Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2014

Décès du père du journaliste de Rue89, harcelé par un pseudo-hacker franco-israélien

Et pour le décès de celui-ci, victime d'un sioniste, protégé par la LDJ, le CRIF et le gouvernement, personne ne va aller manifester ! ?

Pas de commentaires de l'Elysée sur la demande de dissolution de la LDJ ni sur ce décès ? Il est mort aussi en France parce qu'il était français et qu'il défendait les droits des Palestiniens .

Décès du père du journaliste de Rue89, harcelé par un pseudo-hacker franco-israélien

Pierre Haski | Cofondateur Rue89

Le 14 août, nous revenions sur le harcèlement de Rue89 et de certains de ses collaborateurs par le pseudo-hacker franco-israélien Grégory Chelli. Six semaines plus tard, nous sommes au regret d’annoncer le décès du père de notre journaliste Benoît Le Corre, qui avait fait un infarctus après avoir été victime de deux atroces pièges téléphoniques de celui qui se fait appeler Ulcan.

Le père de Benoît avait été plongé dans un coma artificiel après son infarctus, cinq jours après un premier appel d’Ulcan lui annonçant la mort imaginaire de son fils, puis un second appel à la police provoquant une intervention musclée de la police à 4 heures du matin chez lui, pensant y découvrir les cadavres de sa femme et son enfant.

Il s’est éteint mardi matin à l’hôpital, sans avoir repris connaissance.

Comme nous l’écrivions en août, en raison d’antécédents familiaux et d’une hyperactivité professionnelle, le père de Benoît était une personne à « hauts risques », selon les médecins. Mais il est difficile de ne pas faire le lien avec le stress éprouvé les jours précédant cet infarctus.

Rue89 présente à Benoît et à sa famille ses plus sincères condoléances et se tient à leurs côtés en ce moment douloureux.

Plusieurs plaintes ont été déposées par Rue89, par la famille de Benoît Le Corre, et par moi-même, s’ajoutant à de nombreuses autres de personnes et d’institutions visées par le harceleur franco-israélien. Malgré l’ouverture d’une information judiciaire française et la désignation d’un juge d’instruction, elles sont restées sans suite jusqu’ici en l’absence, semble-t-il, de tout mouvement du coté des autorités israéliennes.

 

http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/01/deces-pere-journali...

 

01/10/2014

Le rapprochement russo-chinois, gage de stabilité mondiale (Poutine)

Ah ! Ah ! Ah !

La réponse du berger à la bergère ! La réponse de Poutine au Pentagone !

Le rapprochement russo-chinois, gage de stabilité mondiale (Poutine)

Vladimir Poutine et Xi Jinping (archives)

10:45 01/10/2014

MOSCOU, 1er octobre – RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine a félicité son homologue chinois Xi Jinping à l'occasion des 65 ans de la République populaire de Chine, notant que le rapprochement russo-chinois contribuait à renforcer la stabilité et la sécurité dans le monde, rapporte mercredi le service de presse du Kremlin.

"Je tiens particulièrement à la confiance et à la compréhension mutuelle qui nous unissent. Je suis convaincu que par nos efforts conjoints, nous assurerons le développement ultérieur de l'ensemble des relations entre la Russie et la Chine. Ceci répond pleinement aux intérêts de nos peuples amis, et renforce la stabilité et la sécurité dans le monde", stipule le télégramme de félicitations.

Selon le leader russe, les relations entre les deux pays ont atteint un niveau sans précédent de partenariat et d'interaction stratégique.

En outre, les deux Etats intensifient leur dialogue politique et leur coopération dans les sphères commerciale, financière, industrielle, énergétique, culturelle et autre, estime M. Poutine.

Sur le même sujet

Moscou et Pékin veulent remodeler l'ordre mondial (Pentagone)

Enfin le vrai motif est lâché !

Il faut comprendre que Moscou et la Chine, en ont marre du "désordre mondial" provoqué par les US/UE/Sionistes depuis la seconde guerre mondiale et qu'ils feront tout pour empêcher que se poursuive l'impérialisme et la domination du dollar et des US/Sionistes dans cette région du monde ! En d'autres termes la Russie et la Chine feront tout pour éviter l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !

