Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2017

Choisir la France. Choisir Marine Le Pen (Vidéo), c'est ça ou la guerre nucléaire en Europe contre la Russie avec Macron !

Avec Macron, dès qu'il sera élu, ce sera non seulement la guerre civile en France, mais aussi la guerre nucléaire en Europe contre la Russie ! Tout est prêt pour cela depuis au moins le mois de février 2014 avec le coup d'état orchestré en Ukraine pour placer encore un pion sioniste aux frontières de la Russie, avec la complicité de la France/Israël, Hollande, BHL et Fabius, l'Allemagne et la Pologne.

Tout est prêt pour aller attaquer la Russie, la construction de l'Union Européenne Nazie avec 27 pays investis par les bases militaires de l'OTAN, et la Russie est actuellement encerclée de tous les côtés, par l'Ukraine, les pays de l'UE et de l'OTAN, par la Mer noire, l'Alaska et par la Corée du Nord sur laquelle la Chine et la Russie ont une frontière. 

Tout le monde est sur le pied de guerre et les USA et l'OTAN n'ont pas manqué d'aller provoquer la Russie ces derniers jours à cause de la fable des sanctions imposées à la Corée du Nord par les psychopathes US/Sionistes ! 

 

Quelques articles ci-dessous : 

Ports d’Extrême-Orient? Les bras sont trop courts!

Les États-Unis prévoient de contrôler les ports de l'Extrême-Orient russe, dans le cadre des sanctions à l'encontre de la Corée du Nord. Un projet de loi en contradiction complète avec le droit international, expliquent à Sputnik plusieurs experts.-

Les USA veulent surveiller les ports russes d'Extrême Orient

Washington veut placer les trois ports russes de Nakhodka, Vanino et Vladivostok sous contrôle spécial dans le cadre des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies contre la Corée du Nord

 

Sénateur russe: le contrôle US sur des ports russes signifierait une déclaration de guerre

Un nouveau paquet de sanctions contre la Corée du Nord, voté hier par la Chambre des représentants des États-Unis, prévoit la possibilité d’établir un contrôle sur l’observation du régime des restrictions dans les ports russes de Nakhodka, de Vanino et de Vladivostok. L’initiative a été violemment fustigée par un sénateur russe.

«Menace russe» : un quartier général flambant neuf pour l’armée américaine en Pologne 

L'armée américaine a installé en Pologne un nouveau quartier général pour ses troupes récemment déployées dans le cadre des opérations de l'OTAN et du Pentagone sur le flanc oriental de l'Alliance, destinées à intimider la Russie.

Le chef militaire de l'OTAN en Europe demande l'envoi de blindés américains supplémentaires

N'hésitant pas à qualifier la Russie d'adversaire, le commandant en chef des forces américaines et des troupes de l'OTAN en Europe a plaidé pour le déploiement supplémentaire de véhicules blindés et de soldats... aux frontières de la Russie.

 
Résultat de recherche d'images pour "les bases de l'otan en europe"

 

ENTRE CHOISIR L'EUROPE ET LA GUERRE NUCLÉAIRE CONTRE LA RUSSIE, AVEC MACRON ET LA FRANCE AVEC MARINE LE PEN NOUS PRÉFÉRONS VOTER POUR LA FRANCE AVEC ELLE AU LIEU DE VOTER POUR DES APATRIDES QUI DÉTESTENT LA FRANCE ET SON PEUPLE !

 

 Choisir la France. Choisir Marine Le Pen 

 

 

#MacronLeaks : Les menaces à tous les niveaux et bien sûr on nous sort la menace de DAESH pour provoquer l'abstention massive !

Un petit tour sur les fuites des données authentiques d'En marche.....vers le cimetière !

Bien évidemment, des ordres sont donnés pour ne pas utiliser et diffuser lesdits documents et pour bien nous faire comprendre qu'il faut voter ce que les mafieux nous imposent, la veille des élections on nous sort une nouvelle fois, l’épouvantail de Daesh, comme cela en restant chez vous, ils pourront voter pour vous en bourrant les urnes avec le nom de leur Agent de la guerre et du Nouvel Ordre Mondial !

 

#MacronLeaks : L'équipe d'En Marche! dénonce un «piratage massif» de ses données

6 mai 2017

#MacronLeaks : L'équipe d'En Marche! dénonce un «piratage massif» de ses données
 

L'équipe de campagne d'Emmanuel Macron a dénoncé une «action de piratage massive et coordonnée» après la diffusion sur les réseaux sociaux d'informations internes comme des courriels ou des documents comptables.

