Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2014

Tel-Aviv et Bat Yam touchés par 10 missiles J80 lancés par les factions du "Hamas" ! Le Liban bombarde le nord d' Israël !

Pour suivre en direct ce qui se passe à Gaza et en Israël
 
Le profil de GAZA1 NEWS sur Facebook
https://www.facebook.com/Gaza1News.Officiel/timeline
Les actualités en Arabe et en Anglais
 
Publié hier (mise à jour) 13/07/2014 01:50

289145_345x230.jpg


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
A la télévision israélienne, Israël a déclaré que "les factions armées à Gaza ont fait ce que n'ont pas fait les armées Arabes dans leur ensemble".
Survenue lors d'un entretien sur la deuxième chaîne israélienne suite à la vague de missiles du Hamas à Tel-Aviv, qui a été lancé après les menace d'Al-Qassam de bombarder Tel-Aviv, à 21h00 du soir. L'un des analystes israélien à la télévision d'Israël a déclaré que "le Hamas a fait ce que les armées Arabes et même le Hezbollah n'ont pas osées faire, frapper Tel-Aviv." Les Brigades Al-Qassam ont effectuées leurs menace et ont bombardés Tel-Aviv et Bat Yam.
source:
http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=712478
Photo : {1h50} Israël a déclaré que "le Hamas a réussi à faire ce qu'aucune armée Arabe a fait, frapper Tel-Aviv" !

A la télévision israélienne, Israël a déclaré que "les factions armées à Gaza ont fait ce que n'ont pas fait les armées Arabes dans leur ensemble". 

Survenue lors d'un entretient sur la deuxième chaîne israélienne suite à la vague de missiles du Hamas à Tel-Aviv, qui a été lancé après les menace d'Al-Qassam de bombarder Tel-Aviv, à 21h00 du soir. L'un des analystes israélien à la télévision d'Israël a déclaré que "le Hamas a fait ce que les armées Arabes et même le Hezbollah n'ont pas osées faire, frapper Tel-Aviv." Les Brigades Al-Qassam ont effectuées leurs menace et ont bombardés Tel-Aviv et Bat Yam.
source: http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=712478
{23h35} Le Liban bombarde le nord d'Israël ce samedi soir !
2 missiles tirés du Liban ont frappés le nord d'Israël ce samedi soir, a indiqué l'armée israélienne, ajoutant qu'aucune victime n'a été signalée.
"Deux missiles tirés du Liban
ont atteint des zones inhabitées dans la région de Nahariya," une ville israélienne côtière d'environ 12 kilomètres de la frontière avec le Liban, a déclaré un porte-parole de l'armée sioniste à l'AFP.
Israël a répondu par des tirs d'artillerie visant les postes de tir au Liban. Une source de sécurité libanaise a confirmée à l'AFP qu'au moins un missile a été tiré à environ 22h20 à partir d'une zone située au sud du port de Tyr, une douzaine de kilomètres de la frontière.
source:
http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=712500
 

Israël - Gaza : François Hollande exprime son «inquiétude» à Mahmoud Abbas

Scandaleux !

Quand le sioniste de Hollande, cousin de SARKOZY, l'agent de la CIA et du Mossad,  encourage Israël à engager des représailles à l'encontre du peuple Palestinien et qu'il engage la France en notre nom, cet espèce de criminel !

Y'en a marre que tous ces criminels parlent en notre nom quand nous ne voulons que la paix chez nous, dans le monde, et sortir de la prison de l'Europe nazie !

Il aura fallu le rappeler à l'ordre pour qu'il fasse semblant d'exprimer sa soi-disant inquiétude à Mahmoud Abbas !


Israël - Gaza : François Hollande exprime son «inquiétude» à Mahmoud Abbas

Publié le 10.07.2014, 22h14 | Mise à jour : 23h41

 

ILLUSTRATION. François Hollande au Palais d'Iéna à Paris, le 7 juillet 2014. Alors que dans son propre parti certains lui reprochaient, la veille, des termes trop favorables au gouvernement israélien, François Hollande a fait savoir, jeudi, qu'il s'était entretenu avec Mahmoud Abbas et avait «salué le sens des responsabilités» du chef de l'Autorité palestinienne et ses efforts «pour parvenir à l'apaisement des tensions» autour de Gaza.

