Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2015

John Pilger : « L'acte révolutionnaire de dire la vérité »

John Pilger : « L’acte révolutionnaire de dire la vérité »

Publié le par Olivier Demeulenaere

« John Pilger, journaliste et documentariste notamment connu pour son soutien à Julian Assange, entame une réflexion sur l’information et la propagande en temps de guerre, ainsi que sur le rôle des médias.

L’article original ici

orwell telling truth revolutionary act

George Orwell disait : «A une époque de tromperie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire».

Nous vivons des temps sombres, dans lesquels une propagande de tromperies touche l’ensemble de nos vies. C’est comme si la réalité politique avait été privatisée et l’illusion légitimée. L’âge de l’information est un âge médiatique. Nous recevons la politique par les médias ; la censure par les médias ; la guerre par les médias ; le châtiment par les médias ; la diversion par les médias – un ensemble surréaliste de clichés et de fausses suppositions.

La technologie, si merveilleuse, est devenue à la fois notre amie et notre ennemie. Chaque fois que nous allumons un ordinateur ou saisissons un appareil numérique – nos chapelets laïcs – nous sommes sujets au contrôle : à la surveillance de nos habitudes et routines, et aux mensonges et à la manipulation.

Edward Bernays, qui a inventé le terme relations publiques comme euphémisme pour propagande, avait prédit cela il y a plus de 80 ans. Il avait appelé ça «le gouvernement invisible».


Il écrivait : «Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible [de la démocratie moderne] forment un gouvernement invisible qui représente la véritable force dirigeante de notre pays… Nous sommes gouvernés, nos esprits sont moulés, nos goûts formés, nos idées suggérées, en grande partie par des gens dont nous n’avons jamais entendu parler…»

L’objectif de ce gouvernement invisible est la conquête de notre être : de notre conscience politique, de notre sens du monde, de notre capacité à penser indépendamment, à séparer la vérité des mensonges.

« Les musulmans sont mauvais. Les bigots saoudiens sont bons. Les bigots de l’Etat Islamique sont mauvais. La Russie est toujours mauvaise. La Chine est en train de devenir mauvaise. Bombarder la Syrie est bon. Les banques corrompues sont bonnes. La dette corrompue est bonne. La pauvreté est bonne. La guerre est normale ».

Il s’agit d’une forme de fascisme, un mot que nous utilisons, et à raison, avec précaution, préférant le laisser au passé. Mais le danger d’un fascisme moderne insidieux se précise. Comme dans les années 1930, de grands mensonges sont délivrés avec la régularité d’un métronome. Les musulmans sont mauvais. Les bigots saoudiens sont bons. Les bigots de l’Etat Islamique sont mauvais. La Russie est toujours mauvaise. La Chine est en train de devenir mauvaise. Bombarder la Syrie est bon. Les banques corrompues sont bonnes. La dette corrompue est bonne. La pauvreté est bonne. La guerre est normale.

Ceux qui remettent en question ces vérités officielles, cet extrémisme, sont jugés comme ayant besoin d’une lobotomie – jusqu’à ce qu’ils soient diagnostiqués fidèles à la ligne du parti. La BBC fournit ce service gratuitement. La non-soumission se voit étiquetée de radicale – peu importe ce que cela signifie.

La dissidence réelle est devenue exotique ; et pourtant ceux qui font dissidence n’ont jamais été aussi importants. Le livre que je lance ce soir, The Wikileaks Files, est un antidote à un fascisme qui ne dit jamais son nom. C’est un livre révolutionnaire, de la même manière que Wikileaks est en soi révolutionnaire – exactement dans le sens qu’Orwell donnait au mot dans la citation du début de l’article. Car il dit que nous n’avons pas à accepter ces mensonges quotidiens. Ou comme Bob Marley le chantait : «Emancipe-toi de l’esclavage mental».

Dans l’introduction, Julian Assange explique qu’il n’est jamais suffisant de publier les messages secrets d’un grand pouvoir : que comprendre leur sens est crucial, de même que les replacer dans le contexte actuel et dans la mémoire historique.

