Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

Présence extraterrestre dans la Bible

 

 

Présence extraterrestre dans la Bible

Petite banniere 400x50

 

23:47 Publié dans Ovnis et Extraterrestres, Religions, Inventions, Mensonges, Vatican et Ovnis | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Le « secret » d’Hanoucca. La laïcité invoquée pour laisser la place au satanisme !

Hanoucca contre les crèches de la nativité : quand la haine du Christ se trouve derrière la suppression des célébrations de Noël pour être remplacées par les traditions Talmudiques  ! Voilà ce que le Vatican promeut en nous lavant le cerveau quand il nous parle de civilisation Judéo/Chrétienne et qu'il est le gardien de la foi hébraïque en ayant conservé l'ancien testament de la Bible qui n'est autre que la Torah améliorée extraite des écrits de la création sumérienne ! Une preuve de plus que nous avons affaire à des religions inventées de toutes pièces par les reptiliens. 

*- Paris : un chandelier à sept branches à la place de la crèche de Noël !

Article du même auteur Juif, Henry Makow qui a écrit la trilogie sur les Illuminati.

Le « secret » d’Hanoucca

Publié par henrymakow le

1396668689_small

Dans le Judaïsme, la Menorah Hanoucca est le symbole de la position suprême occupée par le peuple du Talmud aux yeux de Dieu.

 

Le 17 décembre est le premier jour d’Hanoucca. D’après Michael Hoffman, le « secret » d’Hanoucca est que cette fête commémore le « ravissement divin » à l’égard du peuple Juif. La mégalomanie juive et la haine du Christ se trouvent derrière la suppression des célébrations de Noël.

 

Hanoucca est une période de fête s’étalant sur huit jours et célébrant la re-consécration du Temple Sacré à Jérusalem au cours de la révolte Maccabéenne du 2ème siècle Av-J.C. Typiquement, des bougies à l’huile durant un ou deux jours brûlent pendant huit jours, un signe de faveur divine symbolisée par l’illumination de la Menorah.

 

Par Michael Hoffman (Abrégé par Henry Makow)

Qu’est-ce qu’Hanoucca ?

Hanoucca est un congé Talmudique célébré de manière superficielle dans l’état Israélien ainsi qu’aux États-Unis de plus en plus dans un esprit de compétition avec Nöel, de manière à affirmer symboliquement la suprématie de Klal Yisroel (le peuple Judaïque) sur le reste de l’humanité.

Le secret d’Hanoucca fut révélé par le rabbin Levi Isaac ben Meir de Berdichev (renommé le « Levi de Kedushat » d’après son traité éponyme.), une éminente autorité halachique (légale). Le rabbin Meir révéla un secret qui n’est connu que de quelques-uns : le fait d’allumer la menorah d’Hanoucca ne commémore pas la victoire des Maccabées bibliques.

 

La doctrine traditionnelle du Hazal (c’est-à-dire le collège de « sages » du Talmud) concernant Hanoucca indique qu’il s’agit d’une commémoration du « ravissement divin » à l’égard du peuple Juif, d’eux et de leur célébration vaniteuse.

 

La signification cachée d’Hanoucca est que « Dieu » est censé avoir fourni huit jours ininterrompus d’huile, non comme un moyen de faciliter une victoire, ni de garantir l’accomplissement d’un devoir sacré, mais plutôt comme un signe (halacha osah mitzvah), de Son adoration continuelle du peuple Juif, que nous sommes tous supposé imiter, tel que nous le faisons en réalité, lorsque nous permettons à une menorah d’être érigée là une scène de la nativité est bannie.

 

Hanoucca

 

Hanoucca est l’arme principale du Talmudisme, après « l’Holocauste », pour injecter la religion du Talmud au sein de la vie civile de notre nation au cours du mois de décembre, en une période où la Chrétienté et ses symboles, tels que les crèches, sont de plus en plus marginalisés ou complètement bannis de l’espace public, en faveur de l’illumination des menorah, le père noël, et le bruit des caisses enregistreuses et des machines à carte de crédit. Plus sont abaissés Jésus, Marie et Joseph au cours de cette période de Noël, plus la menorah et l’autocongratulation Judaïque qu’elle représente, sont portés au pinacle.