ILLUSTRATION. François Hollande au Palais d'Iéna à Paris, le 7 juillet 2014. Alors que dans son propre parti certains lui reprochaient, la veille, des termes trop favorables au gouvernement israélien, François Hollande a fait savoir, jeudi, qu'il s'était entretenu avec Mahmoud Abbas et avait «salué le sens des responsabilités» du chef de l'Autorité palestinienne et ses efforts «pour parvenir à l'apaisement des tensions» autour de Gaza. | AFP / Kenzo Tribouillard

Changement de ton. a contacté par téléphone le de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ce jeudi soir, pour évoquer la situation préoccupante à Gaza. «L'escalade doit cesser», a prôné le président français, une position plus neutre que celle adoptée la veille.

 
Mercredi, François Hollande avait en effet condamné les tirs en provenance de Gaza, jugeant qu'il appartenait au Premier ministre israélien «de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces». 

Au
de l'entretien téléphonique de ce jeudi avec Mahmoud Abbas, François Hollande a cette fois exprimé «son inquiétude» concernant les événements à Gaza, où plus de 80 Palestiniens ont déjà trouvé la mort à la suite de raids israéliens. Le chef de l'Etat français a également «salué le sens des responsabilités» du chef de l'Autorité nationale palestinienne et ses efforts déployés «pour parvenir à l'apaisement des tensions», selon un communiqué de l'Elysée, rendu public en soirée. Appelant à stopper «l'escalade», il n'a pas rompu avec le discours d'apaisement qu'il avait tenu quelques heures plus tôt, lors de sa visite au fort de Pompelle, près de Reims (Marne). 

Dans l'après-midi, François Hollande avait effectivement déclaré que «le seul message que nous devons prononcer, c'est le message du dialogue, de la retenue et de la recherche, autant qu'il est possible, de l'apaisement». 

Quelques voix à gauche avaient contesté la première position de François Hollande
 
Mercredi, les propos de François Hollande avaient suscité une petite polémique. François Hollande avait alors adopté une position davantage favorable à la politique du Premier ministre israélien, soulignant qu'il lui «appartenait» de prendre «toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces». François Hollande avait aussi exprimé «la solidarité» de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza, «condamnant fermement ces agressions».

Suite au communiqué de la présidence, quelques voix à gauche avaient contesté le blanc-seing ainsi délivré par Hollande au gouvernement israélien. «Ce point de vue justifie par avance toutes les opérations militaires (raids aériens et attaques terrestres), particulièrement sur la bande de Gaza, au motif de prévenir le terrorisme», avaient critiqué les écologistes d'Europe Ecologie-Les Verts dans un communiqué.

«En aucun cas, la France ne doit laisser penser qu'elle cautionne les violences ou les représailles militaires. La première conséquence de l'usage disproportionné de la force contre les Palestiniens est la mort de plusieurs dizaines de civils, dont de nombreux enfants. La France doit au contraire clairement condamner toutes les représailles militaires», avaient demandé de leurs côtés les députés socialistes Razzy Hammadi et Alexis Bachelay.
 
 

Communiqué concernant l'entretien avec le Premier ministre israélien du 9 juillet 2014

Communiqué concernant l'entretien avec le président de l'autorité palestinienne, jeudi 10 juillet
 
 
Parallèlement, plusieurs responsables des communautés musulmanes et juives de France s'étaient inquiétés de l'escalade du conflit et avaient appelé le gouvernement français à peser sur la situation.

La France compte les plus importantes communautés juive (500 000 personnes) et musulmane (entre 3,5 et cinq millions) d'Europe.

 
SUR LE MÊME SUJET

12/07/2014

Russie : L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

Les mensonges et la propagande contre la Russie continuent ! Ainsi que les provocations intentionnelles ! 

L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

L'UE a approuvé l'élargissement de la liste des sanctions

Par La Voix de la Russie | Le Conseil de l'UE a fait état d’élargissement de la liste des sanctions dans le cadre de la crise ukrainienne, en incluant 11 autres personnes dans la « liste noire », après quoi son nombre total de figurants s’était élevé à 72 personnes.

« Compte tenu de la gravité de la situation dans l'Est de l'Ukraine, le Conseil de l'UE a décidé d'étendre la liste des personnes visées par des sanctions ciblées pour avoir commis des actions compromettant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine », a précisé un communiqué du Conseil de l'UE. L'entrée à l'UE est interdite à ces personnes, et leurs avoirs sont gelés par l'UE, indique le rapport.

Jeudi dernier, une source proche du Conseil de l'UE a déclaré que la liste comprenait principalement les miliciens de l'Est de l'Ukraine, et plusieurs Russes.

