Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2010

USA, OBAMA, réforme sur la santé

Un Procureur général de la Floride va déposer une plainte avec neuf autres procureurs généraux opposés à la législation de la santé adoptée par le Congrès, a dit le lundi un porte-parole.

«La loi de réforme des soins de santé adoptée par la Chambre des représentants américaine hier soir constitue une violation flagrante de la Constitution américaine et empiète sur la souveraineté de chaque Etat, "Florida Attorney General Bill McCollum, un républicain, a déclaré dans un communiqué annonçant une conférence préparée nouvelles.

«Au nom de l'État de la Floride et des procureurs Générale de Caroline du Sud, Nebraska, Texas, Utah, Pennsylvanie, Washington, Dakota du Nord, Dakota du Sud et Alabama, si le Président signe le projet de loi en loi, nous déposerons un procès visant à protéger les droits et les intérêts des citoyens d'Amérique ».


http://www.infowars.com/florida-says-several-states-to-fi...

Petite banniere 400x50

 

00:27 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Obama, Trump, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

11/03/2010

Pavot : la Russie met en cause la responsabilité de l’OTAN

En quelques années la consommation d’héroïne afghane est devenue un problème majeur de santé publique en Russie.

Selon les données recoupées par l’ONU et par le Service fédéral russe pour le contrôle des stupéfiants, les récoltes de pavot à opium ont été multipliées par 40 depuis l’intervention états-unienne en Afghanistan, pour atteindre 7 500 tonnes en 2008.

La culture du pavot s’étend sur au moins 193 000 hectares. La récolte est transformée grâce à des produits chimiques importés. Les plantations et les laboratoires sont situés à 92 % dans les zones où les troupes de l’OTAN exercent leur autorité.

En 2008, l’héroïne afghane a tué plus de 100 000 personnes dans le monde.

Aussi Moscou a t-il décidé de mettre en cause la responsabilité de l’OTAN devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Officiellement, les stratèges US s’opposent aux fumigations des cultures pour ne pas se mettre à dos les paysans afghans. Ils préfèrent lutter contre l’importation des agents chimiques nécessaires.

Durant la période soviétique, la CIA, conseillée par le directeur des services secrets français Alexandre de Marenches, avait encouragé les Moujahidnes à cultiver le pavot pour intoxiquer les jeunes soldats de l’Armée rouge. A l’époque, les produits chimiques nécessaires étaient importés par des agents français infiltrés dans l’association Médecins sans frontières. Le trafic était organisé sur place par la famille Karzai.

De notoriété publique, l’essentiel de la production afghane actuelle est achetée et traitée par une organisation criminelle dirigée par Ahmed Wali Karzai, demi-frère du président Karzai, et contrôlée par le Pentagone. La partie de la production destinée à l’Europe occidentale est acheminées par les avions des forces US vers camp Bondsteel (Kosovo), puis prise en charge par la mafia kosovare d’Hashim Thaçi. Ce dernier est devenu Premier ministre du Kosovo grâce au soutien de l’ambassadeur Frank Wisner Jr., et de Richard Holbrooke, actuel représentant spécial du président Obama pour l’Afghanistan.
voltairenet.org

L’Iran a également accusé l’OTAN d’être responsable de l’explosion du trafic de drogue en Afghanistan, la Russie et l’Iran sont gravement touchés par l’explosion de la consommation d’héroine.


La drogue a de multiples intérêts, financer les opérations secrètes et empoisonner les populations ennemies ou amies, ou maintenir une économie de corruption et prolonger un statu quo.

Bref, l’Otan fait pourrir la situation et déstabilise les pays limitrophes, une fois de plus nous avons la palme.





Pour en savoir plus :
- Dans le secret des princes, entretien de Christine Ockrent-Kouchner avec Alexandre de Marenches (Stock, 1986).
- « Le gouvernement kosovar et le crime organisé », par Jürgen Roth
- « La géopolitique derrière la guerre bidon des États-Unis en Afghanistan », par F. William Engdah



Petite banniere 400x50

 

02:50 Publié dans USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

10/03/2010

La déprime hivernale frappe aussi le marché américain de l'emploi

On a beau se dire que le pire est passé, il n'empêche que les perspectives sont peu encourageantes sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis. Les fortes chutes de neige qui ont sévi sur la Côte est ont significativement contribué aux 36 000 suppressions de poste constatées en février. D'un autre côté, le nombre d'emplois temporaires a augmenté de 48 000, un phénomène qui augure en général d'une reprise de l'embauche. C'est bon signe, mais dans l'ensemble, le marché du travail reste sinistré.

On s'attendait à ce que cette tempête de neige aient des effets destructeurs sur l'emploi ; les filières sensibles aux conditions météorologiques ont d'ailleurs supprimé 60 000 postes. Mais cela signifie qu'au final, le reste de l'économie a réussi à en créer. Et de fait, la baisse somme toute modeste observée en février est un soulagement. En outre, les chiffres de décembre 2009 et de janvier ont été révisés à la hausse : ils montrent désormais une création nette de 35 000 emplois.

Morosité et défaitisme

La hausse des emplois temporaires est la meilleure nouvelle que les statistiques publiées le 5 mars aient annoncée. C'est habituellement un indicateur avancé de la reprise du marché de l'emploi, car les employeurs qui ont besoin de personnel commencent souvent par proposer des contrats temporaires. Comme la production est aussi en progrès, on peut espérer pour mars un regain de l'embauche et une augmentation de l'emploi salarié.