 

Daesh aurait appelé à commettre des attaques lors du second tour de la présidentielle

 

Daesh aurait appelé à commettre des attaques lors du second tour de la présidentielle
 

L'Etat islamique aurait fait appel à des actions de type «loup solitaire» pour les élections françaises, selon un article du média de propagande djihadiste Rumiyah. Leurs cibles : la démocratie, les bureaux de vote, voire même les candidats.

Le piratage de documents de l’équipe de Macron ne restera pas «sans réponse», prévient Hollande 

6 mai 2017

Le piratage de documents de l’équipe de Macron ne restera pas «sans réponse», prévient Hollande

Après que neuf gigas de documents confidentiels de l’entourage du candidat sont apparus sur la toile quelques minutes avant la fin de la campagne présidentielle, le chef de l’Etat a assuré que les autorités étaient sur le qui-vive. 

 

Qui a intérêt à faire fuiter des documents sur Emmanuel Macron ?

Y a-t-il des documents compromettants dans les MacronLeaks ?

 

C’est la question que se posent tous les journalistes français depuis l’éruption d’un véritable volcan d’informations sur le candidat d’En Marche !. Jugez vous-mêmes : 9 Go de données, des emails par dizaines de milliers, le tout opportunément publié la veille du second tour. Il ne s’agit dans cet article pas de prendre parti pour l’un ou l’autre des candidats, mais de savoir si les fichiers ainsi diffusés sont authentiques. S’ils le sont, c’est une affaire d’État qui touche à un probable futur numéro un français ; sinon, c’est une conspiration ourdie par une organisation ou un État afin d’affaiblir la position de Macron.

 

 

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux par Anicet LE PORS

Excellente analyse, sauf que nous ne sommes pas d'accord avec la fin de l'article qui a été rédigé le 4 mai 217 après le Grand Débat, pas de VOTE BLANC NI D'ABSTENTION nous encourageons à voter LE PEN pour la FRANCE que cela nous plaise ou pas mais AU MOINS un VOTE DE BARRAGE contre la Mafia Sioniste Internationale dont les forces d'occupation en France et dans le monde auront tout fait pour nous imposer l'AGENT D'ISRAËL, DU SIONISME ET DU NOUVEL ORDRE MONDIAL ! 

 

LE 7 MAI  2017 VOTEZ POUR LA FRANCE ET NON PAS POUR LES BANKSTERS, LA GUERRE NUCLÉAIRE EN EUROPE CONTRE LA RUSSIE, LA 37ème GUERRE MONDIALE ET POUR LE NOUVEL ORDRE MONDIAL SATANIQUE !

EN MARCHE POUR LA LIBÉRATION DE LA FRANCE AVEC LE PEN !

 

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

 

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron"

 

 

Emmanuel Macron sera élu le 7 mai 2017 Président de la République. C’est le produit politique fabriqué par les efforts combinés de l’oligarchie financière, du MEDEF, des gouvernements Hollande, de la technostructure administrative, des opportunistes de tous bords, des stars de l’intelligentsia toujours avides de notoriété, de la totalité des médias ; bref, de tous ceux ayant joué un rôle dans la situation désastreuse actuelle et favorisé ou instrumentalisé la montée du Front national. Et cela dans le contexte d’une décomposition sociale profonde, d’une communauté des citoyennes et des citoyens désorientés, en perte de repères.

Son émergence est récente et il n’a cessé de cultiver l’ambiguïté pour se positionner électoralement au centre. Toutefois, on peut déceler à partir de plusieurs déclarations disparates une certaine cohérence idéologique, assez différente de celle qu’il veut accréditer ou qu’on lui prête. Cinq lignes de force peuvent être dégagées.

