Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2010

Le film V, les 12 épisodes à télécharger !

Un super lien, AVEC LES 12 EPISODES, et avec un peu de chance, sans la pub de TF1, et accessible même depuis des pays hors de France.


C'est en français, même si certains petits textes sont restés en anglais, mais simples à comprendre.


Le lien pour le téléchargement

 

Série V - les 12 épisodes


Et, cerise sur le gâteau, on peut les télécharger (contrairement à celles de TF1) !
Bien pour les conserver, mais surtout pour les visionner confortablement, car étant en HD, le chargement peut être aléatoire en visionnage direct.

 

Et les Droits d'auteurs où sont-ils ?

Pour JF Kennedy, Serge Monsat, Phil Schneider, William Cooper, le Dr Mickaël Wolf et bien d'autres qui ont donné leur vie pour nous prévenir, et dénoncer leurs projets machiavéliques, dirigés contre l'humanité.

Nous leur rendons un vibrant hommage en remerciement de ce qu'ils ont tenté de faire pour nous prévenir de ces dangers. Nous  leur en sommes reconnaissants.

Merci encore à David Icke, Zacharia Sitchin, Frank Hatem, et beaucoup d'autres qui nous ont éveillés à ces réalités.

Merci encore à tous ceux d'entre-nous qui ont recherché la vérité et qui prennent des risques pour nous prévenir et dénoncer Les Grands Gris  Reptiliens, dont Sos Justice et Droits de l'Homme qui les dénonçait lors de la campagne criminelle de vaccination dès juillet 2009, à Jane Burgermeister, l'Association Artémisia Collège et bien d'autres, qui ont le courage d'en parler et de les dénoncer !

 

Finalement nous pouvons être fiers que certains d'entre-nous révèlent leurs projets au grand jour et inspirent la télé spectacle. Depuis quelques temps, ça manquait d'originalité et Desperate Housewives s'essouffle. Il était temps qu'on passe aux choses sérieuses...... Finalement pas besoin de visionner cette série, on connaît déjà la suite ! Les reptiliens font de l'élevage d'Hommes et bouffent de la chair humaine.

 

Une petit rappel pour instaurer tous les liens.

 

Les Ovnis, Les Grands Gris reptiliens, le Nouvel Ordre Mondial et le film V http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/10/17/film-nouvelle-serie-v-a-rapprocher-du-projet-bleu-beam.html

 

Soyons attentifs par ailleurs aux révélations que s'apprête à faire  WikiLeaks sur les ET et les OVNIS. La raison essentielle pour nous d'expliquer tout l'acharnement déployé contre lui par les dirigeants mondiaux !

 

Quand ce secret sera révélé  tout tombera comme un château de cartes dans sa suite !

 


Petite banniere 400x50

 

18:06 Publié dans Alertes, Disparitions, Apocalyse - Révélation, Arnaques, Mensonges, Propagande, Bildenberg Group, Conspiration, Complot, Corruption, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, David Icke, Des atteintes à la santé, Escroquerie, Génocide préparé, Histoire secrète du Monde, Intrigues - Assassinats, Attentats, Jane Burgermeister, JF - KENNEDY, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête - 666, Le Club de Rome, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Le Pouvoir Mondial, Le Projet Blue Beam, Le secret de Fatima, Le Vatican & Les Jésuites Lucifériens, Le Vatican et la politique, Les ANNUNAKIS, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les Reptiliens, Les secrets du Vatican & des Jésuites Lucifériens, Les Skull and Bones, Les Sociétés Secrètes, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Manipulations génétiques, Mayas & Anciennes Civilisations, Medias, Manipulations des Masses, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, NASA, NSA, Newsletter de Sos Justice, Nibiru - Planète X ou Nemesis, Elenin, Nouvel Ordre Mondial, Ovnis et ET - Les révélations du Dr Michaël WOLF, Ovnis et Extraterrestres, Philipp Schneider, Révélations, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Sectes & Sociétés Secrètes, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, USA, Israël, Vatican et Ovnis, William Cooper | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

28/09/2010

Je suis quoi, qui suis-je ? Une marionnette des reptiliens !

Voilà ce que nous sommes sur le plan terrestre !


Des marionnettes manipulées depuis plus de 8000 ans par les hybrides reptiliens, Les Grands Gris, promoteurs et instigateurs du Nouvel Ordre Mondial, appelés communément : Les Illuminati-reptiliens, les élites  de la Franc-maçonnerie ou les Maîtres du monde qui se regroupent sous l'égide du Bildenberg Group, le Gouvernement secret US, dont tous les membres appartiennent aux sectes secrètes dénoncées par JF KENNEDY et qui ont emprunté des religions créées par eux-mêmes, pour mieux diviser et tromper les peuples  !