La prouesse incroyable de cette anthologie est donc de remettre notre mémoire en état. Il connecte les raisons et les crimes qui ont causé tant de bouleversements humains, depuis le Vietnam et l’Amérique centrale, jusqu’au Moyen-Orient et à l’Europe de l’Est, avec comme matrice une puissance rapace, les Etats-Unis.

Actuellement, il y a une tentative américaine et européenne de détruire le gouvernement de Syrie. Le Premier Ministre David Cameron s’y montre particulièrement appliqué. Il s’agit du même David Cameron dont j’ai le souvenir d’émissaire mielleux employé par un dépeceur d’entreprise de la télévision privée britannique.

Cameron, Obama, et le toujours plus servile François Hollande veulent détruire la dernière autorité multiculturelle restante en Syrie, une action qui ouvrira certainement une brèche aux fanatiques de l’Etat Islamique.

C’est dément, naturellement, et le grand mensonge justifiant cette démence est qu’il s’agit de venir en aide aux Syriens qui se sont soulevés contre Bachar el-Assad durant le Printemps arabe. Or, comme le révèle The Wikileaks Files, la destruction de la Syrie est un projet cynique impérial de longue haleine, qui date d’avant le soulèvement du Printemps arabe contre Assad.

« Dans un monde détenu par les Etats-Unis, l’indépendance est intolérable. »

Pour les dirigeants du monde, à Washington et en Europe, le véritable crime de la Syrie n’est pas la nature oppressive de son gouvernement, mais bien son indépendance de la puissance américaine et israélienne – tout comme le véritable crime de l’Iran est son indépendance, et comme le véritable crime de la Russie est son indépendance, et comme le véritable crime de la Chine est son indépendance. Dans un monde détenu par les Etats-Unis, l’indépendance est intolérable.

Ce livre révèle ces vérités, l’une après l’autre. La vérité sur une guerre contre le terrorisme qui a en fait toujours été une guerre par le terrorisme, la vérité sur Guantanamo, la vérité sur l’Irak, l’Afghanistan, l’Amérique latine.

Jamais le fait de dire la vérité de la sorte n’a été si urgent. A quelques honorables exceptions près, ceux qui travaillent dans les médias, soi-disant payés pour s’en tenir aux faits, sont maintenant absorbés dans un système de propagande qui n’est plus du journalisme, mais de l’anti-journalisme. Cela est vrai du libéral et du respectable, comme ça l’est de Murdoch. A moins d’être prêt à surveiller et déconstruire chaque affirmation spécieuse, les soi-disantes informations sont devenues irregardables et illisibles.

En lisant The Wikileaks Files, je me suis souvenu des mots de feu Howard Zinn, qui faisait souvent référence à «un pouvoir que les gouvernements ne peuvent supprimer». Cela définit Wikileaks ainsi que les autres personnes tirant la sonnette d’alarme, qui partagent leur courage.


A titre personnel, je connais les gens de Wikileaks depuis maintenant un certain temps. Le fait qu’ils aient réalisé ce qu’ils ont réalisé dans des circonstances qu’ils n’ont pas choisies, est une source d’admiration constante. Leur aide dans le sauvetage d’Edward Snowden me vient à l’esprit. Comme lui, ils sont héroïques : rien de moins.

Le chapitre de Sarah Harrison, Indexing the Empire, décrit comment elle et ses camarades ont monté une bibliothèque publique intégrale de la diplomatie US. Celle-ci contient plus de deux millions de documents, désormais accessibles à tous. «Notre travail», écrit-elle, «est consacré à s’assurer que l’histoire appartienne à tout un chacun». Comme il est vibrant de lire ces mots, qui sonnent comme un hommage à son propre courage.

Depuis le confinement d’une pièce de l’ambassade équatorienne à Londres, le courage de Julian Assange apparait comme une réponse éloquente aux lâches qui l’ont sali, ainsi qu’à l’Etat voyou qui cherche à se venger de lui, et finance une guerre contre la démocratie.