Source http://french.ruvr.ru/news/2014_07_11/LUE-a-approuve-lela...

Par contre les actes criminels commis contre  la population par  le nazi POROCHENKO, eux sont admis ! Apparemment il n'est pas sanctionné mais encouragé !

Ukraine de l’Est : Porochenko menace de tuer 100 miliciens pour un soldat ukrainien tué

Ukraine de l’Est : Porochenko menace de tuer 100 miliciens pour un soldat ukrainien tué

Par La Voix de la Russie | Le président d'Ukraine Piotr Porochenko promet de se venger des miliciens, coupables de la mort des membres des forces de l’ordre ukrainiens dans la région de Lougansk, rapporte le service de presse du chef d’Etat.

Le chef d’Etat ukrainien a promis de trouver et exterminer tous ceux qui ont utilisé le système Grad contre les militaires ukrainiens. « Les rebelles paieront des dizaines et des centaines de leurs vies pour chacun de nos militaires », a déclaré Porochenko.

Selon le ministère de la Défense de l'Ukraine, dans la nuit du 11 juillet, le feu a été ouvert à l’aide d’un système de fusées multiples Grad près du village de Rovenky. 19 membres des forces de l’ordre ont été tués. Les forces ukrainiennes ont porté des frappes d’aviation en réponse.


Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_07_11/Ukraine-de-l-Est-Po...

11/07/2014

Angleterre: plus de 130 députés réclament une enquête sur les réseaux pédophiles VIP

Allez, cherchez un peu qui s'attaque à nos enfants, à tout ce qui n'appartient à leur clan criminel pour faire de nous leur garde-manger et qui pratiquent des rituels sataniques à longueur d'année qu'ils font passer aux yeux des naïfs, pour des fêtes religieuses  et qui ne savent qu'organiser des guerres génocidaires pour se nourrir de notre sang et profiter de notre ADN ? 

Les Illuminati/sionistes/reptiliens ont faim ! Et ils sont couverts par la secte juive de la Franc-maçonnerie de partout où elle se trouve dans le monde !

Le sacrifice du Christ = Le sacrifice de l'humanité entière au profit des Illuminati/sionistes/reptiliens.

Lire les livres de David Icke : Le plus grand secret !

Les livres qui transformeront le monde !

A lire absolument si vous voulez comprendre comment fonctionne le monde depuis la nuit des temps et ce que l'on vous cache ! ICI

06 juillet 2014

Angleterre: plus de 130 députés réclament une enquête sur les réseaux pédophiles VIP

859270_482598188470162_1885540187_o

On n’a pas reparlé de l’Angleterre depuis un moment. De fait, la situation semble comme figée : d’un côté, on a des députés et des tireurs d’alerte qui dénoncent un réseau pédophile niché au sein des plus hautes institutions du pays, et de l’autre on a des dirigeants, dont David Cameron, qui font tout pour continuer à étouffer l’affaire.

Si je m’acharne à détailler la situation de l’Angleterre au niveau de la pédocriminalité d’élite, c’est parce qu’il se passe exactement la même chose en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, aux USA, et bien-sûr en France.

En Angleterre, il y a eu un scandale qui a fait ressurgir des dizaines d’affaires étouffées ces trente dernières années : c’est l’affaire Jimmy Savile, dont on ne finit plus de dénombrer les victimes. Quelques-uns de ses copains pédophiles ont été condamnés depuis, mais pas tous loin de là, et à chaque fois ils sont jugés en tant que prédateurs isolés, même quand ils faisaient partie des pédophiles de la BBC.

Du côté des politiciens, aucun n’est encore tombé.

Voici quelques-uns des derniers éléments apparus dans les médias anglais :

1.       Les hôpitaux 

Nous avons toute une liste d’hôpitaux (28 exactement) dans lesquels Savile a pu commettre ses méfaits. Pour cela, il utilisait ses ouvres de charité[1]. Un rapport a été remis récemment au gouvernement à ce sujet. On a déjà parlé des rituels sataniques évoqués par certains témoins dans les sous-sols de l’hôpital Broadmoor, de son petit appartement au sein-même de plusieurs établissements, etc. La grande nouvelle, c’est que Savile violait aussi des morts dans les morgues de divers hôpitaux. Evidemment, nombre de victimes adultes ou mineures ont tenté de parler, en vain.

