Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2010

Catholicisme : Pierre n'a jamais été le 1er Pape, mais l'évêque de Rome

Très instructif !

Et avant les religions monothéistes, il y avait quoi ?

Nous sommes chrétiens, mais pas prêts à avaler toutes les couleuvres que l'église nous présente comme étant la parole de Dieu !

Nous sommes capables de réfléchir par nous-mêmes, sans maîtres à penser pour nous.

C'est bien ce que nous disions.

Tous des imposteurs !
Pas étonnant que l'Unique Religion Mondiale soit la base même du Nouvel Ordre Mondial sans laquelle il ne pourrait pas exister !

L'église catholique qui a été soi-disant créée par Pierre, l'apôtre du Christ, sur le simple fait que le Christ aurait dit à Pierre : "Pierre, tu es Pierre et sur cette pierre je construirai mon église", est une belle escroquerie.

Pierre n'a jamais été le 1er Pape, mais l'évêque de Rome. Confirmé par le nouveau catéchisme imprimé en 1992.

Le titre de Pape n'existait pas du temps de l'occupation de la Judée par les Romains, pour la simple et bonne raison que le christianisme n'est devenu la religion officielle de Rome qu'en l'an 392 après le Christ.

Il s'est passé quoi entre la naissance et la mort du Christ et l'année 392 ?

Que des intrigues bien occultées et des guerres intestines pour s'accaparer le pouvoir et détruire les autres croyances dont celles des païens après la fermeture de leurs temples le 13 février 356.

La preuve en image que le christianisme n'est devenu la religion officielle de Rome, que le 8 novembre 392 après Jésus-Christ.

 
Sur le site d'Histoire que nous vous recommandons :
http://www.herodote.net                          


Le temps des prophètes (VIème siècle avant JC à 622)
:

http://www.herodote.net/frises/chrono.php?periode=8


   Cliquez sur l'image

Création de l'église catholique le 8 novembre 392 après Jesus-Christ.JPG

 D'autres surprises nous attendent avec la véritable existence du Christ à laquelle les manuscrits de la mer morte ne font jamais relation ou référence.


Est-ce la raison pour laquelle les détenteurs de ces rouleaux de la Mer Morte ou de Qumran, ont été persécutés par l'église catholique et la raison pour laquelle après leur découverte, ils tardent encore à nous en communiquer le contenu ? Même histoire que le Secret de Fatima ! Que de secrets dans cette église !


On voit que les Reptiliens sont passés par là !

 


Comprendre le catholicisme romain
http://cms.unpoissondansle.net/wp-content/uploads/ccr.pdf

 

© 1995 par Rick Jones traduit avec permission par Un poisson dans le net,  http://unpoissondansle.net

Une information cruciale que TOUT catholique devrait connaître

Le catholicisme romain est-il chrétien ?

Malgré un débat animé, il semble qu'une réponse puisse être esquissée en comparant les doctrines du Catéchisme de l'Église Catholique ( JEAN-PAUL II. Catéchisme de l'Église Catholique. Vatican : MAME/PLON, 1992. 800 p.) de 1992 avec la Sainte Bible.

Avez-vous lu le catéchisme ? Savez-vous ce que l'église catholique enseigne ? Cette religion vous mènera-t-elle au paradis ?

Né et élevé dans la foi catholique romaine, la curiosité a amené l'auteur à étudier en détails le nouveau catéchisme et à comparer ses enseignements avec la Parole écrite de Dieu. Les résultats furent surprenants !

Si vous n'avez pas le temps ou le désir de vous plonger dans les 800 pages (édition de poche) du nouveau catéchisme, vous devez lire ce livre révélateur.

Trente-sept doctrines catholiques romaines sont extraites du catéchisme … expliquées … et comparées avec la Parole écrite de Dieu.

Si votre destinée éternelle est entre les mains de l'église catholique, il est vital que vous appreniez comment les doctrines catholiques officielles «s'arrangent » avec les Écritures. Sont-elles en accord les unes avec les autres ? Vous pourriez être étonné.

