blog.com/article-des-dizaines-de-milliers-de-juifs-protestent-contre-l-etat-d-israel-et-une-nouvelle-loi-militaire-121810620.html

Rwanda : L’émission phare de Canal + #DBQT profane la mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi

Ensuite l'élite soi-disant bien-pensante dont on connaît les liens, les turpitudes et le niveau de corruption se posera en dictateur pour interdire les spectacles de Dieudonné et en donneurs de leçon en le faisant poursuivre en justice une énième fois pour antisémitisme et incitation à la haine raciale !

Si ce n'est pas de la persécution assidue on peut se demander ce que c'est ?

Si Dieudonné n'avait pas été interdit d'antennes et chassé de tous les médias aux ordres, nous n'en serions sans doute pas là ! C'est ce que l'on appelle la liberté d'expression en France, le pays de la dictature !

Le site de Dieudonné a été piraté et n'est plus accessible depuis hier.

Dieudosphere - Le site officiel de Dieudonné

 
 
Après avoir pris connaissance des deux articles ci-dessous, vous aurez compris du seul et unique génocide dont il faut nous parler depuis 70 ans !
 
Un rappel que ce qu'a été le Génocide Rwandais :

Rwanda : Un Génocide au Nom de Dieu. Ce film révèle la justification morale que l'Église a donnée à la mort de 800.000 Tutsis communistes !

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/02/28/rwanda...

Découvrez le « sketch » sur le génocide rwandais que Canal+ tente de faire disparaître

Deux poids deux mesures. Tandis que le débat sur la "quenelle" fait rage, une autre polémique est quasiment passée sous silence : plus de 2000 citoyens ont déjà signé uné pétition pour exiger des excuses de la part de Canal+ après la diffusion d'un sketch brocardant la mémoire du génocide au Rwanda.
 
La vidéo a été supprimée par Canal+ qui a invoqué détenir des droits d'auteur.
 

Nouvelle image (1).jpg


L’émission phare de Canal + #DBQT profane la mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi

 


Watch Sketch Canal+ Rwanda in Comedy

Publié le 22 décembre 2013

 

DBQT - Canal plus revisioniste

Le Génocide perpétré contre les Tutsi par le Hutu Power a fait plus d’un million de victimes en 100 jours en 1994. Le régime aux commandes pendant le Génocide avait ses entrées à Paris et bénéficiait d’un siège à l’ONU. La France ne s’est jamais formellement excusée auprès du Rwanda, pour son attitude pendant le Génocide. Les gouvernants français de l’époque adoptent aujourd’hui, pour la plupart, une attitude de condescendance et de mépris à l’égard de Kigali. L’opinion française pourtant informée par de nombreuses émissions et ouvrages divers  sur le Génocide, se mure dans le déni et l’aveuglement alors que s’approche la 20ème commémoration du Génocide en avril 2014. 

Cela rend d’autant plus impardonnable le comportement de la chaîne privée Canal + qui diffusait vendredi 20 décembre, dans le cadre de son émission phare #DBQT un sketch abject de 7 minutes sur le thème du Génocide perpétré contre les Tutsi. Une telle émission est une honte non seulement pour la chaîne privée et ses dirigeants, mais aussi pour le public qui a applaudi et ri aux provocations obscènes et injurieuses des comédiens. 

Le CSA, Conseil supérieur de l’audiovisuel, a pour sa part failli à sa mission en fermant les yeux sur la diffusion d’une telle émission.

Effrayée par le scandale, la chaîne cherche désormais à effacer toute trace de la vidéo et a fait interdire une copie sur Vimeo.

Verbatim du sketch intitulé  "rendez-vous en parenthèse inattendue" diffusé hier soir devant 746.000 téléspectateurs, un record  d’audience historique dont la chaîne se félicite.