Et en prime ils ont le culot de menacer la Russie et la Chine !

Même pas peur !!!

Comme nous devrions le comprendre, seuls, Israël et les US/sionistes, ont le droit d'assurer leur sécurité dans le monde !

 

Moscou et Pékin veulent remodeler l'ordre mondial (Pentagone)

 

11:30 01/10/2014

MOSCOU, 1er octobre - RIA Novosti

La Russie et la Chine souhaitent remodeler l'ordre mondial établi au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, a déclaré mardi soir le sous-secrétaire US à la Défense Robert Work cité par les médias occidentaux.

"Il est absolument clair que la Chine et la Russie renforcent leurs positions le long de leurs frontières. Il ne fait aucun doute que ces deux pays voudraient modifier certains aspects de l'ordre mondial établi depuis 70 ans", a indiqué M.Work.

Selon lui, les Etats-Unis doivent y prêter une attention particulière et veiller à ce que les plans nourris par la Chine et la Russie ne rendent pas nécessaire un recours à la force militaire.

Suite au rattachement de l'ex-péninsule ukrainienne de Crimée à la Fédération de Russie, les puissances occidentales ont commencé à renforcer leur présence militaire à proximité des frontières russes. Arguant de la nécessité de garantir la sécurité des alliés, l'Otan a déjà intensifié ses patrouilles aériennes au-dessus des pays Baltes et dépêché des renforts en mer Baltique et en Méditerranée.

L'Otan a en outre annoncé une augmentation des effectifs, un élargissement du programme d'exercices militaires, et un renforcement de son système d'alerte précoce et de ses forces de réaction rapide.

 

29/09/2014

Ukraine: la Russie lance une procédure pénale pour génocide

2000 morts russes et 300 000 réfugiés en Russie !

Voilà ce que savent faire les nazis de Kiev assistés de leurs alliés, BHL, Fabius, Hollande et leurs complices sionistes de l'UE et des USA !

Ukraine: la Russie lance une procédure pénale pour génocide

Dossier: Situation explosive dans l'est de l'Ukraine

Ukraine: la Russie lance une procédure pénale pour génocide
21:17 29/09/2014
MOSCOU, 29 septembre - RIA Novosti

Le Comité d'enquête de Russie a ouvert une enquête pénale pour génocide des russophones dans les républiques autoproclamées ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk, a annoncé lundi à Moscou le porte-parole du comité, Vladimir Markine.

"Le département d'instruction principal du Comité d'enquête de Russie a lancé une procédure pénale pour génocide des populations russophones vivant sur le territoire des républiques populaire de Lougansk et de Donetsk en vertu de l'article 357 du Code pénal russe", a indiqué M.Markine.

"Des personnes non identifiées au sein de l'administration politique et militaire ukrainienne, des Forces armées ukrainiennes, de la Garde nationale et du 'Secteur droit' (formation ultranationaliste ukrainienne) ont donné des ordres destinés à la destruction totale des citoyens russophones résidant dans les républiques de Donetsk et de Lougansk", a précisé M.Markine.

Des meurtres de russophones ont été effectués au moyen de lance-roquettes multiples Grad et Ouragan, de missiles air-sol non guidés, de missiles tactiques Totchka-U et d'autres armes lourdes non sélectives. Ces actions ont provoqué la mort d'au moins 2.000 personnes, d'après le responsable.

"300.000 personnes ont été obligées de quitter leurs foyers et de se réfugier sur le territoire russe", a annoncé M.Markine.

Kiev a lancé le 15 avril une opération "antiterroriste" d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 3.200 morts et plus de 8.000 blessés parmi les civils. La Russie qualifie cette opération de punitive et appelle les autorités de Kiev à y mettre fin. 

Cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine >>

Les autorités de Kiev ont signé le 5 septembre à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Kiev doit trouver cinq milliards de dollars pour payer Gazprom!!

Allez préparons-nous à payer et à être endettés pour payer le gaz russe au profit des nazisionistes de Kiev !