Qui a l’autorité suprême ?

 

Avant de commencer notre examen des doctrines catholiques romaines, il nous faut savoir qui a l’autorité suprême.

Nous rencontrons ici la première difficulté. La Bible soutient qu’elle est la seule et l’unique autorité, tandis que le catholicisme enseigne qu’il existe trois autorités suprêmes :

« Il est donc clair que la Sainte Tradition, la Sainte Écriture et le Magistère de l’Église, par une très sage disposition de Dieu, sont tellement reliés et solidaires entre eux qu’aucune de ces réalités ne subsiste sans les autres, et que toutes ensemble, chacune à sa façon, sous l’action du seul Esprit Saint, contribuent efficacement au salut des âmes. » Article #95, p.41

Selon ce passage, les Écritures, la tradition de l’église (enseignements dispensés au cours des âges), et le Magistère (la tâche de donner l’interprétation authentique de la Parole de Dieu) sont toutes équivalentes en importance (voir aussi l’Article #82, p.38)

Selon la doctrine catholique, la tradition de l’église et le Magistère sont tout autant Parole de Dieu que le sont les Écritures :

« La Sainte Écriture est la parole de Dieu en tant que, sous l’inspiration de l’Esprit divin, elle est consignée par écrit. Quant à la Sainte Tradition, elle porte la parole de Dieu, confiée par le Christ Seigneur et par l’Esprit Saint aux apôtres… » Article #81, p.38

La question évidente est : « Qu’arrive-t-il quand ces trois ‘autorités suprêmes’ sont en désaccord entre elles ? Le catéchisme donne la solution :

« ‘La charge d’interpréter de façon authentique la Parole de Dieu, écrite ou transmise, a été confiée au seul Magistère vivant de l’Église dont l’autorité s’exerce au nom de Jésus-Christ’, c’est-à-dire aux évêques en communion avec le successeur de Pierre, l’évêque de Rome. » Article #85, p.39

Notons que lorsque le catéchisme explique que la charge d’interpréter la Parole de Dieu a été confiée à l’Église, il se réfère uniquement à l’église catholique romaine. C’est le cas tout au long du catéchisme : « L’Église » se réfère toujours à l’église catholique romaine.

Le catéchisme répète la même doctrine en utilisant des mots différents :

« Car tout ce qui concerne la manière d’interpréter l’Écriture est finalement soumis au jugement de l’Église, qui exerce le ministère et le mandat divinement reçus de garder la parole de Dieu et de l’interpréter » Article #119, p.45

En définitive, le catéchisme conclut que l’autorité finale n’est pas la Bible, mais l’enseignement actuel de l’église catholique, étant donné qu’elle est la seule qualifiée pour délivrer une interprétation authentique de la Parole de Dieu.

La Bible est-elle d’accord ?

Si la Bible, la tradition et les enseignements de l’église catholique sont tous trois Parole de Dieu, alors la Bible concordera avec ces enseignements. Malheureusement pour le catholicisme, ce n’est pas le cas. En fait, c’est le contraire qui est plutôt la norme. Dieu déclare dans la Bible que Sa Parole écrite a toujours été, et sera toujours parfaite :

« Le fondement de ta parole est la vérité, Et toutes les lois de ta justice sont éternelles. » Psaume 119.160

« Les paroles de l'Éternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, et sept fois épuré. Toi, Éternel ! Tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais. » Psaume 12.6-7

La Bible déclare fermement qu’elle est la seule autorité suprême :

[Jésus priant son Père] « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. » Jean 17.17

Livre à télécharger en PDF : ICI

http://cms.unpoissondansle.net/wp-content/uploads/ccr.pdf

Une information cruciale que TOUT catholique devrait connaître

10/11/2010

L'histoire secrète du monde depuis la nuit des temps !

A découvrir par ces liens.