 

  1. Un fervent de l’élitisme, hostile au monde du travail

 Les analyses sociodémographiques publiées à l’issue du premier tour ont montré que Emmanuel Macron a été essentiellement soutenu par les personnes qui s’en sortent le mieux dans la cris, les plus riches, les plus diplômés, les partisans le l’Union européenne, laissant de côté la France qui souffre, accentuant ainsi les inégalités. Dans le même temps, il ne dissimule pas sa volonté de réduire le partenariat au sein de l’UNEDIC, plus généralement de préférer le soi-disant dialogue social à la concertation contradictoire. Il est un farouche partisan de la flexi-sécurité, cause de précarité et de pauvreté de masse. Il opérera une reprise en main étatique des crédits de la formation professionnelle. Il conteste la vocation des syndicats à s’exprimer au niveau national pour les cantonner autant que possible au niveau de l’entreprise dans l’esprit de la loi El Khomri qu’il veut prolonger par une réforme du code de travail adopté par ordonnances, c’est-à-dire sans l’aval du Parlement. L’avantage que l’on peut reconnaître à ce candidat c’est qu’il éclaire les contradictions de classe qui sont à l’œuvre.

 

  1. La mise au pas des collectivités territoriales

Après Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron cherche le moyen de contourner le principe de libre administration des collectivités territoriales posé par l’article 72 de la constitution. Un système de conventions avec les régions pourrait y pourvoir qui conditionnerait le montant des dotations de l’État à la docilité des collectivités. L’État serait également appelé à compenser la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages ce qui rendrait ce financement discrétionnaire. Le processus de métropolisation serait poursuivi et développé aboutissant à la suppression d’un quart des départements. Les collectivités territoriales seraient ainsi mises sous pression avec la diminution de 2 milliards d’eurios par an des dépenses de fonctionnement, la réduction de 75 000 emplois de fonctionnaires territoriaux, un retour strict imposé aux 35 heures hebdomadaires. La maîtrise de cette nouvelle politique coercitive serait assurée par une conférence annuelle des territoires. La remise en cause statutaire de la fonction publique territoriale reste la cible privilégiée.

 

  1. L’abaissement du Parlement

Il s’agit d’abord d’une réduction drastique des effectifs sensée dégager une économie annuelle de 130 millions, de l’ordre d’un tiers pour aboutir à 385 députés et 282 sénateurs. Le Parlement réduirait considérablement son activité législative qui, hors période budgétaire, serait limitée à trois mois. IL y aurait donc moins de lois nouvelles, ce qui laisserait davantage de champ à la réglementation par décrets. L’activité du Parlement serait aussi réorientée vers des missions de contrôle et d’évaluation. La haute administration aurait de ce fait une compétence d’expertise plus étendue et un pouvoir hiérarchique renforcé sous l’autorité de l’exécutif. Emmanuel Macron a prévu de légiférer rapidement par voie d’ordonnances dès le début de son quinquennat et il conservera le mécanisme de l’article 49-3. Il est clair que la démarche tourne le dos au régime parlementaire.

 

  1. Un gouvernement aux ordres

Le Gouvernement serait lui aussi resserré à 15 ministres, et fortement instrumentalisé par le Président de la République qui continuerait à présider les réunions du Conseil des ministres. Celles-ci seraient plus fréquentes pour assurer une discipline sans faille des ministres. Contrairement aux dispositions actuelles de la constitution, ce n’est toujours pas le Gouvernement qui définirait et conduirait la politique de la nation mais le chef de l’État. Les ministres seraient évalués chaque année. Pour autant, leurs pouvoirs et surtout leurs cabinets exerceraient une autorité renforcée sur les administrations placées sous leur tutelle. Le candidat Macron jugeant le statut général des fonctionnaires « inapproprié », outre une réduction des effectifs prévue de 120 000 emplois, accentuera la dénaturation du statut par une extension du spoil syste , le recrutement accru de contractuels de droit privé sur la base de contrats négociés de gré à gré. Il s’agirait donc d’une mise en cause des principes d’égalité, d’indépendance et de responsabilité et d’une réaffirmation sévère du pouvoir hiérarchique, de l’obligation de réserve, du devoir d’obéissance.

 

  1. Un exécutif opaque et autoritaire

Emmanuel Macron ne remet pas en cause les institutions de la V° République, notamment l’élection du Président de la République au suffrage universel, ni l’usage plébiscitaire du référendum, ni de façon significative le mode de scrutin. Les conditions d’une VI° République ne sont pas réunies : pas de large consensus de récusation des institutions actuelles, pas de consensus sur les caractéristiques d’une nouvelle constitution, pas d’évènement fondateur comparable à ceux qui ont présidé à l’avènement des Républiques antérieures et de l’actuelle. Si l’ambiguïté sur ce que pourrait être la fonction présidentielle du nouveau président demeure grande, on peut déduire de ses quelques déclarations sur le sujet et de ses postures que son exercice de la fonction présidentielle, qui a pu être qualifiée de « jupitérienne », serait à la fois opaque et autoritaire, autocratique. La « dérive bonapartiste » qui a caractérisé le quinquennat de Nicolas Sarkozy risque d’être ici renforcée avec plus de méthode et, sans doute une traduction institutionnelle qui se durcira face aux conflits sociaux que la politique présidentielle ne manquera pas de provoquer. Jusqu’à quelles limites et à quelle échéance ? C’est la principale incertitude sur le danger encouru.