Rien de tout cela n’a découragé Julian et ses camarades de Wikileaks : pas le moins du monde. C’est quelque chose, non ? »

John Pilger, le 30 septembre 2015 (via Russia Today)

Rappels :

Julian Assange : « Nous vivons sous un régime de surveillance de masse, parfaitement orwellien »

Les révélations fracassantes d’un ancien rédacteur en chef allemand sur ses liens et ceux de la plupart des journalistes occidentaux avec la CIA

Vers une guerre totale de l’information (A. Latsa)

Lire aussi :

Wikileaks : ces câbles qui révèlent l’action des Etats-Unis contre la Syrie depuis 2006

 

 

 

01/09/2011

Alerte de la part des Anonymous : Opération Facebook du 5 novembre 2011 !

Nous vous informons qu'une opération Anonymus aura lieu le 5 novembre 2011 sur le réseau social Facebook.

Envisagez, avant le 5 novembre 2011, de fermer vos comptes Facebook et de retirez tout ce qui est privé vous concernant vous et votre famille :

 - photos, adresses mails et tous les éléments qui concernent votre vie privée.

Les Anonymous ont en effet l'intention de pirater la plateforme de Facebook le 5 novembre 2011 et vos données risquent d'être conservées par la CIA qui conserve toutes vos informations personnelles pour les vendre, ce qui est le déjà le cas.


Ecoutez attentivement cette vidéo, faites-la tourner pour prévenir vos familles, vos relations et amis, et faites ce qu'il y a de meilleur pour vous.

 La devise des Anonymous  : Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants -- Car les puissants ne travaillent qu'à marcher sur nos vies.

Vidéo Message from Anonymous : Operation Facebook, Nov 5 2011
http://tvkasos-reportages.over-blog.com/article-video-818...

 

 

Petite banniere 400x50

 

02:11 Publié dans Alertes, Disparitions, Wikileaks - Julian Assange, Anonymous | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

21/12/2010

Porte temporelle des 20 et 21 décembre 2010 !

Aujourd'hui est un jour important pour l'humanité tout entière !
  
Nous entrons dans le solstice d'hiver avec en prime une éclipse lunaire !
Une rare synchronicité !
  
L'ouverture d'une porte temporelle se fait aujourd'hui !

Les organisations  top-secrètes qui se sont emparées du LHC au CERN pour perturber la Terre et son électromagnétisme, en créant un vortex interdimensionnel dans le Golfe d'Aden, ne font que préciter notre ascension vers une autre dimension !!
Nous devons les en remercier !

Vous trouverez ci-dessous une traduction aussi fidèle que possible, de la version originale d'un texte récemment envoyé par Ananda Bosman.


Ce texte est une introduction au présent TIME GATE, destiné à tous ceux qui souhaitent participer, seuls ou en groupe à cet évènement unique.

Cela vient d'Ananda Bosman :
 

Un ensemble de vidéos disponibles sur YouTube vous aideront à comprendre l'importance de cette période, individuellement et collectivement.
  

Bon TIME GATE à toutes et à tous.
Le fichier à télécharger : ICI

Wikileaks : Un vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden, le résultat des expériences faites avec le LHC ?


Dossier vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden, porte des étoiles, tremblements de terre, LHC du CERN à Genève.

Ils n'ont pas créé un trou noir, mais ouvert un vortex interdimensionnel ! 

Comme par hasard le LHC a été lancé en 2008 et le vortex interdimensionnel a commencé à s'élargir  en 2008.

 Rappelons-nous de ce que disait le scientifique qui a travaillé sur le projet du LHC et qui a été évincé avec son équipe du CERN, lors de la vaccination criminelle. Qu'une organisation top secret s'était emparée du LHC pour faire des expériences en tendant une masse et voir dans le futur.

Revoir sa vidéo intitulée :

Grippe A H1N1 La vérité cachée : Un secret d'Etat



Un vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden ?