 

Dans la religion du Judaïsme, la menorah d’Hanoucca est le symbole de la position suprême prétendument occupé par le peuple Talmudique aux yeux de Dieu.

 

La menorah d’Hanoucca n’est pas un symbole biblique. Hanoucca est une tradition Talmudique créée par l’homme pour son autocélébration idolâtre. Elle ne représente pas la victoire des Maccabées sur les païens, mais la mémoire sélective des rabbins à l’égard de l’histoire.

 

Hanoucca est la perpétuation de la vanité raciale et religieuse ténébreuse des rabbins Juifs sionistes, déguisée en congé lumineux pour tous, et en tant que telle, n’est rien d’autre qu’une sorte de résumé et de somme de l’étrange dieu d’autoadoration qui est l’idole centrale des sectateurs du Judaïsme Orthodoxe et de la violation centrale du Premier Commandement de l’Exode 20:3 לא יהיה־לך אלהים אחרים על־פני.

 

NOËL

 

Noël est une période problématique pour les rabbins Orthodoxes et leurs adeptes, car elle célèbre la naissance du Jésus qu’ils haïssent. Le terme rabbinique pour la veillée de Noël est Nittel Nacht, une nuit qu’ils considèrent comme maudite.

 

Il existe une tradition rabbinique de s’abstenir de relations conjugales lors de Nittel Nacht. D’après Baal Shem Tov, le fondateur du Judaïsme Hassidique, concevoir un enfant lors de Nittel Nacht résultera en la naissance d’un apostat ou d’un proxénète.

 

La coutume rabbinique la plus répandue lors de la veille de Noël est de s’abstenir de l’étude de la « Torah » (Talmud). Il y existe un risque que l’étude du Talmud puisse involontairement servir l’âme de Jésus, en accord avec un enseignement selon lequel l’étude du Talmud accorde le repos de l’âme de tous les méchants.

 

aaawhite

S’abstenir d’étudier le Talmud lors de Nittel Nacht sert aussi à célébrer une sorte de deuil, en rapport avec la croyance rabbinique que Jésus était « un faux Messie qui a trompé Israël, vénéré une brique, pratiquait la magie qu’il avait apprise en Egypte et fut conçu par une prostitué en période de niddah (menstruation). »

 

Il existe une coutume Talmudique de manger de l’ail lors de Nittel Nacht. La raison en est que l’odeur de l’ail est censée repoussé l’âme démoniaque de Jésus, qui ère la veille de Noël comme celle du partenaire mort de Scroodge, Marley (cf. le texte rabbinique de Nitei Gavriel Minhagei Nittel). Une autre coutume rabbinique répandue du Judaïsme Orthodoxe est de fabriquer du papier toilette la veille de Noël, une pratique populaire parmi les Juifs Hassidiques du Chiddushei Harim. (cf. Reiach Hasade 1:17)

 

Comparez ces moqueries grotesques de Nittel Nacht avec l’histoire merveilleuse de la Sainte Famille à Bethlehem – la Vierge radieuse et son enfant, d’humbles berges, et des anges annonçant la bonne nouvelle de la paix sur terre pour les hommes de bonne volonté. Franchement, il n’y a pas de comparaison entre le Judaïsme Talmudique et le Christianisme véritable, et ceux qui tentent d’affirmer que la Chrétienté puisse partager des similarités œcuméniques avec la religion du Talmud, sont encore plus égarés que les pratiquants avilis des rites de Nittel Nacht.

 

En 2014, Nittel Nacht n’est pas célébré parce que le 24 décembre tombe la dernière nuit d’Hanoucca. Ainsi, Hanoucca sera célébré à la place des habituels blasphèmes de Nittel Nacht.