Le bilan statistique montre cependant que la morosité n'a pas fini de dominer. Le chômage de longue durée reste exceptionnellement élevé, tandis que les abandons de recherche d'emploi se multiplient. Bien qu'ils ne soient pas comptabilisés dans les chiffres du chômage, ces abandons ont progressé de 139 000 en février. Ils sont maintenant deux fois plus nombreux que lors du cycle économique précédent.

Ce défaitisme des candidats à l'emploi est apparemment un phénomène qui persiste longtemps après le retour à la croissance. Le dernier pic en date a été observé en août 2004, c'est-à-dire onze mois après le début du recul du chômage. Il est donc probable que la tendance s'accentuera au cours des prochains mois, ce qui alourdira le préjudice social et économique causé par la récession.

Le niveau des salaires n'est pas non plus très réconfortant. Le salaire hebdomadaire moyen a baissé de 1,23 dollar (1 % de plus par rapport à 2009), ce qui veut dire que le salaire réel a significativement baissé. L'expansion du travail temporaire, qui procure une rémunération et des avantages sociaux moins intéressants, va contribuer au maintien de la compression des salaires et décourager peut-être un peu plus les chercheurs d'emploi.

Enfin, le crédit aux entreprises reste faible. Le chômage de longue durée est très important, les salaires ne profitent pas des gains de productivité : tout cela rappelle quelque peu le marché de l'emploi des années 1930. La "bonne surprise" de février sur le front de l'emploi n'est donc qu'une bien piètre consolation.

(Traduction de Christine Lahuec.)

Le Monde

Petite banniere 400x50

 

22:44 Publié dans USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Les Etats-Unis accusent un déficit budgétaire record de 220 milliards de dollars

Qui dit mieux ?

LEMONDE.FR avec AFP | 10.03.10

L'Etat fédéral américain a enregistré un déficit budgétaire record en février, son dix-septième mois consécutif dans le rouge, malgré une reprise des recettes fiscales, selon les chiffres publiés, mercredi 10 mars, par le département du Trésor à Washington. Le déficit a atteint 220,909 milliards de dollars en février, soit 14 % de plus qu'un an plus tôt et plus que ce qui a jamais été constaté pour aucun autre mois. Avec dix-sept mois d'affilée, les Etats-Unis ont en outre battu un nouveau record de durée dans le rouge.

Ce chiffre est cependant légèrement moins mauvais que ce que pensaient les analystes, qui tablaient sur un déficit de 222 milliards de dollars. Le déficit de février a été tiré par une hausse des dépenses de l'Etat de 17 %. Celles-ci ont atteint 328,429 milliards de dollars, ce qui est un record pour un mois de février, indiquent les chiffres du Trésor.

La hausse des dépenses à notamment été due au paiement de crédits d'impôts aux individus et aux entreprises, dans le cadre du plan de relance budgétaire sur trois ans promulgué en février 2009, et dont les effets doivent se faire essentiellement sentir pendant l'année en cours. Les recettes de l'Etat ont toutefois également augmenté (en glissement annuel) pour la première fois depuis avril 2008. Elles ont progressé de 23 % pour atteindre 107,521 milliards de dollars. La hausse a été due à des rentrées plus fortes liées à l'impôt sur les sociétés et aux droits de douane, notamment.

En données cumulées depuis le début de l'exercice budgétaire (en octobre 2009), les recettes restent néanmoins en baisse. Le déficit cumulé pour les cinq premiers mois de l'année fiscale atteignait la somme record de 651,602 milliards de dollars fin février. La Maison Blanche prévoit que le déficit pour l'ensemble de l'année 2009-2010 atteindra la somme inouïe de plus de 1 555 milliards de dollars, effaçant le record de plus de 1 415 milliards de dollars constaté l'année précédente, du fait des efforts de relance économique du gouvernement. Le président américain Barack Obama a promis de s'attaquer à la réduction du déficit dès l'année suivante.

Le Monde

Petite banniere 400x50

 

22:40 Publié dans USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

19/02/2010

L'ancien président Bush insulté dans une file d'attente!

La séquence a été mise en ligne samedi sur Youtube , sous le titre "Comment un vieux Bush peut gâcher un bon repas".

Selon l'auteur de la vidéo, la scène se serait déroulée mercredi 6 janvier, dans une pizzeria de Houston, au Texas.

L'ancien président américain, George Herbert Walker Bush (1989-1993), l'homme vêtu d'une veste marron dans l'image, est vigoureusement insulté dans la file d'attente par un client équipé d'une caméra vidéo.

Celui-ci le qualifie d'"enfoiré, sioniste et criminel" avant d'ajouter qu'il "n'aura pas son nouvel ordre mondial".

George Bush insulté dans une file d'attente

http://www.youtube.com/watch?v=HBcHHT4sqEE

Les agents de sécurité s'approchent alors du vidéaste tandis que celui-ci s'exclame à l'encontre de l'ancien président : "Es-tu heureux pour les millions de morts dont tu es responsable?"

Contraint à devoir sortir, il lâchera un dernier juron avant de s'éloigner.

Comme sa page Youtube le révèle, il s'agirait d'un homme âgé de 35 ans, dénommé Greg. Il précise qu'il était en train de déjeuner quand il a vu les agents de sécurité débarquer pour préparer la venue de l'ancien président. C'est alors qu'il est sorti récupérer sa caméra dans sa voiture avant de retourner au restaurant.

Ses vidéos antérieurement mises en ligne suggèrent qu'il ferait partie des "911 Truthers", ces militants politiques qui sont également hostiles au dernier président Bush et qui se déclarent sceptiques au sujet de la "version officielle" du 11 Septembre.

 http://www.lepost.fr/article/2010/01/12/1881996_l-ancien-president-bush-insulte-dans-une-file-d-attente.html

 

 

Petite banniere 400x50

 

17:44 Publié dans USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!