Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2020

Alexandra Henrion-Caude : "L'épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale"

Alexandra Henrion-Caude : "L’épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale"

 

Avec Alexandra Henrion-Caude, généticienne, directrice de Simplissima. Actualité, politique, invités... Du lundi au vendredi, de 12h à 14h, retrouvez André Bercoff dans tous ses états.

 

Serge Rader, Pharmacien, son interview sur l'obligation vaccinale

Serge Rader, Pharmacien, son interview sur l'obligation vaccinale

Serge Rader alerte le public et les autorités depuis plusieurs années sur les dangers de l'obligation vaccinale chez les nourrissons.

 

https://www.youtube.com/watch?v=d23sxJfPoGE 

 

 

Retrouvez également son intervention durant notre Café Nexus du 27 janvier http://bit.ly/2rMllUT


Tous nos articles papiers et digitaux sur notre boutique
https://boutique.nexus.fr/
www.nexus.fr

 

 

CIA démantelée : Trump réalise le rêve de John Kennedy !!!

Ouf ! Bientôt la révélation sur l'existence des OVNIS et des ET qui serait très utile pour l'Humanité Entière ! 

 

CIA démantelée : Trump réalise le rêve de John Kennedy

 
La CIA constitue un Etat dans l'Etat. La Central Intelligence Agency (CIA, "agence centrale de renseignement" en français), fondée en 1947 par le National Security Act, est l'une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis. Elle est chargée de l'acquisition du renseignement (notamment par l'espionnage) et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain. Elle a le statut juridique d'agence indépendante du gouvernement des États-Unis.
 

CIA démantelée : le début de la fin pour la Cabale

CIA démantelée : le rêve de Kennedy

Voilà une nouvelle qui devrait tous nous réjouir et pour être tout à fait clair, presque tous. Presque tous parce que ceux qui ont bénéficié de ses services ne partagent certainement pas notre joie.

La CIA constitue un Etat dans l'Etat. La Centrala Intelligence Agency (CIA, "agence centrale de renseignement" en français), fondée en 1947 par le National Security Act, est l'une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis. Elle est chargée de l'acquisition du renseignement (notamment par l'espionnage) et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain. Elle a le statut juridique d'agence indépendante du gouvernement des États-Unis.

Cette agence de renseignement a son quartier général depuis 1961 sur le site de Langley, dans la ville de McLean en Virginie, aux États-Unis, à environ 40 km de Washington. Auparavant elle occupait des bâtiments délabrés connus sous le nom de Foggy Bottom, situés au 2430 E Street à Washington. Elle a le droit de garder secrètes la plupart de ses caractéristiques : nombre d'employés, budget, etc. et échappe à tout contrôle parlementaire.

D'après un document fourni par Edward Snowden, le budget alloué à la CIA pour l'année 2012 s'élève à 15,3 milliards de dollars. Son budget en 2010 avait été évalué à 10 milliards de dollars américains, sur un programme de renseignement national s'élevant à 53 milliards. En 2009, l'ensemble des seize agences - aujourd'hui dix-sept - de l'Intelligence Community avait un budget annuel de 75 milliards de dollars et employait quelque 200 000 personnes dans le monde, y compris des entrepreneurs privés. 

Le Président John F. Kennedy avait parfaitement conscience du danger que représentait cette organisation tentaculaire pour les Etats Unis et pour le reste du monde et avait déclaré : "Je fracasserai la CIA en mille morceaux..."

Aujourd'hui nous savons que Facebook, Google mais aussi Microsoft sont des créations de la CIA. Et vous pouvez être sûrs que ce réseau social gratuit, ce moteur de recherche gratuit et ce système d'exploitation pour nos ordinateurs n'ont pas pour fonction d'agrémenter ou faciliter la vie mais permettre à la CIA de recueillir toutes nos données personnelles, nous espionner, nous ficher, nous identifier et constituer une base de données permettant aux futurs dirigeants du Nouvel Ordre Mondial de pouvoir neutraliser et même éliminer tous les dissidents, tous les opposants et tous ceux qui pourraient représenter un danger pour leur "nouveau monde".