Cet article peut sembler sortir d'un film de science-fiction ou d'un délire psychotique, mais de plus en plus de faits, de témoignages et d'études font état de cette possibilité que des projets militaires secrets (« Black ops ») soient menés concernant des ouvertures de portes dimensionnelles et ce, depuis de très nombreuses années. 

Les faits apportés dans le présent article semble confirmer les propos du militaire Aaron McCollum, témoignage que vous pourrez lire sur ce lien:

http://projectcamelot.org/lang/fr/aaron_mccollum_intervie...

3 décembre 2010

 

Un étrange rapport préparé par l'Amiral Maksimov pour le Premier Ministre Poutine de la flotte Russe du Nord indique qu'un «mystérieux vortex magnétique» est actuellement centré dans le Golfe d'Aden et celui-ci a “défié” tous les efforts combinés de la Russie, des États-Unis et de la Chine pour l'arrêter sans qu'on puisse déterminer son origine exacte ou sa raison d'être”.


Le golfe d'Aden est l'une des voies navigables les plus fréquentées au monde qui est située dans la mer d'Oman entre le Yémen, sur la côte Sud de la Péninsule arabique, et la Somalie, dans la Corne de l'Afrique, laquelle voie transporte 21.000 navires dans ses eaux chaque année.


Selon ce rapport, les scientifiques américains ont commencé à remarquer la “formation” de ce tourbillon à la fin 2000, après que les américains aient établi une base d'opérations sur la Corne de l'Afrique, à Djibouti, la capitale et la plus grande ville de la République de Djibouti. Après les attaques du 9 /11, Djibouti est devenue le foyer de la Force opérationnelle interarmée combinée de la Corne de l'Afrique (CJTF-HOA), qui est un groupe de travail mixte de commandement des États-Unis en Afrique.


Après être resté «relativement stable» depuis sa découverte en novembre 2000, le vortex du Golfe d'Aden a commencé à s'élargir à la fin 2008, poursuit le rapport, ce qui a incité les États-Unis à émettre un avertissement spécial au monde entier sur cet événement mystérieux.

En réponse, plusieurs nations se sont précipitées avec leurs forces navales dans cette zone: ce sont la Royal Navy australienne, la Marine belge, la marine bulgare, la Marine canadienne, la Marine populaire de Libération (Chine), la Marine royale danoise, la marine française, la marine allemande, la marine grecque, la marine indienne, la marine de la République islamique d'Iran, la marine italienne, la marine japonaise, la marine de la République de Corée (Corée du Sud), la Marine royale malaisienne, la Royal Navy, la marine des Pays-Bas, la marine du Pakistan, la marine portugaise, la Marine royale saoudienne, la Marine de Russie, la marine de la République de Singapour, la marine espagnole, la marine suédoise, la Marine royale thaïlandaise, la marine turque, la British Royal Navy et la Marine des États-Unis.


Sous le prétexte que ces forces navales ont été nécessaires pour protéger le Golfe d'Aden des pirates de Somalie, l'Amiral Maksimov dit, dans ce rapport, que cette accumulation de forces militaires est la plus grande de son genre dans l'histoire humaine et que la Russie est «préparée» à se joindre aux Américains dans ce que les responsables du monde considèrent comme une attaque sur notre planète par des «forces» jusque-là inconnues, mais décrites comme pouvant être ”inter-dimensionnelles” ou “extraterrestres”.


Plus tôt le mois dernier, poursuit le rapport, le vortex dans le Golfe d'Aden a commencé une «extraordinaire» série «d'expansions» pour la première fois depuis sa découverte, lesquelles ont été précédées par une activité sismique importante. De 40 à 60 tremblements de terre sont survenus dans le Golfe d'Aden le mois dernier et ils sont les premiers à avoir été enregistrés dans cette région dans toute l'histoire moderne.


