Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2009

France : Le compteur de la dette française

Le compteur de la dette publique française en Euros

  

 

Le compteur de la dette publique française en Francs


 

GrippeA/H1N1 : La grippe de la Gouvernance Mondiale : L'endettement, bombe à retardement pour imposer le libér alisme et le Nouvel Ordre Mondial

La FED (Fédérale Banque aux USA) est une banque privée constituée de plusieurs cartels bancaires qui appartiennent à Rothschild, Rockefeller, JP Morgan, et leurs cliques de mafieux.
 
Qu'en est-il de la Banque de France chez nous ?
Comment les présidents de la République française qui se sont succédés au Gouvernement ont préparé le génocide de la France et de l'Europe au profit des Banquiers Illuminati en préparation de  l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !
 
Les origines de l'endettement de la France.
Les agents du Nouvel Ordre Mondial en France
Les rôles de Pompidou, de Valery Giscard d'Estaing, de Mitterrand, de Chirac et de Sarkozy
 
Georges Pompidou et l'endettement de la France
Bilbiographie de Georges Pompidou - Association Georges Pompidou
 
Georges Pompidou et la Banque Rothschild
 
En 1953, il quitte la fonction publique pour entrer à la banque Rothschild, dont il devient directeur général en 1956.
 
1953 : Il entre à la banque de Rothschild
1954 :  Il est administrateur de nombreuses sociétés du groupe Rothschild (sauf interruption du 1er juin 1958 au 7 janvier 1959), notamment :
- Société anonyme de gérance et d'armement, 1954-1962,
- Compagnie du chemin de fer du Nord, 1955-1962,
- Société Rateau, 1957-1962,
- Compagnie franco-africaine de recherches pétrolières françaises.
 
1956-1962 : Directeur général chez Messieurs de Rothschild frères
 
Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque e France - Article 25 de la Loi
Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=08BDC860DCE863811AB7619BFB3AC422.tpdjo12v_3?cidTexte=JORFTEXT000000334815&dateTexte=19931231
 
L'Etat devient un simple citoyen qui s'endette auprès des banques.
 
Les Étapes de l'évolution de la Monnaie ou les étapes historiques de notre esclavage
15 août 1971 : dématérialisation totale de la monnaie. Le président américain Richard Nixon, conseillé par George Shultz (qui sera plus tard le mentor des administrations Bush père et fils), supprime la libre-convertibilité du dollar en or. Ce découplage sera suivi de mesures de dérégulation des marchés permettant des spéculations de plus en plus énormes.

3 janvier 1973 :
loi Pompidou-Giscard d'Estaing par laquelle la Banque de France abandonne son rôle de service public. Article 25 : « Le Trésor public ne peut plus présenter de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France. » Dès lors, sous prétexte de lutte anti-inflationniste, le recours au crédit productif public est interdit.

Mars 1973 : régime des changes internationaux flottants. Il n'y a plus de contrepartie métallique à la monnaie émise, seulement de la dette. Les spéculateurs peuvent s'en donner à coeur joie avec des produits financiers dérivés, en particulier sur les taux de change entre monnaies (on parie plusieurs fois sa mise, avec un effet de levier, moyennant des informations obtenues sur les pressions politiques exercées sur telle ou telle devise d'Etat).

1987 : Alan Greenspan combat l'effondrement des bourses mondiales par l'émission pratiquement illimitée de monnaie-crédit en faveur des marchés.

1992 : Traité de Maastricht. Prélude à un euro découplé de l'autorité des Etats. Abdication de fait des souverainetés nationales par privation des moyens de les exercer.
Son article 104, § 1, « interdit en effet à la BCE et aux banques centrales des Etats membres, si après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des Etats membres ; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la BCE, ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »

4 août 1993 : loi Mitterrand-Balladur donnant son indépendance à la Banque de France.
Son article 3 lui interdit d'autoriser des découverts ou d'accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publique, de même que l'acquisition de titres de leur dette.

Juin 1997 : Jacques Cheminade et Christophe Lavernhe rédigent Un plan de relance par le crédit productif, ou la nécessaire transformation de la monnaie en capital, expliquant comment les monnaies nationales sont prises en otage par les intérêts financiers depuis le renoncement de 1973 en France et le Traité de Maastricht à l'échelle européenne. Rejet de la proposition d'avances par la banque de France au Trésor public pour un plan de relance économique, faite par un groupe parlementaire français, jugée contraire au Traité de Maastricht et au choix effectué en 1973.

