Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2011

Yellowstone : un "super volcan" endormi

Ce documentaire tente de faire la lumière sur les conséquences que pourrait avoir le réveil des volcans du parc de Yellowstone et nous permet de faire connaissance avec les "super volcans" du parc.

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 1)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 2)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (fin)



 
 

Petite banniere 400x50

 

10:42 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Le "supervolcan" de Yellowstone bien plus grand que ce que l'on pensait

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/02/1403729614.jpg

Info rédaction, publiée le 15 avril 2011

Yellowstone : de nouvelles mesures estiment le "supervolcan" encore bien plus grand

La taille du "super volcan" situé sous le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming aux États-Unis, serait bien plus importante que celle estimée jusqu'à présent. Des scientifiques doivent publier une étude dans la revue Geophysical Research Letters pour rendre compte de l'immensité du panache sous-terrain de roches chaudes.

Les dernières estimations établies par les scientifiques révèlent que le volcan souterrain du site de Yellowstone s'étendrait sur une distance de près de 643 kilomètres d'est en ouest, selon le National Geographic. Pour en arriver à de tels résultats, les chercheurs ont utilisé la méthode de conductivité électrique, une technique basée sur l'aptitude de chaque matériau à laisser passer le courant électrique.

Ils ont, pour ce faire, utilisé des dizaines de stations de surveillance mesurant l'intensité des ondes électromagnétiques générées dans l'ionosphère, une couche électriquement chargée de la haute atmosphère terrestre. Ces ondes ont la propriété de pénétrer profondément dans la terre en affectant la variation de la conductivité électrique des matériaux qu'ils rencontrent.

Les images magnétotelluriques qui résultent de ce protocole sont très semblables à celles obtenues par des techniques d'échographie ou d'IRM dans le domaine de la santé. Grâce à ces résultats, les chercheurs ont pu constater que l'ensemble de roches chaudes du volcan sous-terrain s'étendait bien au delà des premières estimations établies à partir des mesures sismiques de 2009.

Un très ancien volcan

Après sa dernière grosse activité il y a 640.000 ans, le "supervolcan" de Yellowstone, s'est petit à petit transformé en caldeira, une dépression en forme de cercle qui résulte de l'effondrement de la partie centrale d'un volcan. Une trentaine d'éruptions moins importantes ont depuis rythmé la vie du cratère le remplissant de laves et de cendres jusqu'à le transformer en une vaste plaine.

La découverte du volcan enfoui remonte à 2004 suite à la constatation d'une remontée du terrain d'environ 7 centimètres par an. Les scientifiques avaient alors découvert un réservoir de magma situé à environ 10 kilomètres de la surface. Ce réservoir s'approvisionne d'un panache de roches très chaudes provenant du manteau de la Terre.

Grâce aux images magnétotelluriques récoltées par les nouvelles recherches, les chercheurs ont  réalisé une carte représentant les caractéristiques de la croûte terrestre et du manteau supérieur jusqu'à 320 kilomètres de profondeur. Ces nouvelles représentations devraient leur permettre de construire de meilleurs modèles géologiques de la surface terrestre.

Découvrez en image le site de Yellowstone sur Maxisciences :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-un-parc-national-d-039-une-dangereuse-beaute_art13975.html

Découvrez un reportage de 2008 sur le "supervolcan" :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/video

http://www.maxisciences.com/yellowstone/le-supervolcan-de-yellowstone-bien-plus-grand-que-ce-que-l-039-on-pensait_art13974.html

D'autres sources :

Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations," Discovery News, April 14, 2011,

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Has Bulged as Magma Pocket Swells," National Geographic Daily News, January 19, 2011, 

http://news.nationalgeographic.com/news/2011/01/110119-yellowstone-park-supervolcano-eruption-magma-science/

Numbers Indicate Yellowstone Supervolcano Eruption Could Cause Devastation
http://www.associatedcontent.com/article/7967181/numbers_indicate_yellowstone_supervolcano_pg2.html?cat=8


Yellowstone "gonflé" par des poches de magma

Info rédaction, publiée le 25 janvier 2011

Sur le site de Yellowstone, parc national situé dans le Wyoming aux Etats-Unis, des experts ont observé des déformations du sol. Après plusieurs mesures, ils ont constaté que celui-ci était plus élevé de 25 centimètres à certains endroits qu'en 2004 !