Ce rapport indique également que tous ces tremblements de terre ont varié entre 4,5 et 5,4 sur l'Échelle de Richter et presque tous se situent autour de 10 km de profondeur et sont “étrangement” liés au calendrier de la mystérieuse «réapparition» de la ceinture équatoriale Sud de la planète Jupiter “disparue” en mai dernier.


Bien que les informations contenues dans le présent rapport sont mises à l'index parmi tous les grands médias du monde, on ne peut pas en dire autant des sites de nouvelles alternatives dont certains ont spéculé que le vortex du Golfe d'Aden pourrait très bien être un “Stargate” ouvert de notre monde vers une dimension et/ou un monde inconnu.


Une autre coïncidence remarquable, ou plutôt une «synchronicité», c'est que cette série de tremblements de terre a chuté le jour même où le « webbots » et le « Time Wave Zero » ont tous les deux montré un «point de basculement». Un site chinois (Dawni) a déclaré à propos de cette “porte des étoiles” qu'il existait des rumeurs permettant de connecter la spirale de Norvège et l'apparition de la porte des étoiles dans le Golfe d'Aden. Le 9 décembre 2009, une spirale de lumière bleue, comme générée par ordinateur, est soudainement apparue dans le ciel dans le nord de la Norvège.

42649.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

Environ un mois après l'apparition de la spirale, un champ magnétique massif est apparu dans le Golfe d'Aden et a ouvert un « wormhole » ou «Stargate». La rumeur dit que les militaires soi-disant là pour lutter contre les pirates somaliens sont en fait en train d'étudier les galaxies lointaines via la porte des étoiles à une distance d'un million d'années-lumière.


Le Professeur Wang Sichao de l'Observatoire astronomique de la Montagne Pourpre, une autorité dans la recherche ufologique en Chine, a déclaré: « la théorie du phénomène «Stargate» n'est pas crédible. Il n'y a aucun fondement dans l'astronomie et il y n'y a pas de faits . »


Maksimov précise pourtant dans son rapport que depuis les tremblements de terre récents et fréquents sur notre planète, le «Jet Stream» de l'Hémisphère Nord s'est “presque effondré” plongeant de vastes régions du monde dans un chaos météorologique. En Grande-Bretagne, aujourd'hui, le vaste système de transport a dû être arrêté à cause de la neige et du froid, situation sans précédent, même en Allemagne où on a fait état d'un froid anormal. La Suède a les températures les plus froides qu'elle n'a connues depuis plus de 100 ans et la Chine se précipite pour sauver des milliers de bergers piégés par les pires chutes de neige en 30 ans, signalant la mort de plus de 70.000 animaux de ferme en raison de la neige et du froid. Les États-Unis ont également signalé une des tempête les plus massives de leur histoire depuis les quelques derniers jours, elle a recouvert presque toute sa surface avec des quantités de pluie jamais vues.

 

La plus grande crainte des États-Unis et d'autres nations du monde au sujet de ce mystérieux vortex du Golfe d'Aden est que ce rapport de l'Amiral Maksimov soit porté à la connaissance du public en raison d'un site web nommé WikiLeaks qui aurait en sa possession la quasi-totalité de la mission diplomatique secrète et qui menacerait de divulguer ce qui devrait “sans doute” semer la panique dans le monde entier.

 

C'est pour cette raison qu'Interpol a lancé un mandat d'arrêt international envers le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, afin de l'empêcher de divulguer la totalité du dossier “vortex du Golfe d'Aden”, dossier qu'il aurait actuellement en sa possession. La Chine a pris des mesures extraordinaires en lançant contre Wikileaks la plus grande attaque d'un état contre un site privé.


Selon les anciens, le vortex du Golfe d'Aden est décrit comme « l'oeil de Ra” (alias oeil d'Horus) qui a été personnifié dans l'Égypte ancienne par la déesse « Ouadjet », une déesse féroce dépeinte comme une lionne guerrière et protectrice et comme la déesse du soleil dont l'œil est devenu plus tard l'œil d'Horus, l'oeil de Ra, également connu comme la « Dame de la Flamme ».