 

2.       La carrière pédophile de Cyril Smith

Screenshot_13

C’est un député, Simon Danczuk, qui vient du fief de Cyril Smith, Rochdale, et qui a tout balancé : tout le monde savait que Cyril Smith, député libéral passant pour un homme de terrain efficace et très sympa, était un pédophile. Il a même été couvert par ses copains du parti libéral (qui continuent à le couvrir d’ailleurs), mais aussi par les flics et même par le MI5. Au total, plus de 144 plaintes ont été déposées contre Smith.

On sait aussi qu’il a trainé à Elm Guest House et dans les orphelinats du Pays de Galles, et on se demande si, comme son grand ami Savile, il n’était pas aussi dans l’orbite de Sidney Cooke, envoyé en taule pour le meurtre d’un ado de 14 ans lors d’une partouze pédophile, en 1985[2].

On a aussi vu récemment des accusations selon lesquelles Cyril Smith faisait partie d’un groupe satanique. Il a été cité ainsi que l’ancien premier ministre Edward Heath, Peter Mandelson (commissaire européen à la DG Concurrence), Margaret Hodge (qui a protégé le réseau d’Islington et le Paedophile Information Exchange, et a été la toute première "ministre de l’Enfance", nommée par Blair), et quelques autres.

 

3.       Les députés frondeurs 

Dans les années 80, un député, Geoffrey Dickens, avait déjà demandé des explications sur des affaires de réseaux pédophiles dans les orphelinats, qui avaient été largement étouffées dès que des politiciens en exercice avaient été nommés. Evidemment, il n’a jamais eu de réponse et a été violemment attaqué. Mais, il était seul. D’ailleurs, certains se demandent s'il n’a pas été assassiné.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de députés réclament une vaste enquête sur ces étouffements systématiques, et sur les allégations selon lesquelles d’anciens ministres étaient impliqués. Malgré cela, les chefs de partis continuent à freiner des quatre fers. Chaque jour ou presque, de nouveaux députés, face à l’évidence, rejoignent le mouvement. Ils étaient ainsi 132 le 2 juillet, de tous les partis politiques.

 

childabkjuse

4.       La résistance totale des leaders politiques

Il y a comme un problème, tout à coup : les leaders politiques, et David Cameron, le 1er ministre, en tête, refusent absolument d’ouvrir un dossier aussi explosif que celui du réseau pédophile d’élite. Cameron a tout juste demandé, hier, qu’on lui explique pourquoi le dossier de Dickens a été perdu, et il a demandé une enquête sur la disparition de CE dossier. Mais, il risque de devoir ouvrir la boite à pandore si le nombre de députés faisant pression pour une enquête continue d’augmenter.  En tout cas, il y a encore un an, Cameron critiquait la recherche de la vérité en matière de réseaux pédophiles, qu’il appelait une "chasse aux sorcières".

Chose assez piquante : au départ, ce sont sept députés conservateurs qui ont demandé à Theresa May d’ouvrir cette enquête. Il faut savoir que Theresa May (ministre de l’Intérieur) a osé déclarer en décembre 2010 que les délinquants sexuels, y compris les pédophiles, devraient être autorisés à adopter des enfants une fois qu’ils ont purgé leur « peine ». Il va sans dire que Theresa May n’est pas très chaude pour lancer une telle investigation.

Le silence est le même ou presque avec les grands médias, qui préfèrent titrer sur les vacances des people plutôt que d’enfoncer le clou.

Nick Clegg, dirigeant du parti libéral de Cyril Smith, n’a pas pu ignorer les bruits qui couraient sur Smith, et il continue à nier avoir jamais entendu quoi que ce soit. Il refuse toute enquête et nie que son parti a couvert Smith.

 

5.       Le ministre anonyme carbonisé

hellfire

En 1982, un agent des douanes saisit un lot de cassettes pédopornographiques en provenance d’Amsterdam, ramenées au port de Douvres par un pédophile notoire appelé Russel Howard Tricker, qui a émigré à Amsterdam où il vit toujours[3]. Tricker a été retenu par les douanes pendant deux heures, les vidéos ont été filées au MI5 et Tricker est reparti.

Entre temps, les agents des douanes avaient regardé quelques morceaux de ces vidéos, et sur l’une d’elles un ministre conservateur a été identifié. Mais, sa hiérarchie a exigé le silence total au douanier qui a vu cette vidéo et a parlé du ministre.