Cette organisation est dirigée par la criminelle de guerre Gina Haspel, un agent de la CIA qui a supervisé la torture des personnes soupçonnées de terrorisme dans une prison secrète en Thaïlande. Celle-là même qui permettait à certains militaires US de se faire photographier auprès de cadavres de soldats irakiens ou les tenir en laisse tel des chiens, dans la lugubre prison d'Abu Ghraib. Qu'Haspel qui est la première femme à diriger cette machine à complots soit à la tête de la CIA, est quand même quelque chose de révoltant mais confirme que les Etats Unis sous Clinton, Bush et Obama, ont constitué le plus grave danger pour la planète, pour la démocratie et pour les droits de l'homme.

De plus, si aujourd'hui on comprend mieux la stratégie à la Sun Tsu du Président Trump, stratégie qui consiste à garder ses ennemis près de soi, pour mieux les contrôler et les confondre dans leurs fautes, il est important de noter que Gina Haspel a été placée à la tête de la CIA par Donald Trump lui-même !

Je reprends donc des éléments de l'article publié le 6 novembre dernier sur ces élections américaines.

Comme je l'écris depuis des années, les médias occidentaux sont une toile qui a pour mère la même araignée. Contrairement à ce que l'on imagine, ces médias n'ont pas pour fonction d'informer ou d'éduquer les peuples mais au contraire de les conditionner, les abrutir et les manipuler.

Mon défunt confrère Udo Ulfkotte avait révélé l'affaire 3 ans avant de mourir d'une crise cardiaque. Udo Ulfkotte publait un magazine nommé Whistleblower (Lanceur d'alerte) qui traitait de sujets non couverts par les médias allemands. En 2014, il affirmait sur Russia Today qu'il travaillait à la fois pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung et pour la CIA, faisant de la propagande pour les États-Unis et l'Union Européenne. Et il précisait que l'ensemble des médias occidentaux étaient infiltrés par des journalistes qui œuvraient pour les mêmes services secrets. Non seulement pour  la CIA américaine mais aussi pour le MOSSAD israélien, les deux frères jumeaux de la Cabale, qui fonctionnent comme deux vases communicants.

Et ceci explique pourquoi la France est devenue un pays vassal des Etats Unis depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, étrangement pro-israélien et très indifférent à la cause palestinienne. Tout le monde peut le constater.

Or, la CIA est l'instrument de l'Etat profond israélo-américain, l'un des deux bras armés de ce que l'on surnomme la Cabale. Le président Kennedy disait qu'il voulait faire exploser cet Etat dans l'Etat car il considérait la CIA comme une grave menace pour le peuple américain, mais aussi pour les autres peuples. Nous savons tous comment le président John F. Kennedy et même son frère Bob ont fini leurs vies : tous les deux assassinés. Et tous ceux qui ont enquêté sérieusement sur ces assassinats, arrivent aux mêmes conclusions : c'est la CIA.

Aucun président des Etats Unis n'a depuis, pris le risque d'affronter la CIA ou même de la réformer. Les présidents peuvent nommer le dirigeant mais ne peuvent pas s'immiscer dans l'organisation ou la gestion de ces services secrets. La CIA est effectivement une araignée qui tisse sa toile dans le monde entier sans avoir à rendre compte de ses actions. Jamais. Le trafic d'armes, le blanchiment d'argent sale, le trafic de drogues qui empoisonne la jeunesse partout dans le monde, constituent son fond de commerce et l'essentiel de ses activités, avec la surveillance généralisée et l'espionnage. Et l'argent produit avec ces actes criminels, lui permet de financer les coups d'Etat, le terrorisme injustement baptisé "islamiste", les révolutions colorées et les changements de régime, dans les pays qui refusent de se soumettre à la Cabale comme le Venezuela, Cuba, l'Iran, la Syrie et d'autres.