Selon ces légendes anciennes, notre race humaine ne devrait jamais menacer de détruire la Terre, « Ouadjet » serait de retour dans une “juste colère” par le “vortex” de l'oeil de Ra pour s'en prendre à ceux qui ont “défié” les dieux et leurs plans pour l'humanité…

 

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php...

The Flower of life Grid,
The Gulf of Aden Stargate Vortex and more geomancy and ley lines

 


Source Un texte de Sorcha Faal publié sur whatdoesitmean.com
http://www.whatdoesitmean.com/index1425.htm


Qui est Sorcha Faal ? http://www.whatdoesitmean.com/whoissorcha.htm

Source
: http://www.neotrouve.com/?p=1027



Témoignage du Militaire US : Aaron McCollumn en Français  http://projectcamelot.org/lang/fr/aaron_mccollum_intervie...



Project Camelot interviews Aaron McCollum

http://www.youtube.com/watch?v=22S2TNMf8v4


Wikileaks, the US secret bunker, the Gulf of Aden Vortex: Contact made?

Timofei Belov

Pravda.Ru

 
Vortex, tremblements de terre, prétexte des pirates Somaliens pour le déploiement de la marine de beaucoup de pays du monde... Décidément le golfe d'Aden commence à faire parler de lui.


Rapport du Caporal DJon – 03 décembre 2010


- Stargate….
- Wikileaks + Stargate?
- Bateau de guerre dans le golfe d’Aden?
- Stargate DANS le golfe d’aden…

Le lien : http://www.tacticalfm.com/wp/archives/rapport-du-caporal-...

Ca devient intéressant à partir de 1h15 et 1h46


Info à mettre en parallèle pour comprendre ce qui se passe dans le golfe d'Aden :


Avec plus d'un mois de travail en mer sur le golfe d'Aden à leur actif et autant de données recueillies, les chercheurs de la mission Encens-Flux veulent étudier aujourd'hui la frontière entre la croûte continentale et la croûte océanique, et l'expansion d'un océan nouveau-né.

Comment s'est formé le golfe d'Aden, océan qui relie la mer Rouge et l'océan Indien ? À quoi ressemble la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique dans cette zone ? Pour essayer d'y voir plus clair, une équipe de chercheurs français et omanais a parcouru le golfe d'Aden au large des côtes d'Oman à bord du navire de l'Ifremer Le Suroît. Coordonnée par des chercheurs de l'Institut de physique du Globe de Paris (IPGP)1 et du Laboratoire de tectonique2, cette mission, baptisée Encens-Flux, s'achève après trente-cinq jours de travail en mer. Elle constitue le troisième volet du projet Encens, un des programmes phares du groupement de recherche (GDR) Marges, qui s'intéresse à la bordure des continents.

Pour mieux comprendre les objectifs du projet, il nous faut revenir 35 millions d'années en arrière. L'Arabie et l'Afrique, qui ne formaient jusqu'alors qu'un seul continent, commencent à se séparer. C'est une époque d'intense volcanisme qui voit apparaître deux rifts3, dans des régions qui deviendront le golfe d'Aden et la mer Rouge. La croûte continentale s'amenuise jusqu'à sa complète déchirure et la formation de deux plaques indépendantes il y a 20 millions d'années. Depuis, la péninsule arabique s'écarte de l'Afrique à la vitesse de deux centimètres par an, en se déplaçant vers le nord-nord-est. Dans l'espace ainsi libéré, une nouvelle écorce, la croûte océanique, se forme en continu par remontée de magma le long de la dorsale.

Si cette histoire est connue dans ses grandes lignes, le déroulement exact du processus n'est pas bien compris. Pour affiner leurs modèles, les chercheurs doivent s'intéresser de très près aux marges continentales, c'est-à-dire à la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique. « Le golfe d'Aden est une zone particulièrement intéressante : les marges sont jeunes et proches l'une de l'autre, ce qui permet une bonne corrélation des structures. De plus, la faible sédimentation nous permet d'atteindre plus facilement des structures profondes grâce aux méthodes sismiques. Nous avons ainsi obtenu une image de la base de la croûte sous la marge et des nombreuses failles responsables de l'amincissement de la croûte continentale », explique Sylvie Leroy, chercheuse CNRS au Laboratoire de tectonique et chef des trois missions Encens.

