Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2010

Voeux de Sarkozy traduits en bon langage

Excellent et tellement vrai !

09/01/2010

Nicolas Sarkozy ouvrira Davos

Sarkozy rencontrera les milliardiaires Illuminati qui dirigent la planète le 27 janvier 2010 à Davos.
Il est supposé parler des "dérives financières" !

Qui le croît encore ?
Va-t-il prendre les ordres pour savoir comment instaurer le Nouvel Ordre Mondial ?
Tiens, tiens en 2006 ils s'étaient rencontrés pour planifier une épidémie de grippe aviaire lucrative ! Bizarre, n'est-ce pas ?

AFP
05/01/2010 |

Nicolas Sarkozy s'exprimera à la fin du mois de janvier à l'ouverture du Forum économique mondial de Davos (Suisse), devenant ainsi le premier président français à participer physiquement à cette manifestation, a indiqué mardi l'Elysée.

Le chef de l'Etat prononcera le 27 janvier dans la ville suisse le discours "inaugural" du Forum sur les thèmes de "l'après-crise" et de la "régulation de la finance mondiale", a-t-on ajouté de même source.

Jacques Chirac aurait dû être le premier chef de l'Etat français à s'exprimer devant ce forum de responsables politiques et de chefs d'entreprises en 2005, mais il en avait été empêché au dernier moment par une tempête de neige qui l'avait contraint à s'exprimer par vidéo-conférence.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/01/05/01011-20100105FILWWW00622-nicolas-sarkozy-ouvrira-davos.php

Davos : pour Sarkozy, le club des riches est enfin fréquentable
http://eco.rue89.com/2010/01/05/davos-pour-sarkozy-le-club-des-riches-est-enfin-frequentable-132410

Nicolas Sarkozy va-t-il "faire du Karl Marx" à Davos?
http://www.lepost.fr/article/2010/01/07/1873995_nicolas-sarkozy-va-t-il-faire-du-karl-marx-a-davos.html

Sarkozy doit se rendre à Davos parler des «dérives du capitalisme»
http://www.liberation.fr/economie/0101612091-sarkozy-doit-se-rendre-a-davos-parler-des-derives-du-capitalisme

Nicolas Sarkozy a-t-il raison de participer au Forum de Davos ?
http://www.lepost.fr/article/2010/01/05/1871116_nicolas-sarkozy-a-t-il-raison-de-participer-au-world-economic-forum-de-davos.html

Nicolas Sarkozy to give key speech at World Economic Forum Annual Meeting 2010
 
Le Word Economic Forum est une organisation qui rassemble les hommes les plus puissants et les plus riches de la planète. Le critère d'admission au sein de ce réseau est le niveau de pouvoir, de richesse, et d'influence du candidat, dans le domaine de l'économie, de la politique internationale, de la technologie, ou des médias. La principale réunion du World Economic Forum a lieu chaque année à Davos, en Suisse, à la fin du mois de Janvier. Tout au long de l'année, les membres les plus importants de cette organisation sont reliés par un super-réseau de vidéo-conférence, "Wellcom", qui leur permet de se concerter à tout moment sur les décisions mondiales importantes. Exactement comme dans le film "Rollerball", qui décrit un monde futur où les cartels économiques ont pris le pouvoir et où une élite planétaire prend ses décisions lors de vidéo-conférences similaires.
 

ELITE

World Economic Forum 2006

Janvier 2006


La station suisse de Davos entourée de barbelés pendant la durée du Forum

Comme chaque année au mois de janvier, l'élite internationale de la finance, de l'économie, de la politique et des médias se réunit sous haute protection policière dans la station de ski huppée de Davos en Suisse pour y discuter de l'avenir de la planète et de son cheptel humain...

On remarque cette année une présence renforcée de la Chine (moteur de la mondialisation, des délocalisations et des profits des entreprises), des secteurs pharmaceutiques (pour planifier une épidémie de grippe avaire lucrative?), du secteur pétrolier, de la Turquie, et des chefs d'état pro-américains du Moyen-Orient, ce qui correspond aux principaux sujets qui seront discutés lors de cette édition 2006: la mondialisation et la croissance chinoise, l'envolée des prix du pétrole, l'intégration de la Turquie à l'Union Européenne, la situation géopolitique au Moyen-Orient avec ses enjeux pétroliers et ses projets d'oléoducs (qui traverseront l'Afghanistan et le Pakistan pour acheminer le pétrole du Khazakstan vers l'océan indien).

Cette année était aussi marquée par la participation des "people" qui démontrent une fois de plus leur appartenance au "monde d'en haut", tout comme les patrons de multinationales dont ils partagent les privilèges, le mode de vie, et le mépris pour les manants du "monde d'en-bas".