Or, le président Trump s'est mis la Cabale messianique à dos en s'opposant au mondialisme, lors de son allocution à l'ONU en septembre 2019 et en confirmant devant le Forum Economique Mondial réuni à Davos en janvier 2020, la spécificité de l'Amérique et son caractère exemplaire en matière économique, en déclarant que l'avenir appartient aux patriotes et non aux mondialistes, sous-entendu apatrides, et en dénonçant les prophètes de malheur. 

C'est la raison pour laquelle la Cabale a mobilisé toutes ses forces médiatiques internationales et tous les gouvernements alliés de l'Amérique pour salir l'image du président Trump à l'unisson. Jacob Rothschild déclarant même que Trump constituait la plus grave menace pour le Nouvel Ordre Mondial que la Cabale bancaire tente d'instaurer sur la planète depuis des décennies. Quant à David Rothschild, il s'inquiétait du mal que Trump pouvait faire à cette nébuleuse criminelle qui s'est cru maître du monde au point d'organiser un Coup d'Etat mondial en utilisant une arme bactériologique : le Covid19 et ses dérivés !

Alors tous les moyens sont bons pour saboter sa présidence, à commencer par la propagation du coronavirus pour paralyser le pays et détruire les excellents résultats économiques obtenus par Donald Trump.

Ce qui se passe en ce moment aux Etats Unis a une dimension biblique car en démantelant la CIA, la Cabale perd son principal instrument de manipulation, d'espionnage et de contrôle des peuples.

Trump réalise ainsi le rêve du Président Kennedy !

 

Voir aussi :

John KENNEDY - Discours sur les Sectes Secrètes et la Conspiration 

Liens entre FaceBook et la CIA

CIA, OVNIS et le Majestic 12 - Le Gouvernement secret des USA 

La CIA, les Ovnis et le Majestic 12, le Gouvernement secret US (2) 

 

Image
 
Image
 
Image
 
Image
 
Image
 
Image

 

 

 

08:56 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, AIPAC, British Israel World Federation Movement, Apocalyse - Révélation, Armées Françaises, Armes secrètes, Armes silencieuses, Espionnage, Attentats, Terrorisme, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Grand Reset Mondial, Davos, Bill Gates, Bioterrorisme, Eugénisme, Boycott, Vaccination, Censure, Espionnage, Facebook, Google, Youtube, NS, CIA, MOSSAD, Al-Quaïda, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Davos, Bildenberg, Word Economic Forum, Elections Illégales, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, FREXIT, UE, OTAN, EURO, Génocide préparé, Guerres, Armement, armées,, Internet, Cyber-attaques, Anonymus, Espionnage, NS, Intrigues - Assassinats, Attentats, Israël/ISIS/DAESH/Al-Quaïda/EI, La dictature mondiale, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La marque de la bête, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête - 666, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Le Vatican & Les Jésuites Lucifériens, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Reptiliens, Les secrets du Vatican & des Jésuites Lucifériens, Les Skull and Bones, Les Sociétés Secrètes, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, Nouvel Ordre Mondial, Obama, Trump, ONU, OTAN, Ovnis et ET - Les révélations du Dr Michaël WOLF, Ovnis et Politiques, Philipp Schneider, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Sionisme, Oligarchie, LDJ, USA, Israël, Virus Coronavirus, Virus, épidémies, Wikileaks - Julian Assange, Anonymous | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les Rothschild estiment que Donald Trump menace de détruire le nouvel Ordre mondial pour de bon.

La source principale des fraudes électorales aux USA dirigée à l'encontre de TRUMP ? 

 

Rothschild : Trump menace de détruire le Nouvel Ordre Mondial pour de bon

L’article qui suit est une analyse d’un article du journal The Economist détenu par les Rothschild pour communiquer avec les élites mondialistes à leur service. L’article en question date de 2017, après l’élection de Trump, mais est encore plus d’actualité aujourd’hui.

Les Rothschild sont explicites : contrôler les populations et les gouvernements avec un virus.