La mission Encens-Flux a consisté à effectuer tous les deux kilomètres une mesure du flux de chaleur, c'est-à-dire de l'énergie libérée par la Terre, à l'aide d'une sonde thermique tractée à l'arrière du bateau. « L'ouverture du golfe d'Aden a engendré une perturbation thermique qui ne s'est pas encore complètement dissipée. Les mesures de flux de chaleur permettront d'en estimer l'importance », précise Francis Lucazeau, chercheur CNRS à l'IPGP, également chef de mission Encens-Flux. Ces données permettront aux chercheurs de mieux comprendre comment évoluent les températures dans la lithosphère continentale4 lorsque celle-ci se déforme puis se fracture. Associées à d'autres données géophysiques, elles renseignent aussi les scientifiques sur la structure de la croûte, son âge et sa composition.

Autre question que les chercheurs se posent : si les flux de chaleur sont importants sur les marges continentales jeunes, est-ce seulement parce que la croûte y est relativement mince ou est-ce dû aussi à l'action du manteau plus profond ? Les mesures thermiques permettront de mieux contraindre aussi bien les modèles de formation des marges continentales que ceux de la croûte océanique.

La première mission d'Encens avait permis en 2000 de faire des relevés bathymétriques (de profondeur), gravimétriques (de la gravité) et magnétiques afin de cartographier et de caractériser précisément le fond de la partie orientale du golfe d'Aden, et de dater l'ouverture océanique. Début 2006, lors du deuxième volet d'Encens effectué à bord de l'Atalante, les chercheurs ont déployé trente-cinq sismomètres de fond de mer et dix-huit à terre. Grâce à eux, ils ont obtenu quinze profils sismiques qui renseignent sur la structure et la nature de la croûte jusqu'à plusieurs kilomètres au-dessous du fond de la mer. Campagne après campagne, mesure après mesure, les scientifiques reconstruisent ainsi les processus qui ont façonné la surface de notre planète et fait naître mers et océans.

Sebastián Escalón

Source : http://www2.cnrs.fr/journal/3243.htm

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Un article du CNRS à mettre en parallèle avec l'article précédent :

Wikileaks : Un vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden, le résultat des expériences faites avec le LHC ? 
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/12/21/wikileaks-un-vortex-interdimensionnel-dans-le-golfe-d-aden-l.html

 

Encens-Flux

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Avec plus d'un mois de travail en mer sur le golfe d'Aden à leur actif et autant de données recueillies, les chercheurs de la mission Encens-Flux veulent étudier aujourd'hui la frontière entre la croûte continentale et la croûte océanique, et l'expansion d'un océan nouveau-né.

Comment s'est formé le golfe d'Aden, océan qui relie la mer Rouge et l'océan Indien ? À quoi ressemble la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique dans cette zone ? Pour essayer d'y voir plus clair, une équipe de chercheurs français et omanais a parcouru le golfe d'Aden au large des côtes d'Oman à bord du navire de l'Ifremer Le Suroît. Coordonnée par des chercheurs de l'Institut de physique du Globe de Paris (IPGP)1 et du Laboratoire de tectonique2, cette mission, baptisée Encens-Flux, s'achève après trente-cinq jours de travail en mer. Elle constitue le troisième volet du projet Encens, un des programmes phares du groupement de recherche (GDR) Marges, qui s'intéresse à la bordure des continents.