Voix off: Découvrez la nouvelle émission de Frédéric Lopez "rendez vous en parenthèse inattendue": 3 personnalités vont se retrouver en toute intimité pour un moment privilégié, en terre inconnue, au Rwanda, Gilles Lellouche, Honoré résident Tutsi, et Audrey Fleurot (les comédiens poussent des cris de singes).
Frédéric Lopez: Eh ben, bienvenue Gilles.
Gilles Lellouche: C’est magnifique.
Frédéric Lopez: T’es loin du périph’ hein?
Gilles Lellouche: Ouais, sacrément,ouais.
Frédéric Lopez: Tu,  tu m’suis y’a encore plein de choses à voir.
Gilles Lellouche: Quoi me dis pas qu’y a encore une surprise?
Frédéric Lopez: Ah, y’en aura plein

Gilles Lelouche s’adressant à Honoré: je vais prendre un thé à la menthe, moi, s’il vous plaît.

Frédéric Lopez (à Audrey et Gilles) : Honoré est un Tutsi, c’est un invité comme vous deux, on est dans son pays le Rwanda.
Les comédiens: "Aaaaah"
Gilles Lellouche: Tootsie, comme le film en fait…
Rires.
Audrey: C’est le berceau de l’humanité ici hein?
Frédéric Lopez: Elle est belle, hein, cette terre?
Gilles: La terre originelle.
Audrey: Si ça se trouve Lucie elle a marché là, hein, Frédéric: si ça se trouve…

La voix off: c’est le moment du repas où les 3 invités commencent à se découvrir.

Honoré arrive avec une calebasse: je vous ai préparé un plat de mon pays, ça s’appelle "Ougali".

DBQT Canal Hutu Tutsi
 
Gilles Lellouche: Non mais, je dis ça parce que les Hutus et les Tutsis, y se sont un peu chicané c’est pour ça.
Ricanements des comédiens et du public
Frédéric: On aime bien les jeux de mots chez nous, la transition est toute trouvée Gilles, parce que j’aimerais qu’on parle du malheur d’Honoré. Honoré a vécu des malheurs et j’aimerais qu’on en parle, qu’il en parle, qu’il témoigne de sa terrible aventure pendant qu’on mange.
Ricanements du public.
Honoré: Un jour les Hutus sont arrivés dans mon village, ils sont rentrés dans les maisons et il n’y a eu aucun survivant (pendant ce temps les autres comédiens mangent avec les mains, et opinent) alors que j’avais encore mon petit frère dans mes bras, je pousse la porte de notre maison et là je découvre que le reste de ma famille a été massacrée aussi.
Audrey la bouche pleine: Oh la vache!
Honoré: Là mon corps tout entier s’est mis à trembler.
Gilles  d’un ton détaché: Ouais normal, excusez moi, (il prend un appel) allô, non, non j’suis pas à Paris là j’suis au …au Sénégal j’crois, ouais, non, (il a la bouche pleine) eh ben non, tu fais comme pour toi, connard, c’est toi l’connard, ah, ah connard (il raccroche) vas y continue là, excuse moi tu peux…
Honoré: Je tremblais, c’était…
Frédéric Lopez: Merci pour ce superbe et bouleversant témoignage, Honoré, j’aimerais qu’on s’arrête sur toi Audrey, un petit peu qu’on parle de toi eh ouais, c’est le principe, euh, je crois que tu as un rapport très particulier toi au Rwanda?
Audrey: Ah ouais, non j’ai pas envie d’en parler.
Frédéric Lopez: Très bien il s’agit de…de l’adoption, c’est ça?
Audrey: Oui, non, mais vraiment, j’ai pas envie d’en parler, donc si on peut éviter.
Frédéric Lopez: Eh bien écoute , je vais donc respecter ta pudeur, je vais donc en parler pour Audrey…
Audrey: Non mais c’est bon je vais le faire moi même si c’est ça.
Frédéric Lopez: Y’a pas de problème on t’écoute.
Audrey: Bon ben voila, y’a 6 ans je voulais adopter un p’tit orphelin, je sais qu’ici y’en avait plein, enfin je veux dire que le pays avait subi un drame terrible hein, et (elle se gratte la tête) ben j’ai fait une belle connerie…
Honoré: Pardon?