A Yellowstone, le paysage a connu un changement exceptionnel. C'est ce que rapportent, dans la revue National Geographic, plusieurs scientifiques. Le volcan qui s'y trouve aurait pris une "profonde inspiration" et aurait, par conséquent, poussé le sol vers le haut par endroits.

Ce volcan, qui bouillonne, a connu des éruptions dans le passé qui furent à chaque fois mille fois plus puissantes que celle du Mont St-Helens en 1980.

La caldeira de Yellowstone, qui couvre une surface de 40 x 60 kilomètres dans le Wyoming, est un ancien cratère formé après la dernière grosse activité de ce "supervolcan", il y a 640.000 ans. Depuis, environ 30 "petites" éruptions ont rempli cette caldeira de lave et de cendres, et le paysage était relativement plat.

Mais depuis 2004, les scientifiques ont remarqué que le terrain prenait de la hauteur (environ 7 centimètres par an, pour ralentir à 1 centimètre par an ou moins à partir de 2007). Au total, le sol s'est élevé à plus de 25 centimètres comparé au niveau de 2004. Selon les experts cités par National Geographic, il y aurait un réservoir de magma qui gonflerait dans les profondeurs, à environ 10 kilomètres de la surface. Heureusement, cette brusque montée du terrain ne présage pas de catastrophe imminente. Les experts veulent tout de même se pencher sur ce phénomène, qui leur permettra sans doute de savoir quand aura lieu la prochaine éruption. L'observatoire volcanique de Yellowstone du U.S. Geological Survey (USGS) a d'ailleurs commencé à cartographier la caldeira et ses parties "gonflées" en utilisant des systèmes GPS et un radar synthétique interférométrique d'ouverture, qui permet de mesurer les déformations du sol.

Un phénomène cyclique

La théorie actuelle est la suivante : un réservoir de magma se nourrit d'un panache de roche très chaude en provenance du manteau de la Terre. Lorsque la quantité de magma augmente, le réservoir se gonfle et la surface, qui nous est visible, s'étend. Selon les données géologiques recueillies sur Yellowstone, il y aurait un cycle d'inflation et de déflation depuis les 15.000 dernières années. Le phénomène ne serait donc pas nouveau.


National Geographic donne l'exemple de mesures faites entre 1976 et 1984 : la caldeira a pris 18 centimètres de haut, pour ensuite retomber, une dizaine d'années plus tard à 14 centimètres.

Le système hydrothermal qui se trouve sous la surface de Yellowstone pourrait aussi jouer un rôle dans ces déformations du sol. Tout comme les 3.000 séismes qui secouent le site chaque année.

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-gonfl...

Le point chaud de Yellowstone (Etats Unis)

Dans un document que vient de publier l'Université de l'Utah, on apprend que des géophysiciens américains ont réalisé la première image à grande échelle de la conductivité électrique du panache gigantesque de roche en fusion (au moins partielle) qui alimente le « super volcan » de Yellowstone. Cette image montre que le panache est encore plus imposant que celui révélé par les images réalisées à partir des ondes sismiques. 

Ces dernières avaient fait l'objet d'une étude en décembre 2009 et avaient permis de délimiter la « tuyauterie » qui alimente le volcan de Yellowstone. En effet, les ondes sismiques se déplacent rapidement à travers les roches froides et plus lentement à travers les roches chaudes. Les mesures de vitesse des ondes sismiques avaient donc permis d'obtenir une image en trois dimensions, tout comme les rayons X sont combinés pour réaliser un scan médical.

Les images obtenues à partir des données sismiques avaient révélé que le panache de roche en fusion à très haute température descendait de la surface en formant un angle de 60° et s'étirait sur une distance de 240 km en direction de l'ouest-nord-ouest pour plonger à une profondeur de 650 km à hauteur de la limite entre les états de Montana et de l'Idaho, limite au-delà de laquelle ne peut aller l'imagerie sismique.