S’il est clair qu’on ne saurait voter pour la politique de filiation autoritaire, xénophobe et nationaliste de Marine Le Pen, le danger de la politique portée par Emmanuel Macron constitue une autre redoutable menace pour le progrès social et la démocratie.

Dimanche 7 mai 2017 je voterai Blanc. (Surtout pas cela ! )))

 

Ce blog n’a pas de vocation prosélyte. Il met simplement à disposition de ceux qui le consultent les articles rédigés par l’auteur et les textes de base, en version intégrale ou résumée, des conférences qu’il donne. Le texte qui précède a été rédigé à la suite de demandes dans une conjoncture politique importante et singulière. Texte rédigé après le débat télévisé du 3 mai 2017.

 

 

 

06/05/2017

En pleine période de réserve, Libération appelle à voter Macron en une

Est-ce que cela vous étonne ? Voilà pourquoi la presse est muselée en France par les forces d'occupation sionistes ! La mafia sioniste internationale soutient son Agent infiltré au pouvoir de la France ! 

Le journal Libération après avoir appartenu à Rothschild, appartient au Sioniste Franco-Israélien Patrick DRAHI, propriétaire de SFR, de I24News ou Israël24NEWS, etc.. 

PATRICK DRAHI, PROPRIÉTAIRE DE NUMERICABLE, SFR, LIBÉRATION, L'EXPRESS... ET HOMME À ABATTRE

Les méthodes brutales du milliardaire franco-israélien lui valent un grand nombre d'inimitiés. Sa percée foudroyante dans les télécoms (ce n'est sans doute pas fini, malgré le refus de Bouygues de céder à Patrick Drahi sa filiale Bouygues Telecom) et les médias en fait aussi l'homme à abattre.

 

En pleine période de réserve, Libération appelle à voter Macron en une 

En pleine période de réserve, Libération appelle à voter Macron en une

Libération prend parti avant le deuxième tour de l'élection présidentielle
 

De nombreux internautes se sont posé des questions sur la couverture partisane du journal. Pourtant, si la loi interdit la «propagande électorale» aux médias dès la veille du scrutin, la presse imprimée n'est, elle, pas concernée.

«Faites ce que vous voulez, mais votez Macron» : la une (papier et électronique) du journal Libération du 6 et 7 mai a le mérite d’être claire.

 

 

Publiée à la veille du second tour de l’élection présidentielle, la couverture a laissé plus d’un internaute sceptique. En effet, comme le rappelait le même Libération le 5 mai, les médias, à l’exception toutefois de «la presse imprimée», ont interdiction de diffuser de la «propagande électorale» dès la veille du scrutin à minuit.

«Quelle hypocrisie cette loi. C'est fou !», remarque un internaute.

 

 

«On nous parle de devoir de réserve sur le Macronleaks et la une de Libération ce matin appelle clairement à voter Macron. Ubuesque !», remarque un autre.

 

 

«C’est donc ça le devoir de réserve ?», a ironisé un autre. 

  

 

Le 22 avril, à la veille du premier tour de la présidentielle, le quotidien avait déjà opté pour une première page engagée, sur laquelle on voyait une image de Marine Le Pen et François Fillon, accompagnée du commentaire «Tout sauf eux».

 

La presse écrite pas concernée par la «période de réserve»

Comme le stipule l’article 49 du code électoral, le jour et la veille du scrutin, il est formellement «interdit de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale».

La presse imprimée n’est toutefois pas concernée par cette règle, ce qui semble protéger Libération des fourches caudines de la commission électorale... Mais qu'en est-il de la version électronique du quotidien, accessible à tout un chacun ? C'est là une question qui devrait trouver une réponse dans les jours qui viennent.

Lire aussi : Entre «propagande» et «militantisme», la liberté de la presse prend un coup à l'aube du second tour

ÉNORME SCANDALE – Preuves irréfutables que le premier tour a été TRUQUÉ ! Que fait le conseil constitutionnel ? Que font les Français ?