 

 

03/12/2014

Des milliers de Finlandais quittent l’église luthérienne après le soutien au « mariage » homosexuel de l’archevêque Mäkinen

Petite banniere 400x50

 

02:02 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Religions, Inventions, Mensonges | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

02/12/2014

Les preuves que la vie sur Terre provient du Cosmos, des comètes, des astéroïdes, des étoiles et de la Voie lactée.

Est-ce qu'ils vont nous emmerder encore longtemps avec leurs baptêmes forcés, leurs religions reptiliennes et leur monothéisme qui sont  des insultes à l'intelligence humaine ?

Faites votre révolution spirituelle et larguez les amarres avec près de 4000 ans d'emprisonnement dans la matrice reptilienne !

Encore des preuves que la vie sur Terre provient de l'UNI-VERS, ce qui n'a rien à voir avec la religion, et l'invention d'un Dieu Unique ou le monothéisme reptilien !

Tournez vos yeux vers la science et vers l'UNI-VERS dont nous sommes tous issus, au lieu d'aller chercher Dieu dans les églises alors que vous l'avez en VOUS et tout autour de VOUS !

DIEU = l'UNI-VERS GLOBAL ou le TOUT !

RECREEZ l'UNITE avec l'UNI-VERS et avec le TOUT !

Le dossier à télécharger : ICI

 

1  - La nature et la composition des queues des comètes et ICI 

2  - Les Molécules des Comètes

3  - Composition chimique de la comète Hale-Bopp

4  - Découverte de deux nouvelles molécules dans la Voie Lactée

5  - Des molécules indispensables à la vie produites par une étoile super géante

6 - Des acides aminés d'origine extra-terrestre découverts sur une comète

7 - Des acides aminés découverts dans des échantillons de comète

8 - Des morceaux d’ADN dans les météorites - Vidéo ICI

9 - Du sucre détecté autour d'étoiles en formation !

10 - L'adénine du premier ADN : une origine extraterrestre ?

11 - Comètes: des corps "chevelus" de mieux en mieux compris

12 - Une molécule inattendue découverte dans l'espace interstellaire

 

Russie : Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov, le 22 novembre 2014

Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov, le 22 novembre 2014

 

UNE DÉCLARATION DE PREMIÈRE IMPORTANCE DE SERGUEÏ LAVROV

Qui est Sergueï Lavrov ? Sorti diplômé en 1972 (il a alors 22 ans) de l’Institut d’État des relations internationales du ministère des Affaires étrangères de l’URSS, il devient la même année ambassadeur de l’URSS au Sri Lanka. Puis, de 1976 à 1981, il travaille au département des organisations internationales du ministère des Affaires étrangères de l’URSS.

Il est ensuite successivement premier secrétaire, conseiller puis conseiller en chef de la représentation permanente de l’URSS auprès de l’ONU, de 1981 à 1988 ; puis chef adjoint du département des relations économiques internationales du ministère des Affaires étrangères de la Russie de 1988 à 1990 ; enfin, directeur du département des organisations internationales et des problèmes globaux du ministère des Affaires étrangères, de 1990 à 1992.

De 1992 à 1994, sous la présidence de Boris Eltsine, le voici vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, puis, pendant dix ans, de 1994 à 2004, représentant permanent de la Fédération auprès de l’ONU.

Finalement, le 9 mars 2004, il a remplacé Igor Ivanov au poste de ministre des Affaires étrangères de la Russie. Depuis lors, il possède le rang d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Russie, et il est membre permanent du conseil de sécurité russe.

Sergueï Viktorovitch Lavrov est un diplomate. De formation et de profession. Il l’a été toute sa vie. Il s’exprime comme un diplomate (il « use de diplomatie »). Raison de plus pour prêter attention lorsqu’il arrive que se fassent fortes et directes les paroles (et les mots qui sont derrière les mots) de l’un des hommes clefs de l’ère Poutine, qui est aussi l’un des rares dirigeants à occuper un tel poste depuis le début des présidences du chef du Kremlin.