Voir les livres de David Icke  :  Le plus grand secret


 

Le livre de Frank Hatem :

La Résistance "humani-terre" face aux reptiliens et au nouvel ordre mondialiste des Illuminati  

 

Petit programme de divertissement culturel par 3ub, Cheb et Blad Siba ...




06/06/2010

Bilderberg dénoncé au Parlement Européen


Conférence non-intégrale. Le coût de la dernière réunion des bilderberg a couté plus de 600 000 euros de fonds PUBLICS....

Bilderberg dénoncé au Parlement Européen (1er Juin 2010)

http://www.dailymotion.com/video/xdkj37_bilderberg-denonc...



Le BILDERBERG 2010 en ce moment à Barcelone (manifestation)

Des manifestants protestent contre la réunion (surprotégée) du Bilderberg.




01/06/2010

« Les enfants du tiers monde meurent à cause des gangsters de la Bourse»

Ils ont échoué dans leurs plans de nous tuer avec la vaccination criminelle, faut bien nous tuer en nous  faisant crever de faim !

JEAN ZIEGLER interviewé par Michel Collon (crise, Bourse, faim, Obama, Israël...)


Jean Ziegler interviewé par Michel Collon :

« Les enfants du tiers monde meurent à cause des gangsters de la Bourse»

Dans ses livres qui ont marqué l'opinion, Jean Ziegler n'a cessé de dénoncer le caractère absurde et criminel des politiques du capitalisme envers les peuples du tiers monde. Il a été le rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l'homme aux Nations unies de 2000 à 2008. Michel Collon l'a interrogé à Genève sur la crise, la Bourse, la faim, Obama, Israël...


LIRE L'INTERVIEW : <<« Les enfants du tiers monde meurent à cause des gangsters de la Bourse»>>


Le terrorisme, l’État et la mafia

Article placé le 31 mai 2010, par Frédéric Courvoisier (Genève)


Alors que, sur de nombreux sites et forums « spécialisés », les indices et rumeurs d’une « attaque terroriste » de grande ampleur s’intensifient depuis quelques semaines, il nous apparait utile, sinon même urgent, de replacer ce texte qui fut à l’origine de l’élaboration de notre site.

anton

« La société qui s’annonce démocratique semble être admise partout comme étant la réalisation d’une perfection fragile. De sorte qu’elle ne doit plus être exposée à des attaques, puisqu’elle est fragile ; et du reste n’est plus attaquable, puisque parfaite comme jamais société ne fut.
Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi : le terrorisme. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État, elle est donc éducative. Les populations ne peuvent certes pas savoir qui se cache derrière le terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique. »
Guy Debord, Commentaires sur la société du spectacle, 1988


L’exaltation idéologique peut conduire à toutes sortes de crimes, et l’héroïsme individuel comme les assassinats en série appartiennent à toutes les sociétés humaines. Ces sortes de passions ont contribué depuis toujours à construire l’histoire de l’humanité à travers ses guerres, ses révolutions, ses contre-révolutions. On ne peut donc être surpris qu’un mitrailleur, un kamikaze ou un martyre commettent des actes dont les résultats politiques seront exactement opposés à ceux qu’ils prétendent rechercher, car ces individus ne sont pas ceux qui négocient sur le marché des armes, organisent des complots, effectuent minutieusement des opérations secrètes sans se faire connaître ni appréhendés avant l’heure du crime.

Quoiqu’elle veuille s’en donner l’allure, l’action terroriste ne choisit pas au hasard ses périodes d’activités, ni selon son bon plaisir ses victimes. On constate inévitablement une strate périphérique de petits terroristes islamistes, dont il est toujours aisé de manipuler la foi ou le désir de vengeance, et qui est, momentanément, tolérée comme un vivier dans lequel on peut toujours pécher à la commande quelques coupables à montrer sur un plateau : mais la « force de frappe » déterminante des interventions centrales ne peut-être composée que de professionnels ; ce que confirme chaque détails de leur style.

L’incompétence proclamée de la police et des services de renseignements, leurs mea-culpa récurrent, les raisons invoquées de leurs échecs, fondées sur l’insuffisance dramatique de crédits ou de coordination, ne devraient convaincre personne : la tâche la première et la plus évidente d’un service de renseignements est de faire savoir qu’il n’existe pas ou, du moins, qu’il est très incompétent, et qu’il n’y a pas lieu de tenir compte de son existence tout à fait secondaire. Pourtant, ces services sont mieux équipés techniquement aujourd’hui qu’ils ne l’ont jamais été.