Le Conseil Constitutionnel ne fera rien du tout, parce que la France est colonisée plus profondément depuis le 3 janvier 1973  par la loi Pompidou Rothschild sur la Banque de France par les forces d'occupation sionistes et qu'Hollande avait prévu le coup pour bloquer les contestations de bloquer le Conseil Constitutionnel, en y plaçant le sioniste Laurent FABIUS avec lequel il faisait du bon boulot avec le front Al Nosra en Syrie qu'ils ont armé et financé avec notre argent contre le Peuple Syrien et aux intérêts sionistes d'Israël  !

Communiqué sur l'annonce des résultats officiels du second tour de l’élection présidentielle

Le Président du Conseil constitutionnel, Monsieur Laurent Fabius, s'adressera à la presse le mercredi 10 mai à 17 heures 30, en présence des membres du Conseil, pour annoncer les résultats officiels du second tour de l'élection présidentielle et proclamer l'élection du Président de la République.

 

ÉNORME SCANDALE – Preuves irréfutables que le premier tour a été TRUQUÉ ! Que fait le conseil constitutionnel ? Que font les Français ?

 

 

 

Bon sur l’histoire de la poignée de main je ne suis pas d’accord vu que la journaliste l’a reconnue elle-même :

 

Résultats de la commune au 1er tour sur le site de la mairie de Perigny :

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
Mme Marine LE PEN 84 21,93 30,00
M. François ASSELINEAU 63 16,45 22,50
M. Emmanuel 45 11,75 16,07
M. François FILLON 42 10,97 15,00
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 18 4,70 6,43
M. Benoît HAMON 14 3,66 5,00
M. Jean-Luc MÉLENCHON 4 1,04 1,43
Mme Nathalie ARTHAUD 3 0,78 1,07
M. Philippe POUTOU 3 0,78 1,07
M. Jacques CHEMINADE 3 0,78 1,07
M. Jean LASSALLE 1 0,26 0,36
  Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 383    
Abstentions 89 23,24  
Votants 294 76,76  
Blancs 7 1,83 2,38
Nuls 7 1,83 2,38
Exprimés 280 73,11 95,24

Source : http://www.annuaire-mairie.fr/elections-presidentielles-2...  

Résultats de la commune au 1er tour sur le site du ministère de l’intérieur :

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
Mme Marine LE PEN 84 21,93 30,00
M. Jean-Luc MÉLENCHON 63 16,45 22,50
M. Emmanuel MACRON 45 11,75 16,07
M. François FILLON 42 10,97 15,00
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 18 4,70 6,43
M. Benoît HAMON 14 3,66 5,00
M. Jean LASSALLE 4 1,04 1,43
Mme Nathalie ARTHAUD 3 0,78 1,07
M. Philippe POUTOU 3 0,78 1,07
M. François ASSELINEAU 3 0,78 1,07
M. Jacques CHEMINADE 1 0,26 0,36
  Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 383    
Abstentions 89 23,24  
Votants 294 76,76  
Blancs 7 1,83 2,38
Nuls 7 1,83 2,38
Exprimés 280 73,11 95,24

Source : http://elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2017/08...

Ils ont tout simplement, dans cette commune, inversé les résultats entre Asselineau et Mélenchon !

Voir les commentaires laissés sur le site de cette mairie :

 

Maintenant c’est à vous, à moi, à tout le monde de faire la vérification pour sa commune qu’elle soit petite, moyenne ou grande, peu importe !

J’invite toutes les personnes qui liront cet article à se rendre à leur bureau de vote, et prendre en photo les résultats affichés dessus, et si nous sommes suffisamment nombreux à le faire, nous pourrons recouper les informations et avoir une tendance suffisante pour se rendre rapidement compte de la supercherie à l’échelle nationale !

IL EST TOTALEMENT IMPOSSIBLE, ET CE SERAIT UNE PREMIÈRE DANS L’HISTOIRE DES SONDAGES, QUE LES RÉSULTATS SOIENT AUSSI RAPPROCHÉS DES SONDAGES ANNONCÉS !

Bougeons nous les fesses car nous sommes sur le point de nous taper Macro ou Lepen pendant 5 ans !

Belle journée à tous et vraiment, faites-le, il en va de l’avenir de la France, donc de vous !