Pourtant, il a failli être arrêté, et a même avoué aux flics avoir été présent à des partouzes pédophiles, dont celle qu’on voit sur la vidéo.

D’après une des victimes de ce ministre visible sur la cassette de ladite partouze, il s’agissait de vidéos d’enfants anglais destinés à la vente. Il y avait aussi des garçons d’autres pays, avec des séquences pédopornos. 

Cette même victime est aussi visible sur d’autres des vidéos saisies, à des partouzes à Londres et à Amsterdam. C’est à l’une de celles-ci que le ministre a donc été filmé. Les flics pensent que certaines de ces partouzes étaient organisées par Sidney Cooke, dont on a parlé plus haut. A ces partouzes, on trouvait également Jimmy Savile ou Cyril Smith, le député de Rochdale qui est encore couvert par ses amis.

Cette victime a expliqué que ce réseau pédophile l’avait envoyé à Amsterdam, qui était alors le Pattaya européen, un vrai paradis à pédophiles. D’autres garçons ont aussi été envoyés là-bas. Et selon lui, Sidney Cooke était un membre de ce réseau.

Screenshot_2

6.       Le ministre sous les feux de la rampe

Le 5 juillet, on apprenait que Léon Brittan était questionné par la police au sujet d’accusations de viol sur une ado de 19 ans dans son appartement, en 1967. Léon Brittan est un ancien ministre de l’Intérieur conservateur (le parti du 1er ministre Cameron), envoyé ensuite à la commission européenne.

Quand il était ministre de l’Intérieur (à ce titre chef de la police et du MI5), Léon Brittan a reçu des mains du député Geoffrey Dickens un rapport sur une affaire de réseau pédophile, dont des politiciens étaient membres, et qui utilisait des enfants placés dans des orphelinats. Qu’a-t-il fait ? Rien. Le dossier, lui, a disparu. Enfin, pendant des années il a "oublié" cette affaire, et le 1er juillet il s'est rappelé d'un coup qu'il avait ordonné une enquête à ce sujet.

Apparemment, Leon Brittan a eu l’honneur d’une visite de la police après qu’un jeune garçon ait été trouvé en train de courir nu dans sa rue.  Juste après, on l’a envoyé en 1989 en tant que commissaire européen à la concurrence, en lui expliquant qu’il n’était pas près de refaire de la politique en Angleterre et en le récompensant d'un titre de noblesse la même année.

Très récemment, le député Simon Danckzuc, qui a exposé Cyril Smith, a déclaré qu'un député conservateur l'avait même menacé d'être le responsable de la mort de Léon Brittan s'il lui demandait des comptes sur le réseau pédophile de Westminster.

Mais, il n’y a pas que Léon Brittan dont on entend soudain parler : un lord du parti travailliste (celui de Tony Blair), serait sous le coup d’une enquête après que pas moins de 12 hommes aient parlé d’abus sexuels commis par ce politicien lorsqu’ils étaient mineurs.

Pour l’instant, on parle de plus d’une dizaine de politiciens qui seraient sur la liste de la police concernant un réseau de pédophiles à Westminster. Une quarantaine de députés auraient participé ou seraient parfaitement au courant des faits, sans les avoir dénoncés, ou même en les ayant couverts.

En 2013, The Mirror écrivait que la police se préparait à arrêter un ancien ministre socialiste accusé d'avoir violé des mineurs. Il faisait partie du réseau de Sidney Cooke. mais, une bonne partie des preuves ont disparu entre les mains du MI5. Parmi ces preuves, des photos de ce ministre et de juges en train de violer des enfants.

 

7.       Destruction des dossiers

246975-child-abuse

On a aussi appris que 114 dossiers concernant des réseaux pédophiles ont disparu des placards du ministère de l’Intérieur : ils sont tout simplement introuvables dans les bases de données officielles. Ont-ils été refilés au MI5? Ont-ils été détruits?

Parmi ces dossiers, il y avait au moins l'un de ceux qui avaient été compilés par Geoffrey Dickens, concernant un réseau pédophile de membres du parlement dans les années 80.

Au total, Dickens a remis quatre dossiers concernant différents réseaux de VIP, dont un à Buckingam Palace, et un autre sur le Paedophile Information Exchange (dont on va parler tout de suite), en 1983 et 1984.

Une victime, qui avait été placée dans un orphelinat, le St Francis Boys Home, a porté plainte parce que les dossiers qui ont mené à l'arrestation du directeur suite à des abus sexuels avaient tous disparu des placards de la police.