 

 

Les sociétés secrètes et leur pouvoir au 20ème siècle

Adolf Hitler

Charles De Gaule

Joseph Staline

Franklin Delano Roosevelt

Vladimir Ilitch Lénine

Winston Leonard Spencer Churchill

L'affaire de Roswell

La conquête russo-américaine de l'espace

La Guerre de 1914 - 1918

La Guerre de 1939 - 1945

La montée de l'intégrisme musulman

Le condominium russo-américain

Le rôle des sionistes durant le 20 ième siècle

Les fascismes et le nazisme

Les guerres "régionales"

Les multinationales

Les présidents de la France depuis la deuxième République

Les présidents des États-Unis d'Amérique

Les secrétaires généraux de l'Union des Républiques socialistes soviétiques

Les secrets du Vatican

Les sociétés secrètes

Majestic 12

Napoléon

  

Source : http://histoiresecrete.ifrance.com/index.html...

16/09/2010

Le débat sur la peine de mort en Iran alimenté par Bernard Henry Lévy !

Et si on en profitait pour demander des comptes clairs aux juifs et aux romains pour l'assassinat du Christ ?

  
L'Iranienne comme vous l'avez compris a été condamnée pour avoir participé avec son amant à l'assassinat de son mari.
  
On aurait fait quoi en France et ailleurs ou aux USA par exemple pour condamner une criminelle ?

Et bien sûr toujours les sionistes comme BHL et sa clique pour faire monter la propagande raciste.



Alain Soral - entretien de septembre 2010



  
Puisqu'il est question d'ouvrir le débat sur la peine de mort et pour être justes et équitables. Pour quelles raisons légitimes ne demanderions-nous pas des comptes clairs aux juifs et aux romains (devenus ensuite les Chrétiens) et au Vatican complice, sur les vraies raisons de la condamnation à mort du Christ qui a été crucifié et sur son assassinat ?
  
De bonne mémoire, ce sont les juifs ou Judas qui ont demandé la condamnation du Christ qui a été livré aux romains qui occupaient la Judée à l'époque, qui ont exécuté la sentence de mise à mort du Christ sur la croix, sous la houlette de Ponce Pilate - Procureur Romain, qui s'est lavé les mains de ce sang innocent.
  
Il s'agit donc bien d'un assassinat et de la mise à mort d'un innocent et non pas du supposé sacrifice du Christ qui serait mort pour nous racheter soi-disant de nos péchés, selon la propagande religieuse véhiculée auprès des esprits faibles depuis plus de 2000 ans. 
 
En fonction de la règle Universelle du respect du Libre-arbitre de chacun, personne ne peut mourir ni se sacrifier pour racheter les actes ou les soi-disant péchés des autres.
 
Selon la même règle Universelle du libre-arbitre, chacun est responsable de ses propres actes et non pas de ses péchés. Toujours selon cette même règle du libre-arbitre, les péchés ne peuvent pas exister non plus. Le libre-arbitre, nous autorise à choisir de travailler pour les deux seules énergies créées par le Créateur : La Lumière ou les Ténèbres que certains appellent Dieu ou Satan.
 
Si le Christ avait accepté de se sacrifier pour nous, il ne serait pas allé demander à notre Père Eternel : "Père éloigne de moi cette coupe amère !"

Est-ce que se sont les paroles d'une personne qui accepte de se sacrifier pour racheter les péchés de l'humanité ?
 
On veut aussi des comptes clairs des religions sur tous ces mensonges et manipulations millénaires, qui ont fait du Christ un martyre pour s'en servir contre nous et nous mettre à genoux au nom de son soi-disant sacrifice pour nous racheter de péchés que nous n'avons pas commis, tout comme le soi-disant péché originel.
 
Que les lobotomisés se réveillent !

En Droit pénal : « Nul n'est responsable que de son propre fait ». ! A fortiori si l'on ne nous démontre pas que nous avons commis un quelconque péché y  compris  celui du péché originel.