12 mai 1998 : loi Chirac-Jospin, intégrant la Banque de France au Système européen de banques centrales (SEBC) et à la BCE. Le Traité de Maastricht prévoyant déjà que « l'objectif principal du SEBC est de maintenir la stabilité des prix ».

1999 : vote aux Etats-Unis du Gramm-Leach-Bliley Act, qui annule le Glass-Steagall Act voté sous la présidence Roosevelt. Désormais, il n'y a plus de séparation aux Etats-Unis entre banques de dépôt et banques d'affaires, et les banques sont autorisées à fusionner avec des sociétés d'assurance. Chute de la « muraille de feu » prudentielle. L'Europe, elle aussi, déréglemente.

Mai 2005 : rejet par le peuple français du Traité constitutionnel européen qui, dans son article III-181, aurait « constitutionnalisé » l'article 104, § 1 du Traité de Maastricht.

2007-2008 : le Traité de Lisbonne reprend (article 123 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) l'article 104, §1 du Traité de Maastricht. L'objectif est bel et bien d'abandonner la création monétaire aux banques privées, dans un contexte de mondialisation financière sans limites.
 
 
L'endettement, bombe à retardement pour imposer le libéralisme et le Nouvel Ordre Mondial
 
En complément :
 
Réforme des statuts de la Banque de France : Les réponses de Valéry Giscard d'Estaing ! Membre de la Trilatérale commission
 
Les Illuminati, le Nouvel Ordre Mondial et le Conseil des 13 : Comment est constitué le Conseil Général de la Banque de France ?
 
Le conseil général comprend le gouverneur (1), les sous-gouverneurs (2) et dix conseillers, (10)  tous de nationalité française. Un censeur et son suppléant assistent aux séances du conseil général ; ils sont nommés par le ministre de l'économie et des finances.

13 personnes constituent le Conseil Général de la Banque de France. Ce qui correspond au Conseil des 13 druides et au Tribunal de Rothschild.

http://www.scribd.com/doc/19828356/Le-Conseil-Des-13-Et-Le-Tribunal-de-Rothschild

Pour vérification de la constitution de ce conseil :

Loi n°93-980 du 4 août 1993 relative au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit
Section II : Conseil général de la Banque.
Article 13 (abrogé au 1 janvier 1994) En savoir plus sur cet article...

Le conseil général comprend le gouverneur (1), les sous-gouverneurs (2) et dix conseillers, (10)  tous de nationalité française. Un censeur et son suppléant assistent aux séances du conseil général ; ils sont nommés par le ministre de l'économie et des finances.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=7D0EF35AE2DBF60D0A97E8BA465F04C5.tpdjo12v_3?cidTexte=JORFTEXT000000180850&idArticle=LEGIARTI000006697421&dateTexte=19930806&categorieLien=id

Parution au JO
 
Organigramme de la banque de France
 

Sarkozy veut imposer le Nouvel Ordre Mondial
http://www.dailymotion.com/video/x86i7k_sarkozy-veut-imposer-le-nouvel-ordr_news

 Sarkozy veut imposer le NOUVEL ORDRE MONDIAL
envoyé par o-r-i-o-n. - L'actualité du moment en vidéo.

Transcription de la vidéo :

 2009 peut être l'année de naissance d'un nouveau capitalisme, d'un Nouvel Ordre Mondial. Et j'en appelle à tous les gouvernements : aucun d'entre nous n'en sortira en faisant sa propre politique dans son coin, isolé de ce que font les autres.

 On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial. Et personne, je dis bien personne ne pourra s'y opposer. Car, à travers le monde, les forces au service du changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes.

 

- Cette crise marquera sans doute pour l'histoire, le commencement véritable du 21ème siècle.

Le moment où tout le monde aura compris qu’il était temps de changer, temps de donner un nouveau visage à la mondialisation, temps de construire un Nouvel Ordre Mondial politique, économique, social assis sur de nouveaux principes et de nouvelles règles.

 Le sommet mondial pour refonder le capitalisme, c'est l'Europe qui l'a proposé. Le Nouvel Ordre Mondial c'est autour des propositions de l'Europe qu'il se construira. Plus que jamais, l'Europe prend conscience qu'elle a besoin d'un véritable gouvernement économique dont elle vient d'expérimenter ce qu'il pourrait être et l'utilité qu'il pourrait avoir.

Ce gouvernement économique, c'est tout naturellement l'Euro-groupe qui doit en être le cadre.

Peut ( ? ) arrive ce qui sera l'antidote à la dangereuse tentation du protectionnisme, de l'anticapitalisme, du dirigisme bureaucratique que les désordres actuels vont immanquablement mûrir et le doute grandira si les français ont le sentiment qu'on leur cache quelque chose.