Non seulement ils doivent des sommes colossales à la Russie, ils provoquent un coup d'état pour prendre en force la place à KIEV, sans élections préalables, la Russie est obligée de faire avec les milliers de réfugiés qui sont arrivés sur son sol depuis le coup d'état, mais en prime ils se permettent encore de la ramener et de revendiquer des cadeaux de la part de la Russie qui devrait leur obéir au doit et à l'oeil, quand nous savons que les anciens contrats gaziers ont été signés avec la Russie par l'ancien président légitime, ceux-ci non plus lieu de tenir depuis son éviction en force, en février 2014. Les nouveaux contrats doivent être signés par les soi-disant nouvelles autorités que ça leur plaise ou pas.

La Russie a le droit de choisir ses clients et de pratiquer les prix du gaz et autre énergie aux prix qui leur convient, et n'a pas à devoir subir tous ces préjudices depuis de longs mois.

Qu'ils paient et qu'ils se taisent puisque leur régime nazi est financé par leurs alliés US/UE/Sionistes, France comprise dans le lot !

Kiev doit trouver cinq milliards de dollars pour payer Gazprom

Dossier: Conflit gazier russo-ukrainien

Nezavissimaïa Gazeta

11:40 29/09/2014

MOSCOU, 29 septembre - RIA Novosti

Les résultats intermédiaires des négociations trilatérales UE-Ukraine-Russie sur le gaz ont été accueillis par Moscou avec beaucoup d'optimisme: Kiev aurait accepté de verser à Gazprom plus de 3 milliards de dollars pour rembourser la dette et payer ses futures livraisons, écrit lundi 29 septembre le quotidien Nezavissimaïa Gazeta.

Il est encore trop tôt pour crier victoire car ces conditions doivent encore être approuvées au niveau des gouvernements, et il n'y a aucune garantie que Kiev soit prêt à accepter la désescalade du conflit gazier.

Le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak a annoncé qu'il était, dans l'ensemble, "satisfait par l'issue des négociations". Selon lui, la position de la Russie reste inchangée: elle demande le remboursement de la dette pour le gaz déjà fourni, un paiement à l'avance pour les futurs approvisionnements et une restructuration de la dette.

Le ministre a déclaré que l'Ukraine s'était engagée à rembourser 2 milliards de dollars avant la fin du mois d'octobre, et 1,1 milliard de dollars de dette seront restructurés et versés à Gazprom d'ici la fin de l'année.

Pour sa part, Gazprom fournira à l'Ukraine 5 milliards de mètres cubes de gaz selon le principe du take-or-pay et réservera une option pour livrer des quantités supplémentaires si besoin. Tous ces approvisionnements ne seront effectués que par prépaiement. Les conditions mentionnées resteront en vigueur pour la saison automne-hiver 2014/2015. Les décisions définitives seront prises après les consultations entre les gouvernements russe et ukrainien. Une nouvelle réunion est déjà prévue cette semaine, le 2 ou le 3 octobre.

Le calcul est simple: pour la livraison de 5 milliards de mètres cubes de gaz Kiev devra débourser 1,915 milliards de dollars. Autrement dit, en ajoutant le remboursement de la dette de 3,1 milliards de dollars l'Ukraine devra trouver dans les mois à venir près de 5 milliards de dollars pour les reverser à Gazprom.

Les conditions du compromis évoquées par le ministre Alexandre Novak ne correspondent pas aux conditions préalables avancées par le groupe ukrainien Naftogaz début septembre pour solder le litige gazier avec la Russie. Mais aujourd'hui, les exigences initiales de Kiev semblent être oubliées.

Les observateurs russes admettent toutefois que ces progrès des négociations pourraient être suivis de nouvelles complications, sous l'influence des conseillers américains du premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

"Washington pourrait ne pas apprécier le compromis gazier entre Kiev et Moscou, même si objectivement l'Ukraine a besoin de gaz russe, notamment à cause de la réduction de la production locale de charbon", explique Sergueï Pravossoudov, directeur de l'Institut d'énergie nationale. Selon lui, il serait plus raisonnable pour le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne d'envoyer l'argent directement à Gazprom à titre d'aide financière au profit de Kiev. Dans ce cas, les hauts fonctionnaires ukrainiens n'auraient aucune raison de repousser les paiements pour le gaz russe.

Sur le même sujet

Multimédia

http://fr.ria.ru/presse_russe/20140929/202555601.html