Dans la dernière étude, les images de la conductivité électrique du panache montrent que la partie conductrice plonge de manière moins brutale, avec un angle de seulement 40° (au lieu de 60), en direction de l'ouest et s'étire sur une distance de 640 km d'est en ouest. L'image « géoélectrique », quant à elle, ne peut atteindre une profondeur supérieure à 320 km.

En dépit de ces différences, il s'avère que le corps qui conduit l'électricité se trouve sensiblement au même endroit et présente la même forme avec les deux types de mesures.

La dernière étude ne fait toutefois jamais état du risque d'éruption cataclysmale dans la caldeira de Yellowstone, comme cela s'est produit à trois reprises au cours des deux derniers millions d'années.

Le document de l'Université de l'Utah rappelle qu'il y a 17 millions d'années le panache éruptif qui se situe actuellement sous Yellowstone a entraîné une première éruption dans une zone qui se trouve de nos jours à la croisée des chemins des états d'Oregon, Idaho et Nevada. Tandis que la plaque nord-américaine se déplaçait lentement vers le sud-ouest en passant au-dessus du point chaud, plus de 140 éruptions ont eu lieu le long d'une ligne allant vers le nord-est dans la région actuelle de la Plaine de la Snake River, dans l'Idaho.

Le point chaud s'est finalement trouvé à la verticale de Yellowstone il y a quelque 2 millions d'années, produisant trois énormes éruptions il y a 2 millions, 1,3 millions et 642 000 ans. Deux de ces éruptions ont recouvert de cendre la moitié de l'Amérique du nord, avec des quantités 2500 et 1000 fois supérieures à celles émises par l'éruption du Mont St Helens en 1980. D'autre éruptions de moindre importance ont eu lieu entre ces deux événements et dans les années qui ont suivi, jusqu'à il y a 70 000 ans.  

Norris-blog.jpg
Le Norris Geyser Basin, l'un des endroits les plus chauds de la caldeira de Yellowstone
(Photo: C. Grandpey)

 

Petite banniere 400x50

 

10:32 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

07/04/2011

Volcan Yellowstone : nous cache-t-on la vérité ?

6 avr 2011

yellow.jpg

 

 

 

 

 

 

 


Le super volcan d’Yellowstone aurait connu pas moins de 32 tremblements de terre d’une magnitude de 1 à 4,9. Le site USGS les avait publiés dans la matinée du 12 février dernier. Quelques heures après, à la surprise générale, ces données ont été retirées sans que des explications n'aient été données.

Les analystes s’inquiètent de ce qui semble être une censure des données et certains croient que ce méga-volcan pourrait montrer des signes d’une explosion imminente, dont les conséquences seraient incroyablement désastreuses, phénomène que les autorités ne souhaitent pas rendre public…

Il semblerait que des censures sont exercées sur toutes les données afférentes aux tremblements de terre qui secouent le super volcan du parc Yellowstone. L’inquiétude est à son comble dans le monde des analystes, car si ce gigantesque volcan entre en éruption, les conséquences auraient un effet au-delà de tout ce que l’on pourrait imaginer. La puissance de ce volcan est incommensurable. Son explosion détruirait complètement toute la région.

Selon certaines personnes, la censure de ces données aurait pour objectif de ne pas céder à la panique qui se propagerait sur toute la population comme une traînée de poudre. Cela ajoute à l’angoisse que ressentent ceux qui ont pu voir les activités sismiques du volcan avant qu’elles ne soient retirées du site. Si ces séismes ont été retirés du site USGS, la question est de savoir pour quelle raison les responsables l’ont fait. Au lieu de calmer les esprits cette attitude ne fait qu’enflammer l’imagination.

Pour bien nous rendre compte de l’ampleur de la catastrophe en cas de réveil du-dit volcan, rien ne vaut les faits:

#1 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait être jusqu’à 1000 fois plus puissante que l’éruption du mont St. Helens en 1980.