-  C'est la 1ère fois que je m'exprime au nom de la France à cette tribune.

Il s'agit pour moi d'un instant solennel, d'un instant émouvant. C'est un véritable new deal à l'échelle planétaire qui est nécessaire, un new deal écologique et économique. Au nom de la France, j'en appelle à tous les Etats à se réunir pour fonder le Nouvel Ordre Mondial du 21ème siècle sur cette idée forte que les biens communs de l'Humanité doivent être placés sous la responsabilité de l'Humanité toute entière. (C'est-à-dire, que les biens communs de l'Humanité doivent être remis entre les mains de ses grands copains des Banquiers Illuminati : Rothschild, Rockefeller, JP Morgan, La couronne d'Angleterre, Monsanto, Bill Gates, etc.)

- Et personne, je dis bien personne ne pourra s'y opposer.

Nicolas Sarkozy 

Remercions la GrippeA/H1N1 d'avoir été fabriquée de toutes pièces juste à temps par les Illuminati et leurs agents, afin de permettre de créer la mort et la chaos sur la planète, prélude à l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.

 

 

02/10/2009

GrippeA/H1N1: les certificats pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner

A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS

L'association SOS JUSTICE  & Droits de l'Homme communique les documents nécessaires pour  tous ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner ni faire vacciner leurs enfants.

L'association estime que le vaccin est dangereux tant que l'instruction criminelle en cours en Autriche et que l'enquête criminelle en cours au Parquet de Nice ne seront pas terminées. Il est vivement recommandé de ne pas vous faire vacciner, ni de faire vacciner vos enfants.

Des dispositions ayant déjà été prises par les Préfets et les Inspections Académiques, en ce que des centres de vaccination ont déjà été ouverts, il est recommandé de vous prémunir contre toute obligation vaccinale.

Exemple de courrier adressé par l'inspection académique de l'Ile et Villaine aux responsables de secteurs et aux Directeurs d'écoles ou établissements de scolarité. A télécharger : ICI

Nous imaginons qu'il en est de même dans les autres départements.
Vous trouverez ci-dessous, le certificat pour les adultes et la déclaration de refus de vaccination pour vos enfants.

1 - Pour les adultes qui refusent la vaccination :

Le certificat médical à faire signer par votre médecin ou la personne qui vous obligera à vous faire vacciner :

Certificat à faire signer par le Médecin avant toute vaccination

A télécharger : ICI  

 

 

Devant la menace de pandémie de la GrippeA/H1N1, les autorités sanitaires recommandent la vaccination pour tous.

Avant d’accepter cette vaccination, je souhaite, dans le respect de la législation en vigueur, recevoir du corps médical une information claire, transparente et appropriée ainsi que l’assurance que le dit vaccin est sans danger conformément à l’obligation de prudence rappelée par la directive communautaire du droit de la consommation du 25 juillet 1985 qui «dispose qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre. ».

 

J’entends donc recevoir l’assurance par le médecin que :

 

- la vaccination ne pourra en aucun cas activer des fonctions effectrices inappropriées,

- ce vaccin est totalement dépourvu d’ADN contaminant hétérogène,

- ce vaccin ne pourra entraîner ni altérations chromosomiques, ni mutations, ni retour du virus à la virulence,

- qu’aucun variant des virus vaccinaux à action pathogène ne pourra se produire par le phénomène de complémentation ou de recombinaison,

- que cette stimulation antigénique n’entraînera pas de perturbation de mon système immunitaire, notamment une modification, transitoire ou prolongée, du rapport T4/T8, comme cela a déjà été observé (cf., M. Eihl, J. Mannhalter, G. Zlabinger, New England Journal of Medecine, vol 310 de 1984),

- que la vaccination n’exercera aucune action pathogène sur l’équilibre endocrinien (notamment la survenue de diabète, comme c’est le cas avec le vaccin anti-hépatite B, cf, Pr.