Et encore plus lorsque ses paroles font directement suite à celles que le président de la Russie a lui-même prononcées il y a peu devant le club de Valdaï.

Il est clair que la Russie parle. Et tant pis pour ceux qui n’écoutent pas.

Le Saker francophone

___________________________

 Déclaration tout à fait cruciale de Sergueï Viktorovitch Lavrov (A LIRE ABSOLUMENT !)

Remarque : Enfin, le ministère russe des Affaires étrangères a trouvé le temps, l’énergie et le personnel pour traduire cette déclaration des plus importantes. Ils l’ont même publiée (merci à Jonathan Jarvis de me l’avoir signalée !). Et si l’un d’entre vous détecte une certaine irritation de ma part, vous avez raison : je suis frustré par la façon dont les Russes se montrent incompétents pour tout ce qui concerne l’information du public. Quoi qu’il en soit, j’ai mis en caractères gras ce que je considère être les passages les plus importants de la déclaration de Lavrov ce jour-là. Je voudrais juste ajouter ce qui suit :

1) Lavrov est considéré comme très « modéré » et son langage a toujours été strictement diplomatique. Alors, quand vous lisez Lavrov, imaginez seulement ce que pensent les gens des autres ministères russes.

2) Lavrov ne fait pas mystère de son point de vue concernant les États-Unis et leurs plans pour l’avenir de notre planète. Quand vous lisez ses mots, essayez d’imaginer ce que peut ressentir et penser un « néoconservateur » états-unien et vous comprendrez immédiatement pourquoi les élites américaines éprouvent à la fois de la haine et de la crainte à l’égard de la Russie.

3) Enfin Lavrov admet ouvertement que la Russie et la Chine ont conclu une alliance stratégique à long terme (prouvant à tous les dénégateurs qui prédisaient que la Chine poignarderait la Russie dans le dos qu’ils avaient tort). Cela seul est, je dirais, le développement stratégique le plus important de la dernière décennie.

4) Pour terminer, notez le mépris évident que Lavrov a pour un « Occident » pseudo-chrétien qui n’ose pas prendre la parole pour la défense des chrétiens persécutés, qui renie ses propres racines et ne respecte même pas ses propres traditions.

Amis, ce à quoi nous assistons ici, ce n’est pas une simple déclaration au sujet de la petite Ukraine ou des sanctions, c’est la reconnaissance par Lavrov lui-même d’un « choc des civilisations » fondamental, non pas entre un certain « Occident chrétien » parfaitement imaginaire et l’islam, mais entre la Russie chrétienne et l’Occident post-chrétien.

La Russie ne voulait pas ce conflit. Elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour l’empêcher. Mais l’Occident ne lui a laissé d’autre choix que de déclarer maintenant ouvertement sa volonté de combattre et de l’emporter.

Le Saker

————————–

Allocution prononcée par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la XXIIème assemblée du Conseil sur la politique étrangère et la défense, à Moscou, le 22 Novembre 2014

(vidéo en russe, non sous-titrée)


Je suis heureux d’assister à cette assemblée annuelle du Conseil sur la politique étrangère et la défense (abréviation russe SVOP). C’est toujours pour moi un grand plaisir de rencontrer des gens et de sentir le potentiel intellectuel qui permet au Conseil, à ses dirigeants et ses représentants, de répondre aux évolutions mondiales et de les analyser. Leur analyse est toujours libre de toute hystérie, et les arguments présentés par ses membres sont sérieusement fondés et solides, du fait notamment qu’ils peuvent prendre un peu de recul ; car il est difficile à ceux qui se trouvent pris au milieu même des événements d’adopter un point de vue impartial. Quant à nous, nous sommes inévitablement influencés par les divers développements en cours, ce qui rend vos observations, analyses, discours et suggestions encore plus précieux pour nous.

Lire la suite