#2 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait cracher des cendres volcaniques à une hauteur de 40 kilomètres.

#3 La prochaine éruption de Yellowstone semble se rapprocher au fil des ans. Depuis 2004, certaines zones du parc national de Yellowstone ont augmenté de près de 25 centimètres.

#4 Il ya environ 3.000 tremblements de terre dans la région de Yellowstone chaque année.

#5 Dans le cas d’une éruption à grande échelle de Yellowstone, la quasi-totalité du nord-ouest des États-Unis sera complètement détruite.

#6 Une éruption massive de Yellowstone voudrait dire qu’à peu près tout ce qui existe dans un rayon de 160 kilomètres serait immédiatement mis à mort.

#7 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait éventuellement jeter une couche de cendres volcaniques d’au moins 3 mètre de profondeur jusqu’à 1600 km de distance (1000 miles).

#8 Une éruption à grande échelle de Yellowstone couvrirait la quasi-totalité du Midwest des États-Unis avec de la cendre volcanique. La production alimentaire en Amérique serait presque totalement anéantie.

#9 L’«hiver volcanique» d’une éruption massive de Yellowstone pourrait radicalement refroidir la planète. Certains scientifiques pensent que les températures mondiales pourraient diminuer de 20 degrés.

#10 L’Amérique ne serait plus la même après une importante éruption de Yellowstone. Certains scientifiques pensent qu’une éruption complète par Yellowstone rendrait les deux tiers des Etats-Unis totalement inhabitable.

#11 Les scientifiques nous disent que ce n’est pas une question de «si» Yellowstone va éclater, mais plutôt « quand » la prochaine éruption inévitable aura lieu.

Source de ces données: endoftheamericandream.com

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/12/yellowstone-un-tremblement-de-terre-aujourd-hui-de-magnetude.html

URGENT Earthquakes at Yellowstone being CENSORED!
http://www.youtube.com/watch?v=eKUg9cP5vvg&feature=feedbul

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/02/18/la-cens.../


Alert! Yellowstone earthquake swarm CENSORED by USGS today!
http://www.youtube.com/watch?v=NTvIdAUl2yw&feature=player_embedded

 

Source

20/03/2011

La Terre peut-elle basculer ?

 

During its flight, the Galileo spacecraft returned images of the Earth

 

Certains scientifiques pensent que la Terre a déjà basculé, les pôles se seraient ainsi inversés. Mais quels sont les facteurs qui influent sur l'axe de rotation de la Terre ? Et quelles seraient les conséquences d'un tel chamboulement ?

Le basculement des pôles

Ce phénomène expliquerait bien des découvertes scientifiques. A commencer par les brusques changements climatiques observés partout dans le monde, ou comment des espèces ont si soudainement disparues de la surface de la Terre, notamment les dinosaures, et cela est arrivé plusieurs fois.

Les scientifiques ont constaté qu'auparavant, l'Australie était recouverte de glace, et que le Canada était recouvert par une forêt tropicale dense.

Dans l'espace, il n'y a aucune gravité. Il est donc tout à fait possible qu'une planète bascule brusquement après que son axe ait été dévié progressivement.

Les scientifiques pensent de plus en plus à cette théorie, car elle est la seule, à l'heure actuelle, à pouvoir expliquer bien de mystères. C'est pourquoi de plus en plus étudient le paléomagnétisme, intrigués par les écrits anciens ou les dessins qui montrent le soleil se lever à l'Ouest et non à L'est.

Les facteurs qui agissent sur l'axe de rotation de la Terre

La NASA a reconnu que les séismes modifiaient légèrement cet axe. Les mouvements tectoniques de la Terre et la fonte des glaces changent la répartition de la masse à la surface de la Terre. Très faiblement certes, mais ils contribuent à ce phénomène.

Le risque le plus grand vient bien sûr de l'espace. La lune, les astres qui nous entourent, et les comètes, agissent fortement sur laTerre qui est une petite planète facilement influencée par ce qui l'entoure.

Certains pensent que le calendrier Maya n'annonçait pas la fin du monde, mais plutôt un changement brutal lié à notre planète qui pourrait être son basculement.