Image

Analyse d’un article du journal The Economist

Les Rothschild estiment que Donald Trump menace de détruire le nouvel Ordre mondial pour de bon.

Patriote Info : L’article qui suit est une analyse d’un article du journal The Economist détenu par les Rothschild pour communiquer avec les élites mondialistes à leur service. L’article en question date de 2017, après l’élection de Trump, mais est encore plus d’actualité aujourd’hui.

Rothschild : Donald Trump menace de détruire le Nouvel Ordre Mondial, pour de bon.


Ne sachant pas pourquoi le président Trump a été élu, les Rothschild ont utilisé leur porte-parole médiatique mondialiste pour déclarer que le président Trump menace de détruire le Nouvel Ordre Mondial, pour de bon. Outil de propagande du mondialisme et publication familiale des Rothschild, The Economist a qualifié le président américain de "danger actuel" pour le "Nouvel Ordre Mondial", et a déclaré que les "internationalistes" qui l’ont bâti "se retournent dans leurs tombes."

The Economist qualifie Trump comme la plus grande menace pour le Nouvel Ordre Mondial "libéral" au-dessus d’autres menaces légitimes telles que le djihadisme et le terrorisme, l’expansion de la Chine communiste et l’hostilité de la Corée du Nord.

"Le plus grand danger à l’heure actuelle est peut-être le fait d’avoir un président américain qui méprise les normes internationales, qui dénigre le libre-échange et qui flirte continuellement avec l’abandon du rôle essentiel de l’Amérique dans le maintien de l’ordre juridique mondial", écrit The Economist.

"L’ordre international fondé sur des règles qui a émergé des décombres de la Seconde Guerre mondiale a constitué une énorme amélioration par rapport à toutes les époques précédentes", affirme l’article. "Pourtant, l’internationalisme libéral est aujourd’hui attaqué de plusieurs côtés. La doctrine "America First" de Donald Trump la répudie explicitement : "The Economist décrit la façon dont l’administration Trump voit la scène mondiale, en citant un article écrit par deux de ses conseillers dans un éditorial du Wall Street Journal." 

Le monde n’est pas une "communauté mondiale", mais une arène où les nations, les acteurs non gouvernementaux et les entreprises s’engagent et se font concurrence pour obtenir des avantages".

H.R. McMaster et Gary Cohn ont écrit "Nous apportons à ce forum une force militaire, politique, économique, culturelle et morale inégalée. Plutôt que de nier cette nature élémentaire des affaires internationales, nous l’adoptons".

The Economist fait ensuite l’étrange affirmation que, bien qu’il soit directement responsable de nombreuses guerres et de tentatives de coups d’Etat déstabilisatrices dans le monde, le Nouvel Ordre Mondial est "meilleur que toutes les autres alternatives".

"Bien sûr, il y a encore beaucoup de guerres", affirme-t-il. D’une certaine manière, le Nouvel Ordre Mondial, qui a contribué à rendre les guerres internationales beaucoup moins imaginables, a rendu possible, par inadvertance, un plus grand nombre de guerres "intranationales".

"Des pays fragiles et fragiles qui auraient auparavant craint d’être conquis par des voisins plus puissants peuvent maintenant être la proie de guerres civiles ou d’insurrections brutales sans que les mauvais acteurs ne craignent de perdre le territoire national qu’ils cherchent à contrôler".

Des groupes non étatiques, tels que l’État islamique (appellation impropre), peuvent s’emparer, au moins pour un temps, du territoire de gouvernements dysfonctionnels. "Les guerres bien intentionnées mais mal conçues pour changer des régimes odieux ont parfois mal tourné", conclut le magazine en affirmant que les architectes du Nouvel Ordre Mondial du passé "doivent se retourner dans leur tombe", compte tenu du chemin parcouru par Trump et qu’il doit être démis de ses fonctions pour préserver le Nouvel Ordre Mondial.