Les cassettes vidéos saisies à Douvres ont également disparu de la circulation après avoir été saisies par le MI5.

Pourquoi ces documents ont-ils disparu de la circulation? Cela amène en tout cas des députés frondeurs à parler de "cover-up", c'est-à-dire d'étouffement de ces affaires afin de protéger les institutions. Ils parlent poliment, mais ceux qui devaient être protégés étaient surtout les pions du système, pour que le grand public ne comprenne pas de quelle manière il est lui aussi manipulé.

 

Siezed-video-prominant-Tory-at-child-sex-party

8.       Le chantage

On a  déjà parlé du Paedophile Information Exchange (PIE), qui regroupait notamment quelques politiciens de droite, mais on a appris récemment que la "gauche" a aussi contribué au financement de ce groupe de pédophiles, ainsi qu’à celui de sa publication, le Magpie. En effet, un département du Home Office (le ministère de l’Intérieur), la Volontary Services Unit, a versé des subventions au PIE. Ainsi qu’à un autre organisme, le Paedophile Action for Liberation, qui a ensuite été absorbé par le PIE.

Enfin, bref. Le PIE revendiquait l’abaissement de la majorité sexuelle à 4 ans, et beaucoup de ses membres ont été en taule pour avoir violé des mineurs. Un certain nombre se sont expatriés aux Pays-Bas, en Thaïlande, au Maghreb et ailleurs, où bien-sûr ils ont continué leurs activités.

Il n’est pas inutile de rappeler que l’un des fondateurs et membres les plus éminents du PIE n’était autre que LA sommité nationale en matière de protection de l’enfance et de pédophilie, expert auprès des tribunaux et chercheur émérite, à savoir Peter Righton, grand ami de Cyril Smith. Righton a eu droit à un documentaire de la BBC rien que pour lui : "The Secret life of a Paedophile", que voici :

http://www.youtube.com/watch?v=Hli-iPilDII

Un dénommé Lord Fulford, juge et conseiller de la reine, a fermement défendu le PIE à l’époque, mais malgré cela on ‘na pas jugé utile de réviser ses décisions de justice. En fait, Fulford a créé de toutes pièces une association, Conspiracy Against Public Morals, qui avait pour seul but de défendre le PIE. A l’époque, ces pédophiles se sont aussi infiltrés dans le mouvement pour le droit des gays, car la grande majorité des membres du PIE étaient surtout attirés par les garçons.

article-0-1F65411E00000578-642_634x472 copie

Cyril Smith était aussi membre du PIE, ainsi que Sir Peter Hayman, qui était alors le patron du MI6[4]. Ce dernier avait son petit appartement dédié à ses parties de jambes en l’air, avec des majeurs ou des mineurs. Dans sa correspondance, les policiers sont tombés sur des textes dans lesquels Hayman et ses amis du PIE parlaient de tortures extrêmes sur des enfants. Un autre "espion", un certain Geoffrey Prime, qui travaillait pour l’URSS, pour l’Angleterre et pour on ne sait qui d’autre, était aussi membre du PIE. Il a été condamné pour avoir agressé des fillettes au début des années 80.

La semaine dernière, un lanceur d’alerte, un ancien du ministère de l’Intérieur, a lancé une bombe qui, on n’en doute pas, n’entraînera aucune réaction de la part des autorités british tant qu’elles n’y seront pas forcées. D’ailleurs, on n’a eu aucune réaction depuis le 29 juin.

La bombe, c’est que ce témoin[5] a expliqué à la police que la branche des opérations spéciales de la Metropolitan Police (liée aux renseignements) avait instrumentalisé le PIE à la fin des années 70 et au début des années 80, cela dans le but de faire chanter les politiques.

Le ministère de l’Intérieur a donné 70.000£ au PIE entre 1977 et 1980 (l’équivalent de 400.000£ d’aujourd’hui), et d’après ce lanceur d’alerte, cela faisait partie d’une opération visant à récolter des informations sur tout un tas de personnalités bien placées afin d’avoir des moyens de pression sur elles.

D’autres se demandent si ce n’est pas le PIE qui a infiltré le Home Office.

Il y a quelque temps, l'ancien maire de Londres, Ken Livingtsone, avait dit publiquement que le MI5 protégeait des réseaux pédophiles dans le but de faire chanter des personnalités.