Barthelow Classen, New Zealand Medical Journal, 24 mai 1996), et le statut humoral,

- que l’éventuelle persistance virale ne pourra être la cause d’aucune maladie auto-immune, ni d’aucune altération du système nerveux central,

- qu’aucune réaction allergique aux divers adjuvants des vaccins ne pourra se produire,

- que je ne risque pas de présenter une myofasciite à macrophages, laquelle peut apparaître dans un délai de quelques semaines à plus de trente ans après toute vaccination faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, (cf., Gherardi et all. “Macrophagic myofasciitis : a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines” in Journal of Neurology n° 246, 1999). Il en est de même pour le MF 59 utilisé par le laboratoire Novartis,

- que je ne présenterai aucun risque de développer ultérieurement une maladie d’Alzheimer ou un cancer au point d’injection de vaccins en rapport avec cet hydroxyde d’aluminium, lequel est responsable, chez les animaux domestiques, d’une véritable flambée de cancers : Selon une étude réalisée entre 1982 et 1993 dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers chez les animaux de compagnie a en effet été multiplié par 11. Cette évolution est d’autant plus inquiétante que le nombre de sarcomes cutanés au point d’injection vaccinale, faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des sarcomes en dehors des points d’injection n’a été multiplié que par 5,7. (Cf., Lester, S & al., Journal of the american animal hospital association, 1996).

- que le vaccin n’aura pas été contaminé par les Laboratoires Baxter et l’OMS par les virus H5N1 et H3N2 ce qui a été le cas en Autriche et ce qui rendrait la vaccination mortelle.

 

Dès que l’instruction de la plainte criminelle déposée en Autriche en avril 2009 par Mme Jane Burgenmeister à l’encontre des laboratoires Baxter et que l’enquête criminelle demandée auprès du Parquet de Nice le 31 juillet 2009 par l’association SOS JUSTICE & Droits et l’Homme auront aboutit et que j’aurai obtenu toutes les réponses écrites de la part du médecin à mes interrogations légitimes, je serai suffisamment informé(e) pour vous apporter mon consentement ou mon refus éclairés conformément à la dernière loi sur les droits des malades (Loi 2002-303, du 4 mars 2002, publiée au Journal Officiel du 5 mars, sur le consentement libre et éclairé).

 

 

A __________________Le _________

 

Signature

 

N.B : Un double de ce certificat est adressé au Préfet du département ainsi qu’au maire de ma ville.

 

2 -  La déclaration  d'opposition au vaccin H1N1 ou autres de vaccination pour les enfants à faire signer par le Directeur des écoles. A télécharger : ICI

 

 

 

DÉCLARATION d’OPPOSITION au VACCIN H1N1 (ou autres)

 

A M., Mme, Mlle : …….…………………………………..……………….

 

Responsable de direction de l’établissement scolaire de :

 

(école, collège, lycée, université… )

……………………………..………………….………………………….

 

Nous, soussignés : ……………………………………………………..………………………………………………

 

Demeurant à :

Ville : 

Code postal :

Tél :

 

(Parents, tuteurs, et responsables légaux…) de l’élève : ………………………………………………………………

 

Refusons catégoriquement sa vaccination “contre” la grippe saisonnière, le virus dit "A/H1N1" et tout autre vaccin.

 

Lors de la campagne de vaccination programmée par l’Etat par la campagne dite “sanitaire” qui doit avoir lieu à partir du mois d’octobre 2009.

 

Etant les responsables légaux de notre enfant, nous n’entendons pas nous décharger de nos responsabilités et autorité parentales au profit de l’Etat qui viole nos libertés individuelles.

 

Toute obligation vaccinale serait anticonstitutionnelle :


Art. 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, du 10-12-1948 :

«Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne».


Toute obligation serait contredite par le nouveau Code civil qui reconnaît le :


«Principe du respect de l’intégrité du corps humain».


Toute obligation serait en contradiction avec :

L’article 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise que :

«Tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes».


Toute obligation serait contraire aux :

Arrêts de la Cour, du 25-02 et 14-10 1997, expliquant :

 

Information des Patients

«Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu’ils ont fourni au patient une information loyale, claire, appropriée et exhaustive, au moins sur les risques majeurs, et la plus complète possible sur les risques les plus légers.

Cette information a pour but de permettre au patient de refuser la vaccination proposée en estimant que les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés».


Toute obligation serait annulée d’office par  :


La Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11, Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique :

«Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment».

 

A fortiori s’il s’agit d’un enfant mineur qui devrait subir le choix dictatorial de ses parents, celui-ci n’étant pas en âge de juger ni de décider de l’opportunité de la vaccination.

 

Nous exprimons ici notre désaccord par écrit afin qu’il soit officiellement pris en compte, ce d’autant plus que l’association SOS JUSTICE & DROITS de l’Homme, sise à Nice au 4 rue Blacas 06000 NICE,  a réclamé l’ouverture d’une enquête criminelle au Parquet de Nice, le 31 juillet 2009 pour vérification de la programmation d’un crime de génocide par le biais des vaccins qui sont qualifiés d’arme de destruction massive.