Source 50StateReport

Patriote info : A propos de The Economist, au mois de Mai 2020, alors qu’il y avait pénurie de masques, nous avions fait un article sur la couverture du numéro de The Economist qui nous avait interpellé. Une vidéo publicitaire avait été créée pour l’occasion par le journal.

Elle prend tout son sens à la lumière des masques que l’on nous force à porter aujourd’hui.

Les Rothschild sont explicites, il s’agit bien de contrôler les populations et les gouvernements avec un virus tout aussi "contrôlé".
Le roquet qui aboie = les peuples ;
L’homme masqué = les gouvernements ;
La main invisible qui tient les gouvernements = les mondialistes.
Le slogan ne peut pas être plus clair : "Tout est sous contrôle : Les gouvernements, la liberté (des peuples) et le virus."

Par Rico - 19/10/2020

 

The Economist détenu par les Rothschild prédit un BLACKOUT pour 2019

19/11/2020

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Didier Raoult réagit aux poursuites à son encontre et se dit victime d’un complot

Florent Zephir

15:09 18.11.2020

 

 

Interrogé par CNews sur les mesures disciplinaires lancées à son endroit, Didier Raoult s’est dit victime d’un complot. L’infectiologue a par ailleurs critiqué la position des pouvoirs publics qui veulent « dire la science» à la place des scientifiques.

Poursuivi par l’Ordre des médecins, notamment pour «charlatanisme», Didier Raoult a affirmé sur CNews être la cible d’un complot. L’infectiologue a expliqué que ces manœuvres à son encontre remontaient «très haut», ajoutant ne pas être surpris de la tournure des événements.

 

«Je savais depuis longtemps qu'il y avait un petit complot très, très haut placé. Je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout […] On m'avait prévenu il y a longtemps. On m'avait dit “Tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l'Ordre des médecins” […] C'est un complot médico-politique», a-t-il déclaré sur CNews.

 

Interrogé sur la possible implication d’Olivier Véran, Didier Raoult a cependant refusé de s’avancer.

L’exemple de Ceausescu

L’infectiologue a par la suite critiqué la gestion de la crise sanitaire en France, ainsi qu’une certaine vision de la science qui a prévalu durant la pandémie. Il a notamment fustigé ceux «pensant qu'il existe une autorité scientifique qui s'impose aux scientifiques».

Il a dénoncé l’attitude des pouvoirs publics, qui ont selon lui voulu se substituer aux scientifiques pour «dire la science». L’infectiologue a dressé le parallèle avec la propagande du régime de Ceausescu.

«J’ai l’exemple de Ceausescu, disant que c’est le ministère qui dit la science. La science ce n’est pas le ministère qui la dit […] La science est quelque chose qui se fait par étapes successives, avec des controverses. Dans ce pays, il semble qu’il y ait des gens qui s’octroient le droit de dire la vérité scientifique, qui viennent me la dire à moi, ce qui n’est pas raisonnable», a-t-il expliqué sur CNews.

Manque de sérénité

Dans le même ordre d’idée, Didier Raoult a regretté qu’une partie des pays occidentaux n’ait pas traité le Covid-19 «comme une maladie, mais comme une affaire purement politique». Une situation qui a amené à un retard au niveau des soins, notamment en début d’épidémie selon lui.

«Je pense qu’au niveau du soin on a pris beaucoup de retard au début de cette maladie […] Il y a trop de certitudes momentanées qui amènent d’ailleurs à des revirements, des changements d’opinions brutaux […] Tout ça manque de sérénité, de calme», a affirmé l’infectiologue sur CNews.

Le praticien de l’IHU Méditerranée Infection a par ailleurs appelé à revenir à une pratique plus «artisanale» de la médecine, amenant à «faire avec ce que l’on a, du mieux qu’on peut».

Le 12 novembre, le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins des Bouches-du-Rhône avait annoncé poursuivre le professeur Raoult, lui reprochant notamment des manquements au code déontologique, dans le cadre de la promotion de l'hydroxychloroquine.

 

Source : ICI