----------------------------

Pour conclure, on peut dire que depuis deux ans, ça chauffe entre ceux qui veulent la vérité et les autorités anglaises, qui continuent à étouffer toutes les affaires. Mais là, on est face à un véritable feu d'artifices de dossiers explosifs, et il faudra bien des réponses. On va nous parler de "dysfonctionnements", d' "estompement de la norme" (cf. affaire Dutroux), de "cas isolés", mais il faudra encore que les citoyens se battent pour mettre à jour le véritable système qui tient le monde politique, à savoir un sytème de chantage basé sur la pédophilie.

On se rend compte avec ces affaires et avec d'autres, comme celle du Kincora Boys Home, ou le Dolphin Square, que les services secrets se trouvent derrière certains réseaux, utilisés pour compromettre, faire chanter et probablement manipuler des personnalités bien placées.  On comprend alors que personne dans ce petit monde n'a intérêt à ce que la vérité éclate. Une question que je me pose est: qui manipule les services de renseignements?



[1] Grâce à la privatisation de la santé, les hôpitaux ont besoin de la générosité de ce genre de type pour mener à bien leurs missions.

[2] La police soupçonne le réseau de Cooke d’avoir massacré une dizaine d’enfants, dont Jason Swift. Les seuls qui ont été inquiétés, pour ce meurtre et/ou d’autres, étaient des marginaux.

[3] Ami du patron de la revue Spartacus, Peter Glencross, il a été enseignant de 1964 à 1974, poursuivi pour des agressions sexuelles en Angleterre, puis a fui aux Pays-Bas où il a travaillé comme guide pour faire visiter Londres, tout en ramenant des garçons aux Pays-Bas avec de faux papiers, probablement grâce à ses contacts à l’ambassade d’Angleterre. En 1992 il fait 5 mois de prison pour pédophilie puis est blanchi en appel. Des flics l’ont vu à une station service en Angleterre alors qu’il embarquait un mineur. Puis, Tricker a loué des appartements à Amsterdam pour d’autres pédos, et il y vit toujours. C’était un des pédos dans l’orbite de Warwick Spinks, qui a fréquenté Elm Guest House. Russell Howard Tricker est aussi mentionné dans les recherches sur Elm Guest House, en lien avec John Rowe, justement.

[4] Et qui avait malencontreusement oublié des contenus pédopornos dans un bus londonien, et a été condamné en 1984 pour des actes indécents dans des toilettes publiques.

[5] En 1979, on lui a demandé de valider le renouvellement des financements au PIE, et il a été choqué de constater que le but du PIE était de légaliser les relations sexuelles avec les mineurs.

Posté par Ceri à -

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/07/06/30202...

 

 


 

Pour aller plus loin :

Le pédophile nécrophile qui a humilié la Grande-Bretagne
http://www.algerie-dz.com/article19882.html

 

Jimmy Savile pédophile & nécrophile : la vie d’un monstre pop
http://fluctuat.premiere.fr/Musique/News/Jimmy-Savile-ped...

 

 

 

 

 

09/07/2014

L’UMP en faillite ? La blague…

Effectivement la bonne blague, lorsque l'on sait que ce sont la FED, les lobbies des banksters et autres multinationales qui financent les partis politiques, les associations dites caritatives, les syndicats, les fondations, la Franc-maçonnerie sioniste, etc... pour mieux pouvoir choisir et placer leurs pions VRP.

Voir extrait ci-dessous du livre : La créature de Jekyll Island:  Tout sur l’histoire des banques - Edward Griffin à télécharger en PDF : ICI

"Lorsque l’on possède tout l’argent nécessaire pour s’offrir tous les petits plaisirs de la vie, que reste-t-il à acquérir ? Le pouvoir ! Les membres du cartel bancaire utilisent cette rivière de richesses pour se  procurer  le  pouvoir  à  nos  dépens.  Ils  achètent  le  monde  avec  ces  argents.  Ils  contrôlent  les sociétés et les institutions qui offrent leurs directions et leurs orientations à des gens qui dépendent, vivent et agissent en fonction de ces dernières. Sur le plan technique et en termes sociologiques, on les appelle des centres de pouvoirs. Ils achètent l’influence et le contrôle de leurs dirigeants. Ce qui signifie qu’ils achètent des politiciens, des partis politiques, des réseaux de télévision, des réseaux câblés, des journaux, des magazines, des agences de publicité, des agences de presse, des studios cinématographiques,  des  universités,  des  syndicats  de  travailleurs,  des  organismes  religieux, des associations  commerciales,  des  institutions  à  but  non  lucratif,  des  sociétés  multinationales,  des mouvements de scoutisme pour garçons et filles, et ainsi de suite. N’importe quel groupe qui exerce une influence constitue une cible parfaite pour accroître ce contrôle. Et plus précisément ceux qui s’opposent à eux. Ce phénomène existe dans la plupart des pays industrialisés. Il est absolu dans plusieurs pays en voie de développement. Ils ont acheté ces pays. 