En revanche les assassins eux sont connus et ont déformé la vérité, de crime en sacrifice,  pour nous faire supporter et accepter ce crime !
 
C'est joli d'accepter que l'assassinat du Christ ait pu servir à nous dédouaner de nos actes. Et bien sûr les moutons, les chrétiens et les religieux acceptent ce crime sans broncher !
 
Pire ils continuent lors de la communion, à aller manger le corps et à boire le sang du Christ. Ensuite ils viendront nous dire qu'il ne s'agit que de symboles au lieu de satanisme et de cannibalisme.
 
Quel beau symbole nécrologique que de nous faire revivre le chemin de croix du Christ pour permettre aux nécrophages de se délecter de sa souffrance.
 
Comme quoi le lavage cerveau fonctionne bien depuis plus de 2000 ans !


A quand l'ouverture d'un procès contre le Vatican et ses alliés pour laver la mémoire d'un innocent et des soi-disant péchés commis
par l'humanité que l'on nous fait payer depuis des millénaires ?

 
 
 

31/08/2010

Les astres sont des terres habitées par le Dr Paul Borel (1657)

Ce livre a été écrit par Pierre Borel, en l'an 1657, Conseiller & médecin Ordinaire du Roy.
La copie avant impression a été adressée à Monseigneur Kenelm Digby, Admiral et Conseiller du Conseil Secret de Charles Premier - Roy d'Angleterre et Chancelier de la Reyne de la Grande Bretagne.

Ce livre porte sur l'astronomie et l'auteur déjà à l'époque exhortait les hommes à se référer au Ciel, et aux astres, afin qu'ils se réveillent et y retrouvent leurs origines Divines.

A lire absolument.

Curieux n'est-ce pas qu'en 1657, le Docteur Pierre BOREL affirmait que tous les astres étaient des terres habitées, en qu'en 2010, avec toute la technologie que détiennent la NASA et les différents observatoires du Vatican,  on continue à nous convaincre que nous somme seuls dans l'Univers qui contient des milliiards de Galaxies.

A qui profite le crime ? Aux religions ?

Avant il fallait nous faire croire que la Terre était plate, après moultes persécutions, de l'église catholique, elle était enfin ronde et elle tournait. Maintenant elle est ronde, elle tourne, mais elle a sûrement une capsule ou un couvercle qui l'isole du reste de l'Univers, qui est vide bien entendu de toute vie, mais qui contient quand même des milliards de Galaxies !

N'en avez-vous pas marre de tous ces mensonges ?

Et bien sûr, les ET et les OVNIS n'existent pas non plus selon la NASA qui protège le Vatican.

Titre : Discours nouveau prouvant la pluralité des mondes : que les astres sont des terres habitées et la terre une estoile, qu'elle est hors du centre du monde dans le troisiesme ciel et se tourne devant le soleil qui est fixe, et autres choses très curieuses / par Pierre Borel,...

Auteur : Borel, Pierre (1620?-1671)

Éditeur : [s.n.] (Genève)

Date d'édition : 1657

Sujet : Astronomie -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : VI-80 p. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k762999

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, R-25793

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30132285d

Provenance : bnf.fr

Le livre à télécharger : ICI

Source : Bilbiothèque des Livres rares. Bibliothèque Nationale de France

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k762999.image.f1

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k762999

 

 

24/08/2010

L'imposture des dieux

sumer2.jpg

L'imposture des dieux

Paul Von Ward, un ancien pasteur, diplomate américain et vétéran du Vietnam nous donne une vision troublante et explosive de l’intrusion extraterrestre au sein de notre civilisation. Une ingérence qui aurait profondément influencé notre histoire, nos religions et nos structures de pouvoir. Un article et un entretien pour faire le tour de la question.

L'imposture des dieux : Paul Von Ward en 13 points
Aliens, mensonges et religions :
une entrevue avec Paul Von Ward

Aliens, lies and religions : Paul Von Ward interview

http://www.karmapolis.be/intro/accueil.htm