DBQT - Canal plus revisioniste genocide perpetre contre les tutsi sketch raciste
La voix off: Honoré a sorti un instrument typiquement tutsi et il entonne une des plus jolies chansons de son magnifique pays.
Honoré: Ça s’appelle "fait dodo Colas mon p’tit frère".
Frédéric Lopez: C’est marrant, y’a pas de frontière finalement.

Gilles: Le monde est tout petit, petit.
Honoré : Fais dodo Colas  mon p’tit frère…
Audrey: Ah ben ouais c’est les mêmes paroles.
Honoré: Fais dodo car les autres sont morts.
Audrey et les autres: Ah c’est un petit peu différent, y’a une adaptation.Canal Plus DBQT genocide contre les tutsi en chanson

Nano & Mitz

Lire aussi, les 22 posts suivants sur le même thème :

  1. Profanation des victimes du Génocide. Le communiqué publié par la direction de Canal+ est une insulte
  2. #DBQT le DG de Canal+ censure le sketch profanatoire du Génocide en évoquant ses droits d’auteur!
  3. Canal Plus #DBQT ne jouera plus à cache-cache très longtemps voici à nouveau la vidéo profanatoire
  4. La provocation de Canal+ aux victimes du Génocide fait la Une à Kigali, des poursuites sont envisagées
  5. Après la profanation de #DBQT, Canal+ nomme Taubira personnalité de l’année, Belmer dort tranquille
  6. Demain dans Libération "Canal + à mourir de rire" par Scholastique Mukasonga Renaudot 2012
  7. Guerre de l’information: Canal + censure à nouveau la vidéo du sketch profanatoire de #DBQT
  8. Audrey Fleurot de #DBQT à Libération: «Je m’entends avec les acteurs les plus normaux. Mais il y en a peu.»
  9. Voici la vidéo profanatoire du Génocide perpétré contre les Tutsi, censurée par Canal+
  10. Canal+ ne s’excuse pas et poursuit sa provocation infâme sur Facebook avec une accroche écoeurante
  11. Affaire Canal+ Génocide. Réveil: "Nano & Mitz" cité par Rue 89 – Le Nouvel Observateur dans le meilleur du web
  12. Canal+ s’amuse aux dépens des Roms et fait glousser ses invités en lançant des quolibets racistes
  13. Petite revue affligeante des réactions de la presse française au sketch profanatoire de Canal+…
  14. Le Rwanda nouveau dit "No Hutu, No Tutsi, No Twa" mais l’Europe et ses médias ne comprennent strictement rien
  15. Canal + s’est attaquée de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes du Génocide contre les Tutsi
  16. Esprit de Noël: l’élite du show-biz français s’amuse du Génocide sur la chaîne porno-chic hexagonale
  17. Record: Canal Plus a fait rire 750.000 téléspectateurs à propos du Génocide perpétré contre les Tutsi
  18. "Parce qu’on te dit Génocide, Génocide, moi je trouve qu’il y en a encore un paquet en pleine forme".
  19. Pour les explorateurs de Canal Plus, toujours scatos, le Rwanda c’est les tableaux en bouse de vache.
  20. Dieudonné chante Sho-sho-ananas et #DBQT se gondole: "maman est en haut, coupée en morceaux"
  21. Opération insecticide sur #DBQT : "je demande à voir la carte du village rasé pour être sûre que tout le monde était mort"
  22. Alors comme ça ce serait "le bordel au Rwanda" comme disent les zumoristes de Canal Plus #DBQT?

DBQT revisionisme du genocide contre les tutsi Canal Plus

http://nanojv.wordpress.com/2013/12/22/dbqt-rwanda/

 

Petite banniere 400x50

 

04:05 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Dépopulation, Génocide préparé | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!