Tout individu notoirement ennemi de l’organisation sociale ou politique de son pays, et, d’avantage encore, tout groupe d’individus contraint de se déclarer dans cette catégorie est connu de plusieurs services de renseignements. De tels groupes sont constamment sous surveillance. Leurs communications internes et externes sont connues. Ils sont rapidement infiltrés par un ou plusieurs agents, parfois au plus haut niveau de décision, et dans ce cas aisément manipulable. Cette sorte de surveillance implique que n’importe quel attentat terroriste ait été pour le moins permis par les services chargés de la surveillance du groupe qui le revendique, parfois encore facilité ou aidé techniquement lorsque son exécution exige des moyens hors d’atteinte des terroristes, ou même franchement décidé et organisé par ces services eux-mêmes. Une telle complaisance est ici tout à fait logique, eu égard aux effets politiques et aux réactions prévisibles de ces attentats criminels.

Le siècle dernier, l’histoire du terrorisme a démontré qu’il s’agit toujours, pour une faction politique, de manipuler des groupes terroristes en vue de provoquer un revirement avantageux de l’opinion publique dont le but peut être de renforcer des dispositifs policiers pour contrer une agitation sociale, présente ou prévisible, ou de déclancher une opération militaire offensive, et son cortège d’intérêts économiques, à laquelle s’oppose la majorité de la nation.

Etat et Mafia

On se trompe chaque fois que l’on veut expliquer quelque chose en opposant la Mafia à l’Etat : ils ne sont jamais en rivalité. La théorie vérifie avec efficacité ce que toutes les rumeurs de la vie pratique avaient trop facilement montré. La Mafia n’est pas étrangère dans ce monde ; elle y est parfaitement chez elle, elle règne en fait comme le parfait modèle de toutes les entreprises commerciales avancées.

La Mafia est apparue en Sicile au début du XIXe siècle, avec l’essor du capitalisme moderne. Pour imposer son pouvoir, elle a du convaincre brutalement les populations d’accepter sa protection et son gouvernement occulte en échange de leur soumission, c’est-à-dire un système d’imposition directe et indirecte (sur toutes les transactions commerciales) lui permettant de financer son fonctionnement et son expansion. Pour cela, elle a organisé et exécuté systématiquement des attentats terroristes contre les individus et les entreprises qui refusaient sa tutelle et sa justice. C’était donc la même officine qui organisait la protection contre les attentats et les attentats pour organiser sa protection. Le recours à une autre justice que la sienne était sévèrement réprimé, de même que toute révélation intempestive sur son fonctionnement et ses opérations.

Malgré ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la Mafia qui a subvertit l’Etat moderne, mais ce sont les Etats qui ont concocté et utilisé les méthodes de la Mafia. Tout Etat moderne contraint de défendre son existence contre des populations qui mettent en doute sa légitimité est amené à utiliser à leur encontre les méthodes les plus éprouvées de la Mafia, et à leur imposer ce choix : terrorisme ou protection de l’Etat.

Mais il n’y a rien de nouveau à tout cela. Thucydide écrivait déjà, 400 ans avant Jésus-Christ, dans « La guerre du Péloponnèse » : « Qui plus est, ceux qui y prenaient la parole étaient du complot et les discours qu’ils prononçaient avaient été soumis au préalable à l’examen de leurs amis. Aucune opposition ne se manifestait parmi le reste des citoyens, qu’effrayait le nombre des conjurés. Lorsque que quelqu’un essayait malgré tout des les contredire, on trouvait aussitôt un moyen commode des les faire mourir. Les meurtriers n’étaient pas recherchés et aucune poursuite n’était engagée contre ceux qu’on soupçonnait. Le peuple ne réagissait pas et les gens étaient tellement terrorisés qu’ils s’estimaient heureux, même en restant muet, d’échapper aux violences. Croyant les conjurés bien plus nombreux qu’ils n’étaient, ils avaient le sentiment d’une impuissance complète. La ville était trop grande et ils ne se connaissaient pas assez les uns les autres, pour qu’il leur fût possible de découvrir ce qu’il en était vraiment. Dans ces conditions, si indigné qu’on fût, on ne pouvait confier ses griefs à personne. On devait donc renoncer à engager une action contre les coupables, car il eût fallut pour cela s’adresser soit à un inconnu, soit à une personne de connaissance en qui on n’avait pas confiance. Dans le parti démocratique, les relations personnelles étaient partout empreintes de méfiance, et l’on se demandait toujours si celui auquel on avait à faire n’était pas de connivence avec les conjuré ».

Aujourd’hui, les manipulations générales en faveur de l’ordre établi sont devenues si denses qu’elles s’étalent presque au grand jour. Pourtant, les véritables influences restent cachée, et les intentions ultimes ne peuvent qu’être assez difficilement soupçonnée, presque jamais comprises.

Notre monde démocratique qui, jusqu’il y a peu, allait de succès en succès, et s’était persuadé qu’il était aimé, a du renoncer depuis lors à ces rêves ; il n’est aujourd’hui plus que l’arme idéologique du projet mondialiste.

Mecanopolis