 

Il convient donc et jusqu’à l’issue finale de cette enquête criminelle de s’abstenir de toute vaccination qui pourrait s’avérer préjudiciable à la santé de mon enfant, voire criminelle.

 

Le site de l’association est accessible sur le net par le lien suivant :

http://www.sos-justice.com

 

Pour information complémentaire il est possible de joindre sa présidente Mirella Carbonatto au mail suivant : contact@sos-justice.com

 

Nous demandons par ailleurs à être avertis « exclusivement par écrit et par voie de lettre recommandée avec accusé de réception » des dates et conditions de cette opération vaccinale dans votre établissement ou dans un centre de vaccination quelconque,  afin de pouvoir nous assurer du respect de notre décision. Et cela quelle que soit l’évolution des protocoles d’urgence décidés arbitrairement par l’Etat y compris par l’instauration d’une Loi d’exception ou martiale.

 

Nous tiendrons la direction de votre établissement pour pénalement et civilement responsable de tout manquement à cette exigence qui relève de notre droit fondamental devant la Loi française et européenne, et sommes résolus à assumer nos propres responsabilités.

 

Dès que vous aurez visé de votre main, la présente Déclaration d’opposition aux vaccins et à une quelconque vaccination, nous vous en adresserons une copie par voie de lettre recommandée, afin de nous assurer que nous avons été bien compris.

 

À ……………………….………, le

(Ayant valeur de certification pour être produit en Justice )

 

Signature :

Mention manuscrite

(Je prends acte que je serais pénalement et civilement responsable en cas de vaccination arbitraire et criminelle de l’enfant ci-dessus désigné.)

 

Nom du Directeur et tampon de l’école

Visa de la direction :

 

 

 

01/10/2009

GrippeA/H1N1 : Le témoignage d'un scientifique Israélien

Le témoignage d’un scientifique Israélien qui travaille ou travaillait pour le Mossad


Voici une traduction automatique, sur l'histoire de ce biologiste israélien qui aurait voulu avertir de la supercherie du vaccin, et arrêté par le FBI (extrait) :

Le Professeur Moshé avait demandé dans une émission de radio en direct par le Dr A. True Ott , diffusée sur la radiodiffusion de la République et qui prétendait être un microbiologiste qui voulaient apporter la preuve à un procureur des États concernant les vaccins H1N1 de la grippe porcine avait été entaché et produit par Baxter BioPharma Solutions. Il a dit que le laboratoire Baxter ukrainienne avait était créé pour produire une arme biologique, déguisée en vaccin. Il a affirmé que le vaccin contient un additif (adjuvant) destinées à affaiblir le système immunitaire.

Joseph Moshe (Mossad microbiologiste): "vaccin contre la grippe porcine est arme biologique"

http://translate.google.com/translate?hl=en&sl=en&tl=fr&u=http://vactruth.com/2009/09/19/joseph-moshe-mossad-microbiologist-%25E2%2580%259Cswine-flu-vaccine-is-bioweapon%25E2%2580%259D/&rurl=translate.google.com

Le profil de Moshe Bar-Joseph

C'est un profil de prévisualisation sur BiomedExperts - la littérature du premier réseau social scientifique. Il réunit les chercheurs ont droit ensemble et leur permet de collaborer en ligne. Collexis et Dell fournissent le réseau BiomedExperts de +1,5 million de pré-calculés profils gratuitement aux chercheurs du monde

http://translate.google.com/translate?hl=en&sl=en&tl=fr&u=http://vactruth.com/2009/09/19/joseph-moshe-mossad-microbiologist-%25E2%2580%259Cswine-flu-vaccine-is-bioweapon%25E2%2580%259D/&rurl=translate.google.com

USA : Attentats du 11 septembre 2001

11 septembre 2001 : Bigard s'explique sur Fr5 chez Paul Amar

http://www.dailymotion.com/user/ReOpen911/video/xamcm9_11-septembre-2001-bigard-sexplique_news

11 septembre 2001 : Bigard s'explique sur Fr5 chez Paul Amar
envoyé par ReOpen911. - L'actualité du moment en vidéo.

Paul Amar donne la parole à Jean Marie Bigard, dans l'émission "Revu et corrigé" du 26 septembre 2009 sur France 5. Un tête à tête de 20 minutes entre le journaliste et l'humoriste sur ce sujet si sensible en France.

PLUS D'INFO sur
www.reopen911.info
Le site français sur les attentats du 11 Septembre