La présence de stars est aussi destinée à apporter une touche glamour à cette réunion de "global leaders" en costumes sombres qui parlent principalement d'argent et de pouvoir, alors que se tient au même moment le Forum Social Mondial où des citoyens rêvent d'un autre futur que le "libéralisme", un futur où le bonheur des hommes et le respect de la nature seraient prioritaires sur le profit des multinationales.

20/12/2009

Le jeu de cartes des Illuminati

Tout est programmé par avance ! La preuve !

 

Le jeu de cartes des Illuminati

http://www.dailymotion.com/video/x8rao7_le-jeu-de-cartes-...

 



19/12/2009

Le camp du Bien

Tout à fait vrai !


Il y d'un côté l'axe du bien : les élites financières et guerrières,  les manipulateurs, arnaqueurs et propagandistes et de l'autre côté, l'axe du mal : des personnes lucides capables de comprendre et de soulever leurs mensonges et manipulations qui sont appelées les théoriciens du complot qui révèlent les plans des élites. Forcément ces personnes représentent l'axe du mal pour dévoiler les plans machiavéliques de l'axe du bien !

Quel camp choisissez-vous ?

Le camp du Bien

http://www.youtube.com/watch?v=3YjY7MQahcw

 

 

Ce que dit l'accord de Copenhague

Terre 19/12/2009 à 14h44


Ce que dit l'accord de Copenhague et tout cela basé sur des mensonges et sur les réelles causes cosmiques du réchauffement.

Les Illuminati-reptiliens, auraient-ils loupé leur instauration du Nouvel Ordre Mondial lors de la conférence de Copenhague ? Affaire à suivre de près...

Repères

Conclu dans la soirée de vendredi par une sorte de G20 élargi, sans l'accord de tous les pays, le texte ne fixe aucun objectif chiffré.

L'Accord de Copenhague, dont l'ONU a «pris note» ce samedi, permet pour la première fois d'enrôler l'ensemble des grands pays pollueurs, industrialisés et émergents, dans la lutte contre le changement climatique mais sur des ambitions réduites et sans cadre contraignant. Les principaux points de cet accord (à télécharger ici en pdf):

Accords de Copenhague du 18 -12-2009.pdf : (Ils se fichent de nous !)


Les objectifs

- La hausse de la température moyenne de la planète devra être contenue en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels (1800). Mais cette disposition n'est assortie d'aucune garantie: l'accord ne mentionne pas en effet la division par deux des émissions polluantes d'ici 2050 ni de date à laquelle celles-ci devront cesser d'augmenter.

- D'ici au 31 janvier, les pays industrialisés devront communiquer leurs objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre à horizon 2020 et les pays en développement devront annoncer les actions qu'ils comptent mettre en oeuvre pour atténuer les leurs. Aucun objectif chiffré n'est inscrit dans le texte.

La vérification

- Les engagements des pays industrialisés devront être «mesurables, notifiables et vérifiables» (règles MRV), afin d'en contrôler la réalité.

- Les pays en développement communiqueront eux-mêmes, tous les deux ans, les informations sur leurs politiques nationales, en offrant les éléments ouvrant à des "consultations et analyses internationales", dans le "respect de leur souveraineté nationale" (concession à la Chine).

Seules les mesures bénéficiant d'un soutien international, financier ou technologique, seront soumises aux règles MRV.


Ce point a constitué l'un des plus durs de la négociation.

Le financement


- Une aide immédiate de 30 mds de dollars sur trois ans (2010-2012) doit soutenir l'adaptation des pays en développement aux impacts du réchauffement: elle sera allouée «prioritairement» aux plus vulnérables, notamment en Afrique et dans les petites îles.

- De 2013 à 2020, les pays développés s'engagent à mobiliser progressivement jusqu'à 100 mds de dollars: ces fonds proviendront «de sources variées, publiques et privées, bilatérales et multilatérales, y compris de financements innovants» - sans évoquer à ce stade de taxe particulière.

- Création du «Fonds Vert Climat» de Copenhague pour soutenir les projets des pays en développement visant à réduire leurs émissions, comme la protection des forêts et la lutte contre la déforestation, l'adaptation, le renforcement des capacités et le transfert de technologies.

Contrainte juridique

- Le «fantôme» de Copenhague: la prochaine conférence de Mexico, fin 2010, ne verra sans doute pas l'adoption d'un nouveau traité contraignant. Le protocole de Kyoto reste donc le seul instrument légal contre le réchauffement, mais ne concerne qu'un tiers à peine des émissions mondiales.

http://www.liberation.fr/terre/0101609587-ce-que-dit-l-ac...