Ne vous est-il jamais arrivé de vous questionner ce qui se passe dans les bureaux de la World Bank et des Fonds monétaires internationaux ? Vous constaterez que le Congrès autorise de temps en temps un autre prêt ou un don de 100 milliards de dollars à un petit pays. Il affirme qu’il agit ainsi pour accroître le niveau de vie de ce dernier. Pouvez-vous le croire ? Si vous observez toutes les nations qui, au cours des dernières décennies, ont reçu de l’aide, pouvez-vous en trouver une seule dont le niveau de vie de ses citoyens a augmenté. Dans la plupart des cas, c’est tout le contraire. La raison est simple. L’argent ne servait pas à cela. On ne remet pas l’argent aux gens ni aux entreprises. On le donne plutôt aux politiciens et aux gouvernements pour consolider leurs mécanismes de contrôle des gens. Ils n’ont rien à faire du bien-être de leurs gens. Leur propre confort prime. L’idéologie ne veut rien dire pour eux. Le socialisme, le capitalisme, le communisme, le fascisme, n’ont aucune signification. Tout ce qu’ils désirent c’est l’argent. Il est choquant de constater qu’en Amérique du Nord  nous  devons  traiter  avec  les  2e et  3e générations  de  familles  sur  l’aide  sociale.  En  plus,  le système  actuel  a  créé  parmi  les  gouvernements  du  tiers  monde,  une  deuxième  et  troisième génération d’assistés sociaux. Ils sont dépendants. Ils ne sauraient que faire sans cet argent. Ils sont maintenant en place dans l’ordre mondial."

Donc pas de souci à se faire, Rothschild et la FED allongeront la monnaie pour maintenir en place aussi longtemps que possible leurs pions/VRP du Nouvel Ordre Mondial !

L’UMP en faillite ? La blague…

Les grands donneurs de leçons sur l’économie que sont mes excellents confrères Copé et Sarko n’ont pas fini de nous faire rire avec leurs savantes explications sur la lutte contre la dette, ou le respect du patron maître dans son entreprise. Leur gestion de l’UMP ou de la campagne électorale de 2012 est un véritable chef d’œuvre de gabegie, d’amateurisme et de copinage. Ils sont nuls. Oki.

Faillite

Mais l’UMP n’est pas en faillite et loin de là. Fin 2013, l’endettement était de 79,1 millions d’euros fin 2013, et au premier juillet, le chiffre a été ramené à 74,5 millions d’euros. Donc dans le bon sens. La somme est considérable, car elle correspond sensiblement à deux années de budget, mais tout va mieux dès qu’on arrête le délire dépensier. Les chiffres que publie la presse sur le train de vie de ces messieurs dames sont assez hallus…

L’UMP est propriétaire de ses locaux, une garantie de premier ordre, même si le remboursement n’est pas achevé. Elle perçoit chaque année 20 millions de l’Etat, au titre du financement public, et en se constituant partie civile dans l’affaire Bygmalion, elle va pouvoir réclamer les 15 (ou 17) millions que le Parti n’aurait jamais du payer car il s’agissait de dépenses de la campagne électorale de Sarko. C’est donc de bon ton de crier à la panique, mais c’est de la fumée, et une belle occasion de virer les réseaux Copé-Sarko.

Et puis l’UMP a tout intérêt à tenir, car elle a un carnet de commandes prometteur pour les trois ans qui viennent, dès lors que le parti redevient un minimum raisonnable : régions, département, Séant, présidence et Assemblée.

Le seul obstacle à ces victoires n’est pas le PS, embourbé, ni le FN, de gag de la gonflette, mais Sarko, qui veut redevenir Président de la République. Politiquement, celui qui a fait perde toutes les élections à la Droite depuis 2012, perd inexorablement des points dans les sondages, et se reprend en pleine face le contrecoup judicaire de ses méthodes de despérados…

L’UMP finie et en faillite ? On en reparle en 2017…

object_thune

http://lesactualitesdudroit.com/2014/07/08/lump-en-failli...