Les conséquences qui en découleraient

Une inversion soudaine des pôle magnétiques de notre planète ne resterait pas sans conséquence pour tout l'écosystème. Cela génèrerait des ouragans, des raz-de-marée, des séismes, le réveil de volcans, qui seraient le résultat du bouleversement subocéanique.

La planète changerait d'apparence et des terres seraient englouties.

Aujourd'hui, nous ne sommes encore sûrs de rien : ceci n'est qu'une hypothèse sur laquelle de nombreux chercheurs travaillent activement.

Une baisse magnétique de 10% du pôle sud a été constatée. Ce phénomène fait-il partie du cycle de la Terre ? C'est ce à quoi veulent répondre les scientifiques.

http://www.les-experts.com/article-96037-la-terre-peut-el...

 

 

   

 

17/03/2011

De Tokyo - message de l'association VAR du 17 mars 2011

Un message réconfortant sur la situation au Japon adressé en nombre par Karl Strepkoff - 
Président de l'association VAR du 17 mars 2011.


Comme quoi nos politiques et nos médias continuent et malgré que la situation soit grave, à organiser leurs campagnes de terrorisme mental pour entretenir la peur dans le coeur et le mental des populations mondiales.


Une bonne aubaine pour les Illuminati-reptiliens pour continuer à se nourrir de nos peurs et de nos émotions, de détourner notre attention vers le Japon, et de faire avancer leurs plans d'instauration du Nouvel Ordre Mondial et d'Unique Religion Mondiale !


Pendant que tout le monde a le regard tourné vers le Japon, leurs plans démoniaques avancent en France et en Europe. Quelques preuves :

EUROPE : vers un processus totalitaire ?
Pour le choix de sa médecine !
L'Europe contre les plantes médicinales
Les députés européens à la solde du lobby pharmaceutique ?  
L'Union Européenne cherche par tous les moyens, comme vous savez, à nous imposer toutes sortes de choses contraires à nos intérêts. Leur nouveau cheval de bataille va dans le sens des lobbys pharmaceutiques...et contre les remèdes naturels. Des associations de santé se mobilisent....si vous voulez participer à cette mobilisation voici un lien pour ce faire :
La disparition des Laboratoires d'Analyses Biologiques de proximité en France en faveur des lobbys cotés en Bourse.

Mme Bachelot a validé l'ordonnance Ballereau du 15.01.2010

Notre ministre Mme Bachelot a validé l'ordonnance Ballereau du 15.01.2010 les conséquences sont catastrophiques...

 Au plus tôt en 2013 et au + tard en 2016, les laboratoires d'analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront probablement DISPARU au profit d'USINES à analyses (une par département pour les départements qui le "méritent"; pour les départements les + ruraux il faudra faire un peu + de route...).  

 Pourquoi ?

Et bien en vertu d'une ordonnance parue en 2010 qui livre le "marché" de l'analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40... 

 
 Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la vôtre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...

  Il y a une solution pour s'opposer à ce scandale : FAIRE CIRCULER massivement et SIGNER cette pétition :http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php 

 50 000 signatures à ce jour ; c'est peu dans l'absolu mais au vu de la discrétion de cette ordonnance, c'est beaucoup ! 

  C'est parce que très peu de gens sont au courant que cette réforme peut passer ; il faut donc la REVELER au grand jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN DE LA PETITION :http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

 SIGNEZ ET FAITES SIGNER !!! 
 Cordialement. 
Annie Vatré
Médecin biologiste

Ligue des Droits de l'Homme
Fédération du Rhône
5 place Bellecour
69002 Lyon

 
ldh.rhone@gmail.com 


Ensuite ils viendront vous dire que vous vivez dans le pays des Droits de l'Homme !

 

Le message du Japon. Même si ce message est réconfortant, nous continuons le travail de Lumière sur le Japon.

Chers Compatriotes,
Ayant décidé comme quelques autres Français de rester coûte que coûte dans la capitale nippone afin de faire preuve de solidarité avec nos amis japonais qui traversent un moment très difficile, il me semble nécessaire de vous apporter quelques informations apaisantes.