Pour mieux comprendre les objectifs du projet, il nous faut revenir 35 millions d'années en arrière. L'Arabie et l'Afrique, qui ne formaient jusqu'alors qu'un seul continent, commencent à se séparer. C'est une époque d'intense volcanisme qui voit apparaître deux rifts3, dans des régions qui deviendront le golfe d'Aden et la mer Rouge. La croûte continentale s'amenuise jusqu'à sa complète déchirure et la formation de deux plaques indépendantes il y a 20 millions d'années. Depuis, la péninsule arabique s'écarte de l'Afrique à la vitesse de deux centimètres par an, en se déplaçant vers le nord-nord-est. Dans l'espace ainsi libéré, une nouvelle écorce, la croûte océanique, se forme en continu par remontée de magma le long de la dorsale.

 

Golfe d'Aden

© DR

(CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR)
En jaune, plan de position de la mission Encens-Flux, troisième campagne du projet Encens, qui a exploré les marges continentales dans le golfe d'Aden et s'intéresse à l'expansion de ce tout jeune océan.


 

 

Si cette histoire est connue dans ses grandes lignes, le déroulement exact du processus n'est pas bien compris. Pour affiner leurs modèles, les chercheurs doivent s'intéresser de très près aux marges continentales, c'est-à-dire à la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique. « Le golfe d'Aden est une zone particulièrement intéressante : les marges sont jeunes et proches l'une de l'autre, ce qui permet une bonne corrélation des structures. De plus, la faible sédimentation nous permet d'atteindre plus facilement des structures profondes grâce aux méthodes sismiques. Nous avons ainsi obtenu une image de la base de la croûte sous la marge et des nombreuses failles responsables de l'amincissement de la croûte continentale », explique Sylvie Leroy, chercheuse CNRS au Laboratoire de tectonique et chef des trois missions Encens.

La mission Encens-Flux a consisté à effectuer tous les deux kilomètres une mesure du flux de chaleur, c'est-à-dire de l'énergie libérée par la Terre, à l'aide d'une sonde thermique tractée à l'arrière du bateau. « L'ouverture du golfe d'Aden a engendré une perturbation thermique qui ne s'est pas encore complètement dissipée. Les mesures de flux de chaleur permettront d'en estimer l'importance », précise Francis Lucazeau, chercheur CNRS à l'IPGP, également chef de mission Encens-Flux. Ces données permettront aux chercheurs de mieux comprendre comment évoluent les températures dans la lithosphère continentale4 lorsque celle-ci se déforme puis se fracture. Associées à d'autres données géophysiques, elles renseignent aussi les scientifiques sur la structure de la croûte, son âge et sa composition.

Autre question que les chercheurs se posent : si les flux de chaleur sont importants sur les marges continentales jeunes, est-ce seulement parce que la croûte y est relativement mince ou est-ce dû aussi à l'action du manteau plus profond ? Les mesures thermiques permettront de mieux contraindre aussi bien les modèles de formation des marges continentales que ceux de la croûte océanique.

La première mission d'Encens avait permis en 2000 de faire des relevés bathymétriques (de profondeur), gravimétriques (de la gravité) et magnétiques afin de cartographier et de caractériser précisément le fond de la partie orientale du golfe d'Aden, et de dater l'ouverture océanique. Début 2006, lors du deuxième volet d'Encens effectué à bord de l'Atalante, les chercheurs ont déployé trente-cinq sismomètres de fond de mer et dix-huit à terre. Grâce à eux, ils ont obtenu quinze profils sismiques qui renseignent sur la structure et la nature de la croûte jusqu'à plusieurs kilomètres au-dessous du fond de la mer. Campagne après campagne, mesure après mesure, les scientifiques reconstruisent ainsi les processus qui ont façonné la surface de notre planète et fait naître mers et océans.

 

Sebastián Escalón

Notes :

1. Laboratoire CNRS / IPG PARIS / Universités Paris-VI et VII / Université La Réunion.
2. Laboratoire CNRS / Universités Paris-VI / Université de Cergy-Pontoise.
3. Zone où la croûte terrestre est en extension.
4. La lithosphère comprend la croûte terrestre et le manteau supérieur rigide

http://www2.cnrs.fr/journal/3243.htm

 

.