Tout d'abord, je souhaite souligner l'attitude absolument remarquable des Japonais qui vivent les catastrophes actuelles dans la sérénité, la discipline et la résignation. Quand on se promène dans les rues de Tokyo, on ne remarque rien: par de désordre, pas de pillages, pas de panique. Les linéaires des magasins qui ne proposaient plus dès vendredi dernier de lait ni de pain, reviennent même peu à peu à une situation normale (le lait notamment a refait son apparition et est parfois simplement limité à un litre par personne).

Si un tel drame était connu dans n'importe quel autre pays, il y aurait incontestablement chaos et instauration de la loi martiale.
Les Japonais sont donc actuellement en train de donner à tous les peuples du monde une formidable leçon de courage, de dignité et donc de vie.
 
Afin de compléter ce petit tour d'horizon, je vous propose de lire le message ci-dessous de mon ami Dominique Berthier (architecte et entrepreneur) envoyé à la journaliste Sophie Verney-Caillat de Rue 89: 

Date: March 16, 2011 11:17:29 PM GMT+09:00
To: Sophie Verney-Caillat <sverney@rue89.com>
Subject: Re: voulez-vous témoigner ?

Sophie,

Je ne sais pas si ces quelques mots vous serviront de témoignage, mais c’est en tout cas ce qu’en tant que résident de longue date, je peux dire de la situation sur place.

Les nombreux problèmes de la centrale nucléaire de Fukushima, sont graves et quelque peu angoissants mais à mon avis pas aussi dramatiques que le laisse supposer l'ensemble des nouvelles qui parcourent la planète via x modes médiatiques. J’ai même l’impression que nous avons vécu au moins aussi grave quand je regarde en arrière. D’abord aucune comparaison avec le drame de Tchernobyl. Et depuis les années 50, combien de tests d'explosions atomiques aux États Unis, en Sibérie, en Océanie, sans oublier le Sahara près duquel j’ai vécu dans ma jeunesse ? Une grande partie à l’air libre. En comparaison, les émanations de la centrale nucléaire de Fukushima seront certainement d’une échelle moindre. Et même si ça ne dure pas, les vents semblent jusqu’à présent avoir évité soigneusement la direction de la métropole. 

En ce qui concerne le tsunami qui a ravagé les côtes nippones, si les pertes sont bien entendu trop nombreuses, à nouveau, comparées au tsunami de 2004 qui avait assombri nos cœurs et endeuillé plus d'un quart de la planète, les pertes humaines ne devraient être en comparaison que de l’ordre de 5%.

Pour l’immense majorité d’entre nous, nous avons été épargnés, mais aussi nos familles, nos amis, nos partenaires et associés, leurs familles, leurs amis, etc. En bref, pour nous à Tokyo, les dégâts ont été mineurs en regard de la violence de la secousse qui s’est produite. Se faire plus de soucis qu'il n'en faut n'est pas, à mon avis, productif. Le choc passé, nous avons dorénavant le devoir de faire en sorte que l’économie n’en subisse pas les conséquences. C’est même un devoir vis à vis de ceux qui ont tout perdu et qui souffrent dans la région du Tohoku.

Pendant ce temps, près des 2/3 de nos compatriotes – sans doute les champions parmi les "gaijins" (NDVAR: étrangers) - ont soit quitté le Japon, soit se sont éloignés de la zone "sensible". Les capitaines qui ont quitté le navire ne sont même pas rares… Comme la cause de cette panique ne provient pas de sources japonaises, il faut la rechercher dans les informations propagées par nos médias et nos responsables. Il est malheureusement à craindre que pour ces derniers, le principe de précaution, n'ait été l’occasion de dissimuler leur incompétence.

Bien cordialement.

Dominique Berthier"

Vous remerciant de votre attention et espérant vous avoir apporté quelques informations utiles, je me joins aux "résistants" de Tokyo pour vous remercier par avance de vos prières.


Karl Strepkoff
Président de l'association VAR